Nos Partenaires

Auteur Sujet: Quelle montre  (Lu 14862 fois)

16 avril 2013 à 17:44:58
Lu 14862 fois

scalouk


Bonjour à tous,

Sur toutes les vidéo que j'ai vu sur le net, photos de test produits etc... je vois qu'énormément de personnes ont le même type de montres,
soit une Casio Pro Trek
http://www.tictactime.com/ficheproduit_tictactime-montres-montre_153987_PRW%2D2500%2D1AER.html

soit une Suunto
http://www.tictactime.com/ficheproduit_tictactime-montres-montre_33902_Vector+Jaune.html

ou d'autre marque.

Je me suis interrogé : pourquoi comment ...
Alors certes elles disposent d'une boussole très utile évidement, d'un altimètre,je comprends pas l'utilité pour ceux dont j'ai vu les vidéo .. pour les alpinistes je comprends mieux, et d'un baromètre ces montres peuvent elles réellement à revoir la météo efficacement ?

Est ce une mode ?

Ce type de montre, est ce vraiment utile ?
Quelle montre utilisez vous et pourquoi ?

Merci d'avance.
Je suis mon histoire, mais mon histoire n'est pas moi.

16 avril 2013 à 17:58:40
Réponse #1

** Serge **


"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

16 avril 2013 à 18:08:41
Réponse #2

hrk


ce lien aussi :    http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,29755.0.html


sinon dans l'index, tu auras d'autres réponses...

la casio sera peut etre un peu moins chere que la suunto

16 avril 2013 à 18:59:40
Réponse #3

scalouk


Oups ok merci  :-[
Je suis mon histoire, mais mon histoire n'est pas moi.

16 avril 2013 à 21:47:57
Réponse #4

scalouk


Après avoir feuilleté le fil des 3 posts que je n'ai pas trouvé car j'ai omis de faire une recherche :bang:
je me dis que ce type de montre est "à la mode" bien que très utile, mon manque de compétence ne me permet pas de me rendre compte de toutes les subtilités de ce type de matériel.
Je vais du coup rester avec le gps de mon vtt Garmin edge 705 il me fera la boussole et l'altimètre de manière précise (enfin j'espère), je me passerai du baromètre  :nana: mais va falloir que j'apprenne à me servir d'autre chose que du gps pour enregistrer mon parcours.
Le gps est il aussi utile que la boussole car la batterie du gps à un maxi 15 h d'autonomie au mieux donc pas d'utilisation de longue durée  :closedeyes:
Je suis mon histoire, mais mon histoire n'est pas moi.

16 avril 2013 à 22:22:49
Réponse #5

Ulf


J'ai une suunto core.

Bon d'emblée, c'est un modèle qui a des problèmes de consommation de batteries. J'ai du faire jouer la garantie hors période de garantie... on me l'a remplacée gracieusement... Eu du pot.
La boussole électronique, je trouve ça pas fiable. D'autant plus que je n'ai pas trouvé un moyen de la recalibrer sans faire un reset de la montre.

L'altimètre est précis du moment que tu le calibres bien.

Est ce que ça permet de prévoir la météo ? Autant qu'un baromètre sous réserve que tu restes immobile.

Dernière chose et non des moindres, truc que j'adore: les heures de lever et de coucher du soleil.

Mes deux balles.

16 avril 2013 à 23:57:03
Réponse #6

azur


J'ai eu une protrek que j'ai changé rapidement pour une suunto, que je trouvait plus ergonomique (moins de protubérances) et également globalement plus précise. J'avais un certain nombre de collègues qui avaient également constaté la bonne solidité générale des suunto.

A force de me renseigner, d'écouter ce que tout le monde en dit, j'en tire ces conclusions:
- suunto fabrique à l'origine des "ordinateurs de poignet" pour la plongée, ils donc l'expérience de l'intégration de fonctions diverses, d'une bonne ergonomie et solidité, surtout dans les fonctions chrono/baro/thermo.
- casio est un fabricant de montre... l'intégration de fonctions annexes est donc venue plus tardivement et ce n'est pas son cœur de métier
- Garmin, en bon fabricant de GPS, a un temps d'avance sur ses concurrents dans ce domaine...
- polar s'est fait un nom dans le cardiofréquencemetre... il est donc théoriquement en avance sur ses concurrents (encore qu'il semblerait que la marque souffre de problèmes de fiabilité sur ses modèles les plus récents)
Bref, tout ça pour dire qu'il est difficile de faire un classement et qu'il faut effectivement bien cerner le besoin avant de sélectionner le fabricant et le modèle qui sont à même d'y répondre...

Pour la boussole, rien ne remplacera jamais la petite boussole de 3g qu'on place sur le bracelet: amovible à volonté, elle n'a pas besoin de piles!
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

17 avril 2013 à 08:12:05
Réponse #7

DavidManise


On discutait matos avec Nathan Brithless l'autre jour et en fait il a pas tort quand il dit "une montre ça sert à donner l'heure, point". 

Comme souvent, il balance des trucs intéressants avec un emballage un peu grossier...  du coup sur le coup j'ai pas trop percuté l'intérêt de la chose, jusqu'à ce que je recontextualise, plusieurs jours après, alors que j'avais du temps pour réfléchir.

Et je suis d'accord, en fait.  Plus ça va, plus je reviens vers des trucs monofonction super simples et fiables.  Je privilégie de plus en plus PEU de fonctions simples mais bien choisies à toute une panoplie de fonctions concentrées dans un seul gadget.  Ca revient à la théorie du gros...

Du coup :

- gps à part, étanche, robuste, fiable...
- altimètre, je m'en tape le fion partout...  concrètement ça me sert juste à savoir si je monte vite ou lentement, ce dont je me fous royalement...  et le reste du temps la lecture de carte et l'observation du milieu font tout le boulot ;
- boussole à part (comme Azur, la petite boussole de rien du tout, elle est low tech et fiable) ;
- montre à part (je cherche toujours une montre ultra fiable qui me demande ZERO attention et qui me donne toujours l'heure nickel).

Le minuteur, les marées, la pression barométrique du gros intestin des mouettes et le cycle menstruel des baleines, toutes ces merdes là, je m'en sers jamais.

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

17 avril 2013 à 09:28:05
Réponse #8

aliassteph


Pour moi, j'ai une Suunto Advizor depuis 12 ans. Je n'ai jamais eu de problème avec. C'est la vector avec en plus le cardio frequence mètre. Je m'en servais beaucoup pour le sport. Comme le dit DAVID, c'est un gadget mais si tu veux investir, Suunto est vraiment bien. Pour la pression atmosphérique, leur système de tendance est assez fiable si tu ne bouge pas trop comme dis précédemment. L’étalonnage de la boussole se fait en 2 mn.....Je ne connais pas les nouveaux modèles mais vector et advizor c'est du costaud. Je crois que la différence principale c'est qu'avec les nouvelles tu peux transférer tes données sur pc.
La pile me dure environ 1 ans 1/2 si je m'en sers beaucoup et 2 ans voir plus en mode montre et tu peux la changer toi même. Chez casio je crois que c'est bijoutier oblige enfin sur les anciens modèles. Ça a peut être changer.
Pour le gps garmin edge 705, tu as un baromètre intégré mais qui ne sert qu'a l’altimètre. Si tu as une carte topoV2 ou V3 c'est le top pour suivre des traces de rando ou te situer precisemment. L'autonomie peut être rallonger si tu ne l'allumes que lorsque tu te déplaces et l’éteins que sur des arrêts de plus d'une demi heure sinon tu perds le temps de recherche des satellites au démarrage et ça vaut plus le coup. En mode pédestre , en désactivant l’éclairage l’éclairage, sans le cardio, la cadence de  pédalage et en paramétrant tes valeurs d'enregistrement pas trop rapprochés tu dois pouvoir faire bien plus ...A essayer.....

17 avril 2013 à 10:00:32
Réponse #9

Kilbith


Salut,

Pour les montres "outdoor"

Après plein d'essais dont une avocet, une suunto...j'ai une montre toute bête. Ce que je demande à une montre c'est de me donner l'heure, y compris à 2h du matin. Une fonction "chrono" est utile et possiblement une alarme ainsi qu'un double fuseau.

Je lui demande aussi de ne pas me g**fler :

*elle ne doit pas interférer avec mes manches de vêtement, elle ne doit pas avoir un bracelet qui se coupe et/ou qui coute un bras, qui me donne des irritations (nickel free), qui s'accroche partout (fermoirs/protubérances), qui me file des engelures (métal conducteur), qui ne s'adapte pas à mes variations de circonférence de poignet. Donc portable sur ou sous des couches de vêtements. Elle doit pouvoir me donner l'heure avec ou sans lunettes de vue ou de soleil.

*elle ne doit pas m'obliger à la laisser en dehors de la douche (au risque de me la faire piquer) dans les collectivités (donc étanche). Je devrais pouvoir dormir avec. Elle doit donc être durablement étanche, y compris quand on change l'éventuelle pile (avantages des systèmes sans piles à mes yeux). Elle doit survivre aux embruns salés et être lisible sous l'eau (on doit donc pouvoir actionner l'éclairage sous l'eau pour les leds). Elle devrait être purgée en usine de l'humidité et remplie à l'azote (pas de buée). On doit pouvoir lire l'heure même par -25°C (problème avec les leds). Elle devrait permettre un bon respect FOMEC BOT si nécessaire.

* Elle ne devrait pas nécessiter de longues révisions annuelles couteuses et laissant sans montres (Avocet, montres mécaniques). Elle devrait fonctionner quand j'en ai besoin sans nécessiter de mise à l'heure ou rechargement quand je la sors du tiroir après de longs moments (mécaniques, Suunto).

* elle devrait résister à une chute, ne pas se rayer sur une plage de sable (verre saphir ou proche), ne pas se détruire sur un petit pas d'escalade dans le granit quand ça frotte (pas protubérante, verre protégé). On devrait pouvoir faire un PC sans devoir retirer la montre, qu'elle se raye de partout ou que l'on risque une grave blessure si elle s'accroche à la planche irlandaise. Elle devrait indiquer clairement quand elle manque d'énergie et ne pas s'arrêter d'un seul coup. On devrait pouvoir remplacer le bracelet HS par un truc simple (éventuellement provisoire).

*elle ne doit pas requérir une utilisation quotidienne pour se souvenir des 666 fonctions (du basique, du simple). Les boutons doivent être accessibles avec des gants fins MAIS elle ne doit pas non plus se dérégler constamment car les boutons sont protubérants. Elle devrait être utilisable par un gaucher sans problèmes (couronne/remontoir...)

* elle ne doit pas justifier d'être agressé parce que je suis pris pour une banque car ma montre permettrait au gars de nourrir sa famille durant six mois. Tout en permettant la considération et favorisant la coopération du réceptionniste de l'hôtel après 15 jours de terrain ou un gage suffisant en cas de besoin.

.../...

En fait, ce n'est pas simple de trouver une simple montre... ;)
« Modifié: 17 avril 2013 à 10:26:18 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

17 avril 2013 à 10:37:44
Réponse #10

Bison


Citation de: David
- altimètre, je m'en tape le fion partout...  concrètement ça me sert juste à savoir si je monte vite ou lentement, ce dont je me fous royalement...  et le reste du temps la lecture de carte et l'observation du milieu font tout le boulot ;

Nombreux sont les montagnards qui ne pensent pas comme cela ...
Beaucoup placent en fait l'altimètre avant la boussole comme instrument d'orientation.

Et ce pour une bonne raison :  avec un altimètre, on a directement un "lieu géométrique" :  la courbe de niveau correspondante.

C'est déjà pas mal d'avoir une ligne de position - déjà tracée sur la carte.
Avec l'un ou l'autre indice complémentaire, insuffisant à lui tout seul, la position peut être établie avec un bon degré de confiance.

Mieux, sans aucun repère ... pourvu que le relief s'y prête un peu.
En mesurant la perpendiculaire (dos au relief) on peut connaître l'orientation de la courbe de niveau là où l'on se trouve, donc se positionner approximativement.

Cette méthode, dite de la "tangente à la courbe", était la seule qui, alliant carte, boussole et altimètre, permettait de déterminer une position sans recours à des repères visuels, avant bien sûr l'avènement du GPS.

Très prisée encore des "traditionnalistes", réfractaires aux technologies nouvelles. Elle reste une méthode à ne pas perdre de vue si un jour le GPS est indisponible, alors que l'on comptait dessus pour progresser en conditions météo médiocres.

Très prisée, mais peu utilisée :  rares aujourd'hui sont les montagnards qui vont délibérément affronter le white-out sans GPS.

PS.

L'observation du milieu, la "lecture du terrain" j'adore.
Chercher mon chemin "à vue", trouver un passage qui "devait" exister, c'est le pied.
Pour que cela marche, il faut cependant :
 - connaître le milieu
 - avoir la visibilité suffisante
Alors on n'a plus besoin en réalité ni d'altimètre, ni de boussole, ni de carte.
« Modifié: 17 avril 2013 à 10:51:52 par Bison »
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

17 avril 2013 à 10:42:04
Réponse #11

scalouk


Pour moi, j'ai une Suunto Advizor depuis 12 ans. Je n'ai jamais eu de problème avec. C'est la vector avec en plus le cardio frequence mètre. Je m'en servais beaucoup pour le sport. Comme le dit DAVID, c'est un gadget mais si tu veux investir, Suunto est vraiment bien. Pour la pression atmosphérique, leur système de tendance est assez fiable si tu ne bouge pas trop comme dis précédemment. L’étalonnage de la boussole se fait en 2 mn.....Je ne connais pas les nouveaux modèles mais vector et advizor c'est du costaud. Je crois que la différence principale c'est qu'avec les nouvelles tu peux transférer tes données sur pc.
La pile me dure environ 1 ans 1/2 si je m'en sers beaucoup et 2 ans voir plus en mode montre et tu peux la changer toi même. Chez casio je crois que c'est bijoutier oblige enfin sur les anciens modèles. Ça a peut être changer.
Pour le gps garmin edge 705, tu as un baromètre intégré mais qui ne sert qu'a l’altimètre. Si tu as une carte topoV2 ou V3 c'est le top pour suivre des traces de rando ou te situer precisemment. L'autonomie peut être rallonger si tu ne l'allumes que lorsque tu te déplaces et l’éteins que sur des arrêts de plus d'une demi heure sinon tu perds le temps de recherche des satellites au démarrage et ça vaut plus le coup. En mode pédestre , en désactivant l’éclairage l’éclairage, sans le cardio, la cadence de  pédalage et en paramétrant tes valeurs d'enregistrement pas trop rapprochés tu dois pouvoir faire bien plus ...A essayer.....

Je vais modifier les paramètres du Garmin effectivement pour voir combien de temps il tient en veille, en sachant qu'en mode boussole il sera éteint une parti du temps, et sans cardio sans cadence ni
rien effectivement. Après sur une très longue période il faut peut être penser à un moyen de recharger le Garmin.

Et pour la montre, je vais garder celle que j'ai qui me donne l'heure la date de base etc...

Et bien sur j'ai mes boussoles dans le sac (2) pour le cas ou, encore faudra t il que j'apprenne à m'en servir :-[  ,parce que sur ma commune et celle proche de chez moi je me repère sans problème et sans boussole, ailleurs c'est une autre histoire.

problématique de la montre réglé pour moi.

 

Je suis mon histoire, mais mon histoire n'est pas moi.

17 avril 2013 à 11:25:14
Réponse #12

captainEB


@ David
Citer
je cherche toujours une montre ultra fiable qui me demande ZERO attention et qui me donne toujours l'heure nickel

@Kilbith
Citer
En fait, ce n'est pas simple de trouver une simple montre...

Salut,
depuis deux ans j'utilise une Luminox Navy Seal Dive, elle semble correspondre au cahier des charges de Kilbith.
Légère, résistante, étanche, elle n'a jamais été prise en défaut. Gros avantage on peut lire l'heure dans le noir complet, je l'emmène même dans le sauna et toujours nickel...

« Modifié: 17 avril 2013 à 12:31:44 par captainEB »

17 avril 2013 à 11:57:27
Réponse #13

Ulf


Citer
Nombreux sont les montagnards qui ne pensent pas comme cela ...
Beaucoup placent en fait l'altimètre avant la boussole comme instrument d'orientation.

Et ce pour une bonne raison :  avec un altimètre, on a directement un "lieu géométrique" :  la courbe de niveau correspondante.

@Bison

Oui très exact, la boussole si tu es dans le brouillard ou en foret, bein tu ne peux pas forcément viser grand chose (l'azimut du sentier à al limite). Enfin bref, il y a quelques astuces d'orientation à l'altimètre...

C'est pourquoi un altimètre au poignet, en complément de la carte et la boussole, c'est pas si idiot lorsqu'on utilise pas / n'a pas de GPS.


17 avril 2013 à 12:42:42
Réponse #14

DavidManise


Nombreux sont les montagnards qui ne pensent pas comme cela ...
Beaucoup placent en fait l'altimètre avant la boussole comme instrument d'orientation.

Et ce pour une bonne raison :  avec un altimètre, on a directement un "lieu géométrique" :  la courbe de niveau correspondante.

C'est juste.  L'altimètre est effectivement une source d'info utile...  mais je le trouve très peu précis quand le temps est changeant, ce qui est plus ou moins la norme quand on se retrouve dans un white out... 

Ce que je reproche à l'altimètre c'est sa grosse marge d'erreur en fait.  Mais effectivement, je serais plus en sécurité en montagne avec un altimètre en plus dans le kit.  Un alti tout court, s'entend.  Pas sur le poignet, pas via le GPS.  Un bon vieil altimètre, qui fluctue avec la pression barométrique, et qui permet de fait de savoir quand une dépression arrive... 

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

17 avril 2013 à 12:43:40
Réponse #15

bpc


j'utilise peu un alti., mais j'en ai quand un modéle tout simple dans le sac, parce que ça aide quand même parfois quand on est paumé.

comme j'aime bien les relativement beaux objets, et que j'aime bien aussi les avoir en permanence, je porte une hamilton auto., sur laquelle je rajoute une boussole sunto, qui est aussi un compas de relèvement:





c'est une combine simple, fiable et pratique, avec un bracelet costaud que je laisse assez lache pour pouvoir tourner autour du poignet.

17 avril 2013 à 13:05:03
Réponse #16

** Serge **


On discutait matos avec Nathan Brithless l'autre jour et en fait il a pas tort quand il dit "une montre ça sert à donner l'heure, point". 

En plus d'avoir raison, Nathan-B. est un homme de goût  ;D

"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

17 avril 2013 à 13:27:04
Réponse #17

Ulf


C'est juste.  L'altimètre est effectivement une source d'info utile...  mais je le trouve très peu précis quand le temps est changeant, ce qui est plus ou moins la norme quand on se retrouve dans un white out... 

Ce que je reproche à l'altimètre c'est sa grosse marge d'erreur en fait.  Mais effectivement, je serais plus en sécurité en montagne avec un altimètre en plus dans le kit.  Un alti tout court, s'entend.  Pas sur le poignet, pas via le GPS.  Un bon vieil altimètre, qui fluctue avec la pression barométrique, et qui permet de fait de savoir quand une dépression arrive... 

Ciao ;)

David

En effet, un altimètre se dérègle lorsque la pression atmosphérique change. De même qu'un baromètre se dérègle quand on grimpe ou qu'on descend (ou qu'on prend le métro =). Faut le savoir.

Maintenant, je ne suis pas d'accord avec toi: autant les boussoles électroniques j'ai horreur de ça, autant les altimètres mécaniques ne sont pas forcément plus précis et sont forcément plus fragiles que leurs homologues électroniques...

Mais ouais, hors sujet.

PS et ouais, je confierai pas ma vie dans ma SUUNTO. Un alti mécanique Thommen, c'est déjà mieux reconnu.

17 avril 2013 à 14:53:40
Réponse #18

DavidManise


En plus d'avoir raison, Nathan-B. est un homme de goût  ;D


Certes.  Mais c'est aussi un homme qui a du pognon ;#

Sérieusement, la Rolex serait sans aucun doute un truc qui collerait très bien à mon cahier des charges.  Etanche, pas d'entretien, intuable, donne l'heure vraiment bien, tout le temps...  Bon y'a pas la synchronisation avec les satellites mais en même temps tu règles l'heure une fois et après c'est le monde entier qui s'ajuste à ton heure LOL ... mais avant que j'aie les moyens de me payer une Rolex, les poules auront des dents jusqu'aux tréfonds du cloaque ;#

David

"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

17 avril 2013 à 15:22:17
Réponse #19

azur


Pour moi aussi, l'alti était requis par les déplacements en montagne. Je garde à l'esprit qu'il a besoin d'être fréquemment recalé (ou au moins vérifié) mais les points cotés sur les cartes le permettent, et c'est un accessoire qui ne joue pas énormément sur la durée de vie de la pile, à la différence du GPS par exemple. Il ne sera jamais aussi précis qu'un alti mécanique de bonne facture... mais il reste beaucoup plus abordable et doublé d'une boussole, c'est un bon moyen dégradé de se sortir de pas mal de situations.

Un avantage des suunto qu'on apprécie à l'usage, c'est la possibilité pour l'utilisateur de faire l'entretien facilement et sans perdre la garantie: les piles et les bracelets se changent très aisément et on trouve facilement les pièces d'usure.
A titre d'exemple, j'ai une X6HR et la montre utilise les même piles que les accessoires (ceinture cadio, accéleromètre, compteur vélo...) ce qui simplifie également la logistique du bazar. C'est le genre de détail qui révèle un souci de l'utilisation dans la conception.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

17 avril 2013 à 15:35:51
Réponse #20

costa


Salut

Une auto collerait bien à ce cahier des charges. Mais en principe une auto perd ou gagne une x seconde(s) tous les y temps. Donc, un minimum d'entretient quand même. Et aussi le remplacement du joint d'étanchéité de temsp en temps non?
Une auto me tente depuis un petit temps. Sais pas combien coûte une Rolex, mais sûrement hors de prix  :o.
Je pense que Seiko fait des autos de qualité pour un prix abordable. Mon père en a eu une pendant 25 ans, et elle a résisté à tout, même à son jeune fiston qui la jetait dans l'appart ou qui la laissait tremper dans un verre d'eau la soirée et la nuit (ouais, j'ai parfois été un monstre quand j'étais môme ;D).


Sinon, un patient me disait que ces derniers temps, Vostok avait perdu en qualité. Par contre, une marque peu connue en France: Orient. Ça appartient à Seiko, c'est du matos et des mécaniques à eux, c'est fiable, d'après ce que j'ai vu et confirmé par lui, moyennement fini mais pour ce prix, on va pas chicaner, et c'est pas trop cher. Si d'autres ont des retours...

Parce que, j'ai une Pulsar quartz, payée il y a 7 ans 50 euros en solde qui résiste à tous les traitements que je lui inflige, mais la pile à remplacer tous les x temps, au final, ça va finir par couter plus cher que la montre elle même! Et de plus, j'essaie sur tous les plans de réduire mon impact écolo, donc, si je pouvais me passer de pile... Au sujet de piles, etc... les accus qui se chargent au mouvement de poignet (genre Kinetic de Seiko) ou à l'énergie solaire (Casio, Citizen, etc...), ça dure combien de temps? Et c'est cher à remplacer? Parce que je pense qu'il a quand même une durée de vie limitée...

Au fait, on peut en déduire que moi aussi, je suis plutôt adepte de: 1 objet par fonction quand on parle appareils et technologie... . S'il pète ou que tu le perds, t'as perdu 1 objet et pas 5!

Que de questions hein ;D
A+

17 avril 2013 à 15:44:18
Réponse #21

Mishkin


Salut,

permettez :

Certaines montres-altis modernes sont désormais un poil intelligentes.
Munies de minuscules accéléromètres, elles détectent l'état de repos ou de mouvement.

Si elles détectent que la montre est au repos, une variation de pression locale est interprêtée comme une variation de la pression barométrique. Pas bête, surtout pendant les longues pauses et pendant la nuit.


à+

Mishkin

17 avril 2013 à 17:37:57
Réponse #22

sebastienb


Vostok ça marche très bien (j'en ai 3, des mécaniques, anciennes comme neuves). La précision des auto ou des mécaniques : sauf à travailler à la SNCF quelle importance si on avance ou recule de 30 secondes ? Je ne mets à l'heure mes mécaniques et autos qu'une fois par semaine grand max et je n'ai jamais raté un train. A noter : je préfères les mécaniques aux autos : ok il faut les remonter, mais au moins on est sûr qu'on a 30-40 heures de marche. Avec une auto souvent on ne sait pas où on en est de la réserve.

17 avril 2013 à 17:41:45
Réponse #23

fall7stand-up8


j'essaie sur tous les plans de réduire mon impact écolo, donc, si je pouvais me passer de pile... Au sujet de piles, etc... les accus qui se chargent au mouvement de poignet (genre Kinetic de Seiko) ou à l'énergie solaire (Casio, Citizen, etc...), ça dure combien de temps? Et c'est cher à remplacer? Parce que je pense qu'il a quand même une durée de vie limitée...


Bonjour à tous

Retex sur les citizen eco drive modele de plongee

Achetee en 2001 pour l'équivalent actuel de 250 roros
Boitier et bracelet en titane donc anallergène
Grande autonomie de l'accu solaire (Délaissée 1 mois au fond d'un tiroir et toujours à l'heure)
Aiguilles tres lumineuses la nuit et tres lisibles le jour (apres 40 ans ça compte.....)

Fonctionnement sans faille pendant 12 ans malgré un usage peu soigneux et des milieux extremes:
- Interventions incendie
- Plongees régulières à 40m et plus
- VTT (vibrations)
- Immersions quotidiennes dans de l'eau chlorée ou d'autres produits pas sympas (boulot en piscine)

Tout dernierement elle m'a laché. Je ne sais si c'est le module qui est mort ou si c'est l'accu qui est en fin de vie...
Je vais l'envoyer en révision et vous en dirais plus apres.

Si on prend en compte le rapport prix sur durée de vie sans aucun entretien on est sur un produit plutot interessant
Elle répond pour moi au cahier des charges (donne l'heure, tres solide, étanche, sans entretien, peu d'impact environemental car pas de piles à changer et pas d'allergies grace au titane)

Si elle est morte je reprends la meme

En espérant avoir aidé



17 avril 2013 à 18:07:45
Réponse #24

scalouk


Bonjour à tous

Retex sur les citizen eco drive modele de plongee

Achetee en 2001 pour l'équivalent actuel de 250 roros
Boitier et bracelet en titane donc anallergène
Grande autonomie de l'accu solaire (Délaissée 1 mois au fond d'un tiroir et toujours à l'heure)
Aiguilles tres lumineuses la nuit et tres lisibles le jour (apres 40 ans ça compte.....)

Fonctionnement sans faille pendant 12 ans malgré un usage peu soigneux et des milieux extremes:
- Interventions incendie
- Plongees régulières à 40m et plus
- VTT (vibrations)
- Immersions quotidiennes dans de l'eau chlorée ou d'autres produits pas sympas (boulot en piscine)

Tout dernierement elle m'a laché. Je ne sais si c'est le module qui est mort ou si c'est l'accu qui est en fin de vie...
Je vais l'envoyer en révision et vous en dirais plus apres.

Si on prend en compte le rapport prix sur durée de vie sans aucun entretien on est sur un produit plutot interessant
Elle répond pour moi au cahier des charges (donne l'heure, tres solide, étanche, sans entretien, peu d'impact environemental car pas de piles à changer et pas d'allergies grace au titane)

Si elle est morte je reprends la meme

En espérant avoir aidé

Je suis d'accord avec toi.

Il est sûr qu'à l'achat ça fait une somme à sortir d'un coup, ramené sur 12 ans ça fait moins de 2 € par mois ce qui est loin d'être la mort, pour idée j'ai fait changer une pile sur une cas** basique sans fonction boussole thermomètre, baromètre, etc.. il y a 1 mois cela m'a couté 16 € sans changer le joint le gars en avait pas en stock et du coup ne me garantie plus l'étanchéité  :glare: et ça pour une montre acheter il y a 1,5 an 85 €.
Si je ramène le cout des piles sur 12 ans sans étanchéité ça me coute 128 € + l'achat 85 = 213 €, les piles me reviennent plus cher que la montre elle même, qui je ne suis pas sûr quelle sera encore en vie dans 12 ans... dans ton cas je suis d'accord je rachèterai la même.
Je suis mon histoire, mais mon histoire n'est pas moi.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité