Nos Partenaires

Auteur Sujet: les brûlures  (Lu 16328 fois)

03 décembre 2005 à 19:58:28
Lu 16328 fois

Ancien forum



Posté par guillaume

Je lance ce nouveau sujet parce qu'il n'y en a pas et aussi parce que ma soeur c'est brûlée jeudi soir  :-/.

En voulant sortir un plat de patates du micro-ondes --->contenant de l'eau bouillante, elle se l'ai faite tombé sur la cuisse droite  :-/.
Tout de suite ma mère lui a arraché son pantalon et l'a mise sous l'eau froide (5min environ) et ensuite elle lui a mis de la crème grasse (biafine).
On appele le SAMU et ils nous disent de la mettre au minimum 1/4 H sous l'eau froide. Donc voilà ma soeur reparti par une douche forcée.
Entre temps sa peau avait pelée et était devenu rouge vif (avant elle était rouge aussi).
Ma mère l'amène aux urgences avec un sac plastique contenant des glaçon (et un pot de glace  :-/) sur sa cuisse.
Arrivée là-bas elle avait des cloques  :(
L'infirmière lui a netoyé sa plaie, elle l'a repassée sous l'eau froide (ou l'inverse), elle l'a désinfectée, elle a apliqué une crème grasse et enfin elle lui a mis un bandage.
Brûlure entre 2 et 3 ° quand même.

En résumé:
-mettre la brûlure sous l'eau froide pendant au moin 1/4H
-mettre une crème grasse
-un bandage?
ET filer aux urgences
J'ai bon?  ;D

Des modifs?

a+

03 décembre 2005 à 20:13:12
Réponse #1

Ancien forum



Posté par fabsah

J'espere que ta soeur n'est pas trop traumatisée et qu'elle ne gardera pas de séquels.

J'ai lu un jour qu'à partir d'un certain degré de brulure, il ne fallait pas mettre de l'eau sur la plaie. Pq ? Car la chaleur toujours présente dans la peau faisait "bouillir" l'eau qu'on y appliquait et que ca entretenait la brulure. Mais je n'ai jamais su si c'était vrai ou pas.

Donc, j'ajoute ma question à la tienne : quid de cette affirmation ?

(Moi aussi, quand je me brule bien aux doigts, je met longtemps sous l'eau froide avant d'appliquer du polyseptol ou équivalent).

Fabrice

03 décembre 2005 à 20:55:27
Réponse #2

Ancien forum



Posté par DavidManise

Salut,

Peu importe la brûlure, tant que la peau n'est pas endommagée/perforée, la première chose à faire c'est de refroidir le tout le plus vite possible.  L'eau froide marche bien.  La neige ou la glace aussi, bien que ça puisse créer d'autres dommages...  il faut donc juger au cas par cas.

En fait, il faut un certain temps d'exposition à la chaleur pour que les cellules du derme soient endommagées.  Et il faut un certain temps pour que la chaleur les atteigne aussi.  Donc de laisser sous l'eau froide pendant 1/4 d'heure pompe littéralement la chaleur à toute la zone et limite l'étendue des dégâts.

On classe les brûlures en trois degrés, vous le savez.  

Épiderme atteint, rougeur locale sans ampoules : premier degré.
Derme atteint mais pas détruit, ampoules : second degré.
Toutes les couches de peau atteintes, et derme détruit : troisième degré.  Celles-là causent des cicatrices.

N'importe quelle brûlure du troisième degré : hopital.
N'importe quelle brûlure du second degré plus grande que la paume de la main de la victime : hopital.
N'importe quelle brûlure mal placée (tête, visage, etc.) : hopital.

Les brûlures sont des blessures complexes, qui occasionnent souvent des complications (hémorragies blanches, etc.).  La peau est un organe vital, comme le foie ou les reins...  l'endommager sur une grande surface, c'est risquer sa vie.  On ne plaisante donc pas avec les brûlures, et on consulte un médecin (ou on file aux urgences) au moindre doute !

Ciao !

David

03 décembre 2005 à 21:16:14
Réponse #3

Ancien forum



Posté par guillaume

Ca va elle n'est pas trop traumatisée  ;D, ça lui fait mal quand même et elle est sous un dérivé de morphine.
Pendant les trois 1er jours, elle dois allé à l'hostau pour changer son pensement, ensuite on aura une infirmière à domicile (cool je vais apprendre plein de trucs  :D)

Sa brûlure fait 17X11 centimètres  :(

L'été prochain, aucune exposition au soleil sinon c'est cicatrice blanche ta sa vie  :( quelqu'un sait pourquoi?

Je ne sais pas si elle aura des séquelles mais en tout cas les médecins ont dit que ça guérisait mieux que se qu'ils avaient passé au début.

a+

03 décembre 2005 à 21:31:47
Réponse #4

Ancien forum



Posté par bloodyfrog

Citer
on aura une infirmière à domicile (cool je vais apprendre plein de trucs  )

Petit veinard... ;)
C'est beau d'être jeune...



Tous mes voeux de guérison à ta soeur... :)

03 décembre 2005 à 22:14:45
Réponse #5

Ancien forum



Posté par guillaume

p'tin tu rivalise vachement bien avec Fab  ;D ;D

03 décembre 2005 à 23:20:14
Réponse #6

Ancien forum



Posté par humpfrey

Les Brulures c'est vraiment des trucs sérieux...Je me demande si c'est le cas des coup de soleil également et si ces derniers sont aussi classés en catégorie...Parcequ'il y a 2 ans, je m'en suis pris un vraiment costaud (sur tout le tronc et les bras/jambes) : j'ai pelé 3 fois...La première "couche" s'elevait comme du papier peint avec des morceaux gros comme des pages de magasines...Mes bras avaient enflés au point que certains mouvements étaient impossibles (eau sous cutanée ???): j'avait même un 2ème coude ;D ;)...Le médecin , au Cap d'Agde, avait jamais vu ça...Pour ma part, ça m'apprendra à pas me protéger alors que je suis blanc comme un c** ;D ;), non pas que la douleur soit atroce (mais ça fritte quand même) mais ça a bousillé mes vacances... :'(
Bon rétablissement à ta soeur !
Vivien

03 décembre 2005 à 23:20:54
Réponse #7

Ancien forum



Posté par survivalfred

Salut,

Comme infirmier j'suis moins sexy, enfin j'ai jamais essayer avec ce genre d'uniforme  ;D

Mon avis dans l'ordre :

Citer
Brûlure entre 2 et 3 ° quand même.
Deuxième surement, troisième, peu probable: le troisième degré est une destruction profonde des tissu avec "carbonisation" ... donc inaplicable avec de l'eau bouillante, on voit des troisièmes degrés dans les brûlures par flamme, brûlures électriques et foudroyments, entre autres.

Citer
mettre la brûlure sous l'eau froide pendant au moin 1/4H

Effectivement, c'est ce que j'ai toujours appris et de préférence sous de l'eau courante lente, inutile de mettre un jet puissant, et à +/- 15 °C, ça c'est les conditions idéales.

Citer
mettre une crème grasse

Uniquement une crème "grasse" antiseptique, cicatrisante/antibiotique : polyseptol, bactroban, Flamazine... on oublie le beurre, la graisse de lapin (ça s'était un truc de ma grand mère) etc ...

Et pas la peine de mettre de la crème si vous filer aux urgences, ils vont quand même tout nettoyer.

Juste à retenir pour les brûlures sérieuse aux doigts, faire un bandage pour amener aux urgences en plaçant une compresse ou un morceau du triangle stérile entre chaque doigts, sinon les doigts brûler collent entre eux et là, y'a qu'un coup de scalpel quipeut les désoudés, etçac'es pas beau à voir !

Citer
J'ai lu un jour qu'à partir d'un certain degré de brulure, il ne fallait pas mettre de l'eau sur la plaie. Pq ? Car la chaleur toujours présente dans la peau faisait "bouillir" l'eau qu'on y appliquait et que ca entretenait la brulure. Mais je n'ai jamais su si c'était vrai ou pas

C'est faux, Fab, si tu fait bouillir l'eau c'est que tes tissus sont déjà bien au-dessus de 100°C donc tout est mort ! Par contre, sur certaines brûlures chimiques (par exemple sodium) il ne faut en aucun cas mettre de l'eau !!  

Citer
Je me demande si c'est le cas des coup de soleil également et si ces derniers sont aussi classés en catégorie

Deuxième degré, surtout des comme tu t'es offert  ;)
Faut pas rigoler avec les coups de soleil, c'est du sérieux ...

@ +

Fred

04 décembre 2005 à 09:35:26
Réponse #8

Ancien forum



Posté par humpfrey

Ben MErci Fred pour toutes ces précisons ! :)

04 décembre 2005 à 09:48:10
Réponse #9

Ancien forum



Posté par fabsah

Citation de: bloodyfrog link=1133636308/0#4 date=1133641907

Petit veinard... ;)
C'est beau d'être jeune...



Tous mes voeux de guérison à ta soeur... :)

Hey ! tu m'as piqué mon idée de réponse ;-) !

Fabrice

04 décembre 2005 à 09:52:28
Réponse #10

Ancien forum



Posté par Patrick 3 C

Ne pas enlever les vêtements en cas de brûlure thermique car risque de peler la peau, on mouille directement à travers ceux-ci.

Par contre, on enlève systématiquement et le plus rapidement possible, en cas de brûlure chimique et on douche en insistant sur les plis naturels du corps.

04 décembre 2005 à 11:36:26
Réponse #11

Ancien forum



Posté par James

Cf thread huiles essentielles, et utilisation de l'huile d'helichryse et de lavande officinale ou aspic....

04 décembre 2005 à 13:01:28
Réponse #12

Ancien forum



Posté par guillaume

Citation de: survivalfred link=1133636308/0#7 date=1133648454
Deuxième surement, troisième, peu probable: le troisième degré est une destruction profonde des tissu avec "carbonisation" ... donc inaplicable avec de l'eau bouillante, on voit des troisièmes degrés dans les brûlures par flamme, brûlures électriques et foudroyments, entre autres.


Depuis, aux urgences, ils ont dis que c'était moin grave que ce qu'il avait prévu: ouf!

04 décembre 2005 à 18:05:57
Réponse #13

Ancien forum



Posté par guillaume

Je continu dans l'évolution, vous dites si vous en avez marre  ;D
Enfin je pense que c'est utile de savoir quoi faire tout de suite après mais aussi des jours plus tard.

Aujourd'hui (3° jour) à l'hostaux, ils lui ont enlevé sa première peau (qui était morte). Alors maintenent ça lui fait male  >:(; pourquoi faut-il enlever la peau morte?

A fait c'est ma petite soeur et elle a 10ans

a+

04 décembre 2005 à 18:48:56
Réponse #14

Ancien forum



Posté par humpfrey

Je pense qu'il faut enlever la peaumorte pour que cela cicatrise mieu, un peu comme lorsque tu te fais une coupure en biais... :)

05 décembre 2005 à 02:25:06
Réponse #15

Ancien forum



Posté par oli_v_ier

Citation de: guillaume link=1133636308/0#0 date=1133636308
En résumé:
-mettre la brûlure sous l'eau froide pendant au moin 1/4H

Un pompier formateur en sécurité incendie nous a dit que cette règle qu'on lit ou entend souvent pouvait être dangereuse: selon l'endroit et l'étendue de la brûlure, le blessé pouvait se refroidir considérablement bien avant les 15 min écoulées. Donc ne pas appliquer cette règle bêtement.  ::)

05 décembre 2005 à 09:41:57
Réponse #16

Ancien forum



Posté par Maximil

Pour être un peu plus précis:
On fait couler de l'eau doucement (ni un Kärcher, ni un jet fort) sur la plaie directement (commencer légerement au dessus si cela fait trop mal pendant les 10 premières secondes).
Ne pas mettre d'eau très froide (si en montagne ou plein hiver)
Pas 15 min mais 5 minutes puis vérifier si la brûlure est encore chaude, si oui, on recommence (jusqu'à ce que la température soit redevenue normale).

Si vous mettez de l'eau bien froide pendant 15 minutes non-stop, vous pourriez créér un chox (refroidissement trop rapide). Les secours disent 15 minutes aux gens non formés car pour la plupart, 15 minutes officielles = 5 minutes réelles. Mais cette mesure est reconductible tant que la peau reste chaude.

Si la situation ne necessite pas d'intervention des secours (il faut donc se former pour le savoir  ;)) on peut mettre une creme type Biafine. Pour info, sur des grands brûlés, on voit des pro mettre entre 5mm et 10mm d'épaisseur de biafine sur la plaie: etla peau "boît" tout ! Donc ne pas lésiner sur la quantité.
Ne pas frotter pour faire pénétrer la crème si la pbrûlure est importante, elle va y aller toute seule.

Plus l'eau est appliquée rapidement après la brûlure, et moins la brûlure sera importante (les secondes comptent)

07 décembre 2005 à 19:44:51
Réponse #17

Ancien forum



Posté par Mike

JUste pour rappel (j'ai quelques vagues souvenirs de ma formation afps), il est conseillé en cas de brulure légère d'appliquer la règle des 10-12.
10-12 minutes sous une eau à 10-12 °C et à 10-12 cm du robinet.
La distance avec le robinet doit être conseiller pour que le jet ne "traumatise" pas plus la brulure et surtout son propriétaire  ;)
A+
Mike

07 décembre 2005 à 19:47:39
Réponse #18

Ancien forum



Posté par Mike

POur compléter mon post précédent, et pour l'avoir utiliser, il existe une pommade à base de cortisone (quantité inférieure au valeur de "dopage") bien plus efficace que la biafine.
A+
Mike

07 décembre 2005 à 22:54:29
Réponse #19

Ancien forum



Posté par Tycho70

Citation de: oli_v_ier link=1133636308/15#15 date=1133745906

selon l'endroit et l'étendue de la brûlure

A l'afps ils disent que tout (brulures, blessures, etc...) ce qui dépasse la taille de la paume de la main est à classer dans "très grave".

Guillaume, demande à ton chef si tu peux passer ton afps. Normalement, si il se débrouille bien il aura une bonne réduction sur le prix (du fait que ce soit une association).


08 décembre 2005 à 07:37:45
Réponse #20

Ancien forum



Posté par guillaume

Je suis allé voir le principal de mon collège pour qu'il créer un atelier AFPS pour les 3°.
Et l'atelier à été créé, je me suis inscrit bien sûr; je le passe au mois de février (mon afps)  :D
a+

09 décembre 2005 à 00:10:49
Réponse #21

Ancien forum



Posté par survivalfred

Salut,

Citer
... il existe une pommade à base de cortisone ...

Les crèmes à la cortisone sont des traitements anti-inflammatoires qui sont appliquées directement sur la peau pour aider à soulager l'inflammation due à la brûlure et la douleur. Les crèmes à la cortisone contiennent les stéroïdes qui peuvent déclencher des effets secondaires comme l’amincissement et la décoloration de la peau. Elles peuvent devenir moins efficaces en cas d’une utilisation de longue durée. Pour cette raison, les crèmes corticoïdes ne sont prescrites que pour de courtes périodes de temps.

Guillaume,

Citer
pourquoi faut-il enlever la peau morte?

La présence de tissus morts retarde la cicatrisation et augmente le risque d'infection.

Citer
Et l'atelier à été créé, je me suis inscrit bien sûr; je le passe au mois de février (mon afps)

Joli, petit Padawan, sur la voie de la sagesse et de la maîtrise de la force tu es !  ;)

Fred

10 décembre 2005 à 12:54:47
Réponse #22

Ancien forum



Posté par Patrick 3 C

Citation de: Maximil link=1133636308/15#16 date=1133772117
Pour être un peu plus précis:
On fait couler de l'eau doucement (ni un Kärcher, ni un jet fort) sur la plaie directement (commencer légerement au dessus si cela fait trop mal pendant les 10 premières secondes).
Ne pas mettre d'eau très froide (si en montagne ou plein hiver)
Pas 15 min mais 5 minutes puis vérifier si la brûlure est encore chaude, si oui, on recommence (jusqu'à ce que la température soit redevenue normale).

Si vous mettez de l'eau bien froide pendant 15 minutes non-stop, vous pourriez créér un chox (refroidissement trop rapide). Les secours disent 15 minutes aux gens non formés car pour la plupart, 15 minutes officielles = 5 minutes réelles. Mais cette mesure est reconductible tant que la peau reste chaude.

Si la situation ne necessite pas d'intervention des secours (il faut donc se former pour le savoir  ;)) on peut mettre une creme type Biafine. Pour info, sur des grands brûlés, on voit des pro mettre entre 5mm et 10mm d'épaisseur de biafine sur la plaie: etla peau "boît" tout ! Donc ne pas lésiner sur la quantité.
Ne pas frotter pour faire pénétrer la crème si la pbrûlure est importante, elle va y aller toute seule.

Plus l'eau est appliquée rapidement après la brûlure, et moins la brûlure sera importante (les secondes comptent)
[smiley=thumbsup.gif] [smiley=thumbsup.gif] [smiley=thumbsup.gif]C'est important de tordre le coup aux phantasmes en matière de soins aux brulés.

12 décembre 2005 à 18:49:10
Réponse #23

Ancien forum



Posté par guillaume

Bon alors maintenant, ma soeur n'a plus besoin d'aller chaque jours à l'hopital car ça plaie cicatrise vite et elle est apparement propre.

Diagnostic final: Brûlure au second degré sur un étendue de 17X11cm.

Maintenant elle doit appliquer de la crème (Bepanthen 5%) sur sa brûlure chaque matin et chaque soir et ensuite recouvrir d'un "bas".

a+

30 décembre 2011 à 14:12:07
Réponse #24

StormX


Salut,  :)

Il fallait attendre que cela m'arrive pour que je m'y intéresse en détail. Pendant une randonnée de 4 jr, je me suis brûlé le bout de mon majeur gauche (première phalange et un bout de celle du milieu)...le premier soir.  ::)
Brûlure au second degrée, grosse cloque...j'aurais du m'en douter que la popote était pas encore froide...  ::)

Du coup, après m'être renseigné via internet et les différents topic traitant du sujet ici, j'ai pas mal de petites questions :

- les HE de lavande et d'immortelle, que j'ai toujours dans ma trousse de secours, semblent prescris pour les brûlures. Comment se mettent ils en oeuvre ? Dès les premières minutes ? Comment ? Sur une compresse et on tapote ? Après que la cloque soit percée ? Faut il appliquer les deux, ou c'est au choix ?

- Quand je me suis brûlé, j'étais sur une plaque de neige plus gelée qu'autre chose. J'ai immédiatement eu le réflexe de poser le doigt sur la glace pour le refroidir. Dès que je l'enlevais, la douleur revenait au galop. J'ai donc alterné, 5 minutes sur la glace, 2 minutes à préparer le couchage, 5 minutes sur la glace pour soulager, etc, et ce pendant plus d'1h jusqu'à que la douleur diminue suffisamment pour que je puisse dormir (c'était lors du bivouac du soir...). Est ce qu'il aurait fallut privilégier de plonger le doigt dans la nalgène (eau trés froide,  moins de 10°C)  ? Je n'avais pas de ruisseau à proximité pour faire ruisseler de l'eau dessus...

- quels sont les moyens naturels à notre disposition (hormis l'eau, la neige ou la glace) pour traiter dans les première minute une brûlure (refroidir le plus possible) et par la suite, soigner une brûlure (corps gras à appliquer) ? De ce que j'ai pu lire, l'argile humide semble être un bon moyen, avec pas mal d'inconvénients (changement fréquent de cataplasme, potentiellement infectieux entre autre). Quoi d'autre ?

- j'ai essayé de comprendre le mécanisme de qui se met en oeuvre lorsqu'on se brûle, mais force est de constater que je n'y arrive pas vraiment.   ::)
De ce que j'ai compris, lorsqu'on se brûle (je parle d'une brûlure au contact un élément solide, au second degré seulement, sur une surface inférieur à 10%), la peau au contact cuit. Plusieurs choses sont détruites, et en particulier, des cellules et les capillaires. La cloque se forme parce que le la poche contenant le "milieu intérieur" (eau où baignent les cellules, c'est ça ?) se rompent. Les capillaires du réseau lymphatique ne sont pas bouchés immédiatement également et déversent les lymphocytes dans ce "bain", formant ainsi, "l'eau" de la cloque. C'est ça ?
Ce que je ne saisi pas, c'est si ce "bain" est une conséquence involontaire ou une défense sciemment mise en oeuvre de notre organisme face à l’agression. Autrement dit, est ce que le derme et l'épiderme ont besoin de ce "bain" pour se reconstruire correctement ou est ce que cela sert juste à éviter l'infection ? Auquel cas il suffirait de percer la cloque faire un pansement + désinfectant pour protéger tout ça.

- Toujours par rapport aux mécanismes de notre corps (j'aime bien savoir comment ça fonctionne cette formidable machine :)). Au bout d'une grosse heure la douleur à suffisamment diminuée pour que je puisse m'endormir. Je n'arrive pas à savoir si elle a diminué grâce au refroidissement immédiat appliqué où à la lutte mentale auquel je m’entraîne "souvent" : "la douleur n'est qu'une information, qu'un signal électrique, qu'une information, qu'un signal..." A votre avis ?
Malgré une température autour de 0°C, dans le DEF4, avec 400 gr de polaire sur moi, le bonnet, j'étais parcouru de frissons. Pas que j'avais froid, au contraire, j'étais en sueur (mais pas de fièvre hein), c'était surement du à une réaction face à la douleur. D'où cela vient il ? De la retombé de l'adrénaline ?

ps : vous voulez des photos ?   ;#

Merci d'avance !  :)
"La beauté de la Vie dépend de ton regard."
Keny Arkana

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité