Nos Partenaires

Auteur Sujet: Les gourdes alu  (Lu 10154 fois)

23 août 2012 à 21:08:23
Lu 10154 fois

Torak


je vient de faire l´acquisition d´une gourde en alu Laken.


j´ouvre ce fil pour comparer les differentes marques qui proposent des gourdes en alu dans leur catalogue.
j´ouvre pas ce fil pour me faire valoir de part me achats que ce soit clair.

j´avais le choix entre plusieurs modeles j´ai choisi celle-ci pour plusieurs raisons.

-Elle a un large goulot (pas autant qu´une nalgene mais 4 cm quand meme )

-Quand le bouchon est mis on a la possibilite de boire comme ci s´etait une paille et ca c´est trop pratique !! surtout quand on marche: combien de fois j´ai renverse le contenu de ma    
     bouteille en buvant tout en marchant :/

-A tout casser elle fait le poids d´une grosse bouteille en pet mais la bouteille en pet elle, elle est compressible quand vide :/ on peut pas tout avoir.

Et un truc qui faisait partit de mon cahier des charges aussi il fallait un pas de vis pas trop petit parce-que c´est tellement facille de le bouffer quand le bouchon est en plastique et la bouteille d´une matiere plus dure :/ (il fait 2 mm environ)
La contenance est de 2/3 de litre environ et l'orsque la gourde esr retournée en position paille le contenu ne coule pas !!!

Concernant la solidité ça va elle ne marque pas trop et ne prend pas trop les coups (utilisation normale d'une gourde hein le battone pas avec ;))


A+
Lucas

« Modifié: 24 août 2012 à 15:22:50 par torak »
C'est pas mieux c'est different.

30 août 2012 à 22:42:14
Réponse #1

Torak


Quoi il esr pas bien mon sujet ??  :'(
C'est pas mieux c'est different.

30 août 2012 à 23:35:22
Réponse #2

Karto


Quoi il esr pas bien mon sujet ??  :'(

Nan il est bien, il est pédagogique : c'est un genre de caricature des sujets qui ne peuvent pas susciter de réflexion.

31 août 2012 à 09:37:55
Réponse #3

Kilbith


Ouais, une gourde c'est une gourde hein... Pas besoin d'en faire tout une histoire...
 ;)

Pas d'accord : AMHA, la gourde c'est un des éléments n°1 de sécurité en randonnée ou plus largement en "situation de survie". La gourde c'est ce qui transporte l'eau, qui vient en second après l'air comme fourniture indispensable par ordre d'importance. Pas pour rien que c'est un élément fondamental de l'équipement du soldat ou des primitifs.

- Il faut qu'elle soit étanche, réellement.
- On doit pouvoir vérifier facilement son étanchéité.
- Elle doit pouvoir s'ouvrir et se fermer facilement, mais seulement quand on le veut. Le système de fermeture étant très solide, fiable (insensible à l'altitude, au sucre, solvants...) et ne favorisant pas la contamination
- On doit pouvoir boire facilement, sans perdre de l'eau
- Dans un groupe on doit pouvoir boire sans se refiler l’herpès ou une hépatite (à la régalade par exemple)
- Elle ne doit pas "polluer" son contenu que ce soit avec un mauvais gout, des métaux ou matières chimiques. Quelle que soit le type de liquide (acide, basique, carburant, huile...) froid ou chaud.
- On doit pouvoir vérifier visuellement son contenu (présence de parasites, quantité)
- Elle doit résister à l'écrasement et à une chute dans les rochers sans modifier ses qualités d'usage
- Elle ne devrait pas trop se cabosser
- Elle devrait être insensible aux éléments : froid, UV, sel...
- Elle devrait être raisonnablement isotherme
- devrait permettre de boire une boisson chaude ou froide
- On devrait pouvoir la nettoyer à fond sur le terrain (pour l'hygiène mais aussi pour élimier des gouts ou la présence de résidus d’essence ou autre)
- On devrait pouvoir la stocker facilement sans qu'elle prenne de "mauvais odeurs" et sans que ses qualités s’amoindrissent (joints qui se craquèlent...)
- On devrait pouvoir y mettre des glaçons ou stocker éventuellement des objets dedans à l'occasion
- Elle devrait être silencieuse à minima (si possible FOMEC BOT)
- Elle devrait être légère
- Elle devrait pouvoir passer au feu sans se détériorer que ce soit pour dégeler son contenu ou le stériliser
- Elle devrait avoir une forme minimisant l'encombrement. Etre portable sur soi et/ou dans un sac à dos
- Elle devrait pouvoir faire système (ex : adaptable sur un filtre)
....


J'ai mis en gras les points qui potentiellement m'ont mis personnellement par le passé dans une situation délicate (si Murphy avait été de la partie cela aurait pu dégénérer). Si j'étais milouf, le Fomec bot deviendrait prioritaire.....


Bref j'ai eu des tas de gourdes de toutes formes et conceptions par le passé. Je cherche toujours la gourde idéale.  :)

« Modifié: 31 août 2012 à 09:59:29 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

31 août 2012 à 09:47:30
Réponse #4

Karto


Bon bin je ferme ma bouche et lève ma gourde (pleine de bière, les gourdes opaques ont cet avantage) à la santé de Kilbith  :closedeyes:

31 août 2012 à 09:51:56
Réponse #5

Kilbith


Bon bin je ferme ma bouche et lève ma gourde (pleine de bière, les gourdes opaques ont cet avantage) à la santé de Kilbith  :closedeyes:

 :up: :

-on devrait pouvoir stocker et boire des boissons gazeuses dedans sans en altérer le gout (essayez de boire de la bière dans une "gourde basque à la régalade", encore plus si c'est une 100% peau...vous verrez ce que je veux dire)
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

31 août 2012 à 11:08:33
Réponse #6

mrfroggy


Tres instructif ton condensé sur la gourde idéale :up:
Tu as quand même trouvé la gourde qui se rapproche de cet idéal ?
A la lecture de tes recommandations, je me dis que la Nalgene grand goulot en plastique rentre presque dans le cahier des charge, mis a part le fait qu on puisse la faire bouillir.
Chez Arkilght on peut trouver un équivalent de la Nalgene, mais en  inox, donc elle va au feu mais on identifie moins le contenu par manque de transparence....
Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

31 août 2012 à 11:32:58
Réponse #7

redemsky


J'utilise énormément les gourdes françaises avec leur moumoute et le quart intégré.

Pour la pêche c'est hyper pratique, tu mouille la moumoute autour et tu la laisse au soleil, 5 min plus tard tu as une eau un peu plus fraiche qu'au départ, c'est super agreable

Pour les autres avantages je dirais:

- Quasi indestructible, et pour un golgoth comme moi c'est pratique  :doubleup:
- Goulot large, peut être pas autant qu'une nalgene mais vu ce que la nature m'a donner sa suffit pour pisser dedans  :lol:
- Ne file pas un gout de plastique immonde a la flotte
- Peut servir directement a faire chauffer l'eau, j'ai même essayer en laissant le bouchon en espèce de bakélite, si il n'est pas au contact de la flamme il ne fond pas

Inconvénients :

- Poid, bien que perso je trouve pas sa vraiment handicapant
- Prix, si tu en veut une neuve, sa coute plus cher que du plastique
- Entretien, c'est vrai que si tu la met un peu au feu ou autre, c'est assez chaud de la récupéré correctement après
- Contenance, en ocaz tu trouve que les 1l5 c'est un peu juste

C'est cool de voir un article sur les gourdes alu je pensait que c'etait oublié dans un coin  ;#
J’arrêterais de faire de la politique quand les hommes politiques arrêteront de nous faire marrer (Coluche)

31 août 2012 à 11:42:12
Réponse #8

jeanjacques


Salut,

Encore une fois cela va être une question de contexte. Ici tu parles de rando, je répond donc sur ce thème.
Je comprend bien l'intérêt de la liste mais j'y vois surtout de bonne justification pour certain de se trimballer un sac de 20kg.. ;)

- Il faut qu'elle soit étanche, réellement.
- On doit pouvoir vérifier facilement son étanchéité.
- Elle doit pouvoir s'ouvrir et se fermer facilement, mais seulement quand on le veut. Le système de fermeture étant très solide, fiable (insensible à l'altitude, au sucre, solvants...) et ne favorisant pas la contamination
- On doit pouvoir boire facilement, sans perdre de l'eau
- Dans un groupe on doit pouvoir boire sans se refiler l’herpès ou une hépatite (à la régalade par exemple)
- Elle ne doit pas "polluer" son contenu que ce soit avec un mauvais gout, des métaux ou matières chimiques. Quelle que soit le type de liquide (acide, basique, carburant, huile...) froid ou chaud.
- On doit pouvoir vérifier visuellement son contenu (présence de parasites, quantité)
- Elle doit résister à l'écrasement et à une chute dans les rochers sans modifier ses qualités d'usage
- Elle ne devrait pas trop se cabosser
- Elle devrait être insensible aux éléments : froid, UV, sel...
- On devrait pouvoir la stocker facilement sans qu'elle prenne de "mauvais odeurs" et sans que ses qualités s’amoindrissent (joints qui se craquèlent...)
- Elle devrait être légère
- Elle devrait avoir une forme minimisant l'encombrement. Etre portable sur soi et/ou dans un sac à dos
- Elle devrait pouvoir faire système (ex : adaptable sur un filtre)
- On devrait pouvoir la stocker facilement sans qu'elle prenne de "mauvais odeurs" et sans que ses qualités s’amoindrissent (joints qui se craquèlent...)
- devrait permettre de boire une boisson chaude ou froide

Plaidoyer pour la bouteille basique de supermarché.

- Elle devrait être raisonnablement isotherme

Pourquoi ? Une personne se baladant en autonomie avec une gourde aura forcément dans son sac des éléments isolants qui pourront servir à cet usage (fringue, SDC, chaussettes...). Cela oblige également à être plus vigilant sur sa gourde dans le froid plutôt que de s'en remettre à une protection que l'on croit infaillible. Le fait qu'elle soit isotherme rentre également en contradiction avec d'autre point vu plus eau.

- On devrait pouvoir la nettoyer à fond sur le terrain (pour l'hygiène mais aussi pour élimier des gouts ou la présence de résidus d’essence ou autre)

L'essence est un cas à part AMHA, mais bref bon point qui devrait amener à exclure les systèmes à paille ou à flexible.

- On devrait pouvoir y mettre des glaçons ou stocker éventuellement des objets dedans à l'occasion

Mouais, d'autre contenant ou sac étanche sont normalement présent pour répondre à cet usage (stockage d'objet). Critère qui amène beaucoup à prendre une Nalgene, mais sur le terrain combien ont dû s'en servir à cet usage sans avoir le choix ?

- Elle devrait être silencieuse à minima (si possible FOMEC BOT)

Question de contexte toujours ;)

- Elle devrait pouvoir passer au feu sans se détériorer que ce soit pour dégeler son contenu ou le stériliser

Dans le cadre de la rando ce n'est AMHA pas un critère, d'autre objet sont plus adapté et moins dangereux. Celui qui a déjà fait bouillir de l'eau dans une gourde à la tombée de la nuit ne pourra normalement pas me contre-dire...
Et idem que au dessus cela nuit à d'autre point vu plus haut.

Une Nalgene c'est le poids d'un abri, en suivant la règle des 3 j'aurais donc plus intérêt à prendre cet abri qui pourra à l'occasion me servir de contenant pour mon eau :)

Un objet multifonctions c'est bien, un ensemble d'objet cohérent c'est AMHA mieux.
Adhérent Unpact.

31 août 2012 à 12:27:13
Réponse #9

Diesel


Le manque de transparence peut être un avantage en cas de traitement chimique de l'eau sauf erreur. :huh:
Il n'y a pas d'interaction entre les UV et les produits chimiques. Enfin il semble avoir lu un truc comme ça quelque part. A vérifier.

Pour ma part (et pour rebondir sur le sujet) les critère essentielles pour le choix de mes gourdes tiennent à la discipline.

En rando (MUL la plupart du temps), le choix se porte sur
La capacité d'emport (jusqu'à 4l d'eau),
L'étanchéité vu que ça va être majoritairement transporté dans un sac
La résistance globale du contenant.
la facilité de remplissage et de nettoyage (parfois ce sont des sources, parfois des fontaines qui sont utilisées).
la compacité (certes l'eau n'est pas compressible mais une poche de 4 litres permet de l'utiliser de 0 à 4l) En moyenne, selon les parcours, je porte rarement plus de 2 à 3 litres, ce qui laisse un certain volume de libre qui permet à la poche de prendre la forme de l'espace disponible du sac. Bref, moins d'espace perdu ou plus difficile à exploiter (pour mémoire, je décris un sac MUL, c'est souvent millimétré en début de rando quand il y a quelques jours de nourriture et le plein d'eau). Sans compter que l'absence de forme d'une poche à eau permet de l'avoir contre le dos dans un sac sans armature sans en ressentir les aspérités.
Dernier point, la cerise sur le gâteau, la possibilité d'y fixer un filtre à eau.

En revanche, en sortie verte, les gourdes rigides gardent ma préférence avec grosso modo les mêmes critères d'étanchéité (c'est con, c'est simplement du au fait qu'on boit avec plus d'aisance avec un contenant solide).
Encore que j'ai souvent eu plus de problèmes de fuite avec des gourdes rigides plastiques bien remplie qu'avec des gourdes souples.
Vivant en milieu de moyenne montagne, j'ai des différences d'altitudes notables lors de sortie. Il n'est pas rare que je prenne plus 1000m d'altitude entre chez moi et mon lieu de départ de rando.
Et là, la pression atmosphérique n'est pas la même. Si avec une poche, c'est relativement imperceptible vu l'élasticité de la matière ou sa taille surdimensionné, en revanche, il arrive que ça fuit avec une gourde rigide.
Bon ok, il suffit de moins la remplir ou de serrer à mort le bouchon pour régler le problème, on est d'accord. ;D

A titre personnel, je ne vois plus d'intérêt aux gourdes en aluminium.
Celles en plastique ou dérivées sont bien plus solides, ne se déforment pas aux chocs et encaissent plutôt bien

Si je devais donner mon classement personnel des gourdes et poches à eau que je connais ou que j'ai utilisé je mettrais les modèles suivant:
Gourde US 1l plastique (la vraie militaire, peu onéreuse, solide étanche. Son défaut : son goulot trop étroit qui ne facilite pas le nettoyage).
Poche à eau Ortlieb 4l (solidité en retrait des MSR mais le filetage d'un des bouchons est compatible avec les filtres classiques comme les Aquamira). Légère, compacte et pratique.
Poche MSR dromedary. Extrêmement solide.
Gourde Nalgene pour sont grand goulot et leur solidité.

Je ne suis pas fan ni de l'aluminium ni de l'inox. Pourtant l'inox semble présenter quelques avantages intéressant (du point de vu hygiénique, solidité et en utilisation direct au feu).

31 août 2012 à 13:05:46
Réponse #10

Kam


Juste une petite précision: une bête bouteille en plastique de supermarché va sur le feu à condition d'être plus ou moins remplie. Faites le test: remplissez la bouteille et jetez-la directement sur les braises: elle ne va pas fondre (gaffe juste au bouchon qui lui peut se déformer si les flammes le lèchent trop). J'étais sceptique jusqu'à ce qu'on me fasse la démonstration, mais ça marche bel et bien.

Ca doit certainement dégager plein de saloperies dans l'eau, mais si c'est juste pour des situations de secours, ça ne va pas tuer son homme.

Sinon par rapport au premier post: on pourrait avoir le poids, parce que la gourde alu qui pèse le même poids qu'une bouteille en PET (30-50g), j'ai quelques doutes? Par ailleurs, la contenance de 66 cL est quand même assez rédhibitoire pour l'utilisation de pastilles...

31 août 2012 à 13:47:09
Réponse #11

onc roger


Mince j'ai vu ce post ce matin et le temps que je revienne il y a eu plein de réponses  :D tant pis je vous inflige quand même ce que j'avais préparé

Étant gamin pour les pique-niques ou les balades on avait des gourdes en plastique : Corps "aplati" dont la forme générale rappelle celle des gourde alu AF,en plastique plus ou moins transparent d'aspect granuleux et avec un bouchon de couleur, le goulot faisait dans les 3cm de diamètre.
Avantages : Pas chère, incassable, même un gamin peut facilement évaluer ce qui lui reste.
Inconvénients : Une sur deux n'était pas vraiment étanche et TOUT ce qu'on mettait dedans prenait rapidement un FORT gout de plastique
Bilan : A une époque où on n'achetait pas d'eau en bouteille et où de toute façon toutes les bouteilles étaient en verre c’était une solution pas trop mal adaptée aux gamins, aujourd'hui je donne à ma fille une bouteille d'eau


Ados on est passés aux randos plus longues et aux gourdes en aluminium de type "Roc" : Corps en alu, intérieur émaillé et extérieur parfois peint (orange ou bleu ciel !) bouchon à système (porcelaine, fer et joint en caoutchouc), goulot de moins de 2cm.
Avantages : Plus ou moins incassable (j'ai réussi à en percer une mais elle avait vraiment pris des coups), bonne étanchéité, ouverture/fermeture d'une main, ne donne pas de goût et ne prend pas trop celui de ce qu'on met dedans, passe au feu (en enlevant le joint caoutchouc), un mousqueton fixé au goulot permet de l'accrocher.
Inconvénients : Goulot trop petit pour un nettoyage efficace, impossible de voir dedans pour juger de la propreté ou évaluer rapidement le niveau, l'utilisation du mousqueton permet surtout de cogner la gourde partout. Prix un peu élevé
Bilan : Le modèle que j'ai dû utiliser le plus mais aujourd'hui il lui manque vraiment un goulot plus gros.


A la même époque certains avaient une gourde en peau : Corps en peau (théoriquement de chèvre), intérieur couvert d'une sorte de résine, goulot étroit avec "pissette" pour boire au jet.
Avantages : Corps souple facile à caser et résistant, look pour ceux qui arrivent à boire au jet ;)
Inconvénients : Prix, goût  :crazy:, difficile pour les non-initiés de boire sans s'asperger ou s'étouffer
Bilan : Je n'ai fait que tester celles d'amis mais clairement pour apprécier il faut avoir commencé tout petit


Plus tard la gourde aluminium type AF : Alu épais, intérieur non émaillé, bouchon à vis en plastique (bakélite?) relié par une chaînette, goulot d'au moins 3cm de diamètre. Un quart, lui aussi en alu, s'emboite au fond de la gourde le tout se portant dans un étuis en tissus (garni de feutre pour les anciennes versions). Il en existe pas mal de variantes (volumes légèrement différents, matière du bouchon, étuis)
Avantages : Corps solide, ensemble gourde/quart/étuis pratique (on peut même y ajouter le réchaud à tablette d'alcool pliant adapté au quart si l’étui n'est pas trop ajusté), l'étui peut être mouillé pour garder le frais, passe au feu.
Inconvénients : Pas toujours très bien finie (mauvaise étanchéité), en cas de choc le goulot peut se déformer et compromettre l'étanchéité, suivant les variantes le bouchon peut être fait dans une matière plus ou moins cassante, la chaînette est bruyante (mais facile à remplacer), intérieur non émaillé s'oxydant (poudre blanche) et donnant un goût.
Bilan : J'aime bien pour les avantages cités plus haut mais je n'ai jamais pu me faire au goût. Le même modèle avec intérieur émaillé ne serait pas loin mon idéal (manque la transparence mais le passage au feu et la transparence sont incompatibles si on ne veut pas prendre le risque du verre)


Plus récemment j'ai aussi utilisé une bouteille d'eau standard : Corps en PET, bouchon HDPE, goulot 2.4cm
Avantages : Prix, facile à trouver, assez résistante, faible poids, étanche, transparente pour méthode SODIS ou juger de la propreté
Inconvénients : Goulot un peu étroit, pas très durable, peut se percer contre un objet pointu ou éclater en cas de choc violent
Bilan : Quasiment gratuite (voir totalement en cas de récup), disponible partout et finalement pas si fragile il n'y a pas de raison de s'en priver  si rien d'autre n'est disponible


Aujourd'hui j'utilise une bouteille de jus de fruit : Corps en PET épais, bouchon HDPE, goulot d'au moins 3cm
Avantages : Prix, très résistante, faible poids, étanche, goulot assez large, transparente pour méthode SODIS ou juger de la propreté.
Inconvénients : Ne passe pas au feu
Bilan : Comme la bouteille d'eau mais en plus solide ; que demander de plus si on n'a pas absolument besoin de la résistance au feu ? J'avais trouvé un modèle qui rentrait dans l'étui de gourde AF et c'est ce que j'ai utilisé le plus souvent ces dernière années.

PS : Une bouteille PET peut effectivement être chauffée sans qu'elle fonde à tous les coups mais ce n'est pas une chose que je voudrais faire régulièrement sans y être forcé
« Modifié: 31 août 2012 à 13:53:57 par onc roger »

31 août 2012 à 15:09:11
Réponse #12

mirmidon


pour nettoyer vos gourdes facilement mettre du gros sel 2 poignets et très peu d'eau bien secouer puis nettoyer a l'eau claire  ;)

ZA+
je ne suis n'y pour n'y contre bien au contraire

31 août 2012 à 17:38:24
Réponse #13

Loriot


C'est mon cerveau qui me joue des tours ou alors j'ai lu une fois la notice des micropur ou ils disent d'éviter l'usage des pastilles avec les gourdes alu?
Encore que certaines possèdent un revêtement intérieur.
Je vais relir la notice, tient.

Édit: dans la notice micropur des mt1 il est juste indiqué que les récipients en alu sont moins conseillé.
Voilà, santé!
« Modifié: 31 août 2012 à 19:05:11 par Loriot »
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le c..

31 août 2012 à 18:52:32
Réponse #14

Kam


PS : Une bouteille PET peut effectivement être chauffée sans qu'elle fonde à tous les coups mais ce n'est pas une chose que je voudrais faire régulièrement sans y être forcé


Oui, c'est sûr que si tu veux faire chauffer de l'eau tous les soirs dans ta bouteille, ce n'est pas un truc à recommander. Par contre, c'est bon de garder ça en tête, "au ca où" (personnellement, je préfère les connaissances utilisées uniquement "au cas où" que le matos pris "au cas où" - mon dos m'en remercie  :)).

EDIT - Pour les gourdes en peau, il y a je crois plusieurs type. Celles que j'avais avaient une espèce de "capote" en latex à l'intérieur, qui n'était pas collée à la paroi en peau. Pas du tout sûr que c'était du latex d'ailleurs, mais ça en avait l'aspect.

L'un des avantages (et inconvénients - les deux à la fois) que tu n'as pas cité, c'est qu'au moins sur certains modèles, l'outre n'est pas 100% étanche, ce qui permet de garder l'eau fraîche du fait de l'évaporation (elles ne fuient pas, mais laissent l'eau s'évaporer). On a le même principe avec des jarres en terre au Moyen Orient d'ailleurs. Dans la pratique, ça marche extrêmement bien avec les jarres en terre, par contre, avec celles en peau, l'effet "frigo" est beaucoup moins marqué, même s'il reste présent (pour ce qui est encore une fois de celles que j'ai essayées).

Sinon, je n'avais pas de problème avec le goût de la flotte pour les miennes.
« Modifié: 31 août 2012 à 19:03:13 par Kam »

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité