Nos Partenaires

Auteur Sujet: Stage au CIGS  (Lu 8668 fois)

17 juin 2006 à 13:08:18
Lu 8668 fois

Ancien forum



Posté par Thomas-des-bois

Salut à tous,

J'ai dejà posté ma question sur le forum de randonnée légère, mais il y a eu un problème de server et le topic s'est presque intégralement effacé... Je n'avais pas eu de toute manière les infos que je recherchais, alors je poste ici.

J'ai appris que le CIGS (armée brésilienne) organisait des stages de survie ouverts au public. Je crois savoir qu'ils se font sur une période d'un mois. Il semble également que ca se déroule à Manaus.

Etant donné que je prépare un voyage là bas pour le mois d'octobre, je cherche désespéremment à y participer, mais je ne parviens pas à trouver d'infos à ce sujet.

Si quelqu'un peut m'aider, ce serait beaucoup pour moi ! La moindre petite info serait utile.

Merci à tous.

17 juin 2006 à 13:15:58
Réponse #1

Ancien forum



Posté par bloodyfrog

Salut Thomas,

Ici, c'est pas le CIGS, mais le CEFE et t'es logé, nourri, blanchi et même payé!

http://www.legion-recrute.com/

 :D

Manu.

17 juin 2006 à 14:53:01
Réponse #2

Ancien forum



Posté par Thomas-des-bois

lol l'armée c'est pas mon truc du tout

17 juin 2006 à 22:53:54
Réponse #3

Ancien forum



Posté par bloodyfrog

Sérieusement, jamais entendu parler de stages ouvert au public... :-?

Le planning de cette école est chargé, de nombreuses unités étrangères y passent, en plus de tous les militaires brésiliens ou presque...

C'est pas au Brésil mais dans le même écosystème...

http://www.jungletraining.com/

L'école de Jungle de Jeff Randall (le monsieur qui a inspiré la ligne Rat d'Ontario dont parlent si bien James et Diesel, quoique pas dans les mêmes mots... ;)) a bonne réputation, et certains stages sont ouverts au public...

Je vais me renseigner sur l'école de la selva.

A +,

Manu.

17 juin 2006 à 23:15:08
Réponse #4

Ancien forum



Posté par CAMP

Citation de: bloodyfrog link=1150542498/0#3 date=1150577634
Je vais me renseigner sur l'école de la selva.

A +,

Manu.

http://www.cigs.com.br/ ;)

17 juin 2006 à 23:44:40
Réponse #5

Ancien forum



Posté par bloodyfrog

Merci CAMP, mais là faut que je me trouve une brésilienne pour rafraichir mon portugais... :o

 ;D

Manu.

18 juin 2006 à 00:26:34
Réponse #6

Ancien forum



Posté par CAMP

Citation de: bloodyfrog link=1150542498/0#5 date=1150580680
pour rafraichir[highlight][/highlight] mon portugais... :o

 ;D

Manu.

A voce voce... Nao faz mal. ;)

Plus serieusement, je doute egalement que l'institution sus-mentionee accepte des stagiaires civils  ::)(sauf peut etre cas tres rares de journalistes pour des reportages, mais uniquement en tant que temoins sur certaines portions du stage).

D'ailleurs, le contenu d'un stage militaire en jungle tel que ceux du CIGS, celui des "Lanceros" en Colombie ou d'autres au Belize, a Brunei ou jusque dans les annees 80 au Vanuatu sont / etaient axes* sur le combat en unite organisee et la capacite a durer dans un  contexte de guerre de guerrilla, pas a preparer un voyageur a s'aventurer seul dans la jungle dans le cadre d'un voyage d'agreement.

Ayant travaille quelques annees en Amerique Latine et collabore notamment avec des militaires dans le cadre de mon boulot, je dois dire que le site de Randal me laisse songeur et je ne le sent pas du tout. Pour etre franc, ca sent l'arnaque et le piege a gogos pour Rambos en goguette.

Pour decouvrir la jungle, mieux vaut passer par un bon guide dans un pays qui n'est pas affectee par une guerre civile et le traffic de stupefiants a large echelle.

Une adresse de structure touristique qui revient plusieurs fois sur la Guyane:
Cisame
97390 Regina
e.mail: cisame.regina@wanadoo.fr
tel.: 05 94 28 01 09

*information de seconde main provenant de personnes ayant exercee des fonctions d'instructeur dans les 4 derniers lieux mentionnes.

18 juin 2006 à 00:59:36
Réponse #7

Ancien forum



Posté par Thomas-des-bois

Merci pour le lien mais comme je vais au brésil, c'est là bas que je voudrais apprendre.

Il y a des stages ouverts au public, je tient l'info de Sylvain Tesson qui m'a précisé que Priscilla Telmon allait participer a ce fameux stage ouvert aux civils.

J'ai dejà consulté le site du CIGS mais il y a très peu d'infos. De plus, j'ai un ami brésilien qui recherche pour moi sur place, mais il a du mal aussi pour le moment.

Manu, si tu trouves la moindre info, ca peut m'aider !

Dans le pire des cas j'irai à Manaus et je chercherai quelqu'un un peu a l'arrache, mais bon, je préfère mettre toutes les chances de mon côté.

18 juin 2006 à 11:04:05
Réponse #8

Ancien forum



Posté par guillaume

Désolé un petit HS:
C'est quoi leur camo?

a+

18 juin 2006 à 23:42:46
Réponse #9

Ancien forum



Posté par bloodyfrog

Citer
C'est quoi leur camo?

Bé... Brésilien...

 :-?

 ;)

Manu.

20 juin 2006 à 10:08:30
Réponse #10

Ancien forum



Posté par Maximil

J'ai eu des échos par une connaissance militaire des stages organisés à Manaus.
Si tu as envie de devoir te piquer au glucose pour arriver à tenir physiquement et risquer réellement ta vie tous les jours, n'hésite pas à devenir militaire. Car les civils sont interdits.
C'est une préparation très très dure ! Je crios que cela sort complètement du cadre de ce forum.

20 juin 2006 à 11:43:25
Réponse #11

Ancien forum



Posté par Thomas-des-bois

Non je ne veux pas devenir militaire. Mais je sais qu'il existe des stages ouverts aux civils organisés par l'armée brésilienne, c'est une certitude.
Si c'est un entrainement difficile, tant mieux, je n'y vais pas pour m'amuser.

Par ailleurs, je ne vois pas en quoi la survie en jungle sort du cadre de ce forum.

21 juin 2006 à 15:45:06
Réponse #12

Ancien forum



Posté par Maximil

Citer
Par ailleurs, je ne vois pas en quoi la survie en jungle sort du cadre de ce forum
La survie en jungle ne sort absolument pas du cadre de ce forum. Si tu fais réference à cetet phrase;

Citer
Je crios que cela sort complètement du cadre de ce forum

Cela fait référence à formation à Manaus. Faut tout lire ;)

22 juin 2006 à 15:07:42
Réponse #13

Ancien forum



Posté par Thomas-des-bois

A vrai dire je ne comprend toujours pas. La formation a Manaus est une formation de survie en jungle, donc nous ne sommes pas hors sujet, si ?

22 juin 2006 à 17:41:01
Réponse #14

Ancien forum



Posté par riketz

Va falloir resortir le vieux post de débat entre survie bourrine et survie douce!  ;D

L'entrainement de survie de l'armée n'a rien a voir parce que c'est de la survie de combat poussé a l'extreme, c'est tou. Ca n'a rien a voir avec nous lres survivors qui ceuillont tranquilement des herbes pour les fum... manger au coin d'un petit feu peinard!  8-)

22 juin 2006 à 17:45:41
Réponse #15

Ancien forum



Posté par Maximil

Ce n'est même pas que çà, juste que Manaus est reservé aux militaires dans un état d'esprit militaire. Donc on ne va pas pouvoir en parler beaucoup et encore moins en tirer de leçons. voilà pourquoi je pense que cela n'a pas sa place ici. Mais ce n'est que mon avis perso, pas mon avis de modérateur.

22 juin 2006 à 21:01:43
Réponse #16

Ancien forum



Posté par Thomas-des-bois

En fait j'ai du mal a comprendre ton point de vue. Que l'on soit un militaire ou non la survie reste la meme affaire : nous sommes des humains qui devons manger, boire, dormir, resister au froid/chaud, etc...
Les techniques sont donc les mêmes, militaire ou non.

Je crois savoir d'ailleurs que Mike Horn a participé a un stage du même genre avant de se lancer dans ses expéditions. C'est donc la preuve que ces stages ont une utilité pour les civils.

La survie dont parle riketz n'en est pas tout a fait, puisqu'il s'agit plutôt de techniques de combat en milieu hostile.

En ce qui me concerne, c'est bel et bien un stage de survie et non de combat que je recherche, et que je sais pouvoir trouver au Brésil et sans doute à Manaus.

Maximil, ne crois pas que je cherche à polémiquer. J'essaie simplement d'éclaircir les choses. C'est pourquoi j'éspère que ton pouvoir de modérateur n'aura pas à s'exprimer vis a vis de ce topic.

Merci de votre compréhension à tous.

22 juin 2006 à 23:21:36
Réponse #17

Ancien forum



Posté par bloodyfrog

Salut Thomas,

On a tous compris que tu voulais pas monter une guerilla en jungle... ;)

Même si tu ne peux pas te caler sur un stage au CIGS, tu devrais trouver là bas des guides capables de t'enseigner quelques trucs...

Ici un copier coller d'une offre proposée par une agence à Manaus...
Bon c'est léger, mais quand ils te verront avec tes boots et ton tiger stripe, je suis sur qu'ils te proposeront le package fitness... :)

Citer
Jungle Nature Trek

Board a regional boat at the pier for a 45-minute journey along to the Rio Negro and the Guedes Lake.  Upon leaving the boat at the wooden pier, you will be met by your experienced guide, who has been qualified at the military CIGS 'Center for Intensive Guerrilla War in Rain Forest.'  He has vast experience in jungle survival and will give you a 15-minute introduction to the rainforest and what you will be walking through along the trail.  With luck, you may see many exotic birds and even monkeys.

 Your guide will lead you along the trails for a close-up look at the jungle surroundings.  During the walk there will be several stops where your guide will show you how the natives construct animal traps and shelters, and how they find vines which contain drinkable water. You will be on foot for about 90 minutes.  Re-board the boat for the return ride to the Manaus floating port and to the ship.

Manu.

23 juin 2006 à 12:55:31
Réponse #18

Ancien forum



Posté par DavidManise

Salut :)

Citation de: Thomas-des-bois link=1150542498/15#16 date=1151002903
Que l'on soit un militaire ou non la survie reste la meme affaire : nous sommes des humains qui devons manger, boire, dormir, resister au froid/chaud, etc...  Les techniques sont donc les mêmes, militaire ou non.

En fait, pas exactement...

C'est sûr que militaires et civils ont les mêmes besoins physiologiques.  Quoi qu'ayant côtoyé quelques gars d'unités bizarres, j'en viens à me poser la question <rire>, mais bon.  Disons grosso modo qu'ils sont des êtres humains comme toi et moi -- en apparence ;D  Donc oui, ils doivent aussi avoir de l'O2 dans leurs tissus, une température autour de 37°C et tout ça.  Mais les moyens dont les militaires disposent pour conserver tout ça aux normes sont très fortement influencés (limités !!!) par une foule d'impératifs tactiques et stratégiques.

Pour certaines missions, y'a des gars qui peuvent passer plusieurs jours d'affilée dans un trou avec les bestioles, avec la b!te dans un préservatif relié à un tuyau pour pisser dans un sac et ramener tous les déchets à la maison...  Les randonneurs écolos qui essaient de ne laisser aucune trace derrière eux sont des rigolos à côté d'eux...  Dans un tel cadre, les techniques de survie classiques sont hors de question : pas de feu, pas d'abri visible, pas d'odeur de bouffe, rien...  En gros, juste de poser sa pêche devient un problème logistique et tactique.  Bref, en plus de survivre dans la nature, il faut aussi survivre au conflit, et selon le niveau de risque il faut parfois simplement endurer...  donc on les entraîne à endurer, jusqu'à un point que la plupart des gens n'accepteraient jamais.

Quand j'enseigne à des civils (99,99% du temps), je leur apprend justement à ne RIEN endurer.  Être toujours rester à l'aise, et donc à prendre toutes les mesures pour ne jamais souffrir du froid, de la faim, de la soif, etc.  Et je leur apprends aussi à se rendre le plus visibles possible...  Bref, les contraintes tactiques changent énormément de choses.  Mais oui, et sur ce point je te donne raison, il y a un certain tronc commun entre la THÉORIE de survie militaire et civile : physiologie, premiers secours, priorités, etc.  Mais les techniques utilisables sont souvent très différentes.

Voilà.

Note importante : On ne crache pas sur les militaires, hein...  On a ici pas mal d'anciens militaires, de militaires et de futur-militaires.  Ils sont les bienvenus, bien sûr.  Si j'enseigne d'abord aux civils c'est parce que je suis civil moi-même, d'une part, et que je n'ai pas toutes les connaissances ni l'expérience nécessaires pour intégrer les problèmes tactiques à mes techniques de survie.  Malgré cela, il arrive que des militaires viennent me voir pour des cours spécifiques, ou qu'on me demande d'organiser des stages pour des groupes de militaires plus ou moins spécialisés.  Je le fais avec plaisir, dans la mesure de mes compétences à moi ;)

Voili :)

Ciao :)

David

23 juin 2006 à 16:35:23
Réponse #19

Ancien forum



Posté par Thomas-des-bois

Merci David pour toutes ces précisions, je comprend mieux maintenant.
En effet, je ne cherche pas une formation trop militaire. Mon objectif est avant tout de savoir me débrouiller avec peu ou pas de matériel dans un environnement dit hostile.

Cela dit, s'entraîner à endurer (froid, faim, etc.) me paraît essentiel car dans une situation de survie, tout ne se passe pas toujours comme on le souhaiterait. Ce genre d'entraînement fait d'ailleurs dejà partie de ma preparation au travers du Parkour (la discipline que je pratique).

Pour revenir a cette histoire de stage, je pense que celui organisé par le cigs ne doit pas être trop orienté armée puisqu'il il s'adresse a des civils.
Quoi qu'il en soit, je cherche toujours des infos là dessus.


Bloodyfrog, en effet, le stage dont tu parles m'a l'air un peu léger et trop touristique pour moi.

26 juin 2006 à 16:59:52
Réponse #20

Ancien forum



Posté par yemi

Bonjour,

OK tres bien si tu(thomas-des-bois) trouve des infos sur ce stage n'hésite pas a nous en faire part: ca m'interesse aussi.
merci beaucoup

26 juin 2006 à 19:00:34
Réponse #21

Ancien forum



Posté par kilbith

Salut,

Super le post de David, résume bien la situation.

Did

27 juin 2006 à 10:37:03
Réponse #22

Ancien forum



Posté par Diesel

Hum, pour ma part, je préfére "l'immersion douce" dans la nature plutôt que la version "warrior qui lutte pour sa survie dans une jungle aussi dense qu'impitoyable".
Je ne comprends pas la vision "hostile" qur l'on peut avoir sur la nature.

Les militaires, comme l'a écrit David, on une approche plus axée confrontation. Mais c'est du à la nature même de leur profession.

Citer
S'entraîner à endurer (froid, faim, etc.) me paraît essentiel car dans une situation de survie
Hum, oui et non. C'est bien d'avoir une idée de ce que l'on peut endurer mais ce n'est pas le but.
A soumettre son corps à des extrèmes, il n'y a pas grand chose à gagner.
De plus, je crains que pour beaucoup, on ne puisse pas aller aussi loin que l'on irait en condition de survie réel.
Les cas de survie les plus extraordinaire sont du à des gens qui avait la volonté de survivre, pas forcement les plus préparé à celà.

Je ne dis pas que les stages sont inutiles. Loin de là, ils permettent d'apprendre des choses qui pourront faire la différence entre la vie et la mort mais il ne sont qu'une partie de ce qui fait que l'on survie ou pas.
Avoir vécu des épreuves rend plus supportable une situation, donne plus de confiance. C'est donc un atout à ne pas négliger.

Apprendre que nous devons être des roseaux face à la nature est plus important que de nous faire devenir des chênes. Enfin, c'est ma vision poètique des choses.  ;)

27 juin 2006 à 23:07:40
Réponse #23

Ancien forum



Posté par Thomas-des-bois

Bien entendu, lorsque j'aurai plus d'infos, je les noterai ici.

Diesel, je ne crois pas que l'armée ait d'avantage une approche "confrontation" que d'autres. Il est évident qu'un homme qui s'adapte a son environnement est bien plus fort qu'un homme qui tente d'y resister, et les militaires doivent en être au moins aussi conscient que nous (en tous cas ceux qui sont vraiment spécialisés dans ces choses là). Ceux qui ont une vision hostile de la nature sont ceux qui sont mal préparés à mon avis, car c'est la peur qui crée ce stress et ce "rejet en bloc" de la nature. Celui qui est prêt n'a rien a craindre, et ne tente donc pas de "resister" a la nature, il coule avec elle.

Tu dis également : "A soumettre son corps à des extrèmes, il n'y a pas grand chose à gagner."
Là encore je ne suis pas du tout d'accord. La discipline que je pratique consiste ni plus ni moins à savoir s'adapter aux difficultés que l'ont peut rencontrer. Je suis donc bien placé pour dire que l'entrainement est primordial (quelle que soit la discipline d'ailleurs). Comment ferais tu si tu te retrouvais dans la neige (après un crash aérien par exemple), meme si tu savais fabriquer un refuge et trouver de la nourriture ? Si le corps ne suit pas, tu es comme mort. Ce serait trop bête alors qu'une préparation physique progressive aurait pu te sauver.
Pareil dans un désert...
D'ailleurs tu vas un peu dans mon sens puisque quelques lignes plus bas, je peux lire "Avoir vécu des épreuves rend plus supportable une situation, donne plus de confiance. C'est donc un atout à ne pas négliger."

Comme tu l'as dit, la préparation ne suffit pas, car c'est la volonté de survivre qui fera toujours la différence dans une situation difficile. Mais mieux vaut mettre toutes les chances de son côté en se préparant physiquement autant que mentalement. Surtout que la volonté, ca se consolide au travers de l'entraînement.


"Apprendre que nous devons être des roseaux face à la nature est plus important que de nous faire devenir des chênes."  S'adapter et non résister, tu as entièrement raison.

28 juin 2006 à 07:28:56
Réponse #24

Ancien forum



Posté par guillaume

Citation de: Thomas-des-bois link=1150542498/15#23 date=1151442460
Tu dis également : "A soumettre son corps à des extrèmes, il n'y a pas grand chose à gagner."
Là encore je ne suis pas du tout d'accord. La discipline que je pratique consiste ni plus ni moins à savoir s'adapter aux difficultés que l'ont peut rencontrer. Je suis donc bien placé pour dire que l'entrainement est primordial (quelle que soit la discipline d'ailleurs). Comment ferais tu si tu te retrouvais dans la neige (après un crash aérien par exemple), meme si tu savais fabriquer un refuge et trouver de la nourriture ? Si le corps ne suit pas, tu es comme mort. Ce serait trop bête alors qu'une préparation physique progressive aurait pu te sauver.
Pareil dans un désert...
On parle d'acclimatation là  ;).
On peut s'acclimater sans tomber dans les extremes: on est pas obligé de se dire un jour "je vais allé me mettre tout nu dans la neige pour m'entrainer" pour s'acclimater, on peut simplement prendre des douches froides, courrir au petit jour...
De plus quand on s'entraine de façon extreme, on le fait pas souvent régulièrement, et ça, ça ne sert à rien.  ::)

a+

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité