Nos Partenaires

Auteur Sujet: Abris végétaux imperméables...  (Lu 14704 fois)

23 septembre 2005 à 22:39:59
Lu 14704 fois

Ancien forum



Posté par DavidManise

Quelqu'un sait en faire ? ;)

Je veux dire...  réellement imperméables...  !

Ciao ;)

David

23 septembre 2005 à 22:57:33
Réponse #1

Ancien forum



Posté par JaMeS

j'ai du yucca et du palmier a la maison, t'en veux ?, ca fait les fibres aussi. Le palmier a un duiametre de 50 cm parfaitement etanche, a monter en tuile.

23 septembre 2005 à 23:14:33
Réponse #2

Ancien forum



Posté par mister_chatoyant

perso je sais pas faire, j'ai juste vu dans une vidéo de ray mears, un mec faire un abris avec de l'écorce de bouleau.

ça à l'aire fastidieux !!!

24 septembre 2005 à 02:01:24
Réponse #3

Ancien forum



Posté par Howling_Mike

Le Pr. André-François Bourbeau conseillait, lors de la fabrication d'un abri de fortune, de privilégier l'isolation d'un petit bout au sec plutôt que d'essayer de faire un grand abri de 3 mètres par 2. Il utilisait dans sa démonstration de l'écorce de bouleau (matériau que tu dois bien connaître, David  ;) ) mais il parle dans son livre d'utilisation à base d'herbe... mais je n'ai pas testé.

Personnellement, je n'ai à ce jour trouvé aucun matériau susceptible de procurer une imperméabilité vraiment efficiente... excepté peut-être lors d'un camp dans une parcelle forestière de pin qui avait subi une coupe à blanc, et où l'écorce des troncs abattus fournissait des tuiles romaines fort acceptables... mais c'est une situation qui se retrouvent fort rarement dans la nature...  ::)

Mahalo !
Howling Mike

24 septembre 2005 à 12:12:27
Réponse #4

Ancien forum



Posté par guillaume

slt :),
pour faire un abris presque étanche, je fait mon toit en pente TRES forte et je recouvre d'un tas de fougères, des feuilles morte, etc... de façon à ce que ça forme au tas de débris de plus de 1M d'epaisseur.
Mais c'est très long et difficile surtout si on est en hiver :-/
a+

24 septembre 2005 à 12:22:04
Réponse #5

Ancien forum



Posté par Lame_Duck

Des grandes feuilles, style palmiers etc.
Abri recouvert de terre/boue séchée au soleil (terre plutôt grasse) Avantage: matériaux faciles à trouver. Pb: lourd.
Ecorce (Pb: il faut scalper un paquet d'arbres).
Tuiles en bois (loooonng, demande beaucoup de bois, et des outils. par contre relativement durable.)

24 septembre 2005 à 12:33:54
Réponse #6

Ancien forum



Posté par Tycho70

ouai, même 1 m d'épaisseur, je suis pas sur que ce soit tout à fait étanche. Le propre de l'eau c'est de s'infiltrer partout !

24 septembre 2005 à 12:37:54
Réponse #7

Ancien forum



Posté par guillaume

c'est bien ça le problème, quand la pluie a finie de tomber, il faut que je sorte de la cabane car c'est à l'intérieur qu'il pleut... :-/
a+

24 septembre 2005 à 14:39:24
Réponse #8

Ancien forum



Posté par DavidManise

Salut,

Bon, j'arrive aux mêmes conclusions que Guillaume pour les toits en débris...  Ça absorbe plus que ça ne fait couler l'eau.  Ceci dit ça isole extrêmement bien.  

J'ai trouvé seulement deux trucs qui fonctionnent :

1) la chaume...  Simplement des touffes d'herbe attachées sur un cadre à la manière des tuiles : en partant du bas et en les faisant se chevaucher.  Long et fastidieux.  Il faut une journée de boulot...  

2) des plaques d'écorce disposées en tuiles.  Ça retient très bien l'eau si l'écorce n'est pas percée et que c'est bien monté.  Évidemment, il vaut mieux éviter de prendre sur des arbres vivants, sauf situation extrême.  Et il faut éviter de prendre tout autour de l'arbre : ça le tue.  Pour ce genre d'utilisations, le cèdre jaune (celui qui sent le crayon à papier quand on le coupe) est idéal...  mais je n'en ai jamais vu par ici.  Sinon le bouleau, le pin, ou n'importe quelle écorce facile à séparer du tronc et bien imperméable fait l'affaire.  Attention, un toit en écorce peut peser dans les 50 kilos...  il faut un cadre solide.  Attention à ce que les tuiles d'écorce soient lestées, aussi, sinon elles pourront s'envoler facilement.

Ciao ;)

David

25 septembre 2005 à 12:26:46
Réponse #9

Ancien forum



Posté par guillaume

j'ai déjà fait une canadienne comme avec de la chaume sauf que c'était des fougère, ça marche pas tro mal mais c'est beaucoup plus long qu'un tas de débris et ça isole moin bien
a+

26 septembre 2005 à 17:01:58
Réponse #10

Ancien forum



Posté par Tycho70

Citation de: guillaume  link=1127507999/0#9 date=1127644006
j'ai déjà fait une canadienne comme avec de la chaume sauf que c'était des fougère, ça marche pas tro mal mais c'est beaucoup plus long qu'un tas de débris et ça isole moin bien
a+


:o

Tu n'as pas fais ça en été quand même ?

Sinon bonjour les tiques !  :P

26 septembre 2005 à 18:52:38
Réponse #11

Ancien forum



Posté par guillaume

ba si, résultat: 11 tiques mon record (enfin je croi)
a+

28 septembre 2005 à 20:41:33
Réponse #12

Ancien forum



Posté par guillaume

a c'est malin de se foutre de moi alors que je ne plus mettre les smileys de David...
a+

29 septembre 2005 à 00:56:42
Réponse #13

Ancien forum



Posté par Howling_Mike

Quatre messages sans aucun rapports avec le sujet, les MP c'est pas fait pour les chiens, les gars...  ;)

Pour ce qui est de la couverture en herbe (ou matériau approchant) j'ai eu de bons résultats avec, mais faut avoir le matériau qui s'y prête, je m'explique :

C'est assez rapide, à condition d'avoir une bonne provision de ficelle pour pouvoir attacher et ainsi "tisser" les bouquets d'herbes. lors de mon test, j'ai utilisé (non complètement) une pelote de ficelle à roti... la longévité n'est cependant pas au rendez vous...

Je vous conseille le documentaire de la série "Terres humaines" consacré à Georges Condominas et intitulé "L'exotique est quotidien", inspiré du livre éponyme de l'ethnologue. on y voit construire une "longue maison en une journée... j'ai reconnu la même façon de "tresser" la couverture que lors d'une reconstitution en vallée de la Roya...

Mahalo !
Howling Mike

29 septembre 2005 à 21:05:58
Réponse #14

Ancien forum



Posté par guillaume

et c'est étanche? car moi avec mon toit en bouquets de fougères ba c'était étanche mais pas pour une pluie d'une journée!
a+

30 septembre 2005 à 14:53:17
Réponse #15

Ancien forum



Posté par DavidManise

La chaume (paille/herbes agencée de manière à faire couler l'eau vers l'extérieur) est bien imperméable tant qu'elle est suffisamment épaisse et bien homogène (pas de trous, etc.).  Sur une couche de chaume un peu trop mince, il arrive parfois que le vent pousse l'eau vers l'intérieur, et que ça finisse par goutter.  Et une fois qu'il y a une voie d'eau, il faut colmater, sinon ça ira en empirant.

Ok pour une pluie, même une grosse pluie, donc.  Pour les orages, c'est pas parfait, mais bon.  C'est vraiment mieux que rien.

Ceci dit, juste de trimballer un poncho, un tarp ou même qques sacs poubelles grand format, ou un vieux rideau de douche, etc. est *largement* plus étanche, plus durable, et se monte en 5 minutes, au lieu d'en qques heures pour la chaume...  Ça vaut la peine d'y penser, à mon humble avis ;)

Ciao ;)

David

30 septembre 2005 à 16:02:06
Réponse #16

Ancien forum



Posté par Tycho70

A la limite, si tu a vraiment beaucoup de temps à consacrer à la contruction de cet abris, fait le en torchis !
C'est tout simplement de la paille et de la glaise (terre) mélangés ensemble.

C'est une technique de construction utilisée dès la proto-histoire par les premières civilisations organisées.
D'ailleurs, la terre est surement le meilleur matériaux de construction et mériterait un topic à lui tout seul...




30 septembre 2005 à 19:06:59
Réponse #17

Ancien forum



Posté par guillaume

ouai c'est sur mais je reste du même avis que david car faire du torchis et surtout laisser sècher c'est très long, alors qu'une bonne vieille bâche c'est beaucoup mieux! (ce dit, le torchis c'est plus naturel)
a+

26 janvier 2008 à 18:38:01
Réponse #18

cubitus


Le torchis, j'ai déjà testé. J'ai construit un poulailler en torchis. C'est long, mais agréable à faire. Je pensais que la durabilité serait mauvaise, mais en fait ça tient très bien.

Par contre, c'est clair qu'il faut s'y prendre à l'avance, et qu'un minimum d'outil est nécessaire :
- débiter les branches qui vont "armer" le torchis
- creuser la terre
- mélanger la terre, l'eau, la paille

Personnellement si je devais me construire un abri devant durer plus que quelques jours, ça serait la solution que je privilégerais.
La seule chose qui ne change jamais, c'est que tout change tout le temps.
Proverbe chinois

26 janvier 2008 à 22:50:07
Réponse #19

triptop


 :) Cubitus une photo s'impose !

 ;)
"Honi soit qui mal y pense !"

27 janvier 2008 à 05:08:21
Réponse #20

cubitus


Tu veux une photo de ma poule ?  :D
La seule chose qui ne change jamais, c'est que tout change tout le temps.
Proverbe chinois

27 janvier 2008 à 10:09:56
Réponse #21

DavidManise


La méthode Renaulithique ;)

Un trou, de la terre, des bouts de genets pour armer, et de la flotte...

Un treillis de branches souples...  et on empile le mélange.

Cette méthode est assez rapide, mine de rien, et surtout ça ne demande pratiquement pas d'outils.

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

27 janvier 2008 à 10:16:55
Réponse #22

Kilbith


La méthode Renaulithique ;)


....Passe le bonjour à Renaud ! :doubleup:

Mémorable, la découpe des genets à balais en petit bouts avec les lames silex taillées... :)

27 janvier 2008 à 11:44:11
Réponse #23

Olcos


Et c'est vraiment impermeable ?

Ca ne part pas dans le sol a la premiere pluie ?

"Le chien apprend à l'enfant la fidélité, la persévérance... et l'obligation de tourner trois fois sur lui-même avant de se coucher."

Robert Benchley

27 janvier 2008 à 12:12:28
Réponse #24

cubitus


Oui, ça parait étonnant, mais on fait bien des briques en terre séchée, et ça dure...

Maintenant, c'est vrai que c'est pour les murs, pas pour le toit. Si on fait le toit d'un abri comme ça je pense qu'il finira par partir en morceau, mais en combien de temps ?
Ca demande expérimentation...
La seule chose qui ne change jamais, c'est que tout change tout le temps.
Proverbe chinois

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité