Nos Partenaires

Auteur Sujet: RAS (RandoAmisSecours) : projet de site d'envoi d'alerte  (Lu 2242 fois)

13 octobre 2013 à 13:57:10
Lu 2242 fois

Spip


Bonjour,

Je viens de découvrir ce projet (sous licence libre AGPL que vous pouvez héberger sur votre serveur). Son principe est simple : Je rempli une fiche sur ma destination, mon heure de retour et une heure d'alerte. Mes amis sont prévenus si je ne suis pas rentré avant l'heure d'alerte.

http://linuxfr.org/news/sortie-de-r-a-s-v0-1

C'est une version 0.1, donc un début, mais je trouve le concept très intéressant.
Qu'en pensez-vous ?

François.

13 octobre 2013 à 14:53:12
Réponse #1

Hurgoz


Yo.

Très bon concepte en effet. D'après moi, un défaut majeur actuellement: on ne peu envoyer d'alerte qu'à des gens inscrits dans le système.

Après, il s'agit d'un envoi par email, donc, sa peu prendre du temps avant qu'il soit lu.

Ceci dit, on peu faire grossomodo la même chose avec Outlook en envoyant un mail en date diféré.

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

13 octobre 2013 à 16:34:01
Réponse #2

Outdoorsman


Pareil qu'Hurgoz pour ce qui est du couriel (pas très réactif).
Et puis, ce qui me gène là-dedans c'est que fondamentalement, quand on va en montagne, il faut une veille précise et sûre, pas quelqu'un qui a peut être reçu un mail. Bref, faut un contact direct, un vrai, avec de l'humain, pas du virtuel.
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whimper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

13 octobre 2013 à 17:02:25
Réponse #3

Spip


Pour répondre à vous deux, je dirais qu'il n'y a pas qu'un email, mais plusieurs. Je pense que l'intérêt est de pouvoir ratisser sur plusieurs amis, donc augmenter le nombre d'alertes et par conséquent la réactivité.

Ca n'empêche pas de compléter avec un mot laissé à l'hotel. Quelque part, multiplier les sources de réaction, c'est plutôt pas mal.

13 octobre 2013 à 17:50:05
Réponse #4

Hurgoz


Pour répondre à vous deux, je dirais qu'il n'y a pas qu'un email, mais plusieurs. Je pense que l'intérêt est de pouvoir ratisser sur plusieurs amis, donc augmenter le nombre d'alertes et par conséquent la réactivité.

Ca n'empêche pas de compléter avec un mot laissé à l'hotel. Quelque part, multiplier les sources de réaction, c'est plutôt pas mal.


Alors, étant informaticien de profession, je préfère pas faire reposer ma survie sur ce genre de systèmes ;D

Concrètement, y a des failles énormes: genre, simplement, le serveur hébergeant le site tombe en panne (ne jamais oublier se vieux dicton: "les emmerdes volent en escadrille" ;) ).

Après, multiplication des messages, je ne vois pas franchement l'intéret: quand on fait sonner une alarme incendie, par exemple, c'est un type d'alerte bien précis; pas besoin de réfléchir 107 ans, on sait de quoi il s'agit.

Là, c'est la même chose: il faut un moyen simple, avec des gens de confiance, qui te connaissent, et qui pourront réagir par eux même ou contacter les secours.

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

13 octobre 2013 à 18:14:55
Réponse #5

Spip


Oui, j'ai aussi pensé à ce pb de résilience, pour héberger mon serveur chez moi, c'est une question que j'ai pas mal trituré ;)

13 octobre 2013 à 18:34:14
Réponse #6

Bison


Amusant, je me demandais sur quel forum j'étais ... car je venais de voir la même annonce sur CampToCamp (C2C pour les intimes).

Personnellement, je reste toujours très sceptique devant ce type de précautions.
Certes, si on doit venir nous chercher, ce sera plus facile pour les sauveteurs, et c'est pourquoi les pros du secours et les autorités la préconisent régulièrement.

Mais pour le randonneur ou alpiniste, j'ai l'impression qu'il s'agit d'une fausse sécurité.

En effet :
 
1. Si on ne se donne pas une marge de sécurité confortable sur l'heure prévue de rentrée (minimum 24 heures), les fausses alertes vont se multiplier ... Mais si on se donne une marge de 24 heures ou plus, on a largement le temps de crever en cas de problème sérieux.

2. Si on se donne une marge de sécurité plus faible, on se sent tenu à un horaire, on perd sa liberté d'action (changement d'itinéraire) et l'option d'une solution de sagesse souvent la meilleure :  s'arrêter et attendre.

3. Pour un gain global de sécurité minime ou négatif, on "mobilise" les copains, on se délivre en fait sur eux d'une partie de nos angoisses..

Celui qui vraiment part souvent seul dans des coins paumés et dangereux, soit c'est "panic switch "OFF", soit c'est une vraie balise de détresse (150g, 300 €). Le reste me donne une impression d'enfantillage ...
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

13 octobre 2013 à 20:23:06
Réponse #7

Hurgoz


Mais pour le randonneur ou alpiniste, j'ai l'impression qu'il s'agit d'une fausse sécurité.

En effet :
 
1. Si on ne se donne pas une marge de sécurité confortable sur l'heure prévue de rentrée (minimum 24 heures), les fausses alertes vont se multiplier ... Mais si on se donne une marge de 24 heures ou plus, on a largement le temps de crever en cas de problème sérieux.

2. Si on se donne une marge de sécurité plus faible, on se sent tenu à un horaire, on perd sa liberté d'action (changement d'itinéraire) et l'option d'une solution de sagesse souvent la meilleure :  s'arrêter et attendre.


Celui qui vraiment part souvent seul dans des coins paumés et dangereux, soit c'est "panic switch "OFF", soit c'est une vraie balise de détresse (150g, 300 €). Le reste me donne une impression d'enfantillage ...

(sur le point 3, je suis ok)

-1  :down:  ;#

Non, je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi. Outdoorsman en parle très bien dans son récit:
Garder sa mobilité est essentiel : le téléphone ne passe pas et je suis à 6-7 h de la première route.
En cas de pépin, même mineur (entorse) ça peut devenir vite dangereux quand on est seul. Le fond de sac doit aussi être adapter à ce fait : si je suis immobilisé, que se passerait-il ? C'est ma famille qui alerterait les secours mais pas avant plusieurs jours. Je devrai donc tenir jusque là. Ainsi, même s'il ne fait pas très froid, j'ai dans mon sac une paire de gants, un bonnet, une couverture de survie et bien sur mon sac de couchage et mon tarp, de quoi faire du feu.
Partir comme ça, c'est assumer son autonomie.

En effet: assurer son autonomie est essentiel...le temps que l'alerte soit lancée et que les secours arrivent.

Personnellement, quand je prépare un fond de sac, je regarde, en gros, non pas à quelle distance je vais me trouver moi de la civilisation, mais combien de temps prendraient les secours pour m'atteindre à partir du moment où l'alerte sera lancée (je part rarement plus de deux jours, donc le troisième on va commencer à s'inquiéter. Après dépend du lieu ;) ).

Après, ce que tu dis sur la balise est exacte, à une condition: que quelqu'un te cherche ;)

Enfin, c'est mon opinion ;)

Tcho

Hugo
« Modifié: 13 octobre 2013 à 20:40:28 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

14 octobre 2013 à 08:56:13
Réponse #8

Bison


Je vous mets un lien ...
"Alors"
Sont fous ces alpinistes ... mais ils sont un sacré humour !
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

14 octobre 2013 à 09:31:05
Réponse #9

VieuxMora


J'avais vérifié à la fin des années 70 dans le massif au MtBlanc du Tacul , qu'une CB portable (dans les 600g quand même à l'époque) permettait de causer avec les chauffeurs de poids lourd qui montaient au tunnel. Canal 19 toujours actuel, mais connaissances linguistiques nécessaires.

Pas de pelle à neige par contre.
« Modifié: 14 octobre 2013 à 09:44:53 par VieuxMora »

14 octobre 2013 à 09:52:59
Réponse #10

Phil67


J'avais vérifié à la fin des années 70 dans le massif au MtBlanc du Tacul , qu'une CB portable (dans les 600g quand même à l'époque) permettait de causer avec les chauffeurs de poids lourd qui montaient au tunnel. Canal 19 toujours actuel, mais connaissances linguistiques nécessaires.

Pas de pelle à neige par contre.
Tant qu'à faire autant utiliser une radio adaptée aux fréquences standard utilisées par les professionnels de la montagne (nécessitent officiellement une licence) : http://f5hts.free.fr/frequences_montagne.htm

(No comment sur l'absence de pelle à neige mentionnée sur un forum orienté survie ! :o)
Nous avons deux vies, la seconde commence lorsqu'on réalise qu'on en a qu'une.

14 octobre 2013 à 12:13:42
Réponse #11

VieuxMora


(No comment sur l'absence de pelle à neige mentionnée sur un forum orienté survie ! :o)

Je n'ai pas dit que c'était bien. Et c'était il y a longtemps. 
Merci pour le tableau des fréquences, la vhf c'est évidemment mieux que la CB mais en 78 c'était un moyen de com. presque aussi courant que le GSM aujourd'hui.
Et avec une bonne antenne çà portait loin.

« Modifié: 14 octobre 2013 à 13:54:12 par VieuxMora »

14 octobre 2013 à 13:34:55
Réponse #12

Phil67


J'ai plutôt réagi sur la formulation pouvant laisser planer l’ambigüité en lecture rapide (radio vs pelle). ;)

Effectivement les moyens de communication étaient nettement plus limités à l'époque : on oublie vite les contraintes d'avant l'ère du GSM généralisé...
Nous avons deux vies, la seconde commence lorsqu'on réalise qu'on en a qu'une.

14 octobre 2013 à 13:47:54
Réponse #13

Loriot


Je ne me prononcerai pas sur le système RAS qui semble n'être qu'un projet encore non aboutit.

Par contre quand on doit rester une nuit de plus à cause du mauvais temps en montagne, c'est déjà la m... Donc il n'est pas inutile que les secours soient prévenu.
Cela ne veut pas dire qu'ils vont intervenir.
Que ce soit par email ou par un proche qui attend le résultat sera le même.
Celui qui prévient d'une heure de rentrée et n'a pas donné de nouvelles doit être considéré en danger.
(Après on est libre de partir sans rien dire)
Je suis sûre qu'un sauveteur préfere une fausse alerte, que de retrouver un seule cadavre...

Et ça empêche pas après la (les) nuit(s) passée d'alerter dés que possible pour rassurer proches et éventuels secours.
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

14 octobre 2013 à 13:52:01
Réponse #14

Spip


Et j'ajouterai, même si j'aime la montagne, que ça peut être utile pour pleins d'autres terrains et activités (rando à la journée, canoe...). C'est bien le Manitou qui disait que certaines personnes se perdaient à 10 minutes d'un endroit connu non ? :)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité