Nos Partenaires

Auteur Sujet: Balades nocturnes  (Lu 13054 fois)

21 mai 2006 à 07:39:35
Lu 13054 fois

Ancien forum



Posté par Tefloda

Bonjour,

Vous est-il arrivé de faire une marche de nuit dans la forêt ? Quelles sensations avez-vous ressenti ? Est-il dangereux de se déplacer de nuit ?

Merci ;)

21 mai 2006 à 10:14:42
Réponse #1

Ancien forum



Posté par Diesel

Et oui, plusieurs fois : pour aller pisser dehors.  ;D

Non je déconne (p*tain, j'ai du mal à arrêter moi ... David va pas être content  ;D)

Je reprends sérieusement : Et oui, plusieurs fois. Que ce soit parce que le point d'eau était encore à quelques km, pour aller bivouaquer au fin fond d'une forêt ou simplement au court d'une marche nocturne organisée.

Est ce dangereux ? oui et non, avec une bonne lampe ou par nuit bien clair, il n'y pas trop de risques. Beaucoup plus par nuit bien noir dans une forêt sombre. Bref, tout dépend avant tout du relief de la forêt. Ensuite les problèmes d'orientation sont les mêmes mais avec en plus l'obscurité et l'absence de repère à très courte distance. Bref mieux vaut rester sur un chemin. Le coup du "je connais le coin comme ma poche" ne marche pas. La notion de distance est déjà faussé en forêt, en pleine nuit c'est encore pire.
La perception différente des distances (du à l'ouverture en grand de l'iris) fait marcher de façon cahotique même sur sol plat (surtout ceux qui marchent de jour en regardant ou ils mettent les pieds). Sans compter que lorque l'on regarde en bas on ne regarde pas en haut, bonjour les branches basses donc.

Les sensations. Et bien la nuit est le moment ou notre organe N°1 l'oeil n'est plus aussi efficace. Du coup, ce sont les autres sens qui prennent de l'importance. L'ouie, la proprioception (la capacité du cerveau humain de connaître à tout instant la position du corps dans l'espace), l'odorat, etc .... Un monde nouveau et étrange en somme. Avec beaucoup de bruissements, de chants, de formes indistinctes. Le monde de la nuit quoi !. C'est toujours difficile de décrire des sensations (surtout quand on est pas écrivain).
Il suffit d'essayer pour "voir".  ;)

21 mai 2006 à 10:47:00
Réponse #2

Ancien forum



Posté par guillaume

Oui quelques fois et c'est vraiment génial  :).
Mais il y des risques (Diesel en a déjà dit quelqu'un) et on en a un peu débatut ici:
http://www.davidmanise.com/cgi-bin/yabb2/YaBB.pl?num=1141297704/0#0
a+

21 mai 2006 à 20:09:06
Réponse #3

Ancien forum



Posté par clems

Salut a tous,

Ca m'est arrivé pour rentrer d'une soirée. 2h de marche pour rentrer chez moi ( 1h20 habituellement ),
avec environ 1h30 en longeant la marne par un parc arboré loin de toutes routes et autres eclairages publics. Pas tout a fait la nature sauvage, mais pas mal quand meme pour la région ( on y croise quelques renards et autres ragondins ).

La soirée etait arrosé, j'etait fatigué, absolument pas équipé ( pas d'eau, pas de loupiote, c'etait avant que je ne connaisse le forum ), j'ai ressenti ce que l'on appelle des micros sommeil, vous savez ces sommeils que les experts de la sécurité routiere etudient pour éviter que les routiers ( ou les autres d'ailleurs ) ne se reveillent avec leur bahut couché dans le fossé.
J' ai bien cru que je n'y arriverais pas, je m'endormais quelques milli secondes et mes jambes continuait d'avancer, je m'disais encore 100 m et j'me pose et j'arrivais pas a m'arreter,j'avancais, j'avancais, je ressentais une grande fatigue générale mais mes jambes voulait rien savoir, elles m'ont porté jusqu'a mon plumard ou je me suis ecroulé comme une masse.

J'avais jamais senti une fatigue aussi lourde, avec le recul je crois que j'etais dans un etat de deshydratation non negligeable, l'alcool ne favorisant rien, evidemment.

C'etait l'été, il faisait chaud, meme a 2h du matin, si j'm'etais allongé dans l'herbe, je serais reparti le lendemain, reveillé par les fourmis. Mais l'hiver, ça devient vite une situation de survie difficile a gérer avec le peu d'equipement dont je disposais.



22 mai 2006 à 11:47:04
Réponse #4

Ancien forum



Posté par Pierre

Salut Tefloda,

Simplement pour compléter l'avis de Diesel, très complet au demeurant, ne connaissant pas ton "niveau de contact" avec la nature, tu peux essayer une nuit ou la lune est pleine ou presque, et rester sur des chemins ouverts. En petit groupe mais en silence peut augmenter la notion de sécurité.
En tout cas coté sensation c'est un moyen simple de percevoir à quel point nous ne sommes pas grand chose.

Pierre

22 mai 2006 à 19:12:13
Réponse #5

Ancien forum



Posté par Tefloda

Merci pour toutes vos réponses. J'ai également lu le fil proposé par Guillaume, que j'ai trouvé très intéressant.

Une autre question me vient à l'esprit. En imaginant que votre lampe soit inutilisable (plus de piles, cassée...) et que vous soyez obligé de marcher de nuit (par exemple si le bivouac se trouve mal placé). La situation est mauvaise : c'est le noir total. Est-ce que vous fabriqueriez une torche et si oui comment vous y prendriez vous ?
Autre question : la situation est pire, il pleut et vous n'y voyez goutte ! Pourtant vous êtes obligé de vous déplacer dans la forêt. Comment faire ? Avez-vous des astuces ?

Ces questions sont peut-être idiotes mais elles me sont très utiles, et elles pourront peut-être donner des discussions intéressantes... ::)

22 mai 2006 à 19:25:19
Réponse #6

Ancien forum



Posté par guillaume

Citation de: Tefloda link=1148189975/0#5 date=1148317933
Une autre question me vient à l'esprit. En imaginant que votre lampe soit inutilisable (plus de piles, cassée...) et que vous soyez obligé de marcher de nuit (par exemple si le bivouac se trouve mal placé). La situation est mauvaise : c'est le noir total. Est-ce que vous fabriqueriez une torche et si oui comment vous y prendriez vous ?
Même si pour moi c'est quasiment impossible étant donné que j'ai toujours ma ion BD, je pense que je ferai une torche avec une chaussette le temps de m'allumer un feu.
a+

22 mai 2006 à 19:33:22
Réponse #7

Ancien forum



Posté par Diesel

Citation de: Tefloda link=1148189975/0#5 date=1148317933
Pourtant vous êtes obligé de vous déplacer dans la forêt. Comment faire ? Avez-vous des astuces ?
Il faudrait vraiment que je sois obligé (style danger de mort). Sinon, je ne bouge pas et j'attends l'aube. ;D ;D ;D


22 mai 2006 à 19:37:09
Réponse #8

Ancien forum



Posté par Tefloda

;D Justement Diesel, c'est un danger de mort ! (Par exemple la zone est inondée)

22 mai 2006 à 19:51:32
Réponse #9

Ancien forum



Posté par Diesel

Se repérer de jour n'est pas évident de nuit c'est encore pire. Si la zone est inondée, je grimpe à  l'arbre le plus robuste que je trouve (à taton :D) et j'attends !!. Non, je ne bougerai pas j'ai dit ! nah  :D.
Pas la peine de risquer de tourner en rond, ça ne pourrait qu'aggraver ma situation.

Oui, je sais c'est très chiant comme réponse mais il y a des fois ou la solution la plus évidente (se barrer) n'est pas la moins risqué.
La nuit, moi, j'y vois rien alors je ne bouge pas !. ;)

22 mai 2006 à 20:06:20
Réponse #10

Ancien forum



Posté par Tefloda

;D N'empêche ta réponse en est une : marcher la nuit dans une forêt est quelque-chose de vraiment trop galère... J'enregistre... ;)

(Ha au fait, les arbres de cette forêt sont malhereusement trop frêles pour que tu montes dessus... ou alors trop difficiles pour y grimper... Alors, alors ? C'est bon j'ai compris  :-X)

22 mai 2006 à 20:13:10
Réponse #11

Ancien forum



Posté par Diesel

Tu veux ma peau, c'est ça ? hein  ;D

Oui, en plus de te perdre un peu plus, tu risques l'accident bête. C'est plus simple de survivre sans être blessé tu ne crois pas ?.
A moins d'avoir une bonne idée de la direction générale d'ou tu peux t'en tirer et un moyen de faire le point ou de s'orienter (boussole, étoiles), c'est vraiment casse-gueule la nuit.
Sauf nuit d'été dans une forêt pas trop sombre ou en hiver grace à la neige.
Sans réel danger immédiat style un prédator affamé qui te pourchasse (mais c'est rare  ;D), on se pose et on prend le temps de réfléchir avant de se casser une jambe dans un trou que l'on aurait pas vu.  ;)

22 mai 2006 à 20:43:17
Réponse #12

Ancien forum



Posté par Tefloda

;D Ok Diesel merci pour ces infos. En fait si je pose cette question c'est parceque j'écris un roman dans lequel les personnages du livre sont obligés de marcher la nuit pour diverses raisons tout à fait louables (style prédator affamé, nan je déconne mais pas loin...) Après lecture de vos posts, je vais peut-être donner à cette marche l'apparence d'un avant-goût de l'enfer...

A part ça, savez-vous fabriquer des torches dotées d'un minimum de longévité ? Voici quelques liens, qu'en pensez-vous ?

http://www.latoilescoute.net/echanger/bricoler/petites_fabrications/torche/

http://www.yaronet.com/posts.php?s=26194

Le problème c'est qu'ils utilisent de la paraffine... et dans une situation de survie, dans la nature, on est rarement doté de paraffine. De tissu, d'un bâton, ok. Du fil de fer, je peux comprendre qu'on puisse en avoir ou en trouver l'écquivalent dans de l'équipement. Mais de la paraffine... Est-il possible de remplacer la paraffine par autre-chose que l'on peut trouver dans la nature ou que l'on emporte avec soit généralement ?


22 mai 2006 à 20:49:29
Réponse #13

Ancien forum



Posté par Diesel

Tissus et bois gras ?? laque pour cheveux ?? Déo avec de l'alcool ?, alcool à 90°, maquillage ? lingette ?, résine de pin ? etc ...
Regarde par là. il y a suffisament de produit inflammable comme ça.

22 mai 2006 à 20:51:50
Réponse #14

Ancien forum



Posté par Tefloda

Merci ;) je vais étudier ça...

22 mai 2006 à 20:53:35
Réponse #15

Ancien forum



Posté par Pierrot

Citation de: Tefloda link=1148189975/0#12 date=1148323397
 Mais de la paraffine... Est-il possible de remplacer la paraffine par autre-chose que l'on peut trouver dans la nature ou que l'on emporte avec soit généralement ?

Ben voyons, ils avaient emporté un stock d'amichaufs après avoir lu la recette de Tycho sur le forum.  ;D

22 mai 2006 à 21:01:44
Réponse #16

Ancien forum



Posté par guillaume

Citation de: Tefloda link=1148189975/0#12 date=1148323397
Est-il possible de remplacer la paraffine par autre-chose que l'on peut trouver dans la nature ou que l'on emporte avec soit généralement ?

Oui, de la résine de pin par exemple. Mais une chaussette doit brûlé assez longtemps pour faire du feu mais comme dit Diesel, faut pas bouger.
a+

22 mai 2006 à 21:03:17
Réponse #17

Ancien forum



Posté par Tefloda

C'est quoi des amichaufs ?

22 mai 2006 à 21:05:20
Réponse #18

Ancien forum



Posté par Diesel

de l'alcool solide comme l'Esbit d'ailleurs
Tiens, personne n'a eu l'idée de la vaseline. C'est courrant pourtant.
Idem, une semelle en caoutchouc en lanière ? ça brûle ?
Si il y en a un qui fume, il aura peut être un zippo et de l'essence donc .... J'arrête sinon, je te l'écris, moi, ton bouquin  :D

22 mai 2006 à 21:29:00
Réponse #19

Ancien forum



Posté par Pierrot

C'est quoi des amichaufs ?

Les amichaufs de Tycho, ce sont des bandes de jeans roulées et trempées dans la parafine, ça lui sert d'allume feu et ça brûle au moins 20 minutes. Donc ça peut faire une torche.

Toutefois une torche la nuit je trouve que ça ébloui plus que ça n'éclaire.

22 mai 2006 à 22:40:45
Réponse #20

Ancien forum



Posté par Looping

Pour éviter d'être un jour dans le noir total la nuit. J'ai 2 lampes dans mon Kit et non pas 1 seule. Choisir des modeles plutot sérieux.

- genre 1 lampe frontale petzl, si vous n'en avez pas, équipez vous, une frontale c'est tellement efficace.
- 1 torche genre mini Maglite (ou mieux Peli, surefire, innova...)

Au moins elles vous lacheront pas au plus mauvais moment (rien de plus piégeant qu'une lampe qui marche plus suite à un mauvais contact ou autre)

Et mettre des piles Duracell de préference.

23 mai 2006 à 11:14:16
Réponse #21

Ancien forum



Posté par strider

hello

les marches de nuits... c est top  :)

de mon coté je "pratique" deux types de rando de nuit...
la rando de nuit, tranquille sur des chemins que je connais deja fort bien, en compagnie de potes et de membres de la famille (souvent en ete)..., 2 ou 3 heures de marche ou l on traversent champs et foret (sans lampe, parfois avec un cialune pendu au sac du premier)

et

les marches un peu moins "tranquilles" ou le groupe doit atteindre un objectif bien precis, orientation au GPS, sans lampe, le plus souvent en foret et sur un terrain inconnu.... (IL en fin d'approche) et traitement de ces objectifs dans le silence le plus complet...

ce qui est marquant et interressant dans ce type de marche, ce sont les bruits ! Les bruits de la nuit, apprendre a les reconnaitre, savoir d ou ils viennent, par quoi ils sont produits... et puis l accoutumence de la vue au milieu nocturne....
apres environ 20 a 30 min dans le noir, vous arrivez a vous deplacer sans probleme, meme en foret mais le moindre flach de lampe ou de phare vous redemande le meme delais pr que cette vue soit de nouveau OPE en plein noir !

de belles ballades donc qui vous changent un peu des marches de jours ou tout ou presque parrait simple et facile....

23 mai 2006 à 11:52:23
Réponse #22

Ancien forum



Posté par Pierrot

Citation de: strider link=1148189975/15#25 date=1148375656
apres environ 20 a 30 min dans le noir, vous arrivez a vous deplacer sans probleme, meme en foret mais le moindre flach de lampe ou de phare vous redemande le meme delais pr que cette vue soit de nouveau OPE en plein noir !

Pour remédier à cela, il faut soit fermer un oeil si on allume une lampe, ou  mieux utiliser une lampe avec un filtre rouge. de cette manière l'oeil est moins affecté et nécessite moins de temps pour retrouver une bonne vision nocturne.

23 mai 2006 à 12:08:57
Réponse #23

Ancien forum



Posté par strider

cela va de soit mister  ;)
de tte façon je n utilise pas de lampes... que ce soit avec ou sans filtre....
mais ce st vrai que le filtre rouge est bien utile !


23 mai 2006 à 19:25:25
Réponse #24

Ancien forum



Posté par Tefloda

Merci Strider pour ce commentaire ;)

Si j'ai bien compris, le côté agréable des balades nocturnes, c'est la difficulté supplémentaire qu'on y trouve par rapport aux marches de jour.

Mais il y a aussi l'ambiance... Et j'imagine que ça doit être agréable de faire un bon feu bien vif après une longue promenade nocturne, froide et ténébreuse !

Peut-être aussi que l'imagination travaille plus facilement dans un environnement qu'on ne voit pas (ou mal)...

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité