Nos Partenaires

Auteur Sujet: Conserver les aliments sans electricite, des solutions?  (Lu 7937 fois)

15 mai 2012 à 17:56:16
Lu 7937 fois

ours38


Bonjour,
Je n'ai pas trouve de post similaire donc je me lance
Je vis sans eau ni electricite en Alaska, je suis certain que certaines personne ici sont pleine de connaissance a propos de moyens faciles a mettre en oeuvre pour refrigerer des aliments sans electricite.
Pour le moment nous n'avons qu'une simple glaciere que nous avons enterre a 50cm de profondeur, une planche est posee dessus afin de ne pas rechauffe l'ensemble.
La technique marche pour le moment mais il ne fait pas tres chaud et la glaciere est pose directement sur le permafrost qui devrait fondre d'ici un petit mois, nous laissant dans le doute...
Serons nous oblige de creuser plus, ca risque de pas etre tres pratique pour aller chercher le lait le matin :D, ou devrait on trouver une autre solution?
Nous allons garnir la planche en bois d'isolant afin de reflechir la fraicheur venant du sol, j'avais un frigo similaire lorsque je randonnais en Norvege mais sur un plus petit litrage, je ne sais pas ce que ca vaut sur un trou de 1m sur 50cm...
Des idees?
« Modifié: 15 mai 2012 à 22:21:36 par ours38 »
Vie actuellement dans une  petite communaute a 50 km de Fairbanks en Alaska
Notre blog (en anglais) http://alaskan-escape.blogspot.com/

15 mai 2012 à 19:51:48
Réponse #1

azur


Je crains que tu ne sois obligé de creuser profond: nos ancêtres n'avaient, pour tenir les aliments au frais, que leurs caves, et les glacières, lorsqu'elles existaient, étaient vastes et profondes pour y stocker une quantité de glace assez conséquente.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

15 mai 2012 à 19:57:54
Réponse #2

Gros Calou


Il y a à Paris un quartier qui s'appelle la Glacière et ce nom viens du fait que l'hiver les gens découpaient de la glace et l'enterrais dans de la tourbe et avaient de la glace pour l'été, visiblement la tourbe gardait cette glace intact. Peut-être une piste  ;)

15 mai 2012 à 20:38:47
Réponse #3

Kilbith


Bonjour,

AMHA, en "low tech" on n'a pas 36 méthodes pour avoir une conservation inférieure à la température ambiante :

- contenant étanche attaché dans le lit d'un cours d'eau (de fonte si possible)
- produit dans une jarre poreuse (ou recouvert d'un linge) que l'on maintien humide (ex : par une coupelle à la base). Un courant d'air améliore le processus.
- La glacière isolée que l'on charge de glace en hiver, procédé ancien : http://portail.atilf.fr/cgi-bin/getobject_?a.53:119./var/artfla/encyclopedie/textdata/IMAGE/

Une fois la glace hivernale stockée, on peut utiliser un réfrigérateur fonctionnant à l'aide de la glace (voir à "icebox" ex : http://www.ebay.com/itm/1923-MCCRAY-REFRIGERATOR-KITCHEN-DECOR-ICE-BOX-WOOD-AD-/300702892498)
« Modifié: 15 mai 2012 à 20:55:12 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

15 mai 2012 à 21:30:41
Réponse #4

Bison


Bonsoir,

Il n'existe pas des réchauds au gaz?

Evidemment, faut se faire livrer les bonbonnes ...
Mais c'est plus facile que tirer une ligne électrique.
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

15 mai 2012 à 21:39:44
Réponse #5

azur


Sur ce site, on trouve des réfrigérateurs fonctionnant au gaz ou au pétrole: http://www.neb.fr/speciaux.htm
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

15 mai 2012 à 22:20:57
Réponse #6

ours38


Merci pour les conseils, je reste ici qu'un an ou trois grands maximum, donc aucun investissement, j'ai acces au congelateur de la maison d'a cote qui utilise l'energie solaire.
Je me demandais juste si il y avait une autre solution que de congeler des pains de glace pendant tout l'ete.
Pour le moment on a creuser ca
Et mis une planche par dessus
que l'on va isoler par la suite, si c'est la seule solution nous mixerons la solution glace avec le frigo enterre
Vie actuellement dans une  petite communaute a 50 km de Fairbanks en Alaska
Notre blog (en anglais) http://alaskan-escape.blogspot.com/

16 mai 2012 à 08:32:31
Réponse #7

bob48


Je me souviens avoir vu sur un site web dont il me semble avoir trouvé le lien ici (mais que je ne retrouve pas :-[)

La technique suivante :
- 2 jarres en argile. Une petite assez petite pour rentrer dans la grande, une grande assez grande pour contenir la petite  ;#
- du sable
- de l'eau
- un couvercle en liège ou un linge humide pour couvercle

Etape 1 : On met du sable au fonds de la grande jarre
Etape 2 : On met la petite jarre dans la grande il faut que l'ouverture de la petite jarre soit plus basse que celle de la grande
Etape 3 : On comble l'espace vide par la sable
Etape 4 : On imbibe le sable d'eau
Etape 5 : On ferme avec le couvercle ou le linge humide

Le principe de fonctionnement :

Citer
L’espace entre les deux pots est rempli de sable, qui est maintenu mouillé en permanence de telle façon que les pots restent eux-mêmes humides. Les fruits, les légumes et d’autres produits tels que les boissons sont placés dans le pot intérieur, et l’ensemble est recouvert d’un tissu mouillé et laissé dans un lieu très sec et bien aéré. Le phénomène qui se produit obéit à un principe de physique élémentaire: l’eau contenue dans le sable entre les deux pots s’évapore vers la surface extérieure du grand pot, qui est en contact avec la circulation d’air très sec. En vertu des lois de la thermodynamique, le processus d’évaporation fait baisser la température de plusieurs degrés, ce qui refroidit le pot intérieur et, du même coup, préserve les aliments périssables en détruisant les micro-organismes nocifs. "

Je voulais pas poster un truc trop flou, j'ai refouillé un peu partout, j'ai retrouvé une vidéo illustrant le truc : http://www.terrealter.fr/voir.php?id=8

En image c'est mieux !

18 mai 2012 à 18:13:45
Réponse #8

ours38


En effet j'avais vu cette technique également, je me demande si en utilisant autre chose que de la terre cuite ca peut marcher, bon après il y a le probleme de l'eau aussi, je n'ai pas d'eau a proximité mais bon un grand bidon rempli de temps en temps a la riviere du coin devrait faire l'affaire.
Semblerait qu'il soit difficile de manger des hot dog en période estivale sans frigo arg! Dommage!
Vie actuellement dans une  petite communaute a 50 km de Fairbanks en Alaska
Notre blog (en anglais) http://alaskan-escape.blogspot.com/

18 mai 2012 à 19:06:34
Réponse #9

azur


Semblerait qu'il soit difficile de manger des hot dog en période estivale sans frigo arg! Dommage!
A moins d'avoir une meute à portée de couteau  :]]

Ok, je sors  ;#
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

18 mai 2012 à 19:13:58
Réponse #10

ours38


Oh bah a two rivers les meutes c'est pas ce qui manque on doit avoir 80% des mushers professionnels du pays aux environs :D!

Pour un peu du signal, voici un site qui explique comment faire le refrigérateur à sable http://www.planetseed.com/fr/node/20690
Vie actuellement dans une  petite communaute a 50 km de Fairbanks en Alaska
Notre blog (en anglais) http://alaskan-escape.blogspot.com/

18 mai 2012 à 19:23:17
Réponse #11

wutan


on peut faire de la glace avec un four solaire la nuit (si la nuit est sans nuage)

le rayonnement thermique de ce que tu mets au centre de ton four solaire est émis vers l'espace, alors qu'il ne reçoit que le rayonnement thermique provenant de l'espace (quelques kelvins)


plus de détails en lisant ce lien : http://solarcooking.org/francais/funnel-fr.htm
« Modifié: 18 mai 2012 à 19:31:15 par wutan »

19 mai 2012 à 15:20:35
Réponse #12

Lemuel


Tu eux les déshydrater en construisant un déshydrateur solaire, aussi.
Don't watch the tool, the work it can do
Watch the man that's behind, yeah !


http://natureandforcefield.tumblr.com

19 mai 2012 à 20:00:44
Réponse #13

Rammstein


On peut également citer la méthode "scout". Il faut une taie de traversin, une assiette ou un plateau, et une bassine d'eau. On fait un nœud à une extrémité de la taie, on introduit l'assiette à l'intérieure garnie des denrées à conserver, on refait un nœud pour fermer la taie, et on suspend le tout de telle sorte que le bas de la taie trempe dans la bassine d'eau. Tant qu'il y a de l'eau, l'évaporation permet d'entretenir la réfrigération.

On obtient le même résultat avec 2 pots de fleurs - au préalable bouchés - séparés par une couche de sable régulièrement humidifié et recouverts d'un linge humide ou d'un couvercle isolant (bois, polystyrène...).

Rammstein


19 mai 2012 à 23:42:13
Réponse #14

ours38


Merci pour toutes vos astuces, pour le moment la glaciere est en contact avec le permafrost donc on a quelque semaine de marge.
Je pense tenter la solution du frigo avec sable et deux contenant, je dois passer chercher les matériaux dans la semaine.
Le probleme est que ca doit rester pratique, et ormis une foret très sèche a quelques metres de chez nous on a ni eau ni pente donc difficile de mettre en place quelque chose basé la dessus.
Pour ce qui est de la taie d'oreille sur du long terme ca va pas beaucoup nous amuser je pense :D mais toujours bon a savoir :D!
Merci encore, je ferais un poste si on met en place le frigo avec succés!
Vie actuellement dans une  petite communaute a 50 km de Fairbanks en Alaska
Notre blog (en anglais) http://alaskan-escape.blogspot.com/

05 juin 2012 à 19:44:23
Réponse #15

Campeur


je connaissais pas l'histoire des pots ,mais j'avais déjà entendu parler que le bouteille d'eau à rafraichir en plein soleil en l'entourant d'un linge humide !!

merci pour les liens en tout cas !

Salut
"Posséder les arts de la paix mais non ceux de la guerre, c'est un manque de courage...posséder les arts de la guerre mais non ceux de la paix, c'est un manque de sagesse" Wang Yang Ming (1472 - 1529)

19 novembre 2012 à 23:44:05
Réponse #16

Ulf


Le rapport bénéfice/risque d'un bricolage réfrigérant ne me convainc pas.

Lorsqu'on regarde comment nos ancêtres survivaient, on se rend compte que l'emploi de glacières étaient marginales, nécessitaient de très grosses installations... Et les moyens cités ci dessus présentent un trop grand risque de contamination de la nourriture: lorsqu'on est à des km de tout, une gastro entérite, c'est la m*rde (sans mauvais jeu de mot).

Nos ancêtres utilisaient massivement le sel, le vinaigre, le fumage, le confit, la déshydratation... En fait, derrière beaucoup de plats dits du "terroir" se cache bien souvent un aliment 100% surviveul. La choucroute, c'est quoi ? C'est du chou fermenté conservé en barrique. Le saucisson ? De la viande séchée, fermentée et traitée avec du salpêtre je crois. Le petit salé ? Les fromages ? Les cornichons ? Idem...

PS: Les aliments du terroir restant étant de la bouffe dite de "recyclage" pour ne pas gâcher les restes ou l'excédent (pâtés, bouillons, fromage -encore- ...)




 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité