Nos Partenaires

Auteur Sujet: Autoconstruction bois écoénergétique pour débutant = a-frame, bois cordé, etc.  (Lu 14906 fois)

26 juin 2012 à 18:52:53
Lu 14906 fois

Lélie


Comme je pense qu'on est plusieurs à être concernés / tentés / intrigués et à s'interroger sur le sujet, je lance ce nouveau fil  ;)

Dans le schéma classique, on a 2 options pour se loger :
- être locataire et bazarder tous les mois de l'argent qu'on ne verra plus jamais,
- devenir propriétaire d'une moche maison bétonnée à 150.000€/$ et s'endetter pour 25 ans  :'(
Je ne me résout ni à l'un ni à l'autre, du coup je me tourne vers l'habitat alternatif, et de préférence auto-construit (au moins en partie).
C'est du projet à long terme, encore très flou, donc pour l'instant je me penche plus sur la faisabilité et le type de construction que sur les détails d'aménagement, etc.

Cahier des charges :
- la construction devra avoir un look suffisamment "socialement acceptable" et être suffisamment grande (80 à 120 m²) pour convaincre mon conjoint, donc exit les yourtes et les maisons de hobbit (même si  :love:)
- construction bois de préférence
- coût faible
- être "energy efficient" (efficacité énergétique en français ?) car nous vivons au Québec, et l'hiver ça caille plus qu'en Provence  :D
- être le plus autonome possible (énergie passive, eau, etc)
- être assez simple de réalisation : notre expérience de la construction se limite à des travaux basiques (couler une fondation / monter un murs en parpaings / arase, carrelage, un peu de plomberie, aider à monter une cloison en bois ou placo, etc), donc on est un peu bricoleurs et débrouillards mais nous n'avons pas d'expérience du gros oeuvre.

Suite à ce cahier des charges, le principe du A-frame a retenu mon attention (appellé "chalet delta" en France je crois) : c'est ça : http://en.wikipedia.org/wiki/A-Frame_house



Apparemment assez basique à faire et peu cher, mais je me pose la question de l'efficacité énergétique de ce type de bâtiment, et des possibilités de le rendre peu consommateur d'énergie ou de profiter le max de l'énergie passive.

Il y a possibilité de faire des constructions assez grandes avec ça on dirait.
Un des paramètres qu'il me manque c'est la longueur max des timbers / madriers qu'on peut trouver à prix abordable, et qui peuvent être utilisés dans ce type de construction.

Un très beau topic en anglais, où le gars a construit sa maison en a-frame en un mois. De belles photos et un beau parcours  :love:
http://countryplans.com/smf/index.php?topic=9259.0

Si ce genre de construction n'est pas très efficace énergétiquement, il reste l'option classique du "shack" en bois (rondins ou autre) en version grande  :), mais le prix est un peu plus élevé et c'est plus complexe a faire (en tout cas j'ai l'impression !).

Bref, vos avis, vos expériences, vos interrogations = bienvenus  :doubleup:

« Modifié: 27 juin 2012 à 15:27:29 par Lélie »
Le bonheur est un voyage, pas une destination ...

26 juin 2012 à 19:38:26
Réponse #1

VieuxMora


Bonjour Lélie

Pour ton info il existe à Jausiers, dans l'Ubaye un lotissement ou une cinquantaine de chalets "A" ont été construits dans les années 70 environ.
Ci-joint un lien d'agence avec un bref descriptif d'un de ces chalets.
Ce qui m'a frappé c'est que le bilan énergétique a le plus mauvais score.

http://www.unis-immo.fr/annonces/achat/maison/jausiers-04/57390083.htm

Bonne suite dans tes projets

26 juin 2012 à 20:36:41
Réponse #2

piero


Dans une maison classique on perd en moyenne 30% d'énergie par le toit, ce qui représente la plus grande perte de la maison ! Du coup pour avoir une maison isolante, il vaut peut-être mieux éviter d'augmenter la surface de la toiture.

J'ai fait un stage dans l'ossature bois et ça offre vraiment de bonnes performances en isolation (le bois est un matériaux plutôt isolant, alors que le béton le parpaing ou la pierre sont des matériaux très conducteurs), sur le chantier c'est propre: pas de béton=pas d'eau, que de la sciure!
La construction est plutôt simple, on peut assembler sur chantier des panneaux préfabriqués en atelier, simplement avec des vis!
Je crois bien que mon patron avait commencé par monter sa maison lui-même avant de lancer son entreprise donc ca doit être possible!
Si la solution t'intéresse j'ai fait un powerpoint dessus!

26 juin 2012 à 20:44:16
Réponse #3

Djeep


Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

26 juin 2012 à 22:11:50
Réponse #4

aliɔs



En France Emmaüs s'est lancé dans la construction de maison bois en remplacement de mobilhome pour les plus démunis :
Mais ce n'est pas de l'auto construction.

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2011/12/21/emmaus-lance-la-maison-ecolo-a-25-000,221740.php

26 juin 2012 à 22:26:30
Réponse #5

Nävis


Il me semble que pas mal d'autoconstructeurs au Canada emploient la technique du bois cordé.
Une petite fiche d'information pour servir de piste.


27 juin 2012 à 00:01:35
Réponse #6

Lélie


@ VieuxMora : j'ai entendu aussi que le bilan des "chalets" comme ça n'était pas fameux, mais il est vrai que certains sont très basiques et peu isolés (ce sont souvent des chalets, pas des résidences principales), je me demande si en travaillant un peu plus sur l'isolation on a moyen d'arriver à quelque chose d'intéressant ou non.

@ Piero : oui je veux bien ton Powerpoint  :doubleup:
Tafdak avec toi sur le côté "propre" du chantier, après avoir passé 2 mois à monter des murs en béton, je me suis jurée que "le béton, plus jamais !"

@ Djeep : Merci pour le lien ! Je l'avais repéré et lu depuis longtemps, j'ai retenu l'idée, mais c'est vrai que je trouve la forme en a-frame plus évidente pour des débutants comme nous, ce topic fait parti de mes favoris  ;)


@ Alios : Géniale l'idée d'Emmaüs ... ça montre bien qu'à 25000€ on peut avoir une maison, contrairement à ce qu'on peut penser !

@ Nävis : Piste intéressante en effet ... je me demande juste comment le bas du mur se comporte en "baignant" dans la neige 6 mois par an. C'est bizarre c'est presque contre nature de mettre le bois dans ce sens-là, mais d'après ce qu'ils disent ça ne pose pas de problème. Je vais explorer cette piste :)

Edit :

Après un peu de lecture, la technique du bois cordé présente bien des avantages. Dont certains que je n'avais pas mis dans le cahier des charges mais qui sont d'importance :
- privilégier les matériaux locaux
- éviter les isolants "pas très naturels" et les pare-vapeur, la maison "respire", ce qui n'est pas le cas dans une maison ossature bois (à part la construction en rondins)
- le prix a l'air imbattable

Reste a gérer les questions de risque de fissure du mortier et de pourrissement du bois  :-\
Niveau qualité du bois (directement liée au séchage d'après ce que je lis), il y a soir le choix de le faire sécher soi même (1 à 3 ans) ou de l'acheter sans être sûr.

Je ressort une citation de David sur l'ancien forum :
Citer
Ouais, le bois cordé c'est génial.  Au Québec on appelle ça le "bois rond".  Mais bon c'est le même principe.

Avantages : au pays des épinettes noires et de la mousse, c'est très vite monté.  Un chalet de 10x10 est debout en une journée ou deux.  Aussi, l'isolation thermique (des murs) est excellente.  Ajoute une plate-forme en bois sur pilotis et un peu d'isolation, et t'as un truc dans lequel tu peux facilement passer un hiver québécois tranquille.

Désavantages : si tu cordes pendant que c'est vert, ça bouge beaucoup, ça crée des jours, etc.  Si tu attends que ça soit sec, ça travaille moins mais faut être patient...  Aussi : ça moisit et ça pourrit assez vite, avec les problèmes de santé qui vont avec (les moisissures du bois, c'est extrêmement mauvais pour la santé).  Donc attention à bien aérer, drainer, isoler du sol humide, etc. 

Sinon tu fais ça en cèdre ou en genévrier.  Ça pourrit bcp moins vite...  mais pour trouver assez gros et assez droit, good luck ;)
Non, le top pour ce genre de construction c'est l'épinette noire (épicéa, quoi), ou les résineux qui poussent droit et sans trop de branches (certains pins et sapins...).

C'est drôle.  Chez nous les "camps" (prononcer "campes") en bois rond sont vraiment le truc le moins cher et le plus vite fait sur le terrain qu'on puisse imaginer.  En France ça frise le luxe, vu le prix du bois...  du coup t'as des maisons en bois cordé qui sont de vrais chefs d'oeuvres...

Ciao ;)

Cool, c'est pas les épinettes qui manquent ici  ;D
Je vais me pencher sur les mortiers à l'argile ...

« Modifié: 27 juin 2012 à 02:31:00 par Lélie »
Le bonheur est un voyage, pas une destination ...

27 juin 2012 à 09:27:20
Réponse #7

gargle


sur la première photo, la maison est sur pilotis.

je pense que posé sur le sol, ça permet d'avoir une surface isolée naturellement (sol) à la place d'avoir toutes les surfaces a isoler.
Beau projet en tout cas, bon courage.

27 juin 2012 à 14:39:43
Réponse #8

Lélie


sur la première photo, la maison est sur pilotis.

je pense que posé sur le sol, ça permet d'avoir une surface isolée naturellement (sol) à la place d'avoir toutes les surfaces a isoler.
Beau projet en tout cas, bon courage.


J'en étais justement à me dire que les pilotis étaient une bonne idée pour isoler la maison des remontées d'humidité, et éviter que le bas des murs baignent dans la neige collante à la fonte des neige ;D
Inconvénient : comme tu dis, il faut travailler l'isolation par le sol
Avantage : ça permettrait d'avoir un espace "vide" sous la maison pour y stocker les cuves d'eau tout en les gardant accessibles.

Edit après quelques lectures, ça confirme mon idée des pilotis :
Concernant la résistance à l'eau (pluie, neige), tous ont l'air de s'accorder à dire que les murs supportent bien l'eau de pluie, mais qu'un gros débord de toit est un avantage pour éviter que le bois change de couleur à la longue à cause du ruissellement.
Par contre, le mortier comme le bois n'aiment pas l'eau stagnante, donc un bon dégagement au sol est important.
« Modifié: 27 juin 2012 à 15:26:03 par Lélie »
Le bonheur est un voyage, pas une destination ...

27 juin 2012 à 15:06:31
Réponse #9

moss


à mon avis, l'ossature bois a le meilleur rapport coût, facilité de mise en oeuvre. Personnellement je préfère le poteau poutre mais ce n'est pas le même budget...

quelques remarques:
- pare vapeur, ça ne veut pas dire imperméable. Il existe des membranes micro perforées, qui évite la condensation dans l'isolant, mais n'empêche pas la maison de respirer.

- je vois que tu vis au québec, tu as pensé à placer les fondations hors gel ? sinon tu risques d'avoir des surprises. Idem pour l'arrivée d'eau (j'imagines que tu es autonome...) et l'évacuation... du coup je trouve que c'est pratique de prévoir un sous sol semi enterré...

- l'accumulation de neige n'est pas un souci pour toutes les maisons que j'ai pu voir là bas. par contre ce qui est très destructeur, c'est les infiltrations d'eau (en particulier au dégel, quand les drains et les gouttières sont encore pris dans la glace). d'ailleurs, un toit recouvert d'aluminium plutôt que de bardeaux d'asphalte c'est le top (c'est un investissement, mais ça dure une vie)
« Nous sommes dans la m*rde, mais ce n'est pas une raison pour la remuer.  »
Marcel Bigeard

« La fin de l’espoir est le commencement de la mort.  »
Charles de Gaulle

27 juin 2012 à 15:41:42
Réponse #10

Lélie


Pour les fondations et le gel, effectivement, j'y ai pensé quelques secondes avant de lire ton message  :-[
Donc à défaut de pilotis, on va garder la classique fondation en béton avec sous-sol semi enterré. La question du drainage va donc se poser maintenant :huh:

Pour le toit c'est plaques métalliques d'office, je n'envisageais pas autre chose. J'ai construit un abri pour chevaux avec des bardeaux d'asphalte il y a une quinzaine d'années, ça ne vieillissait pas très bien et on a eu des retouches à faire fréquemment.

Ce qui me rebute un peu dans l'ossature bois (et dans le a-frame aussi), c'est de faire du "multicouche". Je suis peut-être une grande rêveuse, mais l'idée d'un mur "tout bois" ou "tout monté d'une couche" comme dans une maison en rondin ou en bois cordé, ça me plaît  :love:

D'ailleurs, ça me fait penser que j'avais des photos de système de cloisons internes intéressants. C'était en Irlande du Nord, dans des vieilles maisons des régions rurales assez pauvres. Il y avait une base bois, de la chaux, des journaux, ... Je vais aller fouiller mes archives  ;)

Le bonheur est un voyage, pas une destination ...

27 juin 2012 à 15:58:01
Réponse #11

Lélie


Et voilà, plusieurs systèmes de cloisons intérieures. Pour la paille et enduit ça doit pouvoir s'utiliser en extérieur.
Vus au "Ulster Folk and Transport Museum" à Cultra, Northern Ireland, à côté de Belfast. Région pluvieuse et humide par excellence  ;D

La théorie en bois / paille / enduit


La pratique :)


La même sans isolant (paille)


Le mur "tapissé journal", qui m'intrigue. Est-ce que c'est pour l'aspect lisse du mur ? Est-ce qu'il y en a une bonne épaisseur ou juste quelques feuilles ? J'ai que de vagues souvenirs et peu d'explications.

Le bonheur est un voyage, pas une destination ...

27 juin 2012 à 20:27:31
Réponse #12

moss


les 2-3 maisons en bois rond que j'ai visitée au québec étaient doublées à l'intérieur (avec du placo/laine de roche, placo=gyproc dans la langue des autochtones ;-)

sinon, pour le bois rond, fait attention à la pose des huisserie. il faut réserver un espace en haut pour tenir compte de la dilation du bois dans le temps.

sinon, le bois rond c'est sympa pour l'aspect cabane au canada, mais c'est pas mal d'entretien. de mémoire,  ce n'est pas non plus évident de trouver des produits de traitements par là-bas. il me semble avoir vu des personnes utiliser des tiges de borax, qui sont placés dans les rondins. ca protège des insectes et des champignons.
 
ps 1 : pour le journal, c'était la tapisserie du pauvre. Sinon, c'était aussi utilisé comme isolation, avec du brin de scie (sciure)

ps 2 : paille + terre = torchis. j'ai eu ce genre de revêtement dans une maison, je n'ai pas du tout aimé. c'est vachement salissant...
« Nous sommes dans la m*rde, mais ce n'est pas une raison pour la remuer.  »
Marcel Bigeard

« La fin de l’espoir est le commencement de la mort.  »
Charles de Gaulle

27 juin 2012 à 22:10:51
Réponse #13

Loriot


Salut!
Comme isolant sur une ossature bois, pourquoi pas les bottes de pailles?
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

27 juin 2012 à 23:51:07
Réponse #14

modl


L'isolation de la maison en Irlande reprende pratiquement intégralement une construction en cours à l'éco-musée de Marqueze dans les Landes... Ca doit donc quand même pas mal tenir l'humidité, pas forcément les grands froids.
Si on a les moyens (ça coute un bras), la fibre de bois est vraiment très bien. En 30 cm d'épaisseur, ça protège du froid ET ça empêche la chaleur d'entrer l'été.
Heureux les fêlés, ils laissent passer la lumière...

28 juin 2012 à 00:24:57
Réponse #15

moss


Si on a les moyens (ça coute un bras), la fibre de bois est vraiment très bien. En 30 cm d'épaisseur, ça protège du froid ET ça empêche la chaleur d'entrer l'été.
un isolant efficace pour le froid, l'est également pour le chaud...
sinon, la fibre dont tu parles, c'est la ouate de cellulose ? parce que j'ai déjà vu une maison ossature bois isolée avec de la sciure, et bien c'est pas génial... isolation pas terrible, et vu l'état des copeaux au bout d'une quinzaine d'années (moissures, etc) il vaut mieux avoir une bonne santé. Par contre je ne connais pas la résistance de la ouate...

de manière générale, un bon isolant thermique a deux qualités : faible coefficient de transmission de la chaleur, et inertie. Après, le choix peut être orienté par l'aspect écolo (personnellement je suis assez sceptique là dessus), économique (coût d'achat + coût de mise en oeuvre + coût de rénovation), et confort (matériaux respirants,etc.)

c'est pour ça que je trouve sympa le système monomur, mais au québec c'est pas la peine d'y penser...
« Nous sommes dans la m*rde, mais ce n'est pas une raison pour la remuer.  »
Marcel Bigeard

« La fin de l’espoir est le commencement de la mort.  »
Charles de Gaulle

28 juin 2012 à 09:24:54
Réponse #16

jonjobo


de manière générale, un bon isolant thermique a deux qualités : faible coefficient de transmission de la chaleur, et inertie.

Oui, c'est le problème du bois, aucune inertie thermique.

28 juin 2012 à 10:20:15
Réponse #17

modl


Je parle bien de fibre de bois (pas copeaux ou de sciure).
http://www.fibre-de-bois.com/
Ce lien (commercial, ne l'oubliez pas ;)) vous en dira plus. J'ai un beau-frère charpentier et constructeur qui ne jure plus que par ça pour ses maisons basse consommation.
Heureux les fêlés, ils laissent passer la lumière...

28 juin 2012 à 10:36:42
Réponse #18

moss


effectivement, ça a l'air assez sympa ! reste à voir le prix et la durée de vie...
« Nous sommes dans la m*rde, mais ce n'est pas une raison pour la remuer.  »
Marcel Bigeard

« La fin de l’espoir est le commencement de la mort.  »
Charles de Gaulle

28 juin 2012 à 13:28:32
Réponse #19

Lélie


Le produit est intéressant, mais vu le coût probable, ça ne sera pas pour nous  ;)

Avec le système du bois cordé, il y a quand même 20 cm d'épais de sciure dans les murs. C'est sur que c'est pas du compact comme la fibre de bois, mais ça doit être efficace.

Il y a Sébastien Demers (BioBatir) et sa maison en bois cordé pas très loin http://www.biobatir.ca/autoconstruction, j'irai voir à l'occasion. Vu la taille de sa maison, si il arrive à la chauffer comme il dit avec un poêle de masse (un bon poêle de masse, certes !), à avoir un perroquet et un régime de bananes dans son jardin intérieur, c'est plutôt encourageant  :lol:

J abandonne l'idée du a-frame au profit du bois cordé ou de l'ossature bois. Notamment pour pouvoir adapter l'architecture de la maison et la rendre la plus économe en énergie possible (poêle central, zone "tampon" pour le froid au nord avec des pièces nécessitant moins de chauffage, chauffage solaire pour l'eau chaude, etc etc.)


Le bonheur est un voyage, pas une destination ...

28 juin 2012 à 13:41:05
Réponse #20

Arthurus


Je n'y connais pas grand chose (même si cela m'intéresse) mais en Suisse (techniques apprises en Colombie Britannique) il y a ça :

http://www.gabeloghomes.ch/histoire.php

Une habitation en bois rond. Je me demandais si cela était cher à construire. Il est clair qu'en Suisse ça doit coûter beaucoup plus cher qu'au Québec...

Je me demandais ce que cela valait dans le temps et en terme d'isolation si cela était quand même efficace...

 

« Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu'il se suffit à lui-même. On croit qu'on va faire un voyage, mais bientôt c'est le voyage qui vous fait, ou vous défait. » In: L'usage du monde. Nicolas Bouvier

28 juin 2012 à 15:01:13
Réponse #21

Agronome


Bonjour Lélie,

En Belgique, en autoconstruction résidentielle neuve, les systèmes les plus utilisés sont je pense :
- finition intérieure + parpaing + isolant + finition extérieure (brique, bardage bois, crépis) ;
- finition intérieure + ossature bois avec de l'isolant dedans + finition extérieure (brique, bardage bois, crépis).

Pour un coût réduit, l'autoconstruction ossature bois dans laquelle l'isolant est de la paille fonctionne bien. Une asbl de chez nous (nature et progrès) a même son bâtiment tertiaire construit comme ça. Si la paille ne te rebute pas, je peux faire quelques recherches pour toi (je travaille dans le secteur des économies d'énergie), préviens-moi par MP.

Déjà : une petite comparaison sur futura sciences des différents systèmes constructifs et un guide de notre service public sur la conception de maisons neuves durables (pdf à droite).

Et surtout, vite fait :
- le plus crucial est d'avoir une bonne enveloppe bien isolée (toit, murs, vitres et sol). La capacité d'une paroi à ne pas perdre trop d'énergie, ça se calcule facilement (cf. image ci-dessous) et ça s'obtient difficilement sans mettre un isolant ;
- ensuite il faut que la maison soit bien étanche aux courants d'air, ce qui implique directement d'avoir un système de ventilation correct pour conserver un air sain (bon taux d'humidité, peu de trucs toxiques, etc.) ;
- après, on peut envisager les systèmes (production de chauffage, d'eau chaude sanitaire) ;
- tout à la fin, la cerise sur le gâteau, on voit comment intégrer les énergies renouvelables dans le projet.

A+

EDIT :
- en Belgique, pour ce qui est de l'autoconstruction ou des constructions où l'isolant est de la paille, on a pas grand chose de "propre" à se mettre sous la dent comme des sites Internet à jour où des brochures gratuites éditées par le service public. Beaucoup de bouche à oreille, de visites sur chantier, etc.
- comme tu l'as dit, les gens ne veulent/peuvent pas spécialement louer ou s'endetter sur 25 ans. Il y a une grosse vague qui va arriver d'habitat groupé et d'autoconstruction et d'open source dans le domaine, mais on en est qu'au début. Exemples :
http://www.os-house.org/english/os-house/Home
http://www.wikihouse.cc/
« Modifié: 28 juin 2012 à 15:25:29 par Agronome »

28 juin 2012 à 15:35:59
Réponse #22

athlon


Si on a les moyens (ça coute un bras), la fibre de bois est vraiment très bien. En 30 cm d'épaisseur, ça protège du froid ET ça empêche la chaleur d'entrer l'été.

Bonjour,
Comme certain le savent je termine la construction de ma maison, depuis deux ans...
J'ai utilisé la laine de bois - fibre de bois.

Le cout est plus important mais il est possible de le payer moins que ce l'on trouve partout LM, Casto ... Moi j'ai eu un 100mm d'épaisseur, pour moins de 8 euros le m²...

C'est GENIAL à couper. Ne pas hésiter à prendre le couteau type à pain vendu par les pro de l'isolation.
C'est GENIAL à installer. Depuis un an, certain panneau ne sont pas retenu par des rails ou des ficelles, juste emboité entre chevrons... et ils ne bougent pas.
C'est GENIAL en terme d'isolation, j'ai un pan de plafond en laine de roche de 200mm (ok un peu vieille) et elle isole moins. C'est la même tuile, le même pare vapeur... bref que l’isolant qui change.


Cela se conserve bien, j'ai eu 80 paquet de 4 lames en extérieur tout l'hiver, bâchés et ventilés, SANS problème.

A+
"Sans déconner, les mecs...  La mort, ça dure longtemps..."

28 juin 2012 à 16:42:23
Réponse #23

Rouri


J'arrive un peu tard...

J'ai vue plusieurs chalet fait avec du bois cordé et ils vieillissent sans problème. Mais il faut savoir les construire....

Voici des liens où il y a quelques infos:

http://www.cordwoodconstruction.org/

http://www.daycreek.com/dc/html/BHNo19.htm

29 juin 2012 à 23:06:28
Réponse #24

Nävis


- après, on peut envisager les systèmes (production de chauffage, d'eau chaude sanitaire) ;
- tout à la fin, la cerise sur le gâteau, on voit comment intégrer les énergies renouvelables dans le projet.

Concevoir la maison* AVANT de se préoccuper des énergie, c'est une démarche limitée. Procéder ainsi, c'est se priver dès le départ de solutions envisageables dans la "construction bioclimatique". Certains choix architecturaux vont être incompatibles avec certaines des solutions intéressantes. Et si on arrive à les intégrer, ce sera peut-être de façon moins efficace et plus chère.
Les sites des administrations publiques qui veulent donner un coup de pouce à ces méthodes "plus soutenables" proposent des solutions qui ne font pas trop peur au public. Du coup, c'est bien moins audacieux, et en retard par rapport à ce qui se fait déjà. Alors que les associations de convaincus et d'auto-constructeurs engagés sont des sources bien plus utiles.

* pour la rénovation aussi...

Un commentaire pour les maisons en forme de A.
Le plus efficient en matière d'isolation, c'est de minimiser l'enveloppe du bâti par rapport au volume. Un cube.
Le A, c'est pas idéal comme forme. Mais cela a un avantage dans les régions montagneuses, pour des maisons habituellement innoccupées en hiver: la neige ne s'accumule pas sur le toit, et au printemps, la maison est toujours là.



 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité