Nos Partenaires

Auteur Sujet: Questions sur le régime Paléo  (Lu 58934 fois)

19 avril 2012 à 19:03:44
Lu 58934 fois

xackurush


Bonjour,

Je viens de lire l'article de David posté sur son site où il est question d'une expérience concluante à propos du régime Paléo.
Je me permets de poster la question sur le forum pour avoir différents avis mais surtout pour faire profiter de la réponse à tous (car pas rencontrée sur les différents retours sur ce régime).
Vu qu'il n'y a que très peu d'apport de glucose dans ce régime, comment se comporte le corps lors d'un effort "violent" et de longue durée?
Je parle par exemple d"un trail de quelques heures en montagne, d'une sortie VTT bien sportive ou d'un match de foot. Sachant que lors de ces efforts on puise dans les réserves de glycogène (environ 100 g dans le foie et 300 g dans les muscles qui sont normalement synthétisés à partir du glucose ingéré, si j'ai bien tout compris :D ) , est ce que l'on ressent un manque à ce niveau là?

Merci d'avance!

Xackurush
« Modifié: 19 avril 2012 à 19:45:25 par xackurush »

19 avril 2012 à 19:12:11
Réponse #1

DavidManise


De mon expérience à moi, qui est forcément limitée, il faut un temps d'adaptation au corps.  Le premier mois, honnêtement, tu galères un peu.  Puis le corps s'adapte, les chaînes métaboliques se mettent en place, et tu te retrouves avec un niveau d'énergie constant (toujours bon), que tu sautes un repas ou pas, en jeûne, etc.  Les efforts violents sont ok.  Genre la muscu pas de souci.  L'endurance aussi.  Encore mieux, même.  Perso j'ai un peu des soucis encore avec le travail de résistance prolongé, genre trainings en intervalle qui se prolongent, etc. 

Dans ces cas là, je me permets un peu de miel ou de sirop d'agave, ou un fruit un peu avant, histoire d'avoir un peu de réserve supplémentaire.  C'est sans doute aussi pour ça que mon corps ne s'adapte pas aussi bien à ce type d'effort.  Je "triche".

Mais clairement, et encore une fois je ne parle que pour MOI (pas forcément transférable hein), ça le fait bien.

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

19 avril 2012 à 19:17:08
Réponse #2

b@s


salut

j'allais jutement rebondir sur ce thème, qui m'intéresse aussi même si je ne pratique pas ...

les retours que j'ai déjà eu étaient tous dithyrambiques , mais aussi un peu orientés : pratiquants crossfit, dont le régime paléo est le régime officiel ...

du coup, j'en profite pour glisser des questions  pour notre manitou..ou d'autres pratiquants de ce mode d'alimentation

tu étais bec sucré avant ? jamais de craqueries sur la boisson qui donne des ailes ?

toute ta famille est au même régime ? pas trop compliqué ??

si tu viens boire l'apéro chez moi, tu manges/ bois quoi ??

 ;)


19 avril 2012 à 19:37:31
Réponse #3

DavidManise


Salut !

Alors je suis pas vraiment dans le paléo strict.  

Concrètement j'ai viré toutes les céréales et le sucre, mais je bouffe encore du fromage au lait cru.  Je ne calcule absolument pas les calories.  Je mange juste à ma faim, jamais plus.  Rarement moins.  Et je ne mange pas si je n'ai pas faim.  Jamais.

Pendant un temps, j'ai cru que je pouvais m'en sortir avec ce mode d'alimentation et des monsters + red bulls réguièrement.  C'est se foutre le doigt dans l'oeil.  C'est pété de sucre ces trucs.  L'aspartame fout aussi le bordel dans le truc.  Donc je me suis remis au café noir.  Ca le fait bien hein ;#

Apéro ?  

Vin rouge + cahuettes + saucisson à volonté...  si t'as un bout de jambon cru, de la charcutaille, du fromage au lait cru, je me goinfre...  Il est où le souci ?

Par contre si tu m'invites à manger des pâtes bolo, je mange que la sauce.  En clair tu prends n'importe quel repas complet, tu vires les féculents.  Et basta.  Genre le pot au feu sans patates.  Etc.

De temps en temps je m'autorise un repas "off".  Voire parfois même une journée.  C'est bien, surtout au début.  Mais j'en ai de moins en moins besoin, voire de moins en moins envie.  Un repas avec glucides genre un plat de pâtes ça me fait gonfler, je me sens lourd, fatigué, inerte...  un truc de ouf.

Les féculents ça me va juste trop pas.

Y'a moyen de se faire plaisir.  Genre quand j'avais Lee Morrisson à bouffer l'autre jour, ça a été côte de boeuf de 800g au barbeuk, avec des pommes (le fruit) cuites au four avec une tranche de poitrine fumée enroulée autour et une tranche de chèvre dessus.  Trois grains de thym.  A tomber tellement c'est bon :)

Allez ciao ;)

David

P.S.: je suis pas dans le trip crossfit du tout.  Jamais testé.  Je me fais méthode Lafay, Kettlebells, corde, masse, et marche en montagne avec sac à dos...  Je m'entraîne de manière assez instinctive en fait, selon comment je me sens, ce que j'ai envie de faire, où j'ai mal, et ce que je veux obtenir comme résultat...
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

19 avril 2012 à 19:43:15
Réponse #4

xackurush


Merci pour les réponses très rapides  ;) !
Du coup je me permets d'autres questions: :D
- Est ce que le budget bouffe a explosé quand tu t'es mis intégralement à ce régime? (je demande surtout pour la viande, sachant qu'1kg de boeuf est un peu plus onéreux qu'1 kg de pâtes!)
- En cherchant j'ai vu cet article : http://www.ultrawayoflife.com/nutrition-et-endurance-le-regime-paleo/ à la fin de l'article il parle d'un apport plus conséquent en glucides avant les efforts violents.
Du coup, est-ce qu'en randonnée assez engagée sur plusieurs jours,  tu penses qu'il est possible de se nourrir seulement de pemmican,fruits secs et cacahuetes+noix? (protéines + lipides et quelques vitamines en rab) Cela permettrai d'alléger considérablement le sac et de faciliter l'alimentation par rapport à des pâtes et semoules;)

19 avril 2012 à 19:46:38
Réponse #5

DavidManise


En rando, absolument aucun souci : noix diverses + miel + saucisson...  Fruits séchés...  jerky...  pemmican...  whatever.

Le budget bouffe a un peu augmenté ouais.  Faut avouer.  Mais bon je vois ça plutôt comme un investissement : état de santé largement amélioré, capacité de travail doublée, qualité de vie renouvelée.

Ciao ;)

David
« Modifié: 19 avril 2012 à 19:51:59 par DavidManise »
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

19 avril 2012 à 20:00:27
Réponse #6

xackurush


C'est super d'avoir des réponses franches par rapport à ce sujet, comme disait b@s les différents retours disponibles tiennent plus de la propagande que de l'information :D
Je voulais essayer depuis un moment ce régime mais ces questions restaient en suspend, donc merci d'y avoir répondu et maintenant à moi la barbaque! ;)
Je ferais un retour quand je m'y mettrai!

19 avril 2012 à 20:23:57
Réponse #7

DavidManise


Petit conseil si tu permets : te stresses pas trop au début.  Vas-y progressivement.  Perso j'ai commencé par me faire un repas paléo de temps en temps, de trouver des recettes sympas, etc.  J'ai continué en bouffant un max de noix...  puis ça s'est plus ou moins régulé.  Pendant genre un mois j'ai mangé genre 1-3 repas par semaine sans me priver du tout.   Et surtout j'y suis allé fort sur les portions au début.  Genre plein de viande, noix, légumes.  Je me goinfrais...  mais de bonnes choses.  J'ai pris 3-4 kg de muscles d'ailleurs.  Là je reperds du poids, presque exclusivement de la graisse, et je garde le muscle. 

(Je m'entraîne musculairement au moins 3 fois par semaine hein, attention, le régime seul ne suffit pas)

Ciao ;)

David

"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

19 avril 2012 à 20:32:25
Réponse #8

xackurush


Oui, je vais essayer d'y aller en douceur, ayant plutôt tendance à faire tout à l’excès, ce serait dommage que ça me soit préjudiciable... :D
Pour le poids j'ai pas de souci de ce côté là, juste le gras de l'hiver à perdre un peu : ça se régule naturellement pour ma part, j'ai de la chance.
Sinon c'est course à allure d'endurance pendant 1h-1h30 plusieurs fois par semaine et soit rando à la journée le week end ou course longue en montagne.
Je vais essayer de repérer une amap dans mon coin histoire de trouver des légumes et viandes de qualité sans se ruiner dans les supérettes bio; habitant à Lyon c'est difficile d'aller chercher directement à la ferme ou aux petits producteurs.

19 avril 2012 à 21:40:49
Réponse #9

DavidManise


Salut :) ,
Je présume que ce n'est pas adaptable à tout le monde? Je suis assez maigre, je peux manger tout ce que je veux je ne prends pas un gramme, donc amha j'aurais vite de fameux coups de fringale, vu mes très maigres (pour ne pas dire inexistantes...) réserves... Si à l'école je saute le temps de midi, par exemple, je serai en hypoglycémie vers 16h....
Qu'en pensez-vous?

J'en pense rien.  Je suis pas médecin ni nutritionniste.

Je pense ceci dit qu'en mangeant plus de gras et plus de protides, y'a des chances que tu aies une glycémie plus stable.  Mais retires pas les glucides d'un coup, ça c'est sûr ;#

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

20 avril 2012 à 10:46:00
Réponse #10

leballer


Salut,

Une question,un detit déj en régime paléo ca ressemble à quoi?

Leballer

20 avril 2012 à 11:13:47
Réponse #11

lambda


...Mais retires pas les glucides d'un coup, ça c'est sûr ;#

Salut à vous, juste un petit temoignage perso, peut-être en frange du HS...  :-[

durant ma "folle jeunesse"  ::) j'ai pratiqué pendant quelques années de façon vraiment intense du culturisme avec une forte composante dans les entraînement orientée "power-lifting"....

Au niveau alimentaire, les féculents, lors des périodes de prise de masse avaient vraiment une place importante dans le régime alimentaire... ma diète était de par l'activité extrêmement protéinée, mais les résultats ne devenaient satisfaisant que le jour ou j'ai accepté d'intégrer - à force de répétition d'explication de mon pote d'entraînement bien plus expérimenté que moi -dans ma tête l'importance des glucides en général.
Ici le contexte est un peu particulier, c'est vrai.... mais pour reconnecter sur ce fil, une fois la periode de prise de masse achevée, la période sêche consistait à virer le gras et garder le muscle, classique... et à ce niveau là, tout se jouait au niveau de la quantité de glucides qu'il fallait gérer au cours de sa diète...

En ce sens je rejoins David dans l'idée d'être très progressif dans l'évolution de son régime alimentaire... mon pote me disait qu'au niveau alimentaire, durant cette période délicate, il "fallait tromper son corps", ne pas lui donner l'impression de le priver de quelque chose soudainement, lui faire croire que tout est comme d'habitude...

Concrêtement, je pesais mes carbohydrates/glucides, et régulièrement, diminuait très légèrement la quantité de cela dans chacuns de mes repas... c'était 20 ou 30 gr de riz en moins tous les 3 ou 4 jours par exemple, juste une cuillère en moins en gros par repas par exemple, un maintien minimum de sucres rapides ingérés juste après l'entraînement, avec mon shake de proteines, de façon à jouer sur son taux d'insuline et ouvrir les "vannes alimentaires" des muscles... sur la fin, 0 glucides, uniquement des repas protéinés avec quelques légumes verts pour tromper l'ennui et assurer quand même un apport correct de vitamines, minéraux...

Au niveau du ressenti, le début de cette période était toujours dur, coup de pompe fréquents, surtout avec des entraînement doublés et rapides, mais petit à petit, la pêche revenait, les performances mécaniques, toute proportion gardée avec la période de prise de masse, restait correctes... l'envie même de carbohydrates, comme du riz, pain, pâtes, pomme de terre avait tout simplement disparue... le plus dur pour moi a été la limitation des produits laitiers par contre, ca je sais que c'est un truc qui m'ait physiologiquement essentiel...

Le contexte de ma petite histoire est un eu particulier je l'avoue, limite HS peut-être encore une fois surtout du fait que ma ration calorique journalière pendant cette période était elle aussi de plus en plus limitée, ce qui je pense ne serait pas le cas (et ne devrait pas l'être) dans une diète paléo telle que le décrit David, mais cette expérience me semble dire, que modulo le contexte donc, notre organisme semble fonctionner plutôt bien avec peu de carbohydrates pour peu que le passage à ce type de régime se fasse très progressivement...

Maintenant, avouons le, je resterais toujours faible devant un bon gratin d'auphinois ou un plat de lasagne maison...  :love:  :D

à+,
Lambda




"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

20 avril 2012 à 11:22:53
Réponse #12

b@s




Apéro ? 

Vin rouge + cahuettes + saucisson à volonté...  si t'as un bout de jambon cru, de la charcutaille, du fromage au lait cru, je me goinfre...  Il est où le souci ?



David

P.S.: je suis pas dans le trip crossfit du tout.  Jamais testé.  Je me fais méthode Lafay, Kettlebells, corde, masse, et marche en montagne avec sac à dos...  Je m'entraîne de manière assez instinctive en fait, selon comment je me sens, ce que j'ai envie de faire, où j'ai mal, et ce que je veux obtenir comme résultat...

pour l'apéro, pas de souci, en effet, je visualisais juste pas ... du coup l'invit est lancée si tu passes par l'Ardèche  ;#

je pensais bien que tu n'étais pas dans le crossfit, c'est justement en ça que ton avis m'intéressait, comme je le disais les avis que j'ai déjà eu venaient de pratiquants crossfit qui ne sont pas très objectifs amha...
merci pour le retour et les conseils, je pense que vais tester...

20 avril 2012 à 11:47:56
Réponse #13

DavidManise


Steph :

Ouaipe.  J'ai longtemps procédé comme tu dis en pesant mes glucides, mais pour moi ça ne marche juste pas.  Je suis génétiquement programmé pour produire du glucose à partir de n'importe quoi.  Style comme si mon corps était une turbine de tank qui peut tourner au beurre de cacahuète ou à l'huile de vidange ou au diesel ou peu importe.  Tu vois l'idée ?

Là, concrètement, je bouffe BEAUCOUP de calories tous les jours.  Je suis probablement au-delà des 3500.  Je bouffe vraiment beaucoup de gras en réalité.  Mon corps ne se sent pas du tout en mode "régime".  Bien au contraire.  Je pète la put**n de frite.  Et je maigris quand-même.  En fait mon corps se comporte comme s'il était tout simplement en surplus d'énergie permanent.  C'est comme si cette diète avait trouvé le moyen de finalement calmer les angoisses de famine de mon corps.  Et c'est passé par un mois d'orgie de viande grasse et de noix.

Je ne dis pas que ça fonctionnera pareil pour tout le monde hein.  Mais pour moi ça marche comme ça.  Chasseur-cueilleur jusque dans le génôme en fait...  et le régime à base de glucides, c'est comme s'il était juste pas bien dedans.  Mon corps à moi, je veux dire.

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

20 avril 2012 à 11:53:04
Réponse #14

DavidManise


Une question,un detit déj en régime paléo ca ressemble à quoi?

Une image vaut mille mots ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

20 avril 2012 à 11:55:20
Réponse #15

DavidManise


Sinon, si tu veux tu te fais une côte de boeuf...  ou des noix avec du miel...  ou des fruits avec des noix...

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

20 avril 2012 à 12:06:44
Réponse #16

lambda


Steph :

Ouaipe.  J'ai longtemps procédé comme tu dis en pesant mes glucides, mais pour moi ça ne marche juste pas.  Je suis génétiquement programmé pour produire du glucose à partir de n'importe quoi.  Style comme si mon corps était une turbine de tank qui peut tourner au beurre de cacahuète ou à l'huile de vidange ou au diesel ou peu importe.  Tu vois l'idée ?

Là, concrètement, je bouffe BEAUCOUP de calories tous les jours.  Je suis probablement au-delà des 3500.  Je bouffe vraiment beaucoup de gras en réalité.  Mon corps ne se sent pas du tout en mode "régime".  Bien au contraire.  Je pète la put**n de frite.  Et je maigris quand-même.  En fait mon corps se comporte comme s'il était tout simplement en surplus d'énergie permanent.  C'est comme si cette diète avait trouvé le moyen de finalement calmer les angoisses de famine de mon corps.  Et c'est passé par un mois d'orgie de viande grasse et de noix.

Je ne dis pas que ça fonctionnera pareil pour tout le monde hein.  Mais pour moi ça marche comme ça.  Chasseur-cueilleur jusque dans le génôme en fait...  et le régime à base de glucides, c'est comme s'il était juste pas bien dedans.  Mon corps à moi, je veux dire.

Ciao ;)

David

Ouaip, je comprends bien :) , et ca te va bien, parce que aussi tu as l'activité-physique en rapport... en effet comme un chasseur-ceuilleur de l'époque d'ailleurs...
Pour les glucides, pain, pates, c'est pas le truc en fait que j'ingère instictivement, naturellement de par moi-même... ca toujours été la croix et la bannière pour me faire bouffer du pain par exemple depuis tout petit, d'ailleurs pendant ma phase sportive, ca toujours été mon point faible alimentaire, d'où les insistances perpétuelles de mon pote d'entraînement... et je pense que le goût est venu à force en fait, un peu sur une base "culturelle"... bouffer un calendos sans pain, ou un morceau de paté comme ça, ca me va aussi en fait... j'ai aussi un peu ce côté polycarburant/multi-fuel et ait remarqué que ce qui me faisait grossir n'était pas tant le gras que bouffer des glucides... ce qui pendant ladite phase était intéressant, mais maintenant dans ma vie de tous les jours normale n'est plus du tout intéressant.

d'ailleurs en rando de plusieurs jours, naturellement, j'ai remarqué que ma préparation bouffe se faisait autour du fruit sec, noix, noix de pécan, raisin secs, et de viande séchée... et franchement, ca le fait bien... là encore, par habitude culturelle sans doute, et en cas de coup de mou pour le soir, j'ai toujours un fond de semoule dans le sac, ou un peu de farine pour les chapattis, mais je ne les utilisent jamais quasiement...

Un autre truc marrant, sur de la randonnée de plusieurs jours, ou naturellement les rythmes "ataviques" ressurgissent petit à petit (ceux du sommeil aussi), que ce soit orientée bushcraft ou itinérante, je bouffe paradoxalement moins au niveau calorique (sauf hivernale) qu'à la maison ou au bureau, et sans pour autant avoir de sensation de manque en fait... comme quoi on est tous la "variante de l'autre"...

En ce qui concerne finalement la nécessité toute relative des glucides, un exemple me vient en tête (de mémoire de lecture) ou lors d'une de ces expéditions polaires, sur la fin, lorsqu'il se faisait ravitailler, son grand plaisir était de récupérer dans son paquetage bouffe largué, des morceaux de beurre qu'il suçait un peu comme une crème glacée... c'était véritablement une envie absolue de gras qu'il avait, et pas de gâteau ou de trucs à base d'amidon ou de glucose...

à+,
Lambda
« Modifié: 20 avril 2012 à 12:19:05 par lambda »
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

20 avril 2012 à 12:50:29
Réponse #17

raphael


j'ai du rater un episode avid mais quel est le pourquoi de ce regime ?

perdre du poids (du gras  :-[), problème de santé, manque de tonus ......

Se connaitre et s'accepter


20 avril 2012 à 14:03:50
Réponse #18

Pouçot


Juste un petit quelque chose qui me taraude.
Au-dela de l'aspect conceptuel du nom, "régime paléo"; il est admis que c'est ainsi que se nourrissaient nos ancêtres... aïeux... prédécesseurs.  ;#
Seulement, la qualité nutritionnelle de leurs noix, par exemple; n'était elle pas foncièrement autre que celles distribuées par Ben**uts ? Sont-elles identiques finalement ?
Les légumes, entre autres; sont bien loin de posséder les mêmes valeurs nutritives qu' "autrefois".
Si je comprends bien, l'un des intérêts est de ne pas ingérer d'aliments transformés, tel que peuvent l'être le riz, les pâtes... mais qui croit encore à ce jour que la viande ne l'est pas; transformée.

En clair, ce régime ne sied il pas davantage à celles et ceux qui possèdent un potager et leur propre capacité de production de viande ?!

20 avril 2012 à 14:25:06
Réponse #19

DavidManise


C'est dingue les résistances que ça soulève tout ça.  Les gens, subitement, se mettent à réfléchir.  Un truc de ouf.  Oui mais...  Et ceci... et pis ça...

Faut apprendre à lire.

Bio et de saison.

Et le plus rustique/sauvage possible.

Et idéalement local aussi.

Le gibier c'est mieux que la vache d'élevage, même bio.  Les plantes sauvages comestibles c'est mieux que la salade.  Etc. 

Mais déjà de virer les céréales et surtout le sucre (glucose, saccharose), ça change vraiment tout.

Le reste, c'est du détail.

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

20 avril 2012 à 14:40:25
Réponse #20

Pouçot


Le reste, c'est du détail.

C'est précisément l'objet de mon post; le détail.

Donc, ma question était simple: ce genre de régime peut-il être adopté par Monsieur Tout le monde?

ps: ma question n'était pas et n'est pas plus maintenant ad hominem; j'attends qu'on me dise précisément (et dans le détail  ;#) quelles carences sont risquées/ou pas avec ce genre de régime.

edit: le point fondamental de ce régime est donc de supprimer céréales et sucres? la qualité des aliments "autorisés" n'a pas d'incidence ?
« Modifié: 20 avril 2012 à 14:47:13 par Pouçot »

20 avril 2012 à 14:44:22
Réponse #21

Chris-C


Les détails ça vient avec la pratique....
et des carences en enlevant les sucres rapides c'est juste pas possible....

a+

20 avril 2012 à 14:49:26
Réponse #22

lambda


C'est dingue les résistances que ça soulève tout ça.  Les gens, subitement, se mettent à réfléchir.  Un truc de ouf.  Oui mais...  Et ceci... et pis ça...

Faut apprendre à lire.


ben, c'est pas mal qu'on se pose, qu'on te pose des questions sur un truc qui n'est pas forcément bien connu par le public encore, non?  :huh:
Ca fait pas de mal les "oui mais"... et des gens "qui se mettent à réfléchir" sur des trucs dont peut-être ils n'avaient jamais entendu parler et du coup jamais eu le besoin de se pencher dessus...

D'autant plus que comme tu dis, ca fonctionnera en effet pas forcément pareil pour tout le monde...

à+,
Lambda

"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

20 avril 2012 à 14:56:32
Réponse #23

DavidManise


Je ne suis pas nutritionniste.  Je ne suis pas médecin.  J'ai dit absolument tout ce que je connais sur le sujet : mon expérience perso.  

Ceci dit, je PENSE (sans aucune garantie, c'est juste mon opinion) :

- qu'il est difficile d'être carencé avec un régime riche en viande, légumes, poissons, fromage au lait cru, noix...  
- qu'au pire, de s'accorder une journée "off" par jour devrait couvrir les carences éventuelles qui pourraient rester...

et JE SAIS :

- que si tu veux des garanties, faut acheter un grille pain ;
- que je ne suis pas compétent pour garantir quoi que ce soit dans ce domaine ;
- que tous les plus grands nutritionnistes de la planète, même eux, n'ont pas la moindre idée encore de la complexité réelle de l'adéquation entre un mode d'alimentation et la biochimie d'un individu X.

Bref, tu me demandes l'impossible.  C'est ça qui me gonfle en fait...  je suis pas le bon Dieu ;)

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

20 avril 2012 à 15:14:02
Réponse #24

Bison


Bon, pour les carences ... hop, un comprimé de multivatimes et on a déjà fait un grand pas pour en éliminer une grosse partie!

Pour le reste, d'après une ou deux expériences persos, le corps te les fait connaître, les carences, comme il te fait apprécier une orange ou une laitue à la fin de l'hiver ...

Pour le reste ... ce cher Atkins avait tout simplement vu juste il y a bien longtemps déjà ...  ;D
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité