Nos Partenaires

Auteur Sujet: Les allergies ...  (Lu 9904 fois)

23 février 2012 à 16:21:12
Lu 9904 fois

Lélie



Je met ça dans "préparation physique et mentale", puisque ça fait partie des choses qui peuvent être très handicapantes dans un contexte de survie, mais sur lesquelles on peut quand même travailler (si, si !).

Une fois qu'on sait qu'il existe des solutions, pour soulager et pour soigner, on peut maîtriser un peu plus ce handicap, au même titre qu'on peut maigrir pour avoir de meilleures capacités physiques, ou décider d'une opération des yeux pour soigner une myopie handicapante.

Quelques exemples très handicapants (pour les non allergiques chanceux qui auraient du mal à saisir l'ampleur du problème  ;) ) :
- Une allergie aux chiens : pour moi elle était tellement forte que je pouvais être malade pour 3 semaines rien qu'en montant dans la voiture de quelqu'un où il y avait eu un chien, ou dans un train à côté de quelqu'un qui avait des poils de chiens sur son manteau. Inutile de préciser que je ne pouvais pas mettre un pied dans un bâtiment où il y avait / avait eu un chien, et qu'en cours il me fallait faire attention à côté de qui je m'asseyais. Ce qui rend très difficile de faire du stop, se faire héberger en situation d'urgence, et même les contrôles de police ou le passage des douanes (si ils font embarquer les chiens dans l'auto c'est le drame !)
- Les allergies alimentaires : très difficile de s'alimenter sans farine de blé au quotidien, encore plus dans une région rurale, ou en voyage.
- Les allergies aux acariens : on passe nos journées à éternuer, se moucher, et pleurer à chaque fois qu'on ressort notre belle et chère veste en duvet, ou notre sac de couchage. (Les acariens aiment le duvet)
- Les allergies au pollen : on est nombreux à l'avoir vécu, et à avoir l'impression que Dame Nature nous détèste quelques mois par an !!  ;D

Notez bien que je suis une grosse quiche peu douée en science, et que ce qui suit est basé sur mon expérience perso et les conseils des médecins avec qui j'ai abordé la question. Si ça peut aider certains d'entre vous et vous faciliter la vie, j'en serais bien contente  ::)

Après des années de galères, de Zyrtec, Aérius et Solupred, on m'a proposé la solution de la désensibilisation classique (le truc avec les gouttes sous la langue ou des injections tous les jours).
Inconvénient : Ne cible qu'une seule allergie (ou chien, ou pollen, ou poussière ... pas tout à la fois !) Et surtout : ça fonctionne dans environ 60% des cas, mais dans +/- 25% des cas, on observe une aggravation de l'allergie, ou un transfert sur un autre allergène (poils de chats, chiens, un autre pollen, etc). Vu que je vivais assez bien sans chiens, et que je ne voulais pas développer une allergie aux chats ou chevaux, j'ai abandonné l'idée.  :(

Il y a trois ans, un médecin ostéo / homéopathe m'a proposé la désensibilisation homéopathique.
Je sais qu'il y a des sceptiques de l'homéopathie, mais pour avoir utilisé ça avec succès sur des chevaux et chats pendant des années, j'y crois. (L'effet placebo avec un cheval, ça marche moyen !)
Bref, il m'annonce qu'avec l'homéopathie, il y a 70% de réussite, mais que si ça ne marche pas, il n'y a pas d'aggravation possible. Autre avantage, ça soigne le mécanisme de l'allergie, et non pas une allergie en particulier. C'était un traitement de 3 fois 3 mois, 3 années consécutives. Des granules à bouffer tous les matins et soir.
Après 3 ans de traitement (et 300€ en moins en poche), j'ai pu pour la première fois faire des grattouilles à un chien cette année, et passer une année tranquille, sans crise, et sans médocs. La révolution !! :doubleup:

Sans passer par les méthodes de désensibilisation, il y a quelques gestes simples qui peuvent êtres efficaces :
- Une allergie respiratoire se développe généralement sur la base d'une allergie ou une intolérance alimentaire. Beaucoup de gens sont intolérant au blé (la céréale la plus trafiquée) et au lait de vache (prévu pour engraisser un veau ... pas pour nourrir un homme). En limitant ces 2 aliments, on observe souvent une amélioration des allergies respiratoires.
- L'huile essentielle de Tanaisie Annuelle apaise les allergies. On la trouve ici http://www.aroma-zone.com/aroma/he_fra_fleuri.asp#tanaisie. Ce n'est pas un consommable, vu qu'il suffit de déboucher le flacon et d'en prendre de grandes inspirations. On peut aussi en mettre à l'entrée du nez, mais je dois vous prévenir qu'elle est bleue et que ça fait une belle face de schtroumpf  :lol:
- Un autre détail qui aide : mettre de la crème grasse à l'entrée du nez. Les particules de pollen allergisantes restent en quelque sorte engluées dedans et pénètrent en moins grande quantité dans l'organisme. La crème peut être de la vaseline, de l'homéoplasmine, ou idéalement de la crème au calendula qui a aussi un effet apaisant.
- Une autre solution un peu moins discrète est de se balader avec un chèche ou un keffieh devant le nez ... On attire les regards, mais on filtre pas mal des particules. Mon keffieh m'a sauvé des platanes quelques fois  :love:

Voilà quelques pistes, qui j'espère serviront à certains d'entre vous. N'hésitez pas à partager vos expériences, connaissance, et astuces dans ce domaine qui concerne de plus en plus de monde ...  :up:





Le bonheur est un voyage, pas une destination ...

23 février 2012 à 16:36:14
Réponse #1

oliv0808


bon à savoir, merci  ;) je ne suis pas sujet aux allergies mais pas mal de personne de mon entourage le sont. petite question concernant le keffieh: doit tu le laver après chaque utilisation en guise de masque ou pas? 
"si tu veux des garanties, faut acheter un grille pain" DM

23 février 2012 à 17:02:40
Réponse #2

Lélie


Je ne le fais pas, ça ne m'a jamais posé de problème. J'avoue que ça serait encore plus efficace :) ...
Au moins le secouer et le ventiler un peu, ou alors laver juste la partie qui était devant la bouche et le nez, où il doit y avoir plus de particules de pollens, ce serait un progrès.
Le bonheur est un voyage, pas une destination ...

23 février 2012 à 18:01:21
Réponse #3

oliv0808


"si tu veux des garanties, faut acheter un grille pain" DM

04 mars 2012 à 13:00:40
Réponse #4

Eliott


Bonjour,
c'était quoi ton traitement homéopathique ?
Il est facile de recruter mille soldats, mais il est difficile de trouver un général.
Le sage a beau voyager, il ne change pas de demeure.
Si tu avances, tu meurs ! Si tu recules, tu meurs ! Alors, pourquoi reculer ?

04 mars 2012 à 13:25:17
Réponse #5

Loïck


Je suis ou plutôt  j’étais allergique aux pollens est autres particules aérienne, J'ai très mal vécus mes désensibilisations, cela me rendais encore plus malade. Puis j'ai découvert que l’aggravation de a plupart des allergies étais du a la consommation de lactose, je ne suis pas allergique au lait ou au lactose, mais d’après ce que j'ai compris le lait ou autre produit laitier encrasse le système hépatique est favorise le terrain allergique. C'est pour cela que depuis un ans je ne bois plus de lait et ne mange plus de yaourt ou autre produit laitier ,je remplace tous cela par du soja (lait et yaourt) et il c'est avéré que mes allergies on diminuer de prés de 95 %. Ceci dit il n'est pas interdit de consommer du lait mais il faut le faire de manière exceptionnelle car il faut environ un mois a l'organisme pour évacuer les effets du lactose.(je n'est pas d’intolérance au lactose )


L'adaptation au lait de soja prend environ deux mois,  puis on oubli vite le lait et le petit désagrément de ne plus manger trop de produits lactés et largement compenser par le plaisir de ne plus souffrir de crise d'allergies.

« Modifié: 04 mars 2012 à 14:34:55 par Loïck »
Tout terrains, Tout temps, Tous prêts
Scout un jour Scout Toujours

04 mars 2012 à 14:28:35
Réponse #6

Ulf


Je "souffre" de rhume des foins: rien à voir avec l'enfer que certains vivent...

Merci beaucoup pour ces conseils. Je vais effectuer mes recherches et peut être essayer.

Néanmoins, concernant l'intolérance au lactose, sachez en effet que seuls les individus ayant une ascendance nordique sont capable de correctement digérer les produits laitiers. La raison est un gène apparu il y a environ 9000 ans en Europe du nord.

Faites attention avec le soja, il y a anguille sous roche avec les flavonoïdes contenus dans cette plante. Je n'ai plus l'étude sous le coude, mais elle tendrait à prouver que seuls les asiats sont capables de dégrader certaines molécules de cette plante...

Enfin, si vous voulez mon avis, consommez "ethnique".

Raisonnement:
Chacun d'entre nous est le fruit d'une adaptation à un biotope où nos ancêtres ont (sur)vécu pendant des dizaines des milliers d'années. Pendant ce laps de temps considérable, certains gènes sont apparus dans cette aire géographique précise facilitant la consommation de tel ou tel nutriment présent dans tel ou tel biotope, favorisé par telle ou telle culture.

Ce n'est que récemment (un peu plus d'un siècle) que nous pouvons bouffer des produits venus de l'autre bout du monde, ou bien, ayant migré à des milliers de kilomètre de la terre de nos ancêtres, nous devons consommer des aliments pour lesquels nous ne somme pas génétiquement "préparés". Par exemple, les Européens du Nord digèrent très bien le lait de vache et les crucifères (chou) mais pour eux, le soja pourrait poser problème...

Donc si on identifie clairement ses origines, on peut dresser, grâce à la paléo, un ensemble d'aliments pour lesquels il y a de fortes chances de les consommer avec un maximum de bénéfices. Je vous en apporte la preuve avec le lait et ce raisonnement explique beaucoup de prétendues "maladies" d'intolérance à certains nutriments.  PS: le brocolis a pour ancêtre le chou marin, plante indigène de nos côtes et mis en cultures par les premières populations du coin. Merci les Bretons  :D.

En pratique:
Il est difficile de savoir précisément d'où l'on vient: la généalogie classique apporte beaucoup en terme de contact avec ses racines proches mais ne permet pas de remonter jusqu'aux temps préhistoriques. Seule la science des Haplogroupes permet de connaitre précisément sa lignée paternelle et maternelle... Et les tests génétiques coutent assez cher... Et je suis pas sur qu'il n'y ait pas du charlatanisme dans ce marché.

Un petit signal "survie"

Citer
Bien que les bénéfices de la tolérance au lait restent encore un mystère, les populations prospères bénéficiaient apparemment d'un approvisionnement en lait régulier, ce qui n'était pas le cas pour les récoltes saisonnières, victimes de hausses et de baisses extrêmes. Le lait possède également des vertus nutritives et, contrairement à l'eau des ruisseaux, n'est pas contaminé par les parasites et constitue donc une boisson plus sûre. « "L'un dans l'autre, la capacité à boire du lait a offert un énorme avantage de survie à certains des premiers Européens" », note le Dr Thomas.

Source:
http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/vie-1/d/depuis-quand-pouvons-nous-digerer-le-lait_10472/

Désolé pour le gros HS, mais quand on est passionné on aime partager...
« Modifié: 04 mars 2012 à 14:41:42 par Ulf »

04 mars 2012 à 15:35:15
Réponse #7

Lélie


Bonjour,
c'était quoi ton traitement homéopathique ?

Prescrit par un homéopathe, du 2LALERG de chez Labo'life. A commander à une pharmacie en Belgique (ben oui, ça n'existe pas en France ... surpris ?!  ;) ) je ne sais pas si il y a différents dosages. A coupler avec des gélules d'oeufs de caille (qui calment l'allergie et évitent qu'elle déclenche pendant la période des pollens).
A prendre à une période de l'année bien précise selon le type d'allergie dont on souffre (pollens) et la région où on vit. Exemple : en France je commençais ça le 1° janvier, et au Québec j'ai décalé à mi février.


@Loïk : effectivement ça rejoint ce que le médecin me disait : lait de vache et blé = à éviter quand on a des allergies, ça arrange souvent le problème.

@Ulf  :up: très intéressant, je suis tout à fait d'accord avec ton approche, c'est comme consommer avec les saisons ... il y a une logique dans la nature et ça va toujours mieux quand on la respecte

Le bonheur est un voyage, pas une destination ...

18 mars 2012 à 11:07:11
Réponse #8

Dalz


Je suis dans le même cas que toi, mais bien moins pire (quoi que, certaines charmilles ont entrainées mon incapacités pendant plusieurs heures, gonflements, pleure, démangeaisons...). Je suis aussi passé par le Zyrtec, Solupred, collyre en tout genre, tout ça...

Petit point en ce début de saison d'allergie, depuis que j'habite à la campagne je constate une diminution (voir une suppression notamment la charmille) de mes allergies. Je peux faire le con avec mon clébard pendant une heure dans le hangar à foin en ayant juste quelques éternuements et le nez qui coule, c'était juste IMPOSSIBLE avant.

Je sais pas si c'est de la désensibilisation naturelle du fait d'une surexposition aux allergènes, ou le contraire, mais y'a pas à chier, esprit sain, corps sain, ça semble vérifier dans mon cas.

Ensuite, l'esprit exerce un puissant contrôle, une fois j'étais focalisé à l'extrême sur un truc en pleine forêt, dans une clairière remplie de graminée, plantain et tout et tout... Pendant toute la durée de la session, aucun symptôme, dès la fin (et chute de l'adrénaline, tout ça) reprise instantanée des allergies, y'a ptet quelques choses à réfléchir de ce côté ci.

Je pensais me faire désensibiliser, j'vais aller voir la science, mais avec ce que tu viens de dire ça fait flipper ! 1/2 que ça voir 1/4 que ça empire... Jamais pensé à l'homéopathie, à voir.

18 mars 2012 à 12:23:07
Réponse #9

Ulf


Citer
Ensuite, l'esprit exerce un puissant contrôle, une fois j'étais focalisé à l'extrême sur un truc en pleine forêt, dans une clairière remplie de graminée, plantain et tout et tout... Pendant toute la durée de la session, aucun symptôme, dès la fin (et chute de l'adrénaline, tout ça) reprise instantanée des allergies, y'a ptet quelques choses à réfléchir de ce côté ci.

Une piste: les anti histaminiques sont généralement aussi des antisérotoninergiques (un neurotransmetteur). L'
Source: http://www.cbip.be/GGR/MPG/MPG_LDA.cfm

19 mars 2012 à 09:27:43
Réponse #10

gargle


Dalz, j'ai vécu la même chose : j'étais allergique à un paquet de choses (chien, chat, chevaux, graminées, ...) et mes parents ont acheté une ferme (leur rêve, et une "obligation" aussi).

Petit à petit, je pouvais m'approcher des chats, les caresser un peu, pareil pour les chevaux, les chiens ...
seul les graminées était encore fort, peu être parce que ce n'est pas constant dans l'année.

Maintenant, cela fait 10 ans que je ne suis plus dans cet environnement, et le passage d'un chat à 1m me relance une allergie (je n'en ai pas personnellement). J'ai l'impression qu'on perds cette insensibilisation une fois sorti du contexte.

19 mars 2012 à 10:50:24
Réponse #11

Brice


Lélie,

Quand tu balance : "Et surtout : ça fonctionne dans environ 60% des cas, mais dans +/- 25% des cas, on observe une aggravation de l'allergie, ou un transfert sur un autre allergène (poils de chats, chiens, un autre pollen, etc)."
Tu peux donner une source fiable ?

I vo mé savé k'davé

19 mars 2012 à 13:21:48
Réponse #12

Lélie


Lélie,

Quand tu balance : "Et surtout : ça fonctionne dans environ 60% des cas, mais dans +/- 25% des cas, on observe une aggravation de l'allergie, ou un transfert sur un autre allergène (poils de chats, chiens, un autre pollen, etc)."
Tu peux donner une source fiable ?



Mes 2 allergologues, mon médecin, et mon homéopathe.  ;)
Ils étaient tous d'accord là dessus, à quelques détails près dont je ne me souviens plus (j'étais très jeune !).
Le bonheur est un voyage, pas une destination ...

19 mars 2012 à 14:33:28
Réponse #13

Brice


Tu étais très jeunes, c'est a dire qu'il y a longtemps ?
On t'as dit, "a quelques détails près", et de plus c'est peut être dépassé...

Plein de bonnes infos ça  ::)
I vo mé savé k'davé

19 mars 2012 à 17:34:58
Réponse #14

Lélie


Tu étais très jeunes, c'est a dire qu'il y a longtemps ?
On t'as dit, "a quelques détails près", et de plus c'est peut être dépassé...
Plein de bonnes infos ça  ::)

Je vois un allergo depuis que j'ai 5 ou 6 ans, et j'en ai 20 de plus maintenant, donc il y a des souvenirs lointains  :D

Les grandes lignes du discours ont toujours été les mêmes et n'ont pas changé au fil des années = Risque d'aggravation ou de transfert d'allergie présent, avec la méthode classique.

Quand je dis "à quelques détails près", les détails portent sur les chiffres et la fréquence : certains me disait que c'était assez rare, d'autre plus fréquents, mais pour tous c'était un risque à prendre et à considérer.
Le bonheur est un voyage, pas une destination ...

31 mai 2012 à 12:21:41
Réponse #15

Solstice


Je déterre ce topic, puisque pour ma part je suis en pleine saison allergique (pollens, par contre le(s)quel(s)...).

Je suis passé également par Aerius, Zyrtec, etc... quelques effets positifs au début et puis plus rien. Du coup après une petite recherche sur le net, je suis tombé sur ceci : http://www.respur.fr/
Il s'agit de filtres au charbon actif à placer dans le nez et qui du coup...filtrent ;D Après avoir galéré avec les médocs, il ne me reste que cette option ou la désensibilisation.

J'ai réussi à m'en procurer une boite et c'est en cours de test, je compte vous faire un CR d'ici la semaine prochaine, quand je les aurait bien éprouvés au boulot (je bosse en pleine campagne).

@+

31 mai 2012 à 13:01:58
Réponse #16

gargle


concernant les medocs, aerius est clairement très faible, très peu d'effet.
Par contre, zyrtec était efficace chez moi, mais je n'en prends que en curatif, jamais en préventif.
Actuellement, je suis passé au Xyzall (remboursé par rapport au zyrtec) et ca marche bien, mais toujours en curatif. J'ai de la chance de pas être en permanence allergique(seulement lors d'exposition longue ou intense), du coup, j'en prends peu et ça garde l'efficacité.

ca a l'air sympa respur

31 mai 2012 à 16:28:25
Réponse #17

Corentin


Ma maigre contribution, mon médecin m'avait mis sous traitement d'aerius, un comprimé/jour, or au bout d'un certain temps, on s'y habitue et il devient moins efficace  :down:

De plus un autre médecin m'a dit que ce n'était pas bon à long terme ... Qui croire ?  :glare:

J'ai suivi une désensibilisation aux acariens et poils de chats (les 2 en même temps, mais mon allergologue m'a dit que c'était le maximum possible à la fois) et au bout de 4 ans, plus de problèmes. C'est long mais ça vaut le coût !

Suite à cette désensibilisation, j'ai changé d'allergologue et j'ai voulu suivre un traitement pour les pollens de graminés et de bouleaux, en injection car c'est pour moi moins contraignant que des gouttes à prendre tous les jours que je ne supportais de toute façon pas ou que j'oubliais trop souvent. Malheureusement, le nouveau médecin m'a dit que les injections c'était "la préhistoire" et qu'aujourd'hui on traitait ça avec des comprimés à mettre sous la langue tous les jours ... 50€ la boîte non remboursés ! J'ai fait ça 3 semaines, 3 semaines ou tous les jours j'avais la bouche qui me démangeait et la langue qui gonflait un peu. J'ai fini par arrêter le traitement et je ne prends plus rien, juste un médicament en cas de grosse crise d'allergie respiratoire, le genre où je me mouche et éternue toutes les 30 secondes et où à la fin de la journée mes narines saignent tellement je me suis mouché ...

Bref, si pouvez franchir le cap de la désensibilisation, c'est contraignant au début mais j'en ai été satisfait (pour les injections dans mon cas).

Pour l'homéopathie, je ne connaissais pas, merci du tuyau !

Corentin

06 juin 2012 à 16:07:28
Réponse #18

Dalz


J'ai la chance de vivre à la campagne mes allergies n'existent pour ainsi dire plus, même quand je retourne dans l'environnement oui j'avais des crises avant... Maintenant j'eternue et je me mouche pas mal, mais c'est rien par rapport à avant... Faudra que je vois avec mon doc là dessus, mais je me suis autodesensibilisé à cause d'un contact répété je pense... Genre jeme suis Mithridatisé  :lol:

08 juin 2012 à 22:08:30
Réponse #19

Anwen


Je me joins au club des allergiques ... poussière et acariens, graminées (en ce moment c'est l'enfer), les piqures de moustiques jouent les prolongations pendant des semaines. Je n'ai pas encore trouvé de remède efficace à part prendre de la citirizine en période de crise. Je vais tester d'autres solutions car en forêt, les moustiques deviennent vraiment un cauchemar.
Contredisez moi, vous m'enrichissez.
Concernée mais pas consternée :)

06 avril 2019 à 11:36:49
Réponse #20

Hurgoz


Yop,

Au programme du recyclage PSE de cette année (et donc dans les futur formations PSE qui seront dispensées) ils ont - en plus de pas mal de trucs qu'on attendait depuis longtemps - ajouté l'usage des auto-injecteurs d'adrénaline.

Comme je l'ai souligné, il s'agit de l'usage, donc cela veut dire qu'il n'y en aura pas ajoutés au lot de secours, et que se sera celui de la victime qui sera employé. Mais du coup, pour les personnes qui se savent allergiques, ça vaut le coup de demander à son médecin au moment où on redemande un traitement, de demander à ce que se soit par auto-injecteur (permettant ainsi à un secouriste d'agir par lui-même).

Tcho
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité