Nos Partenaires

Auteur Sujet: Où pratiquer le bushcraft en France?  (Lu 38352 fois)

20 mars 2017 à 19:09:23
Réponse #50

Cheyenne


Chris
Avant de revendiquer des droits a faire ceci ou cela faut déjà connaitre ses devoirs...


[/quote]
Je te trouve bien agressif.
Je n'ai rien REVENDIQUÉ

Je pense que tu as mal lu mes précédent écrits .
J'ai plus de 60 ans et j'ai appris à 7 ans quand je suis entré au louveteaux
comment faire du feu, et comment laisser tout propre ensuite.

21 mars 2017 à 11:08:14
Réponse #51

simka


Ceux qui auront le courage et le temps de lire une quarantaine de pages, souvent techniques, pour comprendre la problématique de l'accès à la nature dans le droit français, liront avec intérêt un article de 2006, rédigé par le Professeur Hernandez-Zakine, chargé d'enseignement à l'Université Panthéon-Sorbonne, accessible sur Internet, en saisissant sur leur moteur de recherche habituel : "Propriété du sol et droit de circulation".

Cet article, intitulé "Le patrimoine commun et la propriété privée ou comment établir les droits et devoirs de chacun", me parait de nature à mieux appréhender la matière et à éviter certains poncifs qui répandent l'idée que le droit de propriété est un droit absolu primant, en toute circonstance, le droit d'accès à la nature.

Mes interventions sur ce sous forum avaient pour seule intention de rechercher des compagnons de bivouacs et je n'imaginais pas qu'il me faudrait cheminer à travers les forêts de la loi avant de poser mon sac et d'allumer mon feu !!!!

Bonne lecture aux courageux !!!

21 mars 2017 à 14:28:13
Réponse #52

Arnaud


Si on parle de bivouac et de feu, on est plus dans le simple accès.

Tu consommes les ressources du milieu, tu as un impact non négligeable et risques même d’occasionner de sérieux dégâts... tu pourras tourner le problème dans tous les sens, légalement tu dois obtenir l'autorisation du propriétaire.
« When the last tree is cut, the last fish is caught, and the last river is polluted; when to breathe the air is sickening, you will realize, too late, that wealth is not in bank accounts and that you can’t eat money. »

21 mars 2017 à 14:52:03
Réponse #53

Pierrot


Citer
je n'imaginais pas qu'il me faudrait cheminer à travers les forêts de la loi avant de poser mon sac et d'allumer mon feu !!!!

Et pourtant c'est une question qui revient très souvent sur les forums, et c'est le titre du sujet.


21 mars 2017 à 19:55:21
Réponse #54

Chris-C


Chris
Avant de revendiquer des droits a faire ceci ou cela faut déjà connaitre ses devoirs...



Je te trouve bien agressif.
Je n'ai rien REVENDIQUÉ

Je pense que tu as mal lu mes précédent écrits .
J'ai plus de 60 ans et j'ai appris à 7 ans quand je suis entré au louveteaux
comment faire du feu, et comment laisser tout propre ensuite.

Agressif non , en tout cas pas mon intention , provoquant oui un peu.
Effectivement tu n'as rien revendiqué juste apporté des approximations et posé des questions naïves.
Je comprend tout à fait que tu puisse mal le prendre , mais je ne fais que lire ce que tu écris.

Je ne remet pas en cause ton expérience je ne te connais pas , en revanche et je me répète il y a la réalité et la façon dont on aimerait que les choses soient.
C'est pas parce que tu laisse propre derrière toi que tu as le droit de faire ce que tu as fait. C'est par contre bien plus facile de s'en sortir en cas de confrontation avec le proprio.

Moi ce que je veux c'est que quiconque lise ce post n'ait pas l'impression que l'idée générale est qu'on s'en fout un peu du moment qu'on a la conscience tranquille par apport à ce que l'on . Je veux que les gens est les outils pour peser le pour et le contre, faire leur choix et assumer et respecter la nature* . C'est l’intérêt de ce post et de ce forum .

Sans aucune forme d'agressivité et de rancune Cheyenne ;)
Chris

* je reviens d'une ballade en montagne, repas devant une cabane d'alpage très jolie , facile d'accès. Elle est tout le temps détériorée , les gens viennent y passer un bon moment , écrivent leur nom sur les murs , c'est pas méchant c'est les vacances... les genévriers alentour sont massacrés , coupés , arrachés , sec vert peut importe , c'est sympa c'est pour faire un feu , c'est les vacances.... la vitre de la fenêtre cassée , c'est pas grave on picole , c'est pour rigoler , c'est les vacances... ect
Je suis sûr que tout c'est brave gens , font ça de façon inconsciente , sans savoir et aime réellement venir passer un moment là... moi j'ai le choix entre les crucifier si je les choppe ou faire de la formation/information dès que je peux... et méditer... respirer...  ::)

21 mars 2017 à 20:06:54
Réponse #55

Chris-C


Ceux qui auront le courage et le temps de lire une quarantaine de pages, souvent techniques, pour comprendre la problématique de l'accès à la nature dans le droit français, liront avec intérêt un article de 2006, rédigé par le Professeur Hernandez-Zakine, chargé d'enseignement à l'Université Panthéon-Sorbonne, accessible sur Internet, en saisissant sur leur moteur de recherche habituel : "Propriété du sol et droit de circulation".

Cet article, intitulé "Le patrimoine commun et la propriété privée ou comment établir les droits et devoirs de chacun", me parait de nature à mieux appréhender la matière et à éviter certains poncifs qui répandent l'idée que le droit de propriété est un droit absolu primant, en toute circonstance, le droit d'accès à la nature.

Mes interventions sur ce sous forum avaient pour seule intention de rechercher des compagnons de bivouacs et je n'imaginais pas qu'il me faudrait cheminer à travers les forêts de la loi avant de poser mon sac et d'allumer mon feu !!!!

Bonne lecture aux courageux !!!


merci pour le partage d'info et merci de rajouter encore des trucs sur ma pile "à lire" ;)

Pour le reste je comprend pas : il y a une section pour les sorties , retex et organisation . Si tu veux organiser une sortie et trouver du monde faut aller la-bas hein . Là c'est un post ouvert en 2014 bien spécifique sur une pratique de loisir et il en découle du signal important qui concerne tout le monde ici AMHA... faut pas t'étonner donc si t'as demande génère d'autres interventions...

 :)
Chris

   

21 mars 2017 à 22:38:48
Réponse #56

Pierrot


Citer
éviter certains poncifs qui répandent l'idée que le droit de propriété est un droit absolu primant, en toute circonstance, le droit d'accès à la nature.

Ce ne sont pas des poncifs.

21 mars 2017 à 22:39:30
Réponse #57

Cheyenne


J'ai commencé à lire le document.
Il y en a beaucoup qui devrait en faire autant  ... ils seraient surpris !

22 mars 2017 à 13:50:53
Réponse #58

simka


Ceux qui comme Cheyenne prendront le temps de lire du "signal" de qualité, (pas le mien, mais celui du Professeur de Droit cité !!!), comprendront certainement la différence entre un "poncif" et une analyse structurée et documentée.

Nous pourrions ainsi notamment éviter de confondre la notion commune "d'accès", avec le concept "d'accès à la nature".

Mon intention n'est pas de polémiquer avec qui que ce soit, ou de développer un "signal" déviant pas rapport à celui que les animateurs de ce Forum considèrent comme le plus adapté.

Au passage, je les remercie et particulièrement celui qui en est le premier responsable, de l'opportunité qu'ils offrent de pouvoir échanger sur les thèmes autres que le dernier sac ou le couteau le plus efficace pour partir dans la nature.

Je ne recherche pas davantage sur ce poste des compagnons de sortie, ayant ouvert une autre discussion pour ce faire.

Mais, il me semble que répondre à la question posée par ce post "Où pratiquer le bushcraft en France?" et sur tous ceux qui traitent de la même interrogation sur d'autres Forums, il est nécessaire de disposer de quelques informations basiques, mais vérifiées, susceptibles de contribuer utilement à la réflexion.

Plutôt que continuer à tourner en rond, la réflexion proposée et les références juridiques partagées, pourraient par exemple servir à concevoir une "Charte" sur laquelle les pratiquants de ce loisir accepteraient de s'engager et qui pourrait faire l'objet d'une communication nationale, susceptible de rassurer les propriétaires quant au respect de leurs droits, qu'au demeurant, il n'est pas question, pour ma part, de contester.

Comme il est suggéré dans l'article partagé, l'important serait de rechercher une voix moyenne qui puisse permettre de concilier le droit universel d'accès à la nature pour des loisirs responsables et le droit de propriété.

Toutes les vidéos françaises de bushcraft que j'ai pu visionner sur un serveur bien connu du net ("Bushcraft Alpin", "Indomptables Dauphinois", "Paname Bushcraft"  ...) , montrent que ces pratiquants, mettent un point d'honneur à laisser l'aire de leur bivouac, nettoyée de toutes traces de leurs passages et à ramasser les immondices laissées par d'autres, ce que je fais aussi lors de mes sorties solitaires.

J'en déduis qu'il est inscrit dans l'ADN des amateurs "éclairés" de ce loisir, le respect de la nature dont ils jouissent et le droit des propriétaires à refuser que leurs forets ou leurs champs soient transformés en décharges ou abimés par des énergumènes pour qui la notion de "devoir" est un concept pour le moins très flou.

Si un tel message pouvait être structuré, partagé et diffusé, il est probable que nombre de propriétaires, privés ou publics, seraient moins enclins à interdire nos bivouacs et accepteraient une pratique "encadrée", comme cela est déjà le cas dans certains parcs nationaux, par exemple.

Ainsi, la question essentielle n'est peut être pas de savoir "Où pratiquer le bushcraft ?", mais de définir "Comment le pratiquer ?" pour pouvoir s'inscrire dans le respect du droit de propriété, mais aussi, du "droit de la nature à être protégée".

Bonne journée à tous.





 

22 mars 2017 à 15:33:12
Réponse #59

Arnaud


Si je comprends ton propos tu sembles être en croisade pour changer la loi, laisse moi donc te souhaiter bon courage.

Cependant tant qu'on est à essayer de comprendre différente notions, tu comprends certainement que si elle est rappelée régulièrement, la loi n'est pas ce qu'on peut appeler un poncif ?

Bref... nous avons une législation sur l'usage du feu et le bivouac, le texte que tu cites et que j'ai lu n'y fait jamais allusion, de même qu'au "Bushcraft" qui reste dans sa définition classique bien entendu exclu de la définition de l'accès à la nature. Je cherche mais je ne vois donc pas en quoi il apporte un quelconque signal.

Bonne journée à toi.
« When the last tree is cut, the last fish is caught, and the last river is polluted; when to breathe the air is sickening, you will realize, too late, that wealth is not in bank accounts and that you can’t eat money. »

22 mars 2017 à 16:52:26
Réponse #60

guillaume


Si un tel message pouvait être structuré, partagé et diffusé, il est probable que nombre de propriétaires, privés ou publics, seraient moins enclins à interdire nos bivouacs et accepteraient une pratique "encadrée", comme cela est déjà le cas dans certains parcs nationaux, par exemple.

C'est mal connaitre l'esprit en "campagne".

Ceci dit, je suis un éternel optimiste. Si tu te lances dans ce projet, je serais ravi d'y participer et d'apporter mes compétences en la matière (code forestier notamment).

a+

22 mars 2017 à 17:27:26
Réponse #61

Chris-C


put**n 40 pages à ce taper pour ça ::)
 
Comment utiliser une source, même sérieuse, pour étayer ses arguments...

Il y a confusion dans les strates législatives à mon avis :

Oui un propriétaire terrien n'a pas tout les droits chez lui . c'est ce qui explique en autre le réseau de sentier de randonnées en France.
Tu as des droits et devoir en tant que propriétaires . Le terrain t'appartient , pas la nature , pas les sous sol ect.... chaque parcelle peur avoir une législation propre (personne à dis que s'était facile hein  ;D )

Ensuite viens la couche utilisateur : Tu as le droit de profiter de la nature sauf législation contraire , mais avec des droits et des devoirs aussi .
Tu as le droit de passer sur le terrain de quelqu'un en utilisant les axes de circulations , mais y faire du feu , poser un camp c'est avec l'autorisation du propriétaire .

C'est comme ça qu'il m'arrive pour mon taf de louer un bout de terrain pour avoir le droit d'y faire tout cela...

J'attire aussi l'attention sur le fait que le documents cité à déjà 11 ans , qu'il est fait mention de territoire de montagne et que la loi montagne à été révisée en 2016.

Pour le reste comme Guillaume , pourquoi pas mais je me demande si tu mesure bien l'étendu du travail , ne serait ce que par la diversité des territoires et de leur législation propre . Je parle pas des mentalités de "ceux qui sont né quelque part" ;)

Quand je pense que Cheyenne se demandait comment faisait un agent pour faire respecter la loi dans les bois, alors que penser du campeur sur un terrain privée  ;#

bref

22 mars 2017 à 18:12:38
Réponse #62

Magic Manu


Je parle pas des mentalités de "ceux qui sont né quelque part" ;)
bref
Pour ceux qui n'auraient pas percuté...
https://www.youtube.com/watch?v=WscVYSu-O2w
Un chef d'oeuvre à re-écouter!
Hope for the best, expect the worse...

06 septembre 2017 à 20:10:18
Réponse #63

contemplatif


Ce post que je n'avais pas encore lu, démontre au-moins que beaucoup de franciliens auraient plaisir à se retrouver pour des sorties bivouacs.
J'ai lancé un post il y a quelques semaines pour tenter de rassembler quelques amateurs de nature et de bushcraft et n'ai obtenu qu'une seule réponse !
Je signale donc ici que si des franciliens sont tentés par la constitution d'un petit groupe, je suis preneur pour rechercher avec eux des lieux permettant cette activité et prévoir quelques sorties dans l'année (WE ou jours fériés).
J'ai centré ma proposition sur les franciliens pour favoriser les rencontres, mais cela ne signifie pas que les sorties se dérouleront nécessairement en Ile de France, où ce loisir est globalement difficile à pratiquer.
Le Morvan, la Marne, la Sologne, le Berri sont à deux ou trois heures de train ou de voiture de Paris.
Bon WE à tous

16 août 2019 à 13:19:04
Réponse #64

JeVaisAuBois


Salut !

Tout est dans le nom bushcraft... bush = étendue sauvage. D'ailleurs j'ai des rushes je dois faire une vidéo là-dessus: la définition de bushcraft. En France bush réel = zéro en métropole, deux tiers de forêts privées, etc etc on connaît tous la situation.

Rajouter à cela la mentalité générale des "veaux", qui est d'abuser au maximum du droit à la moindre occasion, les beaufs qui vont se saoûler autour d'un feu de camp en fumant un max de cigarettes... L'Etat en profite alors pour tout interdire puis donner des autorisations au cas par cas, et il prend sa taxe au passage.  :glare:

Donc vraies solutions testées: avoir accès à une zone privée ou faire appel à la "tolérance" publique. Pour la zone privée il faut "résauter" avec les locaux. Si tu es sur une grande ville c'est impossible donc passe par des forums sur Facebook pour te faire des amis et petit à petit... La seule tolérance publique que je connais bien n'est pas au niveau de forêts domaniales mais au niveau des GR, les sentiers de Grande Randonnée. Il est très généralement "toléré" de bivouac dans une zone autour d'un GR, certains disent 50 mètres à droite & à gauche. Source: mon expérience et discussions avec des gardes forestiers / chasse lors de mes randonnées sur les GR. Des fois ce sont même les gardes champi qui te donnent des spots de bivouac  :up:

J'espère que ça peut t'aider. Après tu peux contacter des groupes scouts et leur demander leurs spots, eux ne feront pas de rétention d'information. Ces spots ne sont pas toujours officiellement autorisés mais bénéficient de grosses tolérances publiques/privées, personnes n'ira t'embêter là. Autres communautés: gens qui font des reconstitutions historiques, médiévales... Moyennant parfois un coup de main tu peux avoir accès à des terrains.

@+
Règle 3 des cartoons: Tout corps passant à vitesse élevée à travers une paroi solide y laissera une empreinte exacte du contour de son corps

16 août 2019 à 16:06:00
Réponse #65

guillaume


puis donner des autorisations au cas par cas, et il prend sa taxe au passage.  :glare:



Comment ça ?

16 août 2019 à 23:23:02
Réponse #66

Vladimir


Sincèrement ça me gave de voir dans certaines régions des parcelles parfois étendues de forêt inaccessible,l'état vend à tour de bras a des privilégiés fortunés des parcelles de natures,"Privé""Private",le fric,les intérêts,il n'y a que ça qui compte,la Nature devrais appartenir à tout le monde,les réserves Naturelles c'est une autre histoire et là je comprend les restrictions.
Mais ça me gave aussi de voir que certains souilles de façon dégueullasse cette Nature.
Ceci étant dit,ce n'est pas moi qui changera le monde,faudra faire avec,heureusement que la majorité se comportent bien,sauf que la minorité de malotrus est très agissante et sèment leurs étrons de détritus partout où ils passent!
Rien de pire qu'un mouton déguisé en mouton 😆

17 août 2019 à 06:43:44
Réponse #67

Tompouss


Ouais, la mentalité française joue beaucoup, passer 3 semaines dehors avec énormement de bivouac sauvage en Ecosse a mené à des situations cocasses en pensant français. Genre un soir tard on rentre sur une route gravillonnée avec un portail menant à un parc forestier, au bout de la route un panneau dit "interdit de stationner pour la nuit", comme on avait vu une zone juste à côté de la route avec source et reste de branches d'élagage plus haut on fait demi-tour.
Au petit matin passage d'un garde forestier :
Lui  "oh mais vous auriez dû aller au parking plus loin c'est magnifique et vous ariez dormi sur l'herbe au lieu du gravier"
Moi "ah mais le panneau disait pas de parking de nuit"
Lui "visiblement vous vouliez juste vous reposer un peu et je ne vois aucun dechet, si vous repassez par ici vous pouvez aller là bas"

Et c'était comme ça partout, quand on demandait pour planter la tente dans des coins privés on était gênés car les gens étaient capable de te ramener le petit dej ou autre  :lol: :love:
"Pour celui qui ne sait pas vers quel port il navigue, aucun vent n'est favorable" Sénèque

17 août 2019 à 07:41:15
Réponse #68

guillaume


Sincèrement ça me gave de voir dans certaines régions des parcelles parfois étendues de forêt inaccessible,l'état vend à tour de bras a des privilégiés fortunés des parcelles de natures,"Privé""Private",le fric,les intérêts,il n'y a que ça qui compte

Es tu bien sur que ça soit l'Etat qui vendent ?

Attention, question orientée qui mérite un minimum de se renseigner avant de poster...

A+

17 août 2019 à 13:48:51
Réponse #69

Vladimir


Ouais, la mentalité française joue beaucoup, passer 3 semaines dehors avec énormement de bivouac sauvage en Ecosse a mené à des situations cocasses en pensant français. Genre un soir tard on rentre sur une route gravillonnée avec un portail menant à un parc forestier, au bout de la route un panneau dit "interdit de stationner pour la nuit", comme on avait vu une zone juste à côté de la route avec source et reste de branches d'élagage plus haut on fait demi-tour.
Au petit matin passage d'un garde forestier :
Lui  "oh mais vous auriez dû aller au parking plus loin c'est magnifique et vous ariez dormi sur l'herbe au lieu du gravier"
Moi "ah mais le panneau disait pas de parking de nuit"
Lui "visiblement vous vouliez juste vous reposer un peu et je ne vois aucun dechet, si vous repassez par ici vous pouvez aller là bas"

Et c'était comme ça partout, quand on demandait pour planter la tente dans des coins privés on était gênés car les gens étaient capable de te ramener le petit dej ou autre  :lol: :love:
Héhé,l'Ecosse ma première rando en autonomie au Loch Ness,15 jours de marche,j'avais 17 ans,accompagné de trois copains,j'avais rempli mon sac à dos de boîte de Corned Beef,résultat poids du sac 35 kilos. :bang:  :]]
Premier jour un peu de pluie,le reste que du soleil  :D
Nous sommes également bloqué par une barrière en descendant sur un chemin d'asphalte,on s'arrête,une femme sort de sa maison en contre-bas du chemin,Dieu qu'elle était jolie,style star de cinéma,on parle avec,et nous pouvons franchir la barrière,attendez nous lance-t-elle en english,elle nous ramène 4 truites,un pour chacun et nous demande de ne pas laissé des détritus,on lui répond no problem nous sommes Belges  :trash:
Nous avons remarqué que les traits crispé de son magnifique visage ont instantanément disparu laissant place à un magnifique sourire.  :D
Sont sympa ces Ecossais  :doubleup:

@ Guillaume
Ouais,bon,tu as raison,il n'y a pas que l'État qui vend,peut importe qui vend,a tort ou à raison,la conséquence c'est nos espaces de liberté qui se réduisent toujours au fil du temps.
Rien de pire qu'un mouton déguisé en mouton 😆

24 août 2019 à 19:27:13
Réponse #70

JeVaisAuBois



Nous avons remarqué que les traits crispé de son magnifique visage ont instantanément disparu laissant place à un magnifique sourire.  :D

T'as des photos ??  ::) ;D

Espaces de libertés: ben ce n'est pas qu'ils se réduisent, c'est qu'en théorie, légalement, tu n'en as pas du tout ! (pour le bushcraft en Fr, sujet du topic hein) Même ceux que tu as achetés : restriction au niveau du droit de faire du feu, port d'arme, abus des chasseurs qui passent sur ton terrain... Bon voilà on est dans un pays sans étendues "sauvages" il faut se faire une raison. Rien à voir avec l'allemansrätt nordique ou les étendues de l'Alaska, on est d'accord !
Règle 3 des cartoons: Tout corps passant à vitesse élevée à travers une paroi solide y laissera une empreinte exacte du contour de son corps

24 août 2019 à 20:23:55
Réponse #71

Pierrot


Une chose qui ressort, entre ce que je lis sur les forums et ce que je constate en tant que propriétaire, c'est que les français se comportent correctement à l'étranger et se conduisent comme des cochons dans notre pays en tout cas c'est ce qui transparait.....

- A l'étranger, je demande poliment au propriétaire de passer chez lui, du moins c'est ce qui est dit.

- En France,  il est inadmissible que ce type possède un si grand bois, la nature est à tout le monde je vais camper ici ( et faire du feu, et couper du bois, etc) .

Par exemple, chez moi, je vois régulièrement arriver des personnes à pied, à travers les champs cultivés; sans un bonjour et encore moins un mot d'excuse.... et je vous dis pas l'état des lisières des bois alentour.

Peut être que si les gens se comportaient de la même façon que quand ils sont à l'étranger, ils auraient moins de griefs à formuler à l'encontre des propriétaires français.......................

31 août 2019 à 20:35:19
Réponse #72

JeVaisAuBois


Pierrot je ne sais pas si tu as beaucoup voyagé mais les touristes Français sont considérés comme de GROS boulets dans pas mal de pays. J'en connais d'ailleurs un (de Français) qui, sachant qu'en Inde le premier client de la journée est sacré, a passé 5 mois à troller des commerces en se levant de bonne heure et en demandant la moitié, un quart... du prix local ;# Les Indiens étaient fous ! J'ai des dizaines d'exemple, Amérique du Sud / Centrale, Asie, Hongrie...
Autant l'Américain se croit partout chez lui mais lâche ses $$$, autant les Français pensent toujours avoir "des droits" et se comportent comme des crevards. Or dans pas mal de pays le droit c'est surtout de fermer sa bouche et tout le monde est déjà bien plus pauvre qu'en France  :closedeyes: D'où problèmes de compréhension inter-culturelle.
Après c'est sûr que le Français qui part en pays inconnu est sûrement plus "flippé" de se retrouver en justice pour violation de propriété ou autre, donc il fait moins son malin. Mais derrière les lunettes il reste le même  ::)

Et encore une fois dans les pays nordiques du moins Suède Norvège Danemark Islande (Finlande je sais pas) tu as l'Allemansrätt, donc tout le monde peut camper / faire du feu / couper du bois pour au moins une nuit, sans qu'il soit question de qui possède quel bois plus ou moins grand ou s'excuser de traverser un champ... Donc la mentalité jalouse que tu décris n'a même pas lieu d'être, c'est une autre planète, incomparable...


Règle 3 des cartoons: Tout corps passant à vitesse élevée à travers une paroi solide y laissera une empreinte exacte du contour de son corps

31 août 2019 à 22:14:01
Réponse #73

Pierrot


Citer
Pierrot je ne sais pas si tu as beaucoup voyagé

Pas beaucoup, non, pour la raison que si je vais à l'étranger, je vais justement devoir me plier aux us et coutumes du pays ( c'est logique) et que j'ai horreur de ça, et de son contraire aussi...Une chose qui me rend dingue, c'est quand un plaisancier anglais me dit avec l'accent " Mossieuuuuu, en angleterrrrreeeeee, c'est mieux." Ben fallait y rester mon gars, ou alors tu la fermes........

En revanche pendant 15 ans j'ai fréquenté des tombereaux de touristes de toutes nationalités, j'en fréquente encore aujourd'hui mais je ne suis plus leur larbin, j'en remets même dans les clous quand c'est nécessaire...

La mauvaise réputation des touristes français est bien réelle, dans mon boulot le touriste français s'appelle un plaisancier et c'est un emmerdeur patenté là aussi, à égalité avec le rosbif, le pire étant le nouveau riche russe, là on atteint des sommets d'outrecuidance  :lol:

Citer
tu as l'Allemansrätt

Je trouve ça super, je me demande tout de même ce qui se passerait si demain cela s'appliquait chez nous, mais je me fait peut être du souci pour rien.......................

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité