Nos Partenaires

Auteur Sujet: Où pratiquer le bushcraft en France?  (Lu 52456 fois)

22 mars 2017 à 15:33:12
Réponse #50

Arnaud


Si je comprends ton propos tu sembles être en croisade pour changer la loi, laisse moi donc te souhaiter bon courage.

Cependant tant qu'on est à essayer de comprendre différente notions, tu comprends certainement que si elle est rappelée régulièrement, la loi n'est pas ce qu'on peut appeler un poncif ?

Bref... nous avons une législation sur l'usage du feu et le bivouac, le texte que tu cites et que j'ai lu n'y fait jamais allusion, de même qu'au "Bushcraft" qui reste dans sa définition classique bien entendu exclu de la définition de l'accès à la nature. Je cherche mais je ne vois donc pas en quoi il apporte un quelconque signal.

Bonne journée à toi.
« When the last tree is cut, the last fish is caught, and the last river is polluted; when to breathe the air is sickening, you will realize, too late, that wealth is not in bank accounts and that you can’t eat money. »

22 mars 2017 à 16:52:26
Réponse #51

guillaume


Si un tel message pouvait être structuré, partagé et diffusé, il est probable que nombre de propriétaires, privés ou publics, seraient moins enclins à interdire nos bivouacs et accepteraient une pratique "encadrée", comme cela est déjà le cas dans certains parcs nationaux, par exemple.

C'est mal connaitre l'esprit en "campagne".

Ceci dit, je suis un éternel optimiste. Si tu te lances dans ce projet, je serais ravi d'y participer et d'apporter mes compétences en la matière (code forestier notamment).

a+

22 mars 2017 à 17:27:26
Réponse #52

Chris-C


put**n 40 pages à ce taper pour ça ::)
 
Comment utiliser une source, même sérieuse, pour étayer ses arguments...

Il y a confusion dans les strates législatives à mon avis :

Oui un propriétaire terrien n'a pas tout les droits chez lui . c'est ce qui explique en autre le réseau de sentier de randonnées en France.
Tu as des droits et devoir en tant que propriétaires . Le terrain t'appartient , pas la nature , pas les sous sol ect.... chaque parcelle peur avoir une législation propre (personne à dis que s'était facile hein  ;D )

Ensuite viens la couche utilisateur : Tu as le droit de profiter de la nature sauf législation contraire , mais avec des droits et des devoirs aussi .
Tu as le droit de passer sur le terrain de quelqu'un en utilisant les axes de circulations , mais y faire du feu , poser un camp c'est avec l'autorisation du propriétaire .

C'est comme ça qu'il m'arrive pour mon taf de louer un bout de terrain pour avoir le droit d'y faire tout cela...

J'attire aussi l'attention sur le fait que le documents cité à déjà 11 ans , qu'il est fait mention de territoire de montagne et que la loi montagne à été révisée en 2016.

Pour le reste comme Guillaume , pourquoi pas mais je me demande si tu mesure bien l'étendu du travail , ne serait ce que par la diversité des territoires et de leur législation propre . Je parle pas des mentalités de "ceux qui sont né quelque part" ;)

Quand je pense que Cheyenne se demandait comment faisait un agent pour faire respecter la loi dans les bois, alors que penser du campeur sur un terrain privée  ;#

bref

22 mars 2017 à 18:12:38
Réponse #53

Magic Manu


Je parle pas des mentalités de "ceux qui sont né quelque part" ;)
bref
Pour ceux qui n'auraient pas percuté...
https://www.youtube.com/watch?v=WscVYSu-O2w
Un chef d'oeuvre à re-écouter!
Hope for the best, expect the worse...

06 septembre 2017 à 20:10:18
Réponse #54

contemplatif


Ce post que je n'avais pas encore lu, démontre au-moins que beaucoup de franciliens auraient plaisir à se retrouver pour des sorties bivouacs.
J'ai lancé un post il y a quelques semaines pour tenter de rassembler quelques amateurs de nature et de bushcraft et n'ai obtenu qu'une seule réponse !
Je signale donc ici que si des franciliens sont tentés par la constitution d'un petit groupe, je suis preneur pour rechercher avec eux des lieux permettant cette activité et prévoir quelques sorties dans l'année (WE ou jours fériés).
J'ai centré ma proposition sur les franciliens pour favoriser les rencontres, mais cela ne signifie pas que les sorties se dérouleront nécessairement en Ile de France, où ce loisir est globalement difficile à pratiquer.
Le Morvan, la Marne, la Sologne, le Berri sont à deux ou trois heures de train ou de voiture de Paris.
Bon WE à tous

16 août 2019 à 13:19:04
Réponse #55

JeVaisAuBois


Salut !

Tout est dans le nom bushcraft... bush = étendue sauvage. D'ailleurs j'ai des rushes je dois faire une vidéo là-dessus: la définition de bushcraft. En France bush réel = zéro en métropole, deux tiers de forêts privées, etc etc on connaît tous la situation.

Rajouter à cela la mentalité générale des "veaux", qui est d'abuser au maximum du droit à la moindre occasion, les beaufs qui vont se saoûler autour d'un feu de camp en fumant un max de cigarettes... L'Etat en profite alors pour tout interdire puis donner des autorisations au cas par cas, et il prend sa taxe au passage.  :glare:

Donc vraies solutions testées: avoir accès à une zone privée ou faire appel à la "tolérance" publique. Pour la zone privée il faut "résauter" avec les locaux. Si tu es sur une grande ville c'est impossible donc passe par des forums sur Facebook pour te faire des amis et petit à petit... La seule tolérance publique que je connais bien n'est pas au niveau de forêts domaniales mais au niveau des GR, les sentiers de Grande Randonnée. Il est très généralement "toléré" de bivouac dans une zone autour d'un GR, certains disent 50 mètres à droite & à gauche. Source: mon expérience et discussions avec des gardes forestiers / chasse lors de mes randonnées sur les GR. Des fois ce sont même les gardes champi qui te donnent des spots de bivouac  :up:

J'espère que ça peut t'aider. Après tu peux contacter des groupes scouts et leur demander leurs spots, eux ne feront pas de rétention d'information. Ces spots ne sont pas toujours officiellement autorisés mais bénéficient de grosses tolérances publiques/privées, personnes n'ira t'embêter là. Autres communautés: gens qui font des reconstitutions historiques, médiévales... Moyennant parfois un coup de main tu peux avoir accès à des terrains.

@+

16 août 2019 à 16:06:00
Réponse #56

guillaume


puis donner des autorisations au cas par cas, et il prend sa taxe au passage.  :glare:



Comment ça ?

17 août 2019 à 06:43:44
Réponse #57

Tompouss


Ouais, la mentalité française joue beaucoup, passer 3 semaines dehors avec énormement de bivouac sauvage en Ecosse a mené à des situations cocasses en pensant français. Genre un soir tard on rentre sur une route gravillonnée avec un portail menant à un parc forestier, au bout de la route un panneau dit "interdit de stationner pour la nuit", comme on avait vu une zone juste à côté de la route avec source et reste de branches d'élagage plus haut on fait demi-tour.
Au petit matin passage d'un garde forestier :
Lui  "oh mais vous auriez dû aller au parking plus loin c'est magnifique et vous ariez dormi sur l'herbe au lieu du gravier"
Moi "ah mais le panneau disait pas de parking de nuit"
Lui "visiblement vous vouliez juste vous reposer un peu et je ne vois aucun dechet, si vous repassez par ici vous pouvez aller là bas"

Et c'était comme ça partout, quand on demandait pour planter la tente dans des coins privés on était gênés car les gens étaient capable de te ramener le petit dej ou autre  :lol: :love:
Everybody swears that they are solid, but ice is solid too... until you put some heat on it.

17 août 2019 à 07:41:15
Réponse #58

guillaume


Sincèrement ça me gave de voir dans certaines régions des parcelles parfois étendues de forêt inaccessible,l'état vend à tour de bras a des privilégiés fortunés des parcelles de natures,"Privé""Private",le fric,les intérêts,il n'y a que ça qui compte

Es tu bien sur que ça soit l'Etat qui vendent ?

Attention, question orientée qui mérite un minimum de se renseigner avant de poster...

A+

24 août 2019 à 19:27:13
Réponse #59

JeVaisAuBois



Nous avons remarqué que les traits crispé de son magnifique visage ont instantanément disparu laissant place à un magnifique sourire.  :D

T'as des photos ??  ::) ;D

Espaces de libertés: ben ce n'est pas qu'ils se réduisent, c'est qu'en théorie, légalement, tu n'en as pas du tout ! (pour le bushcraft en Fr, sujet du topic hein) Même ceux que tu as achetés : restriction au niveau du droit de faire du feu, port d'arme, abus des chasseurs qui passent sur ton terrain... Bon voilà on est dans un pays sans étendues "sauvages" il faut se faire une raison. Rien à voir avec l'allemansrätt nordique ou les étendues de l'Alaska, on est d'accord !

31 août 2019 à 20:35:19
Réponse #60

JeVaisAuBois


Pierrot je ne sais pas si tu as beaucoup voyagé mais les touristes Français sont considérés comme de GROS boulets dans pas mal de pays. J'en connais d'ailleurs un (de Français) qui, sachant qu'en Inde le premier client de la journée est sacré, a passé 5 mois à troller des commerces en se levant de bonne heure et en demandant la moitié, un quart... du prix local ;# Les Indiens étaient fous ! J'ai des dizaines d'exemple, Amérique du Sud / Centrale, Asie, Hongrie...
Autant l'Américain se croit partout chez lui mais lâche ses $$$, autant les Français pensent toujours avoir "des droits" et se comportent comme des crevards. Or dans pas mal de pays le droit c'est surtout de fermer sa bouche et tout le monde est déjà bien plus pauvre qu'en France  :closedeyes: D'où problèmes de compréhension inter-culturelle.
Après c'est sûr que le Français qui part en pays inconnu est sûrement plus "flippé" de se retrouver en justice pour violation de propriété ou autre, donc il fait moins son malin. Mais derrière les lunettes il reste le même  ::)

Et encore une fois dans les pays nordiques du moins Suède Norvège Danemark Islande (Finlande je sais pas) tu as l'Allemansrätt, donc tout le monde peut camper / faire du feu / couper du bois pour au moins une nuit, sans qu'il soit question de qui possède quel bois plus ou moins grand ou s'excuser de traverser un champ... Donc la mentalité jalouse que tu décris n'a même pas lieu d'être, c'est une autre planète, incomparable...



 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité