Nos Partenaires

Auteur Sujet: Lutter contre les frelons?  (Lu 41384 fois)

13 mai 2015 à 15:47:27
Réponse #50

Nirgoule


2015 sera elle une bonne années pour nos abeilles?

Pour ma part tout se présente bien, premières hausses (qui contiennent le miel à récolter) déjà pleines. Chaque ruche a essaimé et j'ai récupéré les essaims, les ai mis en ruchette. Que demande le peuple!

Quels sont vos retours en ce début d'année? Est ce aussi prometteur pour vous?

A bientot
"If you are out for more than a day with no access to toilets, you need to be aware of how to defecate, without impacting on the environment."

"Vous les français vous ne doutez jamais de rien."
"Je doute toujours mais je ne désespère jamais." Maigret

13 mai 2015 à 17:28:28
Réponse #51

Mrod


Les potes apiculteurs sont plutôt content eux aussi. On se fait juste un peu de souci pour le miel de châtaignier et la suite car on est déjà en début de sécheresse dans la région.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

14 mai 2015 à 12:50:24
Réponse #52

Gaueca


Infos glanées sur le net, forums, etc...

Landes : le poulet, l'arme fatale contre le frelon asiatique ?

Pour en finir avec les frelons asiatiques, un apiculteur de Biscarrosse a introduit des poulets dans son rucher
Le poulet se montre particulièrement friand de frelons asiatiques.

FRELON ASIATIQUE

Depuis dix ans qu’il est implanté en France, le frelon asiatique fait maintenant partie de la biodiversité malgré tout ce qui a été mis en œuvre pour l’éradiquer. Il a conquis plus de soixante départements et a été signalé en Belgique, en Espagne et au Portugal et n’a pas fini de faire parler de lui. L’intérêt qu’il porte aux abeilles, source abondante de protéines, menace l’apiculture de loisirs. Toutefois, selon Francis Ithurburu, un prédateur peut lui être opposé.

Ce passionné d’apiculture s’est penché sur le frelon asiatique et l’a étudié de près. Jetant un coup d’œil en arrière, il s’est souvenu que dans la cour de nos grands-pères, les volailles côtoyaient les ruches. Il a donc tenté l’expérience, sachant de plus que le jeune poulet a grand besoin de protéines pour sa croissance.


Le poulet becquette

Propriétaire de plusieurs ruches et de volailles, il a laissé ses poules et poulets se promener dans son rucher et il a observé : « Introduit dans le rucher, le jeune poulet vadrouille entre les ruches tout en se méfiant des attaques des abeilles gardiennes dont il se tient à distance mesurée. »

Francis Ithurburu ajoute : « Accessoirement, le jeune poulet becquette quelques abeilles tombées à terre, malades ou en fin de vie, les nymphes mortes rejetées par les nettoyeuses et même les papillons de la teigne qui parasitent les colonies. Mais surtout, il met à son menu tous les frelons qui se présentent devant les ruches. » Il faut dire qu’avec son vol bruyant, le frelon ne passe pas inaperçu.

Selon les observations de Francis Ithurburu, le poulet se spécialise rapidement dans cette chasse, sa technique s’améliorant avec sa croissance. Au printemps, les fondatrices imprudentes sont neutralisées, ainsi que les ouvrières de la première caste des colonies naissantes.

Une technique infaillible

Il a alors constaté qu’aux abords du rucher, le nombre de nids avortés de frelons était bien supérieur à la moyenne allant jusqu’à l’absence de colonie proche. Francis Ithurburu conduit cette expérience depuis trois ans et s’est rendu compte que le frelon asiatique ne représente plus pour son rucher qu’un épiphénomène parfaitement négligeable.

Et cela a bien d’autres avantages, comme il l’explique : « Je trouve particulièrement intéressant le complément alimentaire que le frelon asiatique constitue pour mes poulets. De fait, en fin d’année, lorsque le frelon n’est plus présent et que la ruche a besoin de calme pour que la grappe puisse hiverner sans être dérangée par les poulets, je fais hiverner ceux-ci… dans mon congélateur. »

Une solution naturelle et écologique pour tous les apiculteurs de se débarrasser du frelon asiatique autour de leurs ruches. Une méthode qui permet, qui plus est, de nettoyer les abords du rucher.

Une vidéo de son expérience est visible sur Internet : http://www.youtube.com/watch?v=QeVqyuSI4wE


Il faut toujours penser à ne pas confiner les poulets trop près des ruches, ils doivent pouvoir? s'éloigner quand les abeilles les attaquent... l'idéal étant de clôturer le rucher et de positionner les ruches planche au contact du grillage. Les poulets ne dérangent pas les abeilles et ils sont libres de s'échapper.... les frelons sont gênés pour virevolter autour de la ruche et s'offrent bien à la prédation des poulets
Excellente remarque.... Oui, les poulets mangent effectivement quelques abeilles, malades, maladroites, tombées au sol...

14 mai 2015 à 21:43:26
Réponse #53

Mrod


C'est bien quand t'as ton rucher au fond du jardin.

Je vois mal les apiculteurs de chez moi, ceux qui bossent en montagne ou zone sauvage, installer des enclos à poulet dans la pampa. C'est déjà assez chiant de devoir migrer les ruches, si faut en plus emmener de la volaille... Puis faut s'en occuper des poulets et ils se ferait rapidement dévoré par les prédateurs.

Mes deux cents,
Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

29 août 2016 à 17:41:05
Réponse #54

Djeep


Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité