Nos Partenaires

Auteur Sujet: Où pratiquer le bushcraft en France?  (Lu 24660 fois)

20 mars 2017 à 19:09:23
Réponse #50

Cheyenne


Chris
Avant de revendiquer des droits a faire ceci ou cela faut déjà connaitre ses devoirs...


[/quote]
Je te trouve bien agressif.
Je n'ai rien REVENDIQUÉ

Je pense que tu as mal lu mes précédent écrits .
J'ai plus de 60 ans et j'ai appris à 7 ans quand je suis entré au louveteaux
comment faire du feu, et comment laisser tout propre ensuite.

21 mars 2017 à 11:08:14
Réponse #51

simka


Ceux qui auront le courage et le temps de lire une quarantaine de pages, souvent techniques, pour comprendre la problématique de l'accès à la nature dans le droit français, liront avec intérêt un article de 2006, rédigé par le Professeur Hernandez-Zakine, chargé d'enseignement à l'Université Panthéon-Sorbonne, accessible sur Internet, en saisissant sur leur moteur de recherche habituel : "Propriété du sol et droit de circulation".

Cet article, intitulé "Le patrimoine commun et la propriété privée ou comment établir les droits et devoirs de chacun", me parait de nature à mieux appréhender la matière et à éviter certains poncifs qui répandent l'idée que le droit de propriété est un droit absolu primant, en toute circonstance, le droit d'accès à la nature.

Mes interventions sur ce sous forum avaient pour seule intention de rechercher des compagnons de bivouacs et je n'imaginais pas qu'il me faudrait cheminer à travers les forêts de la loi avant de poser mon sac et d'allumer mon feu !!!!

Bonne lecture aux courageux !!!

21 mars 2017 à 14:28:13
Réponse #52

Arnaud


Si on parle de bivouac et de feu, on est plus dans le simple accès.

Tu consommes les ressources du milieu, tu as un impact non négligeable et risques même d’occasionner de sérieux dégâts... tu pourras tourner le problème dans tous les sens, légalement tu dois obtenir l'autorisation du propriétaire.
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

21 mars 2017 à 14:52:03
Réponse #53

Pierrot


Citer
je n'imaginais pas qu'il me faudrait cheminer à travers les forêts de la loi avant de poser mon sac et d'allumer mon feu !!!!

Et pourtant c'est une question qui revient très souvent sur les forums, et c'est le titre du sujet.


21 mars 2017 à 19:55:21
Réponse #54

Chris-C


Chris
Avant de revendiquer des droits a faire ceci ou cela faut déjà connaitre ses devoirs...



Je te trouve bien agressif.
Je n'ai rien REVENDIQUÉ

Je pense que tu as mal lu mes précédent écrits .
J'ai plus de 60 ans et j'ai appris à 7 ans quand je suis entré au louveteaux
comment faire du feu, et comment laisser tout propre ensuite.

Agressif non , en tout cas pas mon intention , provoquant oui un peu.
Effectivement tu n'as rien revendiqué juste apporté des approximations et posé des questions naïves.
Je comprend tout à fait que tu puisse mal le prendre , mais je ne fais que lire ce que tu écris.

Je ne remet pas en cause ton expérience je ne te connais pas , en revanche et je me répète il y a la réalité et la façon dont on aimerait que les choses soient.
C'est pas parce que tu laisse propre derrière toi que tu as le droit de faire ce que tu as fait. C'est par contre bien plus facile de s'en sortir en cas de confrontation avec le proprio.

Moi ce que je veux c'est que quiconque lise ce post n'ait pas l'impression que l'idée générale est qu'on s'en fout un peu du moment qu'on a la conscience tranquille par apport à ce que l'on . Je veux que les gens est les outils pour peser le pour et le contre, faire leur choix et assumer et respecter la nature* . C'est l’intérêt de ce post et de ce forum .

Sans aucune forme d'agressivité et de rancune Cheyenne ;)
Chris

* je reviens d'une ballade en montagne, repas devant une cabane d'alpage très jolie , facile d'accès. Elle est tout le temps détériorée , les gens viennent y passer un bon moment , écrivent leur nom sur les murs , c'est pas méchant c'est les vacances... les genévriers alentour sont massacrés , coupés , arrachés , sec vert peut importe , c'est sympa c'est pour faire un feu , c'est les vacances.... la vitre de la fenêtre cassée , c'est pas grave on picole , c'est pour rigoler , c'est les vacances... ect
Je suis sûr que tout c'est brave gens , font ça de façon inconsciente , sans savoir et aime réellement venir passer un moment là... moi j'ai le choix entre les crucifier si je les choppe ou faire de la formation/information dès que je peux... et méditer... respirer...  ::)

21 mars 2017 à 20:06:54
Réponse #55

Chris-C


Ceux qui auront le courage et le temps de lire une quarantaine de pages, souvent techniques, pour comprendre la problématique de l'accès à la nature dans le droit français, liront avec intérêt un article de 2006, rédigé par le Professeur Hernandez-Zakine, chargé d'enseignement à l'Université Panthéon-Sorbonne, accessible sur Internet, en saisissant sur leur moteur de recherche habituel : "Propriété du sol et droit de circulation".

Cet article, intitulé "Le patrimoine commun et la propriété privée ou comment établir les droits et devoirs de chacun", me parait de nature à mieux appréhender la matière et à éviter certains poncifs qui répandent l'idée que le droit de propriété est un droit absolu primant, en toute circonstance, le droit d'accès à la nature.

Mes interventions sur ce sous forum avaient pour seule intention de rechercher des compagnons de bivouacs et je n'imaginais pas qu'il me faudrait cheminer à travers les forêts de la loi avant de poser mon sac et d'allumer mon feu !!!!

Bonne lecture aux courageux !!!


merci pour le partage d'info et merci de rajouter encore des trucs sur ma pile "à lire" ;)

Pour le reste je comprend pas : il y a une section pour les sorties , retex et organisation . Si tu veux organiser une sortie et trouver du monde faut aller la-bas hein . Là c'est un post ouvert en 2014 bien spécifique sur une pratique de loisir et il en découle du signal important qui concerne tout le monde ici AMHA... faut pas t'étonner donc si t'as demande génère d'autres interventions...

 :)
Chris

   

21 mars 2017 à 22:38:48
Réponse #56

Pierrot


Citer
éviter certains poncifs qui répandent l'idée que le droit de propriété est un droit absolu primant, en toute circonstance, le droit d'accès à la nature.

Ce ne sont pas des poncifs.

21 mars 2017 à 22:39:30
Réponse #57

Cheyenne


J'ai commencé à lire le document.
Il y en a beaucoup qui devrait en faire autant  ... ils seraient surpris !

22 mars 2017 à 13:50:53
Réponse #58

simka


Ceux qui comme Cheyenne prendront le temps de lire du "signal" de qualité, (pas le mien, mais celui du Professeur de Droit cité !!!), comprendront certainement la différence entre un "poncif" et une analyse structurée et documentée.

Nous pourrions ainsi notamment éviter de confondre la notion commune "d'accès", avec le concept "d'accès à la nature".

Mon intention n'est pas de polémiquer avec qui que ce soit, ou de développer un "signal" déviant pas rapport à celui que les animateurs de ce Forum considèrent comme le plus adapté.

Au passage, je les remercie et particulièrement celui qui en est le premier responsable, de l'opportunité qu'ils offrent de pouvoir échanger sur les thèmes autres que le dernier sac ou le couteau le plus efficace pour partir dans la nature.

Je ne recherche pas davantage sur ce poste des compagnons de sortie, ayant ouvert une autre discussion pour ce faire.

Mais, il me semble que répondre à la question posée par ce post "Où pratiquer le bushcraft en France?" et sur tous ceux qui traitent de la même interrogation sur d'autres Forums, il est nécessaire de disposer de quelques informations basiques, mais vérifiées, susceptibles de contribuer utilement à la réflexion.

Plutôt que continuer à tourner en rond, la réflexion proposée et les références juridiques partagées, pourraient par exemple servir à concevoir une "Charte" sur laquelle les pratiquants de ce loisir accepteraient de s'engager et qui pourrait faire l'objet d'une communication nationale, susceptible de rassurer les propriétaires quant au respect de leurs droits, qu'au demeurant, il n'est pas question, pour ma part, de contester.

Comme il est suggéré dans l'article partagé, l'important serait de rechercher une voix moyenne qui puisse permettre de concilier le droit universel d'accès à la nature pour des loisirs responsables et le droit de propriété.

Toutes les vidéos françaises de bushcraft que j'ai pu visionner sur un serveur bien connu du net ("Bushcraft Alpin", "Indomptables Dauphinois", "Paname Bushcraft"  ...) , montrent que ces pratiquants, mettent un point d'honneur à laisser l'aire de leur bivouac, nettoyée de toutes traces de leurs passages et à ramasser les immondices laissées par d'autres, ce que je fais aussi lors de mes sorties solitaires.

J'en déduis qu'il est inscrit dans l'ADN des amateurs "éclairés" de ce loisir, le respect de la nature dont ils jouissent et le droit des propriétaires à refuser que leurs forets ou leurs champs soient transformés en décharges ou abimés par des énergumènes pour qui la notion de "devoir" est un concept pour le moins très flou.

Si un tel message pouvait être structuré, partagé et diffusé, il est probable que nombre de propriétaires, privés ou publics, seraient moins enclins à interdire nos bivouacs et accepteraient une pratique "encadrée", comme cela est déjà le cas dans certains parcs nationaux, par exemple.

Ainsi, la question essentielle n'est peut être pas de savoir "Où pratiquer le bushcraft ?", mais de définir "Comment le pratiquer ?" pour pouvoir s'inscrire dans le respect du droit de propriété, mais aussi, du "droit de la nature à être protégée".

Bonne journée à tous.





 

22 mars 2017 à 15:33:12
Réponse #59

Arnaud


Si je comprends ton propos tu sembles être en croisade pour changer la loi, laisse moi donc te souhaiter bon courage.

Cependant tant qu'on est à essayer de comprendre différente notions, tu comprends certainement que si elle est rappelée régulièrement, la loi n'est pas ce qu'on peut appeler un poncif ?

Bref... nous avons une législation sur l'usage du feu et le bivouac, le texte que tu cites et que j'ai lu n'y fait jamais allusion, de même qu'au "Bushcraft" qui reste dans sa définition classique bien entendu exclu de la définition de l'accès à la nature. Je cherche mais je ne vois donc pas en quoi il apporte un quelconque signal.

Bonne journée à toi.
« Everybody has a plan until they get punched in the mouth.»

22 mars 2017 à 16:52:26
Réponse #60

guillaume


Si un tel message pouvait être structuré, partagé et diffusé, il est probable que nombre de propriétaires, privés ou publics, seraient moins enclins à interdire nos bivouacs et accepteraient une pratique "encadrée", comme cela est déjà le cas dans certains parcs nationaux, par exemple.

C'est mal connaitre l'esprit en "campagne".

Ceci dit, je suis un éternel optimiste. Si tu te lances dans ce projet, je serais ravi d'y participer et d'apporter mes compétences en la matière (code forestier notamment).

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

22 mars 2017 à 17:27:26
Réponse #61

Chris-C


put**n 40 pages à ce taper pour ça ::)
 
Comment utiliser une source, même sérieuse, pour étayer ses arguments...

Il y a confusion dans les strates législatives à mon avis :

Oui un propriétaire terrien n'a pas tout les droits chez lui . c'est ce qui explique en autre le réseau de sentier de randonnées en France.
Tu as des droits et devoir en tant que propriétaires . Le terrain t'appartient , pas la nature , pas les sous sol ect.... chaque parcelle peur avoir une législation propre (personne à dis que s'était facile hein  ;D )

Ensuite viens la couche utilisateur : Tu as le droit de profiter de la nature sauf législation contraire , mais avec des droits et des devoirs aussi .
Tu as le droit de passer sur le terrain de quelqu'un en utilisant les axes de circulations , mais y faire du feu , poser un camp c'est avec l'autorisation du propriétaire .

C'est comme ça qu'il m'arrive pour mon taf de louer un bout de terrain pour avoir le droit d'y faire tout cela...

J'attire aussi l'attention sur le fait que le documents cité à déjà 11 ans , qu'il est fait mention de territoire de montagne et que la loi montagne à été révisée en 2016.

Pour le reste comme Guillaume , pourquoi pas mais je me demande si tu mesure bien l'étendu du travail , ne serait ce que par la diversité des territoires et de leur législation propre . Je parle pas des mentalités de "ceux qui sont né quelque part" ;)

Quand je pense que Cheyenne se demandait comment faisait un agent pour faire respecter la loi dans les bois, alors que penser du campeur sur un terrain privée  ;#

bref

22 mars 2017 à 18:12:38
Réponse #62

Magic Manu


Je parle pas des mentalités de "ceux qui sont né quelque part" ;)
bref
Pour ceux qui n'auraient pas percuté...
https://www.youtube.com/watch?v=WscVYSu-O2w
Un chef d'oeuvre à re-écouter!
Hope for the best, expect the worse...

26 avril 2017 à 10:57:58
Réponse #63

Pierrot



 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité