Nos Partenaires

Auteur Sujet: «Porté disparu», 2ème volet d'un aventurier québécois.  (Lu 1508 fois)

02 avril 2012 à 21:28:52
Lu 1508 fois

Aishpanu


Bonjour,

Frédéric Dion est un aventurier reconnu vivant dans ma région.
Son projet «Porté disparu 2012» devrait soulever l'enthousiasme de plusieurs membres du forum.
Sans cartes, ni GPS, ni même nourriture ou sac à dos, il se fait déposer en avion au coeur de la forêt boréale canadienne.
Pour la présentation de son projet et un aperçu du matériel : http://www.youtube.com/watch?v=5h3PVpLRLZ8
Guide Boréal

03 avril 2012 à 10:10:20
Réponse #1

Kilbith


Bonjour,

Merci pour cette vidéo. Je ne suis pas certain que ce soit très orienté "survie" dans la mesure où la personne a de l'excellent matériel (le kayak démontable est tout de même un truc de ouf. Et je note la scie spyderco). Le genre de chose que l'on doit rarement avoir dans une situation de survie. Surtout si en plus on est en bonne santé.


Exemple :

Au début de la vidéo, il parle d'un séjour de 4 jours en forêt boréale "sans équipement" à part ce qu'il portait (et peut être une équipe technique, ce qui enlève 90% du stress et permet d'éviter l'effet chimpanzé)....

...Sauf que ce qu'il portait c'est une tenue complète haut et bas en goretex de la meilleure qualité (avec gants et chaussures raisonnablement adaptés). Et j’imagine un récipient, de quoi faire du feu, un morceau de corde, et un couteau.

Si on ajoute à ça une couverture de survie, il y a de quoi être relativement confortable quatre jours en milieu plat et bien boisé, avec un peu de jugeote, par temps de neige non extrême. Et l'ensemble tient dans les poches.

Je ne dis pas que c'est facile. C'est juste que si on lui avait mis un plâtre à une jambe pour simuler une fracture (la douleur et les risques d'infections/phléb!tes en moins) et 30 ans de vie au bureau en plus : là, cela commencerait à être de la "survie like".

Pour s'en convaincre, il suffit de simplement se "dégrader" en portant une moufle lors d'un camp ou de mettre la chaussure gauche au pied droit et vice versa. Même une petite diminution de nos capacités rend les choses beaucoup plus difficile.

Mais c'est vraiment sympa à suivre et en plus c'est en français.  ;)
« Modifié: 03 avril 2012 à 10:21:03 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

03 avril 2012 à 11:09:05
Réponse #2

jbc


genial son hammac-tarp-kayak, je vais suivre son periple avec plaisir je pense.

03 avril 2012 à 11:24:33
Réponse #3

** Serge **


Cela remet surtout en mémoire ce que nos prédécesseurs ( comme Renaud Desrosiers, mon parrain ) faisaient annuellement ( et, avant eux, leurs pères et leurs grands-pères ) : remonter dans le Grand Nord ( ou se faire dropper ), puis redescendre en faisant de la trappe, sur plusieurs semaines.

Des centaines, sinon des milliers de canadiens français ont fait cela durant des générations, avant YouTube, Facebook, les GPS et l'invasion des matériels exotiques.

Je salue la prouesse signalée plus haut, mais je ne puis m'empêcher de me dire qu'il n'y a rien de neuf sous le soleil et que l'héritage des anciens me parait toujours bien plus étoffé, couillu et inscrit dans des traditions que cette présentation, même sympathique.
"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

03 avril 2012 à 18:19:42
Réponse #4

fall7stand-up8


salut a tous

si on regarde son matos d'un point de vue plus général, il a quoi?

Un outil coupant
Une grande surface étanche
Un récipient qui va au feu

On n'est pas très loin des basiques énoncés par DM en personne car je pense qu'il doit au moins avoir de quoi faire du feu ce garçon



 

05 avril 2012 à 19:55:26
Réponse #5

Aishpanu


Je pensais soulever plus d'enthousiasme... mais je comprends vos critiques. Il est peut-être plus approprié de parler d'une aventure que d'une expérience de survie.
Quelques réponses:
- il est effectivement dans une forme olympique. Si ma mémoire est bonne, en 2011 il a fait une vingtaine de marathons en moins d'un mois!
- il aura un téléphone satellite.
- son départ le 6 août devrait diminuer la nuisance des insectes piqueurs, mais augmenter le risque de gel.
- c'est une saison riche pour la faune/flore. Mais quand on prend le temps de chasser/pêcher, on avance pas vite.
- 4 jours, c'était pour son séjour en Haute-Mauricie. En 2012, il parle du 52ème parallèle et estime qu'il passera deux semaines en forêt. Je parie que ce sera sur la Côte-Nord, une des seules régions du Québec où il en reste encore de grandes forêts primaires.

Je sais que ce sont les canadiens francais et les amérindiens qui ont guidé tous les explorateurs Nord-américains et qui ont parcouru chaque centimètre carré de territoire pendant la traite des fourrures. La réalité d'aujourd'hui, c'est la motoneige l'hiver et le bateau à moteur l'été. En toutes saisons, le dodo dans un camp confortable.

Chapeau bas, pour les anciens qui vivaient l'Aventure au quotidien.
Ils avaient du temps, du savoir faire, la nécessité les poussait à prendre des risques... mais de nos jours, bien peu de gens sortent de leur zone de confort comme le fait Frédéric.

« Modifié: 05 avril 2012 à 22:02:57 par Aishpanu »
Guide Boréal

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité