Nos Partenaires

Auteur Sujet: Réchaud à alcool, froid et essence en substitution  (Lu 7259 fois)

09 mars 2012 à 16:00:20
Lu 7259 fois

Ulf


Bonjour,

Ce matin, j'ai voulu faire ma sortie "observation faune". Levé avant l'aube patati patata (je posterai des photos dans la section tracking ;))

Il avait gelé pendant la nuit. Arrivé vers les 9-10H, le fatidique coup de barre et l'envie de faire la pause gato+thé.

J'ai un réchaud hybride alcool/bois. Et devinez quoi ? Il faisait trop froid pour que l'alcool prenne feu (on était au dessus de zéro pourtant !). C'est une chose que j'ignorai jusqu'à aujourd'hui... Jusqu'à ce que je lise le wiki. Bon, je m'en suis sorti avec du pin pour la petite histoire ("quand il fait -20, si tu veux pas finir dans le sapin, trouve toi un pin").

La question qui m'interroge ::), c'est de savoir si il y aurait un danger à remplacer l'alcool à bruler par de l'essence, du pétrole (dés aromatisé) voir carrément du diesel ? Si tant est que ces carburants se comportent mieux par temps froid.

Pourquoi je demande avant d'agir ? Parce que j'ai lu ici que Corin, moniteur CEET, excusez du peu, a eu un réchaud qui a failli lui péter à la gueule. Dans quel contexte ? Je ne sais pas. Mais j'ai pas envie de le savoir quand il sera trop tard. Du coup je demande.

EDIT: comme je suis un boulet, je n'ai pas lu le wiki jusqu'en bas. Et tout en bas, il y a la réponse.
« Modifié: 09 mars 2012 à 16:05:50 par Ulf »

09 mars 2012 à 16:16:43
Réponse #1

Karto


1/ tu peux laisser tremper un bout de coton / papier journal / PQ / brindille... dans l'alcool qui fera office de mèche et laissera le réchaud démarrer comme par magie même par des températures assez négatives, jusqu'à une montée en témpérature où le réchaud fonctionnera normalement.

2/ tu peux préchauffer le réchaud en imbibant un bout de matériau absorbant (comme ci dessus) d'un peu d'alcool et en le laissant brûler sous le réchaud...

Pas de "rocket science" là dedans.

09 mars 2012 à 16:34:05
Réponse #2

Chris-C


OUI il y a un DANGER à utiliser un type de combustible diffèrent de celui préconisé..
Jamais d'essence dans un réchaud à alcool

09 mars 2012 à 16:35:50
Réponse #3

Kilbith


Un des avantages du "trangia" de la vieille école :

Comme il est étanche (normalement si le joint n'est pas HS) tu le mets quelque temps contre toi. De plus, il est en laiton (?), c'est moins light que les modèles en titane mais cela conduit mieux la chaleur. Au besoin un petit coup de briquet pour chauffer le bousin.

Sinon tu fais comme Karto  il a dit.  ;D


Citation de: plumok
OUI il y a un DANGER à utiliser un type de combustible diffèrent de celui préconisé..
Jamais d'essence dans un réchaud à alcool

Pourquoi?

Parce que de nombreux réchauds à alcool sont prévus pour "monter en pression" afin de fonctionner au mieux. Et que les points éclairs et les points d'auto inflammation de l'alcool et de l'essence sont TRES différents :

Citation de:  wikipédia
   
 *extrêmement inflammables - point d’éclair inférieur à 0 °C et point d’ébullition < 35 °C (exemple : point d’éclair de l’essence (<-40 °C) ainsi que tous les gaz inflammables comme le méthane ou l’hydrogène…)3 ;
    *facilement inflammables - point d’éclair inférieur à 21 °C et point d’ébullition supérieur à 35 °C3 (exemple : point d’éclair du méthanol = 12 °C ou de l’éthanol = 13 °C) ;
    inflammables - point d’éclair compris entre 21 °C et 55 °C3 (exemple : point d’éclair du décane = 48 °C).

On pourrait aussi dire que l'essence à une température d'auto inflammation d'environ 250°C alors que l'éthanol c'est plutôt autour de 400°C.

Donc avec autre chose que l'alcool (essence, gasoil...) dans des systèmes fermés comme un réchaud à alcool la limite du "pandalagueule" n'est jamais loin.
« Modifié: 09 mars 2012 à 16:51:25 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

09 mars 2012 à 16:40:29
Réponse #4

Bison


Parce que la combustion d'essence dégage deux fois plus de chaleur que la combustion d'alcool, d'où un réchauffement accéléré de l'essence, d'où une évaporation accélérée et encore plus de chaleur => un réchaud qui s'emballe d'une manière non contrôlable => risque de dislocation du réchaud, risque de voir se répandre l'essence en flammes.

Vous avez déjà vu comme une réchaud à alcool "donne plus fort" après un certain temps de fonctionnement?
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

09 mars 2012 à 17:02:02
Réponse #5

Ulf


@Killbith

Point éclair d'un carburant ? ça pique ma curiosité ça !

@Karto

Tu penses bien que je ne me suis pas privé de petit bois imbibé d'alcool... Genre comme un éclair de lucidité, après avoir bien galéré, une fois que le feu avait déjà bien pris :lol:.

Sinon, pour concernant le combustible bois de mon réchaud à bois, les branchettes mortes des pins fournissent un combustible nettement meilleur que le petit bois de charme (mort) et sont bien plus abondantes et faciles à récolter...

Je n'ai pas voulu taper dans le "bois gras de chez gras" de peur de tout encrasser (sauf comme amadou et je l'ai de base, dans ma trousse d'outillage).

09 mars 2012 à 17:44:01
Réponse #6

Kilbith


@KiLbith
Point éclair d'un carburant ? ça pique ma curiosité ça !

doctus cum libro : http://fr.wikipedia.org/wiki/Point_d%27%C3%A9clair  :closedeyes:

Sinon pour l'anecdote dans un réchaud trangia on peut faire chauffer de l'eau en employant comme combustible du cognac bien éventé initialement à 40° d'alcool. Ce n'est pas facile à enflammer, c'est vraiment la limite et il faut chauffer pour que cela fonctionne, le rendement est très mauvais, mais ça fonctionne.


 :)
« Modifié: 09 mars 2012 à 17:49:32 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

09 mars 2012 à 18:17:00
Réponse #7

Ulf


doctus cum libro : http://fr.wikipedia.org/wiki/Point_d%27%C3%A9clair  :closedeyes:

Sinon pour l'anecdote dans un réchaud trangia on peut faire chauffer de l'eau en employant comme combustible du cognac bien éventé initialement à 40° d'alcool. Ce n'est pas facile à enflammer, c'est vraiment la limite et il faut chauffer pour que cela fonctionne, le rendement est très mauvais, mais ça fonctionne.


 :)

rah, j'allais regarder sur wikipédia. J'étais en train de galérer sur un autre problème (solutionné, voir post sur les coordonnées GPS). Merci quand même, c'est extrêmement utile et intéressant.

22 janvier 2014 à 15:05:29
Réponse #8

Ulf


AH BORDEL.

Je savais que je tenais l'astuce ci dessous de la nébuleuse Nature et Survie mais la dédicace aurait du aller à Karto plutôt qu'au Wiki.

Bon, ceci est l'aboutissement d'un ancien problème résolu, je passe le message.  ;)

<a href="http://www.youtube.com/v/I88zzApRk-o?version=3&amp;amp;hl=fr_FR" target="_blank" class="new_win">http://www.youtube.com/v/I88zzApRk-o?version=3&amp;amp;hl=fr_FR</a>

J'en ai d'autres des comme ça grace à ce forum (dont une histoire de gants Ortovox, hein Kilbith). Ca viendra en temps voulu ET si la modération est d'accord.

22 janvier 2014 à 16:27:44
Réponse #9

musher


Tu aurais été musher, tu aurais connu la réponse  ;D

Sur les grande course d'Alaska tel l'Iditarod ou la Yukon Quest, le réchaud obligatoire est le réchaud à naphta  (le réchaud à alcool à la mode alaska : un gros faitout avec 2 rangés de trous et un deuxième faitout qui rentre dans le premier)

Pour l'allumer à -40°C, il suffit de mettre sur l'alcool une boule de PQ qu'on enflamme. La chaleur du PQ va volatiliser l'alcool qui va s'enflammer et ainsi de suite.
On arrive à produire 30 à 40 litres d'eau à partir de la neige par -40 °C.

A ces températures, les autres types de réchaud sont trop capricieux, même ceux à naphte (à essence), et les organisateurs ne laissent pas partir un attelage qui n'a pas dans le sac ce type de réchaud à alcool.

22 janvier 2014 à 16:42:16
Réponse #10

Kilbith


Tu aurais été musher, tu aurais connu la réponse  ;D

.../...
A ces températures, les autres types de réchaud sont trop capricieux, même ceux à naphte (à essence), et les organisateurs ne laissent pas partir un attelage qui n'a pas dans le sac ce type de réchaud à alcool.





Lien vers Zenstove : http://zenstoves.net/MusherCooker.htm
Lien vers Iditarod : http://web.archive.org/web/20080724111925/http://www.ultimateiditarod.com/musherfood.htm


« Modifié: 22 janvier 2014 à 17:00:46 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

22 janvier 2014 à 16:47:25
Réponse #11

Kilbith


"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

23 janvier 2014 à 00:30:09
Réponse #12

fredlafouine


´·.¸¸.·´¯`·.¸ ><((((((º>

23 janvier 2014 à 16:04:07
Réponse #13

Phil67


Je savais que je tenais l'astuce ci dessous de la nébuleuse Nature et Survie mais la dédicace aurait du aller à Karto plutôt qu'au Wiki.

Bon, ceci est l'aboutissement d'un ancien problème résolu, je passe le message.  ;)
Bien vu : j'étais plutôt adepte du flacon au chaud dans une poche intérieure, mais c'est rapidement rébarbatif et encombrant (entre les batteries, le smartphone, un peu d'eau, etc...).

Il me semble que cette technique n'est pas évoquée chez les MUL (à moins de l'avoir loupée). Cette vidéo didactique y aurait sa place : je peux y publier un message si c'est OK pour toi.


Citer
J'en ai d'autres des comme ça grace à ce forum (dont une histoire de gants Ortovox, hein Kilbith).
Peut-on avoir en avant-première ;) une petite idée des "autres comme ça" dans les tuyaux ?

C'est quoi cette "histoire de gants Ortovox" : s'agit-il de leurs gants gris/beige en laine épaisse (il ne sont pas donnés tout de même) ?

Quelles sont tes mitaines, en es-tu satisfait et peuvent-elles servir de "sous-gants" (p.ex. cuir) sans comprimer ou se retourner au niveau des doigts ?
Nous avons deux vies, la seconde commence lorsqu'on réalise qu'on en a qu'une.

23 janvier 2014 à 19:27:19
Réponse #14

Ulf


Bien vu : j'étais plutôt adepte du flacon au chaud dans une poche intérieure, mais c'est rapidement rébarbatif et encombrant (entre les batteries, le smartphone, un peu d'eau, etc...).

Il me semble que cette technique n'est pas évoquée chez les MUL (à moins de l'avoir loupée). Cette vidéo didactique y aurait sa place : je peux y publier un message si c'est OK pour toi.

Peut-on avoir en avant-première ;) une petite idée des "autres comme ça" dans les tuyaux ?

C'est quoi cette "histoire de gants Ortovox" : s'agit-il de leurs gants gris/beige en laine épaisse (il ne sont pas donnés tout de même) ?

Quelles sont tes mitaines, en es-tu satisfait et peuvent-elles servir de "sous-gants" (p.ex. cuir) sans comprimer ou se retourner au niveau des doigts ?

1 Je fais de temps en temps des recherches sur le forum de RL. Je n'y poste jamais et je me vois mal débouler genre "coucou salut ! tiens ma vidéo !".

2 concernant les gants, voir ce sujet:
http://www.davidmanise.com/forum/index.php?topic=62983.0
Oui ce sont les gants auquel tu penses.

J'aimerai faire un retour sur différentes paires issues de ce sujet mais il n'a pas fait assez froid hélas.

Mes mitaines, je les adore. Ce sont les mitaines US. Elles sont en laine, elles coutent 5€ chez AS*C. Elles sont largement assez chaudes seules pour du 0C* ou pour s'affairer autour du feu. On peut mettre un liner mérinos en dessous.

Une surmoufle par dessus ? A voir... pas éprouvé le besoin...

24 janvier 2014 à 19:26:08
Réponse #15

Phil67


Petit test en intérieur avec mon Top Notch Stove de test et de l'alcool à -17°C (séjour pendant plus de 24H dans le congélateur).

Évidemment l'alcool ne s'enflamme pas du tout par défaut (à moins de vider la moitié d'un briquet pour le réchauffer).

En revanche le démarrage est très rapide avec une mèche en PQ (version MUL XXS par rapport à la vidéo ;)) :
   - allumage instantané de la mèche sans galérer avec le briquet
   - allumage de l'alcool en 5-8s
   - passage en mode gazinière en 5-8s
   - début de chauffe pépère mais stable
   - montée rapide en puissance dès que l'alcool s'est réchauffé via le "thermal feedback"
   - seulement 1/4 du PQ a brûlé et il pourrait resservir à d'autres allumages

:doubleup:

On pourrait bidouiller un réchaud hivernal avec un système d'allumage à demeure p.ex. avec une mèche en gaze coincée le long de la paroi interne...
Nous avons deux vies, la seconde commence lorsqu'on réalise qu'on en a qu'une.

24 janvier 2014 à 20:03:06
Réponse #16

François


Au fond du réchaud à alcool, j'ai un petit bout (3 cm environ) de cordeau en coton. Il a servi de mèche dix ou vingt fois, et il est quasiment intact.

Pareil pour le préchauffage du réchaud à pétrole.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité