Nos Partenaires

Auteur Sujet: Nourriture de dernier recours  (Lu 15260 fois)

19 novembre 2005 à 23:13:58
Réponse #25

Ancien forum



Posté par ken

Les larves de gèpe frit c'est bon  ;) Il faut chopper un nid, le vider des larves et les mettre dans une poêle avec un peu d'huile  8-)

Certains oursins ça se mangent aussi  ;)

Et il y a des fruits, qui encore verts, se mangent (la mangue par exemple, avec un peu de piment)

Bon, on ne trouvera peut etre pas tout ça (sauf les gèpes) en métropoles, mais on ne sait jamais, ça pourrait servir  ;)

19 novembre 2005 à 23:16:13
Réponse #26

Ancien forum



Posté par ken

Citation de: survivalfred link=1131649141/15#22 date=1132090070
  • Troisièmement, les oligo-éléments qu'elle contient ainsi que les sels minéraux ne sont, je pense, pas assimilables directement ...
.  

Fred

et oui, c'est pour ça que les végétaux sont là, avec la photosynthèse il transforment la matière minérale en matière organique consommable par l'homme  ;)

07 décembre 2005 à 22:43:55
Réponse #27

Ancien forum



Posté par Tycho70

Incroyable ! Je viens de lire ici sur ce site (bien connu chez nous ;)) que l'écorce interne du bouleau est comestible ! On peut en faire de la farine (-> donc du pain ?).
Mieux : la sève est comparée à la sève d'érable (même si elle contient moins de sucre) et représente une source non négligeable de boisson (car riche en minéraux et sucres).
Va falloir que je teste ça !
Fred ? tu nous concocte une recette ?  ;)

Le bouleau c'est vraiment un arbre qu'on trouve partout en forêt !
Mais là, de savoir que maintenant je vais peut être plutôt le regarder comme un garde manger ça change tout !!!  :D

Vraiment, ce site est décidémment génial.

Reste à confirmer, infirmer ou relativiser ces dire. Qu'elqu'un s'y connait il suffisemment ? (j'ai juste pensé très fort David...  ::))

07 décembre 2005 à 22:58:39
Réponse #28

Ancien forum



07 décembre 2005 à 23:17:22
Réponse #29

Ancien forum



Posté par Tycho70

Oups ! Excuse moi.

Quelle idée de mettre ça dans écologie aussi !  ::)

C'est pas grave, ça permet de centraliser les différents moyens de ce nourir.

Tu m'en veux pas ?  :'(


07 décembre 2005 à 23:23:15
Réponse #30

Ancien forum



Posté par mister_chatoyant

nan je t'en veux pas  :)



j'ai posté ça dans "Autosuffisance" car ça ne peux pas être une nourriture de "survie"  ba oui...
je pense pas que... dans ce forum, un foret à bois soit à intégré dans un kit de survie...



07 décembre 2005 à 23:24:47
Réponse #31

Ancien forum



Posté par survivalfred

Salut,

Ray Mears démontre le procédé dans son "4 saisons bushcraft" et si je me souviens bien c'est en automne que le procédé fonctionne le mieux pour extraire la sève du bouleau ... important aussi la façon de soigner l'arbre afin qu'il n'en meure pas !

Pour la farine à base d'écorce de bouleau, j'vais essayer de m'informer mais ça doit encore être un truc du style des canoé en écorce, cela n'est valable que pour les pays nordiques où l'écorce est beaucoup plus épaisse que chez nous ...

Fred

08 décembre 2005 à 10:00:57
Réponse #32

Ancien forum



Posté par mister_chatoyant

Citation de: Tycho70 link=1131649141/15#27 date=1133991835
Incroyable ! Je viens de lire ici sur ce site (bien connu chez nous ;)) que l'écorce interne du bouleau est comestible ! On peut en faire de la farine (-> donc du pain ?).

voilà une retranscription / synthèse du livre : la cuisine sauvage - (comment accommoder mille plantes oubliées) de François Couplan


il s'agit en réalité de "l'écorce intérieure" du tronc, C-A-D du cambium.
un prélèvement trop important, ou même une simple entaille autour du tronc aurait pour effet de tuer l'arbre.

cru c'est coriace, faut mâcher, avaler ce que l'on peut , et recracher les fibres...


on peut les cuire à l'eau(à plusieurs eaux), couper en bande à la façon des nouilles ce qui améliore un la texture...

la meilleure solution est peut être de le faire séchern de le réduire en poudre et de le tamiser.
pour en obtenir une farine.il est péfèrable de la mélanger avec d'autre.


les indiens d'amérique : ils écrasaient la pulpe avec une pierre et formaient des "gâteaux assez épais qu'il cuisaient à l'étouffée dans des four souterrain.
une fois cuits, ils les mettaient à sécher au soleil ou au dessus du feu (ce qui les fumait) pour qu'il se conserve longtemps, pour l'hiver les voyage ect

le cambium n'est guère plus q'une intéressante nourriture de survie...

liste des cambiums comestible:

sapin,mélèze de russie,épicéa,pin sylvestre,orme champêtre,hêtre,bouleau blanc,tilleul,peuplier,,peuplier blanc,peuplier noir,saule blanc,tremble,érable,frêne de pennsyvanie.


voilà

 

Citation de: Tycho70 link=1131649141/15#27 date=1133991835
Mieux : la sève est comparée à la sève d'érable (car riche en minéraux et sucres).

et vitamine C.




ps: pour les modo : si ce post pose problème, vous pouvez le modéré sans aucun problème.  8-)

08 décembre 2005 à 11:50:34
Réponse #33

Ancien forum



Posté par Maximil

Pourquoi poserait-il problème ? :-?

08 décembre 2005 à 11:53:13
Réponse #34

Ancien forum



Posté par DavidManise

Attention !!!

Le cambium de saule contient de l'acide salicyllique : de l'aspirine...  c'est à considérer comme un médicament, pas comme un aliment !

David

08 décembre 2005 à 13:28:01
Réponse #35

Ancien forum



Posté par mister_chatoyant

Citation de: Maximil link=1131649141/30#33 date=1134039034
Pourquoi poserait-il problème ? :-?

ba de droit d'auteur non ? bon ok :D

08 décembre 2005 à 14:45:49
Réponse #36

Ancien forum



Posté par oli_v_ier

Citation de: DavidManise link=1131649141/30#34 date=1134039193
Le cambium de saule contient de l'acide salicyllique : de l'aspirine...  c'est à considérer comme un médicament, pas comme un aliment !

Les cambiums des sapin, mélèze, épicéa, pin, orme, hêtre, bouleau, tilleul, peuplier, tremble, érable, frêne doivent eux aussi contenir des principes actifs, non ?
Au fait c'est pas plutôt la saliciline le principe actif du saule ?

08 décembre 2005 à 15:36:10
Réponse #37

Ancien forum



Posté par DavidManise

Salut :)

Oui, autant pour moi.  Salicilline, et non pas acide salicillique.  Désolé :)

Les autres arbres ont aussi leurs principes actifs, mais À MA CONNAISSANCE il est rare qu'ils causent des troubles en surdose, contrairement à la salicilline qui peut mener à divers problèmes semblables à un surdosage d'aspirine.

De toute manière, tout ça c'est tellement mauvais à bouffer qu'il faut vraiment être motivé pour en manger en quantité, croyez moi ;)

Ciao :)

David

08 décembre 2005 à 18:20:23
Réponse #38

Ancien forum



Posté par kartoffel

Tant qu'on parle de salicine, pourquoi ne pas rappeller qu'une infusion de feuilles de saule est efficace contre le mal de tête ?

David, la surdose c'est à partir de quelle quantité d'écorce ? Les amerindiens, en hiver, ça ne leur posait pas problème ?

08 décembre 2005 à 21:52:24
Réponse #39

Ancien forum



Posté par DavidManise

Salut,

C'est pas tellement l'infusion de feuilles qui soigne les maux de tête, mais surtout d'écorce.  

Comme il y a plus de 30 espèces de saules différentes, et que chaque espèce est interféconde avec les autres...  et que chacune contient des concentrations de saliciline différentes...  ça fait 30x30 possibilités de posologie différentes.  En plus ça varie en fonction de la saison, des individus, du milieu où ils grandissent, de l'exposition au soleil, etc.

Bref...  pas simple.

Sans compter le fait que les gens allergiques à l'aspirine (et/ou aux fruits de mer...  l'allergie étant souvent croisée) sont souvent aussi allergiques à la saliciline...  

Bref non, je préfère ne pas trop en parler ;D

Ciao !

David

29 janvier 2006 à 14:31:59
Réponse #40

Ancien forum



Posté par Tycho70



Je fais remonter le topic, parce que je viens de lire un article de François Couplan (dans le magazine gratuit Biocontact N°154 pour ceux qui connaissent).

Vraiment plein de choses intéressantes y sont dites et il n'hésite pas à tordre le cou à pas mal de légendes urbaines ! On y apprend par exemple (comme ça avait déjà été dit) que les glands riche en tanins, peuvent être consommés (magnifique photo d'un paté de gland  :)) pour peu qu'on les aient fait bouillir auparavant (le tanin  étant soluble dans l'eau).

Comme petit truc bon à savoir : pour les lipides, on peut tirer directement de l'huile de noisettes, de graines de coquelicots et des amandes de hêtre (qu'on appelle les faines par chez moi).

Autre exemple : le faux-fruit de l'églantier (cynorrhodon), le "gratte-culs" est selon les espèces 10 à 100 fois plus riche en vitamine C qu'un citron ou une orange ! De quoi fermer le bec à tous les vendeurs de fausse vitamines C (genre juvamine...) ! Et pareil pour les feuilles de pissenlit consommées fraiches : 2 fois plus de vitamine C que le citron... Pourquoi donc s'en priver ?

Tycho

29 janvier 2006 à 15:19:35
Réponse #41

Ancien forum



Posté par James

ben oui... C'est un peu comme la legende urbaine d'un pays producteur en excedent de lait (la France), qui fait croire que le bon calcium pour faire grandir les petits os de enfants ne se trouve que dans  le lait. Dans le lait de femme oui, mais le lait de vache est terriblement indigeste pour les humains....

Ya plus de calcium utilisable dans l'eau du robinet et les cereales completes que dans cette connerie de lait. Entre nous, le lait francais n'est pas bon (meme frais), on dirait de la flotte. ceux qui ont deja bu du lait en angleterre comprendront de quoi je parle. Pis m*rde, que ceux qui veulent du calcium, mangent des oeufs (complets aussi ;-) )

29 janvier 2006 à 15:45:27
Réponse #42

Ancien forum



Posté par bison_solitaire

Il me semble que le calcium n'est assimilable qu'avec des lipides. Comme le fer qui lorqu'il est assimilable l'est grâce à de la vitamine C.
La vitamine C, trop c'est pas bon non plus.
Quant aux vitamines genre juvamine, c'est surtout pratique, après ou pendant un effort physique, ça m'a toujours aidé à faciliter la décontraction des muscles sans les inconvénients des fibres pour les intestins.

29 janvier 2006 à 16:36:29
Réponse #43

Ancien forum



Posté par mister_chatoyant

Citation de: James link=1131649141/30#41 date=1138544375
Pis m*rde, que ceux qui veulent du calcium, mangent des oeufs (complets aussi ;-) )

tu veux dire avec la coquille ?  ;D  :D


Tycho70, mais achète toi un bouquin de F.Couplan au lieux de lire juste un article dans un mag!
 tu en apprendra bien + sur les plantes, leurs vertu nutritionnel  , médicinal ect ect
et les reconnaître c'est pas mal ça aussi ça peut être utilise...  ::)


en ce moment je termine : le véritable régime crétois

29 janvier 2006 à 17:20:19
Réponse #44

Ancien forum



Posté par Tycho70

Oui mr_chatoyant, je vais faire marcher son petit fond de commerce, parce que c'est vraiment super intéressant ce qu'il dit.
Je parle pas seulement des connaissances des plantes mais de sa philosophie qui va avec : retrouver les habitudes de nos arrières grands parents. Une sorte de back to basics, en somme.  ;)

Sinon concernant ce que tu dit James je suis d'accord avec toi. Le lait de vache est surement le lait le moins digeste pour l'homme. Le lait de chèvre par exemple contient des particules 100 fois plus fine que le lait de vache... on comprend mieux pourquoi il est plus digeste et assimilable !

29 janvier 2006 à 17:53:55
Réponse #45

Ancien forum



Posté par James

Ouaip, lait de chevre ou de brebis. J'ai trouve de lait de brebis en pack une fois. Meme pas de gout different, ou a peine a peine notable...

Pareil pour les derives dont les fromages, les fromages de chevre ou de brebis sont pus digeste...

Euh, pour la coquille des oeufs, c'etait pour rire.  ;D

Un des avantages des cereales completes ou semi-completes, c'est les vitamines et le calcium...

J'ai faisait de la confiotte de cinorrhodon, c'est bien bon. faut ouvrir, virer le poil a gratter, faire cuire avec le sucre, et passer au moulin grille tres fine, puis reduire jusqu'a la consistance qui va bien sur un marbre froid... mais la chaleur tue la vitamine C, ou une bonne partie. En tout cas tu connais maintenant une source hivernale de vitamine C  ;)


29 janvier 2006 à 18:51:39
Réponse #46

Ancien forum



Posté par EH

Tiens ? personne n'a parlé des insectes ?
Pourtant, j'ai lu qu'ils représentaient pas loin de 20% de la biomasse.
Pas de d'accro à la fourmis et autres vers de terre ?.  :-?

29 janvier 2006 à 20:36:13
Réponse #47

Ancien forum



Posté par Pierrot

Si si, on avait eu un post sur le sujet, mais si tu as de l'expèrience en la matière on est preneur.
Pour ma part je suis végétarien à 95 %, ma seule faiblesse, le saucisson.

29 janvier 2006 à 22:01:43
Réponse #48

Ancien forum



Posté par survivalfred

Salut,

JM,
Citer
J'ai faisait de la confiotte de cinorrhodon, c'est bien bon. faut ouvrir, virer le poil a gratter, faire cuire avec le sucre, et passer au moulin grille tres fine, puis reduire jusqu'a la consistance qui va bien sur un marbre froid...

Le coup du marbre froid c'est pas plutôt pour en faire des bonbons ou des sucettes ??

EH,
Ne nous lances plus sur les insectes, c'est trop bon  ;)


Fred

30 janvier 2006 à 00:21:39
Réponse #49

Ancien forum



Posté par kartoffel

Insectes ?

Pour avoir goulotté une fois un grassouillet grillon rôti al dente, je peux vous dire que la prochaine fois que quelque chose a le courage de venir remuer ses six pattes sous mes yeux affamés, aucune barrière culturelle ne sera là pour retenir mes dents avides. C'est même pas si dégueu qu'on veut bien le dire : l'intérieur serait un peu comme du beurre chaud, et l'extérieur était...mmmh... une croustillante pellicule de caramel  :)

Evidemment, quand on parle de bouffe de ce genre, on parle de survie à long terme. On parle de situations que je ne souhaite à personne : fuite devant une guerre, survivance un cataclysme naturel de grande ampleur...

Mais maintenant, tout de suite, personne n'interdit de s'approprier quelques nouveaux menus pour le seul plaisir de l'aventure gastronomique !
Les insectes, si on ne peut pas les attrapper en masses, restent tout de même des proies faciles. Suffit de retourner une brassée d'humus et bon appétit ! Ca fait toujours quelques protéines de prises, et surtout c'est bon pour le moral.

La question serait plutôt : quels insectes ne-pas manger ? Sous nos latitudes ?

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité