Nos Partenaires

Auteur Sujet: 48h avec le minimum  (Lu 19214 fois)

24 juin 2006 à 18:17:49
Lu 19214 fois

Ancien forum



Posté par Pierre

Bonjour à tous ,

Piqué par le message de Diesel sur les 10 objets à emporter, je viens de passer 48h en pleine nature (bord de Loire) avec ce que je considérais comme le minimum (en fonction de l'époque et du lieu). Voici mes remarques

D'abord le 'Minimum' que j'ai emporté :



Le contenu de la poche :



Un filtre
Un quart
Quelques pansements et strips (Je sais pas vous mais moi j'ai l'habitude de me couper avec tous ces engins tranchants  ;)
Pastilles de purification (Depuis que j'ai lu les différents post sur la purification je me méfie c'est filtre + pastille)
De la paracorde (5 m prédécoupée en morceau de différentes longueurs)
Un bouteille Platypus
Un tampon jex pour la vaiselle ... non je rigole  ;D , c'est pour la bougie du filtre, si l'eau est trop chargée.

Le contenu de l'étui couteau :



Le "Rat 7"
Un Fallkniven WM1
Une scie chaine
Une pierre à affuter DC3 de Fallkniven
Un bloc de magnesium et une tige de ferrocerrium
Une lampe mitylite led.

Oui je sais ca fait plus de 10 !!!  :P

Ensuite les remarques sur les 48 h

Construction de l'abri :






Les conditions météo annoncées étaient bonnes heureusement, car à part pour la rosée ou une petite pluie, il aurait été insuffisant. Je n'ai pas eu besoin de la paracorde ... à rayer de la liste.
Je n'avais pas au départ prévu assez d'isolation au sol ... glagla .Il a fallu que je me lève en cours de la première nuit pour couper le l'herbe en grande quantité et faire une litière de bonne épaisseur et là c'était nettement mieux. J'ai également fait le feu en longueur pour chauffer l'ensemble de l'abri.
Au matin de la première nuit :



La deuxième nuit, le matelas était déjà fait, mais j'ai quand même maintenu le feu
 
Deux problèmes :
- avec un feu à entrenir quand on est seul, il faut se lever régulièrement pour l'alimenter
- Malgrès mes précautions, j'ai eu froid aux jambes ....Pour le haut j'avais ma veste fermée et la capuche rabatue mais pour mes jambes juste un pantalon en toile insuffisant
Bref pas bien dormi  :(

Pour le feu :

Quelques amadouviers rencontré en cours de route :



Mais l'amadouvier n'étant pas encore assez sec, je l'ai aidé avec des copeaux de magnésium. Sinon aucun problème  . La scie chaine ne m'a pas servie, à éliminer de la liste

Pour l'eau:  pas de problèmes avec le filtre et la Loire à coté . Consommation 4.5l en 48 h. Le tampon jex ne m'a pas servi à éliminer de la liste.

Pour la bouffe: dur, dur, d'habitude j'emmene au minimum: sel, huile, farine complète, miel  mais là rien ....  :( Que des plantes et encore pas grand chose : ortie, racines de bardane, amaranthe et .... véronique mais je n'y ai pas touché car je n'étais pas sur de mon identification. Donc pas terrible, autant dire à la diète . Je l'avais déjà fait, mais j'avais pris le temps avant d'habituer mon organisme.... là comme ca ma pris comme une envie de p****r . Autant vous dire que je me suis goinfrer en rentrant.
Bon, j'ai "survécu" et la faim disparait vite mais c'est dur pour le moral .

En revanche paysages magnifiques au lever du soleil et comme vous avez eu la patience de lire jusque là,.... en bonus  :) :


 


En conclusion, une nouvelle expérience interessante : J'aurais pu donc,
Eliminer de la liste : La paracorde, le tampon jex, les pastilles de purification (peut être), les pansements, la pierre affuter (je ne m'en suis servi qu'une fois et c'était plus par plaisir, que nécessité)
Prendre un seul couteau intermédiaire (mais la construction de l'abri aurait été plus longue et plus laborieuse ....)
Prendre une lampe plus petite si je n'avais pas eu à me lever en pleine nuit.

J'arrive donc à la liste suivante pour des conditions météo correctes en cette saison et en étant proche de la civilisation :

Un couteau intermédiaire (lame 10 cm)
Un filtre
Un quart
Une gourde
Un bloc de magnésium et sa tige de ferrocerrium
Une lampe micro-led
Une veste
De la farine  ;)
Du sel  ;)
De l'huile. ;)

et je suis arrivé à 10

et un problème: quel objet me permettrait de garder au chaud le bas du corps avec un minimum d'encombrement, suffisament résistant aux agresssions et au feu ?

Voili, voilà j'attends vos commentaires et suggestions afin de réitérer l'expérience .

A+

Pierre 

24 juin 2006 à 18:57:01
Réponse #1

Ancien forum



Posté par CAMP

Superbe post Pierre! Comme tu viens nous le rappeler rien de vaut l'experience et la pratique.
S'agissant de ton materiel, j'aurais personnellement substitue pour un poids volume equivalent

[highlight]A.-[/highlight] Ton couteau de camps contre un sac de couchage (Blizzard pack a 350 gr. ou sarco leger a 5/700 grammes)

[highlight]B.- [/highlight] Ton filtre Katadyn contre un poncho (en plastique, type Todo Modo de Ferrino ou encore en silnylon).

Mon experience avec les filtres (j'ai le meme que toi depuis... 17 ans) est qu'en situation "hors-routine" ils sont trop fragiles et demandent une maintenance les rendants inoperants sur le terrain. Un pre-filtrage a travers un tissu fin et un traitement a l'O.A. (ou autre) fait l'affaire.
Un poncho pouvant te servir egalement d'abris n'a pas de prix pour te proteger des elements (eau, neige, vent) et t'aider a conserver tes precieuses calories. L'experience m'a montre qu'une hutte de debris ne protege pas d'un orage (ou alors il faut avoir beaucoups de temps et de vegetaux a sa disposition), ce qui n'est pas compatible avec une situation "nomade". Un poncho permet egalement un campement discret sans avoir recours a des branchages verts (leave no trace, not even footprints ;) )qui peut etre demonte en queqlues minutes.

S'agissant des objets coupants, je suis tout a fait d'accord avec toi, une lame moyenne suffit. Exit la redondance et la scie.

Pierre ;)  

24 juin 2006 à 19:30:32
Réponse #2

Ancien forum



Posté par Panz

Joli post Pierre! :)
Tafdak avec CAMP le poncho n'a pas de prix! ;)
Tu devrais t'équiper d'un bandana, sa sert a tout (pansement, atelle, filtre....ect ect)
A plus
Vincent
 :)

24 juin 2006 à 19:44:50
Réponse #3

Ancien forum



Posté par survivalfred

Salut,

Pierre, nickel, voilà un post et une petite expérience comme on aime  [smiley=thumbsup.gif]

Pour le matos, j'suis assez ok avec Camp, si ce n'est pour le filtre à eau, surtout que, étant proche de la civilisation, tu t'exposais plus a des contaminants "civilisés".

Le poncho, bien sûr, un must à ne pas oublier.

Pour la lampe, une petite frontale (style Peltz Taktikka) c'est un must pour se lever la nuit et chercher du bois  :)

Virer la trousse de premiers soins, là, je dis NON, ce n'est pas parce que tu n'en as pas eu l'utilité cette fois que ce sera toujours identique, ce serait comme virer la roue de secours de ta voiture parce que tu crèves rarement  :D !

Pour l'abri, tu l'as compris par toi même, David nous disait :

[size=14]Pour une hutte en débris, l'isolation du sol doit être [highlight]2 x[/highlight] plus épaisse que l'isolation du toit[/size]

Humm, tu me donnes des envies de vadrouille ... et merci pour les photos !

@ +

Fred

24 juin 2006 à 21:02:12
Réponse #4

Ancien forum



Posté par guillaume

Joli post, ça donne envie  :)
Citation de: Pierre link=1151165869/0#0 date=1151165869

Je me trompe peut-être, mais l'herbe n'aurait pas pris feux autour par hasar? Surtout que ton lit était fait d'erbe sèches...

Citation de: Pierre link=1151165869/0#0 date=1151165869
Eliminer de la liste : La paracorde
La je dis NON, comme pour le bandana, la paracorde sert à tout et c'est pas parce que tu en as pas eu besoin là que tu en auras pas besoin.

a+

24 juin 2006 à 21:15:21
Réponse #5

Ancien forum



Posté par DavidManise

Salut :)

Super expérience.  Respect :)

Il y en a plein qui en parlent, mais ceux qui l'ont fait, même ici, se comptent sur les doigts de... quelques mains ;)

<rire>

Donc...  Tafdak avec les autres pour le poncho.  Par contre pasdak pour le couteau.  Pour moi un Rat7 ou un CT c'est le minimum vital.  Je fais tout avec ça...  

Sinon, petit truc comme ça : t'avais plein de grandes tiges de graminées, t'aurais eu presque aussi vite fait de te faire un toit en "chaume" : des poignées de tiges attachées sur le cadre de l'abri, en partant du bas.  Avec 20-30 cm de ça et une pente de toit assez raide, tu peux carrément te prendre un orage.  Ça tient.  

Ceci dit, c'est long à faire...

Rien ne vaut un poncho, ou même juste un grand sac poubelle pour étanchéiser un toit.  Y'a rien à faire, c'est le top ;)

Sinon, c'est clair que 2 jours sans bouffer c'est dur pour le moral.  Moi après 24h en général je me prends en flag en train de me sculpter un "rabbit stick" ;D

Shhhhht ;)

David

24 juin 2006 à 23:53:43
Réponse #6

Ancien forum



Posté par survivalfred

Re-salut,

Citer
Sinon, c'est clair que 2 jours sans bouffer c'est dur pour le moral.  Moi après 24h en général je me prends en flag en train de me sculpter un "rabbit stick"

Sorry, mais les bords de Loire en début d'été, 48 heures sans manger, faut le vouloir, sans entrer dans le domaine de la pêche (je ne vois pas de matos de pêche) ça devait grouiller d'escargots, de grenouilles, de sauterelles, de nids d'oiseaux avec des oeufs, de rats musqué (une 15aine de collet fait avec de la cordelette interne de paracorde), voir même de canards à piéger au collet actionné par toi même.

Je suppose que la diète était ton choix, sinon, c'était pas la bouffe qui manquait, non ?

@ +

Fred


25 juin 2006 à 12:09:39
Réponse #7

Ancien forum



Posté par Pierre

Salut tout le monde,

Vraiment super ce forum ! Quand je pense qu'avant de le connaitre, je gardais mes expériences et mes echecs pour moi (ma chère et tendre n'est pas très sensible à toutes ces aventures  :'( ).
Ici au moins c'est une source inépuisable de progrès.
Donc, pour commencer, merci à tous  :) Vos commentaires n'ont pas trainés, alors je vais essayer dans l'ordre de répondre à tous :

Déjà, je voudrais simplement dire que mon objectif n'était pas de constituer le kit de survie ultime mais de partir avec le minimum pour un essai avec:
des conditions météo bonnes (j'ai cependant été surpris par les températures nocturnes)
des jours longs (difficile d'être plus long qu'a cette période de l'année)
de l'eau en quantité inépuisable à portée
la civilisation toute proche.
Pour ainsi dire, des conditions quasi parfaites et faciles .

Alors mes commentaires :

Le filtre .... j'aurai du mal à m'en passer car vu la tête de l'eau de la Loire par ici, une purification simplement par du tissu et des pastilles me parait insuffisante. Je pourrai passer par une étape ébullition mais ca me parait plus laborieux. Il serait interessant de comparer les différentes méthodes sur la même eau de base . A ce propos est il facile et peu couteux de faire analyser de l'eau pour un particulier si certains ont des infos, je suis preneur.

Le sac de couchage , j'ai un Blizzard pack que je n'ai jamais utilisé mais j'ai peur de transpirer énormément dedans. Est ce que certains ont déjà essayé ?

Le poncho ! C'est pour moi une vaste question : vu la météo je ne craignais pas trop la pluie et si j'avais voulu emmener une toile imperméable j'aurais pris un tarp. Ma problématique avec le poncho,c'est une question qui a peut être déjà été débattue mais une fois qu'il a été utilisé pour l'abri, comment faites vous pour vous déplacer sous la pluie ? J'aimerai avoir vos commentaires de terrain car je sais que vous êtes de nombreux pro-poncho et je ne demande qu'a me laisser convaincre  :). En revanche, il aurait pu me servir pour la collecte de l'herbe pour ma couche et pour m'envelopper les jambes avec le chaume en question. Je retiens donc l'idée avec intérêt.
Pour le "leave no trace", je suis tafdak avec Camp j'ai un Zéro pointé  :(  J'ai d'ailleurs laissé l'abri monté car je vais certainement y retourner et à la prochaine crue de la loire cet automne ..... là il ne restera  plus une trace  ;)

Le bandana, j'y ai déjà souvent pensé, je retiens l'idée c'est vrai que c'est très polyvalent.

La lampe frontale, c'est vrai que j'ai hésité, j'en ai une, mais j'ai privilégié la solidité et la polyvalence de la mytilite. D'autre part vu la durée du jour, bien organisé, je ne devais pas avoir besoin de lampe.

La mini trousse de secours, la j'hésite: je n'ai jamais eu de problème à part des coupures, égratignures ou maux de têtes liés à l'insolation,réverbération, fatigue... donc c'est vrai que je n'ai quasiment jamais utilisé de trousse. Mais je suis tafdak pour la théorie de la roue de secours ou du parachute.

Le feu : Bien vu Guillaume, c'est vrai que j'étais limite sécurité . J'étais en théorie sur une zone non à risque: Ile de loire avec prairie sauvage, saules et peuplier, avec de nombreux bras sablonneux à sec mais le risque existe quand même. L'herbe que l'on voit était courte là ou j'ai fais le feu et moins sèche que la photo ne le laisse penser. Ce que je fais en général c'est  un tout petit feu pour la bouffe et si j'ai besoin de me réchauffer je l'élargis doucement en utilisant la technique du brulis c.a.d. que je fais volontairement cramer au sol avec des braises jusqu'à une distance raisonnable du foyer pour être tranquille.

La paracorde  : C'est vrai que cela peut être utile mais plus ca va, moins j'en utilise . C'est clair que j'en conserverai dans un kit.

Le(s) couteau(x): Comme on l'a souvent dit Le Graal . C'est vrai que j'aurais du mal à me passer d'une grande lame mais aussi d'une petite  :) . Je ne vais pas relancer le débas mais je penses qu'avec une lame moyenne on peut répondre à 90 % euh  ,..... 50%,.... 30%, ...99% des cas ...et m***e je saurais jamais  ;D

La bouffe : Sur qu'en théorie il y aurait plein de bouffe sur patte et à nageoires mais :
Les poissons : j'ai pas de carte de pêche et surtout je ne sais pas pêcher mais là ca me démangeais sur tout en bordure d'un fleuve pareil... je crois que je vais apprendre ...
Les grenouilles là il y en avais plein ... mais les batraciens sont protégés en France me semble t'il. Si quelqu'un peut valider : et puis je ne sais pas non plus les attraper Si quequ'un a un truc infaillible et facile à mettre en oeuvre.
Les escargots j'ai vu que des coquilles vides, le temps était trop sec et puis c'est règlementé aussi ca non ? Ce que j'ai vu en quantité phénoménale en revanche ce sont des limnées mais je ne sais pas si c'est commestible.
Sauterelles et criquets plein aussi mais tout petits et les insectes j'ai jamais essayé... j'ai un peu de mal quand même. Est ce que quelqu'un a déjà essayé les grosses larves que l'on trouve dans le bois mort ou les oeufs de fourmis ?
Oeufs d'oiseaux Sur la Loire, de nombreuse espèces d'oiseaux sont protégées et puis les nids des passereaux sont déjà vides depuis quelques temps .
Rats musqués: pas à ma connaissance par ici, en revanche castors et ragondins. Ragondins classés comme nuisibles je crois j'ai vu plein de traces et crottes j'aurais pu tenter le piégeage mais c'est illégal et ensuite je sais pas faire. Je crois que je vais également pousser mes expérimentations dans le domaine.
Bref la diète et les plantes c'étais plus par résignation que par choix.

Encore de nombreuses questions soulevées !!! En tous cas, je suis content si ca donne à certains l'envie de partir. Je ne peux que le recommander C'est si facile à mettre en oeuvre, si formateur et cela apporte tant de joies simples .... mais tout ca vous le savez déjà  :)

A+
Pierre

25 juin 2006 à 14:55:45
Réponse #8

Ancien forum



Posté par Renaud_63

Pierre, tout d'abord RESPECT, sincèrement, tu as eu le courage de le faire, moi pas encore...

Concernant la pêche, je pense que c'est facilement plus facile que le piegage à mettre en oeuvre. Et la je vais te repondre, car c'est un des seuls domaines que je connais un peu.

Evidement tout d'abord PECHER SANS CARTE EST ILLEGAL, mais en situation de survie, cela peut-être facile à mettre en oeuvre et discret sans trop te faire prendre. Pour les périodes de peche voir le lien (tableau en fin de page) http://www.ecole-buissonniere.tm.fr/peche-creuse.htm

1- Les grenouilles. Il y a rien de plus con à prendre qu'une grenouille, ne pas les confondre avec un crapaud (ce qui vu leur apparence est facilement reconnaissable). Un morceau de branche de 2 metre ou plus comme canne, du fil (nylon) ou autre, et un petit morceau de chiffon rouge attaché en boule de 4, 5 mm, juste histoire que la grenouille l'avale. Tu vois une grenouille, tu fais sautiller le morceau près d'elle, elle s'approche, le gobe et tu choppes la grenouille. Même pas besoin d'hamecon, un truc plus efficace encore, une fois la grenouille attrapée, tu la tue, l'ecorche et remplace le morceau de tissu rouge par un lambeau de chair de celle-ci (truc de gitan)

2- Les poissons. Je pense tout de suite à une ligne de fond :
- facile à mettre en oeuvre
- elle pêche toute seule même la nuit, surtout les anguilles
- trés discrete le long d'une berge, ce qui peut éviter en situation de survie (et SURTOUT SANS CARTE) l'AMENDE qui coute TRES CHER.

Voir le post et les réponses de Fred, il a tout dit ou presque.
http://www.davidmanise.com/cgi-bin/yabb2/YaBB.pl?num=1136146721/0

Ah, autre chose, renseigne toi auprès de la fédération de pêche de la Loire, (ou tout bon magasin de pêche digne de ce nom) concernant les cartes de pêche au niveau tarif, certaines fédérations faisant des tarifs à la journée ou au mois, en deuxième catégorie.

Voila, voila

25 juin 2006 à 15:34:37
Réponse #9

Ancien forum



Posté par Pierre

Salut Renaud,
Merci pour les conseils et les liens, super ! Des reponses a mes questions sur la peche, :)  je crois que je vais m'y mettre. J'avoue que je suis egalement tente par les grenouilles vu la quantite et la facilite de mise en oeuvre. J'ai vu qu'il y avait egalement une periode "grenouille" ce n'est donc pas illegal ? Et sais tu si la periode est la meme en Loire ?

Pierre

25 juin 2006 à 16:05:32
Réponse #10

Ancien forum



Posté par Demo

Salut Pierre,

Tout d'abord, BRAVO! ça donne des idées. Je cherchais justement des listes de matos pour partir quelque temps avec ma copine sur les bords de la loire, mais je crois que finalement on va essayer de se faire un petit test de survie sans rien ou presque. Si je réussis à dégotter un APN, je ramène l'expérience.

En ce qui concerne les grenouilles, il faut faire attention aux espèces, certaines sont protégées, d'autres non. Quant à la différence avec les crapauds tu peux pas les louper, et heureusement parce que la peau du crapaud est toxique.

Je te donne un lien qui t'aidera peut-être... http://www.unpf.fr/18/VF/fd18_sommaire_reglementations.htm

A mon avis, le meilleur moyen de se nourrir est la pêche. J'ai un oncle qui pêche beaucoup et les carnassiers sont vraiment délicieux (sandre, brochet, perche, mais surtout sandre...un régal ;)). En plus c'est pas très difficile à préparer (plus facile que du gibier en tous cas... :))

Sinon, pour continuer sur la bouffe, y'a un truc que je vais essayer prochainement c'est la poudre d'insectes. Tu récoltes des insectes de toutes sortes, tu les fais griller dans ton quart ou ta gamelle à sec. Quand ils sont friables tu les écrases en fine poudre en enlevant les plus gros morceaux qui s'écrasent pas et les carapaces si possible et tu peux te faire un bouillon avec ça. Il paraît que ça n'a aucun goût et que c'est un apport protéique très important. C'est toujours ça... :)

Concernant le matos, AMHA, il faudrait te constituer un petit kit de survie de base tenant dans une poche comme celle que tu as. Tu pourrais y mettre un BIC et des allumettes, ça change la vie... ;D. Cela dit, je me doute que le matériel évolue selon les situations. Mais un petit minimum fixe est toujours le bienvenu je crois...

     Bref, encore bravo pour ton expérience, c'est réjouissant (et pis c'est beau le lever de soleil, nomdidiou! :D)

     A bientôt.   Benjamin.


      PS : un lien pour l'Indre et Loire (je crois que tu y habites...) :http://www.unpf.fr/37/VF/JdCSommaire.html

25 juin 2006 à 16:46:34
Réponse #11

Ancien forum



Posté par Renaud_63

Concernant le réglementation dans ta région, Demo vient de te répondre...

Je cite le site
Citer
Cordeaux de fonds et engins interdits dans le domaine public sauf licences spéciales délivrées par la Direction Départementale de l'Agriculture et de la Forêt.
, ligne de fond INTERDITE, car trés efficace, et comme je te l'ai dit, utilisable en situation de survie.

Mais si tu veux t'y mettre, en 2eme catégorie, cf le site, cela te coute 50 euros. Un conseil, même si cela te parait cher, l'AMENDE l'est BEAUCOUP PLUS, alors je te conseille de te mettre du coté de la légalité.

 ;)
Renaud

25 juin 2006 à 16:51:46
Réponse #12

Ancien forum



Posté par Pierrot

Tout d'abord, bravo Pierre pour cette expérience et ce compte rendu.

Citer
ma chère et tendre n'est pas très sensible à toutes ces aventures

Moi, j'ai de la chance, elle est même plus motivée que moi.  ;D  ;D

A propos de la pêche et pour tout ceux qui sont tentés, prenez le permis et pêchez, quitte à pêcher en " no-kill ". Je suis pas pour mais il faut bien apprendre.... En plus de nos jours il y a des écoles de pêches où de bons pratiquants dispensent leurs conseils.

Une fois que vous aurez appris, cela ne s'oublie pas et si un jour vous êtes dans le besoin ça peut faire la différence.

25 juin 2006 à 17:33:29
Réponse #13

Ancien forum



Posté par Pierre

Merci pour les conseils, liens et encouragements  :)

Pierre

26 juin 2006 à 20:33:29
Réponse #14

Ancien forum



Posté par Diesel

Salut Pierre,

Je suis désolé de t'avoir mis ça dans la tête  :-[ ( ;D ;D ;D)
Chapeau d'avoir eu le cran de le faire.

Citer
Un poncho permet egalement un campement discret sans avoir recours a des branchages verts (leave no trace, not even footprints Clin d'oeil )qui peut etre demonte en queqlues minutes.
ok pour le poncho, si il y a bien un truc indispensable c'est bien un poncho. Par contre, contrairement à Camp, pour moi, être vu est un atout pour la survie.

Tu aurais du laisser le RAT et prendre un bouquin sur les plantes à la place. Au moins tu aurais pu te nourrir un peu.  ;)

J'ai une question : comment as-tu occupé tes journée ?. Sans passer du temps à la cueillette, le temps à du te sembler long, non ?.  :-?

26 juin 2006 à 22:55:53
Réponse #15

Ancien forum



Posté par CAMP

:) Salut Diesel

Je suis d'un naturel plutot discret, certes, mais je sais aussi comment me faire remarquer quand il le faut ;)

27 juin 2006 à 08:56:49
Réponse #16

Ancien forum



Posté par Pierre

Diesel,

Pour ne pas que tu t'inquiètes plus longtemps sur l'occupation de mes journées:

Dans la nature (et ailleurs diront certains) je suis plutôt d'un naturel fainéant et contemplatif donc je prends mon temps et je profite...
Ceci dit,
Cueillette, si, un peu quand même, mais pas très variée.
Je me suis fait quelques petits ateliers : taille de silex mais sans succès, à part mon pouce gauche qui s'en souvient bien. Sculptage artisanal facon cuillère, fabrication de petits panier en écorce, test de lanières en écorces .....
Et puis ballade, recherche de traces, observation d'oiseaux ....
Enfin tu vois le style
Donc pas d'inquiétude je m'éclates

Ah et puis j'oubliais ...sieste aussi  ;D  

A+
Pierre

27 juin 2006 à 09:44:23
Réponse #17

Ancien forum



Posté par Diesel

Merci pour ta réponse Pierre.
Je me pose cette question car je n'arrive pas à tenir en place. Je suis nomade même dans des cas comme celui là.
48h au même endroit,c'est le bagne pour moi.  ;)

Tu as des photos de ta fabrication de petits panier en écorce ?. ça m'interresse de comparer ta technique avec celle que je connais.

Pour Camp. Oui, je comprend que l'on recherche parfois un peu de discrétion.
J'oublie qu'il faut survivre aux autres parfois .... Tout le monde ne vit pas dans un environement sans danger. :-[

27 juin 2006 à 14:35:37
Réponse #18

Ancien forum



Posté par Pierre

Diesel,

Je n'en ai pas ramené mais voilà, en gros ce que ca donne sur un essai plus ancien.





Ecorce de peuplier ou saule ca marche bien, anse en jeune pousse de saule, et lien en écorce de la pousse en question .

Et toi tu fait comment ?

Pierre

27 juin 2006 à 14:45:38
Réponse #19

Ancien forum



Posté par Diesel

Beaucoups plus compliqué en fait.
En lanière et tressé ou par pliage si l'écorce le permet (écorce de boulot)
Mais je ne m'y amuse pas souvent. J'ai des scrupule à couper du bois vert et encore plus de l'écorce.
Il n'y a que lorsque je tombe sur des coupes forestière que je me permet des fantaisies.
Par chez moi, il y a pas mal de boulot qui va très bien pour ça.

Le ziploc a remplacé tout ça pour faire des paniers vite fait.  ;)

27 juin 2006 à 14:55:59
Réponse #20

Ancien forum



Posté par Pierre

Tu n'as pas de photos par hasard ?

Sinon en tant que spécialiste du poncho , je n'ai pas eu de réponse par rapport à ma question fondamentale :

Une fois que ton abri est monté avec le poncho mobilisé en tarp ou autre, comment fais tu pour te déplacer sous la pluie ? tu as un veste imperméable  ou tu te dépèches ?  :)

Pierre

27 juin 2006 à 15:12:36
Réponse #21

Ancien forum



Posté par Diesel

Non pas de photo hélas. J'ai un apm depuis peu.
Mais à la 1er occasion, je fait des photos pour toi et le forum.
J'ai croisé quelques boulots abattus ici et là.
Si l'écorce n'est pas trop pourris, je devrait pouvoir faire quelque chose avec.  ;)

Pour l'histoire du poncho, soit tu attends que la pluie passe, soit tu es prévoyant et tu utilises ta couverture de survie, k-way (que tu auras pris avec toi) ou un sac poubelle de 50 à 100 litres pour te faire une veste et rester au sec. Sans ça par grosse pluie, et bien tu restes bien à l'abri et tu p*sses le plus loin possible. ;D
Avec une belle averse, 5 secondes suffisent à être complétement mouillé.

P.S. Le sac plastique, à avoir toujours avec soi. Avec 3 trous tu as un 2ème poncho. 1 seul et tu as une pélerine. ;)

27 juin 2006 à 21:43:40
Réponse #22

Ancien forum



Posté par Pierre

OK merci des tuyaux , Diesel

Pierre

28 juin 2006 à 13:52:35
Réponse #23

Ancien forum



Posté par French Kiss

Petite remarque pour les outils tranchants: moi, c'est le gros coutal que je remplacerai par un sac de couchage leger. Du moment que tu as un couteau fixe de 10-12cm de lame, la scie peut servir aux travaux de coupe de facon tres efficace, c'est juste qu'on a plus tendance a vouloir bourriner quand on a un grand coutal, donc la scie, c'est pas notre premier reflexe  ;)

04 juillet 2006 à 14:19:08
Réponse #24

Ancien forum



Posté par Pierre

48 h avec le minimum.....Le retour  ;)

Suite aux remarques et expériences de mon précédent essai, je suis reparti 24h, le WE dernier au même endroit avec ca :
 




une nouvelle liste :

1)Couverture de survie renforcée
2)Couteau lame de 10cm
3)Micro lampe led
4)Fil de pêche et tissu rouge
5)Magnesium + Firesteel
6)Platypus 1L
7)Gamelle
8)Réchaud à bois en boite de conserve
9)Filtre à eau
10)Farine, huile et sel/poivre

Nouveaux essais sur 24h, nouvelles conclusions
1) La nuit les températures étaient nettement plus clémentes, donc la couverture a été suffisante pour dormir détendu. En revanche l'absence de respirabilité entraine une condensation sur la couverture.
2) L'abri était déjà construit, la lame de 10cm a donc été largement suffisante pour les taches courantes
3) Microlampe largement suffisant en cette période de l'année
4) Pêche à la grenouille : Très efficace: elle se jettent sur le bout de tissu mais à peine décollées de l'eau elles lachent prise :(  ...j'ai donc taillé un hamecon en bois j'ai pu en ramener à ma hauteur mais lachent quand même, et une fois retombées dans la zone marécageuse ... impossible à rattraper . Je n'ai donc pas gouter à la grenouille cette fois ci ... :'(
5) Magnesium et firesteel ...quasiment indispensable
6) Platypus génial mais 1 L c'est un peu juste en réserve d'eau avec les t° qu'il faisait: 3,5l consommés en 24 h
7) Gamelle : plus pratique qu'un quart
8) Réchaud super efficace: 0.5 l d'eau bouillante en moins de 10 mm, consomme très peu de bois, discrétion et ne laisse que quelques cendres au final. Inconvénient : encombrement
9) Indispensable pour moi
10) Nettement plus agréable pour la bouffe: Salade, soupe et chapatis

Bref encore une expérience intéressante et de nouveaux questionnements :
J'ai pensé à un truc pour dormir: une espèce de sac pour les jambes, remontant jusqua la taille ou un peu plus haut, en tissu respirant, avec des bretelles  (une grenouillère pour bébé en quelque sorte ... on ne rit pas) . Le haut du corps étant protégé par une veste on peut remplir le sac avec des débris végétaux pour renforcer l'isolation . Qu'est ce que vous en pensez. Fasbah ,si tu me lis ca te parait faisable ? Ca serait léger et peu encombrant  ;)

A+ ...pour d'autres essais

Pierre  

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité