Nos Partenaires

Auteur Sujet: Fabriquer un arc simple en bois  (Lu 40049 fois)

20 mars 2013 à 06:09:33
Réponse #50

Zecrow


De rien, je ne fais que partager un truc que j'ai appris. Si je peux, je scannerai la photo de Baker. De mémoire, lui il prenait appui sur son genou.

Mishkin m'a confirmé que pour lui ça marchait très bien pour planer  :doubleup:

Au niveau sécurité, il faut juste trouver une position stable, faire des passes limitées/contrôlées avec la jambe hors de portée d'un éventuel dérapage.

Evidemment, le top c'est un banc traditionnel du style montré par Vieuxmora, mais je me suis ici placé volontairement en situation proche de la survie, donc pas d'établi, ni matériel spécifique ni même de plane.
(sinon d'habitude c'est plutôt scie à ruban et ponceuse à bande... néolithiques évidemment  ;D )
« Le secret du bonheur ne consiste pas à rechercher toujours plus, mais à développer la capacité d'apprécier avec moins. »
Dan Millman

J'y travaille ! :-)

20 mars 2013 à 11:13:21
Réponse #51

Claude Ponthieu


Tu vois la sangle sur la photo ? Il y a une boucle en dessous dans laquelle je passe mon pied, ce qui permet de résister à l'effort de traction du couteau qu'on tire à deux mains. Utilisation : assis, un pied dans la boucle, arc posé sur une cuisse, les deux mains qui tirent sur le couteau.

C’est une des méthodes des plus traditionnelles, dans le travail du cuir cela s’appelle un tire pied — Larousse : Lanière en cuir dont les cordonniers et les bourreliers se servent pour assujettir l'ouvrage sur leur genou.  ;)
Nous avons eu une culture riche en expérience et pauvre en information.
Aujourd’hui, nous sommes riches en information, mais au seuil de pauvreté de l’expérience réelle.

20 mars 2013 à 11:20:18
Réponse #52

Zecrow


Merci pour l'info. L'usage remonte peut-être même à la préhistoire...
Ce n'est pas tout à fait le même truc, mais le principe d'utiliser la force de la jambe reste le même.

Voilà, c'est juste une photo et non un scan, mais je pense que c'est suffisant pour se faire une idée.
Baker utilise un grattoir en silex, et la "sangle" est constituée de l'écorce interne de l'orme qu'il est en train de travailler...  8)

Ha oui, dans le même chapitre du TBB vol3  :up: (consacré à la fabrication d'un arc en utilisant uniquement des outils préhisto-compatibles), il y a une partie intitulée "one day stone-age arrows" ("flèches de l'âge de pierre faites en un jour" - séchage du bois compris !) qui me semble excellente en contexte survie. Mais pour moi il faut avoir l'autorisation de l'auteur (Tim Baker) et de l'éditeur (Jim Hamm) pour reproduire sur un forum plusieurs pages d'un bouquin.
« Modifié: 20 mars 2013 à 11:27:58 par Zecrow »
« Le secret du bonheur ne consiste pas à rechercher toujours plus, mais à développer la capacité d'apprécier avec moins. »
Dan Millman

J'y travaille ! :-)

20 mars 2013 à 21:29:28
Réponse #53

Mishkin


Bonsoir,

Possible d'en improviser un à partir d'un banc.

qui porte d'ailleurs le nom académique de "banc d'àne"

En voila un de joli

source

à+

Mishkin

HS PAVC
Le sage a parlé  ;)
« Modifié: 21 mars 2013 à 17:24:26 par Mishkin »

20 mars 2013 à 21:56:16
Réponse #54

VieuxMora


Magnifique  !
PAVC
Finalement pas si HS
« Modifié: 21 mars 2013 à 16:26:18 par VieuxMora »

21 mars 2013 à 15:23:16
Réponse #55

modl


Superbe en effet !!!
Ceux que je connais, et que je ne peux pas récupérer  >:( se voient dans les fermes la plupart du temps : ils servaient à faire les manches d'outil.
Heureux les fêlés, ils laissent passer la lumière...

21 mars 2013 à 17:18:38
Réponse #56

DIY


Ha oui, dans le même chapitre du TBB vol3  :up: (consacré à la fabrication d'un arc en utilisant uniquement des outils préhisto-compatibles), il y a une partie intitulée "one day stone-age arrows" ("flèches de l'âge de pierre faites en un jour" - séchage du bois compris !) qui me semble excellente en contexte survie. Mais pour moi il faut avoir l'autorisation de l'auteur (Tim Baker) et de l'éditeur (Jim Hamm) pour reproduire sur un forum plusieurs pages d'un bouquin.

 La vidéo est un peu longue (presque une heure) d'abord une sortie à la pêche avec des épines, visite du musée, enfin vers 15mn la fabrication d'un arc et de ses flêches avec des outils
en pierre. Bon dépaysement http://youtu.be/Th6EOlLK0DA
 

21 mars 2013 à 18:13:19
Réponse #57

Zecrow


Pas tout regardé pour le moment, mais cette vidéo a l'air d'aborder de belle manière beaucoup de sujets.  :up:

J'ai reçu l'autorisation de Jim Hamm pour reproduire ici les pages du TBB relatives aux "one day stone-age arrows". Il est sympa.
Yapluka  ;)
« Le secret du bonheur ne consiste pas à rechercher toujours plus, mais à développer la capacité d'apprécier avec moins. »
Dan Millman

J'y travaille ! :-)

21 mars 2013 à 18:22:59
Réponse #58

psydomos


Pas tout regardé pour le moment, mais cette vidéo a l'air d'aborder de belle manière beaucoup de sujets.  :up:

J'ai reçu l'autorisation de Jim Hamm pour reproduire ici les pages du TBB relatives aux "one day stone-age arrows". Il est sympa.
Yapluka  ;)
Salut Zecrow,

Genial! :doubleup:

J'attend avec impatience!
A+

PAVC

"Je sais que je ne sais rien" Socrate
"Le progrès est ce qu'on en fait, confier son dernier souci à des milliers d'inconnus qui n'en n'ont rien à foutre ou permettre de vrais moments de vie démultipliés.."
Patrick, o "cacique" do CEETS

21 mars 2013 à 18:43:42
Réponse #59

Zecrow


.....
Dans le cas de notre ébauche, je crains fort qu'elle ne sèche en se vrillant comme une hélice car j'ai pu constater en taillant que les fibres étaient franchement obliques par endroits  :'(
Bah, qui vivra verra  ;)
Bon ben, ça fait plaisr d'avoir raison mais...  >:(
C'est une hélice, les fibres de cet arbuste étaient trop vrillées. Je pense quand même en sortir un arc tirable, mais j'aurais sans doute à le réduire en longueur et en poids maxi.
Du coup, vu qu'il ne risque plus grand chose de pire maintenant, on va accélérer le séchage  :fouet:
Je l'ai donc posé au dessus du feu du tipi chauffage.
Dans le pire des cas  ;#, je pourrais toujours montrer l'équilibrage d'un autre arc similaire dont l'ébauche n'attends que ça.
« Le secret du bonheur ne consiste pas à rechercher toujours plus, mais à développer la capacité d'apprécier avec moins. »
Dan Millman

J'y travaille ! :-)

23 mars 2013 à 11:59:06
Réponse #60

Zecrow


Pour clarifier la démarche car les photos ne sont pas toujours évidentes à interpréter, les étapes ont été les suivantes pour le moment : voir schémas.
L'épaisseur au centre est de l'ordre de 20 mm, aux extrémités de 12-13 mm. La longueur est la taille de l'archer ou un peu plus. La largeur est celle autorisée par le bout de bois.
« Le secret du bonheur ne consiste pas à rechercher toujours plus, mais à développer la capacité d'apprécier avec moins. »
Dan Millman

J'y travaille ! :-)

24 mars 2013 à 09:15:13
Réponse #61

Zecrow


Quand le bout de bois est sec (ce qui va vite compte-tenu de l'épaisseur limitée), et avant de passer à l'équilibrage, il convient de mettre l'arc en forme. Dimensions : voir l'article de Baker, sauf la largeur qui pourra être limitée par la pièce de bois dont on dispose.

Important :
- bien arrondir tous les angles, ça limite les risques de casse ;
- pour le rendement et la fiabilité, il convient de garder le ventre de l'arc plat, ce dernier s'arrondissant de plus en plus en allant de la poignée vers les extrémités (voir la seconde image ci-dessous).

Schémas de principe :
Le 1er dessin, c'est l'ébauche initiale. La légère dégressivité en largeur est apparue du fait de la dégressivité en épaisseur qu'on a ébauchée.
« Le secret du bonheur ne consiste pas à rechercher toujours plus, mais à développer la capacité d'apprécier avec moins. »
Dan Millman

J'y travaille ! :-)

07 avril 2013 à 16:02:34
Réponse #62

Zecrow


Bon, j'ai laissé un peu en plan ce sujet, désolé.
L'arc dont on a vu ici l'ébauche est sec mais vrillé, mauvais choix de bois. Je l'ai donc raccourci à 1m40 et réduit en largeur, il fera un jour un arc pour un "papoose" de mon entourage.

Heureusement, j'avais un autre arc similaire en cours, en cornouiller aussi de design longbow identique.

Pour attaquer l'équilibrage proprement dit, il faut tailler des coches pour la corde, selon ce principe :
image Gery Bonjean http://gery.bonjean.com/arcs/arcs4.htm
« Le secret du bonheur ne consiste pas à rechercher toujours plus, mais à développer la capacité d'apprécier avec moins. »
Dan Millman

J'y travaille ! :-)

07 avril 2013 à 16:11:40
Réponse #63

Zecrow


Le mieux pour ça, c'est une lime cylindrique de type affutage de chaine de tronçonneuse, mais ça peut se faire au couteau avec de la patience. NE PAS ATTAQUER LE DOS DE L'ARC, seulement les côtés. BIEN ARRONDIR la transition dos/encoche pour ne pas attaquer la corde.

L'arc ci-dessous est muni de "poupées" en bois très dur qui, elles, ont été creusées sur leur dos. J'en ai profité pour affiner beaucoup les extrémités, ce qui est bon pour les performances de l'arc. Du coup il n'y a pas les encoches latérales représentées ci-dessus, qui fragiliseraient trop les pointes.

Images :
1- Arc débandé, dos en haut, on voit la forme "reflex" assez prononcée. C'est bien, ça anticipe le "suivi de corde" (déformation dans l'autre sens).
2- Arc légèrement courbé à l'aide d'une corde "lâche" (à peine plus longue que l'arc), pour voir les zones qui resteraient un peu trop rigides et qu'il faudra absolument assouplir en grattant (réduire l'épaisseur côté ventre) AVANT de mettre à l'arc la corde plus courte définitive.
« Le secret du bonheur ne consiste pas à rechercher toujours plus, mais à développer la capacité d'apprécier avec moins. »
Dan Millman

J'y travaille ! :-)

07 avril 2013 à 16:51:31
Réponse #64

Zecrow


L'équilibrage est déjà pas mal ainsi. Donc avant d'encorder l'arc il faut avoir réduit le poids d'arc suffisamment et avoir régularisé et rendu symétrique les courbures de branches sous la traction de la corde longue.

Le problème de l'arc montré ici, c'est qu'il a déjà un peu trop de "caractère" pour que ce soit facile de juger de la manière dont les branches travaillent réellement car il y a des zones où le bois présente des ondulations LOCALES reflex (courbé côté cible) ou deflex (courbé côté archer).
Pourquoi ça complique :
- Lorsqu'une zone deflex travaille correctement, elle a L'AIR de trop se courber. Alors que si elle est simplement un peu plus courbée qu'au repos, ça signifie qu'elle travaille.
- Lorsqu'une zone reflex travaille correctement, elle a L'AIR de ne pas assez se courber... A la limite on peut voir une zone plate qui travaille déjà beaucoup, puisqu'elle était courbée vers le dos d'arc au repos.

C'est pourquoi pour commencer ou en situation de survie, il vaut mieux "perdre" un peu de temps pour trouver un petit frêne régulier comme un tuyau, ça sera beaucoup de temps gagné à la fabrication et ça multipliera les chances d'obtenir une arme opérationnelle.

Pour en revenir à cet arc, les vues en perspective donnent une idée du caractère. La zone brunie correspond à un endroit travaillé à chaud pour tordre un peu plus l'extrémité afin que la corde passe bien par le centre à la poignée (c'est ce qui compte).
« Le secret du bonheur ne consiste pas à rechercher toujours plus, mais à développer la capacité d'apprécier avec moins. »
Dan Millman

J'y travaille ! :-)

28 avril 2013 à 13:46:54
Réponse #65

Zecrow


Tiens, un projet en cours pour une archère, encore du cornouiller. Je me prends la tête avec l'une des courbures qui est plus souple que l'autre, mais j'espère en venir à bout.
« Le secret du bonheur ne consiste pas à rechercher toujours plus, mais à développer la capacité d'apprécier avec moins. »
Dan Millman

J'y travaille ! :-)

28 avril 2013 à 21:54:45
Réponse #66

modl


Je fais des courbures un peu comme ça sur mes rotins, mais ça se barre un peu en live de temps en temps (en ce moment... :().
Par contre, ça apporte une patate du feu de dieu...
Heureux les fêlés, ils laissent passer la lumière...

08 mai 2013 à 01:39:39
Réponse #67

Jérôme A


Elle est pas belle la vie ... :up:

Pas venu sur le site depuis un bail faute de temps et même ce soir/matin je ne l'avais pas pourtant ...

un tronc d'if d'1m80 m de haut et bien 50/60 cm de diamètre, sur pied, étêté dans ma nouvelle maison, une petite demande au proprio, un coup de tronçonneuse il y a 6 mois puis entreposage dans le garage en attente de temps et d'un bon plan pour la découpe en planche au cas ou l'idée de me faire un arc me prendrai ...  ;D

il y a 2 mois un p'tit jeune emménage à coté de chez moi, on sympathise (les joies du bricolage, lui restaure pour le plaisir des vieux moteur à courroie presque centenaires qui tournent mieux qu'une rolex  ...) et j'apprends ti pas il y a une semaine que son beau-père à une scie à grume, après son bac pro dans une quinzaine , j'aurais des belles planches en bois d'arbres ...

Et je tombe ce soir sur ce fil ...

Maintenant je vois que mister modl habite dans le Thouarsais et moi je suis nord Vienne (Loudun) alors si ça l’intéresse je suis prêt  à en céder contre quelques conseils qui me semble plus qu'avisé  ;) et pourquoi pas un travail en commun  , j'ai un atelier qui commence à avoir plus que de la gueule et j'ai la fameuse plane  ;D  ah ! les brocs pour l'outillage ::) :love:

Si d'autres personnes sont intéressées et celon la quantité de bois utilisable pour pour faire un max d'arcs , pas de problème pour en filer on s'arrangera le moment venu pour les fdp, pas de réservation pour le moment je ferais des photos des planches  et on verra ça ...

Je mettrais des photos du tronc dés demain car là... c'est la flegme , comme ça vous pourrez surement me donner des conseils, sur l'épaisseur et la meilleur façon d'avoir les fibres bien placées pour ce qui nous intéresse ici car toutes les parties du tronc ne seront surement pas utilisable ...

THE synchronicité ou  le fameux : Tout vient à point à qui sait attendre ... Moi je pense qu'il serait dommage de passer à coté de temps de coïncidence non ?  ;)

Et histoire de ne pas forcer la main, la forge à gaz avance manque les briques céramiques et la ferraille n'aura qu'a bien se tenir ... Mais j'dis ça j'dis rien hein !  ;#

 ;)



« Modifié: 08 mai 2013 à 01:55:40 par Jérôme A »
Si vous vous sentez impuissant...
Aidez quelqu'un .

08 mai 2013 à 23:13:59
Réponse #68

Jérôme A


salut

Des photos du tronc, par contre j'ai été quelque peu optimiste sur la longueur, on arrive à 125 cm au premier noeud, donc la fabrication d'un arc dans une seule planche est impossible, cela complique pas mal la fabrication et on s'éloigne de la technique primitive ... Je vous montre les photos mais je m’arrêterai là car on s'éloigne du sujet du fil ...
Par contre moi je vais tenter d'en faire un quand même et si ça intéresse du monde j'ouvrirai un fil pour faire suivre l'évolution du projet ...




Un autre truc que j'avais pas trop remarqué c'est l’espèce de branche/tronc coller sur le tronc principal qui a eu pour effet de faire pourrir une bonne parti du coeur, qu'il a fallu retirer et au final cela enleve pas mal de matière ...   :down:  par contre il est super droit c'est cool .



Bon il reste quand même une bonne épaisseur de bois pour faire un arc



Je vais surement me tenter la scie à buche pour débiter 2 planches, vu l'épaisseur, je vais pas avoir la patience d'attendre mon voisin,  avec l'avantage de pouvoir découper ça  " comme un gateau " les cernes seront bien respectées comparée à la scie à grume,  faut juste ce sortir les doigts quoi ... ;#

Ma proposition tiens toujours pour filer le reste je garderai la téte pour me faire des plaquettes et la partie qui c'est "décollé"  euh par contre je me taperai pas la découpe à la scie mais surement à la tronçonneuse alors il y aura de la perte encore, on verra ce qui restera .

Désolé Zecrow pour avoir squatté le fil   :-[
Si vous vous sentez impuissant...
Aidez quelqu'un .

09 mai 2013 à 13:52:11
Réponse #69

Zecrow


Pas de souci, on reste dans le sujet...
En revanche, sans vouloir doucher ton enthousiasme, faire un arc simple à partir de planches d'if, c'est pas gagné  :'(
Ce bois, même dans les troncs droits, est généralement assez tourmenté. Donc tu risques d'avoir des violations de fibre plus ou moins sévères fragilisant l'arc. Pour pallier ça un renfort du dos risque d'être nécessaire. Ou alors, tu te sens de suivre grosso-modo un cerne d'if qui sera le dos de ton arc (à la plane, puis au grattoir, etc).
La technique traditionnelle, c'est de refendre (ou scier dans ton cas) le tronc en "billettes" puis en chevrons dont l'une des faces sera l'écorce. Ensuite, le dos du futur arc sera pris en dessous de cette face-là, généralement en réduisant l'épaisseur d'aubier, puis en suivant un cerne d'aubier. Une certaine violation de fibre est admise, mais il y a des limites.
L'if est le bois d'arc le plus classique, mais pas le plus facile à mettre en oeuvre.
« Le secret du bonheur ne consiste pas à rechercher toujours plus, mais à développer la capacité d'apprécier avec moins. »
Dan Millman

J'y travaille ! :-)

09 mai 2013 à 14:29:50
Réponse #70

A.Chamir


Pour tout les facteurs d'arc du dimanche (enfin, c'est vite dit :lol:):
http://www.archerie-primitive.com/fabrication.html

09 mai 2013 à 15:02:51
Réponse #71

Jérôme A


Pas de souci, on reste dans le sujet...
cool  ;)
En revanche, sans vouloir doucher ton enthousiasme, faire un arc simple à partir de planches d'if, c'est pas gagné  :'(
Ce bois, même dans les troncs droits, est généralement assez tourmenté. Donc tu risques d'avoir des violations de fibre plus ou moins sévères fragilisant l'arc. Pour pallier ça un renfort du dos risque d'être nécessaire. Ou alors, tu te sens de suivre grosso-modo un cerne d'if qui sera le dos de ton arc (à la plane, puis au grattoir, etc).
La technique traditionnelle, c'est de refendre (ou scier dans ton cas) le tronc en "billettes" puis en chevrons dont l'une des faces sera l'écorce. Ensuite, le dos du futur arc sera pris en dessous de cette face-là, généralement en réduisant l'épaisseur d'aubier, puis en suivant un cerne d'aubier. Une certaine violation de fibre est admise, mais il y a des limites.
L'if est le bois d'arc le plus classique, mais pas le plus facile à mettre en oeuvre.

Ouep me doute que la tache n'est pas simple, mais c'est ça qu'est bon  ;# je vais découper ça, on va voir la tronche des fibres car je connais pas du tout ce bois ... Par contre il y a apparemment 2 écoles pour l'aubier, une qui l’enlève et une qui en laisse une bonne partie car il servirait "d'amortisseur" , la fibre étant plus "souple" ... à voir

Bon comme les grands discours font les petites journées ... je vais faire du copeau   ;# j'vous ferais des photos "des planches"
Si vous vous sentez impuissant...
Aidez quelqu'un .

09 mai 2013 à 15:39:56
Réponse #72

Zecrow


Pour tout les facteurs d'arc du dimanche (enfin, c'est vite dit :lol:):
http://www.archerie-primitive.com/fabrication.html
Je dirais même plus (le site lien ci-dessus y figurant) :
http://www.webarcherie.com/index.php/topic/8535-petite-liste-de-liens-pour-les-neophytes/
 ;)
Que l'on fasse moult copeaux !
Vive la fracture  ;# oups, facture d'arcs !  :doubleup:
« Le secret du bonheur ne consiste pas à rechercher toujours plus, mais à développer la capacité d'apprécier avec moins. »
Dan Millman

J'y travaille ! :-)

09 mai 2013 à 23:09:03
Réponse #73

Hurgoz


Bon, je m'inscrit dans la lignée: avec deux amis, nous sommes allé chercher de l'If (projet de longue date) ce matin....j'ai jamais été autant emmerdé pour fendre un tronc. Sur une section de 25cm de diamètre, il nous aura fallut pas moins de deux haches (utilisées comme des coins), trois coin en bois et une massette pour réussir à fendre une des section, mais c'est fait :)

M'étant un peu documenté sur le sujet, deux ou trois choses avec l'If:
  • Pour faire un arc, le temps de séchage recommandé est compris entre 3 et 5 ans
  • Pour confectionner l'arc au format longbow, il faut une majeur partie de Duramen et le reste d'aubier (tester pour voir ce qui correspond le mieux, à vue de noeuil, 2/3 - 1/3)
  • Gaffe avec l'If: c'est une essence toxique, du genre pas cool et mortelle; donc manipuler ganté et éviter la ponceuse sans masque

Tcho
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

10 mai 2013 à 08:22:18
Réponse #74

Zecrow


... M'étant un peu documenté sur le sujet, deux ou trois choses avec l'If:
  • Pour faire un arc, le temps de séchage recommandé est compris entre 3 et 5 ans
  • Pour confectionner l'arc au format longbow, il faut une majeur partie de Duramen et le reste d'aubier (tester pour voir ce qui correspond le mieux, à vue de noeuil, 2/3 - 1/3)
  • Gaffe avec l'If: c'est une essence toxique, du genre pas cool et mortelle; donc manipuler ganté et éviter la ponceuse sans masque

Le temps de séchage recommandé, c'est si on laisse sécher un chevron d'if épais. C'est le plus sûr pour éviter les déformations, mais purée que c'est long... On peut faire plus risqué mais beaucoup plus court : http://www.archerie-primitive.com/fabrication/boissec.htm

Laisser de l'aubier sur le dos de l'arc apporte juste un petit plus à l'arc, et c'est beau :love: et traditionnel... Mais pas 100% indispensable. Après un brin de clavier-jutsu avec un membre de ce forum à propos de l'if (sur le présent fil à ses débuts - pas de trace on a autonettoyé ;) - puis en MP  ;# ), j'ai essayé de faire la part des choses à propos de l'if sur le forum webarcherie, en faisant appel à l'expérience des copains : http://www.webarcherie.com/index.php/topic/32928-aubier-sur-un-arc-en-if-si-on-faisait-le-point/

Toxicité de l'if : je plussoie, gaffe à ne pas inhaler la poussière d'if ni ingérer aucune partie de l'arbre (aiguilles). Les arilles (petits fruits de l'if femelle) seraient cependant comestibles, le noyau toxique n'étant semble-t-il pas assimilé par l'organisme. Les oiseaux les mangent...
Mais s'intoxiquer par simple contact cutané avec le bois d'if, pas que je sache.
« Le secret du bonheur ne consiste pas à rechercher toujours plus, mais à développer la capacité d'apprécier avec moins. »
Dan Millman

J'y travaille ! :-)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité