Nos Partenaires

Auteur Sujet: Quelles réelles menaces (d'ampleur nationale) pourrait-on craindre en France?  (Lu 13547 fois)

03 juin 2016 à 19:28:19
Réponse #75

fall7stand-up8


Ah ça, les humains savent se réguler !!! Par la guerre, par la maladie... Je n'ai plus assez foi en l'être humain pour penser qu'il se régulera de lui-même. Rien qu'à voir toutes les aides versées aux gens pour encore plus procréer... N'est-il pas temps d'encourager les gens à limiter les naissances ? Rien qu'en France on manque de travail, de logements, de moyens matériels et financiers... Avec ma femme nous n'avons pas d'enfants et n'en souhaitons pas (j'ai 42 ans, elle 38.). N'est-ce pas un acte de civisme aujourd'hui ? Faire des enfants qui deviendrons des consommateurs de masse demain et des otages du système n'est-il pas un peu criminel ? J'espère et je crois que la nature reprendra ses droits quand l'homme aura bien pourri la planète.

Bonsoir

Je ne peux que réagir à ces propos

1/ des enfants ont été conçus pendant la deuxième guerre mondiale et certains d'entre eux ont fait des découvertes scientifiques ou des actes héroïques.

2/ les enfants deviennent ce qu'ils veulent mais sur la base de ce qu'on leur a appris alors si ton fils devient un consommateur décérébré c'est par ce que tu lui auras pas inculqué les bonnes valeurs.

3/ La vie a voulu que nous ayons notre unique enfant alors que nous avions 41/42 ans. Il m'a incité à m'impliquer plus dans des actions citoyennes et si aujourd'hui mon environnement immediat est un peu moins pourri c'est parce que j'ai voulu un monde meilleur pour lui.

Alors ne pas faire d'enfant c'est pas forcément du civisme.

Je ne te juge pas et je ne veux pas te faire de leçon de morale mais je pense simplement que ta logique est erronée et que tu passes à côté d'une aventure merveilleuse qui te permettra de mobiliser une énergie insoupçonnée au service de la préservation de cette planète car tu auras un vrai but.



03 juin 2016 à 19:49:22
Réponse #76

Loriot


Je vois la France de l'extérieur, je n'y habite pas. Je ne suis pas Français.
J'ai par contre souvent parlé de la France avec des amis Suisse, Français, Allemands, etc.
Nous sommes souvent arrivé au résultat que le plus grand danger de la France était les lois et les règlements...
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

03 juin 2016 à 21:09:32
Réponse #77

Merlin-Max


Je vois la France de l'extérieur, je n'y habite pas. Je ne suis pas Français.
J'ai par contre souvent parlé de la France avec des amis Suisse, Français, Allemands, etc.
Nous sommes souvent arrivé au résultat que le plus grand danger de la France était les lois et les règlements...
Amen.
L'âme sûre ruse mal. ;)

03 juin 2016 à 21:27:16
Réponse #78

mrfroggy


Bonsoir

Je ne peux que réagir à ces propos

1/ des enfants ont été conçus pendant la deuxième guerre mondiale et certains d'entre eux ont fait des découvertes scientifiques ou des actes héroïques.

2/ les enfants deviennent ce qu'ils veulent mais sur la base de ce qu'on leur a appris alors si ton fils devient un consommateur décérébré c'est par ce que tu lui auras pas inculqué les bonnes valeurs.

3/ La vie a voulu que nous ayons notre unique enfant alors que nous avions 41/42 ans. Il m'a incité à m'impliquer plus dans des actions citoyennes et si aujourd'hui mon environnement immediat est un peu moins pourri c'est parce que j'ai voulu un monde meilleur pour lui.

Alors ne pas faire d'enfant c'est pas forcément du civisme.

Je ne te juge pas et je ne veux pas te faire de leçon de morale mais je pense simplement que ta logique est erronée et que tu passes à côté d'une aventure merveilleuse qui te permettra de mobiliser une énergie insoupçonnée au service de la préservation de cette planète car tu auras un vrai but.

complètement d accord avec toi fall7stand-up8, et puis refuser de mettre au monde des enfants, c est tout simplement vouloir la fin de l espèce humaine.désolé , c est dur, mais c est vrai.
Et pourtant tu n imagine a pas a quel point j ai du dégout pour beaucoup de mes congénères humains, mais je ne peux m empêcher de garder espoir.
" La plupart des gens ne réalisent pas ce qu'ils ont, car ils sont préoccupés par ce qu'ils n'ont pas. "

04 juin 2016 à 06:24:53
Réponse #79

François


Quelles réelles menaces (d'ampleur nationale) ?

A mon sens la première des menaces susceptible de porter atteinte à l'intégrité physique de n'importe qui, n'importe quand et n'importe où, c'est la menace terroriste.

La première ???

Combien de victimes, en comparaison des accidents de la route, domestiques, etc ... ?

Le terrorisme, comme son nom l'indique, c'est un phénomène médiatique (inspirer la terreur), pas un phénomène de sécurité à l'échelle nationnale.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

04 juin 2016 à 06:56:51
Réponse #80

mrfroggy


Tout a fait, Chaque jour ce sont près de 12 personnes qui décèdent du fait d'une infection nosocomiale contractée dans un hôpital en France...
Aux Usa , entre 2001 et 2013 il y a eu 3000 victimes dues au terrorisme, dans le meme laps de temps, 400 000 personnes ont perdu la vie a cause des armes a feu...(accidents, meurtres..)
Je ne parle même pas du tabac qui tuerait 60000/ans...
L urgence n est pas vraiment ou l on croit, seulement quand ce n est pas sensationnel(ou barbu), on vend moins de journaux.
" La plupart des gens ne réalisent pas ce qu'ils ont, car ils sont préoccupés par ce qu'ils n'ont pas. "

04 juin 2016 à 09:25:42
Réponse #81

AC


L urgence n est pas vraiment ou l on croit, seulement quand ce n est pas sensationnel(ou barbu), on vend moins de journaux.

Et tu as oublié les accidents de la route, qui font tous les 15 jours autant de morts que les attentats de novembre 2015.

Mais la différence, c'est évidemment l'intentionalité. Savoir qu'un ennemi a décidé de nous anéantir, ça ne laisse pas indifférent. Et il est naturel de vouloir neutraliser une menace avant qu'elle ne prenne de l'ampleur, quitte à la médiatiser de façon disproportionnée. Sinon, il faudrait aussi s'offusquer que la nation érige des monuments pour ses soldats mais pas pour ses marins-pêcheurs et ses élagueurs, alors que ces deux professions subissent elles aussi un taux de mortalité significatif.

PAVC

04 juin 2016 à 10:06:24
Réponse #82

bison solitaire


La première ???

Combien de victimes, en comparaison des accidents de la route, domestiques, etc ... ?

Le terrorisme, comme son nom l'indique, c'est un phénomène médiatique (inspirer la terreur), pas un phénomène de sécurité à l'échelle nationnale.

la première non…mais phénomène de sécurité à l'échelle nationale, si…quand même...

04 juin 2016 à 10:45:23
Réponse #83

bratwurst


La première ???

Combien de victimes, en comparaison des accidents de la route, domestiques, etc ... ?

Le terrorisme, comme son nom l'indique, c'est un phénomène médiatique (inspirer la terreur), pas un phénomène de sécurité à l'échelle nationnale.

Je comprends ton raisonnement mais je ne pense pas que l'on puisse dire que le terrorisme( actuellement) n'est pas un phénomène de sécurité à l'échelle nationale...

Pour info , les principales causes de mortalité en France pour l'année 2014:

1 les cancers ( environ 30% des décès )
2 maladie coronariennes
3 accidents vasculaires cérébraux
4 accidents divers ( domestiques, de la route, etc...)
5 maladie d'Alzheimer
6 diabète
7 grippe/pneumonie
8 suicide
9 broncho-pneumopathies
10 néphropathies
 @ +
Y'a des impulsifs qui téléphonent, y'en a d'autres qui se déplacent...

04 juin 2016 à 11:05:52
Réponse #84

François


Je comprends ton raisonnement mais je ne pense pas que l'on puisse dire que le terrorisme( actuellement) n'est pas un phénomène de sécurité à l'échelle nationale...

Pour info , les principales causes de mortalité en France pour l'année 2014:

1 les cancers ( environ 30% des décès )
2 maladie coronariennes
3 accidents vasculaires cérébraux
4 accidents divers ( domestiques, de la route, etc...)
5 maladie d'Alzheimer
6 diabète
7 grippe/pneumonie
8 suicide
9 broncho-pneumopathies
10 néphropathies
 @ +

Quel rapport ?
On fini toujours par mourir, généralement d'une maladie ou d'une autre ; ou est-ce que c'est d'être en vie qui est un problème de sécurité ?
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

04 juin 2016 à 11:28:40
Réponse #85

bratwurst


@ François , c'est seulement pour recentrer sur le sujet initial du post "quelles menaces..."
Il ne faut pas confondre menace comme le terrorisme avec danger, comme les accidents divers.
Définition de menace:

Menace, le fait qu'une personne ou une entité ait la possibilité ou bien l'intention (affichée ou non) d'infliger des blessures, la mort ou des dommages matériels à une autre personne ou groupe de personnes. Lorsque la cible subit des dommages qui ne sont pas déterminés, on parle plutôt de danger.
« Modifié: 04 juin 2016 à 11:36:52 par bratwurst »
Y'a des impulsifs qui téléphonent, y'en a d'autres qui se déplacent...

04 juin 2016 à 11:37:00
Réponse #86

dkjm


Hello,

Je rejoins ce qui a été dis en première page de ce post à savoir la définition de "menace" (qu'elle soit d'ampleur nationale ou non ...).

Ce qui va être considéré comme une menace pour l'un sera simplement considéré comme un contretemps ou un désagrément pour quelqu'un d'autre. Il faudrait donc apporter un léger éclairage sur ce qui est entendu par menace. Parce que si on rejoint uniquement le thème du forum (permettre aux gens de survivre que cela soit dans la nature ou dans la rue).

On en revient à la règle des 3 :
 - 3 secondes de connerie
 - 3 minutes sans air
 - 3 jours sans eau
 - 3 semaines sans nourriture
 - 3 mois sans contact social

Qu'est ce qui "d'ampleur national" pourrait supprimer ces paramètres ?
 - 3 secondes de connerie : Guerre civile (on se fout sur la gueule pour des raisons propres à chacun, mais ça reste souvent des raisons c*nnes) - baston dans le supermarché pour des piles (qui peut dégénérer etc.)

 - 3 minutes sans air :
          - Attentat sur une centrale nucléaire (air irradié) ? Ça resterait à l'échelle locale et ça reste extremement compliqué à réaliser de nos jours.
          - Attentat bactériologique de grande ampleur ? Extrêmement compliqué à réaliser et le virus/bacterie qui permettrait de le faire soit n'existe pas, soit n'est pas atteignable ...

 - 3 jours sans eau : Au niveau national, à part coupure générale d’électricité qui rend inutilisable les systèmes d'approvisionnements en eau et encore de l'eau il y en a presque partout en France et pour la rendre potable il faut en gros la filtrer puis soit la faire bouillir, soit utiliser des micropurs (dans l'idéal faudrait-il les deux ?)

 - 3 semaines sans nourriture : La France reste un gros producteur de nourriture quoi qu'on en dise, avant qu'on atteigne les 3 semaines sans nourriture, il faut retourner aux 3 secondes de conneries (Guerre/guerre civile) et encore même pendant les deux dernières guerres mondiales, il y avait le rationnement et si les gens avaient faims, ils n'étaient pas en situation de famine comme lors du siège de stalingrad par exemple ...

 - 3 mois sans contacts sociaux : Je vois pas trop comment ça peut arriver à l'échelle nationale ...

- Est-ce qu'on peut rajouter 3 ans sans soins médicaux/argent ? Là ça en rajouter des menaces mais on rentre dans la politique ...

Pour moi, toutes les autres menaces qui ont été évoquée ici :
 - cancers/maladies/accidents vasculaires/accidents de la route etc. C'est plutôt des menaces individuelles qui touchent beaucoup de monde au niveau national et pas des menaces collectives à l'échelle nationale. C'est donc des choses sur lesquelles il faut être attentif au jour le jour (codification internationale de menace etc.) au niveau individuel mais ce ne sont pas des menaces nationales.
En gros pour moi une menace à échelle nationale c'est quelque chose qui va à partir d'un moment T toucher énormément de personnes sur un des paramètres que j'ai évoqué plus haut ... Et là, on se rend compte que le système est pas si mal foutu (même si on peut penser qu'il se déglingue, mais encore une fois, on rentre dans la politique) et que même s'il se complexifie (et donc qu'il y a de plus en plus de sable dans l'engrenage) il reste efficace et joue son rôle.


Edit : grillé par Bratwurst sur la question de la définition de menace.

04 juin 2016 à 11:39:40
Réponse #87

François


Définition de menace:

Menace, le fait qu'une personne ou une entité ait la possibilité ou bien l'intention (affichée ou non) d'infliger des blessures, la mort ou des dommages matériels à une autre personne ou groupe de personnes. Lorsque la cible subit des dommages qui ne sont pas déterminés, on parle plutôt de danger.
Dans ce sens très restrictif du mot menace, un français vivant en France métropolitaine n'a donc à se préoccuper d'aucune menace, ou si peu que cela ne vaut pas le coup de s'y consacrer.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

04 juin 2016 à 11:56:21
Réponse #88

bratwurst


Dans ce sens très restrictif du mot menace, un français vivant en France métropolitaine n'a donc à se préoccuper d'aucune menace, ou si peu que cela ne vaut pas le coup de s'y consacrer.

Oui, c'est mon point de vue, cela étant ( dans le contexte actuel )  rester vigilant sans céder à la paranoïa ne me semble pas extravagant...
Y'a des impulsifs qui téléphonent, y'en a d'autres qui se déplacent...

04 juin 2016 à 13:26:21
Réponse #89

François


Le mot menace a quand même dans le langage courant un sens plus général, validé par tous les dictionnaires : cause possible d'un problème majeur voir fatal.
Exemples :
- montée des océans pour une ville côtière
- chute des cours pour une exploitation minière ou agricole
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

04 juin 2016 à 13:48:34
Réponse #90

bratwurst


Le mot menace a quand même dans le langage courant un sens plus général, validé par tous les dictionnaires : cause possible d'un problème majeur voir fatal.
Exemples :
- montée des océans pour une ville côtière
- chute des cours pour une exploitation minière ou agricole

Tout à fait, il n'en demeure pas moins que les accidents qu'ils soient domestiques ou de la route, n'entre pas pas dans définition de "menace".
Mais puisqu'il n'y a de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, je pense qu'il n'est nul besoin d'en débattre d'avantage, ce sera donc ma dernière intervention sur ce sujet.




Y'a des impulsifs qui téléphonent, y'en a d'autres qui se déplacent...

04 juin 2016 à 14:01:35
Réponse #91

François


Je ne comprend pas le sens de ce message. Mais, bon, c'est pas vraiment une menace pour mon futur :D
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

04 juin 2016 à 16:20:22
Réponse #92

Hurgoz


A mon sens la première des menaces susceptible de porter atteinte à l'intégrité physique de n'importe qui, n'importe quand et n'importe où, c'est la menace terroriste.
L'Euro arrive, en "off" les officiels font dans leur froc et pourtant notre pays vit sous état d'urgence depuis 6 mois.
Mais après 10 années de coupes sombres dans les effectifs des armées, des forces de sécurité et de renseignement, comment peut-il en être autrement ?

Tu veux parler du risque d'atteinte mental due au football, c'est ça? ;# ;# :lol:

Plus sérieusement, si le risque terroriste existe, sur le football, j'en doute: on évite de tirer sur le banquier...ceci dit, ça validerai ou non les théories tournant autour du Bataclan et de l'Hyper-kasher.....

Citer
Au delà de l'Euro, une attaque sur un site nucléaire (les terroristes de Bruxelles s'étaient penchés sur cette option) ou chimique peut arriver.
D’autant qu'ii y a déjà eu le précédent de la tentative à Villefontaine (gérant de l'entreprise décapité),  sans oublier les forts soupçons concernant l'usine AZF.

Je crains, hélas, que la menace d'un incident nucléaire n'ai absolument pas besoin du terrorisme, compte tenu de l'état de nos centrales....

Mais comme dit précédemment, cela ne serait - bien que regrettable - que des évènements locaux, qui n'auraient comme conséquences nationales que le durcissement des lois sécuritaires, et la monopolisation des médias....

Maintenant, en matière de risque intéressant, d'ampleur nationale voir terrestre, il y a toujours la bonne vieille éruption solaire, qui, à l'heure où tout a besoin d'électricité pour fonctionner, ferait passer les actes terroristes pour une blagounette de voisinage...

Après, d'ampleur nationale, une guerre civile est également tout à fais envisageable....

Enfin, biensûr, il peut y avoir combo: éruption solaire qui entraine catastrophe nucléaire, entrainant l'effondrement du système se terminant en guerre civile.....et là: tiercé gagnant, jackpot!

Edit: en disant tout cela, je n'essais pas de minimiser le risque d'une attaque terroriste, mais simplement, celui-ci varie énormément qu'on vive en ville ou à la campagne, qu'on soit plutôt à sortir le soir ou pas, se rendre à de grand rassemblement ou pas, etc....grossomodo, ça dépend de notre niveau d'exposition. C'est pour cela qu'on ne peu pas parler de risque au niveau national....et donc, les réponses sont très différentes.

tcho

Hugo
« Modifié: 04 juin 2016 à 19:14:32 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

04 juin 2016 à 19:24:18
Réponse #93

guillaume.lc


Le tiercé dans l'ordre, ce serai franchement un coup de pas d'bol, genre c'était vraiment pas la journée.

Personnellement j'ai tendance a ne pas sous-estimés la menace terroriste. Les dégâts ne se limitent pas au bilan à l'issue de(s) l'attaque(s). Je pense que le bilan des attaques de Paris reste une moyenne basse du nombre de victime. Combien de personne ne se sont pas manifestées (ou ne sont pas compté dans les chiffres parce que ne rentrant pas dans les bonnes cases du tableau) sont aujourd'hui atteinte de SPT? Combien vont se déclencher dans les 5, 10 années a venir? Autant de monde a suivre et a traiter.

Le but du terrorisme est de terrorisé, laisser un sentiment d'insécurité permanent, que les gens se disent "ça peut me tomber dessus" en mettant un orteil dehors. Usé mentalement les citoyens et emmener à une instabilité politique qui peut dégénérer en sorte de guerre civile.

Frappés pendant l'euro ce serait frappé pendant un événement populaire où les gens risquent de se rendre en masse pour se détendre et oublier un contexte politique tendu comme un string et un contexte sécuritaire inédit. A la veille d'élections présidentielles qui risques d'être mouvementée (ou pas, seul l'avenir nous le dira).

Ce n'est que mon avis mais l'attentat en lui même, il fait mal sur le coup. Mais les conséquences, elles, courent des années et des années après. Et encore, on a pas gouter a la bombe sale et autres attentats a la sauce NRBC... Ou a l'attaque informatique de grande ampleur qui serait capable de mettre a genoux le pays.
Murphy était un optimiste.

04 juin 2016 à 22:07:21
Réponse #94

Hurgoz


Personnellement j'ai tendance a ne pas sous-estimés la menace terroriste. Les dégâts ne se limitent pas au bilan à l'issue de(s) l'attaque(s). Je pense que le bilan des attaques de Paris reste une moyenne basse du nombre de victime. Combien de personne ne se sont pas manifestées (ou ne sont pas compté dans les chiffres parce que ne rentrant pas dans les bonnes cases du tableau) sont aujourd'hui atteinte de SPT? Combien vont se déclencher dans les 5, 10 années a venir? Autant de monde a suivre et a traiter.

Le but du terrorisme est de terrorisé, laisser un sentiment d'insécurité permanent, que les gens se disent "ça peut me tomber dessus" en mettant un orteil dehors. Usé mentalement les citoyens et emmener à une instabilité politique qui peut dégénérer en sorte de guerre civile.

Je ne la minimise pas; je dis simplement, que ce n'est pas une menace d'ampleur nationale, mais une menace qui peu frapper à de nombreux endroit sur le sol national. Ca fait une énorme différence!

Une chose m'énerve plus que tout avec le terrorisme, c'est de leur donner raison, et de céder à la peur. La plupart des réactions que j'ai vue sont complètement disproportionnées, non pas par rapport au risque, mais à la situation objective des personnes. C'est comme si moi, qui vit dans une zone semi-rurale, qui ne fréquente pas spécialement de gros centre, commençais à avoir peur du terrorisme: le mec qui va venir se faire péter chez moi, il va tuer 10 personnes (à supposer qu'il pense à venir au moment de la messe), 50 moutons, 20 chats et trois poulets (ceux avec les plumes, hein! ;# ): c'est absolument pas leur objectif! Donc, ne pas être con, c'est être conscient des risques, mais pas de s'en faire un cinoche.

Tcho

Hugo
« Modifié: 04 juin 2016 à 22:38:04 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

04 juin 2016 à 22:08:14
Réponse #95

Cheyenne


Heureusement le sujet se recadre sur la menace stricto sensu !

Effectivement c'est un peu selon les régions dans tous les cas ou presque (voir les événements récents)
Pour ma part, et vu ma région, pas si éloignée (relativement) de la centrale Bugey
je crains plus comme dit Hugo:  compte tenu de l'état de nos centrales.la menace d'un incident nucléaire.
Les Suisses, qui en sont proches également, l'ont dénoncé comme menace.  !!!
Et j'ajouterai, fort de ce que l'on nous à raconté sur les nuages radioactifs qui ne passent pas chez nous après Tchernobyl,
que je crains encore plus les MENSONGES étatiques dans ce cas.

10 juillet 2016 à 13:42:32
Réponse #96

Nirgoule


A mon sens je ne vois pas le terrorisme seul comme la menace d'un pays, si l'action n'est portée que par quelques individus.
La menace existe si ce qui le sous tend ou le soutient est porté par une partie sigificative de la population. Dans les années 70 80 un terrorisme en Allemagne, en France et en Italie a été à l'œuvre sans être porté par un fort soutien dans ces pays. Les opérations policières ont fini par en venir à bout.

Aujourd'hui ce qui pourrait représenter une menace serait un terrorisme porté (Inde Irlande Irak Turquie Yougoslavie) et débouchant sur un affrontement entre ethnies allant vers une guerre civile ou une partition du pays.

On pourrait imaginer aussi une guerre civile causée en dernier ressort par des raisons économiques (Révolution Française et Russe).

Le terrorisme seul tue moins que la route effectivement.
"If you are out for more than a day with no access to toilets, you need to be aware of how to defecate, without impacting on the environment."

"Vous les français vous ne doutez jamais de rien."
"Je doute toujours mais je ne désespère jamais." Maigret

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité