Nos Partenaires

Auteur Sujet: Facile à cultiver, facile à conserver : La fève (en prime, une discussion purin)  (Lu 1888 fois)

15 août 2013 à 17:29:32
Lu 1888 fois

Nihil


Quelques liens :
http://www.aujardin.info/plantes/vicia-faba.php
http://cuisine.journaldesfemmes.com/encyclopedie/fiche_composant/205/feve.shtml
http://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A8ve

Mon expérience :
Il s'agit d'une Fabacée bien plus facile à cultiver que le haricot dont elle a la durée de conservation, et bien plus facile à conserver que le petit pois dont elle a la facilité de culture.
Pour peu qu'on ait pensé à ajouter de la cendre dans le sol avant de le retourner, elle pousse très bien, avec une bonne production (moins d'une fève sur 10 qui ne germe pas et aucun plant n'a donné moins de 2 gousses, c'est à dire 8 à 10 graines stockables, et ce malgré des mauvais traitements : arrosage nul, non entretien de parcelle, piétinement, invasion de pucerons non combattue sur les plants tests...). Une graine donnera en gros 30 à 40 graines sans entretien (un arrosage régulier accompagné de désherbage et de paillage pouvant facilement doubler le rendement).

Une fois récoltées les gousses, il ne faut pas arracher le plant de fève. Au contraire, il est préférable de l'enfouir. Vous augmentez ainsi le taux d'humus et celui d'azote dans votre sol, ce qui laisse la place l'année suivante à une plante plus gourmande.

La récolte de fève se fait quand la gousse est bien verte et bien bombée autour des fèves en elles-mêmes. Pour la conserver "fraîche", il suffit tronçonner la gousse et de la préparer comme un cassoulet, avec le "bouchon" de gras de porc figé au dessus du contenu du pot pour un stockage au frais et à l'abri de la lumière (des pots d'un an sont encore parfaitement comestibles).
Pour un stockage de fèves sèches, je conseille d'attendre que la gousse noircisse, se dessèche et carrément se fende : on récupère ainsi très facilement les fèves dures comme du bois qu'on peut stocker tel quel dans de simples boites hermétiques (genre boite à lait en poudre pour bébé). Pas encore trouvé une seule fève avariée sur 5 années de stockage.

Pour préparer à partir de fèves sèches des "rations de survie", il y a plein de recettes, qui vont de simplement concasser la fève pour augmenter le volume réellement transporté (la forme des fèves laisse pas mal de vide) au passage par le stade farine de fève (qui nécessite soit un moulin à pierre ou assimilé, soit un détrempage préliminaire afin de pouvoir broyer la fève au mixer, cette opération de détrempage limitant la durée de conservation des fèves).
La fève concassée nécessite d'être transformée en soupe au campement. La farine de fève peut être moulée en "pains" (en barres si vous préférez) très riches en protéines et pas mal non plus en magnésium, ce qui en fait un bon aliment de marche (anti-crampes). Cette farine est un super épaississant de soupe, capable de transformer une soupe pleine de flotte avec 3 pauvres plantes et un bout de poisson qui surnage en un repas "qui tient au corps" (Et vous savez à quel point ça fait du bien quand on campe/marche, n'est-ce pas ?  ;# ).

Pour faire des "pains de route", j'ai tendance à en faire une version sucrée (avec des fruits secs et du lait). Le sucre des fruits et le gras du lait ajoutant ce qui manque un peu à la fève sèche nature (du sucre pour un coup de fouet, du gras pour... Le gras.  ;# ). Une fois obtenu une texture du type pâte à cookie, un passage au four et c'est parti (il serait possible de simplement sécher ça au soleil, mais n'ayant jamais encore testé, je laisse sur ce sujet la parole aux pros des boulettes de messagers). Attention : cette farine n'est PAS panifiable. Elle ne lève pas (c'est même elle qui permettait d'obtenir le pain de mie, si vous voyez l'idée). Si vous voulez une structure aérée, c'est bicarbonate de soude dans la pâte, obligatoirement.

Attention, certaines personnes ne supportent pas les fèves. Un gène mutant qui veut ça.
« Modifié: 16 août 2013 à 10:50:29 par Nihil »
C'est pas un peu la honte d'être infoutu de faire du feu sans briquet quand on sait faire une racine carré de tête ? Regarde le papou. La racine carré, il ignore. Mais il n'a pas de briquet.

Aucune statistique n'est 100% fiable. Surtout pas celle-ci.

Les bans, pourquoi pas, mais savoir pourquoi, c'est quand même drôlement mieux.

15 août 2013 à 20:10:36
Réponse #1

mag



15 août 2013 à 20:55:52
Réponse #2

Nihil


Le purin d'ortie ça ne fera rien sur les fèves, elles tirent l'azote de l'air. ;) Faut pas le gâcher sur des fèves, garde ça pour les oignons, les tomates et les cucurbitacées (J'ai des courgettes de 3kg5, je sais pas trop comment stocker ça, là, plus assez de pots  :down:).
C'est à la consoude qu'il faut enrichir.  ;#
C'est pas un peu la honte d'être infoutu de faire du feu sans briquet quand on sait faire une racine carré de tête ? Regarde le papou. La racine carré, il ignore. Mais il n'a pas de briquet.

Aucune statistique n'est 100% fiable. Surtout pas celle-ci.

Les bans, pourquoi pas, mais savoir pourquoi, c'est quand même drôlement mieux.

15 août 2013 à 21:19:26
Réponse #3

Mezig


purin d'ortie et oignons; ça fait pas bon ménage, c'est beaucoup trop riche pour les oignons et autres et ils risquent de bruler.
Les moyens sont la fin.

15 août 2013 à 21:31:05
Réponse #4

Nihil


Ca fonctionne pour mes oignons blancs, mais c'est peut-être juste un coup de bol (ils sont semés au milieu de radis et carottes) et effectivement, j'ai causé une pourriture du col sur des oignons rouges comme ça.
C'est pas un peu la honte d'être infoutu de faire du feu sans briquet quand on sait faire une racine carré de tête ? Regarde le papou. La racine carré, il ignore. Mais il n'a pas de briquet.

Aucune statistique n'est 100% fiable. Surtout pas celle-ci.

Les bans, pourquoi pas, mais savoir pourquoi, c'est quand même drôlement mieux.

15 août 2013 à 21:42:14
Réponse #5

Auto


Le purin d'ortie, faut souvent le diluer. Sinon effectivement, pur, ça peut te cramer vite fait ton sol ou t'amener pas mal d'adventices/ravageurs.

15 août 2013 à 22:00:04
Réponse #6

Nihil


Normal, ça ne s'utilise jamais pur. Même le purin jeune (celui que tu utilises en insecticide) est à diluer au 1/10ème. ^^
C'est pas un peu la honte d'être infoutu de faire du feu sans briquet quand on sait faire une racine carré de tête ? Regarde le papou. La racine carré, il ignore. Mais il n'a pas de briquet.

Aucune statistique n'est 100% fiable. Surtout pas celle-ci.

Les bans, pourquoi pas, mais savoir pourquoi, c'est quand même drôlement mieux.

15 août 2013 à 22:03:11
Réponse #7

Auto


J'ai vu qu'en le faisant macérer uniquement 48h, on pouvait l'utiliser pur.. Après je suis comme toi, je l'ai toujours dilué mais bon, ça doit dépendre du temps de macération j'imagine..

15 août 2013 à 22:17:23
Réponse #8

Nihil


Ah ça, moins de 45h, jamais essayé. Et c'est toujours un sujet un peu sensible, les purins. -_-
Pour les recettes que j'oublie, comme aide-mémoire je conserve ce bouquin :
"Jardiner bio" de Serge Schall, éditions hachette


Entre ça et les composts, et malgré les "expériences" (comprendre : "mauvais traitements infligés arbitrairement à des parcelles pour voir laquelle produit les plantes les plus résistantes"), ça fait 8 ans que je n'ai acheté que du riz et des pâtes comme "légumes". ^^
(enfin c'est parce que je fais des stocks des récoltes qui fonctionnent bien, parce que sinon... Cette année, le maïs ça a été une catastrophe  ^-^ )
C'est pas un peu la honte d'être infoutu de faire du feu sans briquet quand on sait faire une racine carré de tête ? Regarde le papou. La racine carré, il ignore. Mais il n'a pas de briquet.

Aucune statistique n'est 100% fiable. Surtout pas celle-ci.

Les bans, pourquoi pas, mais savoir pourquoi, c'est quand même drôlement mieux.

15 août 2013 à 22:25:47
Réponse #9

Auto


Merci pour ta réf de livre, c'est ce que je cherche.

Quant à moi, mea culpa. Je me basais sur le livre Le Jardin Potager Biologique de Claude Aubert, et après relecture, il le préconise uniquement comme répulsif à insecte, avec donc, cette fameuse recette de 48h de macération. Donc excuse moi, je ne parlais en fait pas de la même fonction.

Mieux vaut faire un vrai purin d'ortie, avec un 10/15 jours de macération, et le diluer en fonction de ce qu'on veut faire, c'est plus polyvalent.

D'ailleurs, quelqu'un sait combien de temps ça se conserve? J'en ai de l'été dernier, 25L, et pour l'instant je ne le verse que sur mon compost histoire de l'activer, j'ai un doute sur la durée de vie du purin..

15 août 2013 à 22:39:51
Réponse #10

mag


pour la conservation ,je serais pas te répondre ,normalement ont le laisse macérer une nuit ou deux,et ont l'utilise

15 août 2013 à 22:40:23
Réponse #11

Nihil


L'effet insecticide de la première semaine devient répulsif jusqu'à à peu près la troisième semaine, et disparait pour être juste engrais en un mois, en gros (c'est pas tout à fait ça mais ce sont les chiffres les plus simples à retenir), tu le filtres (les orties pourries tu les fiches au compost, avec les larves de mouche qui pullulent dedans) et tu le mets en bidon pour conserver ça en fertilisant (grosse concentration en azote). On ne peut pas vraiment dire que ça se gâte avec le temps, c'est un produit de pourrissement, il a donc déjà perdu la plupart de ses composants capables d'évoluer au bout d'un mois (et le reste, en se dégradant, est encore plus facile à absorber par les plantes).

Bref tu peux l'utiliser bien dilué sur tes salades et tes choux, ça va passer.

Sinon, de manière générale, quand tu n'es pas certain de ton purin (prêle, consoude, ou rhubarbe, par exemple), tu le gardes pour enrichir ton sol après l'avoir retourné, tu attends une petite semaine et tu fais tes semis, c'est pas perdu (ceci dit, dans le compost non plus c'est pas perdu, ça l'enrichit).
C'est pas un peu la honte d'être infoutu de faire du feu sans briquet quand on sait faire une racine carré de tête ? Regarde le papou. La racine carré, il ignore. Mais il n'a pas de briquet.

Aucune statistique n'est 100% fiable. Surtout pas celle-ci.

Les bans, pourquoi pas, mais savoir pourquoi, c'est quand même drôlement mieux.

15 août 2013 à 22:49:52
Réponse #12

Auto


Il y a l'air d'avoir pas mal de recettes différentes. C'est la première fois que j'entends ton histoire de durée. C'est expliqué dans ton livre ? ;)

Sinon pour la conservation, vu le prix que ça coûte à en refaire.. C'est pas une mauvaise idée que de le mettre sur un sol avant une culture nécessitant pas mal d'azote effectivement.

15 août 2013 à 23:03:30
Réponse #13

Nihil


Oui, c'est dedans. En encore mieux expliqué, en fait, ça c'est plus ma version, celle issue de désherbage intensif d'orties, si tu joues avec le temps de macération tu peux obtenir des effets mieux "dosés".
Comme j'ai littéralement des dizaines de kilos d'orties à disposition, je fais ça par poubelles entières, donc le chronométrage de la macération... pas trop le temps. ^^
C'est pas un peu la honte d'être infoutu de faire du feu sans briquet quand on sait faire une racine carré de tête ? Regarde le papou. La racine carré, il ignore. Mais il n'a pas de briquet.

Aucune statistique n'est 100% fiable. Surtout pas celle-ci.

Les bans, pourquoi pas, mais savoir pourquoi, c'est quand même drôlement mieux.

16 août 2013 à 00:52:14
Réponse #14

mag


J'ai travaillée sur des simples ,potager et autre dans un village médiéval ,ma consigne (en habit d'époque >:( ,était de ne pas laisser ça plus de trois jour).après je ne connais pas les tenant et les aboutissant,très bon pesticide en tout cas ,je n'ai vu aucun légume planté ,voir oignon et autres brûler,mais peut être que ce n'était pas les mêmes plantes ,ou légumes . je doute de tout de toute façon

16 août 2013 à 10:49:44
Réponse #15

Nihil


Faut pas douter, mag. :) Des "simples", j'en ai plein le jardin, donc certaines de ces plantes étaient quasi certainement dans ton village médiéval aussi (ça m'étonnerait que tu aies un carré de simples sans sauge, menthe ni thym, pour citer des classiques).

Le purin d'orties est un produit plus compliqué qu'il n'y parait au premier abord.
Suivant le temps de macération, les effets changent, mais aussi suivant les conditions de conservation, l'oxydation au contact de l'air, tout ça tout ça.
Et tu n'as pas que les effets bruts qui changent. La concentration aussi (un vieux purin étant par essence un engrais très concentré, et un purin jeune étant un insecticide/fuge à concentration légère).
Et la dilution compte aussi. Du purin non dilué, c'est un desherbant.  ;# En une semaine d'arrosages quotidiens tout est crevé, même les chardons !
C'est pas un peu la honte d'être infoutu de faire du feu sans briquet quand on sait faire une racine carré de tête ? Regarde le papou. La racine carré, il ignore. Mais il n'a pas de briquet.

Aucune statistique n'est 100% fiable. Surtout pas celle-ci.

Les bans, pourquoi pas, mais savoir pourquoi, c'est quand même drôlement mieux.

27 août 2013 à 12:10:40
Réponse #16

Richleau


Merci pour toutes ces infos ! En passant, les cosses de fèves sont délicieuses : coupées en petits morceaux (1x1cm), les cuire un peu au beurre, recouvrir à peine d'eau & cuire jusqu'à ce que ce soit tendre, re-beurre et assaisonnement. Miam!

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité