Nos Partenaires

Auteur Sujet: Préparer une rando (eau, etc.)  (Lu 7220 fois)

02 juillet 2005 à 22:43:40
Lu 7220 fois

Ancien forum



Posté par DavidManise

Citation de: fabsah  link=1120159491/15#19 date=1120322446
Je me rappel d'une randonnée dans le Verdon y'a 11 ans, en plein mois d'aout, ou j'ai bu 6 litres sur la journée sans uriner. Et encore, la derniere heure de marche, on était tous à sec. Ce fut une horreur, un amie à moi a failli tomber dans les pommes. C'était tres mal préparé comme rando, mais j'y connaissais rien à l'époque. C'était ma premiere vrai randonnée. On a eu du pot que ca se passe bien.


Bon, je pense que ce petit paragraphe là mérite un sujet pour lui tout seul...  :)

Comment on prépare une rando ?

C'est un truc que presque personne ne fait, mais il y a des millions de trucs à prévoir...

Déjà, vous aviez apparemment prévu pas mal d'eau pour la journée, ce qui est bien...  Perso, je sais que par temps chaud il me faut 1 litre d'eau à l'heure à la montée, et 0,5 litre à l'heure à la descente.  Mais bon je suis pas le modèle économique...  

Si je pars pour une rando de, disons 1200 mètres de D+, je fais le calcul suivant :

Montée : 1200 m @ 300 m à l'heure = 4 heures = 4 litres
Descente : 1200 m @ 600 m à l'heure = 2 heures = 1 litre...  

Donc 5 litres d'eau au total.

Sauf coup de bol, en plein été dans le Vercors les sources sont soit à sec, soit de très mauvaise qualité.  Donc je prends les 5 litres sur mon dos dès le départ.  

Aussi, selon le sentier qu'on veut faire, je choisis l'heure du départ en fonction de l'exposition au soleil...  Si on doit monter sur une pente exposée au sud, je vais pas partir en fin de matinée.  Soit on part très tôt le matin, soit on part carrément en fin d'après-midi et on dort en haut...

Celà dit, je fais de moins en moins de randos comme ça, avec un objectif et un sentier à suivre.  Je préfère de loin partir et suivre mes pieds, et voir si je vais pas trouver un truc que je ne savais pas que je cherchais ;)

Dans ces cas là, j'ai toujours une bonne réserve d'eau et des moyens efficaces de rendre potable les différents liquides que je rencontre...  

Récemment j'ai décidé que mes moyens "primitifs" de traitement de l'eau ne valaient pas un bon filtre...  Après, notamment, être encore tombé sur une source complètement dégueulasse, bourrée de bestioles et d'algues...  Même traitée au chlore ce genre de flotte chaude et bourrée de nutriments ne m'inspirait pas confiance (j'avais notamment peur des cyanotoxines).  

Finalement, un peu plus loin (en suivant un tuyau) on a fini par trouver un bassin de récupération d'eau de pluie (apluvium ?)...  L'eau y était encore pas très propre (bestioles, débris de bâche plastique, algues) mais c'était nettement moins glauque.  Enfin bon j'ai filtré (au bandana) un peu moins d'un litre, puis j'ai traité avec un micropur MP1...  L'ennui c'est que comme la filtration au bandana (par capilarité) est très lente (1 L à l'heure environs) j'avais environs 0,7 L et non pas 1L, la concentration de chlore dans ma flotte était insupportable.  J'ai du une gorgée et ça m'a carrément cramé la langue et la gorge...  Bref, du coup on est redescendus plus vite que prévu par cause du manque de flotte digne de ce nom.  

Dans une situation de survie j'aurais évidemment pris le temps de filtrer pile 1 L et de la traiter correctement, mais là, dans le contexte, l'impossibilité de traiter rapidement et efficacement 1-2 L de flotte nous a obligé à redescendre...  Bref, mon prochain achat c'est un filtre céramique avec une cartouche au charbon activé.

Voilà :)

Sinon, les cartes IGN c'est bien tant qu'on colle aux GR, mais dès qu'on quitte un peu les sentiers battus, elles sont très rarement à jour au niveau végétation et routes/sentiers.  Souvent je vois un champ sur la carte et je suis dans une jeune forêt/broussailles...  et souvent les sentiers sont introuvables : complètement repoussés.  Bref, même si les villes s'étendent, la végétation ne nous attend pas pour faire son travail, et c'est très bien...

Ciao ;)

David

03 juillet 2005 à 08:52:23
Réponse #1

Ancien forum



Posté par fabsah

Tres intéréssant, comme d'hab. Merci David !

Comme tu le dis, notre seul préparation plus ou moins correcte était l'eau. Contexte : on était une bande d'ado en vacances sous tente pres du lac Sainte Croix. On avait un adulte avec nous (le papa de l'amie dont j'ai parlé plus tot). Tous completement INCONSCIENTS ! Genre, nos sacs d'école pour porter le "matos", pas de trousse de premiers secours, pas de vetements supplémentaires, des betes tennis pour marcher, pas de PQ, pas de couteau, pas de briquet, juste la flotte et la bouffe. J'en ai des frissons dans le dos, quand j'y repense.

Bon, c'était le sentier Martel (une partie du GR12 je crois), donc bcp de passage. Mais quand meme.

C'est sur que à refaire maintenant, avec ce que je sais (mes connaissances sont loin d'être encyclopédiques, mais suffisantes pour ce genre de rando) ca se passerait beaucoup mieux.

Je suis vachement interessé par ton expérience avec le filtre à ceramique. J'y pense aussi depuis longtemps. Sais-tu deja plus ou moins vers quelle marque et quel modèle tu vas t'orienter ?

Interessant aussi ton expérience avec le micropur. Je ne pensais pas qu'une différence de 30% dans le volume d'eau rendrait le tout impropre à la conso. Penses-tu qu'il aurait été possible de couper une partie du comprimé avant de le mettre dans la flotte ? Un peu moins que la moitié, par exemple ? C'est petit ces trucs la, c'est vrai.

A bientot !

04 juillet 2005 à 11:17:52
Réponse #2

Ancien forum



Posté par Falcon

Je sui s également à la recherche d'une pompe-filtre à eau car c'est ce qui me semble être un bon compromis à l'heure actuelle.(en plus des méthodes plus primitive!)
Une des marques qui semblent faire réference en ce moment est "Katadyn" qui propose qques modéles interessants (filtre céramique 0,2/0,3µ , charbon actif et capacité de filtration par minute très honnête), mais il faut tout de même débourser 100 à 150€ mini.
Howling Mike nous avait très succintement parlé du sien à savoir le "guardian" de sweetwater.
Si l'un d'entre nous trouve une "bonne" adresse, qu'il se fasse connaitre!!... ;)

Aymeric

04 juillet 2005 à 16:01:06
Réponse #3

Ancien forum



Posté par DavidManise

Perso je compte pas investir énormément...  En fait je pense qu'un filte à 1 micron + cartouche de charbon actif est suffisant, dans la mesure où de toute manière il faut traiter chimiquement après la filtration : aucun filtre (sauf membrane / osmose inverse) n'est assez fin pour filtrer les virus.  

Donc en fait, le but du filtre est pas d'éliminer toutes les petites bestioles (ça c'est le chlore qui s'en occupe).  Le but du filtre est de :

1) débarasser la flotte des particules en suspension (qui vont nuire à l'action du chlore) et des plus gros micro-organismes (gros protozoaires et kystes, oeufs de parasites, larves...).  Pour ça, 1 micron suffit largement.

2) débarasser la flotte d'une bonne partie des toxines déjà présentes (engrais, pesticides, et cyanotoxines pour ne nommer que celles-ci).  Pour ça, il faut du charbon actif.

Donc, en gros, je filtre à 1 micron, ça passe dans le charbon actif qui adsorbe les toxines (et les sales goûts, accessoirement), et puis je traite avec un comprimé qui n'a, du coup, plus vraiment besoin d'être très costaud (comme c'est le cas du MP1).  Un petit hydroclonazole suffira.

Les comprimés Micropur MP1 sont relativement gros comparé aux autres.  J'aurais facilement pu le couper (attention de pas les manipuler avec les doigts mouillés par contre, sinon ça brûle la peau).  J'aurais aussi facilement pu attendre 30 minutes de plus pour avoir un litre complet et donc de l'eau potable...  bien qu'avec un fort arrière-goût de piscine  ;)

Ciao ;)

David

04 juillet 2005 à 17:13:03
Réponse #4

Ancien forum



Posté par fabsah

Citation de: DavidManise  link=1120337021/0#3 date=1120485666
Perso je compte pas investir énormément...  En fait je pense qu'un filte à 1 micron + cartouche de charbon actif est suffisant, dans la mesure où de toute manière il faut traiter chimiquement après la filtration : aucun filtre (sauf membrane / osmose inverse) n'est assez fin pour filtrer les virus.  



Qu'est-ce que tu comptes acheter/conseilles dans cette gamme de filtre ?



05 juillet 2005 à 19:41:28
Réponse #5

Ancien forum



Posté par gapmo

Salut,  :)

Intéressant tout ça... Mais donc d'après ce que je viens de lire, il faut donc en conclure que le fait de faire bouillir l'eau (après l'avoir filtré au bandana) ne suffit pas à tuer les microbes, micro-bestioles et autres saloperies qu'on peut trouver dans les cours d'eau naturels ?

Bon pour la pollution de nature chimique, j'avais déjà entendu dire je crois que ça ne suffisait pas de faire bouillir... Mais pour les ''saloperies naturelles'' non plus alors ?

Dans quel cas la cuisson de l'eau suffit alors... Seulement dans les cas où l'eau est presque propre ?  ::)

05 juillet 2005 à 21:21:51
Réponse #6

Ancien forum



Posté par DavidManise

L'ébullition permet de rendre l'eau sûre d'un point de vue microbiologique.  Mais perso j'ai déjà vu des eaux sûres du point de vue microbiologique que j'aurais pas eu envie de boire tellement elles étaient dégueulasses ;)

Le filtre a l'avantage de nettoyer l'eau pas mal, et de la rendre un poil moins dégueu.  Pour moi, ça n'est pas nécessairement une nécessité de survie, mais pour la rando et les promenades, ça peut être cool quand-même ;)

On a parlé en long en large et en travers de la purification de l'eau dans le fil suivant : L'eau potable, où la trouver ?.  Je ne vais pas répéter tout ce qui a été dit...  mais c'était intéressant :)

Ciao ;)

David

05 juillet 2005 à 21:26:45
Réponse #7

Ancien forum



Posté par gapmo

Oups !

Mea culpa...   :P  ;D

Merci, j'irai voir ça de plus près.  :)

06 juillet 2005 à 12:44:25
Réponse #8

Ancien forum



Posté par DavidManise

Aucun problème ;)

Ça me fait penser que quelqu'un (j'ai oublié qui, désolé...) m'avait touché deux mots au sujet d'une FAQ.  

Faudrait qu'on en discute (je lance un nouveau fil dès que j'ai cinq minutes).

Ciao ;)

David

06 juillet 2005 à 21:09:17
Réponse #9

Ancien forum



Posté par maximil

J'avais évoqué le sujet de la FAQ vite fait dans un mail il me semnle...  ::)  ;D

08 juillet 2005 à 12:06:42
Réponse #10

Ancien forum



Posté par Peyo

Bon j'ai lu vos posts mais je me pose une question: où est-ce que vous évoluez pour vous trouvez face à ce genre d'eaux...?
Pour ma part en montagne (90% de mes prégrinations), l'eau est souvent limpide et un Acquatabs (moins cher que Micropur)suffit.
Pour les cas où l'eau est vraiment "glauque" comme dirait David, j'utilise un filtre à café placé dans un cône en alu un peu épais (style barquette de lasagnes). Et aprés je traite avec un cacheton.
J'avais fait ça avec l'eau d'une flaque d'eau vraiment boueuse et malgré une eau au final pas totalement claire, je n'ai pas été malade. 8)
Mon petit système pèse environ 40 g (vous vérez que pour moi le poids est un des critères premiers de mon approche, MUL avant tout ;D

08 juillet 2005 à 12:46:10
Réponse #11

Ancien forum



Posté par DavidManise

Eh ben pour ma part je suis dans le Vercors.  C'est un massif calcaire (roche soluble), et donc c'est un vrai gruyère.  L'eau s'infiltre et s'écoule très vite après les pluies et la fonte des neiges, du coup c'est très très sec.  Pas de lacs, peu de marécages, et les ruisseaux, on n'en parle même pas.  Sauf après un orage ou au début du printemps, ils sont à sec.

On trouve quelques sources d'eau claire ici et là, mais elles sont rares, et en été elles sont souvent peu fiables (écoulement intermittent) ou carrément à sec.  Donc, en général, je dois trouver des points d'eau de surface, ou encore de petites retenues d'eau (naturelles ou artificielles), où l'eau est souvent stagnante et souvent très, très... glauque ;)

Mon meilleur souvenir de ce genre est un trou de gadoue creusé (et copieusement arrosé) par les sangliers...  Ça faisait plus de 6h que je cherchais désespérément à boire.  Il faisait très chaud, et je commençais à être sérieusement déshydraté.  J'ai donc récolté un peu de ce liquide infâme, que j'ai filtré avec un bandana, traité à l'iode, et...  tenté de boire.  C'était tellement dégueu que j'ai bien failli vomir.  Finalement j'ai ajouté un cachet de vitamine C effervescent à saveur d'orange et ça a aidé.  J'ai pu boire un litre.  Après, le dégoût a pris le pas sur la soif, ce qui, selon moi, a voulu dire que je commençais à me réhydrater <rire>

Évidemment, si je restais sur les sentiers battus, j'aurais moins de mal à trouver.  La plupart des GR et des sentiers fréquentés tiennent bien compte du problème de l'eau et donnent souvent accès à des sources d'eau pure.  Mais bon...  je préfère la tranquilité et la solitude.

Ciao :)

David

08 juillet 2005 à 16:28:25
Réponse #12

Ancien forum



Posté par Peyo

moi je te dis ça parce que j'évolue surtout dans les Hautes Alpes (Ecrins,Valgaudemar, Queyras...) et là en dehors des sentiers c'est bien souvent l'orgie au niveau eau, un bidon de un demi litre suffit souvent pour aller de points d'eau en points d'eau (que je ne traite pas toujours).
Mais fonction de ce que tu me dis je comprends mieux pourquoi tu veux te mettre au filtre. :-X

13 juillet 2005 à 23:49:46
Réponse #13

Ancien forum



Posté par maximil

Perso, je souhaite m'acheter di'ci peu un filtre aussi: tant pour avoir de l'eau potable en rando, qu'en cas de problèmes d'eau potable en ville.
Pareil: prix minimum 100 euros, avec le charbon à changer asssez souvent je trouve chez Katadyn. Il y a mieux mais c'est beaucoup plus cher: donc David (ou un autre) tu as une bonne idée/plan/conseil pour l'achat, on pourrait peut être même se regrouper sur le forum
Ne serait-ce pas quelque chose à faire: des commandes groupées pour certains sites ou objet ?

13 janvier 2017 à 23:35:53
Réponse #14

Hurgoz


Yo,

Un post de 2005....c'est plus du déterrage, c'est de la spéléo! ;#

Simplement pour vous signaler ces conseils d'un sauveteur du PGHM de Cham' parus sur le site de Crosscall: http://crosscall.com/crosscall-conseils-securite/

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité