Nos Partenaires

Auteur Sujet: [projet] 2 jours 1 nuit dans les gorges de la Loire...  (Lu 1821 fois)

22 mai 2012 à 19:36:01
Lu 1821 fois

Dalz


Salut,

Mon neveu est un apprenti homme sauvage ET une grosse chochotte... (genre il adore pécher en eau vive mais ne boira jamais dans la même bouteille qu'un membre de sa famille sain de corps et d'esprit). Il aime aussi dormir.

Et étant donné que je suis short financièrement et que son anniversaire arrive, je l'amènerai bien dans la verte en mode apprendre en s'amusant.

Seulement je suis moi-même en mode apprentissage des bases, du coup je ne veux ni prendre "trop" de risque (ce sera plus risqué que de l'inviter à dormir à la maison...) ni rendre le truc totalement pourri.

J'aimerais avoir éventuellement vos retour / expérience là dessus (Sur ce type d'expérience, pas de redit de ce qu'on peut lire ici, c'est pas le but hein... Je pense faire un pré test du truc d'ici quelques jours)

J'aimerais faire un truc en mode "niveau 1" pour ceux qui ont fait des stages, mais sans le "feu", car pas le droit.

- dodo avec tarp+duvert+poncho/couverture de survie par terre
- manger je prendrai 2 rations de l'armée parce que c'est pratique et pas le droit de faire du feu + quart et couvert (mais avec les mini machin pour cuire ça ira)
- outils : couteau (mora) pour moi (+scie pliante, just in case) et lui (je sais pas quoi... Je pense chopper un petit opinel, voir avec ces parents, des conseils ?)avec un cours dessus.
- Vêtement : tout sur nous+ un petit backup en cas de soucis.
- trousse premier secours + portable (basique, bobologie et urgence (tampon relai tout ça, j'ai mon PSC1 et l'AFPS avant, même si ça date un peu).
- 5 litres de flotte + kit purification. C'est là que je suis pas super détendu. Je connais les principes, j'ai pratiqué un peu mais c'est pas mal agricole du coup je me tourne vers vous pour des conseils (genre on fait le cours, mais juste pour le cours et je prends 10L de flotte, ou bouillir + purifier ça va ?)

J'irai dans un terrain pas trop fréquenté et que je connais, ou il y a du réseau.

Mais voilà, qu'est ce que vous me conseillez de faire, pas faire, prévoir ou éviter, tout ça ? Je suis vraiment preneur car je m'y prend à l'avance, mais pas tant que ça... (dans 2 mois)

EDIT : un réchaud du coup... mais alors quoi, je sais pas encore.
« Modifié: 22 mai 2012 à 19:48:29 par Dalz »

22 mai 2012 à 20:49:40
Réponse #1

Rosetta


LE truc important : "elle" a quelle âge la chochotte ?  ;#
a bove ante ab asino retro a stulto undique caveto

23 mai 2012 à 13:22:18
Réponse #2

Dalz


Euh, en fait c'est "il" c'est juste que "une chochotte" c'est féminin ^_^

Il a une dizaine d'année, donc c'est un petit n'enfant...

23 mai 2012 à 15:42:25
Réponse #3

adario


Salut a toi DALZ,les gorges de la Loire c' est mon secteur et de plus mon fils et le neuveu de ma compagne,tous les deux onze ans et passionné par la vie nature.Jai le même  type de projet pour les deux kid's qui ont déjà quelques notions, mais loin d’être maîtrisées .C'est mont premier post et je ne pense pas avoir pour le moment du signal a émettre .tu peut passer en mp,mail,....pour faire du bruit ailleurs sur ce sujet en attendant éventuellement de pouvoir faire un retour d’expérience constructif .

23 mai 2012 à 17:45:19
Réponse #4

CyrilH


Citer
dodo avec tarp+duvert+poncho/couverture de survie par terre
Tu n'as pas peur que ça soit raide pour le dos  pour une 1ere fois?
Un petit tapis de sol, c'est pas mal.

Tarp ou tente, c'est certainement pas moi qui vais re-re-re-re(...)lancer ce débat. C'est affaire de goût.

Citer
ou bouillir + purifier ça va ?
Je suis loin d'être expert en la matière. MAIS, faire bouillir l'eau qu'on boit en rando, c'est long. Et il faut porter l'énergie pour faire bouillir.
La pollution chimique (agricole) me semble plus problématique effectivement que la pollution organique.

Je sais pas, mais faire tout bouillir, il faut prévoir du temps et du gaz.


23 mai 2012 à 18:03:19
Réponse #5

Pierrot


Citer
- dodo avec tarp+duvert+poncho/couverture de survie par terre

Obligatoirement un matelas mousse pour isoler le duvet du sol et conserver la chaleur, sinon tu vas te retrouver avec un gamin frigorifié qui ne voudra plus entendre parler d'aller dormir dehors.

25 mai 2012 à 11:11:53
Réponse #6

Dalz


Fin juin la nuit descend rarement sous la barre des 15 °C et je pensais vêtement + duvet (il aura un très bon duvet (je sais pas en quelle matière pour le moment) suffisant... Et non apparemment, donc je prendrai un matelas en plus. Merci.

Je prendrai aussi un réchaud à gaz pour faire boullir l'eau et tout, je n'y avais pas pensé... Je sais pas pourquoi.

Pour la pollution chimique, j'aviserai sur place en fonction de là ou on est, s'il faut je ferai exprès d'aller camper "haut" proche des sources, ça limitera le risque, m'enfin, je verrai.

Faut que je pense aussi à prendre quelques photos.




25 mai 2012 à 11:23:10
Réponse #7

Rosetta


Il y a toujours des choses auxquelles on ne pense pas (j'avais bien compris que c'était un garçon d'où les guillemets ^^).

Mais oui il va falloir doser pour éviter de le dégoûter. Déjà il ne fera probablement pas froid ce qui est un bon point, mais je plussoie pour le matelas, impossible d'en faire l'économie.

Tiens, regarde où j'ai emmené ma chochote à moi : http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,55470.0.html et juste avant http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,51517.0.html ;  ça te donnera peut-être des idées.

Nous pensions avoir tout prévu, mais non  ;#
L'important est que tu prévoies ce qu'il faut pour assurer au maximum votre (sa) sécurité. Et que tu connaisses le terrain de manière à être surpris le moins possible par les contraintes que tu trouveras sur place.

Tu parles de gorges de la Loire donc je me permets simplement de te signaler qu'il serait bon de vous placer loin de l'eau (pas uniquement à cause du risque de crue subite, mais surtout parce que se réveiller dans un duvet trempé c'est bien pourri quand même ^^).
a bove ante ab asino retro a stulto undique caveto

25 mai 2012 à 11:25:05
Réponse #8

Pouçot


Fin juin la nuit descend rarement sous la barre des 15 °C

Il suffit d'une fois...  :-\
Tache donc de prévoir en conséquence, cela doit être difficile de gérer un gosse qui a froid, seul et au milieu des bois...

Je prendrai aussi un réchaud à gaz

Quand tu utilises le mot "prendre", tu veux dire emmener ou acheter? Car j'ai lu plus haut que tu étais sur la paille, tu peux donc éviter cette dépense et prendre avec toi un P3RS.
1 canette = 0.5 € / 1 L alcool à bruler = 1 € et t'es le roi du pétrole.

25 mai 2012 à 11:28:17
Réponse #9

Pierrot


Pour étayer mon affirmation , j'ai une fois testé de dormir sans matelas mousse, en plein été, je me suis gelé toute la nuit.
Au matin, quand je me suis levé frigorifié, le sol sur lequel j'avais dormi semblait brulant sous mes pieds nus....  :lol:

C'est là que l'on comprends l'intérêt d'un isolant et qu'ensuite on s'en rappelle.  :lol:

Et ça fait la différence entre une bonne nuit et une galère.

Sinon je trouve ton idée excellente et je n'ai qu'une hâte, c'est que mon petit fils soit assez grand pour pouvoir moi aussi l'amener dormir dehors.

25 mai 2012 à 11:39:49
Réponse #10

VieuxMora


Bonjour,

Très bonne idée, j'ai fait camper mes mômes quand ils étaient jeunes dans toutes conditions (sauf sur neige)

Le matelas est un isolant, on peut s'en passer à condition de créer une couche d'isolation très épaisse (donc longue à ramasser et à préparer, 1/2 heure au moins) avec les éléments végétaux présents. Herbes sèches, fougères, toutes petite branches de sapin plantées serrées façon matelas de fakir, etc. à improviser selon les ressources du site. Evite quand même les enveloppes de chataîgnes  ;#
Tout cela à poser sous la couverture de survie bien sûr, au besoin dans un ou deux sacs poubelles grand modèle (c'est le début du luxe !)

Les matelas mousse n'ont pas toujours existé, dans les annèes 60 on campait/ bivouquait avec un tapis de sol, sans tente même en hiver, s'il ne pleuvait pas. les duvets étaient assez standard et pas aussi performants qu'aujourd'hui.

Ce qui est important aussi c'est de trouver un point qui ne sera pas situé sur un courant d'air froid durant la nuit, s'il y a de la pente, l'air froid "coulera" comme un ruisseau dans les creux, les rigoles, les thalweg. Evite la proximité d'un ruisseau, plutôt un replat en hauteur, mais abrité sous des arbres sans vue directe du ciel qui fait glacière la nuit.

Mes 2°

25 mai 2012 à 11:50:01
Réponse #11

Mrod


Bonjour,

Pas mal de questions, voici ma petite contribution.

Déjà ne part pas avec trop d'exigences. Faire un "Niveau 1" comme tu dis c'est déjà beaucoup, part plutôt sur du "niveau 0" = première expérience dehors et met tout les moyens en oeuvre pour que ce soit une bonne expérience pour vous deux. Ce qui est bien avec les gosses c'est qu'il n'ont pas besoin de beaucoup.
Pour ceux de ma compagne planter le tarp et bivouaquer au font du jardin (parc de 5ha quand même) c'est comme aller au bout du monde.
Il faut aussi penser ludique et pratique, oublier un peu le théorique ou de façon très simple avec mise en application directe.

Pour ce faire:
- N'hésites pas à partir avec plus que ce qu'il faut genre des couvertures en plus des duvets, etc. Les tapis de sol super important ce qui n'empêche pas de s'en faire un végétal.
- Choisi un lieu de camp accessible en voiture ça permet de pas avoir à ce prendre la tête niveau matos et déplacements.
- Pour l'eau te prends pas la tête, emporte ce qu'il vous faut voir plus. Cela ne t’empêche pas d'aborder de façon théorique et pratique sa purification.
- Pour le couteau, opinel n°6 à bout rond (moins de 10€, couleur au choix) fera un super cadeau d'anniversaire qu'il pourra conserver en souvenir. Les consignes de base à lui transmettre: couteau toujours fermé quand on a fini de s'en servir (pas posé par terre ni planté). Toujours verrouiller la virole quand ouvert ou fermé. Toujours être assis quand on l'utilise avec personnes autour à distance de bras. Toujours couper vers l'extérieur, jamais vers soi. La main qui ne tiens pas le couteau (gauche si droitier) toujours derrière la lame et dans tout les cas aucun membres dans la trajectoire de coupe.
- Pour la bouffe part plutôt sur des valeurs sûres, une bonne bouffe c'est 50% de la réussite d'une sortie. Des truc facile à faire genre purée saucisses ou même un cassoulet en boîte pour le soir et le midi sandwichs. Tu peux même faire les courses avec lui et le laisser choisir en lui expliquant les contraintes (temps de cuisson rapide, nécessite peu d’ustensiles, budget limité, etc).
- Pour le feu, le réchaud à gaz est rapide et très pratique. En plus essaye de trouver une boîte de conserve de collectivité (dans un restau ou autre), tu fait des trous dedans (assez gros mais pas trop) et ça fait un super réchaud à bois et un bon remplacement du feu de camp pour le soir. Un exemple en photo:


Voici les photos de la premières sorties avec les loulous de ma douce, à l'époque 3,5 et 7 ans. J'avais fait exactement comme les conseilles que je viens de te donner




Pour rappel: Le principe d'isolation en bivouac c'est une couche au dessus pour trois en dessous ! Dessus duvet, dessous duvet, tapis de sol et poncho ou couverture de survie ou autre.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

25 mai 2012 à 13:49:33
Réponse #12

Dalz


Salut à tous,

Merci beaucoup pour vos conseils.

Merci pour l'idée du réchaud brico, mais je crois que les parents du dit cousin possède un réchaud. Sinon je prends pour le réchaud à bois, mais on sera en Juin dans une zone à risque (bois, herbe seches...) donc de toute façon le feu de ce genre c'est mort.

Pour le couteau c'est ce à quoi je pensais, une enveloppe avec l'opinel + un ptit mot pour aller crapahuter.

Le gamin dors très souvent seul dans le jardin dans une cabane de fortune, donc de ce côté là il est acculturé, même si c'est clair que dormir à 10m de la maison c'est pas comme 10 km en terme de distance ressentie ^_^

Je suis vraiment dans l'idée de pas laisser une seule trace, et le matelas végétal c'est pas que je suis feignant, mais c'est qu'après il faut l'effacer et surtout que je n'ai pas encore assez d'entrainement... Et je n'en aurai pas assez d'ici là. Donc je pense prendre un coin confortable et emmener un tapis de sol D4 a 3€, just in case.


 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité