Nos Partenaires

Auteur Sujet: [REVUE MATOS] Carinthia Defence 4  (Lu 90566 fois)

24 décembre 2007 à 09:40:21
Lu 90566 fois

Diesel


Je suis parti tester mon cadeau de Noël ce week-end.
Ah ? C'est ce soir Noël ? Oups   :o ..... ou est le papier cadeau que je le remballe... :blink:

Depuis que mon vieux  et monstrueux Ferrino avait rendu l'âme, je tournais l'hiver avec 2 sacs de couchage. Inutile de vous dire que c'était aussi lourd que volumineux que chaud d'ailleurs.
Bref, ça faisait longtemps que j'attendais.
Alors pour quoi celui là plus qu'un autre ? Pas mal de gens l'ont et en sont content, il est d'un rapport prix imbattable pour les performances supposées de -9° à -15°C (données fabriquant norme EN 13537) et surtout, il était disponible directement près de chez moi. :tongue:



Quelques chiffres pour la version standard (tirés du vieux campeur).
16l de volume une fois compressé.
Poids 1,85kg.
2m15 de long 84cm de largeur au épaule.

Le sac est constitué de 2 nappes de fibre creuse G-loft  (quelle quantité ?) et d'un voile Thermoflect  sensé réfléchir une partie du rayonnement infrarouge émis par le corps.
Le tissus extérieur (Shellproof ) est constitué de microfibre ripstop avec enduction microporeuse imperméable, respirante et résistante (dixit le vieux)
Le tissus intérieur est aussi une microfibre assez douce appelé Shelltrans

De par sa fabrication il est plutôt rustique et semble robuste.
Il n'a pas de fioriture, c'est clairement un sac fait pour lune utilisation engagé  sans trop à avoir à en prendre soin. Un truc de survivor quoi.
Pas de collerette de cou, volume intérieur surdimensionné et tissus extérieur avec induction microporeuse pour être utilisé sans tente ou sursac.
Il fait la part belle aux grands gabarits ou ceux qui dorment habillés (avec un  FAMAS comme tétine par exemple  ;D).
Revers de la médaille, c'est aussi plus de volume à réchauffer.
L'espace dévolu aux pieds est aussi élargi. On peut y glisser des affaires comme sa veste ou garder sa paire de chaussure sans y être à l'étroit.
La capuche est particulièrement ample. A tel point que Mickey n'aurait aucun problème pour y loger ses oreilles.
Ce qui par grand froid est plutôt gênant. A titre perso, j'aurai préférer une capuche plus enveloppante. L'ouverture de la capuche est elle de taille très réduite. A peine de quoi passer le visage.
Particularité remarquable, l'ouverture du sac est ventrale avec un double curseur jusqu'à pratiquement le bout du sac. Ce qui permet d'y rentrer ou d'en sortir assez facilement. Ceux qui dorme sur le coté apprécieront de ne pas avoir à se coucher sur la fermeture. :)
Malheureusement, la combinaison des deux, ouverture + capuche s'avèrent plutôt gênante dès qu'il faut bidouiller en gardant le corps dans le sac (comme préparer son p'tit déj par exemple). Une ouverture latérale permet plus facilement de garder une partie de son corps dans le sac et un ou deux bras dehors. Une commodité perdu par rapport à un modèle standard. :down:



J'ai pu le tester par environ -10°C à 1500m d'altitude vers chez moi.
Petit test destinée à vérifier ses performances lors d'une utilisation sans tente dans un lieu exposé à un vent quasi nul le soir et de 20/30 kilomètre/heure (au pifomètre) durant la nuit et le matin.
Le sac, neuf, semble tenir ses promesses. J'ai pu passé ma nuit sans avoir froid (ni avoir chaud non plus) dans ses conditions avec juste des sous vêtements thermiques, une paire de chaussettes en laine et une fine cagoule Odlo histoire de ne pas avoir le nez qui gèle.  ;D
Il n'y a qu'en milieu de nuit que j'ai remis ma micro polaire en plus suite à une sortie destinée à soulager ma vessie.
Avec un meilleur choix d'emplacement, une meilleur isolation au sol les -10° confort semble être tenu. Je n'avait pris qu'un matelas autogonflant 2/3 et un bout de mousse de 5mn d'épaisseur pour les pieds.

Plage de température intéressante,  prix, solidité, poids et volume raisonnable pour du synthétique,  possibilité de s'affranchir d'un sursac .... autant de raisons objectives d'en faire son choix même si il pêche sur le confort.
Apparemment un choix pas si mauvais que certains ont déjà fait sur le forum. En tout cas pour l'hiver.
Un vrai sac de terrain qui, apparemment, ne demande pas trop de précaution.

A voir comment il vieillira.



Vu le nombre de gens qui l'ont (ou qui l'ont eu) les commentaires devraient être nombreux.  8)
« Modifié: 04 novembre 2013 à 17:59:26 par Diesel »

24 décembre 2007 à 12:13:12
Réponse #1

guillaume


Pour un sac comme celui-là, je trouve dommage qu'il n'y ait pas de collerette :blink:.

a+

24 décembre 2007 à 12:21:43
Réponse #2

humpfrey


Genial !
Merci Eric pour ce test !
Je serai curieux de savoir quels sont les différences entre ce modèle de Carinthia et les sacs Proguard que l'on trouve au vieux campeur (perso, j'ai le Svalbard...)... :)

24 décembre 2007 à 14:02:41
Réponse #3

Diesel


Pour un sac comme celui-là, je trouve dommage qu'il n'y ait pas de collerette :blink:.
Oui moi aussi mais bon ....
Au pire, on peut toujours mettre sa veste à l'interieur de la capuche vu l'espace pour en faire un oreiller et du même coup une collerette.

Emmuel a aussi un Svalbard mais les températures semblent être en retrait par rapport à celles annoncées.

24 décembre 2007 à 16:37:39
Réponse #4

DavidManise


Bah écoute j'ai été plutôt décu par les proguard...  En gros, ils t'entubent de 10 à 12°C au niveau des températures annoncées.  Une fois que tu le sais, tu le sais...

Ciao ;)

David

"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

24 décembre 2007 à 16:43:41
Réponse #5

Diesel


C'est ce que j'avais cru comprendre moi aussi (merci Emmuel d'avoir testé pour nous).
Un Proguard Svalbard qui n'est pas plus chaud que mon viel ajungilak kompact (+4 -1° limite confort), ça fait pas rêver du tout.

26 décembre 2007 à 22:02:44
Réponse #6

François 01


Bonsoir à tous ,

Heureux détenteur d'un défense 4 je me permet de confirmer les dires de Diesel ,
super affaire pour du synthétique , en plus je ne suis pas tendre avec mes affaires  :sneaky: :sneaky:... et pour la taille je ne suis pas ce que l on peut dire de corpulence fine . :tongue:

par contre il faudra quand meme lui adjoindre un sur sac car en plein vent c'est limite ( -10 °c et vent de 60 Km/h)

vraiment un super sac qui a un gonflant incroyable , pas encore essayé en milieu humide ....

voila voila ma petite pierre à l'édifice .....

à bientôt

26 décembre 2007 à 23:28:07
Réponse #7

flavien


bonsoir a tous,
je suis interessé par ce sac mais apparemment il prend bcp de place.
Est ce qu'il rentre facilement dans un sac de 50l tout en ayant la place de mettre le reste des affaires pour une ou deux nuits ?
merci :)

27 décembre 2007 à 18:20:30
Réponse #8

Diesel


Bien compressé il "ne" prend que 16l, ça te laisse encore 34l pour le reste
J'arrive à caser tout mon équipement (hors tapis de sol) dans un 35l mais je suis un peu MUL sur les bords parfois  ;D
ça va déprendre avant tout de ce que tu emportes et, dans une moindre mesure de la forme de ton sac si tu veux le compresser et le ranger avec sa housse dans ton sac. Il est assez volumineux si on ne chasse pas l'air correctement.

Rangé en vrac, il vaut mieux un peu plus de place. Etrangement c'est plus facile chez soi de tout faire rentrer. Moins au petit matin avec les doigts gelé et une furieuse envie de se remettre en route.  :lol:

02 janvier 2008 à 10:30:06
Réponse #9

kai


Salut Diesel et salut à tous, que l'année 2008 vous soit favorable,

Merci pour cette bonne revue de ce sac. Mon copain Mike l'utilise depuis quelques années pour ses sorties hivernales dans le jura en mode survivor et il semble en effet que ce sac est très costaud. Il m'a fait le même commentaire pour la colerette, pour ça il s'enroule son écharpe autour du cou.

Il semble que cela ne soit pas un vrai -15C mais plutôt un bon -10C, par contre on dors apparement bien tout habillé alors cela me semble pas mal en fin de compte. J'ai souvent été tenté pour les grosses sorties rustiques ou on se pose comme on peut ou on peut sans avoir peur de l'abimer un peu au coin du feu, sans sursac et sans rien d'autre que des vêtement une bonne couverture de survie pour fabriquer le petit abri tunnel qui te protégerait de conditions plus adverses.

Je le voit bien utilisé avec le Sabre45, le sac de couchage dedans avec une couche d'habits +1 pour le bivouac, le matelas enroulé sur un des côtés, et une poche PLC sur l'autre avec la quincaillerie, des gants, passe-montagne, popotte et réchaud de secours. Dans la poche de rabat le kit d'urgence et autre petit matos. Sur l'arrière, une couverture de survie épaisse ou poncho solide. Je garde le dessus du sac libre pour avoir la veste/poncho ou le coupe vent accessible.

Voilà, c'est l'art de la simplicité tout en ayant du matos super costaud. Y'a-t-il d'autres utilisateurs de ce sac qui pourraient confirmer ce genre d'utilisation avec ces limites etc?

Merci encore,
Kai
« Modifié: 02 janvier 2008 à 11:35:22 par kai »

02 janvier 2008 à 10:54:56
Réponse #10

Diesel


Salut Kai et bonne année 2008 à toi et aux MULs  ;)

J'attends aussi les commentaires de ceux qui l'ont.
J'ai hésité pas mal avant de le choisir aussi, je n'aimais pas la coupe. Mais l'hiver, le bon choix c'est d'avoir un sac capable de passer la nuit sans avoir froid.
Je voulais aussi me passer de sursac car c'est assez galère de se dépêtrer de tout ça.

Je crois que Woodrunner chez nous en a un aussi. Il devrait finir par écrire un petit truc dessus.
Idem pour husk ....

02 janvier 2008 à 11:33:32
Réponse #11

kai


Je voulais aussi me passer de sursac car c'est assez galère de se dépêtrer de tout ça.

Je crois que Woodrunner chez nous en a un aussi. Il devrait finir par écrire un petit truc dessus.
Idem pour husk ....

Je vois ce que tu veux dire, j'ai eu ce problème lors de mon dernier bivouac l'année dernière (la nuit du 29 au 30). Il faisait plutôt doux -5-7C env., la neige était annoncée mais pas beaucoup, on s'est couché à l'arrache (on avait un peu fêté ;) au coin d'un "log fire"). Mal installé, le sursac à "glissé", il était mal fermé, j'ai eu la flemme de rajuster au milieu de la nuit. Conséquence, la neige m'a recouvert comme on s'y attendait mais la duvet était trempé! Sans conséquences sur une nuit mais le duvet était compromis après rangement compressé, une triste m***e quoi, si je devais passer une nuit supplémentaire cela l'aurait pas fait, il aurait fallu faire un grand feu et tout faire sécher, pas glop :(. Bref, avec un duvet faut pas faire d'erreur et rien faire à l'arrache.

J'espère que woodrunner et husk vont se manifester. A+,
Kai

02 janvier 2008 à 11:46:19
Réponse #12

Kilbith


Bonjour,

Bonne année à tous....


Merci Diesel pour cette revue de matériel très intéressante. D'autant plus intéressante que tu avais un Ajungilak Kompakt (un must) et que tu possèdes aussi un lestra en duvet (très bien aussi, surtout en doublette dans ton defence4 par -20°C ;)). Donc tu peux comparer....

Comme je possède l'équivalent du Defence6 depuis quelques années, je vais me permettre quelques remarques.

Défauts : 1. Le gros défaut des carinthia, c'est qu'ils sont peu compressibles. Donc il faut prévoir un gros sac à dos.
Pour la forme générale : Comme le disait Diesel, un zip central, c'est moins pratique qu'un zip latéral pour réguler la température. De même, on ne peut pas trop se glisser à moitié dans le sac au bivouac pour popoter.....
il existe chez Carinthia un sac possédant des ouvertures pour les bras et avec lequel on peut même marcher (sac d'affût, vie mili). Mais il est très lourd et très encombrant....Ceci dit, c'est LA solution à retenir si les mânes du Général Mannerheim reprenaient du service...  :blink:


Avantages :

Le garnissage :
2. Comme ils sont peu compressibles, ont à moins besoin d'isolant vis à vis du sol, et ils sont plus confortables.

La forme :
3. La forme sarcophage est une forme adaptée aux militaires/baroudeurs.
Elle permet de minimiser les pertes thermales quand on est en position foetale (sur le coté). N'oublions pas que la norme confort limite "basse" EN 15537 préconise la position foetale pour un homme de poids et stature moyenne, le tout sans vent et humidité controlée.
Comme elle est de -15°C ici, cela veut dire que -10°C est le minimum raisonnable pour une utilisation sous tarp ou on est plus exposé. Ceci dit le sac permet certainement d'atteindre relativement facilement -15°C, couché sur le coté avec des vêtements....
 

4. Avec cette forme "sarcophage" la chaleur du corps participe à celle de la tête. Cela rend la collerette d'épaule moins obligatoire (elle existe dans le Defence6, qui possède en plus deux fermetures superposées).
Pas d'obligation de réglage fastidieux de la colerette d'épaule et du "tour de tête". Plus vite couché, plus vite sorti...truc mili
On peut dormir avec la tête en dehors du sac et/ou avec le zip ouvert et juste le rabat avec velcros en place.
5. Le zip central à gosses mailles est facile à ouvrir/fermer :
*On peut dormir avec des vêtements et sortir vite du sac en cas de besoin. Encore plus vite si on utilise juste les velcros....Truc mili.
*Pour les petites sorties nocturne, il suffit de remettre le rabat en place avec les velcros et/ou de retourner le sac pour minimiser le refroidissement du sac....
*Quand on est plusieurs en position latérale (désignation réglementaire :  "B*taKu"), le principal pont thermique (Zip central) est protégé par le sac suivant : plus efficient. Truc mili.
*Le simple fait de poser un vêtement ou une toile, ou une couverture sur le sac renforce bien l'isolation du fait de la position centrale de la fermeture (principal pont hermique) et de son rabat ; et du fait que l'isolant du sac est peu compressible (donc peu écrasé) par l'isolant supplémentaire.

6.La conception "sarcophage/zip central) permet d'avoir très peu de coutures, le sac est meilleur thermiquement et il est plus étanche du fait de l'absence de nombreuses couture. Moins cher à produire aussi et "ambidextre" (truc mili).
Comme Le tissu extérieur est très déperlant, on obtient un système qui peut se passer de sursac si on est protégé par un tarp. Ce n'est pas aussi étanche à l'humidité et au refroidissement éolien qu'avec un tarp quand même.

Voilà, quelques réflexions basées sur mon expérience avec l'explorer6 (ancêtre Defence6). Même si je dois dire que je n'ai pas eu beaucoup d'occasions de l'utiliser : trop chaud. :D
« Modifié: 02 janvier 2008 à 12:21:05 par Kilbith »

02 janvier 2008 à 12:29:07
Réponse #13

Diesel


Voilà ce que c'est quand on laisse écrire un professionnel.  :love: ;D
Toi, tu as fait ton service militaire non ?. ;)

C'est vrai que le zip central est un plus indéniable dès qu'il faut sortir en vitesse de son sac et y revenir (le pas léger et un grand sourire aux lèvres du fait d'avoir vidé sa vessie qu'on retenait depuis 2 heures de peur d'affronter le froid   ;D).
A titre de comparaison, les deux années passées, j'utilisais 2 sacs de couchage plus un sursac.
Le temps de rentrer dans les deux sacs, puis ajuster le sursac puis refermer correctement le 2ème sac (celui à l'extérieur) puis le 1er, fermer la capuche du sursac et enfin les capuches de mes sacs de couchage ne donnait pas franchement envie de sortir en pleine nuit.
Et je ne parle pas de la possibilité que le sursac ne soit plus aligné avec le sac de couchage et donc de ne plus trouver le trou du sursac pour respirer.  ::)
Bref, que du bonheur.
Ceci dit, coté température, pas de soucis.  :)

Merci Diesel pour cette revue de matériel très intéressante. D'autant plus intéressante que tu avais un Ajungilak Kompakt (un must) et que tu possèdes aussi un lestra en duvet (très bien aussi, surtout en doublette dans ton defence4 par -20°C ;)). Donc tu peux comparer....
Oh la liste de mes anciens sac est longue. Avec celui ci, j'en suis à mon 7ème ou 8ème sac en 22 ans de bivouac et de rando. Parmis lesquelles quelques belles daubes qui ne sont pas resté longtemps en ma possession et d'autres qui ont finit déchiré.  :down:
Le synthétique c'est sympa mais ça résiste mal à un trop grand nombre de compression.
A l'époque héroïque, c'était rando un week-end sur deux.

02 janvier 2008 à 13:01:12
Réponse #14

kai


C'est vrai que le zip central est un plus indéniable dès qu'il faut sortir en vitesse de son sac et y revenir (le pas léger et un grand sourire aux lèvres du fait d'avoir vidé sa vessie qu'on retenait depuis 2 heures de peur d'affronter le froid   ;D).
...
A l'époque héroïque, c'était rando un week-end sur deux.

Il y'a toujours la solution de la bouteille pipi. Le faut pas se gourrer de bouteille pour la soiffe matinale  :o :lol:.

Un autre avantage du zip central (j'imagines en tout cas), c'est que lorque tu l'ouvres t'as pas de la neige qui rentre dedans par le zip au sol. Faut juste pas oublier de brosser la neige qui a pu te tomber dessus pendant le nuit.

Kai

02 janvier 2008 à 13:19:07
Réponse #15

kartoffel


Il y'a toujours la solution de la bouteille pipi. Le faut pas se gourrer de bouteille pour la soiffe matinale  :o :lol:.

Pour continuer l'aparté : la bouteille pipi, dès qu'elle est remplie et tant qu'elle est encore chaude, peut aller dans les chaussures pour en retarder le gel ou les préchauffer. Très bien sur les grosses pompes en cuir qui torturent les pieds par les petits matins d'hiver, ça change carrément la vie ! Au pissou suivant : 1/vidange 2/remplissage 3/dans la chaussure...
Alterner les chaussures à volonté  :D

02 janvier 2008 à 13:20:40
Réponse #16

Diesel


Il y'a toujours la solution de la bouteille pipi. Le faut pas se gourrer de bouteille pour la soiffe matinale  :o :lol:.
Je n'y arrive pas.
Je préfère encore sortir en petite tenue par -10° que de pisser dans ma gourde. Je fais un blocage. :-[
Et puis ça permet de regarder béatement les étoiles pendant qu'on s'arrose les chaussettes.  ;D

ça aussi ça réchauffe les pieds. sniff ... :'(

02 janvier 2008 à 16:32:06
Réponse #17

kai


Je n'y arrive pas.
Je préfère encore sortir en petite tenue par -10° que de pisser dans ma gourde. Je fais un blocage. :-[
Et puis ça permet de regarder béatement les étoiles pendant qu'on s'arrose les chaussettes.  ;D

ça aussi ça réchauffe les pieds. sniff ... :'(

Ouais à -10C ca va encore c'est à -20C que cela devient compliqué. Ton sac de couchage est limite avec tout tes habits, puis tu sors pour refroidir tout ça et ça met des plombes pour réchauffer le sac avec le bonhomme dedans. Le truc c'est qu'il faut une bouteille avec un large goulot hein, et pas trop ajusté sinon avec la pression pshiit :lol:. Il faut que la bouteille soit assez grande pour que tu puisse faire ton affaire en étant installé sur le côté.

Mais bon, c'est un accessoire de confort et pas indispensable :tongue:.

Kai
« Modifié: 02 janvier 2008 à 19:46:06 par kai »

02 janvier 2008 à 18:23:45
Réponse #18

guillaume


Cela rend la collerette d'épaule moins obligatoire (elle existe dans le Defence6, qui possède en plus deux fermetures superposées).

Je n'aurais pas mis cela dans les avantages perso.
J'ai fais l'erreur une fois de ne pas fermé la collerette sur mon Boulder 450 et même avec la capuche fermée, lorsque je bougeais, l'air passait.
J'ai eu un peu mal à la gorge le lendemain (oui je bouge pas mal la nuit :-[).

a+

02 janvier 2008 à 19:24:40
Réponse #19

Kilbith


Salut Guillaume  :)

Personellement je n'aime pas les collerettes d'épaules : c'est long à installer et cela suppose souvent la présence de velcros "tissucides"...En plus, en compartimentant le corps de la tête, la chaleur du corps ne réchauffe plus la tête.

Dans les sacs de forme habituelle, la colerette est très utile pour éviter l'effet soufflet que tu décris très bien. Ce type de sac possède une très grande ouverture pour la tête du fait de la fermeture latérale. Or, comme tu le sais, la tête est ce qu'il faut protéger en priorité.
Pour pallier l'inconvénient de la grande ouverture pour la tête, il faut prévoir des systèmes complexes pour resserer la capuche du sac et....une collerette d'épaules. Ce sont des dispositifs lours et longs compliqués à mettre en oeuvre, surtout si on essaye avec un sac à viande et un sursac. Rarement convaincants dans mon expérience !

EN REVANCHE : Dans le cas du sac Carinthia c'est différent. Du fait de la fermeture centrale, par construction la tête est dans le prolongement du corps. L'ouverture pour le visage est ronde et petite. On peut se passer, jusqu'à un certain point, de collererette d'épaule, sous réserve d'avoir une corpulence suffisante....
Cela permet de limiter les nuisances des capuches réglables et des colerettes (cordons de rélgages, olives, velcros...), des et d'avoir un sac avec moins d'ouvertures : sac plus léger, plus solide, moins cher, plus chaud....Mais, pas facile de s'en servir "à moitié" au bivouac comme les sacs de forme habituelle : on ne peut pas avoir les bras "hors du sac".



Sur la photo tu peux observer la continuité corps/visage et la présence de seulement une petite ouverture ronde pour le visage.

did, ;)


PS : Diesel (qui ne doit pas remplir le sac de façon optimale thermiquement parlant) a testé ce sac par -10°C exposé en plein vent, sans beaucoup de fringues, sans sursac et avec le mini pour la protection au sol, et de l'humidité si on en juge par le givre... Pour 1.85kg de sac  moi je dis "respect"!
« Modifié: 02 janvier 2008 à 19:44:24 par Kilbith »

02 janvier 2008 à 20:06:32
Réponse #20

Diesel


Sur la photo tu peux observer la continuité corps/visage et la présence de seulement une petite ouverture ronde pour le visage.
Et si tu regarde encore mieux tu verras que c'était mes pieds.  :lol:
Ceci dit le l'ouverture de la capuche est très petite, serré, elle est minuscule.

PS : Diesel (qui ne dois pas remplir le sac de façon optimale) a testé ce sac par -10°C exposé en plein vent, sans beaucoup de fringues, sans sursac et avec le mini pour la protection au sol, et de l'humidité si on en juge par le givre... Pour 1.85kg de sac  moi je dis "respect"!
Je ne rempli pas le sac de façon "optimal" ?.  ::)
Ce n'est pas un modèle pour dormir à deux, tu es sûr ?. :blink: ;D

Ce qui m'intéressait c'était de descendre "artificiellement" la température nocturne pour vérifier le sac.
Il y avait un thermomètre à l'extérieur pour vérifier la température (sur la pelle à neige) et j'avais ma montre alti/baromètre avec moi au poignet (plus exactement sur la manche de mon t-shirt technique pour vérifier la température au niveau de la peau.
Il n'est jamais descendu en dessous de 28° (entre 32° et 28 pour être précis). C'était juste une indication pour le ressenti pas la température à l'intérieur du sac puis que j'avais parfois les bras contre la poitrine ou sous le corps.
Lors d'une nuit, l'année dernière dans des conditions autrement plus dures, j'avais, mesuré un 15°C au contact de la peau dans un sac de couchage.
J'utilise ce système pour me faire une idée des capacités d'un ensemble (et pour avoir le nez qui coule le matin).  ;D

Pour revenir au sac, oui, 1.8kg pour du -10° sans sursac ce n'est pas aussi énorme que ça.
Un -10° en duvet c'est grosso modo 1.2kg si on ajoute un sursac classique c'est tout de suite entre 0.300g et 1gk pour du goretex. ça relativise bien le poids du sac non ?.

02 janvier 2008 à 20:22:08
Réponse #21

guillaume


Personellement je n'aime pas les collerettes d'épaules : c'est long à installer et cela suppose souvent la présence de velcros "tissucides"...

Ha oui, j'ai connus ça aussi sur des sacs précédents >:(.


Dans les sacs de forme habituelle, la colerette est très utile pour éviter l'effet soufflet que tu décris très bien. Ce type de sac possède une très grande ouverture pour la tête du fait de la fermeture latérale. Or, comme tu le sais, la tête est ce qu'il faut protéger en priorité.

Mais si tu fermes ta capuche, ça forme grosso merdo la même ouverture que celle du Carinthia, pour la tête, non?
Par contre, tu viens de me faire réfléchir sur cet effet cheminée probablement exploitable dans un sac de couchage (on le fait bien avec les vêtements alors pourquoi pas le sac de couchage), auquel je n'avais pas pensé.

a+

02 janvier 2008 à 22:44:58
Réponse #22

Kilbith


Et si tu regarde encore mieux tu verras que c'était mes pieds.  :lol:
Ceci dit le l'ouverture de la capuche est très petite, serré, elle est minuscule.

 :lol: Je me suis fait avoir....j'avais pourtant un doute et j'avais essayé de confirmer sur la photo en me basant sur ton matelas orange et le bout de matelas gris. En fait on obtient un petit "hublot" et si on resserre, juste le nez dépasse....

Citer
Mais si tu fermes ta capuche, ça forme grosso merdo la même ouverture que celle du Carinthia, pour la tête, non?
Si tu fermes vraiment les écoutilles sur un sac standard, souvent tu compresses aussi l'isolation et de façon non uniforme puisque le trou de départ est ovale et bien large...dans le sac Carinthia GoldEck s'est obtenu de façon beaucoup plus "clean". Ici, l'ouverture est "pré découpée" de forme ronde.

did,  ;)

« Modifié: 02 janvier 2008 à 23:08:33 par Kilbith »

02 janvier 2008 à 23:14:14
Réponse #23

Kilbith


Petite digression  :D

Pour parler des trois sacs synthétiques qui sont les plus souvent comparés et qui ont le mérite d'exister depuis plusieurs années avec des évolutions.
Il s'agit de sacs 3/4 saisons, voir 4 saisons. Ils ont pour caractéristiques autour de 1.8kg, et autour de -5°C/-10°c limite confort  : Carinthia Defence4, Alta Helsport, The North Face Snowshoe.

J'ai préféré acheter le sac Alta d'Helsport car il est plus ample que le defence4 standard disponible à l'époque et surtout il se compresse beaucoup mieux, en revanche il est un poil lourd du fait de l'accesoirisation excessive. Point important pour moi : c'est un des seul sacs dont la colerette d'épaule se ferme par des pressions plutôt que par des velcros. Sur un plan strictement de rapport poids/efficacité le defence4 me semble mieux que le Helsport Alta.

Je préfère ces deux modèles aux sacs de couchage synthétique TNF équivalent (snowshoe). Bien que d'un bon rapport poids/chaleur, le polargard se compresse moins bien que le rembourrage de l'Alta, et surtout il est plus rèche et moins agréable. Le modèle standard est vraiment petit pour quelqu'un autour de 1.80m, le "large" est moins intéressant pour le rapport Poids/chaleur.

En plus, j'ai quelques doutes aussi sur ses performances réelles, qui me semblent très exagérées sur le site du Vieux Campeur. Je m'explique :

infos VC : http://www.au-vieux-campeur.fr/gp/asp/produit.asp?codprd=202874
infos TNF :http://www.thenorthface.com/opencms/opencms/tnf/gear.jsp?site=NA&model=AJ6J

C'est amusant de voir que les températures indiquées par lVieux campeur sont bien supérieures à celles conseillées par TNF sur ce même site! Si c'était le cas, il serait super performant.
Sur le site TNF US les poids indiqués sont inférieures à ceux du Vieux cmapeur et les températures sont vraisemblablement en norme US, ce qui fait un -8°C limite confort européen...plus réaliste.
Cette probable erreur existe depuis plusieurs années sur le catalogue du Vieux.... :down:

did, ;)

Ps : revue du alta par emmuel :http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,322.0.html, snugpack offre aussi une alternative, je n'ai pas creusé.
« Modifié: 02 janvier 2008 à 23:25:22 par Kilbith »

03 janvier 2008 à 01:34:30
Réponse #24

Woodrunner


J'ai en plus du Def.4 un sac de couchage mammut eu duvet, c'est une merveille, et si j'ai acheté un def.4 c'était juste car mon mammut était violet (fort peu discret quand j'était une pôvre recrue qui ne devait pas utiliser autre chose que du matos d'ordonnance),...
Le mammut était (il l'est toujours mais il dort dans ma cave dans une grosse caisse en plastique!) doté d'un rembourrage au niveau du col j'ai avec se sac passé des dizaines de nuits dans la neige et dans le froid avec un confort,... comment dire,... confortable!!!! ;D son défaut principale était qu'il avait une facheuse habitude de pomper littéralement l'humidité et d'être particulièrement long à sécher,...

Après quelques années de bon et loyaux services, j'ai remplacé mon mammut par le Def.4 plus adapté à l'utilisation militaire que j'en fait,... pour moi le sac de couchage et le matériel en général doit être solide, durable, et le poids n'est pas mon soucis majeur! L'utilisation que je fais de mon matos est assez rude, je ne suis pas forcément soigneux,... mon matériel doit me suivre dans mes expéditions et mes activités professionnel et cela sans que je doive me soucier de la resistance du dit matos,....

Je suis donc l'utilisateur heureux d'un sac de couchage que je trouve idéal pour moi: le defence 4, sûrement qu'il y a mieux mais pour le moment je ne voudrais le changer pour rien au monde,...Le manque de collerette n'est pas pour moi un problème, je n'avais d'ailleurs pas remarqué son manque jusqu'à ce topic,....un sehmag et un bonnet et s'est réglé! ;)
Every citizen should be a soldier. This was the case with the Greeks and Romans, and must be that of every free state.
Thomas Jefferson
3rd president of US (1743 - 1826)

WOLWERINES!!!!!!!


"Une pomme par jour éloigne le médecin… pourvu que l'on vise bien."    

Winston Churchill

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité