Nos Partenaires

Auteur Sujet: Balades nocturnes  (Lu 12779 fois)

08 janvier 2008 à 20:28:58
Réponse #50

dub72


Bon,je n'ai pas lu vraiment vraiment tout, mais ce fil m'interresse car...j'ai une question à poser (si,je vous assure!)!!!
La principale raison pour laquelle je me "prive" de balade en forêt seule la nuit, outre les sangliers (irrationnel d'après le forum,je le sais bien,c'est plus fort que moi)c'est qu'il y a pas mal de squatts et de fréquentations bizarre dans le coin où je suis.
Ne redoutez-vous jamais d'éventuelles rencontres gênantes?
Comment vous en êtes vous sortis?
Avez vous déjà rencontré,aux abords de villages,des chiens agressifs "échappés" de chez eux?

On en a fait une avec yoxroots et nico7218 et je trouve que c'est vraiment sympa. On est dans un coin calme donc pas de squatts et de fréquentations bizarre.
De plus il y a autant de chances de tomber sur un chien agressif le jour que la nuît. Donc pour moi je suis fan  :tongue:.

ciao
My free style flying over this world, kill your bad mind but he's never back down... (dub in'c song)

09 janvier 2008 à 12:22:16
Réponse #51

Persea


De plus il y a autant de chances de tomber sur un chien agressif le jour que la nuît. Donc pour moi je suis fan  :tongue:.
ciao
Mais on les voit plus facilement de jour. Il y a des espèces animales qui voient très bien la nuit, donc pas de problème pour chasser par exemple. Mais nous autres z'humains, nous avons un petit handicap de ce côté-là, les éventuels ennemis, on va d'abord les entendre (et s'imaginer des trucs  :D) et les voir au dernier moment (si on a un feu ou une lampe à portée de main, ou une lune toute pleine).
Bref, moi je suis pas fan du tout, et j'assume ! :D
<<Si tu bois le sang de notre Terre, moi, femme jaguar de la montagne je boirai le tien...>>

texte pris lors d'une manifestation anti-pétrole a Macas (peuple Shuar, Equateur)

09 janvier 2008 à 12:47:11
Réponse #52

emmuel


Salut Chester, je te confirme qu'en région parisienne, (je pense à la forêt de Sénart) certaines zones sont habitées la nuit. Ca m'a pas empêché d'aller y passer une nuit ou deux, mais je suis un garçon et c'est la forêt de mon enfance… Vais pas me laisser faire…  :o

09 janvier 2008 à 14:17:48
Réponse #53

Lynx


ola
Ben je vais souvent courir le soir dans les bois, ca m'arrive assez fréquemment de croiser du cochon, en général ils font ni une ni deux pour déguerpir, mais ca m'est arrivé qu'une femelle me toise fixement, campée sur ses pattes au milieu du chemin...genre t'approche je fonce...mais bon, ca m'est arrivé aussi de jour, alors...et puis si t'insiste pas et tu contourne genre j'ai rien vu, ca se passe bien.
En principe ca brasse pas mal autour et c'est plutot des yeux dans la nuit qu'on aperçoit.... a moi d'imaginer quelle atroce bête sanguinaire cela peut être... (tiens un tit minet!)

Pour les bivouacs, j'essaie d'éviter les coins ideaux pour des repère de djeunes-binouze-sono-cigarette. L'avantage du bivouac hamac, c'est aussi de pouvoir tisser son cocon même dans des endroits pas forcément praticables pour les autres, et de rester relativement discrets également. Et puis plus on s'éloigne des chemins carrossables mieux ca va! ( ceci dit c'est parfois nous qui les derangeons... ;D)


Pour les chiens je me méfies, et si j'en croise, je m'arrange pour chopper un bâton...ceci dit c'est souvent pas les plus gros qui posent le plus de désagrément mais plus les ptits trucs névrosés à proximité des parkings ou des zones habitées. Sinon en plein bois, ceux que j'ai pu croiser ne se sont jamais montrés agressifs pour un sous. Je pense qu'en dehors de circonstances particulières, seul le chien en position de défendre un territoire (ou un troupeau) peut se montrer agressif, en divagation dans la nature il sera rarement dangereux
(enfin, de ce que j'en ai vu)...



Poussière aux pieds vaut mieux que poussière aux fesses. Proverbe Peul

15 janvier 2008 à 08:54:13
Réponse #54

Savatan


Voilà un fil bien intéressant et je regrette de ne l'attraper que maintenant…

D'abord, une remarque : Pour le cas du Predator affamé la nuit, t'as qu'à faire comme Schwarzi, tu le butes et ensuite tu finis ta nuit peinard avant de reprendre ta route…  :cyborg:


Ensuite, une question : J'avais appris ou lu quelque part que l'accoutumance des yeux dans la nuit se faisait en 3 étapes/cycles :

-3 minutes pour y voir "bien" les formes.
-15 minutes pour une bonnes acclimatations et voir "bien" les détails
-45 minutes pour que l'acclimations atteigne son niveau optimal de vision nocturne

Est-ce que quelqu'un a entendu parler de ça ? Ou est-ce que c'est n'importe quoi ?

15 janvier 2008 à 09:01:02
Réponse #55

Lynx


Salut Savatan
Je ne connais pas les seuils d'adaptation.
en tout cas (sauf pour courrir) j'utilise une frontale avec un filtre rouge qui a l'avantage de réduire ces problémes, notamment lorsque tu lis une carte par exemple. Pis ca attire moins les insectes (enfin il me semble)

Autre solution: la pleine lune sur sol enneigé... Ca nous arrive d'aller se faire une petite rando a skis les soir de pleine lune...c'est parfois magique... :tongue:
Poussière aux pieds vaut mieux que poussière aux fesses. Proverbe Peul

15 janvier 2008 à 09:11:33
Réponse #56

Savatan


Oui, le filtre rouge ça je connaissait depuis l'armée...  ;D  De mon côté je n'ai jamais eu trop "peur" de marcher ou d'être dans la nature la nuit sans aucune lampe, je trouve ça magique !...  :doubleup:

J'avais entendu ce truc des 3-15-45 minutes, et il me semble en effet que plus l'on reste de minutes dans la nuit, plus les yeux s'habituent, mais je ne sais pas si c'est vraiment "scientifique" ces 3 durées ?


Sinon dans les anectodes nocturnes, avec quelques potes apnéistes, on fait régulièrement des "apnées nocturnes", les nuits de pleines lunes... On va au large à la nage avec le matos environ 30 minutes avant la sortie de la Lune (noir complet donc), on commence nos apnées profondes dans la nuit, et c'est absolument fabuleux quand la Lune sort sur l'horizon et éclaire merveilleusement notre 2ème partie de plongée, et notre retour... (faut juste éviter les coins avec des requins... Car certains bouffent la nuit  !)  :really:

15 janvier 2008 à 09:30:34
Réponse #57

Lynx


J'ai trouvé ca sur le oueb vite fait

"Adaptations immédiate et permanente
L'adaptation à l'obscurité après 3-5 minutes est appelée adaptation immédiate; après au moins 30 minutes, elle est appelée adaptation permanente. Les deux états d'adaptation sont indépendants l'un de l'autre. Quelqu'un peut donc avoir une bonne adaptation immédiate, mais une mauvaise adaptation permanente.  "
Poussière aux pieds vaut mieux que poussière aux fesses. Proverbe Peul

15 janvier 2008 à 10:06:30
Réponse #58

Walk


Bon alors je sais pas si l'histoire convient parfaitement au sujet, mais comme c'était une" balade nocturne" ;D..

En ce qui concerne les" djeunes-binouze-sono-cigarette" de Lynx. Il m'est arrivé une fois à minuit à vélo en bretagne d'en rencontrer. Je vous fais le petit film, on passe à côté de jeunes, il devait être 23h30, en vélo. Y avait une ptite dizaine de djeuns,avec des bouteilles d' "eau plate" ;),  mon pote passe en premier, il jette un tout petit regard vers eux, mais ne dit rien, de toute façons on passe à fond! De mon coté, je passe en ne les regardant pas. On arrive sur la plage (pour ceux qui connaissent Belle-isle en mer: y vont peut être reconnaitre), une petite crique, une grosse descente....on y reste un quart d'heure, le temps de souffler, et on remonte sur nos vélos une côte à 13%..
Et là vla, qui descend un petit jeune sur un BMX.Je lui donnais 16 ans, mais plûtot barak. :down: Visiblement il venait pas pour parler du temps ;) A ce moment on était caché du reste du groupe par un tournant. Sa première phrase, ça a été:
"qu'est ce que vous foutez ici?"
Nous:" on se promène"
lui, En s'adressant, à mon copain: "D'où est ce que tu m'as regardé comme ça? "

Là j'ai senti l'embrouille venir, je regarde ma montre--> minuit, si on lui fait une tête, y en a 10 autres qui vont rappliquer.
A ce moment, faut aussi savoir, qu'on avait 250 euros en liquide sur nous, pour les besoins du voyage....Alors bonjour l'angoisse :glare: 
Donc mon pote lui baragouine quelque chose, visiblement il lui en veut plus à lui qu'à moi...Il commence à le  prendre par le col...Wooo, à ce moment je m'arrange pour caler le mec avec son bmx entre moi et mon pote. Et le gars enchaine:
" Il dit à mon pote: Tu vois, lui, (en parlant de moi), il dit rien!"
Et lui reprend par le col en disant: " tu vas prendre une tatane! ( pour ceux qui ne savent pas ce que c'est qu'une tatane: comprendre un gros coup de poing dans la face" )
A ce moment, je parle" tu t'appelles comment", waa je tente l'approche humaine, "tu  viens d'où?"
J'ai appris qu'il fallait socialiser avec ce genre de gars ;D
Là le gars se calme, il lâche mon copain...

Il nous dit qu'il est là pour" foutre la m**de", et il nous demande comment on s'appelle: bon là on sort de faux noms"...ça peut paraître stupide mais sur une île, on peut facilement trouver quelqu'un avec un nom et une description :closedeyes:
Le mec reprend son bmx et remonte la côte ...A ce moment, de peur qu'il ramène ses petits camarades, on se met à couvert dans une ruelle perpendiculaire au chemin, et on analyse la tactique à adopter....On phone aux ptits bonshommes en bleu? On prend la fuite?
Bon on décide de prendre la fuite sur nos vélos, en passant devant eux à fond... Je vous dit pas l'opération ::), si on se rate, il vont comprendre et ramasser leur scooter, et on a beau savoir un peu pédaler..ça va pas le faire ;D On prend donc de l'élant dans la rue , et là à fond on passe devant, on devait être lancé à 35km/h, on avait coupé nos lampes, derrière ça crie, on accélère tout feux éteints, on effectue un parcours de manière à faire tourner d'éventuels poursuivants, et on stoppe en silence... plus rien, waaaa, à ce moment on était content!
Après on est rentré au camping, après avoir pris quelques chauves souris dans les cheveux :)
Il était quand même minuit 30...

Donc leçons à tirer:
                      *Un ne pas s'énerver dans ce genre d'affaire-->surtout que là le mec en face avait visiblement un ptit coup dans le  nez
                          * Eviter de regarder en passant, par curisosité, c'est la meilleure manière de s'attirer des ennuis ::)
                         *  Eviter de repasser par le même chemin, y a "plus de chances" de se faire à nouveau interpeler.
Vla A+          waner
C'est pas l'âge qui fait vieillir, c'est le kilométrage...

15 janvier 2008 à 10:26:52
Réponse #59

Lynx


 :blink: ben dis donc.... ca fait des annes que je suis pas allé a belle ile mais ca donne moyen envie.
Pour le principe je serais quand meme allé signaler le truc sur la main courante de la gendarmerie.
Histoire qu'ils aillent se montrer. J'imagine que des gens a pied auraient pas eu la meme conclusion que toi...
En plus si c'est des jeunes de l'ile, ils doivent connaitre.
Poussière aux pieds vaut mieux que poussière aux fesses. Proverbe Peul

16 janvier 2008 à 08:31:07
Réponse #60

mat


Ah, les randos la nuit .... Qu'est-ce que j'ai pu en faire...; C'étaient mes préférées. En fait je partais le soir, seul ou à trois quelquefois,  et je rentrais le lendemain vers midi. A l'époque, j'avais de 15 à 18 ans. Depuis, je marche surtout le jour. Mais mes randos sont plus longues.

D'abord, tu ne risques rien avec les animaux, ou presque rien. Ils ont plus peur que toi. De tant en temps tu dérangeras un chevreuil qui bondira avec bruit et qui s'enfuira très vite, c'est tout. Une seule fois, j'ai du déranger des laies qui sont devenues furieuses (défense des petits) et qui galopaient en tous sens. Tu t'écartes et voilà tout. Non, franchement, du coté des animaux, tu peux être tranquille... Peut être des lynx, dans certains endroits..... Franchement, vu ton gabarit, un lynx ne devrait pas t'approcher. Evite quand même de laisser des déchets de nourriture près de ton sac de couchage. Ah, si, j'avais oublié : une nuit je me suis posé contre le tronc d'un arbre et j'ai installé mon derrière sur la sortie d'un trou de ... souris. Elle cherchait à sortir .... L'aventure se limite là!

Ensuite, ce que tu dois éviter, c'est les endroits fréquentés par une espèce de mamifère bipède dont le niveau d'intelligence ne dépasse qu'avec peine celui de la moule : les" djeunes-binouze-sono-cigarette" de Lynx. J'ai donné, merci. C'est le seul danger animal dont il faut se méfier.

Enfin, le risque, c'est de se perdre, ce qui ne présente pas un grand danger en europe, si tu es bien préparé (eau, nourriture, de quoi bivouaquer, s'orienter....). Le lendemain tu gères et tu corriges. La nuit, avec ou sans lune, on ne voit rien ou pas grand chose. Difficile de repérer un chemin forestier... Le seul point de repère dans un chemin de forêt, c'est le ciel, le filet clair dans l'axe du chemin. Naturellement tu auras tendance à  regarder du côté de la lumière, donc on avance la tête en l'air... Imagine la photo !

Autre risque réel : tombé dans un trou. Ne pas se balader en montagne la nuit sans lampe !!!! Ca a failli m'arriver : je me suis arrêté juste à temps : hasard ou préscience ? Attention aussi aux branches dans les yeux, aux barbelés (mon pantalon y fut arraché sur 20 cm)....
Certains se baladent en forêt avec une lampe torche allumée : beurk. Certes, pour préparer le bivouac, c'est logique, pour se repérer sur une carte, c'est normal, pour identifier un carrefour ou un obstacle, c'est normal. Pour se déplacer en continue : là, c'est franchement //!!§§§!!??,++)°°

A l'extrême limite, un filtre rouge, et encore....... C'est dommage de faire une rando de nuit avec une torche....  Je ne parle pas ici des circonstances qui font qu'on doivent marcher la nuit, par nécessité. Je parle du plaisir de marcher la nuit.

En tous cas prévoir une lampe frontale pour libérer les mouvements (avec une ampoule et pile de rechange, automatiquement.)
Essayer de trouver des lampes à dynamo, elles se rechargent seules, à la manivelle : depuis que j'ai eu un problème de lampe dans une grotte, je ne sors plus sans !

Un truc de militaire quand on marche à plusieurs : accrocher sa boussole sur son sac à dos, comme ça, les suivants repèrent votre position grâce aux éléments lumineux de l'aiguille et du boitier.

Voilà, il n'y a rien de spécial à dire si ce n'est une appréhension "naturelle" ou plutot "culturelle" face à la nuit. Qui vit en ville et ne s'est jamais promené la nuit en campagne doit surmonter cette frayeur infondée. Une seule sortie et on démystifie la nuit, "les ténèbres des profondeurs".


Bonne balade
« Modifié: 16 janvier 2008 à 09:04:52 par mat »

16 janvier 2008 à 09:44:29
Réponse #61

Chester


Salut Chester, je te confirme qu'en région parisienne, (je pense à la forêt de Sénart) certaines zones sont habitées la nuit. Ca m'a pas empêché d'aller y passer une nuit ou deux, mais je suis un garçon et c'est la forêt de mon enfance… Vais pas me laisser faire…  :o

Ben oui,par chez moi c'est plus vraiment la région Parisienne,mais y'a des facheux quand même... :(

Mat et Lynx, toute une part de mon esprit est parfaitement consciente qu'il n'y a pas de RAISON qu'il y ait de danger..... L'autre partie (majoritaire) pense "c'est beau mais {craquement de branche}....barre toi ! barre toi ! barre toi.........." :o  :down:

Il m'a fallu pour ma part plus d'une sortie en forêt de nuit pour m'acclimater, et même encore maintenant, je ne panique plus mais je ne suis pas toujours fière.. ::)

16 janvier 2008 à 19:18:03
Réponse #62

Tikidou


L'autre partie (majoritaire) pense "c'est beau mais {craquement de branche}....barre toi ! barre toi ! barre toi.........." :o  :down:
Et c'est encore pire quand quelqu'un sort pile à ce moment là du sous-bois  :o du vécu, du vécu...  ;D  :lol: Y a pas idée de se balader à des heures pareilles en forêt ! sur mon chemin en plus !  >:( :D  ;D

Pour les balades nocturnes, je trouve la frontale très génante : on perd toute visibilité au delà du faisceau. Et lorsque le chemin est assez accidenté, elles ont tendance à écraser le relief. Je ne sais pas si le problème est le même avec un filtre rouge ?
« Modifié: 16 janvier 2008 à 19:25:39 par Tikidou »

17 janvier 2008 à 04:59:28
Réponse #63

neg


« Modifié: 09 décembre 2012 à 21:56:24 par neg »

18 janvier 2008 à 23:29:25
Réponse #64

mad


Quelqu'un qui va en forêt tropicale et ne se ballade pas la nuit passe vraiment à côté de pas mal de trucs ! Beaucoup d'animaux sont nocturnes.

Mais il est très facile d'aller faire un tour avec une grosse frontale, en faisant du bruit avec les copains (il y en a que ça rassure  ;) ) et de ne rien voir  :down:

L'idéal, AMHA, c'est une frontale mixte LED halogène, avec un filtre rouge sur la LED (car il y a des nuits sans lune où marcher dans la jungle devient une expérience VRAIMENT space), et d'allumer l'halogène pour voir une bestiole (dans les arbres en particulier, les yeux des marsupiaux sont rouges brillants  ::) ).

Le top du top, c'est un tour en pirogue la nuit en forêt  :doubleup:

PS : idem sans gros changements en forêt européenne, à celà près que nada marsupiaux  :lol:

19 janvier 2008 à 00:47:57
Réponse #65

douyazen






A l'extrême limite, un filtre rouge, et encore....... C'est dommage de faire une rando de nuit avec une torche....  Je ne parle pas ici des circonstances qui font qu'on doivent marcher la nuit, par nécessité. Je parle du plaisir de marcher la nuit.


Voilà, il n'y a rien de spécial à dire si ce n'est une appréhension "naturelle" ou plutot "culturelle" face à la nuit. Qui vit en ville et ne s'est jamais promené la nuit en campagne doit surmonter cette frayeur infondée. Une seule sortie et on démystifie la nuit, "les ténèbres des profondeurs".


Bonne balade

Avec un petit de 8 ans ça aide pas mal quand même une torche .
ça met une ambiance "pied nickelé " et ça le rassure .
Les enfants ont une appréhension de la nuit qui est différente de la notre  , je crois qu'il ne faut pas l'oublier méme si ça casse un peu le plaisir des adultes .

Aprés quand je suis seul , c'est frontale éteinte sur la téte ,au moins je sais ou elle est et je ne la chercherai pas en cas de casse ou autre .
Le terrain donne le ton .
Un monde meilleur
Un jour tôt ou tard on est que des os ...

19 janvier 2008 à 17:38:21
Réponse #66

mat


Avec un petit de 8 ans ça aide pas mal quand même une torche .
ça met une ambiance "pied nickelé " et ça le rassure .
Les enfants ont une appréhension de la nuit qui est différente de la notre  , je crois qu'il ne faut pas l'oublier méme si ça casse un peu le plaisir des adultes .

Aprés quand je suis seul , c'est frontale éteinte sur la téte ,au moins je sais ou elle est et je ne la chercherai pas en cas de casse ou autre .

Tout à fait ok. Quand mon petit bout aura l'âge, je l'emmènerai avec moi, lampe torche frontale en position. J'espère qu'il adorera, comme papa

En revanche, juste un truc pour le premier qui a posé la question :

C'est un plaisir réel et intense de randonner/se balader la nuit. Les repères sont différents, on ressent beaucoup plus et mieux, les sens s'agitent et s'aiguisent (s'affolent pour certains). On cherche à percer des yeux les profondeurs de la nuit. On se perd dans le ciel, la clarté soudaine d'une lune, des étoiles....
Les bruits différent complètement : on se sent immergé dans un autre monde. On ne s'oriente plus, on se désoriente.... Les sentiers deviennent incertains, les voies improbables. Le corps tend les bras pour se protéger des côtés du layon. Le visage se dresse vers la faible lumière distillée par le ciel. Les animaux de la nuit eux mêmes ne sont plus tout à fait les mêmes. Beaucoup de chassés et de prédateurs, hululement, cris rauques, .... Les parfums de la forêt rafraîchis se pressent aux narines et les titillent. La rosée se dépose peu à peu. C'est le matin qui se lève paresseusement. Le frais tombe sur les épaules, la fatigue se ressent. Les visages sont marqués. Les rides apparaissent. Une brume froide te vaporeuse environne un changement de cycle : la nuit cède la place au jour. L'aube.... Le café fumant qui reconcilie.... Les premiers rayons du soleil....

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité