Nos Partenaires

Auteur Sujet: S  (Lu 1845 fois)

10 octobre 2013 à 10:02:58
Lu 1845 fois

angelinoto


S
/
« Modifié: 22 octobre 2013 à 10:57:22 par angelinoto »

10 octobre 2013 à 10:18:03
Réponse #1

Bomby


Bonjour,
quels conseils donneriez à un naufragé en mer, seul dans un radeau de sauvetage ?
Un naufragé peut vivre de sa pêche, boire l'eau de pluie et celle contenue dans la chair des poissons paraît-il... Et psychologiquement, comment tenir face à un choc pareil, comment ne pas devenir dingue quand la mésaventure dure plusieurs semaines ?
Merci.

De commencer par utiliser l'index du forum à la rubrique "Mer", et par lire en particulier tous les posts déjà consacrés à ce sujet de la survie en mer.

D'ensuite poser, le cas échéant dans les fils existants, des questions supplémentaires sur les points qui resteraient à approfondir, discuter, réévaluer, etc...

Surtout si ce naufragé n'est pas encore perdu en mer ou y dispose, par chance, d'un bon accès internet.

Sinon, il serait un peu tard et, même avec la meilleure volonté du monde, les meilleurs spécialistes du sujet que nous avons ici (il y a quelques connaisseurs) auraient un peu de mal à lui donner quelque conseil que ce soit.

Cordialement,

Bomby

10 octobre 2013 à 11:39:28
Réponse #2

Bomby


"Bonjour, quels conseils donneriez-vous à un cosmonaute en perdition sur la lune, seul dans sa capsule spatiale ?

Un cosmonaute en perdition sur la lune peut vivre de ses barres énergétiques, de sa chasse (?), boire son urine, parait-il... Et psychologiquement, comment tenir face à un choc pareil, comment ne pas devenir dingue quand la mésaventure dure plusieurs semaines ?
Merci
."

Angelinoto, tu comptes être prochainement naufragé en mer pendant plusieurs semaines ?

Si oui, je te suggère de créer un forum ad hoc. Ailleurs.

Sinon, précise-ta question ou tes questions en les situant STP par rapport à ce qui existe déjà sur le forum sur le sujet.

Une question trop ouverte sur une hypothèse purement imaginaire ne risque pas de t'apporter beaucoup de réponses éclairantes.

Le titre du fil que tu as lancé est un vaste sujet à lui tout seul et l'hypothèse que tu évoques me rappelle furieusement, dans un autre domaine, la fameuse théorie des 12 ninjas armés de kalashnikovs...


Cordialement,

Bomby

10 octobre 2013 à 11:58:06
Réponse #3

Bomby


Angelinoto, tu comptes être prochainement naufragé en mer pendant plusieurs semaines ?

Si oui, je te suggère de créer un forum ad hoc. Ailleurs.


Ok je pars créer mon forum ailleurs. Désolé de vous avoir dérangé les gars...

Tu peux aussi préciser ta question et reformuler ton titre.

Peut-être qu'une ou des questions plus précises sur des bases moins hypothétiques serviront aussi à d'autres. Certainement, même.

Ici, tu abordes en fait plusieurs sujets en eux-mêmes très vastes : celui de la survie en mer, celui de la psychologie de la survie, en particulier en cas d'isolement prolongé.

Ce n'est pas inintéressant. Mais on ne peut pas simplement tout traiter en même temps en partant dans toutes les directions à la fois...

Si tu veux, je peux aussi virer le fil, tu peaufines les questions qui te viennent et tu les poses séparément ailleurs...

A toi de voir.

Cordialement,

Bomby

10 octobre 2013 à 13:08:57
Réponse #4

Diesel


J'hésite entre lui prêter le DVD de pirates des Caraïbes ou de lui proposer de lire "Naufragé volontaire" D'Alain Bombard.  ;D

Au cas ou il serait sérieux, le deuxième devrait être riche en enseignements.

10 octobre 2013 à 15:56:56
Réponse #5

fall7stand-up8


Salut à tous

Je pense que les collègues ont juste voulu te faire sentir que ta question éritait d'etre précisée

En effet tout va dépendre de

L'éloignement des côtes
la température air/eau
le type d'embarcation de survie (statique ou dynamique)

Pour faire simple la règle des 3 va encore s'appliquer donc hierarchiser les dangers

1/Noyade
2/hypothermie/hyperthermie (se proteger du soleil sur une embarcation OPEN peut etre primordial)
3/déshydratation
3/famine

1/capeler son gilet ou sa combinaison de survie avant l'abandon du navire
2/ combi de survie ou vetement chauds (ou taud de protection solaire) et fermeture des issues du radeau pour ne pas embarquer d'eau et se refroidir avec
3/ avoir prévu des reserves d'eau suffisantes des bidons plastiques remplis au 3/4 pour qu'ils flottent et que tu puisse les trainer derriere ton radeau attachés à un bout
Le recueil d'eau de pluie nécessite d'avoir attendu que ta bache soit rincée pour ne pas reccueillir avec le sel que les embruns ont déposés dessus
La théorie de Bombard sur l'ingestion d'eau de mer a ete un peu (beaucoup)
 battue en brêche depuis

Mais le plus important reste un moyen de se localiser et de se signaler rapidement et précisement aux secours.
balise de détresse, radio avec systeme smdsm....

Le sujet est tres vaste et ma réponse incomplète n'est qu'un premier jet.

Une lecture interessante :
Survivre de Dougal robertson
Sa famille et lui dans un radeau pendant 39 jours

ça peut etre une base de reflexion

Mes deux gouttes d'eau de mer



12 octobre 2013 à 03:05:23
Réponse #6

Pier13


Une lecture interessante :
Survivre de Dougal robertson
Sa famille et lui dans un radeau pendant 39 jours

ça peut etre une base de réflexion

 Pour compléter, je te recommanderai en lecture intéressante sur la survie en mer :

-Thor Heyerdahl "L'expédition du Kon Tiki" (récit d'une expédition dans le pacifique de 8000km à 6 sur un radeau en balsa durant l'année 1947) :akhbar:

-Emmanuel et Maximilien Berque "Les mutins des mers" ainsi que leur documentaire "huis clos sous les étoiles" relatant leur traversé de l'Atlantique (des jumeaux qui traversent l'Atlantique à leur manière sur un navire en bois de 4m qu'ils construisent eux mêmes, 11 000km équipés du minimum vital, sans électronique, sans radio, sans balise de détresse, sans canot de sauvetage, sans moteur, sans assistance ni sponsor.)  :up:
« Modifié: 12 octobre 2013 à 03:29:41 par Pier13 »
« On a deux vies. La deuxième commence le jour où on réalise qu'on en a juste une. »  Confucius

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité