Nos Partenaires

Auteur Sujet: vous pouvez vivre sans la douleur à nouveau - Scott SONNON  (Lu 2284 fois)

04 mars 2014 à 10:34:12
Lu 2284 fois

b@s


salut,

juste pour présenter le travail d'un auteur que j'apprécie, Scott Sonnon, que je vos invite à découvrir. il partage pas mal de trucs en ligne. on le connait surtout pour ses programmes flowfit et tacfit (voir sur youtube)

sur la respiration je vous conseille son programme résilience breathing (gratuit ici : http://www.breathinggift.com)

j'ai traduit un de ses articles pour que ça soit accessible aussi aux non anglophones, vous retrouverez l'original ici : http://www.rmaxinternational.com/flowcoach/?p=1967

soyez indulgents  ;#

Vous pouvez vivre sans douleur à  nouveau
26 février 2014 – 10:44


J'ai vécu autrefois dans une camisole de douleur tout au long de mon enfance , en raison d'une maladie articulaire . La maladie a entraîné la rupture de mon cou et de mon dos lors d'une compétition . Il m'a fallu presque une décennie pour récupérer.

L'automne dernier , je me suis blessé au  cou à nouveau en jiujitsu , je devais continuer mon travail d'enseignement  sur quatre continents pendant deux mois. Les spasmes résultant étaient à peine tolérables . Impossible de réussir même une pompe sur les genoux , j'ai commencé la lente progression vers le  sans douleur à pleine puissance,  là où je suis aujourd'hui.

Il est si facile de se sentir frustré ou déprimé lorsque vous êtes dans la douleur intense . Recommencer le chemin une fois de plus , m'a apporté un rappel douloureux de cela.

Après une blessure , certains médecins  n'ont pas d'autres traitements que de  prescrire des analgésiques , anti-inflammatoires , de la glace et du repos . Certains médecins ne vont traiter que la douleur , et puis quand elle n'est plus traitable , prescrire des médicaments pour que votre  conscience reste sourde à la douleur .

Mais la douleur n'est pas le problème . La douleur est juste la voix de votre corps exigeant de l' aide . Et comme un bébé affamé , tant qu'elle n'est pas entendue , elle continue à demander de l'aide . Endormir la douleur - sans aborder la question sous-jacente - n'est littéralement pas différent que de donner un bébé une cuillère à café de whisky afin de l'empêcher de gémir à cause de la faim ( un «recours» autrefois effectivement prescrits par les médecins ! )

La douleur est la dernière à arriver sur les lieux d'une urgence . Il y a beaucoup de petits points de tension  d'autres sensations non douloureuses qui se produisent qui précèdent la douleur ... mais nous ignorons  souvent ces petits  événements. Dans un traumatisme aigu , nous n'avons pas eu également l'un de ces avertissements . Nous avons juste le signal douloureux de dommages .

Mais la douleur n'est pas la blessure. La douleur est le signal . Le Traitement de la douleur n'est pas la solution . Certes , je n'ai rien contre la prise des anti-douleurs lorsque la douleur est trop forte , ayant eu personnellement  des hernies discales  et des os brisés . Mais la problème de fond doit être traité , pas seulement les symptômes .

Cela va beaucoup plus loin que la douleur , parce que la douleur peut être « migrante » - ce qui fait mal peut être ailleurs dans le corps , dans certains cas loin de la blessure réelle. Par exemple , une hernie discale cervicale entre C4-C5 peut causer l'épaule glacée , une sensation de brûlure  du coude , une douleur profonde au poignet  comme un bracelet ,et  même un engourdissement dans le pouce et l'index.
Certains médecins sont très prompts à appeler " charlatans " les chiropraticiens , d'autres thérapeutes  parce qu'ils ont une expertise en la matière en dehors du cadre de leur formation médicale . Mais c'est comme tout le reste : quand une technologie est trop avancée par rapport à vos connaissances, il semble qu'il s'agit de charlatans , cela semble " magique . ». (...)

Si vous êtes face à une  douleur perpétuelle , vous ne devez pas juste vivre  avec elle . S'il vous plaît écoutez . Vous n'avez juste pas encore trouvé les bons professionnels de  santé ! Il suffit de garder la foi et de garder votre esprit et le cœur ouvert aux possibilités et aux gens que vous n'avez pas encore pris en compte.

Je suis allé voir trois thérapeutes jusqu'à ce que j'ai trouvé le bon, et quand je l'ai trouvé , mon corps a répondu au traitement presque dans l'heure par la suppression de la douleur . Bien sûr, j'en ai fait trop tellement excité d'être en mesure de m'entrainer à pleine puissance , donc j'ai dû revenir pour deux autres séances . Mais le point important : le bon médecin aura une réponse notable lorsqu'il traite  la source du problème . ( Merci Dr Erik Deroche de Bellingham , WA ! )

Nous savons beaucoup de choses sur le corps humain . Nous avons développé des cures étonnantes en médecine . Mais nous savons seulement un petit pourcentage de ce qui se passe réellement dans un être humain , et même alors  la connaissance est fragmentée et se contredit parfois avec d'autres. Même à l'Institut national de la santé médicale - " la Mecque de l'étude médicale " - il n'y a pas de coopération synergique suffisante .

Bien que votre médecin  vous ait peut être dispensé d'exercice tant  que vous ressentez  la douleur , je vous encourage fortement à trouver une alternative , comme un autre physiothérapeute , chiropraticien .

Si vous avez été soigné et que vous êtes encore confrontés à ces questions , vous n'êtes pas encore guéri . Un bon pro de soins de santé sera en mesure d'identifier précisément votre problème et vous aider à guérir une fois pour toutes. Il est ridicule que vous n'ayez pas été suffisamment aidé . Combien de fois ai-je entendu  ces histoires de braves gens qui vivent avec des douleurs inutiles !

Tout simplement ce n'est pas parce qu'on a supprimé  la douleur  que  la guérison est  terminée. En fait , vous n'avez pas encore commencé la guérison. La douleur est la dernière à apparaître et la première à s'en aller. C'est le signal désespéré du corps que quelque chose ne va pas. C'est un bon signe , parce que la douleur apparaît uniquement lorsque vous pouvez faire quelque chose .

Si un exercice peut vous aider à supprimer la douleur , cela ne signifie pas nécessairement que vous réglez la situation . Vous avez juste supprimé la " gêne " du message corporel. Par exemple , si vous avez une hernie discale cervicale , tirant la tête vers le bas et vers l'avant peut temporairement soulager la douleur au cou, mais finalement , il peut faire " gicler " le disque encore plus . Ou si vous vivez avec une douleur à l'épaule , et effectuez des presses avec une kettlebell,  la douleur disparaît temporairement ,  mais ce n'est pas mieux que de prendre une pilule anti douleur : la situation n'est toujours pas résolue , mais lever une kettlebell change la  tension musculaire juste assez pour soulager l'inconfort ... pour une courte durée .

Vous pouvez trouver un bon pro de soins de santé , je le promets. Appelez en quelques uns dans l'annuaire et  demandez leur s'ils sont familiers avec les questions profondes potentielles de ces symptômes , et s'ils ont eu du succès  en aidant des gens à se remettre complètement de ce type de problèmes  .

Vous n'avez pas besoin de seulement vivre avec la douleur . Vous ne devez pas vivre  dans la crainte de faire quelque chose qui peut soudainement ramener la douleur . Vous pouvez guérir. Je vous promets que vous pouvez trouver quelqu'un qui peut réellement vous aider . Il suffit de garder la foi et continuer à chercher.

Et faire vos exercices de récupération, renforcer les corrections structurelles avec www.intu - flow.com . Ne comptez pas sur le correctif occasionnel . Guérissez vous vous-même après que le thérapeute   ait restauré votre capacité à le faire .

très respectueusement ,
Scott Sonnon
www.facebook.com / ScottSonnon

25 mai 2016 à 15:54:30
Réponse #1

Troll


Hello,

Voici un lien d'un programme de mobilité de S. Sonnon (Tacfit Survival) faisable en 20 minutes.

Fait gentiment c'est excellent pour travailler des mouvements complexes et fonctionnels les jours de repos.

Ici, un descriptif. , un autre.

Bon training !

Bien à vous,

Troll
Semper potest proficio

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité