Nos Partenaires

Auteur Sujet: Conduite sur route enneigé / verglacée  (Lu 15157 fois)

03 décembre 2011 à 14:39:17
Réponse #50

Le Belge




Maintenant j'entends que le problème se pose différemment pour ceux qui rencontrent la neige que très occasionnellement.

Ce "problème" ne devrait pas en être un
La plupart des gens imaginent que les pneus hiver ne sont pas utiles pour quelques jours de neige par an en plaine
C'est oublier que ces pneus ont toute leur raison d'être quand la température passe sous la barre des 7°c
Sur route froide et humide, la différence de comportement est flagrant, à l'avantage des pneus hiver

La Belgique n'est pas la Finlande (surtout dans la région de Tournai) mais pour moi, les pneus hiver c'est du 15 novembre à fin mars
Les frites belges .... les meilleures du monde !!!

03 décembre 2011 à 14:42:35
Réponse #51

Stephane


Question :  Différence entre des pneus "neige" et des pneus "hiver"?
Parce que ici basse Belgique, on a l'hiver pendant 4 mois, et la neige pendant 4 jours (j'exagère à peine).

Perso, j'ai donc des pneus "hiver" de novembre à fin mars.
Et des pneus "tout temps" le reste de l'année.

Remarques de mon garagiste (rien de scientifique, juste cela ...) :
 - les pneus "hiver" verraient leur propriétés d'adhérence se dégrader au bout de deux ou trois saisons, même si les rainures sont encore profondes ("vieillissement" de la gomme).
 - pas d'objection majeure à les utiliser en été, sauf que l'on va les user rapidement, surtout évidemment en conduite "sportive".

Nous avons ici des pneus a neige et des pneus a glace. La principale différence c'est que les pneus a neige ont des rainures larges et profondes faites pour évacuer la neige vers l'extérieur alors que les pneus a glace  ont des semelles moins rainurée et une gomme plus molle a basse température pour "coller" a la glace. Certains pneus a glace ont aussi, incorporées a la gomme, des écailles de noix qui rendent l'adhésion meilleure.  En général, les gens se procurent un compromis entre les deux pour parer a toute éventalité.

Une autre chose qui ne semble pas avoir été discutée (ou je l'ai manquée): "connaitre son véhicule". Je m'explique,  lors d'un cours de conduite hivernale que j'avais suivi il y a longtemps, on m'avait appris a aller dans un stationnement enneigé de centre commercial le soir, après la fermeture, et d'y faire des tests de dérapage controlé avec ma voiture, de me "pratiquer" a le faire déraper pour apprendre a "sentir" a quel moment la voiture se mettra en dérapage. Ca m'a toujours suivi depuis et m'a permis de savoir jusqu'ou je peux aller avec ma voiture avant qu'elle ne dérape. Ca m'a servi depuis a plusieurs reprises car ca m'a aussi appris a reprendre le controle après un dérapage avant de me retrouver dans le décors!






Stephane Deshaies
Estrie, Quebec

Pour conserver la même opinion en politique, il faut souvent changer de parti!

03 décembre 2011 à 14:50:50
Réponse #52

VieuxMora


+1 avec Stéphane, et idéalement à refaire chaque fois que l'on utilise une voiture différente, même si la tendance des voitures actuelles est d'être plutôt neutre et sous-vireuse.
La voiture à vide et à pleine charge (type départ en vacances, charge sur le toit etc.) ne réagit pas forcément pareil qu'à vide. Elle peut par exemple partir plus tard, mais beaucoup plus fort.

Idem pour un fourgon, dont les réactions "poids lourd" sont encore différentes.

03 décembre 2011 à 16:25:53
Réponse #53

Bison


Stephane, Vieux Mora, vous complétez et explicitez admirablement bien ce que j'avais abordé un peu plus haut :

Citation de: Bison reply # 27
Après, j'ai un "truc" qui n'a pas encore été vraiment cité :  faut s'entraîner!
Faut aller aux limites et les dépasser pour voir vraiment ce qui peut se passer.
Pour voir vraiment ce qui est le plus efficace comme réaction.
Aussi pour ne pas être trop pétrifié quand cela arrive accidentellement.

Je ne suis pas joueur, hein ... je connais un grand parking qui est désert à certaines heures, quelques tronçons de route bien dégagés et très peu fréquentés. Alors, parce que je suis "jouette", à chaque occasion, je teste à l'accélération, au freinage, au survirage, au sous virage ...

Citation de: Bison reply#44
La partie "difficile", s'est de s'instruire, de s'entraîner, de découvrir les capacités réelles et les limites de l'équipement ... bref d'apprendre à l'utiliser au mieux.

 :D
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

03 décembre 2011 à 18:12:00
Réponse #54

oliv0808


c'est bien de savoir apprendre à conduire sur sol glissant mais quand est il de la prévention? le bon sens est ce qu'il y a à savoir en premier. penser à mettre ses clignotants, ne pas griller de priorités et éviter les coups de sang si le gars devant roule comme une tortue et doubler comme un taré pour essayer de gagner 5 minutes.... sinon mon truc sur terrain glissant c'est conduire en sous régime comme ça moins de risque d'accélération brute  ;) certes faut surveiller un peu plus son compteur....
"si tu veux des garanties, faut acheter un grille pain" DM

03 décembre 2011 à 19:40:53
Réponse #55

maxou


Petit point aussi il faut choisir convenablement ces pneus hiver et ces chaines car tous ne se valent pas, perso, je regarde toujours sur le site du TCS, ils font chaque année des test des pneus hiver (été aussi) et des chaînes (mais pas tous les ans je crois):

http://www.tcs.ch/main/fr/home/auto_moto/tests/reifen.html

http://www.tcs.ch/etc/medialib/main/rubriken/auto_moto/pdf/zubehoer.Par.0109.File.tmp/3910_02_Test_de_chaines_a_neige2008_fr.pdf

03 décembre 2011 à 21:47:41
Réponse #56

DavidManise


Les pneus d'hiver c'est comme les capotes.  Faut les mettre AVANT de défoncer le cul d'une personne qu'on ne connaît pas ;)

En France, c'est le moment...  ;)  N'attendez pas la première neige.

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

04 décembre 2011 à 00:30:47
Réponse #57

costa


Ca, c'est un message qui a le mérite d'être clair!
Je retiens l'expression, c'est trop bien dit, j'aime trop  ;D.

A+

04 décembre 2011 à 11:35:04
Réponse #58

maxou


J'aime beaucoup l'expression, je réutiliserai (avec le copyright bien évidement)
Un truc encore, les pneus hiver c'est bien, mais lors des montées en station si la maréchaussée impose les équipement spéciaux, même avec vos beau pneus hiver tout neuf... vous resterez dans la vallée, idem avec les "chaussettes" d'aide au démarrage, seul les chaînes seront acceptées...
Il serait dommage de devoir rebrousser chemin à 10km de l'arrivée

04 décembre 2011 à 11:43:02
Réponse #59

azur


J'aime beaucoup l'expression, je réutiliserai (avec le copyright bien évidement)
Un truc encore, les pneus hiver c'est bien, mais lors des montées en station si la maréchaussée impose les équipement spéciaux, même avec vos beau pneus hiver tout neuf... vous resterez dans la vallée, idem avec les "chaussettes" d'aide au démarrage, seul les chaînes seront acceptées...
Il serait dommage de devoir rebrousser chemin à 10km de l'arrivée
Quand on a des pneus neige, les simili-chaine style chaussette n'apportent pas grand chose, donc autant éviter cet investissement qui s'avèrera inutile pour acheter de vraies chaines.
Les chaines modernes ne sont finalement pas si compliquées à installer (pour peu qu'on s'entraine au moins une fois) et peuvent être utiles sur des terrains autres qu'enneigés: les terrains herbeux humides sont souvent très glissants. On peut rester bloqué même si le terrain n'est pas mou et l'usage de chaine permet de s'en sortir facilement.

Conclusion: pour celui qui aime emprunter autre-chose que des routes, les chaines serviront un jour ou l'autre!
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

04 décembre 2011 à 12:22:07
Réponse #60

Draven


Par rapport au post de JeanJacques, y'a différents types de pneus " neige ", en fonction des pays... Clairement sa photo laisse présager de pneus qui sont un chouilla différent des pneus qu'on peux trouver en France  ;D D'ou la différence d'allure surement !

En France on trouve principalement des pneus qui vont aider en cas de froid/pluie/verglas léger/neige légère. Dans les pays nordiques nos pneus neiges les ferait bien rigoler ! Faut voir comment ils roulent en scandinavie, russie, etc... Les parisiens seraient fous !!

J'ai un copain qui roule avec des " Matador ", quand la route est sèche ou humide ça fait un bruit d'enfer, mais quand y'a 40cm de neige en montée il continue de grimper avec sa 206... Y'a des crampons énormes et les emplacements pour mettre les clous !
Mais c'est quasi introuvable en France, et a raison, vu que qu'a part quelques endroits spécifiques ( montagne... ) y'en a pas besoin.

4 bons pneus neige Français ( typiquement les Michelin Alpins sont excellents, mais chère... Je teste également des Nankang sur la voiture de ma femme, on m'en a dit du bien ! ), une paire de chaine dans le coffres ( en sachant s'en servir !!! ), quelques tapis de sol ( les trucs 1er prix laisser dans le coffre en permanence sont nickels ! ) et normalement on passe quasi partout en prenant son temps !


Pour la conduite, si on a l'habitude ça passe, si on a pas l'habitude, on se souvient de la fois ou on a ramené sa femme et sa/son fille/fils de la maternité, et on conduit pareil  ;D ;D


Edit :

Un lien qui permet de comprendre les différences entre les types de pneus " hiver ". Vu que la gamme au niveau mondiale est assez large ...
Ici

Une solution interressante est aussi de diminuer la larger de ses pneumatiques, mais faut voir les dimensions autorisées sur sa voiture avant, vu que sur certains modèles le constructeur n'autorise qu'une seule dimension... En cas d'accident ça peux être considérer comme " non conforme "... Sur la pluie et la neige, une largeur moindre sera un avantage. Y'a qu'a voir la largeur des pneus de voiture de rallye lors des courses enneigées.
Sur ma Fiesta j'ai des 155/70/13, ça coute rien comme pneus, et ça passe partout !
« Modifié: 04 décembre 2011 à 12:33:53 par Draven »
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

04 décembre 2011 à 12:26:20
Réponse #61

oliv0808


Citer
on se souvient de la fois ou on a ramené sa femme et sa/son fille/fils de la maternité, et on conduit pareil

 :doubleup: :lol:  oh put.... oui!! c'est ça en plus!!  ;#
"si tu veux des garanties, faut acheter un grille pain" DM

05 décembre 2011 à 09:51:27
Réponse #62

Lynx


Excellent post, plein de bon sens...on devrait afficher ce genre de conseils de partout et le distribuer avec les réservations d'appart en station, ca éviterait pas mal de problèmes.
De mon coté dés que les températures basculent sous les 10°, hop configuration voiture hiver avec le kit précisé par kibith.
Je pars sur le principe de base que l'équipement en pneu hiver ne me coute pas beaucoup plus cher puisque ils sont montés sur jantes tôles, et que pendant que les hivers tournent, les étés hibernent au chaud sans s'user... en 30 minutes c'est monté démonté rangé, pas plus difficile que ça.

Au sujet du kit, je suggère J'ai en particulier une veste haute visibilité complète bien large qui permet de
 - pas (trop) me salir  (murphy dit "tu chaineras le soir du réveillon")
 - pas (trop) me mouiller (murphy dit "et ce soir la il neigera des pizzas)
 - pas (trop) me faire arroser par les autres (murphy dit "et ce soir là il y aura du monde sur la route")
 - pas (du tout) me faire écraser (murphy dit "et en plus tu sera obligé de chaine en plein sur la route")



Poussière aux pieds vaut mieux que poussière aux fesses. Proverbe Peul

08 décembre 2011 à 20:25:08
Réponse #63

azur


Utiliser le frein-moteur en descente, d'accord, mais quand on a une automatique (donc sans frein moteur), comment fait-on ?
Il est possible de descendre de vitesse manuellement, mais ce n'est pas tres pratique quand on est deja occupe avec son volant et qu'on a ses yeux vers la route. D'autant plus que le "downgrade" manuel, on ne l'utilise quasi jamais en temps normal. Faut-il donc s'y entrainer (comme pour tout le reste) ou y a-t-il une autre solution ?
D'une manière générale, il est plus simple de rétrograder avec une automatique qu'avec une manuelle: on n'a pas à gérer la pédale d'embrayage.
De plus, si le véhicule est doté d'un convertisseur de coupe, le changement se fait tout en douceur.
Enfin, j'ai pu remarquer qu'on a souvent tendance à conduire d'une manière plus souple avec une automatique
Pour avoir conduit des automatiques sur des terrains vraiment difficiles en hiver, je t'assure que c'est presque mieux qu'une manuelle!
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

09 décembre 2011 à 14:04:46
Réponse #64

Stephane


Pour avoir déjà eu des clous sur des propulsions, il faut quand même faire attention, dans des régions ou la neige ne recouvre pas en permanence la chaussée pendant l'hiver (comme c'est le cas dans le sud du Quebec ou les routes sont dégagées dès qu'il neige un peu. Les clous ont tendance a rendre le pneu moins adhérent sur l'asphalte dans les courbes prononcées et offrent aussi, dans les droits, plus de résistance ce qui pollue aussi plus. Sauf sur la glace, les pneus a clous n'ont pas vraiment d'utilité selon moi.
Stephane Deshaies
Estrie, Quebec

Pour conserver la même opinion en politique, il faut souvent changer de parti!

09 décembre 2011 à 22:48:11
Réponse #65

Rosetta


Je retiendrais l'idée des tapis de sol! Je gardais dans le coffre quelques morceaux de toile goudronnée (ça marche bien!), une pelle à neige pliable et un sac poubelle rempli de pouzolane (quand il y a 2m de neige sur les bas côtés on ne voit plus franchement les tas qui y sont déposés avant l'hiver), mais ça finit par tenir de la place tout ça!

Je déconseille fortement le choix d'un pseudo 4x4 pour villeux se garant sur les trottoirs, sur la neige ça ne vaut vraiment rien (ou alors c'est ma conduite qui est pourrie?), j'ai failli me foutre en l'air plusieurs fois avec et j'en ai changé pour une voiture avec un centre de gravité plus bas, sans être trop basse non plus (ici la neige c'est octobre/avril, et souvent 20 à 30 cm d'un coup, sauf cette année...)

Sinon, pour tous ceux qui n'ont pas encore envoyé leur liste à papa Nowel, le stage de conduite sur neige/glace c'est génial, il ne faut pas hésiter si on en a l'occasion, on peut prendre de l'assurance et comprendre in situ comment tout ceci fonctionne, même si il faudra sans doute refaire des essais avec votre propre voiture après (certains l'ont souligné). En effet, peu conduisent ce genre de voiture   ;#

(je rêve d'avoir deux lances flammes collés sous ma caisse et me dégageant le passage - je cherche juste le combustible qui ne tiendrait pas trop de place; je rêve aussi de routes auto-chauffantes mais j'imagine que ce n'est pas bon pour la planète...)

Ah, j'oubliais : attention au dégivrage de la vitre arrière, une fois qu'elle est dégivrée, éteignez-le, sinon ça risque de la faire péter, et quand tu roules et que la vitre pète, je vous garantis que ça fout une frousse bleue, et que ça peut clairement dégénérer en accident.
a bove ante ab asino retro a stulto undique caveto

16 août 2014 à 23:30:09
Réponse #66

Aleksi


Salut à tous !

Souvenir d'un lift en autostop en hiver dans le nord de la Norvège. 2 jours de tempête de neige, non stop... Le conducteur, un chauffeur poids-lourd (là on était dans un vieux pick-up) assurait vraiment à fond, aucune visi, adhérence très moyenne, et il entretenait une conversation parfaitement distrayante et soutenue  :).
Je me souviens qu'à plusieurs reprises lors de perte d'adhérence dans un virage, il orientait les roues dans le sens de la glissade pour les ramener dans la direction qu'on souhaitait suivre (la route donc, de préférence). J'ai vu cette manœuvre être effectuée par plusieurs autres personnes du coin lors de perte d'adhérence sur routes enneigées.

Un autre problème lors de chute de neige fraiche concerne l'accumulation de neige sur les pneux, ce qui réduit encore l'adhérence. Pour cela on s'arrêtait de temps à autres en station service (là bas il faut prévoir, on peut passer quelques heures sur la route sans même voir une maison) et achetait une bouteille d'alcool à brûler, dont il aspergeait les pneux sur lesquels la neige fondait instantanément. Méthode efficace et économe.

J'avais noté dans mon précédent carnet de route d'autres astuces, mais je l'ai malheureusement renvoyé en France.
Je me souviens également qu'il me disait toujours en cas de conduite de véhicules type poids-lourds, à l'arrivée sur une colline, ne jamais se poser la question de mettre les chaînes ou non. C'est un impératif et même si on a la flemme car dehors ca barde sévère, il faut le faire, comme en bateau ou on ne resterait pas toute toile dehors à l'approche d'un gros grain. Le risque de commencer à patiner et à descendre la colline en glissant sans rien contrôler, ou dans le meilleur des cas (encore faut-il avoir ce qu'il faut dans le véhicule pour attendre sans geler) rester bloquer, est trop grand.

Bonne journée à tous !  :)
Quand ma compagne et partenaire d'aventure se décide à publier quelques photos : http://eetiski.tumblr.com/

30 décembre 2014 à 09:53:52
Réponse #67

Hurgoz


Yo,

Un petit UP d'utilité publique. ;)

Il y a encore des gens qui se retrouvent bloqués à la monté des stations, parce qu'ils y vont avec leur b!te et leur couteau, et sont, contre toute attente, mal équipés.  :glare:

Le problème étant que s'ils ne montent pas, les suivants sont aussi bloqués, et, avec un flot de touriste, un embouteillage arrive vite, empêchant les engins de déneigement de passer.  >:(

Du coup, si vous attaquez les routes de stations en ce moment:
  • Soyez équipés (les pneus neige, des habits chauds étant un minimum, pour votre sécurité, mais aussi pour ne pas créer de situations dangereuse pour autruit)
  • Pensez que d'autres ne le sauront pas et bloqueront tout. Une réserve de boisson chaude, des couvertures et autre, de façon à réussir à passer une nuit de m*rde, par des -10, -15°
  • Evitez, si possible, les jours de grosse influence
  • Edit: pensez à refaire le plein de carburant avant d'attaquer les voies d'accès: se retrouver bloqué, par des t° négatives, avec une jauge qui frôle la correctionnelle, c'est d'une part stressant, de deux on prend le risque de ne plus avoir de chauffage et enfin, une jauge presque vide refroidie plus vite et gèle donc plus vite

Stay safe!

Hugo
« Modifié: 30 décembre 2014 à 12:48:15 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

30 décembre 2014 à 12:02:23
Réponse #68

Tompouss


Petit truc que je n'ai pas lu, qui arrive pas mal en ville : ne pas se coller au pare choc de celui devant au feu, surtout dans une grosse montée...

On m'a fait le coup hier, si j'avais été avec ma voiture de tous les jours je pense que j'aurai touché la voiture de derrière en glissant au démarrage  ;D
Sometimes you gotta remember : everyone wasn't raised like you...

30 décembre 2014 à 13:10:23
Réponse #69

musher


Petit truc que je n'ai pas lu, qui arrive pas mal en ville : ne pas se coller au pare choc de celui devant au feu, surtout dans une grosse montée...

On m'a fait le coup hier, si j'avais été avec ma voiture de tous les jours je pense que j'aurai touché la voiture de derrière en glissant au démarrage  ;D

C'est encore plus drôle quand c'est un camion et que tu le voies descendre au lieu de monter.

15 janvier 2017 à 23:24:19
Réponse #70

Hurgoz


Un petit UP....juste comme ça.... ;)

Edit:

J'en profite pour rajouter ce lien vers le site des alertes météo: http://vigilance.meteofrance.com

Car, même si on en entend rarement parlé car les différents services d'urgence se mobilisent rapidement et que les problèmes sont circoncis à une nuit en CHU, il n'en reste pas moi utile de regarder la situation des coins où l'on se rend....surtout quand c'est à plusieurs centaine de bornes de chez soir (par exemple, pour les vacances), et qu'on a pas forcément la situation de visu.

(par exemple, l'an dernier, pas très loin de chez moi, sur une route qui monte en station, un jour d'arrivée des touristes, des bagnoles se sont mises en travers faute de pneu neige. Ca a créé un gros embouteillage empêchant les engins de déneigement de passer et un certain nombre de familles se sont retrouvées à passer la nuit dans un gymnase....c'est pas la mort, mais si on peu s'en passer, c'est mieux ;) )

Tcho

Hugo
« Modifié: 15 janvier 2017 à 23:29:48 par Hurgoz »
"Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression." DUDH

16 janvier 2017 à 12:01:53
Réponse #71

Kilbith


Un petit up.


Les pneus neige c'est bien quand on habite dans une zone constamment froide et/ou quand on a les moyens d'avoir deux train de pneus et de les stocker (en appart : pas terrible).

Une solution qui peut être intéressante pour les voitures qui roulent en plaine chaude avec des passages en montagne enneigées rares. Par exemple :  "J'habite à Nice et je monte parfois à Isola 2000". Dans ce cas on peut avoir couramment 15°C en janvier en plaine et les pneus hiver seront médiocres.


Une solution envisageable à cette situation : Ce sont les pneus "4 saisons".

OK, OK : ils sont moins performants sur la neige que des pneus neiges de qualité comme les "Continental winter"" et moins performant sur le "sec" que des "Michelin Pilot sport"....Mais, AMHA, c'est un compromis acceptable si on équipe sa seconde voiture (peu puissante) de QUATRE pneus de ce type (+chaines dont on sait se servir).

Les pneus "Goodyear Vector 4 seasons" ont longtemps été la référence, il semble que depuis quelque temps Michelin propose aussi un compromis sympa  avec le "Cross Climate". Dans ce dernier cas c'est un pneu "été" avec des capacités "hiver" acceptables.

On peut consulter cette page avec les tests de chez TCS :  https://www.tcs.ch/fr/tests-conseils/pneus/pneus-toutes-saisons.php

On parle d'un compromis. Il est préférable d'avoir deux trains complets Hiver/eté de qualité et de changer les peneus selon les conditions réelles rencontrées.

Mais pour les conditions décrites, c'est pas mal. Et toujours mieux que rien, que deux pneus hiver, que des pneus no marks ou qui ont trainés 10 ans dans le garage.

Sachant que la *onnerie sera de toute façon le premier facteur d'accident.  ;)
« Modifié: 16 janvier 2017 à 12:24:54 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

16 janvier 2017 à 12:59:46
Réponse #72

raphael


Je confirme pour les cross climate , c'est ce que j'ai désormais sur le berlingo : moins bruyant que les alpins et plus polyvalent. Pour la tenue en conditions hiver, j'en saurais plus à la fin de semaine  ;#
Se connaitre et s'accepter


16 janvier 2017 à 13:09:33
Réponse #73

Kilbith


Je confirme pour les cross climate , c'est ce que j'ai désormais sur le berlingo : moins bruyant que les alpins et plus polyvalent. Pour la tenue en conditions hiver, j'en saurais plus à la fin de semaine  ;#

Je crois que c'est désormais monté sur certains SUV.

De toute façon cette semaine c'est annoncé très froid en montagne ET en plaine, donc des "pneus hiver" feraient le taf de façon optimale. Ce qui est rarement le cas dans le Sud Ouest.

C'est plus souvent : +15°C à l'ombre en plaine sur 100km d'autoroute et neige et froid seulement en altitude les 20 derniers kilomètres.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

19 janvier 2017 à 23:08:15
Réponse #74

François


Depuis un peu plus de deux ans - deux étés et presque trois hivers - j'ai quatre pneus "4 saisons" sur ma voiture (des Goodyear Vector 4 Seasons).
L'impression générale :
- en été l'adhérence est un peu moins bonne que des pneus "normaux", disons équivalent à des pneus été milieu de gamme ; incontestablement meilleure que des pneus hiver
- sur mouillé et sur sol froid, c'est un peu meilleur que des pneus été
- sur neige ou glace, c'est presque aussi bon que des pneus hiver; c'est rare de percevoir la différence
- j'ai pas l'impression que cela s'use beaucoup plus vite que des pneus été ( ... à confirmer)

Ce que j'apprécie, c'est le comportement assez constant : on ne peut pas attaquer comme un fou sur sol sec, mais on n'est pas en perdition dès que la neige fait son apparition.

EDIT, l'essai de l'Argus est plus proche de mon ressenti que les tests de TCS :
Test pneus toutes saisons (décembre 2015)
Le type de véhicule et le style de conduite influent certainement aussi sur le ressenti. En ce qui me concerne, c'est véhicule lourd et haut sur pattes (fourgon VW, 2.1 t, 140 ch) et conduite plutôt cool, principalement sur départementales et routes de montagne.
« Modifié: 21 janvier 2017 à 22:45:29 par François »
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité