Nos Partenaires

Auteur Sujet: Securite et outils tranchants.  (Lu 35394 fois)

17 février 2013 à 19:23:10
Réponse #50

VieuxMora


Je m'immisce rapidement dans la conversation sur un point:

....comme tout autre chose: plus on a d'expérience, plus on est sûr de soi, moins on fait gaffe...pourtant, avec l'expérience, on devrait toujours faire gaffe......
Mais tout ça, c'est "juste" une question de vigilance.

Je m'immisce aussi:
Au début, avec un peu d'expérience on croit que l'on en a assez. En fait on a acquis quelques automatismes qui nous rendent plus habile, plus rapide mais qui peuvent nous mettre en sur-confiance.
La vraie expérience, c'est de savoir que quelque soit la durée de la pratique il faut continuer à faire gaffe, que les fondamentaux sont toujours vrais et que les lois de la physique sont immuables, même pour les meilleurs.
(Et que Murphy aime bien faire sa loi d'emm...r maximum) ;#
   

10 janvier 2014 à 08:44:38
Réponse #51

john686


La coupure...cela fais partie du risque...comme l'accident de voiture ect..  :-\


je me suis fais ca il y a de cela 1 mois environ...avec un couteau de multitool
(comprendre par la,avec un acier qui ne coupe pas tip top normalement)



alors après oui,on peu toujours prendre pleins de précautions,avoir des gants en kevlar,des lames en plastique..ect..ect..  ;D

mais bon,je me sert quotidiennement d'un couteau de part mon boulot,et c'est comme ça,le risque est la,net il n'y a pas vraiment de recette miracle pour éviter l'accident)

10 janvier 2014 à 20:29:28
Réponse #52

Outdoorsman


La coupure...cela fais partie du risque...comme l'accident de voiture ect..  :-\

alors après oui,on peu toujours prendre pleins de précautions,avoir des gants en kevlar,des lames en plastique..ect..ect..  ;D

 il n'y a pas vraiment de recette miracle pour éviter l'accident)

Non, là je suis pas d'accord.
Il y a des circonstances où tu n'as pas droit à l'accident, parce que t'es loin, parce que t'as VRAIMENT besoin des tes mains de façon vitale, parce que t'es dans un milieu où une plaie c'est un début de grosse galère, etc

Alors tu apprends. Tu apprends à faire attention, c'est à dire à mesurer tous tes gestes, à les calibrer, bref, à prendre 3 secondes de réflexion pour éviter 3 secondes de connerie. Et puis quand tu l'as fait 10 fois, 100 fois, 1000 fois, c'est ancré dans ta façon de faire et t'as plus ce genre de balafre.

Surtout, surtout, ne pas se dire "je suis un dur, même pas mal, c'est normal de se balafrer", parce que là on apprend pas, on se corrige pas et un jour c'est la grosse balafre  :'(
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whimper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

10 janvier 2014 à 20:52:47
Réponse #53

john686


Hummm,je ne te rejoint pas la Outdoorsman  :-\

je bosse avec toutes un tas de couteau aussi divers que variés depuis prêt de 10
ans de part mon boulot (et aussi car j’apprécie beaucoup la coutellerie).

...et comme pour tout autres geste que tu fais régulièrement,tu ne peu pas réfléchir pendants 30s avant chaque geste pour savoir si tu a bien les mains la ou il faut ect...tu fais les geste s de faon "automatique" ce qui fais que l’accident et plus ou moins inévitable  :(

en prêt de 10 ans,j'ai du me faire une belle entaille de ce genre par an,rien de dramatisant..même si cela me coute de le dire...sur ce coup j'aurais sans doute du consulter un toubib..car depuis cette bonne coupure,il me reste une douleur musculaire au niveau de la main quand je fais un ou deux mouvement en particulier,mais bon..

ce qui fais que oui je me dis "c'est bon,c'est pas grave,c'est pas si grave que ça finalement"  ;#

10 janvier 2014 à 22:31:21
Réponse #54

inzemix


Une coupure, c'est dangereux.. On a vite fait de couper un tendon, un nerf ou une artériole ! (j'ai vu des coupures qui payaient pas de mine (genre, une simple pointe de couteau plantée dans l'avant bras, un trou minuscule, 3-4mm de large, juste un couteau qui est tombé sur le bras du gars)... Il y avait finalement la dessous une belle plaie de l'artère radiale !
J'ai aussi vu des petites plaies de main minuscules, avec un tendon coupé, et je peux te dire que ça manque !
Suivant ou est la coupure, même minuscule, ça peut avoir de graves conséquences !

10 janvier 2014 à 23:04:47
Réponse #55

Ghjallone


C'est normal de se blesser... On se blesse toujours, parce qu'on finit toujours par manquer d'attention, ou par se faire trop confiance. Pas toujours avec des outils tranchants d'ailleurs.
Un genre de piqûre de rappel, finalement. ;)

John686, je pense que la douleur va disparaitre... J'ai la même en plus profond, avec les vaisseaux du dos de la main, un nerf et un muscle coupés en deux.
Ca met du temps, mais ca revient. Bon, j'ai la moitié de l'index anesthésié, et en hiver il refroidit plus vite que les autres et devient tout raide... Mais musculairement ca s'est arrangé ;#
j'ai toujours pardonné a ceux qui m'ont offensé.
mais j'ai la liste.

21 janvier 2014 à 19:58:44
Réponse #56

patriceb26


bonsoir à tous, question :

quel astuce pour fixer l'étui de son couteau de camp à la bretelle du sac à dos ? avec la possibilité d'enlever le tout trés rapidement ?

merci de vos photos et conseils

21 janvier 2014 à 20:04:53
Réponse #57

WakanTanka


salut

patriceb26.

je dirai qu'il doit existé autant de possibilité que laisse place ton imagination  ;#.

Plus sérieusement , avec de la paracorde même système que pour un port à la ceinture , mousqueton , velcro , élastique , attache molle , sangle ect ect  tout dépend de ton sac et de ton étuis de couteau.

 Edit :Pour resté dans le thèmes :

Une fin d'après midi d'automne au alentour des six heures , je prends mon kurkris CS pour allez couper le pain dur qu'il me reste pour nourrir mes poules.
Je m'appuis sur le dessus du poulailler et commence à trancher les restes de baguette qui ne résiste pas longtemps , voyant la nuit tomber et voulant me dépêcher , je ne tranche plus mais donne de "grand" coup de lame pour allez plus vite , voyant le "croûton" de la baguette entre mes doigts je me suis dit fais gaffe , ça na pas manqué le dernier coup fut pour mon index gauche , la lame a pénétré sur 2 mm de profond au niveau de l'articulation entre la main et le doigt et elle est ressortie au niveau de la première articulation de l'index , me retirant au passage toute la peau sur le dessus de la première phalange de l'index .

j'ai souffert une bonne semaine et depuis le kukri j'évite au maximum je n'aime vraiment pas l'inertie de la lame et je trouve que sa "tourne" trop à l'impact .


Autres connerie monumentale :

je désherbais des ronces de mûrier entre mes arbres de clôture , sécateur à la main , je décide de m’asseoir et pose le sécateur non pas au sol mais en équilibre sur mes godasse . Je l'oublie et me met à tiré sur une ronce pour la déraciner , et la évidement la ronce casse et moi je me plante la lame du sécateur dans l'avant bras droit  >:( , direction les urgences et point de suture .

A chaque fois c'été de ma fautes , mais bon on ne m'y reprendra pas ... enfin j'espère  ;# 
« Modifié: 21 janvier 2014 à 20:30:24 par WakanTanka »

21 janvier 2014 à 20:11:15
Réponse #58

Hurgoz


Ou une machine à coudre (ou juste des aiguilles), de la sangle et du fil de nylon et tu bricoles un genre d'attaches MOLLES :)
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

21 janvier 2014 à 21:19:59
Réponse #59

mrfroggy


Une coupure, c'est dangereux.. On a vite fait de couper un tendon, un nerf ou une artériole ! (j'ai vu des coupures qui payaient pas de mine (genre, une simple pointe de couteau plantée dans l'avant bras, un trou minuscule, 3-4mm de large, juste un couteau qui est tombé sur le bras du gars)... Il y avait finalement la dessous une belle plaie de l'artère radiale !
J'ai aussi vu des petites plaies de main minuscules, avec un tendon coupé, et je peux te dire que ça manque !
Suivant ou est la coupure, même minuscule, ça peut avoir de graves conséquences !

+1 un tout petit coup de pelle CS sur la base de mon pouce, et depuis pres d un an, fourmillement , hyper sensibilité sur la peau, pas mal de sensation désagréables du genre quand je touche a l endroit de la coupure, tout le doigt est douloureux...
Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

21 janvier 2014 à 22:20:40
Réponse #60

Mishkin


Salut,

idem ici
J'ai gardé des fourmillements, une sensibilité réduite du dessus du doigt et soumis au froid, le doigt est plus blanc que les autres.
Pas grand chose, juste assez pour me rappeler la connerie

voyant le "croûton" de la baguette entre mes doigts je me suis dit fais gaffe , ça na pas manqué

C'est ce petit voyant qui s'allume qui est important.
Si emporté dans l'élan, la vitesse, l'habitude on se dit "oups là ça devient craignos" c'est généralement que c'est DEJA craignos !

à+

Mishkin

22 janvier 2014 à 11:11:40
Réponse #61

Oim


Citation de: Mishkin
...C'est ce petit voyant qui s'allume qui est important.
Si emporté dans l'élan, la vitesse, l'habitude on se dit "oups là ça devient craignos" c'est généralement que c'est DEJA craignos !
Pas que pour les outils tranchants : quand en faisant quelque chose tu clignes des yeux...T'es pas en train de t'y prendre comme il faudrait.
Tu ne le sais pas encore mais ton cerveau le sait lui et il veux protéger les yeux car sans eux la longévité est fortement compromise depuis la nuit des temps...

 8) im
" The trouble with the world is that the stupid are cocksure and the intelligent are full of doubt. "  GrandMaster B.R.
"tous les survivalistes ne sont pas paranoiaques, mais b*rdel j'ai l'impression que tous les paranoiaques deviennent survivalistes..." Le taulier

27 avril 2014 à 15:13:06
Réponse #62

Vanhans


« Modifié: 06 mai 2014 à 12:13:49 par Vanhans »

27 avril 2014 à 15:42:57
Réponse #63

Ulf


A la maison, comme dehors. Que ce soit pour affuter, tailler une pointe ou débroussailler -> je met des gants anti-coupure avec manchette.

A la manière d'une ceinture de sécurité, ça ne dispense absolument pas de respecter le code de conduite... Mais en dernier recours ça peut vous sauver 6 mois d’arrêt de travail et un handicap à vie...

Mon index gauche est "raide" suite à une coupure. Il est là mais il ne fonctionne presque plus.

On a tous un régis en nous, donc si ça coupe -> gants.

28 avril 2014 à 00:42:34
Réponse #64

Hurgoz


Yo,

On a tous un régis en nous, donc si ça coupe -> gants.

Tu as déjà testé tes gants (sans ta main à l'intérieure hein! ;) ) voir s'ils tenaient vraiment? (Je pense notamment à la perforation: la pression exercée sur la pointe d'une lame, c'est un truc de malade :S ).

Je pose la question en connaissance de cause: dans ma pratique des AMHE, j'utilise une veste pouvant tenir jusqu'à 550nW au cm². Un jour, en pratiquant un peu de sparing avec un ami et des armes non affutées, j'ai pris un coup de taille sur l'avant bras. Le collègue avait retenu son coup, mais la lame ayant pris pris quelques dents lors des assauts, la veste n'a pas tenue et j'ai aujourd'hui une petite cicatrice.

Un ami lui, c'est fait mettre les tendons à l'intérieur du coude à l'air par un coup d'estoc (lame émoussée hein!) qui a traversé sa côte de mailles en acier...

Tout sa pour dire, qu'une protection, même si elle est "sensée tenir" reste imparfaite, et qu'il vaut mieux, du coup, savoir dans quelle cour on joue, plutôt que de compter sur un truc inefficace  ^-^

Tcho

Hugo
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

28 avril 2014 à 01:32:14
Réponse #65

Ulf


Citer
Tu as déjà testé tes gants (sans ta main à l'intérieure hein! ;) ) voir s'ils tenaient vraiment?

Oui j'ai testé la résistance à la coupure.

Un "slice" ne traverse pas un gant de niveau 5. Un "chop" te pète l'os déjà et passe quand même au travers -> amputation.

(dsl pour le franglais, je ne trouve pas les bons mots.)

https://www.youtube.com/watch?v=8iV3b9n1rx8&list=TLurjWLCEvCpJh-km-LobfdNfqrm8tZk43
Regarde vers la 21e minute

Citer
(Je pense notamment à la perforation: la pression exercée sur la pointe d'une lame, c'est un truc de malade :S ).

Non, pas testé car il me parait évident qu'une pointe de couteau passe au travers.

N'oublions pas enfin que même sur un gant testé "nuclear bomb proof" -> "les procédures de contrôle de la qualité effectuées par le fabricant ne peuvent pas détecter des différences de qualité d'un lot à l'autre (tous les gants ne sont pas vérifiés)."

28 avril 2014 à 09:07:32
Réponse #66

christophe1977


la seule protection est d'apprendre les bons gestes, de les répéter pour qu'ils deviennent naturels et de ne jamais se précipiter.
les gants ne protègent pas vraiment, à part quelques modèles mais inadaptés à une bonne préhension(comme certains gants de cuisine).

ça fait un moment que je réfléchie pour choisir un bon couteau de survie, mais plus ma réflexion avance plus je me demande son utilité réelle, le batonnage et tout ce qui se rapporte au feu n'est d'aucune utilité dans le sud de la France.

j'en viens à me dire qu'une bonne façon d'éviter une partie des accidents serait de n'utiliser des outils coupant qu'à des fins réellement utiles...

28 avril 2014 à 10:59:33
Réponse #67

AC


(Je pense notamment à la perforation: la pression exercée sur la pointe d'une lame, c'est un truc de malade :S ).

En effet la norme EN388 des gants courants mesure principalement la résistance à la coupure (edit: aussi la perforation mais par une sonde de 4,5mm), mais bon, une fois que la pointe est passée entre les mailles, c'est le tranchant qui est au contact des fibres, donc le gant va réduire considérablement la pénétration par rapport à un accident sans gants.

La norme ASTM F 1342-05 teste mieux la résistance à la perforation, typiquement avec une sonde arrondie de 1mm de diamètre. Il existe aussi des gants pour les gens qui manipulent des seringues souillées, mais les forces sont probablement très faibles par rapport à un travail au couteau.

Ma solution: Utiliser un couteau à bout rond pour couper, et un poinçon pour percer ! Plus généralement, utiliser autant que possible les outils spécifiques adaptés à chaque tâche.
« Modifié: 28 avril 2014 à 11:09:07 par AC »

28 avril 2014 à 14:06:02
Réponse #68

Hurgoz


une fois que la pointe est passée entre les mailles, c'est le tranchant qui est au contact des fibres, donc le gant va réduire considérablement la pénétration par rapport à un accident sans gants.

Pas certain de sa: ce qui est testé c'est la résistance du maillage, pas des fibres individuellement. Donc que sa réduise, surement; considérable....j'y mettrais pas ma main à couper  ;#

Tcho

Hugo

Edit:

Nickel ta video Ulf: elle met bien en exergue l'intéret du gant et ces limites (par exemple: hache VS. gants, la hache gagne)  :up:

Parcontre, salopiot! T'as flingué des chauchichons!!  :o :'(
« Modifié: 28 avril 2014 à 17:10:03 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

29 avril 2014 à 11:21:37
Réponse #69

AC


Habituellement j'évite de sombrer dans le gear porn mais là le sujet m'intéresse.

Donc, je découvre que les gants en cotte de mailles ne sont pas réservés aux adeptes de la reconstitution historique ! On en trouve commercialisés comme "gant de boucher" ou "gant à huîtres". Est-ce que quelqu'un peut faire un retex sur l'ergonomie ? Le surcoût est-il justifié par rapport aux gants tissés à fils métalliques et aux gants tricotés kevlar / dyneema / fibre de verre ?

edit: voir aussi la discussion Gants anti piqûre (2010)


29 avril 2014 à 11:26:42
Réponse #70

Ulf


Citer
Habituellement j'évite de sombrer dans le gear porn mais là le sujet m'intéresse.

 :huh:

Tu as au moins pensé aux contraintes sanitaires concernant la manipulation de nourriture dans un contexte industriel ?

La maille inox est peut être plus aisément stérilisable.

29 avril 2014 à 11:50:37
Réponse #71

Hurgoz


La maille inox est peut être plus aisément stérilisable.

Un passage rapide sur Google me dit qu'en effet on parle de gant inox (du quirouillepas ;) ).

Après le gant inox est plus lourd que les gants en fibres textiles, et je ne suis pas certain que mouillés, la préhension soit meilleur. Après, pour le problème d'écrasement on ne résout rien, et pour la perforation, j'en sais rien: il faut que les anneaux soient sacrément résistant pour ne pas céder.

Historiquement parlant, la côte de maille a été utilisée pour éviter les coupures, mais n'était pas très très efficace face à la perforation (après, les techniques évoluant...?)  :glare:

Tcho

Hugo
« Modifié: 29 avril 2014 à 12:50:55 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

29 avril 2014 à 12:09:10
Réponse #72

Vanhans


« Modifié: 06 mai 2014 à 12:14:48 par Vanhans »

29 avril 2014 à 12:17:56
Réponse #73

musher


Donc, je découvre que les gants en cotte de mailles ne sont pas réservés aux adeptes de la reconstitution historique ! On en trouve commercialisés comme "gant de boucher" ou "gant à huîtres". Est-ce que quelqu'un peut faire un retex sur l'ergonomie ? Le surcoût est-il justifié par rapport aux gants tissés à fils métalliques et aux gants tricotés kevlar / dyneema / fibre de verre ?



J'ai utilisé un temps ce gant pour couper de la viande congelée à la hachette avec en dessous un gant en polaire pour protéger du froid (et servir de gambisson éventuellement)
J'avais récupéré un gant inox gratos.

Sur un coup de hachette normal (pas grand coup de bourrin), la hachette ripe sur la ferraille (par contre, t'as un bleu quand même).
Mais motricité 0, t'es aussi habile qu'avec des grosses moufles.
Niveau poids et volume, c'est conséquent. Dans mon EDC, j'ai des gants anti-coupure tissu

Pour la perforation, j'ai pas testé mais vu que c'est utilisé pour les ouvreurs d'huitres, le risque premier est que le couteau rippe et parte tout droit dans la paume donc ça doit être prévu pour la perforation avec de gros outils (peut être pas avec une aiguille de bourrelier qui va passer entre les mailles).
Pour les bouchers, le risque est le couteau qui rippe et qui finisse sur la main qui tient la viande, donc ç'est prévu pour les coupures

11 mai 2014 à 12:31:12
Réponse #74

Hurgoz


Yo,

Pour rester dans le sujet gants de protection, en me baladant sur le net à la recherche de gants anti-coupure, je suis tombé sur un site marchant avec une précision assez intéressante:

"....vous permet de maîtriser le niveau d'usure:* Neuf niveau 5 à la coupure* Usé niveau 3 à la coupure"

Ca parait évidant, mais les textiles, ça s'use; donc un vieux gant niv. 5 anti-coupure ne sera peut être plus que de niv. 3, par exemple. Parcontre, je ne sais pas si l'indice de protection à l'abrasion joue un rôle dans la longévité (notamment parce qu'au delà de l'usure mécanique des fibres, il y a toute l'usure environnementale: froid, chaud, feu, eau, etc).

Tcho

Hugo

Edit:

Un petit guide des normes de protection des gants:
http://www.protecthoms.com/media/wysiwyg/images-pages-infos/images-site/guide-des-normes/guide-des-normes-protection-des-mains-gants.jpg
« Modifié: 11 mai 2014 à 13:03:36 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité