Nos Partenaires

Auteur Sujet: Une source d'information et d'identification: les catalogues Manufrance  (Lu 4514 fois)

23 décembre 2011 à 08:53:42
Lu 4514 fois

gmaz87


Bjr,
Comme disait l'autre "je vous parle d'un monde que les moins de 20ans ne peuvent pas connaitre"
Les moins de 20a et plus car les derniers catalogues de la MANU ne datent pas d'hier, les premiers non plus. ;#
Pourquoi en parler ici, simplement parce que pour les catalogues des années 20/30 il y figurent des quantités d'objets manuel, outils, objets de la vie courante, armes, pêche, vélo etc.. qui de par leur qualité sont aptes à une vie en situation d'autarcie et plus pratiquement en vie dégradée en temps de crise et de nécessité de faire soi même.

Souvent on retrouve ces objets en brocante, dans le fin fond d'une grange, d'un atelier, et savoir les identifier, connaître ce a quoi ils servaient, est toujours intéressant et utile.

Un rappel rapide de ce qu'était MANUFRANCE, c'est une entreprise fondée à St Etienne à la fin des années 1800 et qui a édité un "tarif album", petit catalogue d'armes au début puis de plus en plus gros au fil des ans, par exemple ceux des années 30 ce sont plus de 700 pages d'objets divers et ces catalogues étaient distribuées au plus profond des campagnes, des villes ou au confins des colonies.
Ensuite ils y a eu dans certaines grandes villes, l'ouverture de magasins, celui de Paris était (de mémoire) rue du Louvre et c'est la que j'ai acheté mon premier fusil de chasse courant 70 et lors de soldes de fermeture.

Tout ça a disparu dans les années 70, bouffé par les grands surfaces naissantes et le reste, actuellement perdure  "le Chasseur Français" revue de chasse et pêche créée par MANUFRANCE.

Mon APN est en croix mais dès que je peux, je poste une ou deux photos de pages représentatives des tarifs albums.

Si d'aventure vous en trouvez, conservez les, feuilletez les, vous y découvrirez de nombreux objets, des tas de trucs indispensables pour vivre à la campagne sans électricité ou gaz, travailler la terre, élever des animaux, coudre, bricoler  bref une quasi bible.

Le lien vers le site actuel de Manufrance qui a été remonté mais sans commune mesure avec ce que cela a été:
http://www.manufrance.eu/index.php/200901272/Pages/Manufrance-d-hier-a-aujourd-hui/manufrance-dhier.html

A+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

23 décembre 2011 à 09:05:11
Réponse #1

nemesys


Ha les catalogues manufrance...
Je les feuilletait chez mon grand-oncle à l'époque, il en avait des anciens  (en nb voir sépia !) et un ou deux plus récent, en couleur...
Nostalgie !

23 décembre 2011 à 09:58:05
Réponse #2

StormX


Peux être que vous auriez trouvé votre bonheur à la formidable exposition au musée d'Art et d'Industrie sur Manufrance.

Il me semble qu'elle est terminé, néanmoins peut être qu'en contactant ces passionnés il y a moyen de récupérer des magasines, ou des scans de ceux ci.  :closedeyes:
"La beauté de la Vie dépend de ton regard."
Keny Arkana

23 décembre 2011 à 11:09:55
Réponse #3

onc roger


J'exagèrerais sans doute un peu en disant que j'ai appris à lire dans les catalogues de la Manuf' mais ça ne doit pas être loin  ;)

A une époque où les super-marchés étaient plus que rare (je me souviens de l'ouverture du premier super-marché de la banlieue sud !) et où on ne prenait pas la voiture pour aller faire ses course, les catalogues représentaient une source d'approvisionnement sans réelle concurrence.

Bien avant internet il existait de nombreuses sociétés de vente par correspondance et chacun pouvait trouver de quoi satisfaire ses besoins (ou ses envies). Pour ma grand mêre c'était le "Coop", pour ma mère les "3 suisses", pour la voisine la "redoute" mais pour moi c'était Manufrance !

Étant môme je guettais tous les ans la sortie du nouveau catalogue et je n'avais aucune difficulté à obtenir de ma mère l'argent nécessaire à cet achat car c'était pour elle et pour mes soeurs l'assurance de nombreuses heures de tranquillité les jours de pluie pendant que je rêvais ou que je faisais des listes "15 objets pour aller sur une ile déserte", "explorer la jungle avec un budget de  xxF", "ce que j'aurais dans ma maison", "la boite à outil idéale", etc  ;#

J'aurais pas le temps ce soir mais promis je vais essayer de faire quelques photos ce weekend

23 décembre 2011 à 16:36:25
Réponse #4

fking


Arf, le catalogue de le "Manu"...Toute ma jeunesse... J'en ai passé des heures à le feuilleter, et à rêver...

On peut trouver des originaux sur EB, et des rééditions qui valent une certaine somme...

http://www.manufrance.eu/index.php/Pages/Actualites/reedition-catalogue-manufrance-de-1910-48h00.html
Fais-le ou ne le fais pas, essayer ne veut rien dire...

01 janvier 2012 à 19:38:49
Réponse #5

onc roger


Désolé je n'arrive pas obtenir de photo correcte  :-[

Je vous invite donc à rechercher Manufrance ou "catalogue Manufrance"sous google images pour vous faire une idée

Pour ceux qui veulent voir de plus près on trouve assez facilement ceux des années 70 sur les brocantes (dans mes souvenirs on pouvait en trouver à quelques euros mais un tour sur le boncoin montre des prix assez effrayants !). Les plus anciens sont plus rares mais j'ai déjà trouvé un fac-similé de l'édition 1928 dans une solderie de bouquins.

01 janvier 2012 à 23:22:13
Réponse #6

Arvernos


Comme vous, les catalogues de mon enfance, c'est une madeleine de Proust ...

En ce qui me concerne, avec un grand-père paternel paysan et chasseur, inutile de vous dire que LE catalogue de la Manu, c'était LA bible  ::) ... Celui d'où sont sortis, par exemple, la 22 Reina de mon paternel, mon premier vrai vélo (et oui, manufacture d'armes et cycles :doubleup:), un extracteur à miel, des lessiveuses, les sertisseurs pour les cartouches maison, etc.
Un souvenir parmi d'autres : ma grand-mère, devenue veuve, seule avec son galopin de petit-fils (votre serviteur) et sa vieille chienne, les soirs d'orage l'été, apeurée, se réfugiait à la cuisine, près de la cuisinière à bois toujours allumée (et oui, la campagne, la vraie). C'était l'une des rares occasions où j'avais le droit de veiller tard, du haut de mes 7 ou 8 ans ... Et moi, ravi comme n'importe quel gosse dans ces circonstances, je jouais le "grand" qui n'a pas peur du tonnerre, en feuilletant inlassablement le catalogue de la Manu, à la lueur des bougies ... Bon sang, ça me rajeunit pas votre fil, je vais bientôt pouvoir jouer les grands-pères :D !

Coïncidence, quelques années plus tard mes études m'ont amené à l'internat du lycée C. Fauriel de St-É, à quelques encâblures du Geoffroy-Guichard de la grande époque, et surtout, pour ce qui nous concerne, à quelques centaines de mètres de Manufrance ... à la veille de la déconfiture  :-\ ...
Se mettre en évidence est à la portée du premier venu. Mais il faut beaucoup de talent pour passer inaperçu.
                                            Robert Heinlein, Double Etoile

Il n'y a guère d'homme assez habile pour connaître tout le mal qu'il fait.
                                                                  François de La Rochefoucauld

02 janvier 2012 à 07:24:53
Réponse #7

gmaz87


Désolé je n'arrive pas obtenir de photo correcte  :-[

Je vous invite donc à rechercher Manufrance ou "catalogue Manufrance"sous google images pour vous faire une idée

Pour ceux qui veulent voir de plus près on trouve assez facilement ceux des années 70 sur les brocantes (dans mes souvenirs on pouvait en trouver à quelques euros mais un tour sur le boncoin montre des prix assez effrayants !). Les plus anciens sont plus rares mais j'ai déjà trouvé un fac-similé de l'édition 1928 dans une solderie de bouquins.

Hé oui mon bon monsieur, ça se collectionne ces trucs la et du coup les prix  montent en flèche même si parfois au détour d'un vide grenier on peu en trouver à un prix intéressant.
Autre manip, en chercher sur le boncoin mais en passant une annonce de recherche, ça permet de tomber sur des gens qui en ont, les vendent mais sans avoir fait la démarche de chercher à en connaître "le vrai prix" qui est en fait relatif et fluctuant.
a+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

02 janvier 2012 à 13:32:40
Réponse #8

philippe13


Si les catalogues de la manu se collectionnent et sont assez chers il n'en n'est pas de même pour le "chasseur français" qu'on trouve encore par caisse dans les brocantes rurales.
 Le "chasseur français" appartenait à Manufrance dont il contenait des extraits de catalogue.  Si vous avez un peu de place c'est un achat que je vous conseille.
« La victoire sur soi est la plus grande des victoires. »

PLATON

02 janvier 2012 à 16:02:15
Réponse #9

gmaz87


bonjour,
Mon APN fonctionne de nouveau, voici donc quelques photos tirées des planches d'un catalogue MANU fin années 20 je crois.
Une pour les forgerons du site, une qui détaille un peu le matos pour travailler le lait, une avec des nasses de pêche et enfin une avec une des célèbres armes de la manu, un mixte .22 et 9mm  ;#, qui ne doit plus courir les rues maintenant.
a+
Gérard

Edit: erreur de manip sur les photos
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

03 janvier 2012 à 17:46:23
Réponse #10

Nirgoule


C'est inégalé.
Un arrêt dans l'espace temps. Une photo des usages à un moment donné.
En le lisant on se rend encore mieux compte ce qu'il est possible de faire par soi-même.
Je vais regarder le matériel d'apiculteur.

Merci de rappeler cette richesse passée Gérard

On en trouve d'occasion.
"If you are out for more than a day with no access to toilets, you need to be aware of how to defecate, without impacting on the environment."

"Vous les français vous ne doutez jamais de rien."
"Je doute toujours mais je ne désespère jamais." Maigret

03 janvier 2012 à 18:27:36
Réponse #11

gmaz87


C'est inégalé.
Un arrêt dans l'espace temps. Une photo des usages à un moment donné.
En le lisant on se rend encore mieux compte ce qu'il est possible de faire par soi-même.
Je vais regarder le matériel d'apiculteur.

Merci de rappeler cette richesse passée Gérard

On en trouve d'occasion.

Salut Nirgoule,
J'en possède 3, 2 années 30/40, un autre courant années 50 ou 60, si tu veux des scan, tu le dis.
A+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

18 juin 2016 à 08:38:20
Réponse #12

ljullien


Bonjour à tous,

Voici une question d’ordre générale mais pour laquelle je n’ai pas encore trouvé de réponse.
J’espère que l’un d’entre vous pourra me renseigner.

Mon interrogation concerne la marque "MF", qu’on retrouve sur de nombreux objets proposés sur les catalogues tarifaires de la marque. J’aurais aimé avoir plus d’information sur la signification de cette marque.
Les objets ainsi mentionné sont-ils ceux fabriqués et commercialisés par Manufrance ? Et qu’en est-il des objets, mentionnés "MF", qui ont été commercialisés à la fois par Manufrance et par d’autres distributeurs ? Note-t-on des différences de présentations (ou autres) suivant le revendeur ?

Je vous remercie d’avance pour votre aide et le partages de vos connaissances sur Manufrance, qui me permettront d’y voir plus clair sur ce sujet.  ;)
Laurent

21 juin 2016 à 07:51:47
Réponse #13

gmaz87


Bjr,
A ma connaissance la MANU ne fabriquait que des armes ( et encore pas toutes vers la fin de son existence), des cycles ( vélo et moto,mobylette) et elle vendait le reste.
Certains objets ont été marqués du symbole MF comme par exemple les couteaux Bouledogue mais je pense qu'il étaient sous traités selon un cahier des charges précis.
Je ne connaissais pas de circuit de commercialisation en dehors du circuit direct, ceci dit il est bien possible que des détaillants de campagne ou d'ailleurs aient passé des commandes "de gros" à la MANU et ensuite qu'ils aient écoulé la marchandise en prenant une marge.
a+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité