Nos Partenaires

Auteur Sujet: [Projet] long cours sur les routes et les sentiers + WWOOF  (Lu 2014 fois)

04 mars 2014 à 13:29:15
Lu 2014 fois

Joca


Chers amis, bonjour.

Je me tourne vers vous pour solliciter vos conseils. J'ai bien réfléchi, tout tourné dans tous les sens, mais si je m'en remets à vous, c'est parce que j'ai atteint les limites de mes connaissances, et que le moteur de recherche google du site ne renvoie vers rien du tout. Ce qui n'aide pas forcément:-)

Tout d'abord, une petite présentation de mon projet :

Voilà de nombreuses années que j'ai pour envie de bouger, de partir, pour vivre autrement, découvrir le monde, de nouvelles cultures, apprendre d'autres langues, m'enrichir spirituellement et surtout mûrir et mieux comprendre les autres. Bref, rien d'original, j'en conviens. Mais je ne suis pas là pour l'être, mais pour faire ce dont je rêve – quand bien même des millions de personnes l'ont fait avant moi !
Pourquoi ne me suis-je pas encore lancé ? Eh bien comme tout le monde à mon âge (22 ans, déjà!) les études, la carrière qui se profile à l'horizon (je suis actuellement en première année de master dans l'optique de devenir maître d'école), le manque d'argent (oh l'excuse pourrie!!! J'ai honte de l'écrire, mais faut assumer : ça a été une fausse raison de ne pas partir) et surtout l'amour m'ont un peu freiné. Mais c'est sans remord, ces dernières années ont été vraiment supers.
Nouvellement célibataire, sans attache donc, je n'ai plus rien qui ne m'empêche de partir. À l'exception de mes études : il s'agirait donc de tout repousser d'un an (voire plus) ce qui n'est pas anodin. Lourde décision. Toutefois, j'en ai pour  MARRE ne pas être parti, des amis l'ont fait ou vont le faire, et ça me ronge ! De plus, un tel voyage m'enrichirait tellement que ce ne serait que bénéfique de ce point de vue : ne devrait-on pas attendre de celui qui éduque nos enfants qu'il soit ouvert, cultivé, qu'il ait vu du pays ? Ce n'est pas nécessaire pour le faire, mais n'est-il pas mieux pour ouvrir l'esprit des enfants d'avoir connu l'ailleurs ? Ainsi, à la condition sine qua non d'avoir réussi mon année universitaire je partirai.

Combien de temps ?
Je ne sais pas. Un an ? Plus ? Moins ? La philosophie de mon voyage, et le côté aléatoire recherché m'empêchent de savoir.

Dans quel but ?
1 – voir du paysage, de la nature, de la culture (contemporaine et surtout historique) et donc rencontrer un maximum de monde.
2 – perfectionner mes langues étrangères (c'est très important pour moi) : l'anglais et l'espagnol
3 – découvrir des modes de vie alternatifs

Mais où ?
Le Royaume-Uni parce que j'aime bien la culture anglaise et que le Lake District et les Highlands ça vend du rêve. Et aussi parce que tout le monde part super loin et que pourtant je suis sûr que les territoires voisins (et nos voisins) ont beaucoup à nous montrer.
Peut-être un passage par l’Irlande, parce que ça a l'air pas mal non plus et que j'ai un ancêtre qui en est parti en 1756 et que j'aimerais bien passer par le comté d'où il venait, juste pour « rire ». Et puis j'aimerais bien tester le bateau-stop.
Enfin, ce serait cool de passer du temps en Espagne, pour les mêmes raisons que la Grande-Bretagne.

Mais comment ?
En stop, à pieds. L'idée générale est de vivre sur une longue période de façon différente de celle qu'on nous enseigne. Il ne s'agit pas de faire mon jeune gaucho qui rejette la société de consommation, ça aurait pu mais je tâche de le faire un minimum dans mon quotidien de toute façon. La vraie raison de mon voyage est de répondre à cette question : suis-je plus libre, moi, en vivant comme ça ?
Je voudrai être un maximum autonome et indépendant : j'aurai ma maison sur le dos (mon tarp quoi) et j'irai de ferme en ferme faire du WWOOFing pour échanger, découvrir et aussi apprendre à gérer une ferme bio autosuffisante. Ce dont je rêve pour ma « vie d'adulte ».
Mon voyage aurait donc deux versants : le premier serait social car je ferais du WWOOF et du couchsurfing quand je serai dans les grandes villes, et un second plus bushcraft et naturel, mes périodes d'introspections dans les endroits reculés, d'Écosse par exemple.

Quel matos ?
Cahier des charges :
Être acceptable socialement : il me faut assez de vêtement pour être propre et respectueux envers mes hôtes.
Être suffisant pour vivre dans la nature plusieurs jours (sachant qu'au pire je pourrai toujours rejoindre une habitation, ça se prévoit) et ce sur deux climats : UK et Espagne.
Être léger, c'est méga important.   
Pouvoir être utilisé par temps assez froid (Highlands) même si je n'irai pas en hiver.
Autre ?

Ma liste pour le côté nature :
Tarp-poncho : http://www.arklight-design.com/six-moon-designs-gatewood-cape-c2x13296511 145€ 312g
Un matelas en mousse très basique que j'ai déjà
Une protection sol http://www.arklight-design.com/arklight-design-polycree-15-x-25-m-par-2-c2x4075469 12€ 69g
SaC : http://www.decathlon.fr/sac-de-couchage-rando-0c-light-zip-droit-id_8242012.html 80€ 1,8kg (:-( ça la fout mal un tel poids !)
Chaussure : D4 montantes à 40€
Bâtons : 50€ sur Arklight
Réchaud : Primus très simple à 27€ sur Arklight
Vêtements : un pantalon-short D4, un short en textile technique de course à pieds, 2 t-shirt de course à pieds, 2 (ou 1) polaires de base, 3 caleçons, 3 paires de chaussettes.
Boussole de base à 10€
Gants de travail de récup
Liquide micropur à 16€ sur Arklight
un chapeau/casquette de récup
mon fidèle Opinel + (mais j'en doute) mon couteau de camp un peu balèze et lourd mais kivabien (encore merci Gros Calou!!!) mais me serait-il réellement utile dans un tel trip ?
Un popote D4 délestée de ce qui ne sert à rien.
Un bon bouquin, parce que c'est méga important !
Un apn
un calpin pour prendre des notes
des photocopies de pages de François Couplan ? Pour le fun !

Liste « sociale » (donc plus « tranquille » car je ferai aussi du stop) :
un pantalon plus
un pull en plus
des sous-vêtements en plus
une grammaire anglaise (oui c'est lourd, mais ça fait partie de mes objectifs : la langue!)


Problèmes :
Bonne idée pour le poncho tarp ? N'aurai-je pas besoin d'une protection pour quand le camp sera monté ? Rappelons qu'il pleut pas mal par là-bas... Soucis : tarp + poncho = poids dans le sac et dans le porte-monnaie. Donc rajouter un k-way de base dans le sac ?
En plus : les midges. Il semblerait que les moustiquaires ne soient pas efficace. Est-ce vrai ?

Budget en tout et pour tout : 1600€ + 90€ qui tomberont chaque mois. C'est vraiment tout ce que j'aurai. C'est déjà pas mal non ? L'idée est quand même de se détacher de tout ça...

Un petit mot sur ma condition : je fait 1m87 pour 86kg, j'ai un passé de semi-marathonien et je compte m'y remettre assez vite pour être prêt le jour J, qui serait en fonction de l'avancée des choses vers le mois de juillet.

En conclusion : pensez-vous que mon projet soit viable ? Ma liste de matos acceptable ?



J'espère ne pas passer pour un gros lourd avec tout ça.
Merci pour les conseils que vous me donnerez et pour ceux que vous m'avez déjà donné de façon indirecte ! :doubleup:

Jo.

Edit :
Donc si je suis les conseils :
je remplace le poncho-tarp par tarp + poncho
Pour faire des économies :
- poncho 500 forclaz de D4 (il est dit pas trop trop pitoyable (tout est relatif) ici : http://randonner-leger.org/forum/viewtopic.php?pid=48686#p48686 )
- bâche bleue + tendeurs pour préserver les œillets (ça sera pas le top confort, mais ça devrait aller, non ?) plus légère que le tarp D4 mais moins discrète...
- sursac D4 que j'avais oublié : http://www.decathlon.fr/sursac-impermeable-id_5424869.html
Reste à trouver la moustiquaire...


« Modifié: 04 mars 2014 à 16:54:54 par Joca »
Récits de voyages et de rencontres : https://noteslointaines.wordpress.com/

04 mars 2014 à 13:53:39
Réponse #1

Lélie


Salut !
Beau projet :)
Trois commentaires, basés sur mes expériences écossaises :
- un poncho + un tarp, histoire de pouvoir te garder au sec même quand le camp est monté (ramasser du bois, etc). Profites-en, à poids égal, pour prendre un tarp un peu plus grand qu'un poncho-tarp, histoire de pas virer fou dans 1/2m2 sous la pluie ;)
- prend une moustiquaire spéciale pour les midges, ça passe au travers de tout. rentre tes bas de pantalon dans tes chaussettes, et prend des sous-gants (laine idéalement, si tu veux pouvoir faire la cuisine avec sans risque), pour couvrir chaque millimètre de peau. Ceci-dit, c'est pas l'enfer des midges toute l'année, hein, juste l'été ! Un feu de bois peut aider à se faire une bulle tranquille si on a pas peur de respirer un peu de fumée (la fumée les fait fuir).
- ne dis pas à un écossais, ni à un irlandais, que tu aimes la culture "anglaise" ... tu risques de te faire jeter des cailloux  ;#

A+
Le bonheur est un voyage, pas une destination ...

04 mars 2014 à 14:26:09
Réponse #2

pepe


Pareil pour un gallois. Dès que tu arrives dans l'ouest ou le nord du Pays de Galles , tu changes de monde.
Pour la législation des lames en Angleterre , on en avait parlé ici : http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,61877.msg480616.html#msg480616
J'avais d'ailleurs demandé des témoignages sur le passage et l'utilisation d'un couteau de camp chez eux. Il n'y a toujours personne qui peut témoigner ?
Il y a des aristocrates et des parvenus dans la connerie comme dans le reste. M. AUDIARD

Never trust a bearded man with a flute

04 mars 2014 à 16:23:18
Réponse #3

Joca


Merci pour vos réponses :-)

Je savais qu'il valait mieux ne pas faire d'erreur d'appellation, mais c'est toujours bien de le rappeler !
Ok, je vais donc investir dans un tarp. Est-ce que le D4 serait suffisant ? Je crois avoir lu de bon retour à ce propos...
Merci pour le lien Pepe. Et pour ce qui est des témoignages, je ne manquerai pas d'en faire un quand j'y serai !

Ça va coûter cher en matos tout ça !
D'autant que j'envisage de faire un stage CEETS pour me former d'ici là... (je pense que ça serait tout bénéf', après tout je crois que c'est DM qui a dit un truc du genre "ton meilleur outils c'est ta tête" ou un truc comme ça).
Il va peut-être falloir que je trouve un boulot supplémentaire d'ici là !

Encore merci ;-)
Récits de voyages et de rencontres : https://noteslointaines.wordpress.com/

04 mars 2014 à 16:45:25
Réponse #4

Joca


Donc si je suis les conseils :
je remplace le poncho-tarp par tarp + poncho
Pour faire des économies :
- poncho 500 forclaz de D4 (il est dit pas trop trop pitoyable (tout est relatif) ici : http://randonner-leger.org/forum/viewtopic.php?pid=48686#p48686 )
- bâche bleue + tendeurs pour préserver les œillets (ça sera pas le top confort, mais ça devrait aller, non ?) plus légère que le tarp D4 mais moins discrète...
- sursac D4 que j'avais oublié : http://www.decathlon.fr/sursac-impermeable-id_5424869.html
Reste à trouver la moustiquaire...
Récits de voyages et de rencontres : https://noteslointaines.wordpress.com/

04 mars 2014 à 19:17:45
Réponse #5

Lélie


Pour faire des économies :
- poncho 500 forclaz de D4 (il est dit pas trop trop pitoyable (tout est relatif) ici : http://randonner-leger.org/forum/viewtopic.php?pid=48686#p48686 )

Je confirme, le mien est increvable (bon, j'vais pas me rouler dans les ronces avec tous les jours non plus, hein ...)

La moustiquaire, tu trouveras sur place, quelque chose d'adapter au pays. Et ça t'évitera de la trimaballer tout le long de ton périple.

J'avais d'ailleurs demandé des témoignages sur le passage et l'utilisation d'un couteau de camp chez eux. Il n'y a toujours personne qui peut témoigner ?

J'ai toujours emmené des couteaux dans mes voyages au UK, type opinel et SAK, jamais eu de problème. Je ne me suis jamais faites contrôler ou quoi que ce soit, mais je n'ai jamais trouvé qu'ils étaient paranos, même en ville avec nos gros sacs et crasseux. Même en coupant du pain sur un banc en pleine ville (je savais pas la législation ... pas taper !)  ;)
Le bonheur est un voyage, pas une destination ...

04 mars 2014 à 19:27:15
Réponse #6

Joca


Ok, merci pour ces renseignements.
C'est bien ce que je me disais pour la moustiquaire. C'est un pareil pour les moustiques tropicaux, à ce qu'on dit faut acheter les produits sur place car ici ça ne marche pas.

Content de voir que ma liste avance bien.
De toute façon, je testerai tout ça avant le départ et ça se modifiera peut-être même au cours du voyage.

Merci !
Récits de voyages et de rencontres : https://noteslointaines.wordpress.com/

04 mars 2014 à 19:38:55
Réponse #7

Arnaud


J'avais d'ailleurs demandé des témoignages sur le passage et l'utilisation d'un couteau de camp chez eux. Il n'y a toujours personne qui peut témoigner ?

Au UK, avoir sur soi (sauf pour le travail ou une autre très bonne raison) un objet avec une lame ou une pointe dans les lieux accessibles au public ou dans les écoles est interdit.

Les couteaux pliants avec une lame de moins de 3 inches (7,5cm) sans mécanisme de verrouillage ne sont pas concernés.

Criminal Justice Act 1988, s139 and s139A.
« When the last tree is cut, the last fish is caught, and the last river is polluted; when to breathe the air is sickening, you will realize, too late, that wealth is not in bank accounts and that you can’t eat money. »

04 mars 2014 à 19:41:09
Réponse #8

Joca


En gros ça va être assez compliqué à ce niveau. Mais j'imagine qu'un Opinel rangé au fond du sac facilitera la tolérance des "policemen", non ?
Récits de voyages et de rencontres : https://noteslointaines.wordpress.com/

04 mars 2014 à 19:47:46
Réponse #9

Arnaud


« When the last tree is cut, the last fish is caught, and the last river is polluted; when to breathe the air is sickening, you will realize, too late, that wealth is not in bank accounts and that you can’t eat money. »

05 mars 2014 à 11:39:09
Réponse #10

gibbon_sceptique


Citer
le moteur de recherche google du site ne renvoie vers rien du tout.
Essaye directement sur le site du moteur de recherche :  mots clés site:davidmanise.com/forum

Citer
Cahier des charges :
(...)
Autre ?
A voir quel type de wwoof, à quelles saisons, fréquences.
Parce que selon les cas une paire de bottes, des vêtements (longs) séchant vite, et une couche pratique pour la pluie sont pas forcément du luxe. A noter que la liste des hôtes wwoof en hiver diminue nettement, peut-être moins marqué en Espagne ?
D'ailleurs ce serait intéressant d'apporter plus de précision sur l'ensemble de tes vêtements, entre autre leurs compositions (est-ce que ca respire, ca prend les odeurs, ca sèche, ca s'articule avec les autres couches etc).
Je t'apprend sans doute rien, mais les entrées "textile" et "vêtement" de l'index renvoient vers de nombreuses discutions très intéressantes sur le sujet.

Citer
Être léger, c'est méga important.
Pas moyen d'avoir des vêtements adaptés à l'ensemble de tes activités plutôt que dissocier ville-stop/campagne-roulades dans la boue ?
Sachant que les laver reste une option possible. Tout comme d'ensacher un change à part quand tu quittes tout propre un abri en dur en prévision du "prochain retour à la civilisation".

Si tu as des limites financières, pas moyen de dépenser moins ? Par exemple pour les bâtons (utiles ?), la bâche de sol ?

Le tarp c'est sympa, sauf au début quand tu (lire je) merdoies et que ca se déchaîne.
Tu as déjà testé sur qq jours, de préférence quand il flotte et que tout (y compris toi) est humide ?
Personnellement je n'ai pas les savoirs-faire et mental pour rester la dessous de plein gré sur la durée. A tester !
Après si c'est pour aller de squat en squat, laisser le gros des affaires chez tes hôtes le temps d'aller randonner à des périodes propices choisies c'est pas la même. La manière dont tu organises ton voyage et déplacements va probablement pas mal orienter tes choix.

Pour rester sur l'organisation, si tu penses avoir besoin d'affaires assez différentes entre Royaume-Uni et Espagne, ne peux tu pas repasser par chez des proches qui puissent garder ou récupérer des affaires ? Ou utiliser les services de la poste. Ou dégoter ce dont tu auras besoin là ou tu seras ?



Citer
J'espère ne pas passer pour un gros lourd avec tout ça.
Tu veux parler de tes photocopies, livre et grammaire ? Mon côté taquin ressort de nouveau !
As tu envisager une tablette (avec tout les inconvénients liés) ? Cartes, liste wwoof, livres, accès wifi, calepin, "apn", photos à faire découvrir, grammaire...

C'était un bout de prière, découverte sur le trône, qui une fois n'est pas coutume m'avait marqué : "(...) distinguer l'important de l'essentiel".
Alors, important ou essentiel ?

Dans tout les cas reste toujours le plaisir jouissif de dévorer les bibliothèques de ses hôtes.



En tout cas bon courage pour la préparation et tests.
Et profites bien.


[edit]
Et l'hygiène, soins ? (genre savon, anti-diarrhée, anti-douleur, anti-vomitif, qq compresses et scotch ?)
Empathie et bienveillance qu'y disaient.

06 mars 2014 à 11:50:07
Réponse #11

Joca


Salut à tous !

@Arnaud : j'avais bien compris ;-)

@gibbon_sceptique :
pour les vêtements : j'ai précisé "de course à pieds" j'entends par là du textile technique qui sèche très très vite et qui est respirant. Il est vrai que ça ne chauffe pas trop. Mais j'en ai un à longues manches qui rattrape un peu le coup.
J'ai deux polaires, une de base de chez D4 et une autre avec fermeture éclair et plastron imperméable. L'inconvénient de la polaire c'est que ça sent vite mauvais, mais ça se lave vite.
J'ai pas de détail sur les pantalon car celui qui je pensais utiliser est en fait en coton... Sinon j'ai aussi des pantacourts-cuissard de course à pied qui peuvent être très utiles par temps froid. Ça chauffe plutôt bien.
Mais je vais creuser le sujet des vêtements pour faire le meilleur choix.

Pour les côtés ville/campagne : à tout bien y réfléchir, est-ce vraiment important ? À la rigueur, garder un pantalon ou autre propre pour pouvoir faire du stop après un session bushcraft jusqu'au wwoof suivant. Mais sinon, je pense que les mêmes vêtements peuvent servir aux deux activités.

Dépenser moins : j'aimerais bien ! Mais je ne vois pas comment ! Les bâtons, ça ne m'intéresse pas plus que ça. Mais ça peut être très utile non ? Pour le tarp par exemple : par quoi les remplacer ? Une solution légère et moins cher existe-t-elle ? Je vais fouiller ça, mais en même temps j'ai jamais vu.
La bâche pour le sol me semble très importante pour pouvoir manger/bricoler tranquillement au sec quand il pleut.

Je vais vendre des objets pour arrondir les choses (personne veut un cuiseur-vapeur à 20€ :-D ?) et surveiller les annonces (y'en a une ou deux qui viennent de me passer sous le nez... :-/ )

Pour ce qui est de mon organisation, voilà comment je vois les choses : j'irai de wwoof en wwoof en stop (ou à pieds si y'a de belles choses sur la route). Ce qui implique que je dois pouvoir dormir n'importe où puisque je ne serai jamais sûr d'arriver à destination à temps. De plus, au cours de mon voyage j'aimerais m'octroyer des "vacances" où je randonnerai dans des endroits magnifiques (et froids et humides, mais ça faut pas le dire ! :( )  pendant quelques jours : dans les Highlands, les Cornouailles, ou encore la piste qui suit le mur d'Adrien.
Dans l'idéal, j'espère avoir des wwoofs qui s'enchaîneraient sans trop d'écarts (ça se prévoit avec pas mal d'avance dans la haute saison) ce qui fait que je ne dormirai dans la nature que quelques nuits par-ci par-là, sauf quand je me ferai des sessions Nature. Donc oui, j'envisage de laisser des trucs chez des hôtes sympa avant de partir dormir à la belle, pour ensuite revenir en stop les récupérer.
Pour ce qui est d'éviter le tarp, j'avais pensé à la base à la tente Skyscape Scout sur Arklight, mais ça pèse trop sur le budget.

Pour ce qui est d'être lourd : je ne parlais pas de ça, mais de l'immense texte que je venais de produire. Et je me doute bien que certains ont dû pâlir quand j'ai parlé d'emporter des bouquins dans mon sac. Ce que je comprends tout à fait !
Il est pour moi hors de questions d'emporter une tablette. Déjà parce que j'en ai pas, ensuite parce que la technologie n'est pas fiable. Je suis partisans du "plus simple, plus fiable, plus efficace". Pis ça la foutrait mal, moi qui compte partir pour me concentrer sur les besoins essentiels et tenter de savoir si un mode de vie plus simple me conviendrait...

Merci pour ta citation, j'aime bien et je vais l'utiliser pour refaire ma liste.

Hygiène : un bout de savon de marseille pour tout le corps, une brosse à dents coupée en deux, du dentifrice... les trucs classique quoi.
Trousse de secours : pince à tiques (elles m'aiment bien  :love:), antihistaminique (il m'est arrivé de réagir sévèrement aux moustiques, mais sans trop de gravité), paracétamol, et surtout ibuprofère et zolmitriptan car j'ai des migraines chroniques qui peuvent être assez méchantes... 

Merci beaucoup pour votre aide !!!!
Que serai-je sans le forum de David Manise ? Pas tout à fait qui je suis maintenant, quand je l'ai découvert à 15 ans, ça m'a marqué !!

Bonne journée à tous !

Jo.
 
Récits de voyages et de rencontres : https://noteslointaines.wordpress.com/

06 mars 2014 à 14:06:45
Réponse #12

Lélie


Pour les vêtements de première couche (en contact avec le corps : teeshirt, chaussettes), regarde du côté de la laine mérino (y'en a pas cher à D4), ça change la vie par rapport au synthétique, vraiment ...  :love:

T'sé, quand tu peux porter le même tee-shirt 5 jours de suite sans puer ni te sentir crade (même si tu l'es, c'est la beauté de la chose !), et quand tu peux garder les mêmes chaussettes pendant une semaine sans manquer de t'asphyxier dans la tente, pourquoi s'en priver  ;D
Ça aide à être présentable aussi niveau odeurs ... !

Pour le côté "être un minimum présentable", regarde du côté des chemises (légères, qui se repassent pas, genre synthétique ou lin froissé léger) :
Je trouve ça idéal : ça présente pas trop mal MAIS c'est utilisable tous les jours (c'est râlant de trimbaler des choses qu'on utilise pas !)
- ça se porte de plein de façon (s'ouvre ou se ferme selon la température, se met par dessus un teeshirt, tout seul)
- ça protège du gros soleil sans être chaud (bras, cou, ...)
- le col remonté fait une barrière de plus aux moustiques héhé
De couleur pas trop foncée ni claire. Avec des carreaux, les tâches se voient moins  ::)

Le bonheur est un voyage, pas une destination ...

06 mars 2014 à 21:53:56
Réponse #13

Joca


Merci pour les conseils Lélie, je vais voir de ce côté. J'avais déjà lu sur la mérino, sur le forum.

Pour la chemise, je n'y avais pas pensé car j'avais prévu de partir avec ce que j'avais déjà (sauf chaussettes et caleçon) mais maintenant je crois que ça peut valoir le coup d'investir dans une chemise, ou deux.

Merci encore une fois ;-)
Récits de voyages et de rencontres : https://noteslointaines.wordpress.com/

06 mars 2014 à 21:55:23
Réponse #14

Joca


Sinon pour ce qui est des bâtons, je pense faire comme j'ai vu sur randonner-léger et les remplacer par deux bouts de bambous. Léger et solides, j'ai quand même un peu peur qu'ils ne cassent dans mon sac...

Une idée ?
Récits de voyages et de rencontres : https://noteslointaines.wordpress.com/

10 mars 2014 à 09:22:36
Réponse #15

Joca


Petit changement : pour le sdc je pense plutôt à un snugpack softie elite 3, pour me laisser plus de marge niveau température. Ça sera largement moins MUL, mais bon... C'est quand même le plus important.
Récits de voyages et de rencontres : https://noteslointaines.wordpress.com/

11 mars 2014 à 11:50:53
Réponse #16

gibbon_sceptique


T'sé, quand tu peux porter le même tee-shirt 5 jours de suite sans puer ni te sentir crade
Il manque un zéro ?  ;# :honte:
Ceci est une boutade, il est évident que nettoyer régulièrement ses affaires fait durer le bonhomme et le matos.

Citer
J'ai pas de détail sur les pantalon car celui qui je pensais utiliser est en fait en coton... Sinon j'ai aussi des pantacourts-cuissard de course à pied qui peuvent être très utiles par temps froid. Ça chauffe plutôt bien.
Tout comme Lélie : complètement adict au mérinos. Par exemple le genre de collant en dessous d'un pantalon classique type polycoton (ou sous le sac de couchage la nuit) te permet d'avoir une couche thermique, qui aide à réguler l'humidité. Là ou ton pantalon-cuissard est peut-être moins polyvalent ?
Si parmi les achats provoqués par ce forum il y a bien un truc vraiment utile dont j'aurais du mal à me passer malgré le coût c'est bien la laine-mérinos.

Après cet ode aux achats, le disclaimer : reader discretion is adviced
Faut faire gaffe avec le forum, on a vite fait de dépenser pour des trucs plus ou moins utile. Si 10 posts parlent de tel ou tel super équipement, les centaines de posts n'en parlant pas car s'en passant, ayant une autre solution classique ou autre ne contrebalancent pas forcément l'abondance de sujets axé matos et leur effet pub.

Concernant les bâtons, tu dis avoir peur de les casser dans le sac.
Si l'unique utilisation est le montage du tarp, est-ce que tu ne peux pas te débrouiller avec ce que tu trouveras sur place (branches, points d'accroche) ? Éventuellement à l'occasion emporter un bout de bois si tu sais que tu vas aller dans une zone où sa risque d'être plus difficile à trouver ? C'est moins pratique, moins rapide, moins lourd. Si tu tiens à pouvoir rapidement monter ton tarp et donc emmener au moins un support en permanence, le forum randonnée léger propose surement plusieurs solutions légères et à pas cher comme ton bambou, tige métallique, carbone ou mul sait quoi.
50 euros les bâtons pourquoi pas, mais le surcoût par rapport à une paire moins haut de gamme vaut-il le gain de poids ? Une autre pièce d'équipement ne pourrait-elle pas bénéficier de la différence de prix pour une meilleure différence de poids, confort, polyvalence etc ?
Idem pour la bâche de sol à 12 euros : pièce importante clairement, mais tu dois pouvoir trouver ca gratis ou à pas cher. 10 euros de gagner pour un autre équipement ou pour dépenser sur la route. Après peut-être que le gain de poids vaut la dépense, tu es le seul juge.
C'était ça en fait ma réflexion à la base (on veux pas écrire des tartines et du coup on communique pas vraiment ce qu'on avait en tête…).

Peut-être qu'en postant un sujet uniquement  dédié à ta trousse de secours au long cours dans la section dédiée tu auras des avis intéressants ?

Les utiles évidents, pas lu donc au cas où : une réserve d'argent liquide en cas de problème sur soi ([DANGER SUGGESTION POSSIBLE D'ACHAT-FABRICATION : ] par exemple une ceinture porte-billet), carte de sécurité sociale européenne, photocopie papiers identité, contacts en cas d'urgence.
Empathie et bienveillance qu'y disaient.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité