Nos Partenaires

Auteur Sujet: RETEX - Fondamentaux - Septembre 2013  (Lu 2244 fois)

02 octobre 2013 à 23:44:08
Lu 2244 fois

Dalz


RETEX – stages fondamentaux Septembre 2013

Salut à tous,

Je vais sans doute devenir l’as des RETEX à force, mais tant pis, histoire que chacun puisse se faire un avis, je donne le mien. Je suis rentré il y a quelques jours d’un stage « fondamentaux » par le CEETS, encadré par David (DavidManise) et Chris (plumok).

Je vous raconte d’abord ce qu’on a foutu jour après jour, sans de détails, ils sont disséminés partout ici, et ensuite mon ressenti.

Day 0 : arrivée à la gare de Die la veille, dodo sur le parking car nuit noire, et grosse flemme d’aller trouver un spot.

Day 1 : accueil à l’heure, discussion, tranquillement, on prend du temps jusqu’à 12.00 environ pour l’arrivée au gîte (retrouvance, le grand viopis : http://www.onf.fr/activites_nature/++oid++c10/@@display_leisure.html) et la mise en place de paquetages. Explicitation de la semaine, course à faire, et tout le bordel. Finalement on attaque par la pyramide de Wiseman version Manise (voir le n°2 de Bushcraft Magasine) et les fameux codes couleurs pour déterminer notre niveau de vigilance et notre état interne, de fait on aborde l’effet chimpanzé et les différents moyens de travailler l’attitude, les connaissances, le physique, la gestion du stress…
Ensuite, passage obliger par les premiers secours (aka : stopper une hémorragie), l’importance de garder l’état de conscience d’une victime et on enchaîne logiquement sur la règle des trois. Le temps de mettre tout cela en pratique et il est déjà l’heure d’aller se pieuter après un très bon repas « en famille » !

Day 2 : on attaque à une heure reposante, vers les 9.00 par l’évaluation des risques, sur une échelle de 0 à 25 avec une mise en pratique par un brainstorming et une formalisation sur un tableau par rapport à notre stage. La gestion des risques implique aussi une préparation ! De fait, naturellement on aborde les 4 types de préparations et les outils fondamentaux (Ca Ca Vaut Dix Millions, merci Chris !). Pour s’en rappeler on dessine de symboles cabalistiques avec des lettres étranges (voi ci-dessous, avec le RECC dedans).




Viens ensuite la première cause de bordel quand on se trouve dans la m*rde, après l’hémorragie. A savoir le froid, avec plein de détails pour conclure sur la phrase désormais universelle : « si t’as froid aux pieds, met ton bonnet ! ».
On en vient, de fait, aux moyens de lutter contre le froid, à savoir RECC, et les différents systèmes de vêtements et matériaux, en passant par le fait qu’il vaut mieux être gros et petit que grand et mince. En parlant de vêtements, il est désormais temps de parler du matériel !
En fait il faut partir des CCVMD et de la règle des 3 pour établir son sac. Il faut voir ce qui va être utile, et ce qui pourrait être utile. On voit d’ailleurs ensuite comment organiser le matériel par strate, voir cet article sur le blog de David http://www.davidmanise.com/kit-de-survie-vehicule/.
Maintenant qu’on s’est bien intéressé au mec, à lui sauver la peau en cas de pépin, et à lui tenir chaud, on va s’intéresser à ne pas le perdre, c’est-à-dire qu’on va voir comment fonctionne une carte, une boussole, l’azimut, (au passage tout ce que vous voulez est sur « azimut nature »), et tout le reste, puis on se casse et on essaye dehors.

Day 3 : bon, aujourd’hui, on dort dehors, et on va voir l’eau et le feu.
Atelier purification d’eau, et cours pratique, seul procédure à appliquer, sans réfléchir, m’enfin on verra quand même la théorie derrière, parce que les 4 types de pollutions bactériologiques, bah c’est chiant. Alors 1, on rend l’eau traitable, 2, on la rend potable. On voit aussi l’osmose inverse, l’ébullition, la méthode SODIS et aussi ce qu’on fait avec l’eau, à savoir la boire. En gros on parle ensuite de l’hydratation, comment ça faire, comment faut faire, etc.
Bon ensuite on parle du sac, comment on peut le ranger, ce qu’il faut foutre dedans, dans quel ordre, histoire de bien penser le truc. Ensuite, on se casse dans la verte, on parle du feu, du bois gras, et du reste. On retourne près du gîte, on bivouac en « tout confort » avec les duvets, tarp, etc.

Day 4 : on reste dans la verte, on se prend le choux avec un organisateur de battue franc con, mais ça va, on change de versant, on parle de camouflage, de FFOMECBLOT http://fr.wikipedia.org/wiki/FFOMECBLOT, on monte un abri minute, on fait un feu minute (vive l’œuf Manise), on essaye de s’orienter, puis on s’attrape un point de bivouac, genre à l’arrache avec le fond de sac, et sans feu parce qu’on est des guerriers. Du coup, David nous autorise à utiliser un matelas, parce que j’en utilise pas en fond de sac, j’en ai pas pris, donc je me choppe une bauge près d’une coulée, et zou, je réussi même à faire des rêves porno ! Bon j’avoue, on a tous fait un feu commun, et j’y suis resté un long moment, moralité : la space blanket c’est chouette, le poncho c’est pas de trop, mais le feu, c’est quand même mieux.

Day 5 : on se réveille, on se moque du collègue qui a pas dormi de la nuit et qu’est resté près du feu. On rentre en parlant de plantes comestibles, mais pas trop (règle des 3, avant de bouffer on a le temps sous nos latitudes). On débriefe, on rentre, on nettoie, on se douche, on se quitte dans de chaudes larmes et on rentre chez soi.

Mon avis, j’ai adoré, ouais, je fais de la lèche, mais c’est un fait, j’ai révisé beaucoup ce que j’ai vu en N1/N2, j’ai aussi, et surtout pratiqué, mis à jour. Je regrette le début du lundi matin, j’aurais préféré le dimanche soir, je regrette aussi la fin du vendredi midi, j’aurai préféré le samedi midi.
L’approche CEETS et la faculté des moniteurs à s’adapter au collectif est salutaire, on a tous progressé et appris, on s’est apprécié et on se reverra. Je regrette en revanche l’approche focalisée j’suis dans la verte et je me retrouve « dans la m*rde », j’aurai aimé un petit passage sur la survie « urbaine », mais sans bouffer sur le 72h00. Idem, un PSC validant serait peut-être un plus, voir même une réduction pour les prochaines stages dans les 2 ans, ou pour un conjoint… Mais c’est tellement du détail par rapport à ce que j’ai pu pratiquer et je j’essaierai de repenser, réessayer, intégrer, transmettre dans les années qui viennent.
« Modifié: 02 octobre 2013 à 23:52:53 par Dalz »

03 octobre 2013 à 07:29:34
Réponse #1

guillaume


Merci pour le RETEX !



la space blanket c’est chouette, le poncho c’est pas de trop, mais le feu, c’est quand même mieux.

Excellent ;#

03 octobre 2013 à 11:34:46
Réponse #2

totof.tof



MERCI ...
j'ai bien aimé le retex. J'avoue que c'est "LE" stage du CEETS que j'aimerai faire et que ce texte me donne encore plus envie de le faire ...
Il faut vraiment qu'un jour je me réserve un créneau en fonction des dates de stage du CEETS.
I am hunt ... of tupperware !!!
J'utilise des satellites à plusieurs millions de dollars pour chercher des boites "tupperware" cachées dans les bois. www.géocaching.com
MULET (Marcheurs Ultra-Lourds Et Têtus) ... lol

03 octobre 2013 à 13:38:45
Réponse #3

DavidManise


Merci Dalz ;)

La topo, c'est pas pour les blaireaux.  Et la boussole, c'est pas pour les guignols ;)

Et en bivouac, faut être à côté de la flaque ;)
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

04 octobre 2013 à 13:19:16
Réponse #4

Jco


Day 2 : on attaque à une heure reposante, vers les 9.00 par l’évaluation des risques, sur une échelle de 0 à 25 avec une mise en pratique par un brainstorming et une formalisation sur un tableau par rapport à notre stage. La gestion des risques implique aussi une préparation ! De fait, naturellement on aborde les 4 types de préparations et les outils fondamentaux (Ca Ca Vaut Dix Millions, merci Chris !). Pour s’en rappeler on dessine de symboles cabalistiques avec des lettres étranges (voi ci-dessous, avec le RECC dedans).



Est ce que tu peux donner la légende ? Ou la lecture du graphique ?
Je vois bien le RECC (Radiation, Evaporation, Conduction, Convection), je suppose que le "jaune d'oeuf" c'est la personne, à quoi correspondent les autres sigles ?



j’ai révisé beaucoup ce que j’ai vu en N1/N2, j’ai aussi, et surtout pratiqué, mis à jour.

Donc si je comprends bien tu avais déjà ton N1 + N2. Est-ce par choix que tu as fais le stage "fondamentaux" (le CEETS indique que c'est l'équivalent d'un "N1/N2 ultra poussé") plutôt qu'un N3 ?

Je me pose la question parce que j'ai mon N1, et j'avais lu quelque part que David a tendance a pousser vers des stages N1/N2 histoire d'être sur que les acquis du N1 sont bien là... Vu que je lorgne sur un N2, je me demandais s'il faut passer par une espèce de "recyclage" ?

Merci pour le RETEX en tout cas !

04 octobre 2013 à 14:11:40
Réponse #5

DavidManise


Je pense que tu as dû mal lire parce que perso, les 1+2 je les aime pas vraiment...  je trouve que c'est trop d'un coup, mais les gens en redemandent donc je m'adapte.  Ceci étant, clairement le mieux du mieux c'est de faire un N1, puis un autre stage, peu importe lequel...  qui permet de revalider ce que tu as fait au N1 et de bien ancrer les trucs.  Ensuite, avec un fondamentaux, tu poses toute une grosse couche de détails par-dessus une fondation solide...  et les gens qui font ça ont clairement un gros gros plus par rapport à ceux qui font juste un 1+2 en une fois. 

Après, tout dépend aussi des personnes, des goûts, des préférences, de la saison, etc, etc.  Faut pas non plus en faire une religion.  Et pour être clair, la seule raison qui fait qu'on n'admet pas directement les gens en N2 c'est qu'il y a une couche de théorie et de gestes indispensables à maîtriser pour ne pas être largué au N2.  Avec une simple journée d'initiation (comme les moniteurs vont donner massivement cet hiver dans le Bugey et en Haute Saône) on peut passer au N2 sans problème.  Et si on a envie d'aller plus loin, on peut ensuite vraiment bien profiter d'un fondamentaux qui, en fait, est un peu notre stage "de luxe". 

Le fondamentaux, c'est la version lourde, massive et pleine de détails d'un 1+2...  celui à qui je reproche d'aller trop vite, justement.  Et on l'a sorti pour ça.  Pour prendre le temps de BIEN faire les choses.

Pour l'étoile, c'est une représentation graphique de la règle des trois (S pour secondes, M pour minutes, etc.)  et du CCVMD (Conscience, Communication, Vision...). 

Et l'oeuf, c'est une image que j'utilise très souvent pour parler de la manière dont le corps compartimente la circulation sanguine, etc, etc.  Bref faut avoir fait le cours pour piger à quel point c'est un concept central (l'adrénaline, l'hormone "couteau suisse" du corps...) ;)

Ciao ;)

David

"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

04 octobre 2013 à 16:10:31
Réponse #6

Jco


Je pense que tu as dû mal lire parce que perso, les 1+2 je les aime pas vraiment...  je trouve que c'est trop d'un coup, mais les gens en redemandent donc je m'adapte.  Ceci étant, clairement le mieux du mieux c'est de faire un N1, puis un autre stage, peu importe lequel...  qui permet de revalider ce que tu as fait au N1 et de bien ancrer les trucs.  Ensuite, avec un fondamentaux, tu poses toute une grosse couche de détails par-dessus une fondation solide...  et les gens qui font ça ont clairement un gros gros plus par rapport à ceux qui font juste un 1+2 en une fois. 

Après, tout dépend aussi des personnes, des goûts, des préférences, de la saison, etc, etc.  Faut pas non plus en faire une religion.  Et pour être clair, la seule raison qui fait qu'on n'admet pas directement les gens en N2 c'est qu'il y a une couche de théorie et de gestes indispensables à maîtriser pour ne pas être largué au N2.  Avec une simple journée d'initiation (comme les moniteurs vont donner massivement cet hiver dans le Bugey et en Haute Saône) on peut passer au N2 sans problème.  Et si on a envie d'aller plus loin, on peut ensuite vraiment bien profiter d'un fondamentaux qui, en fait, est un peu notre stage "de luxe". 

Le fondamentaux, c'est la version lourde, massive et pleine de détails d'un 1+2...  celui à qui je reproche d'aller trop vite, justement.  Et on l'a sorti pour ça.  Pour prendre le temps de BIEN faire les choses.

Pour l'étoile, c'est une représentation graphique de la règle des trois (S pour secondes, M pour minutes, etc.)  et du CCVMD (Conscience, Communication, Vision...). 

Et l'oeuf, c'est une image que j'utilise très souvent pour parler de la manière dont le corps compartimente la circulation sanguine, etc, etc.  Bref faut avoir fait le cours pour piger à quel point c'est un concept central (l'adrénaline, l'hormone "couteau suisse" du corps...) ;)

Ciao ;)

David

En effet j'ai du me tromper !
Merci pour tes précisions.

15 octobre 2013 à 09:32:35
Réponse #7

Dalz


Donc si je comprends bien tu avais déjà ton N1 + N2. Est-ce par choix que tu as fais le stage "fondamentaux" (le CEETS indique que c'est l'équivalent d'un "N1/N2 ultra poussé") plutôt qu'un N3 ?

Comment dire. Le N1+N2 est vraiment sympa, mais faut savoir que j'suis une éponge à connaissance, vraiment, j’emmagasine et je comprends très vite, en revanche, je retiens en profondeur pas des masses. + approfondir.

N1+2 est sympa, tu vois tout mais rapidement, sans approfondir. Exemple sur l'eau, on a vu la purification sous nos latitudes et pourquoi en 3h00 (grand max) en N1/N2, on y a passer 10h00 au total (max) sur les fondamentaux, en abordant l'eau, la purification, mais aussi tout l'aspect physiologique qui va derrière, moi ça m'aide, car pour appliquer et faire j'ai besoin de comprendre.

Après d'autres peuvent trouver le N1+2 suffisant, mais honnêtement, il ne l'est vraiment pas si tu vas plus de 3 jours dehors en "autonomie" relative.

En revanche ça peut faire un bon point d'entrée, notamment pour les "jeunes" parce que tu dors dehors pendant 2 jours, que tu passes ton temps à apprendre, etc. En revanche, amha, il doit vraiment être épuisant pour les moniteurs, mais ça on s'en branle.

En résumé, tout dépend de ce que tu attends de l'apprentissage et de ce que tu voudrais en faire.

15 octobre 2013 à 11:36:45
Réponse #8

Jco


OK, merci pour ton retour !

15 octobre 2013 à 22:05:51
Réponse #9

Hurgoz


Alors, pour ma part, le gros intéret que je vois au n1+2 c'est qu'il peut permettre aux vieux de la vielle d'apporter un regard extérieur sur leur façon de faire et, du coup, de déverrouiller certains trucs et de progresser encore.

Faut être clair: il y a des bonshommes, notamment ici, qui sont des mines d'info et d'expérience. C'est typiquement les personnes pour qui, faire un stage puis un N2 n'est pas forcément nécessaire (même si bosser les bases, encore et encore, c'est un peu la base de toute chose)...mais qui, parcontre, avec le temps, vont avoir chopé de sales réflexes qu'ils n'ont jamais vue, simplement parce qu'ils n'ont jamais eu de problèmes: donc, regard extérieur, et se remettre en question.

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité