Nos Partenaires

Auteur Sujet: Couteau Waterproof  (Lu 17904 fois)

20 octobre 2006 à 23:25:53
Réponse #25

ipphy


Kilbith, tu parles de benchmade dans ton message, font-ils aussi des pliants de ce type?

21 octobre 2006 à 09:36:57
Réponse #26

Kilbith


Salut,

Désolé, je ne suis pas un expert dans le domaine de la coutellerie  :(....en revanche je m'intéresse aux propriétés des aciers.   ::)
Une rapide recherche a mis en évidence un couteau benchmade pour la plongée en H1 (je ne sais pas s'il est toujours au catalogue)
Je parlais de la table des aciers sur le site benchmade. La composition du H1 ne comprend pas d'azote alors que c'est le point clef de cet alliage.


http://www.benchmade.com/images/table_blade_steels.gif

did

21 octobre 2006 à 20:00:41
Réponse #27

buffalo debile


Kilbith, tu parles de benchmade dans ton message, font-ils aussi des pliants de ce type?
Benchmade utilisait du H1 pour sa ligne de couteaux Water Sports, soit un rescue hook et le 100SH2O dont je parlais précédement. Ils utilisent maintenant du X15-TN pour les lames de ces couteaux.

Si tu cherches un pliant en acier H1, je pense que les Spyderco sont une très bonne option...

06 avril 2010 à 12:13:14
Réponse #28

pecos


Bonjour a tous, :)

Bon comme d'hab je deterre les vieux posts,c'est pour une simple question sur les aciers H1,j'ai lu avec attention le post mais je ne trouve pas de reponse a ma question.

Le post date donc maintenant vous avez du vous faire une opinion sur cet acier alors voici ma question.
J'habite en bord de mer et je vais regulierement pecher,me baigner nager etc,mais je vais aussi souvent en montagne et dans la verte,donc voila j'hesite entre un spyderco en acier H1 pour le coter activité aquatique "salée" et un acier VG10 qui est dans la meme gamme de prix mais que je connais,je compte prendre mon futur couteau en total serrated donc je ne veux pas a avoir a l'affuter tout les deux jours,je voudrais donc savoir ce que vaut l'acier H1 en tenu de tranchant comparer a du VG10 en coupe aussi.
Ce sera donc vous l'avez compris un coutal a tout faire que je prendrais aussi bien a la plage que dans la verte....alors meilleurs compromis?? :)

Ciao

Nico...
"mieux vaut être jugé par douze que porté par six"

06 avril 2010 à 17:45:18
Réponse #29

nemesys


Salut Pecos !
bon, je ne parlerais pas des serrations, je n'ai le Salt qu'en lame lisse.
Mais ce que je peut dire: comparé a un Endura ou un Délica, le tranchant (pour moi, et ce n'est qu'une impression hein !) tient un peut moins bien, mais s'affute plus facilement.
Quand je dis un peut moins bien, c'est la mort non plus, on est pas à un affutage de l'Endura tout deux affutages du Salt...
C'est juste un peut moins bien quoi ...
Par contre, et pour MON utilisation, la pointe du Salt est bien plus pratique que l'Endura ou le Délica !
Au final, j'ai changé de couteau ( pour un bête CRKT point drop ) à cause de la taille et du prix du bestiaux !
La taille bien que idéal pour une prise en main correct et agréable fait peur aux mamies ( même la mienne, qui appréciait de me le piquer pour aller chercher des salades dans le jardin le trouvait trop connoté "arme"  :lol:) et ça m'ennuierais de me le faire confisquer par la maréchaussée ...

19 avril 2010 à 17:53:22
Réponse #30

Dany


J’ai le Spyderco Rock Salt en H1.

Mon retour d’utilisation :
- Je l’ai laisse dehors en campement, et ai resté mouilles plusieurs jours lors de randos humide (il pleut beaucoup dans ma région) et n’ai pas vue une trace de rouille. C’est d’ailleurs pour cela que je me suis procuré ce modèle.
- aiguisage facile par rapport aux autres spyderco ou benchmade que je possède en acier tel que VG-10 et CPM 30V.
- pour la tenue du tranchant (par rapport a autre acier inox) je n’ai que des impressions a cause de l’utilisation plutôt machette. Je peux comparer que par rapport à un couteau en carbone. Le tranchant tiens moins longtemps qu’un acier en carbone. Bon ca on s’en douté…  :D

Sur plusieurs forums us, j’ai lu des postes mentionnant que la tenue du  tranchant s’améliore a force d’aiguiser, apparemment a cause du stress de l’aiguisage qui agit un peu comme « un traitement thermique>.
Je n’ai pas assez d’aiguisage sur mon couteau pour avoir vu un changement dans le tenue de la lame.

Est-ce que l’un de vous est au courant de ce phénomène tres particulier ?

19 avril 2010 à 18:26:53
Réponse #31

pecos


Salut nemesys et dany, :)

Merci pour vos réponses ça m'éclaire un peu sur ce type d'acier et de couteau.
Je n'ai pour l'instant pas trouvé lequel de la gamme me conviendra alors je reste pour le moment avec mon vieux spyderco.
En tout cas merci a tous. ;)

Ciao

Nico...
"mieux vaut être jugé par douze que porté par six"

19 avril 2010 à 18:30:06
Réponse #32

Wapiti


Bonjour !

Tout simplement, parce que tu donnes ton angle à la lame, si quelqu'un affûte ton couteau et que toi, tu le fais après, tu vas le désaffûter, puis au fur et à mesure le tranchant va correspondre à l'angle qui t'est propre. C'est pour ça qu'un couteau est personnel, dans un foyer ce doit toujours être la même personne qui affûte les couteaux.

C'est valable aussi avec les couteaux neufs, à moins de reproduire exactement le même angle que l'émouleur, le premier affûtage lui supprime une grande partie de ses qualités coupantes. Ainsi, la première fois que son propriétaire ré-avive le tranchant, ça prend du temps selon, bien sûr, la dureté de l'acier.

Pour qu'il y est une chauffe susceptible de modifier le traitement thermique, il faudrait une meule électrique à sec. C'est entre autre pourquoi les meules sont mouillée : l'eau en plus de nettoyer la pierre à aussi pour effet d'empêcher la surchauffe du métal

Tiré de mon livre Les outils de pionniers (à paraître, en quête d'éditeurs.

La meule doit être mouillée en permanence durant son utilisation, soit par un filet d’eau coulant en continu sur son périmètre, soit par l’eau contenue dans le bac (ou ripe) situé sous la meule dans lequel elle est placée
Cette eau refroidit l’acier. Surtout, elle débarrasse la pierre des particules microscopiques de métal qui bouchent progressivement ses pores, au fur et à mesure de l’usure du fer sur le grès. Si la meule n’était pas ainsi lavée, elle perdrait rapidement ses qualités abrasives.

Voilà.

À +

20 avril 2010 à 13:52:50
Réponse #33

Dany



Citer
Tout simplement, parce que tu donnes ton angle à la lame, si quelqu'un affûte ton couteau et que toi, tu le fais après, tu vas le désaffûter, puis au fur et à mesure le tranchant va correspondre à l'angle qui t'est propre. C'est pour ça qu'un couteau est personnel, dans un foyer ce doit toujours être la même personne qui affûte les couteaux.


Salut Wapiti,

Je suis d’accord avec ce que tu dis, sur tous les points.
Mais après chercher beaucoup sur des sites anglophones, le concept qu’une lame H1 s’améliore après aiguisage revient souvent, mais sans explication.
Apres avoir relu ce fil de discussion, je crois que l’amélioration dans le temps d’une lame H1 est peut être du au phénomène d’écrouissage (voir post plus haut, numéro 6). A force de l’utiliser on stresse le tranchant qui devient plus dure (et en utilisation je parle à la fois d’user la lame en frappant et coupant, en plus de l’aiguisage)
Ce que je sais en fouillant sur le forum de Spyderco que la fabrication du couteau provient du  H1 sortie du laminoir tel quel, c.à.d. pas de traitement thermique. Donc je conçois bien que cet acier peut être amélioré par la suite. Peut être qu’un traitement par grand froid devrai produire aussi le même effet (style laisser le couteau a l’extérieur par -20 deg) ? J’ai cherche un abaque des différents états de cet acier par rapport a la température mais n’est rien trouve.
Si l’un de vous a plus de renseignement ? Cet acier sans carbone me fais poser beaucoup de questions et serai heureux d’en apprendre plus.

Amicalement
Dany
« Modifié: 20 avril 2010 à 14:41:27 par plumok »

20 avril 2010 à 14:04:14
Réponse #34

Wapiti


Attention, le froid excessif fragilise l'acier aux chocs* : joints de dilatation et de retrait des rails de chemin de fer. Avec les rails longs soudés (RLS) c'est l'alliage des soudures qui remplit cet office.

Par forte chaleur, le tranchant s'émousse plus vite.

La dureté d'un acier est donnée à une température bien précise.

*Il devient cassant comme du verre ou plutôt comme de la fonte.

À +

20 avril 2010 à 14:50:36
Réponse #35

Adonf


Attention, le froid excessif fragilise l'acier aux chocs* : joints de dilatation et de retrait des rails de chemin de fer.
Les joints de dilatation n'ont rien ou pas grand'chose à voir avec les chocs, en tout cas c'est pas leur fonction principale.

Ce que tu racontes sur l'affutage n'a rien à voir avec l'écrouissage.

L'écrouissage ça consiste à amener le matériau dans sa zone de déformation plastique, ce qui se traduit en général par une plus grande dureté locale en contrepartie d'une plus grande fragilité locale (le matériau devient plus dur quand il s'approche de la rupture).
Donc l'acier devrait être "améliorable" en le déformant, c-a-d prosaïquement en tirant dessus.
Le refroidir ne devrait servir strictement à rien.
Quand à l'améliorer en l'aiguisant ça reste assez improbable puisque le principe c'est quand même plutôt de la matière.
Le H1 c'est un acier "différent" mais c'est pas pour autant qu'il a des propriétés surnaturelles. Si c'était le cas les gens se battraient pour en avoir, j'ai pas l'impression que ce soir le cas.

20 avril 2010 à 15:12:34
Réponse #36

Wapiti


Mea culpa Adonf, je voulais juste souligner les dilatations et retraits du métal selon le T° avec pour conséquence une modification de sa structure, c'est pour ça que j'ai pris l'exemple des rails.

Oui l'écrouissage est du au martelage (ou action similaire) à froid.

Je parle de l'amélioration des qualités tranchantes par l'optimisation de l'angle d'affûtage qu'on trouve plus ou moins à tâtons tant qu'on a pas une bonne expérience de l'aiguisage.

À +

20 avril 2010 à 15:22:08
Réponse #37

lambda


Par forte chaleur, le tranchant s'émousse plus vite.

Salut,

Attention Wapiti, si ce que tu appelles "grosse chaleur" correspond à celle à laquelle peut-être soumis l'utilisateur avec son couteau (désert, jungle, que sais-je... entre 30 et 40°C par exemple), la température a laquelle sera soumise la lame ne sera pas assez élevée pour avoir un réel effet de modification des traîtements thermiques d'origine: en effet la plage de température des revenus que subit une lame est généralement comprise (à la louche) entre 120-150°C et 300-350°C, et cela pour pas mal d'aciers non alliés et alliés.
Donc les 30 ou 40°C subie par la lame au cours de forte chaleur sont bien en dessous de cet intervale et n'influencent pas vraiment la qualité et durabilité du tranchant d'une lame.

Enfin, je pense...

a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

20 avril 2010 à 15:39:59
Réponse #38

Wapiti


C'est vrai Stéphane.

J'ai cependant remarqué que j'affûtais plus souvent et plus facilement l'été que l'hiver. C'est tout ! Pourquoi ? Peut-être parce que j'ai un sens tactile plus sensible ?

À +


20 avril 2010 à 15:50:16
Réponse #39

lambda


C'est peut être possible en effet...

Une autre possibilité est que peut-être en été, pour des activités extérieures régulières et intensives, les matériaux étant amenés à être découpés peuvent être un peu plus recouverts de poussière minérales abrasives, et donc agrssives pour le tranchant, apportées par le vent, qu'en hiver ou précipitation après précipitation l'aomosphère, ainsi que la surface des matériaux exposés aux intempéries sont "lessivés" de ces poussière, les sols étant humides et susceptibles, en hiver, aussi de relacher moins de poussières suite à un coup de vent qu'en été...

Je l'avoue, la "théorie" reste faiblarde, mais bon...  :-[

a+,
Lambda

« Modifié: 20 avril 2010 à 17:46:29 par lambda »
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

30 avril 2010 à 08:50:58
Réponse #40

Dany


j’ai retrouvé un poste américain parlant du H1 datant de 2003, de Sal le développeur des couteaux Spyderco qui a introduit le H1 et beaucoup des modèles existant de Spyrderco.

http://www.bladeforums.com/forums/showthread.php?t=239015&page=2

<< H-1 is a fairly new steel and still has much remaining to learn. We're not going to run out and make everything in H-1. Edge retention, in our tresting was not as good as 440C, ATS-34 or VG-10 in plain edges. Serrations were very good.>>

Je traduis rapidement:

<<
Hi1 est un acier plutôt récent et beaucoup reste à apprendre. Nous n’allons pas  abandonner les autres aciers et tout fabriquer en H1. La tenue du tranchant lors de nos tests n’est  pas aussi bon que le 440C, ATS-34 ou le VG-10 dans les lames pleines. Avec les lames avec dentitions les tests sont  très bon.
>>

A propos des tests de Spyderco :

<<we use a CATRA to test with. We have a regular tech that is always testing so we have a fair amount of data.  The CATRA "Sharpness" test is measuring the first 3 cuts in millimeters of cut. A very sharp knife will initially cut more. It's not ideal, but very consistant and certainly the best we've seen to date.
Edge retention is the total card cut in millemeters after a specified number of cuts. It is also very consistant.>>

en francais:
<<
On utilize le test CATRA. On a toujours le même technicien qui test de façon régulier, donc nous avons beaucoup de données. Le test de « coupe/aiguisage » CATRA mesure les 3 premières coupes en longueur en mm . Un couteau très aiguise va au début coupé beaucoup. Ce n’est pas idéal, mais très consistent et certainement le meilleur que nous avons a ce jour (rappel on est en 2003)
>>

Donc voila une réponse plus adapte sur la performance de cet acier… il ne coupe pas longtemps mais il s’aiguise aussi rapidement

02 mai 2010 à 03:48:35
Réponse #41

djinnzfree


Spyderco Tasman H1 »plein edge«.
J'avais vu voilà qques temps sur le forum de Spyderco un Crabier des Neiges Alaska dont le Salt H1 avait littéralement congeler sur le pont de son bateau... 1 mois sans dégeler... aucune trace de rouille.
Mon Tasman a passé une nuit en congélateur dans de l'eau douce devenue glace. Fonctionne toujours aussi bien, sans jeu ni axial ni radial. Le temps dira si j'ai fait une erreur de gelé le couteau pour une photo!

ou

ou

05 septembre 2010 à 11:25:20
Réponse #42

Marksman124


Bonjour,
Concernant le Petzl, c'est sûr que ce n'est pas la qualité Spyderco mais pas non plus le prix donc pour un usage occasionnel...
Conçu à la base principalement pour couper les cordages (sous tension) et pourquoi pas en milieu humide et ce même avec des gants!
Perso je n'ai pas trop de mal à l'ouvrir d'une seule main mais il a tendance  à prendre du jeu avec l'âge et vu qu'il n'y a aucune sécurité dessus...(faut que je regarde du côté de l'axe).
Et bien sûr il est "mousquetonable".
Tout ça pour 15€ mais ce n'est pas du spyderco ça c'est certain...

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité