Nos Partenaires

Auteur Sujet: Émission de TV (Direct8): Fin du monde dans 6 mois ? Enquête sur le jour d'après  (Lu 9521 fois)

23 août 2012 à 08:04:00
Réponse #25

Camaro


Quelle finesse dans la perversion !
Le mec de l'annonce a trouvé le moyen de se farcir deux jeunes femmes dans sa cave, devant sa femme, et en plus il se fait payer pour ça.
Je le veux comme gourou  ;D
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ... mais parfois ca fait vachement mal.

23 août 2012 à 15:27:21
Réponse #26

Magic Manu


En effet... merci de l'avoir remarqué...
Cette année supplémentaire confère à ma personne une once de plus-value. ;#


En réalité : ça me fait assez chier.
Tiens! Un amateur de Brassens...!
Hope for the best, expect the worse...

28 août 2012 à 20:39:55
Réponse #27

Campeur


Notre planète a 4.5 milliards d'années. Les premiers représentants du genre Homo (Homo rudolfensis et Homo habilis) sont apparus grosso merdo il y a 2.5 millions d'années.
Laisse donc dix ou vingt millénaires à notre vieille planète, et elle retrouvera toutes ses couleurs. Les dégâts que causeraient l'abandon des centrales nucléaires et des sites industriels se feront vite oublier.
La Nature a juste besoin de temps pour se reconstruire; pas de l'Homme.

salut p'tit gimli , je suis sur que c'était pas le but de ton propos, mais ce genre d'argument, je les entends encore trop souvent dans la bouche de ceux que je fais chier avec la nécessité d'avoir un comportement respectueux de la nature... ceux la même qui s'en tape de la gestion des déchets at autres balivernes qui sont juste des emmerdes pour pas profiter tranquillement de la vie.....

Moi je voudrais juste que mes enfants puissent profiter du monde dont j'ai hérité à la naissance ... pas le monde des bisounours hein ! juste un monde ou ils peuvent contempler des animaux en liberté, des espaces naturels préservés, et des humains qui n'en ont pas que le nom... c'est notre responsabilité à tous !

Ce que la terre deviendra dans 20 000 ans, je n'en ai aucune idée, mais si j'ai participé à pas trop la saloper, voire à la rendre un peu plus habitable, ben j'aurai bien travailler...toi, moi, mes enfants, ils vivent maintenant, pas dans 20 000 ans... p'tain dans 20 000 ans on aura p'têtre même plus de factures... ça fait peur hein ?  ;)

salut
"Posséder les arts de la paix mais non ceux de la guerre, c'est un manque de courage...posséder les arts de la guerre mais non ceux de la paix, c'est un manque de sagesse" Wang Yang Ming (1472 - 1529)

30 août 2012 à 17:49:00
Réponse #28

Ragnulf


Rassurez moi l'histoire des places de bunker c'est un gros canular ?
Parce que réussir à fabriquer un bunker sous la mairie de périgueux sans que l'administration soit au courant et apès qu'elle laisse faire celà me parait gros.
rando87.blogspot.fr

30 août 2012 à 20:14:55
Réponse #29

P'tit Gimli


Tiens! Un amateur de Brassens...!

Tout à fait ! Tonton Brassens est mon aspirine ! (c'est un compliment, même si ça n'en a pas l'air...)

salut p'tit gimli , je suis sur que c'était pas le but de ton propos, mais ce genre d'argument, je les entends encore trop souvent dans la bouche de ceux que je fais chier avec la nécessité d'avoir un comportement respectueux de la nature... ceux la même qui s'en tape de la gestion des déchets at autres balivernes qui sont juste des emmerdes pour pas profiter tranquillement de la vie.....
[...]
Ce que la terre deviendra dans 20 000 ans, je n'en ai aucune idée, mais si j'ai participé à pas trop la saloper, voire à la rendre un peu plus habitable, ben j'aurai bien travailler...toi, moi, mes enfants, ils vivent maintenant, pas dans 20 000 ans... p'tain dans 20 000 ans on aura p'têtre même plus de factures... ça fait peur hein ?  ;)

salut
;)

Et peut-être que dans 20.000 ans l'espèce humaine se sera autodétruite ?
Oh, et puis même avant : dans 340 ans, les réserves de phosphore seront bouffées...

« Il suffit de penser que cet élément forme la structure même de l'ADN, qu'il pilote la respiration - ainsi que la photosynthèse chez les plantes - ou encore le métabolisme cellulaire. C'est pourquoi chaque être humain en réclame à peu près deux grammes par jour.[...] Au vu de la consommation actuelle couplée à l'épuisement des gisements de qualité à travers le monde, les chercheurs de l'Institute for sustainable futures (Australie) annoncent un pic de production du phosphore au milieu des années 2030, et estiment les réserves à 340 ans. Cette prévision, quoique controversée, suscite néanmoins une vive angoisse : pourra-t-on extraire assez de phosphore pour nourrir les 9 milliards d'habitants prévus en 2050 ? De plus, avertit Jean-Claude Fardeau, de l'Institut national de la recherche agronomique, "il n'y a aucun substitut possible au phosphore, véritable facteur limitant du vivant." Indispensable à l'homme et surtout à l'agriculture, "ignorer ce problème [celui d'une future pénurie en phosphore] pourrait mettre en péril la sécurité alimentaire mondiale" conclut Andrea Ulrich, de l'Institute for Environment Decisions (École polytechnique fédérale de Zurich). Car, si les ressources s'épuisent, il est bien certain que la demande en phosphore ne disparaîtra jamais... »

Sciences&Vie - Mai 2012

Avec le temps, va, tout s'en va !
« Modifié: 30 août 2012 à 20:22:43 par P'tit Gimli »
Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul,
Ash nazg thrakatulûk agh burzum-ishi krimpatul.

30 août 2012 à 20:40:26
Réponse #30

Campeur


p'tain... moi qui me préparait pour le pic pétrolier et potassait le changement climatique... voilà qu'il va falloir que je m'inquiète du pic de phosphore !

vais me mettre un coup de brassens aussi ... qui sait, si ça marche  ;#

mais les gens n'aime pas que .... :glare:
"Posséder les arts de la paix mais non ceux de la guerre, c'est un manque de courage...posséder les arts de la guerre mais non ceux de la paix, c'est un manque de sagesse" Wang Yang Ming (1472 - 1529)

30 août 2012 à 21:13:59
Réponse #31

Bombadil


Citation de: Campeur
p'tain... moi qui me préparait pour le pic pétrolier et potassait le changement climatique... voilà qu'il va falloir que je m'inquiète du pic de phosphore !

vais me mettre un coup de brassens aussi ... qui sait, si ça marche  Karto's Smiley

mais les gens n'aime pas que .... glare

A propos de "pic" concernant les matières premières, le fer, le cuivre sont aussi concernés.
Et les métaux rares, tel que le palladium, ont des cours qui flambent, plus vite que ceux de l'or ou même du platine. Ils sont beaucoup utilisés en électronique.
La raison? Un des rares gisements est en Chine, et les Chinois ont décidé de fermer les vannes. Normal, pourquoi ils se feraient dépouiller par l'Occident? De plus ils sont 1.6 milliards à accéder de plus en plus vite au high tech, et il "faut" des téléphones dernière génération ou des voitures particulières à tout ce petit monde. Pareil pour tous les pays émergents, on peut pas leur en vouloir de faire pareil et de vouloir croquer aussi. Je reste persuadé qu'un indien d'Amazonie est plus malheureux depuis qu'il connait le "progrès" et la "civilisation" (enfin, la notre). Maintenant qu'il est dépendant de toutes ces merdes, et qu'il ne peut pas se les procurer, maintenant qu'on lui a bousillé son habitat et son garde manger.
Mais je digresse.

En résumé, tout est sujet à spéculation et raréfaction. Et ces ressources ne se créent pas.
Je reste convaincu que la solution serait la décroissance et une consommation raisonnée. Ça passe par de petits gestes que vous connaissez sans doute:
Ne plus acheter d'objets plastiques, de vêtements dérivés du pétrole. Préférer des matières naturelles, renouvelables, dont les cultures sont raisonnées. Coton, chanvre, laine, lin.
Ne remplacer un objet QUE quand il ne remplit plus sa fonction.
N'acheter que ce dont on a besoin.
Éviter les objets utilisant de l'énergie: cafetière italienne qui marche sur un feu au lieu de cafetière à capsules. Si on pousse le bouchon, éviter le café qui vient de loin. Le thé aussi.
Et acheter de préférence ce qui est produit proche de chez nous. Ça commence par les produits "courants" comme la bouffe.
Le jus d'orange bio en bouteille est une aberration, donc à bannir. Pareil pour les bananes, le sucre de canne, l'agneau néo zélandais à 4€ le kilo au lieu de 10 ou 14 pour l'agneau du petit producteur (oui, oui, vous ne rêvez pas), les fruits exotiques, les produits contenant de l'huile de palme (p*tain , ça il y en a!), certains poissons.
Réduire sa conso de viande. Eh, oui, pour nourrir les animaux, il faut de la terre, des engrais, des machines. Alors qu'en bouffant plus de légumineuses, on utilise aussi de la terre mais le rendement énergie/surface/apport aliment est meilleur.
Prendre la bagnole pour acheter le pain.
Entretenir sa vieille bagnole diesel, qui pourrait rouler avec de l'huile de colza, au lieu d'acheter une voiture flambant neuve, bourrée de plastique (pétrole), d'électronique (métaux rares), avec des plus gros pneus (pétrole encore).
Avoir des outils à main, au cas où.
Bien isoler sa maison avec de la laine/paille/fibre de bois plutôt que d'acheter une chaudière au fioul/gaz (et même granulés) dernière génération.

Pour m'amuser, un weekend, j'ai décidé de ne plus utiliser les objets que j'ai qui dépendent du pétrole pour leur fonctionnement ou leur fabrication... Ça fait bizarre... Je vous invite à le faire.
On se retrouve à poil au sens propre comme au figuré.  :o
Dur dur d'être conscient d'être coincé entre conviction/raison/bon sens et confort/habitude/facilité.

Sur ce, je vous souhaite une bonne méditation et une bonne soirée. Moi, ce soir, je vais seul dans ma bagnole à la ville, à 20km, fumer une clope et boire un verre de Rhum de Martinique, regarder un match de foot sur un écran géant, en attendant mon avion pour les States, où je vais passer le week end et acheter des jeans fabriqués au Mexique.
Mode cynisme off.

30 août 2012 à 21:40:24
Réponse #32

P'tit Gimli


Je vais dériver du sujet initial, supprimez ce post s'il le faut... mais j'espère qu'un bon nombre de membre pourront voir la vidéo qui va suivre !

Tu as raison Bombadil, et tu peux même rajouter que la cause de tous ces pics est la surpopulation. Malheureusement, même 60 000 000 000 d'écologistes ne suffiraient pas à sauver l'espèce humaine. It's over...

"Sans enfants, tu pourrais conduire une armada de Hummers sur le chemin du boulot aller-retour le cul par la fenêtre à larguer des caisses toxiques nauséabondes dans l'atmosphère, sans jamais causer une fraction des dégâts qu'un foutu bébé engendre sur cette planète. Si vous voulez aider la Terre, essayez la sodomie. La sodomie est écolo, l'avortement est vert. Cheers."

http://youtu.be/uo7UqkiwX8E (des sous-titres français sont disponibles)

Doug Stanhope, le cynisme puissance 1664. ;D

Georges Brassens

<a href="http://www.youtube.com/v/SaKeQjjzExA&amp;" target="_blank" class="new_win">http://www.youtube.com/v/SaKeQjjzExA&amp;</a>

:up:
« Modifié: 30 août 2012 à 21:51:10 par P'tit Gimli »
Ash nazg durbatulûk, ash nazg gimbatul,
Ash nazg thrakatulûk agh burzum-ishi krimpatul.

31 août 2012 à 14:39:55
Réponse #33

Campeur


(...)
Dur dur d'être conscient d'être coincé entre conviction/raison/bon sens et confort/habitude/facilité.
(...)

oui je suis d'accord, c'est pas facile ! mais les prises de conscience, c'est toujours un peu douloureux ! ça peut même faire déprimer et sombrer dans le catastrophisme... finalement si tu poursuis le raisonnement tu tombes sur des "communautés résilientes" dont phil parle plus haut ou encore David sur le forum du même nom.

je ne veux pas croire que l'on peut pas évoluer et s'adapter, même si parfois je me laisse aller au raisonnement catastrophiste, qui veut que ça passe par une crise majeure... mais j'me soigne  ;)
En tout cas, comme disait Coluche et sans vouloir culpabiliser à outrance "on a le droit de dire qu'on n'y est pour ien, mais pas qu'on y peut rien !"
"Posséder les arts de la paix mais non ceux de la guerre, c'est un manque de courage...posséder les arts de la guerre mais non ceux de la paix, c'est un manque de sagesse" Wang Yang Ming (1472 - 1529)

31 août 2012 à 15:10:46
Réponse #34

Karto


Salut :)

Fort de la série noire de mes posts qui m'explosent à la gueule les uns après les autres depuis quelques semaines, je vais joyeusement continuer sur ma lancée masochiste... ;#



Ne plus acheter d'objets plastiques, de vêtements dérivés du pétrole. Préférer des matières naturelles, renouvelables, dont les cultures sont raisonnées. Coton, chanvre, laine, lin.

Gare aux raccourcis dogmatiques. T'as entendu parler de l'Ouzbekistan, de sa dictature qui flirte avec l'esclavagisme, de sa position sur le marché mondial du coton, de la Mer d'Aral, et du lien entre tout ça ? ;) Inversement, le plastique ça se recycle très bien.


Ne remplacer un objet QUE quand il ne remplit plus sa fonction.
N'acheter que ce dont on a besoin.

Comment on sait qu'un objet ne remplit plus sa fonction ?
Par exemple une Ford T en parfait état de marche, elle remplirait sa fonction, ici, maintenant ? T'as une bagnole ? T'en as besoin ? C'est quoi un besoin ?


Pour m'amuser, un weekend, j'ai décidé de ne plus utiliser les objets que j'ai qui dépendent du pétrole pour leur fonctionnement ou leur fabrication... Ça fait bizarre... Je vous invite à le faire.

Tu peux donner des exemples ?
Et pourquoi s'en tenir au pétrole ? Le pétrole c'est remplaçable, même assez facilement. On vivra sous la pression du pic pétrolier tant que ça permettra à ceux qui l'exploitent de nous sucer le portefeuille, puis on passera à autre chose, probablement des énergies plus crades encore. Ce sera ça ou le retour à l'avant-révolution industrielle, donc ce sera ça.


Y'a pas de solution facile, les mecs. Ni même de solution évidente. Ignorer la complexité des problèmes, c'est pas mieux qu'ignorer les problèmes, parfois pire.

31 août 2012 à 15:18:26
Réponse #35

Pouçot


je ne veux pas croire que l'on peut pas évoluer et s'adapter, même si parfois je me laisse aller au raisonnement catastrophiste, qui veut que ça passe par une crise majeure... mais j'me soigne  ;)

Te soigner de ?!  ^-^
Raisonner sur la base d'une catastrophe probable n'est pas un crime de pensées; du moins, pas encore... Prendre parti en sa faveur, devenir l'acteur de cette crise: la favoriser; voila ou le bât blesserait.
Tant que tu es à même de trouver dans tes réflexions le terreau fécond qui permet à tous et avant tout à toi-même d'améliorer ton/l' environnement; what else ?!  :)

31 août 2012 à 15:37:51
Réponse #36

Campeur


Fort de la série noire de mes posts qui m'explosent à la gueule les uns après les autres depuis quelques semaines, je vais joyeusement continuer sur ma lancée masochiste... ;#

j'ai suivi un des épisodes, il faut avouer que tu n'as pas été gâté !!! Mais tu es resté droit dans tes bottes, comme d'hab, moi j'aime bien ton honnêteté ! ... ça c'était pour le brossage dans le sens du poil !  ;#

On vivra sous la pression du pic pétrolier tant que ça permettra à ceux qui l'exploitent de nous sucer le portefeuille, puis on passera à autre chose, probablement des énergies plus crades encore. Ce sera ça ou le retour à l'avant-révolution industrielle, donc ce sera ça.

je lis un bouquin édité pour la 1ère fois en 1968 et réédité en 2010 : Manuel de transition, de la dépendance au pétrole à la résilience locale de Rob Hopkins. C’est vraiment sympa à lire et ça fait écho à l’actualité d’une manière… ou plutôt c’est l’actualité qui lui fait écho 40 ans après :

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/08/23/gaz-de-schiste-pour-batho-la-fracturation-hydraulique-pose-probleme_1748672_3244.html

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2012/07/16/la-grande-barriere-de-corail-mise-en-peril-par-le-charbon_1734138_3216.html

je peux démultiplier les exemples pris dans l’actualité qui te donnent raison à toi Karto et à cet auteur. On cherchera à maintenir notre niveau de consommation coute que coute, jusqu’à la dernière goutte, ou on remplacera par des trucs encore plus polluant.

J’en veux encore pour preuve la baisse de l’essence à la pompe. Ça ne va pas changer grand-chose pour les ménages par contre ça va couter un fric dingue à l’état… utiliser cette même somme pour développer les énergies renouvelables et réfléchir sur nos modes de vie m’aurait paru plus pertinent… mais comme tu le dis karto :


Y'a pas de solution facile, les mecs. Ni même de solution évidente. Ignorer la complexité des problèmes, c'est pas mieux qu'ignorer les problèmes, parfois pire.

Bon allez, je vais me refaire un épidode des bisounours !

Salut
"Posséder les arts de la paix mais non ceux de la guerre, c'est un manque de courage...posséder les arts de la guerre mais non ceux de la paix, c'est un manque de sagesse" Wang Yang Ming (1472 - 1529)

31 août 2012 à 15:53:14
Réponse #37

Campeur


Te soigner de ?!  ^-^
Raisonner sur la base d'une catastrophe probable n'est pas un crime de pensées; du moins, pas encore... Prendre parti en sa faveur, devenir l'acteur de cette crise: la favoriser; voila ou le bât blesserait.
Tant que tu es à même de trouver dans tes réflexions le terreau fécond qui permet à tous et avant tout à toi-même d'améliorer ton/l' environnement; what else ?!  :)


Ben quand tu passes ton temps à imaginer le pire, tu peux développer une tendance à te refermer sur toi-même et à finir comme un survivaliste des années 60 aux états unis.
Je m’inspire beaucoup du survivalisme, essentiellement celui de Volwest, pour le coté préparation et prise de conscience de la fragilité des systèmes, mais je me ressource vraiment avec la notion de résilience, que ce soit au travers de livres dont je parle plus haut, des sites qui en sont issus soulignés par Phil ou du site de David.
ces deux aspects sont pour moi les faces d'une même pièce, mais la notion de résilience est une pensée plus positive à mon sens. Voilà en quoi je me soigne  ;#

Salut
"Posséder les arts de la paix mais non ceux de la guerre, c'est un manque de courage...posséder les arts de la guerre mais non ceux de la paix, c'est un manque de sagesse" Wang Yang Ming (1472 - 1529)

31 août 2012 à 18:02:47
Réponse #38

Bombadil


Citation de: karto
Comment on sait qu'un objet ne remplit plus sa fonction ?
Par exemple une Ford T en parfait état de marche, elle remplirait sa fonction, ici, maintenant ? T'as une bagnole ? T'en as besoin ? C'est quoi un besoin ?

Qu'est-ce qu'un besoin? Vaste réponse...
Je dirais qu'il y a plusieurs types de besoins:
les besoins "vitaux": respirer, boire, manger, dormir.
les besoins de société: exemple dans la société actuelle, il faut un voiture pour aller bosser, quand on n'est pas dans une grande ville. Une machine à laver, parce qu'aller à la rivière ou au lavoir c'est pas possible, une plaque chauffante (gaz ou électrique) parce que la cuisine au bois dans la vie de tous les jours d'un mec qui fait 40h de boulot par semaine, c'est pas évident. etc...

Besoins qu'on se crée: smartphone, gps, appareil photo, robot mixeur, télé, home cinéma etc...

Chacun mettra ce qu'il veut dans les 3 catégories, ça dépend des gens.

Concernant ton modèle de Ford T: bon exemple. Un mec qui ne se déplace pas ou peu, pourrait être satisfait de sa Ford T ou même d'un cheval et d'une charrette. Un mec qui bosse à 50 km de chez lui... non.
Je pensais plutôt à une télé par exemple. Nous avons un poste qui a 15 ans. Je ne la regarde pas souvent. Ma femme, trop à mes yeux, mais c'est un autre débat. Bien sûr que j'aimerais bien avoir une télé plate qui prend moins de place, pour regarder ce que j'ai choisi de regarder. Mais d'un autre côté, je n'en changerai que quand le poste qu'on a ne fonctionnera plus.
Autre exemple: avant on reprisait les chaussettes. Maintenant, une chaussette trouée, au mieux les gens s'en servent comme chiffon, au pire la jettent. Les fringues, pareil. Combien changent de garde robe chaque année alors que leurs habits sont encore bons?
Ce que je veux dire c'est que la société fait tout pour que le jetable soit dans les mœurs. Que venir au boulot avec un t-shirt délavé, un jean troué, ça ne plait pas à certains. Et que la pression sociale et médiatique est responsable de cette consommation à outrance.
Et le mode de fonctionnement de cette société fait que pour certaines choses, on est obligé d'acheter. Pour la bagnole, c'est obligé d'en avoir une. Comme le prix des loyers/habitations y est élevé, les gens habitent de plus en plus loin des villes. Du coup ils ont une voiture pour aller bosser en ville.
Et qu'on ne me réponde pas: "moi j'ai pas de bagnole et je fais très bien avec, grâce au stop ou au co voiturage". Ca me gave ce genre de discours.

Citation de: Bombadil le 30 Août 2012 à 21:13:59
Pour m'amuser, un weekend, j'ai décidé de ne plus utiliser les objets que j'ai qui dépendent du pétrole pour leur fonctionnement ou leur fabrication... Ça fait bizarre... Je vous invite à le faire.

Citation de: Karto
Tu peux donner des exemples ?
Et pourquoi s'en tenir au pétrole ? Le pétrole c'est remplaçable, même assez facilement.
La liste serait longue. Voici la journée d'un citadin:
Debout en retard, 9h15 car le réveil du portable n'a pas sonné. Eh oui, le portable n'existe pas... il est en plastique.
Tu te lèves, pour te laver au moins les dents... ben tu le fais avec ton doigt et du savon parce que pas de brosse.
Tu t'habilles, beaucoup de fringues contiennent des fibres synthétiques. Tu enfiles donc un vieux caleçon, sans élastique (pétrole), un jean, et TS en coton. Tu mets tes gogasses en cuir sans chaussettes, heureusement la semelle est en caoutchouc naturel...
Tu ne peux pas faire réchauffer le fond de café (fait par filtration) au micro-ondes.
Tu ne prends pas ta voiture, elle n'existe pas sans pétrole. Et si elle existait tu ne pourrais pas démarrer. Du coup tu veux prendre ton vélo ou des rollers... mais eux aussi ont des pièces à base de pétrole.
Tu vas à ton boulot à pieds ou en cheval ou encore à dos d'homme (si tu en trouves un sympa et costaud), en retard. et ainsi de suite.
Ensuite tu ne touches pas à ton ordi pour me répondre sur ce forum. Tu n'écris pas l'adresse du centre d'impôts avec ton stylo bic. Tu n'allumes pas ta clope avec un briquet de la même marque. Tu as un garde manger au lieu d'un frigo.

Le week end, pour te changer les idées, tu décides d'aller dans la verte. Déjà tu y vas à pieds/à cheval (voir pourquoi plus haut). et là pour le matos, ben... le sac ultralight est remplacé par un sac en cuir. Le sac de couchage par une couverture en laine, pas de briquet.
Le couteau, cher à la majorité des gens fréquentant ce forum, lui, il existe dans un monde sans pétrole. Ouf! On est sauvés.

Voilà pour les exemples.
Pourquoi s'en tenir au pétrole? Parce que jusqu'à preuve du contraire, même si des solutions existent depuis longtemps, les lobbies n'ont qu'un intérêt: continuer à vendre du pétrole tant qu'il y en a.

31 août 2012 à 19:50:37
Réponse #39

gmaz87



Citation de: Bombadil le 30 Août 2012 à 21:13:59
Pour m'amuser, un weekend, j'ai décidé de ne plus utiliser les objets que j'ai qui dépendent du pétrole pour leur fonctionnement ou leur fabrication... Ça fait bizarre... Je vous invite à le faire.
La liste serait longue. Voici la journée d'un citadin:
Debout en retard, 9h15 car le réveil du portable n'a pas sonné. Eh oui, le portable n'existe pas... il est en plastique.
Tu te lèves, pour te laver au moins les dents... ben tu le fais avec ton doigt et du savon parce que pas de brosse.
Tu t'habilles, beaucoup de fringues contiennent des fibres synthétiques. Tu enfiles donc un vieux caleçon, sans élastique (pétrole), un jean, et TS en coton. Tu mets tes gogasses en cuir sans chaussettes, heureusement la semelle est en caoutchouc naturel...
Tu ne peux pas faire réchauffer le fond de café (fait par filtration) au micro-ondes.
Tu ne prends pas ta voiture, elle n'existe pas sans pétrole. Et si elle existait tu ne pourrais pas démarrer. Du coup tu veux prendre ton vélo ou des rollers... mais eux aussi ont des pièces à base de pétrole.
Tu vas à ton boulot à pieds ou en cheval ou encore à dos d'homme (si tu en trouves un sympa et costaud), en retard. et ainsi de suite.
Ensuite tu ne touches pas à ton ordi pour me répondre sur ce forum. Tu n'écris pas l'adresse du centre d'impôts avec ton stylo bic. Tu n'allumes pas ta clope avec un briquet de la même marque. Tu as un garde manger au lieu d'un frigo.

Le week end, pour te changer les idées, tu décides d'aller dans la verte. Déjà tu y vas à pieds/à cheval (voir pourquoi plus haut). et là pour le matos, ben... le sac ultralight est remplacé par un sac en cuir. Le sac de couchage par une couverture en laine, pas de briquet.
Le couteau, cher à la majorité des gens fréquentant ce forum, lui, il existe dans un monde sans pétrole. Ouf! On est sauvés.

Voilà pour les exemples.
Pourquoi s'en tenir au pétrole? Parce que jusqu'à preuve du contraire, même si des solutions existent depuis longtemps, les lobbies n'ont qu'un intérêt: continuer à vendre du pétrole tant qu'il y en a.

Bonjour,
Je suis ce fil d'un œil depuis le début, mais en ce qui concerne le déroulement de ta journée type, je ne suis d'accord, même si je concède le recours massif au pétrole pour des tas de trucs qui justement existaient AVANT le pétrole et vivaient bien sans lui!
- le réveil au son du portable = un bon vieux réveil tout métal
- la brosse à dents= celle que j'ai dans un vieux nécessaire de toilette soit manche en os, soies (de porc je pense) en tout cas naturelles
-fringues= caleçon avec un lien a la place de l’élastique, pour le reste la laine ou le coton ça va bien aussi, pas de pétrole dedans
-café= filtre en vieux calecon, eau chaude de la cuisinière, en fait comme le faisait ma maman
-voiture= 2GM, les gazogènes.., au pire un vélo et du boulot à proximité, ben oui sans voiture le patron se rapproche de ses ouvriers et non le contraire.....
etc...
Je ne suis pas partisan d'un retour en arrière mais il faut raison garder, en gros notre mode de vie actuel a maxi 50ans, disons 100 avec le plein essor de l'ère industrielle et avant ça des gens ont vécus sur cette terre et sans pétrole.
Je ne dis pas que ce serait simple, mais dire que c'est impossible c'est aller un peu vite.
A+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

31 août 2012 à 22:59:53
Réponse #40

Bombadil


@ Gmaz87

Citation de: gmaz87
Bonjour,
Je suis ce fil d'un œil depuis le début, mais en ce qui concerne le déroulement de ta journée type, je ne suis d'accord, même si je concède le recours massif au pétrole pour des tas de trucs qui justement existaient AVANT le pétrole et vivaient bien sans lui!
- le réveil au son du portable = un bon vieux réveil tout métal
- la brosse à dents= celle que j'ai dans un vieux nécessaire de toilette soit manche en os, soies (de porc je pense) en tout cas naturelles
-fringues= caleçon avec un lien a la place de l’élastique, pour le reste la laine ou le coton ça va bien aussi, pas de pétrole dedans
-café= filtre en vieux calecon, eau chaude de la cuisinière, en fait comme le faisait ma maman
-voiture= 2GM, les gazogènes.., au pire un vélo et du boulot à proximité, ben oui sans voiture le patron se rapproche de ses ouvriers et non le contraire.....
etc...
Je n'ai pas dit que c'était impossible. La journée type que j'ai décrite est fictive et serait celle que j'imagine d'un mec en 2012, avec les objets de 2012. Aujourd'hui, est-ce que tu roules avec un gazogène? Te brosses tu les dents avec ta brosse en os/soies de porc en écoutant Maurice Vinot sur Radiola avec un poste à galène?
Mon propos est qu'aujourd'hui nous dépendons du pétrole à fond.
Je n'ai pas dit qu'on ne pouvait pas faire autrement, puisqu'au contraire, je pense qu'on peut. Et c'était mon propos dans mon antépénultième post (30/08 à 21h).

J'ajoute que si le pétrole venait à disparaitre, on aurait un manque de plein de produits courants, utiles à la survie/vie. On pourrait, comme tu le soulignes, les remplacer avec des matériaux naturels ou autres. Mais il faudrait un certain temps. Peut-être même que l'on a perdu un certain savoir faire en 100 ans.
« Modifié: 31 août 2012 à 23:04:57 par Bombadil »

31 août 2012 à 23:52:16
Réponse #41

Karto


Mon propos est qu'aujourd'hui nous dépendons du pétrole à fond.

Y'a une différence entre dépendre et exploiter.
J'exploite mon téléphone portable, mais je n'en dépends pas. Tu vois ce que je veux dire ? Ta brosse à dent est en plastoc parce qu'on le peut. Mais sans ça, on aurait des brosses à dents quand-même...

01 septembre 2012 à 01:05:21
Réponse #42

AC


Ta brosse à dent est en plastoc parce qu'on le peut. Mais sans ça, on aurait des brosses à dents quand-même...

Très juste. Aujourd'hui les plastiques dérivés du pétrole constituent la filière la moins coûteuse pour fabriquer plein de gadgets colorés solides et légers. Quand le pétrole sera vraiment trop cher, on synthétisera des polymères à partir de sources renouvelables:

http://en.wikipedia.org/wiki/Bioplastic
http://www.instructables.com/id/Make-Potato-Plastic!/

Si ça ne suffit pas, on reviendra aux solutions du début du 20ème siècle:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Galalithe (Un litre de lait de vache fournit 30 g de pseudo-plastique)
http://www.plastiquarian.com/index.php?id=60 (photos d'objets en caséine)
http://www.youtube.com/watch?v=VFvik_THcNQ (expérience à faire dans la cuisine)

On pourra m'objecter qu'il faut du pétrole pour cultiver intensivement les patates et nourrir les vaches, mais bon, je ne m'inquiète pas pour le renouvellement de ma brosse à dents. Le vrai problème, c'est les carburants pour les moyens de transport, qui représentent l'essentiel de la consommation de pétrole.

01 septembre 2012 à 01:39:24
Réponse #43

gmaz87


On pourra m'objecter qu'il faut du pétrole pour cultiver intensivement les patates et nourrir les vaches, mais bon, je ne m'inquiète pas pour le renouvellement de ma brosse à dents. Le vrai problème, c'est les carburants pour les moyens de transport, qui représentent l'essentiel de la consommation de pétrole.

bsr,
Oui pour cultiver intensivement, mais si on se posait la question de l'auto culture, à savoir pour au moins ceux qui en ont les moyens techniques, de déjà produire par eux même une part plus ou moins importante de leur alimentation?
Clairement le besoin global de recours aux cultures intensives s'amoindrirait, et par contre coup la consommation de pétrole.
Je vis en campagne, un coin rural, et nombre de gens, dont les paysans ne font plus de potagers et achètent leurs légumes, combien de maison avec seulement une pelouse d'agrément et pas un coin de terrain pour cultiver quelques légumes.
En fait on a créé une abondance qui nous a fait abandonner des méthodes de bon sens et en vertu de ça on nous serine que le salut est encore et toujours dans l'exploitation à outrance de nos ressources (pourquoi pas) mais aussi de celles de pays du tiers monde qui crèvent la faim pour nous éviter le moindre effort.
Le retour de bâton, car il va arriver, va être sévère pour beaucoup.
Le reste est à l'avenant, tant pour les fringues jetées avant d'être usées, les appareils ménagers idem sans oublier qu'on les fabrique pour être impossible à réparer, etc...
Je pense que le pétrole de plus en plus cher va impacter sur tout et par suite va nous contraindre a consommer autrement, à vivre plus près du travail, à produire ce que l'on peut.
Nos grands parents, (enfin les miens pour moi qui ait un peu de bouteille) vivaient ainsi, ils consommaient le plus local possible, ne claquaient pas leur (maigre) fric dans des soldes permanents, marchaient ou prenaient le vélo pour acheter le pain, cultivaient leurs légumes, élevaient des volailles et des lapins, ramassaient l'herbe des fossés pour nourrir les lapins, etc..
A+
Gérard

ps: un truc aussi qui me révulse, les normes en tout sens, du style les fruits jetés car non calibrés mais aussi bons que les autres, les repas de collectivités aspergés de javel pour éviter d'en faire profiter les plus pauvres ou plus simplement en nourrir un cochon, bref cette organisation du gâchis qui nous fait danser sur le buffet alors qu'il est de plus en plus vide!!!
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

04 septembre 2012 à 17:51:13
Réponse #44

Bombadil


Toujours sur le thème conso des ressources et décroissances:
il n'aura fallu que 234 jours à l'humanité pour consommer toutes les ressources naturelles que la Terre peut produire en un an.  :o
http://www.metrofrance.com/info/la-planete-terre-deja-a-court-de-ressources-naturelles/mlhv!MC4Yw8lY8ikc/

Il serait peut-être temps d'arrêter les conneries, non?

06 septembre 2012 à 14:38:29
Réponse #45

Campeur


allez, pour ceux qui veulent un peu d'arguments pour prôner la résilience, un site sur le changement climatique :

http://www.drias-climat.fr/

on peut lancer des simulations... que du bonheur  ^-^
"Posséder les arts de la paix mais non ceux de la guerre, c'est un manque de courage...posséder les arts de la guerre mais non ceux de la paix, c'est un manque de sagesse" Wang Yang Ming (1472 - 1529)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité