Nos Partenaires

Auteur Sujet: tente de survie aéro-larguable  (Lu 4356 fois)

18 décembre 2012 à 08:51:59
Lu 4356 fois

gargle


le PGHM viens de mettre au point une tente de survie largable par hélico quand les conditions ne permettent pas de remonter les personnes.

voila la vidéo de présentation :
http://vimeo.com/55791824

18 décembre 2012 à 09:57:45
Réponse #1

dysoner


Intéressant  :doubleup:

Au passage, je vois les vêtement compressées sous vide. Ca me fait penser que les housse compressibles qu'on utilise avec un aspirateur sont un bon moyen de réaliser un kit d'hiver (a mettre dans le coffre par exemple) avec des vêtements et un duvet.

18 décembre 2012 à 10:10:05
Réponse #2

Merlin-Max


Bien vu, merci du partage.  :up:
L'âme sûre ruse mal. ;)

18 décembre 2012 à 10:40:32
Réponse #3

gargle


c'est marrant, on retrouve les principes de VS&S ;)

* protection thermique (tente + tapis sol + habits sec + sac de couchage)
* hydratation
* mais juste de quoi grignoter :D

18 décembre 2012 à 10:42:52
Réponse #4

Bolivar


Au passage, je vois les vêtement compressées sous vide. Ca me fait penser que les housse compressibles qu'on utilise avec un aspirateur sont un bon moyen de réaliser un kit d'hiver (a mettre dans le coffre par exemple) avec des vêtements et un duvet.

Oui mais il va morfler, ton duvet, si tu le gardes compressé dans une de ces housses !

18 décembre 2012 à 16:33:31
Réponse #5

Buffalo


Belle réalisation qui peut être trés utile aux montagnards en perdition comme à l'équipage d'un hélico obligé de se poser en urgence :doubleup:
Je cause pas aux cons, ça les instruit "Audiard"

18 décembre 2012 à 17:02:28
Réponse #6

Thanos


c'est marrant, on retrouve les principes de VS&S ;)

Marrant, oui et non !!

Quand des personnes qui connaissent leur sujet ont un même cahier des charge et un même objectif, il est assez logique qu'ils arrivent à des résultats similaires ! ;)

L'inavisé         
Croit qu'il vivra toujours        
S'il se garde de combattre,
Mais vieillesse ne lui
Laisse aucun répit,
Les lances lui en eussent-elles donné.

Hávámál

A vaincre sans péril, on gagne !             http://www.dailymotion.com/video/x61nne_frankland-vs-excalibur_webcam
Le courage, c'est pour les morts.           http://www.frankland.fr

TACTICAL GEAR: If I Hear One More Tactical Gear Manufacturer say “Our Gear is Used by Special Forces” I am Going to Kick a Kitten in the Head

19 décembre 2012 à 08:40:38
Réponse #7

guillaume


Merci pour la trouvaille :up:.

Oui mais il va morfler, ton duvet, si tu le gardes compressé dans une de ces housses !

Il me semble qu'il existe des garnissages de synthétiques conçu pour : peu compressible mais indestructible. J'ai perçu mon sac de couchage F1 sous cette forme par exemple : enfermé sous vide dans un solide plastique. Cela n'a pas vraiment changé ses capacités d'isolation, vu qu'il en a pas beaucoup ;#.

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

27 décembre 2012 à 12:03:51
Réponse #8

Strinkler


a quoi servent les lestes qui sont ejectés?

27 décembre 2012 à 12:11:09
Réponse #9

dysoner


Peut être que ca permet d'avoir une chute plus verticale, mais ca doit surtout servir à empêcher la tente de s'envoler avec le vent une fois gonflée.

27 décembre 2012 à 18:00:59
Réponse #10

au naturel


Salut à tous,

Super intéressant ce système, ça me fait un peu penser aux radeaux de survie des bateaux, on peut faire des parallèles: le gonflage de la structure pour faciliter la mise en service et la mise à disposition de petit matériel pour faciliter la survie.

Si la trouvaille apporte un réel plus pour des alpinistes en perdition, il me reste des questionnements sur les possibilités de largage sur un endroit assez restreint pour permettre aux alpinistes de le récupérer, les grandes étendues ne sont pas forcément légion la haut et donc les zones d'atterrissage peuvent être limitées.

Dans tous les cas, en offrant de quoi faire un abri et de la chaleur supplémentaire (les vêtements chauds), ce système augmente réellement les chances de survie des alpinistes pris au piège en apportant une réponse au 3ème item de la règle de trois (3h sans régulation thermique du corps, ici le risque hypothermie).
En effet, si on peut savoir quoi faire en cas de problème en haute montagne, on a pas forcément le matériel pour le faire : typiquement en cas de pb, comme être pris dans le mauvais temps, le mieux est de faire un trou dans la neige/glace, et d'attendre que ça passe, mais faire un trou dans la neige/glace sans pelle et seulement avec des piolets, il va falloir un sacré bout de temps.
Et là on tombe dans un sacré dilemme: quel matériel de progression et quel matériel de secours/survie emmener, sachant que le matériel de secours ne sera pas forcément utiliser pour la progression et que la taille du sac et son poids peuvent être des facteurs aggravant du risque (typiquement cela peut limiter le rythme de progression).

Bon vous allez me dire qu'une pelle et une doudoune ne pèsent pas forcément très lourd, mais la question mérite d'être posée (pour les quelques courses que j'ai fait, nous n'avons par exemple jamais emmené de pelle)

Pour les poids, je pense aussi que c'est pour contrôler la chute et peut être limiter le risque d'envol de la tente quand elle est gonflée et le temps qu'on y rentre, mais je pense qu'il faut faire vite parce que j'ai des doutes sur la possibilité de ces deux petits poids de réellement empêcher que la tente s'envole.

Ce sujet me fait penser à autre chose (il faudrait peut être faire un nouveau fil) mais je pose la question de la facilité pour les secours de repérer des alpinistes (ou autres randonneurs) dans le besoins, je sais bien qu'il faut disposer des signes de manière régulière et voyante, mais ce n'est pas forcément toujours facile et on n'en a pas forcément assez d'objet: par exemple des sac à dos peuvent servir mais ils peuvent aussi servir à s'isoler du sol, la couverture de survie, plutôt que la planter au sol ou accrocher à un mat, on va s'y emmitoufler...
Du coup quid de la possibilité d'avoir le fameux signal (un carré rouge/orange avec un cercle blanc) fabriqué dans un tissu très léger et compressible pour l'emmener tout le temps (par exemple du silnylon), d'environs 1,50m de côté, peut être réfléchissant et avec des œillets/sangles pour l'accrocher ou le planter au sol sur une surface dégagée.
Je crois qu'il existe de tel système pour le sauvetage en mer (une pièce de tissu qui flotte et permet d'être repérer des airs).
Des idées?

A+
naturel
« Modifié: 27 décembre 2012 à 19:30:10 par au naturel »
prenons soin de ce qui nous entoure

29 décembre 2012 à 10:18:43
Réponse #11

Phil67


a quoi servent les lestes qui sont ejectés?
Pures suppositions de ma part : ces lests servent peut-être à éviter le retournement du sac durant sa chute et peuvent éventuellement éviter les glissades du sac dans une pente enneigée ?

Ils vont sans doute s'enfoncer dans la neige lors de l'impact au sol grâce leur poids associée à la vitesse de chute et jouer le rôle d'ancres à neige pour retenir le sac qui reste en surface et risque de se transformer en luge (matière très glissante, gros volume, formes arrondies, élan de la chute).

Même s'il part en glissade (p.ex. glace), les 2 poids au bout des sangles peuvent se bloquer plus facilement dans le relief qu'un gros sac "patatoïde" qui reste en surface.


À noter l'explication a priori assez surprenante dans la vidéo : jusqu'à présent les équipages d'hélico n'avaient eux-mêmes pas de véritable kit de survie : comptaient-ils sur leurs tenues et l'équipement personnel porté sur soi ou chassaient-ils les grammes (paramètre important en altitude, mais moins critique depuis que les EC145 ont remplacé les Alouettes) ? Ce kit a donc une double fonction : à la fois pour l'équipage si la machine se retrouve au sol et pour la mission de secours...


(Merci au passage aux gars de la DZ des Bois à Chamonix, j'ai pu en croiser rapidement quelques-uns et j'espère ne jamais avoir à rentrer avec eux, mais ils sont tous des passionnés qui font un excellent boulot !)
Nous avons deux vies, la seconde commence lorsqu'on réalise qu'on en a qu'une.

29 décembre 2012 à 10:52:29
Réponse #12

Ulf


Salut à tous,

Super intéressant ce système, ça me fait un peu penser aux radeaux de survie des bateaux, on peut faire des parallèles: le gonflage de la structure pour faciliter la mise en service et la mise à disposition de petit matériel pour faciliter la survie.

Si la trouvaille apporte un réel plus pour des alpinistes en perdition, il me reste des questionnements sur les possibilités de largage sur un endroit assez restreint pour permettre aux alpinistes de le récupérer, les grandes étendues ne sont pas forcément légion la haut et donc les zones d'atterrissage peuvent être limitées.

Dans tous les cas, en offrant de quoi faire un abri et de la chaleur supplémentaire (les vêtements chauds), ce système augmente réellement les chances de survie des alpinistes pris au piège en apportant une réponse au 3ème item de la règle de trois (3h sans régulation thermique du corps, ici le risque hypothermie).
En effet, si on peut savoir quoi faire en cas de problème en haute montagne, on a pas forcément le matériel pour le faire : typiquement en cas de pb, comme être pris dans le mauvais temps, le mieux est de faire un trou dans la neige/glace, et d'attendre que ça passe, mais faire un trou dans la neige/glace sans pelle et seulement avec des piolets, il va falloir un sacré bout de temps.
Et là on tombe dans un sacré dilemme: quel matériel de progression et quel matériel de secours/survie emmener, sachant que le matériel de secours ne sera pas forcément utiliser pour la progression et que la taille du sac et son poids peuvent être des facteurs aggravant du risque (typiquement cela peut limiter le rythme de progression).

Bon vous allez me dire qu'une pelle et une doudoune ne pèsent pas forcément très lourd, mais la question mérite d'être posée (pour les quelques courses que j'ai fait, nous n'avons par exemple jamais emmené de pelle)

Pour les poids, je pense aussi que c'est pour contrôler la chute et peut être limiter le risque d'envol de la tente quand elle est gonflée et le temps qu'on y rentre, mais je pense qu'il faut faire vite parce que j'ai des doutes sur la possibilité de ces deux petits poids de réellement empêcher que la tente s'envole.

Ce sujet me fait penser à autre chose (il faudrait peut être faire un nouveau fil) mais je pose la question de la facilité pour les secours de repérer des alpinistes (ou autres randonneurs) dans le besoins, je sais bien qu'il faut disposer des signes de manière régulière et voyante, mais ce n'est pas forcément toujours facile et on n'en a pas forcément assez d'objet: par exemple des sac à dos peuvent servir mais ils peuvent aussi servir à s'isoler du sol, la couverture de survie, plutôt que la planter au sol ou accrocher à un mat, on va s'y emmitoufler...
Du coup quid de la possibilité d'avoir le fameux signal (un carré rouge/orange avec un cercle blanc) fabriqué dans un tissu très léger et compressible pour l'emmener tout le temps (par exemple du silnylon), d'environs 1,50m de côté, peut être réfléchissant et avec des œillets/sangles pour l'accrocher ou le planter au sol sur une surface dégagée.
Je crois qu'il existe de tel système pour le sauvetage en mer (une pièce de tissu qui flotte et permet d'être repérer des airs).
Des idées?

A+
naturel

Je ne suis pas alpiniste. Pour des raisons pratiques, j'ai toujours une tenue discrète à camo.

En cas de pépin et plus souvent en cas de battues en cours (coups de fusil entendus), j'ai TOUJOURS un gilet fluo orange doté de bandes réfléchissantes dans mon sac. Vous n'avez pas ça par défaut dans votre paquetage ?!

05 janvier 2013 à 22:05:07
Réponse #13

Strinkler


j'adore les fringues sous vide. quelq'un aurait il une idée sur ma maniere de faire ca fasson home made? sans acheter des housses speciale aspirateur? je voudrais comprimer ma couverture de laine dans ma voiture pour en diminuer le volume. aussi quelq'un a t'il une idée de la reaction du fil de laine a la compression?

06 janvier 2013 à 17:06:53
Réponse #14

modl


Idée à deux balles, jamais testé. Tu te procures un "soudeur" à plastique de type alimentaire (ça sert à fermer les poches en plastique), un sac en plastique (!!!), un aspirateur. Tu mets la fringue dans le sac, tu applatis, tu scotches le bout autour du tube de l'aspi, tu aspires, et tu soudes petit à petit en laissant l'aspi en marche.
Dans ma tête, ça devrait marcher  ::)...
Heureux les fêlés, ils laissent passer la lumière...

06 janvier 2013 à 19:46:13
Réponse #15

dysoner


oui un sac rectangulaire, tu aspire par un coin et le pince avant de souder, ca doit être faisable.

06 janvier 2013 à 21:13:23
Réponse #16

Nävis


Version randonneur (sans aspirateur): Un sac avec une fermeture genre ziploc, version ultra solide, deux soudures dans le fond, décalées pour former deux chicanes.
Le coin qui fait extrémité de la chicane est ouvert.
On range son barda, le plus à plat possible, on ferme le zip-loc, tout en chassant un max d'air. Puis on roule tout doucement le sac, en direction des chicanes.
L'air sort progressivement. Quand le sac est tout tout plat, un petit bout de tape ferme le coin.
(Existe en version commercial, avec un système de valve tout simple pour que l'air ne rentre pas par la chicane).

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité