Nos Partenaires

Auteur Sujet: émouture asymetrique  (Lu 6502 fois)

21 juin 2015 à 12:33:27
Réponse #25

piero


Pour travailler le bois je pense qu'il faut dans la mesure du possible (solidité) un tranchant fin.
Et comme un bon schéma vaut mieux qu'un long discours :



21 juin 2015 à 12:37:15
Réponse #26

piero


Un tranchant asymétrique permet de concilier tranchant fin et solidité.
Un peu comme un ciseau à bois le tranchant est à 0° d'un côté et à 20- 30° de l'autre.
Après effectivement le risque est de perdre en contrôle dans les matériaux mous (beurre, viande, légume, sauc), ou l'assymétrie à tendance à guider la lame.

Si l'occasion se présente j'aimerais bien tester ton travail BPC, on pourrait peut être faire un échange?

21 juin 2015 à 12:38:09
Réponse #27

bpc


Je suis peut-être un peu rabat-joie, mais je ne vois pas l'intérêt d'aller aussi loin dans la technique d'affûtage - j'entends émouture asymétrique.

ben, moi aussi, j'avais des à priori, mais bon, après essais, je trouve ça vraiment bien.


21 juin 2015 à 12:42:11
Réponse #28

bpc


Si l'occasion se présente j'aimerais bien tester ton travail BPC

avec plaisir.

là je suis dans un truc très particulier:

j'en suis arrivé à faire des profil de faux, mais adapté au bois et matériaux solide.


21 juin 2015 à 20:07:22
Réponse #29

bpc


voici une lame cintrée comme une virgule:






rigidité, légèreté, le tranchant à peu prés mince comme un opinel, mais qui coupe des clous.....


22 juin 2015 à 13:36:13
Réponse #30

Mrod


Salut,

Franchement j'aimerai bien tester votre machin parce que je comprends pas du tout l’intérêt par rapport à un full scandi.

Le fait qu'un coté soit convexe va faire gagner quoi? Quelques microns d'épaisseur sur le tranchant et quelques microns en moins sur l'épaisseur de lame derrière celui-ci. Mieux vaut parler en degrés d'angle je pense. Donc gagner quelques degrés, 2, 3, maxi 5°. Autant faire un full scandi avec tranchant à 25° (au lieu des 22° d'un mora par exemple). Avec une lame assez fine (2mm à 3mm) y'aura pas de souci pour soulever la fibre du bois.

Au passage, Troll tu trouves les scandis facile à aiguiser? On doit pas avoir les même couteau, parce qu'a 62hrc, en full scandi c'est un enfer à ré-aiguiser. Sauf si tu convexe l'émouture.

Nico

"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

22 juin 2015 à 17:19:01
Réponse #31

bpc


Franchement j'aimerai bien tester votre machin parce que je comprends pas du tout l’intérêt par rapport à un full scandi.

c'est ma faute, mon propos est trop succincts:
c'est manière de faire une lame est inconnue en france.


en tout cas, je trouves ces lames beaucoup plus performante que les "scandi".

le lame est beaucoup plus mince sur toute sa largeur, beaucoup plus coupante, très facile à affuter, légère, on tire de très long copeaux, on coupe en s'éloignant de soi, etc....bref, pour moi une grande découverte.
le seul bémol......... c'est pas facile à faire.



bon, faut que je pense à emporter l'APN, prendre des photos en situation dans les bois, etc.... promis, j'essaye de m'en occuper.

22 juin 2015 à 17:30:17
Réponse #32

Ghjallone


voici une lame cintrée comme une virgule:






rigidité, légèreté, le tranchant à peu prés mince comme un opinel, mais qui coupe des clous.....

En gros, comme les couteaux de cuisine japonais...

Tu es gaucher, Bertrand?
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

22 juin 2015 à 17:37:51
Réponse #33

bpc


En gros, comme les couteaux de cuisine japonais...

Tu es gaucher, Bertrand?

et non..........je suis bien droitier, la photo est à l'endroit !

en fait, c'est fait à l'inverse des couteaux japonais. 
le concave est de l'autre coté.

22 juin 2015 à 17:45:00
Réponse #34

Ghjallone


D'accord.
Mais du coup, pourquoi de ce coté?
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

22 juin 2015 à 17:51:12
Réponse #35

bpc


le coté "plat" s'appuie sur le matériau pour glisser, le creux diminue le contact et l'effort à effectuer.

en réalité, le profil est complexe:
pour bien comprendre, il faut que je coupe une lame en deux par le travers.


comme je le disais plus haut, ça ressemble a un morceau de lame de faux( avec tous les problèmes que ça pose en terme de forge et de déformation à la trempe).

22 juin 2015 à 17:54:19
Réponse #36

Ghjallone


j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

22 juin 2015 à 19:49:50
Réponse #37

piero


J'ai eu la même réflexion que Ghjallone, on à l'impression que le coté gauche est convexe et le droit plat.  :)
C'est intéressant ton truc!

Mrod, faut que je prenne le temps de faire un dessin, mais en fait en théorie, tu peux avoir un coté à angle très fin et un autre très obtu. L'exemple typique est le chisel.
Pour cerner le truc, prend une lame de ciseaux et essaye de racler ton ongle. Du coté plat, avec un angle de moins  de 5°, tu commence déjà à couper. De l'autre côté tu est obligé de mettre la lame quasiment à 90° pour attaquer ton ongle. Par son assymétrie un lame de ciseaux conjugue un profil résistant et un angle de coupe très fin.
La limite d'une lame de ciseaux, c'est que le côté obtu est trop obtu, ce qui gêne la pénétration dans le bois et la levée des copeaux.

Si tu observe les outils utilisés dans le travail du bois ils sont presque tous basés sur le principe de l’asymétrie qui conjugue angle de coupe faible et résistance (ciseau à bois, plane, rabot, etc.).

Après le risque c'est aussi l'effet inverse: un angle à 0° est difficile à manier, car il a tendance à s'enfoncer dans le bois, surtout si le côté opposé est d'un angle un peu fermé. J'essaye de refaire des schémas ce WE, pour m'expliquer  :)

23 juin 2015 à 07:49:31
Réponse #38

bpc


Si tu observe les outils utilisés dans le travail du bois ils sont presque tous basés sur le principe de l’asymétrie qui conjugue angle de coupe faible et résistance (ciseau à bois, plane, rabot, etc.).

gros intérêt pour tous ceux qui ont des problèmes pour affuter: 

ça s'affute que d'un coté !

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité