Nos Partenaires

Auteur Sujet: Gestion des dechets en bivouac  (Lu 3561 fois)

19 décembre 2011 à 16:37:57
Lu 3561 fois

VERDUG0


Bonjour,

J'ai plusieurs questions concernant l'elimination des dechets dans la nature.

Quels sont les effets (sur la nature, y compris moi, et sur les prochains qui passeront par la) de ces pratiques, admettons realises une centaine/ un millier de fois:

-bruler des emballages plastique? Du simple sachet, au morceau de chambre a air, jusqu'a la bouteille plastique
-bruler des emballage mi plastique, mi metal, (cela ressemble a une CS) d'un emballage de nouilles chinoises
-bruler du metal fin, comme une canette, de l'alu papier...
-bruler des plaques de goudron, comme ce qu'on trouve sur les plages apres des "marees noires"
-bruler du charbon de bois
-bruler des tablettes d'alcool solidifie
-bruler de l'alcool a bruler

-enterrer des emballages plastique
-enterrer des emballage mi plastique, mi metal, (cela ressemble a une CS) d'un emballage de nouilles chinoises
-enterrer du metal fin, comme une canette, de l'alu papier...
-enterrer des plaques de goudron, comme ce qu'on trouve sur les plages apres des "marees noires"


Merci

19 décembre 2011 à 18:24:43
Réponse #1

Loriot


Je vois que tu ne mentionnes que deux possibilité. Bruler et enterrer. Emporter existe aussi...
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

19 décembre 2011 à 18:30:40
Réponse #2

azur


Je vois que tu ne mentionnes que deux possibilité. Bruler et enterrer. Emporter existe aussi...
Apparemment, le monsieur ne fait pas un listing des possibilités, mais demande les conséquences écologiques pour chacun des cas  :-[

Pour y répondre, ça demande certaines connaissances scientifiques et techniques... que je n'ai pas!
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

19 décembre 2011 à 18:38:25
Réponse #3

Chris-C


Salut,

ben dans tout les cas ça craint, pour toi, les nappes phréatique, les animaux qui ingereront les résidus, toi qui mangera ces animaux....
Tout ce que tu brules ou enterre finira par ce retrouver en particule si fine qu'elles seront invisibles. Ces particules se melangent à la terre, l'eau, les organismes de ce qui les respire ou les consommei. Suivant le type de particule se sont des problèmes de sante à court moyen et long terme.
-le plomb et le saturnisme par exemple
-l'aluminium et la maladie alzheimer même si c'est encore discuter (j'ai personnellement pas la réponse)
-cancer
-............

La question qu'il est interessant de se poser c'est : si je brule pas ou enterre pas mais dechet qui le fera?

un lien vers un article de carcajou: nos dechets dans la nature
http://www.ceets.org/carcajou2.pdf


a+

« Modifié: 19 décembre 2011 à 19:31:44 par plumok »

19 décembre 2011 à 18:53:53
Réponse #4

VERDUG0


Je vois que tu ne mentionnes que deux possibilité. Bruler et enterrer. Emporter existe aussi...


J'ai ecris Eliminer. Pas acheminer.

Je n'ai pas dis comment je gere mes dechets, je me renseigne (et tente de rendre cette info plus accessible).


Merci Azur et Plumok, je lis l'article en question.


19 décembre 2011 à 19:39:38
Réponse #5

VERDUG0


Je n'ai toujours pas de reponse sur les tablettes d'alcool solidifie (les allume-feu Esbit)

Si on se refere a l'article du Carcajou:

-Bruler ou enterrer= ca ne disparaitra pas magiquement, ca reste nefaste.
-La meilleure option resterai de rapporter ses dechets en ville, pour les y jeter (dans une poubelle :closedeyes:)


-On peut avant meme de partir prendre le minimum de "futurs dechets"
-Si on compte abandonner des peaux de fruits&legumes non bio, on devrait les rincer+ frotter a la maison, histoire de ne pas ramenner de pesticides dans la nature.


Sur un autre fil, il est dit que selon le type de combustion, un feu pollue plus ou moins.
Quelqu'un pourrait detailler?

19 décembre 2011 à 19:40:13
Réponse #6

Nathan-Brithless


J'ai ecris Eliminer. Pas acheminer.

Je n'ai pas dis comment je gere mes dechets, je me renseigne (et tente de rendre cette info plus accessible).


Merci Azur et Plumok, je lis l'article en question.


ben tu les élimine en le jetant dans la poubelle que tu rencontre à ton retour..tu a meme la possibilité de trier!(c'est t y pas beau l'écologie?) ;#
L'eau se referme derriere le poisson qui avance

19 décembre 2011 à 19:59:02
Réponse #7

mad


Ma première réaction a failli être de te demander dans quel but tu posais cette question, et j'optais pour l'idée que tu voulais savoir suivant la nature des déchets si il fallait taper très fort sur la tronche de celui qui les laissait, ou bien très très très fort, ou encore extrêmement fort  ;#

Mais en admettant que ta question ne soit pas de la provocation, je dirais que les recommandations plus haut :

-Brûler ou enterrer = ça ne disparaitra pas magiquement, ca reste néfaste.
-La meilleure option resterait de rapporter ses déchets en ville, pour les y jeter (dans une poubelle)
-On peut avant même de partir prendre le minimum de "futurs déchets"


sont frappées au coin du bon sens  :up: .

Il m'arrive TRES rarement de brûler des déchets : la dernière fois, c'était lors d'une expédition de 3 semaines en autonomie au Spitzberg, et à trois, on a brûlé l'équivalent d'un tout petit sac poubelle.

En jungle, je rapporte tout ce qui n'est pas rapidement bio-dégradable (tu peux chier autant que tu veux, il y a des insectes que ça ravit  ;# ).

Si on veut une réponse technique : tous les métaux non ferreux doivent être rapportés (et recyclés).
Le papier, mieux vaut le recycler, mais on ne va pas chier une pendule si tu en crames quelque part.
TOUS les plastiques sont de belles saloperies à cramer, et il y a effectivement une énorme différence entre les effluents toxiques d'une incinération à haute température et ceux d'un petit feu au coin des bois : le second est à masse égale BEAUCOUP plus toxique. Donc - rapporte  8) !

PS : quant à laver les fruits et légumes non-bio si tu les emportes dans la verte, je crois sérieusement que ça risque surtout d'impacter la vertu des drosophiles  :lol:


19 décembre 2011 à 20:28:57
Réponse #8

VERDUG0


Mais en admettant que ta question ne soit pas de la provocation, je dirais que les recommandations plus haut :

-Brûler ou enterrer = ça ne disparaitra pas magiquement, ca reste néfaste.
-La meilleure option resterait de rapporter ses déchets en ville, pour les y jeter (dans une poubelle)
-On peut avant même de partir prendre le minimum de "futurs déchets"


sont frappées au coin du bon sens  :up: .


MAD, les recommandations plus haut que tu cites qui sont je cite "frappees au coin du bon sens" sont de moi  ;)
J'en ai conclus ca apres avoir lu le lien de Plumok.

Le but de ma question (vous etes curieux):
-J'aime bien comprendre les choses. Je sais maintenant que c'est mauvais et je crois savoir pourquoi.
-Ces infos, evidentes pour certains, meritent a etre plus diffusees
-Je vais faire plusieurs expeditions de plusieurs semaines ou j'aurai a gerer mes dechets, donc je prefere savoir quoi faire plutot que de savoir ce que j'aurai du faire.

Si on veut une réponse technique : tous les métaux non ferreux doivent être rapportés (et recyclés).
Le papier, mieux vaut le recycler, mais on ne va pas chier une pendule si tu en crames quelque part.
TOUS les plastiques sont de belles saloperies à cramer, et il y a effectivement une énorme différence entre les effluents toxiques d'une incinération à haute température et ceux d'un petit feu au coin des bois : le second est à masse égale BEAUCOUP plus toxique. Donc - rapporte  8) !
Merci, c'est exactement ce genre d'infos que j'esperais.

PS : quant à laver les fruits et légumes non-bio si tu les emportes dans la verte, je crois sérieusement que ça risque surtout d'impacter la vertu des drosophiles  :lol:

Je sais pas si ca changera quelquechose, dans le doute, je le ferai.

19 décembre 2011 à 20:47:59
Réponse #9

guy


Moi je ne vois aucune provocation dans ce sujet contrairement a certains.

Je vois juste que se trimballer 10 jours de déchets sur le dos sans croiser une poubelle bah c'est énervant...

Alors la solution la plus interessante pour l'instant à mon sens vient de Mad:
-"On peut avant même de partir prendre le minimum de "futurs déchets"".

Pour moi c'est surement le nerf de la guerre: préparer a l'avance de façon à générer le moins de déchets: regrouper des aliments secs (quinoa, lentilles... viande séchée) dans des ziplock, comme ça pas besoin de se débarasser du ziplock, on le lave a l'eau une fois vide hop.

Mais ça serait intéréssant de dévellopper les méthodes d'emport de nourriture afin de ne pas avoir de déchets et donc ne pas avoir a les porter ni à les détruire. Et si on doit les détruire, bah faire en sorte que le contenant soit destructible et pas impactant sur la nature.


Toornaarsuk!

19 décembre 2011 à 23:08:03
Réponse #10

mad


Moi je ne vois aucune provocation dans ce sujet contrairement a certains.

Je vois juste que se trimballer 10 jours de déchets sur le dos sans croiser une poubelle bah c'est énervant...

Alors la solution la plus interessante pour l'instant à mon sens vient de Mad:
-"On peut avant même de partir prendre le minimum de "futurs déchets"".


Franchement, je me suis posé la question du caractère provoc ou non du fil - et j'ai quand même répondu car il y avait un doute, éclairci depuis par verdugo.

L'idée de prendre le "minimum de futurs déchets" n'est pas de moi, même si j'y souscris entièrement : verdugo l'a tirée du forum et de Carcajou via le lien de Plumok.

Maintenant, si tu optimises bien, rapporter les déchets toxiques ou durables (métaux non ferreux et plastiques en premier lieu), c'est tout à fait gérable sur une quinzaine de jours.

Quant aux soucis sur la vertu des drosophiles (  :lol: * ) à propos des légumes, chacun voit midi à sa porte. Mais alors, il faut aussi rapporter ses excréments, pleins de pesticides et autres saletés. Personnellement, je trouve que c'est de la connerie sauf endroits très particuliers.

(*) plus vulgairement : enc**er les mouches  ;#

20 décembre 2011 à 06:35:55
Réponse #11

François



Je vois juste que se trimballer 10 jours de déchets sur le dos sans croiser une poubelle bah c'est énervant...


Bah, tout ce que j'ai apporté, je peux le ramener. Cela ne me pose pas de problème psychologique.

Après çà, ce qui est un déchet pour moi, ne l'est pas forcément pour le milieu et ses occupants. C'est à voir au cas par cas.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

20 décembre 2011 à 12:08:57
Réponse #12

Chris-C


Citer
TOUS les plastiques sont de belles saloperies à cramer, et il y a effectivement une énorme différence entre les effluents toxiques d'une incinération à haute température et ceux d'un petit feu au coin des bois : le second est à masse égale BEAUCOUP plus toxique. Donc - rapporte

cool j'ai appris quelque chose. J'avais pris l'habitude de cramer certain emballage plastique, en me disant que je le brule là ou que je le jette à la poubelle et qu'il crame dans une decharge ou qu'il soit enterré ne changeait rien. C'est aussi une façon d'assumer la gestion de mes déchets.

Mais je reviens donc en arrière, ramener et limiter les emballages.

a+

20 décembre 2011 à 12:41:21
Réponse #13

Brice


Sans compter les différents "filtres" mis en place dans les incinérateurs et le fait que pour certains la chaleur produite est utilisée dans le chauffage centrale ou la production d’électricité.

Ramener le maximum, y compris les mégots. A part peut être les déchets végétaux mais qui devrait être enterrés ou au moins pas posés au bord du sentier. Le pq devrait lui aussi être enterré ou alors brulé. Évidement, il faut s'adapter au milieu. Pas de feu si ça craint.  Et enterré dans la neige c'est pas enterré vu que c'est de la neige  :D -> On rapporte.

Pour aller plus loin sur le coté déchets naturels, un très bon livre ou l'on apprend plein de truc en se marrant : "comment chier dans les bois"
I vo mé savé k'davé

20 décembre 2011 à 13:01:37
Réponse #14

VERDUG0


-bruler des plaques de goudron, comme ce qu'on trouve sur les plages apres des "marees noires"

Au fait, cette question est vraiment importante, je trouve souvent ce genre de plaques sur les cotes, et je sais pas quoi en faire...

20 décembre 2011 à 13:07:34
Réponse #15

jeanmi


Citer
-bruler des plaques de goudron, comme ce qu'on trouve sur les plages apres des "marees noires"

Au fait, cette question est vraiment importante, je trouve souvent ce genre de plaques sur les cotes, et je sais pas quoi en faire...

Une solution serait que tu les ramènent les dans une déchetterie (il y en a une certainement près de chez toi, avec des bacs spéciaux "déchets toxiques").
A manipuler avec des gants.

20 décembre 2011 à 13:41:55
Réponse #16

mad


Juste une parenthèse, mais si ça vous intéresse, j'essaierai de mieux documenter : l'incinération à haute température brise beaucoup plus les molécules organiques, et donc ne laisse subsister qu'un minimum de saloperies toxiques.

20 décembre 2011 à 14:17:35
Réponse #17

VERDUG0


Une solution serait que tu les ramènent les dans une déchetterie (il y en a une certainement près de chez toi, avec des bacs spéciaux "déchets toxiques").
A manipuler avec des gants.

Non il n'y a pas de decheterie dans le coin. affirmation irrefutable.

20 décembre 2011 à 14:31:10
Réponse #18

Karto


Salut Verdugo.

Ca doit être des déchets de dégazage en mer, tes plaques de bitumes/mazout. C'est immonde. Vu là où tu te trouves, de toutes façons ton choix se résume à les laisser là ou les crâmer. Les deux choix sont mauvais, mais j'imagine qu'à ta place, si tu restes quelques semaines au même endroit, je les crâmerais, après les avoir préchauffées au milieu d'un feu, parce que ça risque de brûler difficilement.

20 décembre 2011 à 15:02:48
Réponse #19

Chris-C


C'est pas utilisable pour faire une étanchétité par exemple. Pour une toiture de cabane de jardin ou pour traiter du bois exposé au intempérie?


20 décembre 2011 à 15:09:41
Réponse #20

mad


Sur les plaques semi-solides d'hydrocarbures ramassées sur les plages : je pense qu'une solution correcte serait de les mettre dans les trous des routes avoisinantes, en y mélangeant un peu de gravier.
Et je ne plaisante pas ...

20 décembre 2011 à 15:52:13
Réponse #21

Fred49


Je vois juste que se trimballer 10 jours de déchets sur le dos sans croiser une poubelle bah c'est énervant...

Alors la solution la plus interessante pour l'instant à mon sens vient de Mad:
-"On peut avant même de partir prendre le minimum de "futurs déchets"".

Pour moi c'est surement le nerf de la guerre: préparer a l'avance de façon à générer le moins de déchets: regrouper des aliments secs (quinoa, lentilles... viande séchée) dans des ziplock, comme ça pas besoin de se débarasser du ziplock, on le lave a l'eau une fois vide hop.


 :doubleup:

Pour 10 j en autonomie à 2 au Groenland  la bouffe + le pain en brique maison :





à l'arrivée : les dechets pour 2 personnes pour 10j en ayant optimisé l'emballage au départ :



nous n'avons rien brulé ( ni enterré bien sur ).
« Modifié: 20 décembre 2011 à 15:58:01 par Fred49 »

20 décembre 2011 à 16:07:09
Réponse #22

Chris-C


tes ziploc ils font 25cl ou 110L  ;D

20 décembre 2011 à 16:14:30
Réponse #23

azur


tes ziploc ils font 25cl ou 110L  ;D
N'empêche que... le contenant poubelle, c'est LE truc à ne pas oublier en partant!!!
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

20 décembre 2011 à 19:41:22
Réponse #24

guy


:Pour 10 j en autonomie à 2 au Groenland  la bouffe + le pain en brique maison :
Heu petite question à part, en faisant comme ça, tu sais pour quel poid d'emport à la base (nourriture plus sachets) et combien de poids de "dechets" au final?
Toornaarsuk!

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité