Nos Partenaires

Auteur Sujet: Survie en eau glacee (video en anglais)  (Lu 3433 fois)

09 janvier 2006 à 15:06:36
Lu 3433 fois

Ancien forum



10 janvier 2006 à 16:44:03
Réponse #1

Ancien forum



Posté par enzo

Bonjour à tous .
En ce qui me concerne , je n ais pas fait l'expérience mais j'ai déjà nagé plusieurs fois lors de descente de rivière dans de l'eau à 0°. - 5° dehors
Combinaison de chasse 5 mm néoprène refendu ; et bien sur chaussons et gants 5 mm  masque palmes tuba , c'est sympa
La seul partie du corps en contact avec l'eau était le menton et les lèvres à cause du tuba , pas désagréable un peu de barbe
Une fois je n'avais pas de gants ....... :'(
P**ain c'est l'enfer !!!   L' impression de centaines d'aiguilles dans les mains et obligé de nager 5 kms sur le dos !!!! (y'avait aussi du courant ).
Mais ce doit être horrible de se retrouver immerger avec ses simples vêtements dans de l'eau dont la température avoisine le 0° !
Je n'ose même pas y penser, mais nous les gros enfin les gens confortables sommes un petit peu moins sensibles à des baisses de température, pas trop quand même que le commun des mortels !
@ + enzo      

11 janvier 2006 à 17:46:53
Réponse #2

Ancien forum



Posté par Mike

Si qelq'un peut trouver ce soft je suis preneur...  ;)

http://www.emssatcom.com/pdf/CESM.pdf

11 janvier 2006 à 20:59:33
Réponse #3

Ancien forum



Posté par DavidManise

Vu la quantité de recherche que le développement de ce genre de soft a du impliquer, je pense que la moindre des choses c'est de payer pour non ? ... ;)

David

11 janvier 2006 à 21:29:47
Réponse #4

Ancien forum



Posté par DavidManise

Re-moi...

Excellente cette petite vidéo James.  Le gars connait son affaire.  

Moi aussi je suis déjà tombé dans l'eau glacée.  Contrairement à lui, par contre, j'ai essayé de grimper sur la glace sans "fouetter" avec les pieds et du coup j'ai fait le brise glace jusqu'à la berge qui était quelques mètres plus loin.  Je me rappelle bien du choc quand je suis tombé dans l'eau.  La respiration qui s'emballe, l'impression que tu vas imploser...  Puis ça passe et c'est là que le froid s'installe vraiment.

Mais y'a pas à chier, t'as intérêt à avoir le coeur solide... quand tu sens l'eau qui s'engouffre dans ton slip, ça secoue...  grave...

D'expirer longuement dès qu'on peut ça aide à calmer le diaphragme et à reprendre le contrôle de son corps.  Ce truc est valable presque tout le temps d'ailleurs.  Face au stress comme face à un frissonnement trop intense qui t'empêche de gratter une allumette, etc.

Ciao ;)

David

11 janvier 2006 à 21:44:54
Réponse #5

Ancien forum



Posté par James

Wais, j'ai deja fait de l'eau a 6 degres, et ca fait une sacree surprise, sutout si par megarde la tete y passe aussi. D'un autre cote, j'ai aussi vu des potes faire des hypos dans de l'eau a 10 alors qu'ils aviaent une combi, quand les tremblements demarrent, t'es dans la m*rde, si t'est seul.

12 janvier 2006 à 09:09:27
Réponse #6

Ancien forum



Posté par Maximil

J'ai un grand lac pas loin de chez moi... je me demandais depuis plusieurs jours s'il serait bien raisonnable d'aller s'y baigner 5 minutes avant d'aller courir par exemple.
L'eau doit être à 5-10 degrés... en fait je n'en sais rien du tout...
Est-ce totalement déraisonnable, dangereux ou ca peut le faire mais je vais simplement me les cailler ?

12 janvier 2006 à 19:57:16
Réponse #7

Ancien forum



12 janvier 2006 à 20:10:45
Réponse #8

Ancien forum



Posté par James

Citation de: Maximil link=1136815596/0#6 date=1137053367
J'ai un grand lac pas loin de chez moi... je me demandais depuis plusieurs jours s'il serait bien raisonnable d'aller s'y baigner 5 minutes avant d'aller courir par exemple.
L'eau doit être à 5-10 degrés... en fait je n'en sais rien du tout...
Est-ce totalement déraisonnable, dangereux ou ca peut le faire mais je vais simplement me les cailler ?


Chais pas, ici tu vois souvent en hivers des plus de 70 ans se baigner en mer en hivers dans de l'eau a 10 degres, et ils font pas un footing apres. Si ca les tue pas, ca doit pas te tuer non plus.

12 janvier 2006 à 20:29:39
Réponse #9

Ancien forum



Posté par DavidManise

Citation de: Maximil link=1136815596/0#6 date=1137053367
J'ai un grand lac pas loin de chez moi... je me demandais depuis plusieurs jours s'il serait bien raisonnable d'aller s'y baigner 5 minutes avant d'aller courir par exemple.
L'eau doit être à 5-10 degrés... en fait je n'en sais rien du tout...
Est-ce totalement déraisonnable, dangereux ou ca peut le faire mais je vais simplement me les cailler ?

Salut,

Ben je vois une contrindication majeure : si tu refroidis tes tendons et tes ligaments avant le footing, tu risques plus les blessures.  C'est (notamment) pour cette raison qu'on s'échauffe avant de faire un footing.  En montant un peu en température, les structures anatomiques qui sont sollicitées acquièrent des propriétés mécaniques différentes...  généralement elles sont plus élastiques et moins "cassantes".  

Bref, sans parler d'hypothermie, le footing après un bain glacé n'est pas très prudent ;)

Ciao !

David

12 janvier 2006 à 22:52:38
Réponse #10

Ancien forum



Posté par Mike

Salut
pour répondre à la question de l'intérêt de se baigner en hiver.

Etant en bord de mer, je rencontre régulièrement des personnes qui se baignent toute l'année. Certains sous forme de rituel se donnent rdv avec des collègues un jour donné et se baignent.
Bilan : il semblerait que ces personnes deviennent moins sensible aux petits tracas de l'hiver (rhume...).
A essayer.

David en ce qui concerne l'échauffement, voici un petit lien qui peut t'intéresser.
http://www.u-bourgogne.fr/EXPERTISE-PERFORMANCE/%E9chauffement2005.pdf

D'autres publi. sont également dispo sur ce site

12 janvier 2006 à 23:03:18
Réponse #11

Ancien forum



Posté par ARVELLA

Hola !
Eau froide rien de tel !
Tout est uniquement affaire de disposition d’esprit à condition bien entendu que le physique n'ait pas une grosse lacune quelque part... Évidemment.
Cela dit on  pratique la rivière et la mer en tout temps...
Ya pas de secret pour la mer en hiver, par exemple : température exter 0° et eau entre 4° et 6°. On arrive sur la plage on se déshabille tranquillement ... zen zen... puis directos dans l’eau comme si de rien’ était... hop dans l’eau on nage un peu... pour nous 5 à 8  minutes maxi maxi  et on sort ... se sèche et s’habille tout de suite. Et hop bien au chaud on se fait un petit thé sur la plage. Impression de lévitation corporelle  garantie !
Au début de cette pratique nous avons commis la grossière erreur de rester longtemps dans l’eau... jouant au ballon en plein vent et sautant dans les vagues  contents de « tenir » car  effectivement au bout d'un moment on ne sentait plus rien…
Les gros malins…
Tout cela s'est terminé le lendemain à l’hôpital.
Ebéhoui  car nous ne pouvions plus marcher sans douleur, descendre les escaliers était un véritable supplice… Belles plaques rouges (kif kif des engelures) sur les cuisses l’équipe médicale se montra dubitative  à la vue  des échographies...  Par endroit veines/artère en avait pris un petit coup!

Glurp !

Tout cela est rentré dans l’ordre. Enfin presque…  
Cependant  l’eau froide reste un exercice très agréable que nous continuons à pratiquer  avec retenue.
Faut pas faire le malin, aujourd’hui on le sait et on ne traîne plus quand l’eau est à  4° !

Quant à la combinaison eau froide / footing effectivement je suis plutôt d' accord avec DavidManise.
Le corps a déjà assez à faire si en plus on lui complique trop les choses il montre parfois ses limites...
Mais rien n'empêche de rentrer dans l'eau une ou deux minutes et ensuite aprés séchage/habillage courir tranquillement pour voir ce que cela donne.
A mon avis, si une bonne forme physique basique ya pas de soucis. Je l' ai déjà fait aprés avoir traversé une riviére. En revanche avec les années qui passent on sent bien la perte d'influx que provoque l' eau froide... conséquence de la qualité de la sieste qui peut s'en suivre...

ARVELLA

13 janvier 2006 à 09:47:11
Réponse #12

Ancien forum



Posté par Maximil

J'essaierais çà le week-end en dix...
Petites photos pour motiver ceux qui n'osent pas le faire aussi...
Question con mais quand on est tout seul: vous les mettez où les clefs, les vêtements etc... parceque je n'aimerais pas me les faire "emprunter": j'aurais pas l'air con !  ;D
Le footing après n'étaient pas bien  sûr pour solliciter des tendons endoloris ou gelés mais pour faire remonter peu de temps après la température interne du corps. Je suppose que lors de ce genre de baignade le corps ne conserve pas sa température de 37°C ...
Bon, je ne vais pas prendre de risques pour mon premier bain "gla-gla" et je me contenterais d'un chocolat chaud ou d'un thé chaud...

13 janvier 2006 à 11:03:09
Réponse #13

Ancien forum



Posté par James

Moi c'est simple les cles/papiers dans la bagnole, la bagnole avec alarme, la clef de la voiture dans la poche arriere du short, ou autour du cou...

13 janvier 2006 à 11:19:14
Réponse #14

Ancien forum



Posté par Maximil

Bah oui mais ma voiture a une alarme avec fermeture centralisée à distance: si je vais dans l'eau avec çà  ::) je risque de rentrer à pied. Ou alors il faudrait que je ferme tout sans le verrouillage à distance en laissant le boitier dans la voiture.  >:(
Je verrais bien.

13 janvier 2006 à 12:01:24
Réponse #15

Ancien forum



Posté par ARVELLA

Prenez votre vélo, laissez le sur la plage au plus prés de l' eau mettez vos affaires dans un sac étanche posez le vélo dessus. Ne craignez rien ya peu de "chance " que vous vous fassiez piquer quelque chose...
En plus si il fait froid et / ou si  il pleut ... ça protége bien !

En Normandie en bord de mer isolé ya vraiment rien à craindre... est ce vraiment si craignos dans vos contrées ?

ARVELLA

13 janvier 2006 à 12:25:20
Réponse #16

Ancien forum



Posté par Maximil

Non mais il s'agit d'une base de plein air avec d'autres activites, des coureurs etc...
Ca ne craint à priori rien mais vu que je viens d'arriver, je n'ai pas encore pu renifler l'ambiance...
En VTTiste que je suis, si je laisse mon vélo sans surveillance, c'est clair qu'il va partir  ;D
C'est hélas déjà arrivé (30 sec sans surveillance en ville et pourtant avec un anti-vol)  >:(
Bon de toutes façons, il est encore sur Rouen

13 janvier 2006 à 14:19:57
Réponse #17

Ancien forum



Posté par william

Salut,

concernant le bain glacé avant un footing, tafdack avec David, ça augmente le risque de blessure, néanmoins, l'équipe nationale française de hand-ball utilisait (ou utilise encore, je ne sais pas) une technique visant à améliorer les performances. Je m'explique, avant un entrainement, vétus de chaussure, short, moufle, bonnet et passe montagne (bref léger), ils faisaient un petit tour en chambre réfrigérée (du trés froid hein!) afin de "fouetter" leur métabolisme qui dans un premier temps provoquait une augmentation de la circulation périphérique et provoquer une meilleure oxygénation des tissus quand par la suite tout le corps se mobilise pour augmenter la thermogenèse (source : l'entraineur de l'équipe, lors d'une interview au journal télé).

Ensuite, concernant la survie en eau glacée, l'armée, aprés de nombreux tests a compris que si la nuque reste isolée, le refroidissement est moins intense dans un premier temps et la survie se trouve optimisée. Du reste je renvoie au gilet de sauvetage de l'aviation de l'armée britannique qui se sont vu équipés les premiers de coussin de nuque afin de rester la tête hors de l'eau le plus longtemps possible (source : Xavier Maniguet).

Enfin, toujours avec Xavier (!), il semblerait que la position foetale soit la plus favorable si l'on doit rester dans l'eau longtemps (par exemple je chute dans un défilé et doit attendre que l'eau me charri vers un point où la riviére a des berges accessibles...) et ceux car la dépense d'énergie est minime et les déplacements d'eau autour du corps aussi d'où un "moindre" refroidissement par circulation de l'eau (toujours trop froide dans ces situations!!).

Pfuii, finit! ;)

William

13 janvier 2006 à 14:23:23
Réponse #18

Ancien forum



Posté par James

Citation de: ARVELLA link=1136815596/15#15 date=1137150084
Prenez votre vélo, laissez le sur la plage au plus prés de l' eau mettez vos affaires dans un sac étanche posez le vélo dessus. Ne craignez rien ya peu de "chance " que vous vous fassiez piquer quelque chose...
En plus si il fait froid et / ou si  il pleut ... ça protége bien !

En Normandie en bord de mer isolé ya vraiment rien à craindre... est ce vraiment si craignos dans vos contrées ?

ARVELLA

Ben oui, surtout en ete, et en  hivers, pour des raisons differentes dont l'explication n'a rien a faire dans ce thread.

13 janvier 2006 à 19:12:33
Réponse #19

Ancien forum



Posté par Mike

Un petit lien intéressant sur l'hypothermie et les noyades
http://mersante.com/bib7.htm#Hypothermie

13 janvier 2006 à 23:34:58
Réponse #20

Ancien forum



Posté par WOLF

Citation de: Mike link=1136815596/0#10 date=1137102758
Salut
pour répondre à la question de l'intérêt de se baigner en hiver.

Etant en bord de mer, je rencontre régulièrement des personnes qui se baignent toute l'année. Certains sous forme de rituel se donnent rdv avec des collègues un jour donné et se baignent.
Bilan : il semblerait que ces personnes deviennent moins sensible aux petits tracas de l'hiver (rhume...).
A essayer.


salut
moi je dis que c'est vrai. ;).je l'expérimente depuis plus de 7ans maintenant. Mais n'ayant pas la mer à proximité, tout les matins quand je me lève c'est douche froide. Elle est à 10 / 11° C quand même. J'évite d'y rester trop longtemps et j'ai remarqué que par rapport à d'autres personnes je n'allait plus chez le toubib et je n'ai pas eu de rhume, de fièvre etc  depuis...... 8-)

mais au début c'est dur  :'( faut y aller doucement

@+++

14 janvier 2006 à 13:28:35
Réponse #21

Ancien forum



Posté par James

Comme tout le monde dit, surtout ne pas rester longtemps, c'est le principe du sauna, avec moins de difference de temperature...

16 janvier 2006 à 13:59:33
Réponse #22

Ancien forum



Posté par Mike

Pour continuer sur cette thématique, un petit texte :


NOYADES EN EAU FROIDE : FATIGUE OU HYPOTHERMIE ?

  
Lu dans « LE QUOTIDIEN DU MÉDECIN » 6538, du 1er septembre 1999 :

 « Noyades en eau froide ; la fatigue plus que l'hypothermie ». Une expérience menée au Royaume-Uni attribue les décès par noyade en eau froide à une altération des capacités à nager et non pas à la classique hypothermie. Le refroidissement des membres supérieurs accélérerait la fatigabilité et donc la capacité à assurer les gestes vitaux. Des modifications de la nage et de l'inclinaison du corps dans l'eau en sont les signes avant-coureurs. Une croyance commune à propos des noyades en eau froide pourrait être remise en question par un travail expérimental mené par l'équipe de Michael TIPTON (Portsmouth, Royaume-Uni). Selon ces médecins, l'hypothermie générale ne serait pas le principal responsable du décès ; elle serait précédée d'une diminution des capacités à nager ainsi que d'une altération de la fonction cardio-respiratoire. L'expérience, menée auprès de volontaires est née d'un constat : sur les 400 à 1000 noyades enregistrées annuellement outre-Manche, nombre d'entre elles surviennent chez de bons nageurs.  L'hypothermie a été accusée très fréquemment, mais le décès est survenu trop précocement pour qu'une chute de la température centrale à moins de 35°C puisse être responsable. Les auteurs ont donc envisagé d'analyser la détérioration de l'aptitude à nager occasionnée par l'eau froide, ce qui n'avait pas été fait.  Ainsi, dix bons nageurs (neuf hommes et une femme) ont été enrôlés. Il leur a été demandé de subir trois épreuves de natation contre un courant artificiel en piscine. Pendant au plus 90 minutes, ils ont dû nager, à leur propre rythme, successivement dans des eaux à 25°C, 18°C et 10°C. Plusieurs paramètres ont été enregistrés dont la consommation d'oxygène, la température rectale, la vitesse, l'angle du corps dans l'eau, la fréquence et l'amplitude des mouvements natatoires.  Dans une eau à 25°C, tous les nageurs ont « tenu » 90 minutes ; huit ont réussi l'épreuve dans l'eau à 18°C et seuls cinq ont résisté dans l'eau à 10°C. Parmi les défaillances enregistrées dans le milieu le plus froid, un nageur a cessé de nager à 61 minutes et les quatre autres ont du quitter l'eau avant le délai imparti en raison d'une température rectale à 35°C, alors qu'ils étaient proches de la défaillance.  Les auteurs ont constaté qu'en eau à 10°C l'efficacité et l'amplitude des mouvements diminuent alors que leur fréquence et l'inclinaison du corps augmentent. De même, la consommation d'oxygène varie de façon linéaire inverse avec la température de l'eau ; une efficacité de la nage inférieure à 5 mètres par litre d'O2 consommé semble prédictive de la défaillance.  Une explication à la perte d'efficacité est avancée : le refroidissement des membres supérieurs avec la fatigue musculaire qui s'ensuit. Cette fatigue empêcherait, en cas de noyade accidentelle, les mouvements vitaux nécessaires à maintenir au moins la tête hors de l'eau, même chez le porteur d'un gilet de sauvetage. Le décès surviendrait par noyade et non par hypothermie ... / Dr Guy BENZADON  


 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité