Nos Partenaires

Auteur Sujet: Humain... Faut que ça cesse... ;)  (Lu 5024 fois)

18 décembre 2011 à 19:58:10
Réponse #25

jam


Tu remontes dans mon estime alors ;#

Même question qu'Humain, par contre.

David

Je suis quelqu'un de très fin mais n'attendez pas de moi la réponse à toutes vos questions, cherchez donc un peu par vous même. C'est ça les jeunes, ils attendent que tout leur tombe dans la bouche. ;#


Mais bon on s'écarte un peu du sujet, je voulais simplement faire une petite critique au sujet de la société Québecoise très et trop matriarcale même si part ailleurs cette population à beaucoup de qualités.

18 décembre 2011 à 22:50:05
Réponse #26

jam



Je ne connais pas bien la population québecoise si ce n'est pas ses écrits, mais est ce vraiment une société matriarcale? Ou est ce une société où petit à petit à force de combat, le machisme recul doucement?
Et qu'est ce que tu entends exactement par "matriarcale"? Cela peut recouvrir beaucoup de réalités très différentes....

Les deux je pense, le féminisme y à fait un très "bon" travail disons, que je juge selon moi en grande partie excessif. Matriarcale c'est à dire une société dans laquelle la femme porte la culotte si tu préfères. On est passé d'un extréme à l'autre.

18 décembre 2011 à 22:56:28
Réponse #27

jam


Pour répondre à ta question un homme c'est quelqu'un qui même s'il doué de sensibilité sait mettre sa sensibilité de coté quand il a a prendre des décisions, quelqu'un qui ne se défile pas à la moindre difficulté et qui est capable de soutenir son point de vu quitte à y perdre des plumes s'il le juge nécessaire. A l'inverse il y a de plus en plus de types qui se féminisent, affichant leur émotion de façon indécente (mais on vit dans une société de plus en plus émotive ou l'on affiche sans pudeur ses émotions en la présentant parfois comme un argument).


18 décembre 2011 à 23:14:18
Réponse #28

Leif



18 décembre 2011 à 23:45:23
Réponse #29

Rosetta


Je suis un homme alors  :glare:
a bove ante ab asino retro a stulto undique caveto

18 décembre 2011 à 23:55:36
Réponse #30

jam


Je suis un homme alors  :glare:

Biensur pour être un homme ça prend également une bonne paire de c*u!lle mais ça n'est pas nécessairement le plus utile.

19 décembre 2011 à 00:42:56
Réponse #31

Stephane


.... pour un Québécois (je les connais plus que très bien).

Tu vois Jam, bien que je sois québécois, je connais mieux les québécoises que les québécois!

Mais de toute manière, par tes écrits, tu nous prouves que tu connais peut-être bien les québécois (à chacun ses préférences, je ne te juge pas) mais tu connais mal la société québécoise!
Stephane Deshaies
Estrie, Quebec

Pour conserver la même opinion en politique, il faut souvent changer de parti!

19 décembre 2011 à 01:12:45
Réponse #32

jeanjacques


Ce n'est pas le sujet du fil mais l'avis des québécois / québécoise serait le bienvenu. Des discussions que j'ai pu avoir il en est ressorti qu'en effet, les femmes avait vraiment pas mal de pouvoir (ce qui n'est pas un mal en soi hein).
Par exemple, à Montreal, je ne peut pas passer en velo sans les mains dans les zones pavillonnaire sans me faire interpeller par tout les enfants me disant que c'est dangereux.
Je discutais avec un type (un français) qui s'occupe d'animer une école (pas bien compris l'intitulé de son poste) et il me disait qu'il était strictement interdit aux enfants de se chamailler et d'avoir des contacts un peu brutaux. Et qu'il emmenait les gosses pour leur plus grand plaisir à l'extérieur pour faire des jeux salissants et physique.
Pour l'anecdote, il a ramené des outils (non électrique) pour les faire bricoler, et aucun enfant (plus de 10ans) ne voulait y toucher car on leur avait toujours dit que c'était extrêmement dangereux et qu'il ne fallait surtout pas s'en approcher.
Et chaque jour il s'attendait à se faire réprimander...
Mais, certes, je fais le lien entre permissivité = père et excès de protection = mère.
Adhérent Unpact.

19 décembre 2011 à 01:24:12
Réponse #33

azur


Ce n'est pas le sujet du fil mais l'avis des québécois / québécoise serait le bienvenu. Des discussions que j'ai pu avoir il en est ressorti qu'en effet, les femmes avait vraiment pas mal de pouvoir (ce qui n'est pas un mal en soi hein).
Par exemple, à Montreal, je ne peut pas passer en velo sans les mains dans les zones pavillonnaire sans me faire interpeller par tout les enfants me disant que c'est dangereux.
Je discutais avec un type (un français) qui s'occupe d'animer une école (pas bien compris l'intitulé de son poste) et il me disait qu'il était strictement interdit aux enfants de se chamailler et d'avoir des contacts un peu brutaux. Et qu'il emmenait les gosses pour leur plus grand plaisir à l'extérieur pour faire des jeux salissants et physique.
Pour l'anecdote, il a ramené des outils (non électrique) pour les faire bricoler, et aucun enfant (plus de 10ans) ne voulait y toucher car on leur avait toujours dit que c'était extrêmement dangereux et qu'il ne fallait surtout pas s'en approcher.
Et chaque jour il s'attendait à se faire réprimander...
Mais, certes, je fais le lien entre permissivité = père et excès de protection = mère.
Dans les exemples que tu cites, je dirais père = acceptation du danger et prise de risque

Je ne sais pas comment c'est au Québec, mais chez nous, le père n'était pas synonyme de permissivité... au contraire même ::) c'était plutôt lui qui s'occupait de rendre la justice à la maison, alors que la mère pêchait par excès de bienveillance  :-[ le tout formant un bon équilibre
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

19 décembre 2011 à 08:35:20
Réponse #34

Sylvain74


Ouahh ça y va les clichés et les amplifications...  :o

Pour connaître "un peu" le Québec et les québécois en général et "très bien" une québécoise en particulier (mariage...), j'ai jamais eu ce type d'impressions. Chaque individu est différent, a ses opinions, bref, c'est comme si on disait que tous les français sont chialeux et les Corses feignants...  ::)

A+,

Sylvain,

qui alimente encore plus ce HS misérable.

Edit : une réelle différence, sur le thème de l'éducation des gamins : les québécois voient d'un très mauvais oeil la torgnole ou même l'engueulade un peu marquée, qui est plus (malheureusement ? J'ai du mal à me faire une opinion, j'ai pas de p'tiots...) facilement acceptée en France.




« Modifié: 19 décembre 2011 à 08:41:46 par Sylvain74 »

19 décembre 2011 à 09:40:32
Réponse #35

DavidManise


Bon allez, je bloque.

Motif évident : :branleur:
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité