Nos Partenaires

Auteur Sujet: Rando dans le Vercors pour été 2012  (Lu 1020 fois)

12 janvier 2012 à 15:22:26
Lu 1020 fois

Chewy


Bonjour à tous!
Je viens vers vous car j'aimerai faire une rando d'une à deux semaine dans le vercors l'été prochain. Le seul problème est que je ne connais pas du tout le coin ni les itinéraires. Je sais juste qu'il existe une belle rando de 350km qui fait le tour du Vercors et une traversé de celui-ci en 60 km. Finalement, j'aimerai une rando d'une longueur comprise dans cette fourchette. 350km me parait beaucoup (J'ai débuté la rando il y a 3 ans) mais 60km est trop court :D.
En tout cas, n’hésitez pas a me donner des conseil pour m'aider à préparer mon petit voyage (matériel indispensable pour cette région à cette période de l'année, les coins à ne pas manquer, etc...)
Merci à vous  :)

12 janvier 2012 à 15:38:29
Réponse #1

Karto


Salut Chewy.

Je suis originaire de par là-bas et ai énormément joué dans le Vercors.
Je vais pas commencer à faire le guide touristique parce que les infos abondent dans les librairies, sur les bonnes cartes, sur internet, et aussi parce que mes petits coins secrets je les balance pas en ligne comme ça ;)

Pour le matos, la seule surprise à anticiper peut être l'absence quasi totale d'eau sur le plateau, certaines semaines. Même aux sources marquées en gras sur la carte, même aux réservoirs à moutons... Prévois une grosse capacité d'emport pour les journées sur le plateau, et de quoi transformer de la bouse de mammouth en eau potable pour nourisson...

Le deuxième truc : gaffe aux patous. La plupart sont cools. Mais certains pètent leur durite, ça arrive. Ils vivent seuls avec les moutons pendant des semaines ou des mois, souvent sans berger, et ne rencontrent jamais ni dominant ni résistance, du coup ça leur donne parfois la grosse-tête. Moi parfois j'hésite pas à faire un bon détour quand je vois un patou qui ne me revient vraiment pas, et je me méfie particulièrement d'eux la nuit.

Pour tout le reste t'auras pas de grosse surprise si tu es habitué aux montagnes. La météo peut être très changeante, le soleil peut taper dur mais parfois il gèle en juin... révise ton orientation parce que le brouillard peut envahir le plateau d'un seul coup, par nature sur un plateau c'est moins facile de s'orienter précisément que sur une montagne bien formée... de mi-juin à mi-septembre c'est tellement pété de touristes que j'évite carrément le secteur, l'envie de fracasser du parisien irrespectueux n'est pas bonne pour mon coeur... Hors du plateau, aucune surprise du tout. Que du bon, c'est une belle région.
« Modifié: 12 janvier 2012 à 20:43:35 par Karto »

12 janvier 2012 à 16:28:21
Réponse #2

Outdoorsman


Tout pareil que Karto.

Un petit complément sur les patous : ce sont des chiens de défense des troupeaux de moutons contre les prédateurs.
En fait, ils défendent les troupeaux contre les intrus et si vous pénétrez dans un troupeau, vous avez de fortes chances d'avoir à faire à lui, voire à ses crocs.

IL FAUT DONC CONTOURNER ET PAS TRAVERSER LES TROUPEAUX

Ne me dites, "y'a un chemin fait pour le randonneur, moi je reste dessus, le troupeau n'a qu'à se pousser".
N'oubliez pas que le berger travaille tandis que le randonneur se promène pour son loisir. Priorité au travailleur !!
Le retour des grands prédateurs (loup et lynx pour le Vercors) est une chance, une chance pour la biodiversité, une chance pour la chaine alimentaire qui retrouve sa complétude (avec en plus 4 espèces de vautours sur le Vercors : gypaète, fauve, moine, percnoptère). Pour permettre aux bergers et éleveurs de vivre (économiquement), ils doivent protéger leurs troupeaux. Cela engendre quelques inconvénients pour le randonneur mais cela en vaut la chandelle.

Enfin, sachez que depuis quelques temps, les bergers ont le droit de laisser les carcasses des animaux morts sur place (puisque maintenant les vautours s'occupent du nettoyage). Si vous tombez sur une carcasse, n'y touchez pas, ne consommez rien à proximité immédiate (plantes, eau).
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whimper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

12 janvier 2012 à 19:57:32
Réponse #3

Serval92


de mi-juin à mi-septembre c'est tellement pété de touristes que j'évite carrément le secteur, l'envie de fracasser du parisien irrespectueux n'est pas bonne pour mon coeur... Hors du plateau, aucune surprise du tout. Que du bon, c'est une belle région.


salut karto
perso je suis parisien :o :o :o
et je respecte les lieux et les personnes
je te rappel que la connerie c'est universel
et donc il y en a partout des cons
meme en province
 ;D ;D ;D

12 janvier 2012 à 20:12:44
Réponse #4

Karto


Certes. J'aime même plusieurs potes parisiens  8) Tu vois un peu l'ouverture d'esprit et la tolérance ? ;)
Et en province y'a les cannois et les aixois, c'est vrai.
Mes plates excuses à tous les parisiens sympas qui nous lisent :-[

C'est juste que dans ma tête, voir des mecs qui gueulent dans la montagne, qui chient à un mètre du refuge et y laissent leur PQ, qui crâment le dernier arbuste à 200 mètres à la ronde pour faire griller leurs marshmallows comme à la télé, qui tracent au milieu des moutons en s'excitant comme ça fait champêtre comme dans les pubs pour le fromage, et qui essayent de buter les lérots à coups de rondins pour que leur copine arrête de hurler... bin ça coincide avec la période de l'année où on voit beaucoup de plaques 75 91 92 93 94 au parking en bas... alors je me fais vite des a prioris et j'acquiers de mauvais réflexes de vocabulaire... mais si ça se trouve c'est bien des drômois qui font exprès de se comporter comme des parisiens, pour faire croire ;)


Edité : j'oubliais, aussi, les parisiens, ils ronflent. Voilà tout est dit !
« Modifié: 12 janvier 2012 à 20:45:16 par Karto »

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité