Nos Partenaires

Auteur Sujet: Signalisation à un hélico  (Lu 6277 fois)

14 novembre 2011 à 17:07:27
Lu 6277 fois

DavidManise


Salut ! :)

Le weekend dernier en stage, on avait un pilote d'hélico qui fait dans la recherche de personnes / SAR.  Super sympa, il nous a fait un petit complément sur le module signalisation (et moi j'ai pris des notes pour améliorer le module ;#).  Quelques infos clés qu'il nous a lâché, de son point de vue du haut des airs, et que je pense qu'ils serait bon de souligner...

1) le plus dur c'est de savoir quelle est la taille du truc qu'ils cherchent par rapport au reste...  De loin, c'est pas évident de se rendre compte de la taille des choses, et du coup un rocher ou un arbre peuvent avoir l'air d'être petits ou gros, et du coup pas évident de trouver un machin de 1m75 de haut dans tout ça sans avoir une idée de l'échelle.  Donc plus on amplifie les mouvements, plus on a de chance d'être repérés : agiter un truc voyant au bout d'une perche peut bien fonctionner par exemple.

2) le feu est votre ami : de jour en forêt, on voit TRES bien la fumée d'en haut et on peut localiser la source facilement.  De nuit, avec les appareils de vision nocturne qui fonctionnent en IR, un feu ça brille très fort et très loin...  en plus ça tient chaud, et accessoirement ça donne une idée au pilote du sens du vent...

3) les lampes blanches, avec les jumelles IR, ne sont pas très visibles.  Par contre les lampes avec filtre rouge, et les strobes rouges, sont très bien visibles pour eux.

4) pour ce qui est du téléphone : le 112 est relayé par les réseaux militaires, et donc même si on a aucun réseau, il faut tenter le 112.  En revanche, il faut le mentionner au médecin régulateur, parce que dans ce cas ils ne pourront pas vous rappeler en cas de besoin...

5) pour aider l'hélico à se poser, une fois que vous voyez qu'il vous a repéré, se poser dans un endroit bien dégagé, dos au vent, et les deux bras en l'air, à proximité du blessé ou des gens à secourir.  Ils se poseront peut-être ailleurs, mais c'est important pour eux de savoir où est le blessé pour s'organiser.  Très important : éloigner tout le monde de la zone.  Au moins 30m, parce que les nouveaux hélicos, ça souffle FORT et on peut vite se prendre des débris ou carrément tomber.  Donc LOIN...  

6) ils ont des haut-parleurs maintenant, ils peuvent communiquer avec vous du haut des airs...  pratique ;)

Voili ;)

Merci à lui :)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

14 novembre 2011 à 17:24:42
Réponse #1

Nathan-Brithless


petit truc qui va bien pour baliser un héli-strip de nuit:
les sticks cyalume(cool-light), une fois allumés, peuvent s'ouvrir d'un coup de lame.Le "jus" répandus au sol conviend parfaitement pour se signaler, ou écrire un SOS, ou un grand "H"

pour les miloufs, ça fonctionne aussi avrec les sticks IR, si le pilote à les googles qui vont bien!
L'eau se referme derriere le poisson qui avance

14 novembre 2011 à 18:03:39
Réponse #2

katanga


petit truc qui va bien pour baliser un héli-strip de nuit:
les sticks cyalume(cool-light), une fois allumés, peuvent s'ouvrir d'un coup de lame.Le "jus" répandus au sol conviend parfaitement pour se signaler, ou écrire un SOS, ou un grand "H"

pour les miloufs, ça fonctionne aussi avrec les sticks IR, si le pilote à les googles qui vont bien!

+1. Les Cyalume (R) c'est de la balle! Il y en a 1001 utilisations. J'ai un potos consultant chez eux. Il m'a tout simplement bluffé!

kesako des "miloufs" ? 

miloufs = militaires  ;)

En voila un sujet utile...

Là je ne comprends pas. A priori, en ajoutant un filtre rouge, on émet *moins* de lumière (atténuation sélective selon la longueur d'onde), alors pourquoi serait-ce plus visible ? Peut-être qu'il comparait les lampes blanches à LED avec de vieilles balises à incandescence équippées d'un filtre rouge ? Bref, si je suis perdu avec une torche à LED blanche, serai-je davantage repérable si je mets un bout de papier rouge devant ?

Je ne comprends pas non plus. Il y a des réseaux GSM opérés par les militaires, sur les mêmes fréquences que les réseaux civils ? Peut-être que les aéronefs de SAR sont équipés de mini stations de base GSM, spécifiquement pour communiquer avec les personnes égarées en dessous (auquel cas ça vaudrait la peine de réessayer régulièrement - bon à savoir) ? Ou alors, il voulait dire que le numéro spécial 112 est reconnu par les terminaux radio des forces de l'ordre (TETRAPOL ?) et acheminé vers les mêmes centres d'appel ?



Pour ce qui est de la lampe blanche, c'est aussi valable, surtout à éclat ou en fonction strobe ou SOS. Attention à ne pas confondre IL (intensificateur de lumière) et IR (infra rouge), il ne s'agit pas de la même chose ! Le mode IL utilise la lumière résiduelle (ph**ons). L'IR en gros c'est une lampe avec un faisceau visible en IR justement. D'où le fait qu'un mec qui a des IR peut voir le faisceau IR d'un autre mec qui a aussi des IR.....par contre pour l'histoire du rouge en IR je suis un peu décontenancé :-\

Je pense que pour le réseau, il voulais dire que le 112 est relayé ensuite par radio. Parce qu'a ma connaissance, il n'y a pas de réseau téléphonique propre aux Armées, même si des unités ont des tels cryptés. Dans tous les cas, au sien des Armées et en mode OPS, on oublie le TEL, tout passe par radio, enfin quand ça marche ! ;)


14 novembre 2011 à 18:48:17
Réponse #3

DavidManise


Salut,

D'après ce que j'ai compris, ils ont des appareils de vision thermique surtout, et ils voient les lampes rouges dans ce spectre là, parce que les filtres rouges envoient un petit peu d'IR aussi...  Je peux me gourer, je sais pas de quoi ils disposent exactement. 

Dans tous les cas, si c'est du thermique, ils vont voir le feu de super loin. 

Ceci dit, si au téléphone on leur dit qu'on a une lampe blanche, ils sont assez intelligents pour éviter de porter du matos qui va les empêcher de vous voir, hein ;)

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

14 novembre 2011 à 18:58:20
Réponse #4

VERDUG0


miloufs, mili, militaires

14 novembre 2011 à 22:19:50
Réponse #5

Serval92


salut
et ca pour les recherches
a avoir toujours sur soit
 http://www.glo-toob.com/main.html
et meme avec IR
et il y en a ici
http://www.lampesdepoche.com/marqueurs-lumineux.htm
sinon moi j'ai ca
juste quelque grammes
http://pelican.com/lights_detail.php?recordID=2130
le meme en IR
http://pelican.com/lights_detail.php?recordID=2130IR

A+
cougar
« Modifié: 14 novembre 2011 à 22:32:34 par cougar92 »

15 novembre 2011 à 07:06:45
Réponse #6

Corin


Petite précision pour le protocole de guidage de l'hélico.
De nos jours, les secours vont souvent rappeler le requérant (celui qui a appelé les secours et qui, bien souvent, n'est pas la victime) pour faciliter le guidage de l'hélico.

1. il faut guider l'hélico en se mettant à la place du pilote.
En effet, la personne qui répond: "il est devant moi", il suffit qu'elle tourne sur elle-même et l'hélico passe en étant toujours devant elle, même quand il s'en va.

2. Une seule personne fait signe pour désigner la zone de poser ou d'accident. Il faut éloigner le groupe et arrimer vos affaires quand l'hélico arrive. Celui qui signale fait clairement le Y. L'hélico va venir et pas forcément se poser si la victime n'est pas là ou si l'hélitreuillage s'impose. En arrivant, l'hélico va vous survoler ou arriver à vos pieds. Le zéphyr va se lever.
En effet, les biturbines utilisés aujourd'hui soufflent beaucoup et font valdinguer tout ce qui se trouve à 15 mètres. Or, l'hélico va se poser à 15 cm de la victime. Pour info, les secouristes quand l'hélico vient les prendre mettent un genou à terre et se blottissent sur l'autre, en couvrant le sac. Impossible de rester debout ou légèrement courbé comme autrefois.
Plus que jamais, les hélicoptères ont mérité leur surnom de "ventilo".

Dernier point, quand l'hélico arrive et que ça souffle, ne pas fermer les yeux. Quand y'a 3 tonnes (l'EC 145 fait 2,2 tonnes à vide) qui se posent à 15 cm de toi, ça vaut le coup de vérifier qu'elles ne se posent pas sur tes arpions ;).

A+

06 février 2012 à 21:39:33
Réponse #7

balthazar


Pour le reperage, et pour avoir travailler avec des thermiques:
 Le feu est ami, il se repère de loin, comme d'autres sources thermiques... Le faire TRÈS chaud ou caractéristique (braises dans une rigole en H ou autre). La vision sur une camera thermique est différente, elle s'apprend, mais distinguer parfois un lapin assis d'une bougie, c'est pas évident.
Pour l'IL, le porte clef laser se repère très bien, le cyalum que l'on fait tourner au bout d'une ficelle aussi...

Pour l'helico, je confirme le post précédent et conseille aussi d'aller en voir un de près, de discuter avec les pilotes, ect... :
 Les pales sont longues...et ça ne se pose pas toujours pile poil a l'horizontale. Regardez en un de près posé, imaginez le descendre devant vous légèrement penché en avant, et vous debout devant et comprendrez pourquoi, outre le vent, il vaut mieux se baisser.
 Un helico, c'est un équilibriste . Le gars qui saute depuis ou sur un patin a un demi mètre du sol, et ça peut tourner mal. Les pilotes évitent de risquer leur engin sur n'importe quoi: un groupe agglutiné, c'est au mieux un appel, un groupe a 50 m ( mini)de la zone, avec un guideur,  c'est un posé.

Je reviens vite fait sur le feu, pour le poser, avec un peu de fumée il a son rôle, les pilotes aiment bien voir ou va le vent.
 

16 mars 2012 à 15:52:37
Réponse #8

Shosholoza



 J'ai fais du SAR a l'occasion  dans des zones ou il n'y a pas de services SAR dédiés ( vol de brousse ) et aussi un peu en métropole ( maritime )quand on peut y aller avant que les moyens soient déployés et en sus du mouvement que l'on distingue très bien je voudrais rajouter que la couleur blanche est la plus visible selon moi.
On spotte parfaitement une bouteille de lait/vieux bidon de lessive/etc  blanc a  alors que l'on aura du mal a la même distance avec un gilet orange fluo.
Question de contraste avec le fond , le blanc sur fond bleu se voit mieux et c'est pareil sur fond vert comme la forêt/savane.
Bref et ce n'est que mon avis , si l'on veut maximiser ses chances d'être vu et du moins dans la verte et sur l'eau il est préférable de porter du blanc....de nuit ça reflète mieux aussi.
Les couvertures de survie metalisés c'est très très bien aussi , ça rajoute les reflets pour peu que la luminosité s'y prète.

Bon après sur la neige ce ne doit pas être une bonne idée ...mais ça ne je ne connais pas ce n'est pas mon biotope naturel  ;#
Un lion qui a peur n'est pas un lion ....mais un chien vivant a plus d'avenir qu'un lion mort.

21 mars 2012 à 12:58:10
Réponse #9

ljl


Il serait peut etre judicieux de rappeler les signaux d'alarme sol/air (et pourquoi pas de les avoir lors de "promenades") ca devrait pas prendre enormement de place.



15 avril 2012 à 10:16:15
Réponse #10

Corin


Salut,

Ils sont plutôt bien résumés là:
http://www.pyrenees-pireneus.com/Montagne/Secours/Secours_secourisme_SignauxAlerte.htm

En quelques lignes aussi:

A noter que pour les signaux lumineux et sonores, la règle est la même: 6 coups par minute pour appeler et 3 coups par minute pour répondre. Quand on commence, on n'arrête plus jusqu'à l'arrivée des secours.

A+

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité