Nos Partenaires

Auteur Sujet: Quand l'esprit guérit le corps... (Arte vidéo)  (Lu 4908 fois)

25 novembre 2011 à 09:28:34
Lu 4908 fois

run974


Quand l'esprit guérit le corps...

À chaque blessure légère, une petite coupure par exemple, nous constatons la capacité d'auto-guérison de notre corps. Mais cette aptitude se manifeste-t-elle dans des cas plus sérieux ? La médecine occidentale actuelle, axée sur la haute technologie et les traitements chimiques, semble faire peu de cas des solutions aussi simples et naturelles qu'un dialogue avec le patient. Certains praticiens, persuadés de l'importance et de l'efficacité de la collaboration avec le "médecin intérieur" présent en chacun de nous, développent des méthodes d'accompagnement originales. Quelles que soient leurs différences théoriques ou pratiques, ces approches encouragent le patient à explorer sa propre voie de guérison.

(Allemagne, 2011, 52mn) ZDF


http://videos.arte.tv/fr/videos/quand_l_esprit_guerit_le_corps-4267406.html

http://www.arte.tv/fr/4267100.html

« Modifié: 26 novembre 2011 à 22:22:21 par run974 »

25 novembre 2011 à 09:54:28
Réponse #1

Mani


Salut,

On se rend compte petit a petit dans nos contrées occidentales que notre esprit et notre corps ont des facultés qu'on a oublier depuis bien longtemps ou qu'on a jamais explorer. Beaucoup de nouvelles voix sont a explorées : P.N.L. ( Programmation neuro-linguistique ), hypnose, thérapies brêves,etc...) Ces méthodes prennent de plus en plus d'ampleur et ont des résultats plus que satisfaisant sur beaucoup de problemes que notre corps et notre esprit peuvent rencontrés.

Si vous êtes interresser par tout ca je peux avoir pas mal d'informations ( ma soeur pratique la pnl et l'hypnose en tant que professionnel) :)

Mani

26 novembre 2011 à 01:12:03
Réponse #2

Rosetta


Je suis assez gênée par la PNL moi.... le côté "programmation" qui vaut pour les robots mais pas pour les humains à mon sens. Je ne vois pas très bien au nom de quoi il faudrait tendre vers un modèle de ce qu'est une "bonne communication" je trouve ça artificiel, factice. On manipule son identité, on manipule les autres, on peut se perdre...

la PNL ne peut en aucun cas être considérée comme une science, elle a d'ailleurs été officiellement épinglée dans un rapport contre les sectes http://www.prevensectes.com/pnl1.htm.

L'absence de preuves est un fait. Beaucoup de postulats sont présentés comme des faits reconnus par la communauté scientifique, ce qui est loin d'être le cas. Il n'y a qu'à choisir, à titre d'exemple, "la théorie des deux cerveaux". Ce paradigme a séduit depuis très longtemps l'entreprise et, en particulier, le management (La simplicité attire, la complexité fait fuir ! !). Or comme l'ont démontré certains chercheurs, cette hypothèse n'a jamais été validée et comme le soulignait d'ailleurs le neurologue H. Heacan la systématisation de cette théorie reste spéculative (in La recherche en neurobiologie, 1988, J.M Abgrall, "les charlatans de la santé", 1998, etc.). L'affirmation péremptoire et la répétition de ce type de message constituent des stratégies destinées à convaincre ses interlocuteurs et à faire oublier l'absence de fondements scientifiques.

Enfin bref,  je suis assez sceptique sur tous ces trucs... Il y a peut-être un effet placebo (le placebo est un bon médoc, tout le monde le sait), mais à mon sens il y a beaucoup trop de risques de dérives et trop de désinformation.

Stimuler son médecin intérieur chez moi ça s'appelle "garder le moral" : je vois bien ce qui se passe dans la rééducation de mes patients, surtout les adultes en post AVC. Ceux qui sombrent dans la dépression n'avancent pas, ceux qui ont la pêche et ne se découragent pas avancent vite (peut-être les "hormones du bonheur" jouent-elles un rôle dans la plasticité cérébrale...?).
a bove ante ab asino retro a stulto undique caveto

26 novembre 2011 à 07:23:11
Réponse #3

Mani


Salut,

En fait je ne sais pas trop ce que le mot " programmation" fait la... En fait la pnl utilise plutôt des pistes de réflexions et des cheminements qui ont été observés et qui sont commun a beaucoup de personnes. Le thérapeute ne sert pas de son cerveau a lui mais de celui du patient en fait il le guide car ils ont appris le fonctionnement du cerveau. C est le patient qui fait le gros du job en fait.
Perso je n y croyais pas non plus mais j ai vu de résultats impressionnants!!! Et de plus en plus de professionnels de la santé se tourne vers ces nouvelles méthodes. Ma sœur a était contacter par d'autres thérapeutes plus classique ( psychologue, psychiatres, etc...), par des chirurgiens, des dentistes et par médecin qui traite le cancer ( pour aider et accompagner les patients). Certe je comprend la réticences de certaines personnes on va vers l'inconnu vers des choses que nous ne maitrisons pas vers des choses que la science n explique pas, quoique...
Nous savons, par exemple, que nous n utilisons qu' une petite partie de notre cerveau, est ce que les parties qu'on utilise pas  n auraient pas " le pouvoir de guérir"?? De nous " transcender"???

Mani


26 novembre 2011 à 09:38:40
Réponse #4

bigsoul


pour commencer une petite rectification : nous utilisons bien plus de 10 pour cent de notre cerveau , c'est une légende ces 10 pour cent ...       
D'ailleurs il faut faire la différence entre volume de neurone utilisées et capacité de ces même neurones , alors même si nous savons a peu près quel quantité de neurone nous utilisons nous ne pouvons pas connaître du tout ce dont le cerveau serait capable en utilisant 100 pour cent de ses capacités .
cependant je ne nie pas que le corps est capable de chose extraordinaire , malheureusement rarement prouvable aujourd'hui .
je pense notamment aux magnétiseurs , leurs talents de guérisseurs ne sont pas du tout reconnues , et pourtant , quand il s'agit de guérir des maladies pas trop grave , certains y arrivent a la perfection .
Je pense aussi aux miraculés de lourdes ... certains y voient la main divine , d'autre un effet placebo ...
Dans les deux cas , c'est extraordinaire , qui peut le nier ?
Si les recherches tâtonnent a ce point dans ces domaines , c'est parce que les industries pharmaceutiques qui financent la recherche de médicament d'habitude ne mettent pas un kopeck dans cet autre domaine de recherche .
Développer ces médecines reviendrait a vendre moins de médocs , donc le choix est vite fait ...

26 novembre 2011 à 11:07:40
Réponse #5

Leif


par contre l'article

la PNL ne peut en aucun cas être considérée comme une science, elle a d'ailleurs été officiellement épinglée dans un rapport contre les sectes http://www.prevensectes.com/pnl1.htm.

http://www.prevensectes.com/home.htm

comme tu peux le voir le site n'a rien d'officiel et la pnl n'a pas ete épinglée dans un rapport officiel.

ça c'est officiel

http://www.miviludes.gouv.fr/-Composition-?iddiv=2


il y a aussi ça mais j'ai un peu plus de reserve

http://www.info-sectes.org/index.htm

et impossible de retrouver le site mais il y a un site officiel avec le nom des sectes qui sont interdites en france , pourquoi etc..







26 novembre 2011 à 11:40:45
Réponse #6

sharky




La PNL est un outil et comme chaque outil il peut être mal utilisé à des fins  notamment de manipulation dans les mouvances de pseudo développement personnel.

En gros, si tu fais ta formation de maître praticien dans une structure de formation il y a peu de risque. Si on te propose de la faire (comme çà m'est arrivé) de la faire dans la salle de restaurant d'un hôtel Low cost: Fuir, il y a baleine sous gravillons ;D
''what you learn in the afternoon must work for you that evening in the parking lot" Kelly Mc Cann

"despite what your mamma told you, violence does solve problems." Ryan Job

26 novembre 2011 à 13:15:47
Réponse #7

Mani


Salut,

Comme la physique quantique, comme la théorie de la relativité en leur temps, ces disciplines ont été démenties, crucifiées et ramenées a l'état de pure invention de l'esprit et de pratiques plus que douteuses et pourtant aujourd'hui on ne jure que par ca ( scientifiquement...). La science a ces limites ( qui evolues au fil des années ), Einstein est passé pour un dingue en son temps, et maintenant c'est un " saint homme".
On a peur de ce qu'on ne connait pas, de ce qui n'a apparement pas d'explication rationnelle mais ce n'est pas pour ca que cela ne fonctionne pas. Entre nous j'ai moins peur de la " secte" des pratiquants de PNL que de certaines idéologies religieuses par exemple qui sont pourtant bien plus rependues. Les premiers hommes qui ont vu du feu en ont eu peur certainement mais c'est pas pour ca qu'on ne l'utilise pas.
Ce n'est pas la premiere pratique qu'on dénigre, pour exemple l'homéopathie pour ne citer que ca. Maintenant on se rend compte que la sur consommation de médicaments, d'antibiotiques etc... n'est pas si bonne que ca pour la santé pourtant quand on a découvert la péniciline on avait découvert un remède miracle qu'on distribuait a tour de bras et pourtant moi j'ai eu une très mauvaise experience avec les antibiotiques... C'est comme tout ne pas en abuser, se preter a ce genre de thérapie avec des personnes bien formées ( master en pnl, maitre praticien en hypnose).

Pour en revenir au fait qu'on n'a pas prouver que le corps est capable d'une auto medication ou d'une auto guérison il suffit de lire les etudes qui ont été faites sur l'effet placebo, c'est surprenant. Le cerveau est la partie du corps la moins comprise et pourtant la plus etudiée de nos jours, on ne sais pas ou ca nous mènera, si on trouvera finalement que le cerveau n'as pas autant de pouvoir que certains le pensent, ou alors au contraire on se rendra compte d'un pouvoir extraordinaire.

Je comprend très bien qu'on puisse avoir des doutes sur ces pratique vu que j'étais plus que sceptique avant de découvrir tout ca et de m'y intérresser. Pour ma part je crois qu'on a encore beaucoup de chose a découvrir sur nous, sur notre cerveau et je ne prend pas trop garde a ce que les scientifiques peuvent y trouver de dérangeant, ou d'absurde, l'histoire est pleine d'exemple ou la science s'est fourvoyer malheureusement.

Il faut aussi grader a l'esprit que nos ancêtres ont tous utiliser toutes sortes de " médecines " bien avant que les sciences n'apparaissent, dans toutes les cultures on retrouve des " shaman " ( même sur le forum c'est pour dire  :) ), des "sorciers" et autres " charlatans" comme on les appelle aujourd'hui, je pense que ce n'est pas pour rien. Je pense que la science nous a éloigner progressivement de toutes c'est médecines naturelles mais peut etre serait il bon de retourner vers ca. Je ne suis sur de rien, bien entendu, mais j'ai la foi, j'ai envie de croire qu'un jour on vivra mieux sans prendre tout ces produits chimiques a souhaits pour guerir un simple rhume ou tout autres maladies qu'on pourrait soigner en passant par des médecines plus naturelles et moins " dangereuses " pour nos organismes.

Mani


26 novembre 2011 à 14:25:10
Réponse #8

Mani


Je ne sais pas si mes propos rentrent dans le cadre de ton post run974 si ce n est pas le cas je m'en excuse je ne voulais pas poluer ton fil de discussion.

Mani

10 décembre 2011 à 01:32:09
Réponse #9

Rosetta


par contre l'article

la PNL ne peut en aucun cas être considérée comme une science, elle a d'ailleurs été officiellement épinglée dans un rapport contre les sectes http://www.prevensectes.com/pnl1.htm.

http://www.prevensectes.com/home.htm

comme tu peux le voir le site n'a rien d'officiel et la pnl n'a pas ete épinglée dans un rapport officiel.

ça c'est officiel

http://www.miviludes.gouv.fr/-Composition-?iddiv=2


il y a aussi ça mais j'ai un peu plus de reserve

http://www.info-sectes.org/index.htm

et impossible de retrouver le site mais il y a un site officiel avec le nom des sectes qui sont interdites en france , pourquoi etc..


oui pardon, en fait c'est dans le rapport de 2001 de miviludes (avant ça avait un autre nom) me suis un peu embrouillé les pinceaux pour le coup. Après recherches il semblerait que dans les derniers rapports la PNL ne soit plus signalée dans les pratiques à risque de dérives sectaires. Maintenant oui, comme pour toute pratique non codifiée et strictement réglementée il peut toujours y avoir des praticiens douteux.
Désolée pour la pollution du fil par polémique  :-\
a bove ante ab asino retro a stulto undique caveto

10 décembre 2011 à 08:29:44
Réponse #10

StormX


Stimuler son médecin intérieur chez moi ça s'appelle "garder le moral" : je vois bien ce qui se passe dans la rééducation de mes patients, surtout les adultes en post AVC. Ceux qui sombrent dans la dépression n'avancent pas, ceux qui ont la pêche et ne se découragent pas avancent vite (peut-être les "hormones du bonheur" jouent-elles un rôle dans la plasticité cérébrale...?).

Pas plus tard qu'hier, un psy SPV nous faisait un cour sur la prise en charge psycho-social d'une victime. Les pompiers étant les 1er ou 2e maillon de la chaîne de secourisme leurs actes et paroles seront ancrés très profondément dans le cerveau de la personne (même si elle est inconsciente) et cela aura d'importantes conséquences dans la guérison de la victime.
Les statistique montre qu'une bonne prise en charge, un "nursing", aboutit dans la grande majorité des cas à un rétablissement rapide et avec moins de séquelles psychologiques. Et à l'inverse, cela peut aboutir à la mort du patient n'ayant plus la volonté de survivre.

Un exemple : une personne inconsciente. Des secouristes "auraient" dit en parlant de la victime "y'a rien à faire, celle là, elle est foutue". Même inconsciente la victime avait tout enregistrée et à son réveil elle se refusait d'aller mieux. Au final, un patient qui aurait du passer seulement quelques semaines à l’hôpital y a passé des mois en plus d'un suivi psychologique.

Tout ça pour dire que le subconscient a un pouvoir certain sur les capacités de guérison. Ce n'est pas pour rien si on a l'habitude de dire d'un comateux "maintenant, tout dépend de lui".

je pense notamment aux magnétiseurs , leurs talents de guérisseurs ne sont pas du tout reconnues , et pourtant , quand il s'agit de guérir des maladies pas trop grave , certains y arrivent a la perfection .

J'étais forcément dubitatif face à cette médecine avant que j'en sois le témoin direct. Un proche se chope un zona, une m*rde qu'il faut prendre dans les premiers jours pour soigner avec la médecine classique. Sauf qu'elle a attendu 2 semaines pour consulter. Le médecin était impuissant et nous a orienté sur un magnétiseur comme dernier recours. En une séance, la douleur insupportable avait laissé place à des picotements, en deux, tout avait disparu !


Alors effectivement, rien n'est prouvé scientifiquement, mais les faits sont là.

Développer ces médecines reviendrait a vendre moins de médocs , donc le choix est vite fait ...

Et comme bigsoul, j'aurais à l'heure d'aujourd'hui tendance à ne plus faire confiance aux labos pharmaceutiques qui ont maintenant comme objectif de faire des bénéfices avant de soigner et d'améliorer la santé des habitants de notre planète...mais là on rentre dans le HS.  :closedeyes:
"La beauté de la Vie dépend de ton regard."
Keny Arkana

10 décembre 2011 à 09:24:50
Réponse #11

yodadim


Les méandres de l'esprit ....

Pour ma part je suis persuadé du pouvoir fantastique de l'effet placebo mais avant de developper je voudrais apporter une précision sur ce qu'a vu StormX
Une crise de zona dure environ 15j , la medecine traditionnelle ne sait pas soigner autre chose que les symptomes ( prise en charge de la douleur, c'est un virus ) , c'est un grand classique de la medecine parallele que d'arriver après la "bataille" pour regler un souci qui devait de toute façon s'arreter de lui meme ;)

J'avais lu une étude super interessante au sujet du placebo , un patient atteint d'une tumeur au cerveau a été opéré , tout le processus a été respecté jusqu'a la trepanation , puis les chirurgiens ont refermé sans rien faire . dans la semaine qui a suivi , la tumeur s'est résorbée de 17 % !!
dans beaucoup d'etudes en double aveugle ( ni le patient , ni le praticien ne savent s'ils ont le médoc ou le placebo ) pour des nouvelles molécules , les patients qui ont le placebo voient quand meme leur etat s'améliorer un peu .
Ma femme dentiste a aussi souvent constaté l'effet inverse : " chez moi l'anesthésie ça marche pas " ... Ben oui , il en faudra plus pour arriver au meme resultat ! l'effet nocebo ;)

mon opinion etait très arretée sur les "medecines parallèles" , elle l'est beaucoup moins maintenant car la prise en charge de l'humain , de la personne, est primordiale pour l'issue des soins , or notre système médical actuel est saturé et la première chose qui passe a la trappe dans les hopitaux par manque de temps est l'humain
Donc aucune thérapie ne peut nuire , surtout si on y croit ! :doubleup:




10 décembre 2011 à 10:30:58
Réponse #12

Bison


Citer
Donc aucune thérapie ne peut nuire , surtout si on y croit !  :doubleup:


Dangereusement faux ...

Il y a une dizaine d'années, il y a eu des morts suite à une "thérapie" par les plantes.
La médecine officielle n'est pas en reste, avec ces médicaments que l'on finit par retirer du marché.
Et que dire des "rayons" que l'on administrait aux enfants il y a 60 ans pour stimuler leur santé et leur croissance! >:(

Soigner les gens, c'est quelque chose de sérieux.
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

10 décembre 2011 à 10:49:15
Réponse #13

Mani


Effectivement beaucoup de dérives et de " grand n'importe quoi la dedans " il faut faire attention ou on met les pieds même si je suis partisans de ces nouvelles thérapies je ne peux que préconiser une extreme prudence quand au choix de la thérapie et du thérapeute...

Un exemple malheureux sur cette video ( reportage TF1 ) qui parle d'une dame atteinte d'un cancer et qui est tombée sur le mauvais therapeute... elle en est morte...

les dérives mortelles des "médecines douces"

Mani

10 décembre 2011 à 13:20:30
Réponse #14

Humain


Je crois qu'il ne faut pas oublier que le postulat des sciences, au départ, c'est bien que l'on ne connait pas tout, sinon, elles n'auraient plus lieu d'être. Alors, que l'on ai pas de preuves aujourd'hui ne veut ni dire que nous avons les moyens d'en obtenir, ni que cela ne marche pas...enfin, ce n'est que mon avis.  :doubleup:

Salut  :)

Je crois qu'il y a une confusion entre l'absence de connaissance des mécanismes qui amènent la guérison, et l'absence de guérison par rapport à un placébo correctement administré. La science avance en constatant un phénomène à l'aide de preuves solides, puis elle essaye de le comprendre.

Ne pas avoir de preuves qu'une médecine parallèle (ou même un remède allopathique d'ailleurs!) fonctionne, ne signifie pas qu'elle fonctionne. Par contre avoir la preuve qu'elle ne fonctionne pas signifie... qu'elle ne fonctionne pas, ou tout au moins qu'elle ne fonctionne éventuellement que grâce à l'aspect humain de l'intervention si elle ne fait pas mieux qu'un placebo.
« Modifié: 10 décembre 2011 à 15:32:14 par Humain »

10 décembre 2011 à 13:25:02
Réponse #15

Humain


Perso je n y croyais pas non plus mais j ai vu de résultats impressionnants!!! Et de plus en plus de professionnels de la santé se tourne vers ces nouvelles méthodes. Ma sœur a était contacter par d'autres thérapeutes plus classique ( psychologue, psychiatres, etc...), par des chirurgiens, des dentistes et par médecin qui traite le cancer ( pour aider et accompagner les patients). Certe je comprend la réticences de certaines personnes on va vers l'inconnu vers des choses que nous ne maitrisons pas vers des choses que la science n explique pas, quoique...

Sorti de son domaine d'expertise, un spécialiste n'a pas plus de poids que Monsieur et Madame tut le monde. Qu'ils l'utilisent n'est en aucun cas une "preuve" que cela fonctionne mieux qu'un placebo correctement administré.
Et comme je l'ai écrit plus haut, il ne s'agit pas dans 95 pour cent des cas de réticences dues a ce qu'on n'ait pas d'explication rationnelles, mais bien en l'absence d'efficacité qui elle est prouvée de manière objective.

10 décembre 2011 à 15:25:52
Réponse #16

Humain


Comme la physique quantique, comme la théorie de la relativité en leur temps, ces disciplines ont été démenties, crucifiées et ramenées a l'état de pure invention de l'esprit et de pratiques plus que douteuses et pourtant aujourd'hui on ne jure que par ca ( scientifiquement...). La science a ces limites ( qui evolues au fil des années ), Einstein est passé pour un dingue en son temps, et maintenant c'est un " saint homme".
Sauf que la physique quantique est une appellation générique qui regroupe beaucoup de théories, dont la théorie de la relativité d'ailleurs. Elles sont étayées par de nombreuses études qui tendent à montrer qu'elles sont vraies mais il reste un doute car justement dans ce cas là les preuves n'ont jamais été apportées (elles ne le peuvent étant donnée nos possibilités technologiques actuelles). C'est pour cela (entres autres raisons beaucoup moins glorieuses) qu'elles ont été tant décriées à leurs origines.
La science à ses limites, oui, mais cela n'empêche pas de considérer avec suspicion toute théorie qui semble contredite par les faits établis objectivement, qu'il s'agisse de "sciences officielles" ou non.

On a peur de ce qu'on ne connait pas, de ce qui n'a apparement pas d'explication rationnelle mais ce n'est pas pour ca que cela ne fonctionne pas.
Absolument!

Citer
Ce n'est pas la premiere pratique qu'on dénigre, pour exemple l'homéopathie pour ne citer que ca. Maintenant on se rend compte que la sur consommation de médicaments, d'antibiotiques etc... n'est pas si bonne que ca pour la santé pourtant quand on a découvert la péniciline on avait découvert un remède miracle qu'on distribuait a tour de bras et pourtant moi j'ai eu une très mauvaise experience avec les antibiotiques... C'est comme tout ne pas en abuser, se preter a ce genre de thérapie avec des personnes bien formées ( master en pnl, maitre praticien en hypnose).
L’hémopathie ne fait pas mieux qu'un placébo. Ce qui à mon sens est suffisant pour justifier de son utilisation pour les pathologies non lourdes.
La médecine allopathique n'est pas dénuée de non-sens et de médicaments circulants sans preuves suffisantes de leur efficacité, voire même plus dangereux  qu'efficace, car mal évalués en raison de pression exercées par certains lobbying. Ne pas gober tout cru ce que l'allopathie propose suppose t-il de laisser le bons sens au vestiaire en refusant de se pencher sur l'efficacité et l'innocuité des autres médecines? Une personne bien formée à une thérapie qui n'a aucune efficacité sera autant efficace que n'importe qu'elle personne sachant manipuler l'effet placebo.
Ensuite la pénicilline était le remède miracle. Son efficacité a été démontrée par A + B et c'est justement à cause de cette incroyable efficacité qu'elle a été trop utilisée, créant les résistance que l'on connait aujourd'hui.

Citer
Pour en revenir au fait qu'on n'a pas prouver que le corps est capable d'une auto medication ou d'une auto guérison il suffit de lire les etudes qui ont été faites sur l'effet placebo, c'est surprenant. Le cerveau est la partie du corps la moins comprise et pourtant la plus etudiée de nos jours, on ne sais pas ou ca nous mènera, si on trouvera finalement que le cerveau n'as pas autant de pouvoir que certains le pensent, ou alors au contraire on se rendra compte d'un pouvoir extraordinaire.
Le corps est capable d’auto-guérison sinon il n'y aurait aucune vie possible! Jusque où cela peut aller? Sans doute très loin, mais pas jusque guérir un cancer en phase terminale.

Citer
Il faut aussi grader a l'esprit que nos ancêtres ont tous utiliser toutes sortes de " médecines " bien avant que les sciences n'apparaissent, dans toutes les cultures on retrouve des " shaman " ( même sur le forum c'est pour dire  :) ), des "sorciers" et autres " charlatans" comme on les appelle aujourd'hui, je pense que ce n'est pas pour rien. Je pense que la science nous a éloigner progressivement de toutes c'est médecines naturelles mais peut etre serait il bon de retourner vers ca.

Le savoir des anciens étaient empiriques et aujourd'hui on se rend compte que certaines de ces vieilles médecines voyaient justes. Seulement pour une médication qui marchaient réellement combien envoyaient les gens plus rapidement au cimetière?

Citer
Je ne suis sur de rien, bien entendu, mais j'ai la foi, j'ai envie de croire qu'un jour on vivra mieux sans prendre tout ces produits chimiques a souhaits pour guerir un simple rhume ou tout autres maladies qu'on pourrait soigner en passant par des médecines plus naturelles et moins " dangereuses " pour nos organismes.
Moins dangereuse? Oui et non... les médicaments modernes avec toute leur chimie peuvent être dangereux oui. Est-ce qu'un remède naturel dont on ne peut être sûr de la composition, des doses de produits actifs qu'il contient et de tous les autres produits chimiques qui le composent naturellement ou non, l'est forcément moins. Je ne le crois pas.

Peut-être que la bonne voie est dans le juste milieu. Garder ce qui a fait réellement la preuve de son efficacité, rester curieux mais très prudent avec tout nouveau remède quel que soit sont origine? Et finalement compter sur une vie saine pour avoir besoin le moins possible de médicaments...

10 décembre 2011 à 18:14:05
Réponse #17

Mani


Salut,
+1 pour tout ton post en fait et surtout pour ta dernière phrase.
Citer
Peut-être que la bonne voie est dans le juste milieu. Garder ce qui a fait réellement la preuve de son efficacité, rester curieux mais très prudent avec tout nouveau remède quel que soit sont origine? Et finalement compter sur une vie saine pour avoir besoin le moins possible de médicaments...
:up:

Je suis peut être un poil plus optimiste que toi sur ces pratiques et un poil trop peut être!! Mais cela vient surement de l'expérience que j'en ai faite et de mon entourage. Mais je suis entierement en accord avec le fait qu'il faut garder un regard objectif et critique sur tout ca, tout en ne rejetant pas d'entrée toutes nouvelles idées.

Citer
Le savoir des anciens étaient empiriques et aujourd'hui on se rend compte que certaines de ces vieilles médecines voyaient justes. Seulement pour une médication qui marchaient réellement combien envoyaient les gens plus rapidement au cimetière?
Comme la médecine traditionnelle a ses heures...

Citer
Le corps est capable d’auto-guérison sinon il n'y aurait aucune vie possible! Jusque où cela peut aller? Sans doute très loin, mais pas jusque guérir un cancer en phase terminale.
Tout a fait d'accord, comme sur la vidéo poster plus haut, trop de gens sont "morts " d'avoir cru, par manque d'informations et de preuves ou par naiveté ( cela n'en fait pas moins des victimes, les responsables sont bel et bien ces ....... je préfère ne pas m'exprimer sur leurs cas ). Ces pratiques restent de l'ordre de l'accompagnement et du réconfort auprès des patients atteints de maladies graves et/ou mortelles.

Je pense qu' il faut a l'heure d'aujourd'hui faire le liens entre notre cerveau, notre corps, les symptômes et les causes, que c'est un tout indivisible et que cela nous ouvre d'autres perspectives en matière de médecine et de guérisons et surtout en gardant a l'esprit que toute pratique a des limites qu'on peut repousser ou pas et des domaines d'actions et d'efficacité différents et parfois complémentaires.



Mani, optimiste convaincu mais j'essais de rester objectif  :)

10 décembre 2011 à 18:43:44
Réponse #18

lelo


Connaissez-vous un moyen pour voir cette émission aujourd'hui ?  :)
"Croyez ceux qui cherchent la vérité, doutez de ceux qui la trouvent." Gide

10 décembre 2011 à 18:58:25
Réponse #19

lelo


"Croyez ceux qui cherchent la vérité, doutez de ceux qui la trouvent." Gide

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité