Nos Partenaires

Auteur Sujet: [TEST] Gourde Acier inox grand goulot 1,2 l - Arklight Design  (Lu 15828 fois)

17 septembre 2012 à 10:42:26
Lu 15828 fois

StormX


Salut,  :)

Un autre test consacré à du matos d'hydratation.

Une des pièces maîtresse en matière de survie qui est difficile de bricoler ou de trouver dans la nature c'est un contenant étanche et qui passe sur le feu.

A quoi cette pièce sert ?

En reprenant la règle des trois
- le transport de l'eau (3 jours sans boire) et l'infection par des merdouilles dans l'eau (en faisant bouillir notre eau)
- la préparation de soupes (3 semaines sans manger) ou autres boissons chaudes (3h sans réguler sa température corporelle)
- utilisation en tant que bouillotte (3h sans réguler sa température corporelle)

On comprend ainsi rapidement son importance, d'où la nécessité de bien choisir le matériel.




Citer
Gourde en acier inoxydable 18/8.
Sans aucun revêtement interne ou externe.
Litrage : 1,2 litre.
Hauteur : 22 cm avec le bouchon fermé (20,65 cm sans le bouchon).
Diamètre: 9,2 cm.
Diamètre du goulot : 5,9 cm.
Poids (avec bouchon) : 186 g.
Bouchon et lien amovibles.
La gourde seule peut aller sur un réchaud ou un feu.

Pourquoi cette gourde ?

La contenance, la qualité de fabrication, le prix, le matériaux et la polyvalence engendrée

La contenance : 1,2 L
C'est pour moi la contenance parfaite, 1 L étant trop peu, 2 L, trop, surtout lors d'un port à la ceinture.

La qualité de fabrication et le matériau:
En achetant Arklight Design vous avez l'assurance d'une construction ne lésinant pas sur la qualité, sans fioritures inutiles.
Le matériau acier inox sans bisphénol A permet de ne donner aucun gout à l'eau tout pouvant passer la gourde sur le feu sans avoir peur d'absorber de la merdouille au passage qui serait libérée par la chaleur.
Pour la passer au feu, il suffit d'enlever le bouchon plastique complètement, après plusieurs test, l'extérieur se nettoie facilement.

Le prix :
Vous pouvez trouver des équivalents sur le marché, en faisant un ratio prix / contenance, celle ci revient la moins cher.

La polyvalence :
Un grand goulot pour plus de faciliter lors du remplissage, possibilité de le passer au feu, résistante.
Avec cette gourde, vous pouvez, comme expliqué plus haut, répondre à deux points importants de la règle des trois. Rien qu'avec cela vous devriez être convaincu.

Mais si cela ne vous suffit pas, je rajouterais qu'à l'heure actuelle il me semble s'agir du meilleur ratio prix / contenance / qualité de fabrication / polyvalence disponible.  ;)

Si vous avez des questions, n'hésitez pas !  :)
« Modifié: 17 septembre 2012 à 11:12:39 par StormX »
"La beauté de la Vie dépend de ton regard."
Keny Arkana

17 septembre 2012 à 10:46:30
Réponse #1

Pouçot


- le transport de l'eau (3 jours sans boire) et l'infection par des merdouilles dans l'eau (en faisant bouillir notre eau)
- la préparation de soupes (3 semaines sans manger)

- 3 heures sans réguler sa température corporelle, également => as tu deja utilisé cette gourde en bouillotte ?!

17 septembre 2012 à 11:03:56
Réponse #2

StormX


Exacte !  :up:

Je n'ai pas utilisé la gourde pour me réchauffer, en revanche j'ai testé son étanchéité sans le temps (2h) lorsqu'elle contient de l'eau chaude : parfaite !  :)

Mais attention, l'inox conduisant énormément la chaleur, cela peut s'avérer trop chaud pour une utilisation direct. Une chaussette autour devrait régler le problème.  ;)

Citer
Astuce : il convient de retirer complétement le bouchon avant de faire passer la gourde sur le feu. De la même manière, nous vous conseillons de ne pas fermer la gourde alors qu'elle contient un liquide en ébullition, cela endommagerait le joint d'étanchéité du bouchon.
Source Arklight Design

On comprend ainsi que tant que le joint est retiré en présence d'eau en ébullition il ne devrait pas avoir de détérioration.
J'ai un doute néanmoins sur l'état du joint après plusieurs contacts avec de l'eau chaude...a éditer.  ;)

merci pour la remarque  ;)
"La beauté de la Vie dépend de ton regard."
Keny Arkana

17 septembre 2012 à 11:14:54
Réponse #3

jeanjacques


Si vous avez des questions, n'hésitez pas !  :)

Quel est l'intérêt en rando de ce type de gourde ? N'as tu pas déjà un autre contenant qui va sur le feu ? Et un contenant pour transporter ton eau ?

Si tu n'as que ce contenant, dans quoi mets tu l'eau que tu ne veux pas faire chauffer ?

Quid de l'absence de transparence ?
« Modifié: 17 septembre 2012 à 13:27:30 par guillaume »
Adhérent Unpact.

17 septembre 2012 à 11:19:17
Réponse #4

Karto


Quel est l'intérêt en rando de ce type de gourde ? N'as tu pas déjà un autre contenant qui va sur le feu ? Et un contenant pour transporter ton eau ?

Polyvalence, redondance, hygiène. Le tout sans changer de format.
« Modifié: 17 septembre 2012 à 13:27:46 par guillaume »

17 septembre 2012 à 11:23:50
Réponse #5

StormX


Si, j'ai une popote classique qui me sert de contenant pour la bouffe.

Pour transporter l'eau, une outre de 10 L vient complémenter le système d'hydration qui comprend :

- 1 outre de 10 L : pour le transport important d'eau
- 1 gourde souple 2L : pour l'eau à purifier
- 1 gourde inox 1.2 L : à la ceinture pour un accès direct
- 1 filtre à eau

Je n'aime plus les pipettes, je ne bois jamais assez et cela me fait avoir trop d'air dans l'estomac. Un accès direct via le port à la ceinture m'est plus confortable.
L'absence de transparence ne me pose pas de problème...il suffit de regarder au fond pour voir la gueule de la flotte...

Utiliser cette gourde aussi bien en contenant de flotte, qu'en popote se place dans un contexte de survie "dégradé", style stage N2 avec juste un fond de sac, ou pire N3 avec juste quelques objets. Dans ces cas là, cette gourde serait une pièce maîtresse du kit.
Mais bien sur, dans le cadre d'une randonnée "classique tout confort" elle fera simplement doublon à d'autres objets aux utilisations "uniques". Et quand on parle d'hydratation, un doublon n'est jamais de trop.  ;)
"La beauté de la Vie dépend de ton regard."
Keny Arkana

17 septembre 2012 à 11:50:31
Réponse #6

jeanjacques


StormX, merci d'avoir précisé le contexte, dans ce cas là je suis d'accord pour la polyvalence de cet objet. Dans d'autre cas non.

Ce n'est pas personnel StormX, mais que nous apprend ton post ? Une gourde est utile et celles en acier peuvent passer sur le feu. Oui, certes.

Tu ne soulèves même pas un des points les plus important, le joint d'étanchéité. Est il présent ? (le site de AD le mentionne) Comment est il inséré ? Tient il bien ? Est il de dimension standard et facilement remplaçable par l'utilisateur ? Est ce qu'il résiste au gel ? Sans sa présence, la gourde fuit elle ? Etc.

« Modifié: 17 septembre 2012 à 13:28:22 par guillaume »
Adhérent Unpact.

17 septembre 2012 à 12:13:57
Réponse #7

Karto


Ce n'est pas personnel StormX, mais que nous apprend ton post ? Une gourde est utile et celles en acier peuvent passer sur le feu. Oui, certes.

Il nous montre un modèle concret et un fournisseur : les gourdes inox ne courent malheureusement pas les rues, malgré les qualités qu'elles réunissent.
Les gourdes alu sans revêtement donnent un goût absolument infâme aux liquides et sont difficiles nettoyer.
Les gourdes alu avec revêtement sont intellectuellement pas top pour la santé (ingestion de miettes de revêtement quand la gourde est cabossée et réactions inconnues à 100°C...)

Bref, moi qui ne possède pas beaucoup de matos (n'en déplaise aux imaginations fertiles), et l'ai tamisé pour garder une petite sélection dans laquelle la légèreté est un critère qui pèse lourd, j'envisage d'acquérir cette gourde suite à la lecture du post de StormX, premier achat outdoor depuis neuf ou dix mois (si j'exclue une vieille bâche en coton troquée contre une bouteille de vin ;)).
« Modifié: 17 septembre 2012 à 13:29:18 par guillaume »

17 septembre 2012 à 12:16:25
Réponse #8

h


je n'y vois que des avantages à cette gourde plutôt qu'une nalgène classique (pour à peine plus chère, un contenant qui passe au feu)
le poids 186 gr contre 180 pour la nalgène classique, 380 pour la gourde mili AF. Elle passe au feu, on peut donc y boire sa soupe sans redondance avec une popotte (esprit Mul ?)   
« Modifié: 17 septembre 2012 à 16:25:08 par hrk »

17 septembre 2012 à 12:18:48
Réponse #9

Kro


L'absence de transparence ne me pose pas de problème...il suffit de regarder au fond pour voir la gueule de la flotte...
Et on peut dire que le grand goulot aide à cela.

La grosse tare de ce produit en mode popotte serait d'être utilisée par un type qui, comme moi, fait régulièrement cramer sa bouffe au fond.
Mais je suis d'accord, dans ce cas, la grosse tare c'est plutôt l'utilisateur.
;#

Sans déconner, je lèverais les questions/inconvénients suivant :
    - l'utilisation "cuisine" transforme la gourde en un item trop long et chiant à nettoyer. D'autant plus pour une utilisation hivernale : le nettoyage c'est autant de temps à passer les mains dans de la flotte souvent glacée.
    - le faible diamètre peut être problématique sur certains réchauds, stabilité moyenne à précaire. Donc risque de tremper son petit nid (pas bon pour le mental) ou de s'ébouillanter (pas bon tout court).
    - je suppose qu'il faut un certain temps pour porter 1L à ébullition avec ce système, surtout avec un réchaud.
Si je voulais décrire ce lieu, il me semblerait faire un vain effort car j'essayerais de vous décrire un rêve, et que nulle relation d'un rêve ne peut communiquer la sensation du rêve, ce mélange d'absurdité, de surprise et de confusion, dans un effort frémissant de révolte, cette notion qu'on est prisonnier de l'incroyable.

17 septembre 2012 à 12:21:18
Réponse #10

Karto


Nan mais c'est clair que le mec qui achète cette gourde POUR en faire une popotte, c'est un gros maso pour plein de raisons.

Mais avoir un contenant de plus dans l'arsenal de ce qui passe au feu, dans un matériau idéal pour l'hygiène et qui par ailleurs se substitue sans désavantage à un autre objet déjà présent dans le kit, par-contre, c'est très intéressant.

Ce bidule est :
Polyvalent
Efficace
Rustique
Léger (comparativement)

et relativement Economique surtout sur la durée.

Donc c'est du bon.

17 septembre 2012 à 12:38:36
Réponse #11

jeanjacques


Pourquoi se priver volontairement d'options, quand elles ne coûtent ni en poids, ni en confort d'utilisation, ni en durabilité, ni en budget si on voit le long terme ?

Avec le poids de cette gourde, tu peux avoir deux popotes et deux bouteilles basiques de 1L.
Pour ce qui est de la durabilité, je crois que les bouteilles classiques n'ont plus rien à prouver.

Par contre pour le confort d'utilisation c'est à mon sens le gros point noir de cette gourde. L'absence de transparence est pour moi rédhibitoire. Le fait qu'elle soit en métal également, la rendant très complexe d'usage en milieux froid.

Cette gourde est très bien et je possède un exemplaire similaire. Je ne vais donc pas la descendre à tout prix. Mais ne présentons pas ce système comme la solution ultime, il existe des dizaines d'alternatives.
« Modifié: 17 septembre 2012 à 13:30:34 par guillaume »
Adhérent Unpact.

17 septembre 2012 à 12:40:06
Réponse #12

guillaume


Cela fait quelques temps que je lorgne sur ce genre de gourde. Ce qui me freine est que, comme tout objet multifonction, il fait tout mais rien très bien ;#.
Malgré tout, en mode dégradé ou bivouac minimaliste, cela doit bien le faire.

En revanche, je vois que la gourde fait 1.2L. Du coup, exit la purification par micropur ?

a+

17 septembre 2012 à 13:04:09
Réponse #13

Pouçot


Pour ce qui est de la durabilité, je crois que les bouteilles classiques n'ont plus rien à prouver.

Simple retour d’expérience jeanjacques : pas plus tard que cette semaine, en rando dans le Pilat, une de mes 2 bouteilles en PET s'est trouée. :glare:
Grande première pour moi qui, d'instinct; privilégie le << rustique / économique >>.

17 septembre 2012 à 13:05:46
Réponse #14

Achille


J'ai craqué sur cette gourde (en plus de la Guyot Designs  :-[). Je sais, c'est mal.  :closedeyes:

Pour info :

- le pas de vis n'est pas compatible avec les Nalgene et outres MSR, donc les accessoires type pré-filtre Steripen ou filtre à eau ne s'adaptent pas dessus.
- le joint a tendance à partir à l'ouverture du bouchon lorsque la gourde a été refermée précédemment avec de l'eau bouillante (au bout de plusieurs fois). Idem pour la Guyot. Je le remets avec la queue d'une cuillère, ce qui demande une certaine dextérité. C'est un point à prendre en considération. Outre l'usage outdoor habituel, je base mon info sur le fait que je m'en suis servi durant l'hiver comme bouillotte à la maison pour les enfants et moi, tous les jours. C'est donc beaucoup plus qu'un usage normal tel qu'on peut l'envisager en extérieur.
- la gourde est très légère car le métal est très fin. On peut facilement enfoncer le corps du bidon avec le pouce. Le métal revient en place sans problème si on n'appuie par trop (c'est pas une canette de soda non plus !). En usage "rustique", la gourde risque de se cabosser comme un bidon type F1. A voir pour la solidité à long terme. Je n'affirme rien sur ce point. Je m'interroge. Aucun rapport en tout cas avec la solidité de la Guyot (qui pèse le double du poids).
« Modifié: 17 septembre 2012 à 13:18:02 par Achille »

17 septembre 2012 à 13:37:28
Réponse #15

arzh


salut storm x
je lorgnais sur cette gourde ce weekend
juste 2 questions
le metal met il du temps a refroidir apres le passage au feu?
comment tu fais pour la manipuler une fois brulante? gant pince?

merci

17 septembre 2012 à 13:54:45
Réponse #16

Richleau


Testée cet été. Je la trouve très bien. Légère, solide, pas de goût.
Quelques défauts en mode en mode popote : C'est haut, donc attention à l'équilibre sur un petit réchaud, et bien sûr il faut une GRANDE cuillère  ;#  Après, c'est une gourde hein, il n'y a pas d'anse. Si l'on a pas de grandes paluches (protégées avec un gros gant ou quelques épaisseurs de tissus), pas évident de déplacer ou maintenir d'une main pour touiller. Comme elle était encore au feu (et pleine de pâtes) je l'ai maintenue avec la pince du Wave, mais il y a sans doute un risque d'endommager le pas de vis.
Il y a probablement moyen de bien s'y prendre en réfléchissant un peu plus longtemps (avant d'avoir faim)  ;D

17 septembre 2012 à 14:03:52
Réponse #17

Kilbith


Salut,  :)

MERCI Stormx pour avoir dédié de ton temps à l'édification de tous et au progrès de la communauté.  :up:

Je me pose quelques questions, pas seulement pour toi mais aussi pour les possesseurs de ce type de gourde en inox .... :closedeyes:

- je souhaiterais savoir quel est la différence de poids avec les nalgène/guyot inox comparables (celles d'un litre).
- classiquement on met/fixe un cable de frein de vélo autour des goulots des nalgènes inox afin de pouvoir les suspendre sur le feu (je ne distingue pas de "rebord" et ce cable peut aussi servir de corde pour récupérer de l'eau au fond d'un trou).  Est-ce possible ici?
- De nombreux sacs et accesoires US sont prévus pour la taille des nalgène : c'est bon pour ces gourdes (pas trop grandes?)
- si j'ai bien compris ces gourdes sont en 18/10 (acier inox propre à l'alimentaire) mais avec des parois très fines ce qui permet un gain de poids, le passage au feu, une bonne conduction thermique et peu de cabossage (l'acier revient en place à la différence de l'aluminium). C'est bien çà ?

A signaler : certaines personnes sont allergiques au contact de certains métaux dont le nickel. C'est pourquoi on voit parfois apparaitre "nickel free" sur certains bijou ou montres....18/10 cela veut dire 18% de Chrome et 10% de Nickel. Il faut le savoir, même si les cas d'allergies sont rare à la suite d'un simple contact : http://nickelfreelife.com/nickel-allergy-faq.php

Rien n'est parfait dans cette vallée de larme.  8)

Citer
Simple retour d’expérience jeanjacques : pas plus tard que cette semaine, en rando dans le Pilat, une de mes 2 bouteilles en PET s'est trouée. glare
Grande première pour moi qui, d'instinct; privilégie le << rustique / économique >>.

J'utilise en mode "leger" des bouteilles de jus de fruit (pet) comme contenant : c'est solide, transparent, léger, on peut stériliser l'eau en l'exposant au soleil, elles ont de grand goulots et font 1L. Prix nul pour moi.
MAIS, si on tape lors d'une chute sur un angle inférieur de ces bouteilles (qui sont plus cubiques que cylindriques) l'angle relativement rigide est "enfoncé" et une fuite peut apparaitre dans certains cas.
 ;)
 
« Modifié: 17 septembre 2012 à 14:12:30 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

17 septembre 2012 à 14:14:40
Réponse #18

StormX


On en revient toujours au même problème quand on parle de matos.  :(

Je n'ai jamais dis que cette gourde devait absolument faire partie de votre sac à dos. Je n'ai jamais dit qu'elle vous correspondrait parfaitement. Je n'ai jamais dit qu'il n'existait pas de meilleurs produits, mais simplement que je n'en avais pas connaissance.

Ce que je dis c'est ce produit correspond à MA pratique et MES habitudes en randonnée, à MON système d'hydratation.
Ce test visait simplement a vous faire découvrir un peu plus en détails un produit parmi tant d'autres...et a vrai dire, j'en ai rien pété que vous l'achetiez ou non.

Mes réponses aux questions constructives :

Tu ne soulèves même pas un des points les plus important, le joint d'étanchéité. Est il présent ? (le site de AD le mentionne) Comment est il inséré ? Tient il bien ? Est il de dimension standard et facilement remplaçable par l'utilisateur ? Est ce qu'il résiste au gel ? Sans sa présence, la gourde fuit elle ? Etc

Oui, il y a bien un joint. Je n'ai pour l'instant jamais eu besoin de le replacer ou le remplacer (3 mois d'utilisation). Il s'agit du même joint que les goulots nalgènes ou l'outre 10L Ortlieb.
Pour m’être amusé à l'enlever puis le replacer, l'opération est aisée, il suffit d'un doigt fin ou d'un petit objet (et d'une dextérité fine)
Pas de réponse concernant le gel.
Néanmoins il est vrai que tu soulève un point très important, le joint, est une pièce qui va finir immanquablement par mourir avant le corps de la gourde. Le tout est de savoir combien de temps cela va prendre et sous quelles conditions (gel, chaleur...)
S'il il y aurait qu'un seul point à changer cela serait celui ci.  ;)

En revanche, je vois que la gourde fait 1.2L. Du coup, exit la purification par micropur ?

Au pif, je ne met qu'1L si j'ai à traité avec micropur. Mais en général, je traite directement dans l'outre, donc pas de blem de ce coté là. Et enfin, j'utilise maintenant des filtres à eau à qui je fais plus confiance.

le metal met il du temps a refroidir apres le passage au feu?
comment tu fais pour la manipuler une fois brulante? gant pince?

Si le metal n'est pas en contact avec un liquide chaud à l'intérieur, c'est l'inverse, il se refroidit très rapidement (comme une popote en titane), le metal conduit très bien la chaleur. Cela a donc ces avantages et inconvénients.  ;)
Pour une utilisation brulante (ou très froide, j'ai toujours des gants en cuir dans mon sac  ;))

Avec une pince j'aurais peur d’abîmer le pas de vis (grillé par achille).


Avec le poids de cette gourde, tu peux avoir deux popotes et deux bouteilles basiques de 1L.
Pour ce qui est de la durabilité, je crois que les bouteilles classiques n'ont plus rien à prouver.

Par contre pour le confort d'utilisation c'est à mon sens le gros point noir de cette gourde. L'absence de transparence est pour moi rédhibitoire. Le fait qu'elle soit en métal également, la rendant très complexe d'usage en milieux froid.

Encore une fois, les avantages présenté au début ne sont présent qu'en milieu dégradé. Néanmoins, il est vite arrivé de se retrouver sans son sac.

L'absence de transparence me faisait effectivement peur au début. Mais avec le grand goulot il y a toujours suffisamment de lumière à l'intérieur pour y voir très clair (pas aussi bien qu'une nalgène transparente évidemment...). Bref, cela ne m'a jamais gêné.
Pour l'usage en hiver, il existe plusieurs solutions. Une bande en plastique autours (amovible si possible pour pouvoir toujours la passer dans le feu) ou avoir des gants en cuir par exemple.

Sans déconner, je lèverais les questions/inconvénients suivant :    - l'utilisation "cuisine" transforme la gourde en un item trop long et chiant à nettoyer. D'autant plus pour une utilisation hivernale : le nettoyage c'est autant de temps à passer les mains dans de la flotte souvent glacée.
    - le faible diamètre peut être problématique sur certains réchauds, stabilité moyenne à précaire. Donc risque de tremper son petit nid (pas bon pour le mental) ou de s'ébouillanter (pas bon tout court).
    - je suppose qu'il faut un certain temps pour porter 1L à ébullition avec ce système, surtout avec un réchaud.

Cela fait quelques temps que je lorgne sur ce genre de gourde. Ce qui me freine est que, comme tout objet multifonction, il fait tout mais rien très bien ;#.
Malgré tout, en mode dégradé ou bivouac minimaliste, cela doit bien le faire.


Pour répondre à ça, je citerais Karto qui a tout dit :

Nan mais c'est clair que le mec qui achète cette gourde POUR en faire une popotte, c'est un gros maso pour plein de raisons.

Mais avoir un contenant de plus dans l'arsenal de ce qui passe au feu, dans un matériau idéal pour l'hygiène et qui par ailleurs se substitue sans désavantage à un autre objet déjà présent dans le kit, par-contre, c'est très intéressant.

Ce bidule est :
Polyvalent
Efficace
Rustique
Léger (comparativement)

et relativement Economique surtout sur la durée.

Donc c'est du bon.
"La beauté de la Vie dépend de ton regard."
Keny Arkana

17 septembre 2012 à 14:15:11
Réponse #19

Achille


- je souhaiterais savoir quel est la différence de poids avec les nalgène/guyot inox comparables (celles d'un litre).

Comme j'ai les trois...  :closedeyes:

Nalgene classique (semi-rigide) : 127 g (annoncée à 110...)
Guyot designs 348 g (modifiée avec anse type cable de vélo + micro-mousqueton + lien de paracorde pour attacher le bouchon) (annoncée à 365)
Arklight : 192 g (bricolée idem)

Citer
- classiquement on met/fixe un cable de frein de vélo autour des goulots des nalgènes inox afin de pouvoir les suspendre sur le feu (je ne distingue pas de "rebord" et ce cable peut aussi servir de corde pour récupérer de l'eau au fond d'un trou).  Est-ce possible ici?

Oui mais il faut bien serrer, contrairement à la Guyot dont la collerette autorise une fixation plus lâche. Sinon gare aux accidents.
L'anse facilite beaucoup la manipulation de la gourde remplie d'eau chaude, avec un baton ou une pince de multitool par exemple.
Pour récupérer de l'eau dans un trou, il suffit d'attacher une cordelette à l'anse. Pour les détails de la réalisation de l'anse, voir le forum belge.  ;)

Citer
- si j'ai bien compris ces gourdes sont en 18/10 (acier inox propre à l'alimentaire) mais avec des parois très fines ce qui permet un gain de poids, le passage au feu, une bonne conduction thermique et peu de cabossage (l'acier revient en place à la différence de l'aluminium). C'est bien çà ?


Oui aussi.

 :)

17 septembre 2012 à 14:16:06
Réponse #20

Richleau


Merci Kilbith pour le truc du cable de frein  ;D
Là, à moins de serrer comme une brute je n'ai pas l'impression : le pas de vis est très arrondi et dépasse d'1,5mm à tout casser.
Pour l'acier, il est écrit au cul de la gourde : "h2go™ 18/8  Stainless steel", donc pas tout à fait les mêmes proportions.
Pour le poids avec d'autres modèles je ne sais pas.

17 septembre 2012 à 14:19:15
Réponse #21

Achille



17 septembre 2012 à 14:32:31
Réponse #22

StormX


Quelques photos pour voir la bête de plus près et la comparer avec un goulot nalgène.







Et une autre photo pour voir la gueule du joint.

« Modifié: 17 septembre 2012 à 14:43:30 par StormX »
"La beauté de la Vie dépend de ton regard."
Keny Arkana

17 septembre 2012 à 14:50:57
Réponse #23

Achille


Là, à moins de serrer comme une brute je n'ai pas l'impression : le pas de vis est très arrondi et dépasse d'1,5mm à tout casser.

Si, ça tient sans problème, grâce au "sucre" d'électricien (partie en laiton démontée) qui bloque le cable contre le col de la gourde.  ;)

« Modifié: 17 septembre 2012 à 14:57:51 par Achille »

17 septembre 2012 à 14:56:19
Réponse #24

Kilbith


Comme quoi : Une simple intervention de Storm X permet " Que cent fleurs s'épanouissent, que cent écoles rivalisent"

 :doubleup:
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité