Nos Partenaires

Auteur Sujet: Lutter contre les frelons?  (Lu 42202 fois)

18 octobre 2011 à 11:59:07
Réponse #25

restonica


Je vais faire mon Capello,

Non Capelo(vici)  ;D :)   sauf si tu ajoutes Maitre devant  ;)
https://secure.wikimedia.org/wikipedia/fr/wiki/Jacques_Capelovici


et sauf si tu veux parler foot..  ;#

18 octobre 2011 à 14:16:26
Réponse #26

kovaks


et sauf si tu veux parler foot..  

Kentoc'h mervel ! Je n'aime les ballons que ovales, et entre les poteaux adverses. ;#

Vidéo connue, montrant un raid aérien d'une bande de frelons sur une ruche. Même sans la mise en scène débile, c'est impressionnant...
http://www.youtube.com/watch?v=vQQk_B4hwEs&feature=related

Et la revanche sur un éclaireur un peu présomptueux, par une tactique étonnante : on lui met les pinces d'abord, et ensuite, on fait monter le thermostat... Vicieuses, les abeilles japonaises..
http://www.youtube.com/watch?v=K6m40W1s0Wc&feature=related
« Modifié: 18 octobre 2011 à 14:51:29 par kovaks »

08 novembre 2011 à 20:56:15
Réponse #27

Baden Powel


Alors juste une petite précision par rapport aux abeilles
le pollen sert a nourir les larves et le nectar en miel
voila mes deux ailes ;)
toujours prêt ;)

27 février 2012 à 18:40:37
Réponse #28

aliɔs



27 février 2012 à 20:42:16
Réponse #29

Ulf


Les frelons asiatiques ne s'installent pas à proximité d'un autre nid de frelons A.

Pourquoi ? Je ne sais pas. Phéromones peut-être.

Le fait est qu'il y a une piste pour bricoler un répulsif.

ET

Une piste pour bricoler un détecteur de nid.

--------------------------------------------------------------------------------

Les frelons asiatiques deviennent "agressif" lorsqu'un étranger pénètre dans un périmètre de - de 5m du nid.

A ce moment là, les frelons attaquent.

Quand les frelons attaquent, ils ne font rien d'autre, il ne s'occupent pas des larves, ne vont pas chercher de la nourriture et ne réparent pas le nid.

Ne peut on pas bricoler des leurres (mannequins ?) placés à proximité d'un nid pour forcer les frelons à attaquer et ainsi réduire leur taux de natalité ?

Si il n'y a pas de risque de tuer d'autres insectes, ce leurre peut être enduit de glue.

----------------------------------------------------------------------------------


28 février 2012 à 01:00:05
Réponse #30

mad


Dans tout ce post, je ne vois personne souligner un point essentiel : alors qu'il est certainement utile et légitime pour la protection de la nature de lutter contre les frelons asiatiques, espèce exogène et envahissante ("peste") , il est tout aussi important de ne pas détruire les frelons européens, qui sont fort peu agressifs et participent à la biodiversité de nos pays. Je parle ici aussi bien en tant qu'apiculteur qu'en tant que chercheur. Il y a un numéro spécial de "la Hulotte" qui explique bien ça.


@kovaks :
Je vais faire mon Capello, mais on ne dit pas carapacés, mais caparacé...
alors, tant qu'à faire ton Capello, vérifie ce que tu dis : "caparacé"  n'existe pas en français, alors que "carapacé" existe (bien qu'incorrect et assez peu usité, et signifiant "qui s'est tiré vite fait" comme "carapaté", plus fréquent;) ...
Ce que tu avais en tête est "caparaçonné"  ;# !

28 février 2012 à 10:19:12
Réponse #31

kovaks


@kovaks :alors, tant qu'à faire ton Capello, vérifie ce que tu dis : "caparacé"  n'existe pas en français, alors que "carapacé" existe (bien qu'incorrect et assez peu usité, et signifiant "qui s'est tiré vite fait" comme "carapaté", plus fréquent;) ...
Ce que tu avais en tête est "caparaçonné"  ;# !


Enfer, tu as raison! :-[ N'empêche que j'avais pas tort! ;#

28 février 2012 à 14:06:31
Réponse #32

Nirgoule


Dans tout ce post, je ne vois personne souligner un point essentiel : alors qu'il est certainement utile et légitime pour la protection de la nature de lutter contre les frelons asiatiques, espèce exogène et envahissante ("peste") , il est tout aussi important de ne pas détruire les frelons européens, qui sont fort peu agressifs et participent à la biodiversité de nos pays. Je parle ici aussi bien en tant qu'apiculteur qu'en tant que chercheur. Il y a un numéro spécial de "la Hulotte" qui explique bien ça.
Oui et lorsque l'on piège du frelon, à 90% c'est du frelon européen!

Les frelons asiatiques deviennent "agressif" lorsqu'un étranger pénètre dans un périmètre de - de 5m du nid.
Je les trouve assez tranquilles lorsqu'ils sont isolés les asiatiques, donc loin de leur nid. On peut s'y reprendre à plusieurs fois pour les assommer!
"If you are out for more than a day with no access to toilets, you need to be aware of how to defecate, without impacting on the environment."

"Vous les français vous ne doutez jamais de rien."
"Je doute toujours mais je ne désespère jamais." Maigret

02 mars 2012 à 19:37:50
Réponse #33

cnicodu06


Dans tout ce post, je ne vois personne souligner un point essentiel : alors qu'il est certainement utile et légitime pour la protection de la nature de lutter contre les frelons asiatiques, espèce exogène et envahissante ("peste") , il est tout aussi important de ne pas détruire les frelons européens, qui sont fort peu agressifs et participent à la biodiversité de nos pays. Je parle ici aussi bien en tant qu'apiculteur qu'en tant que chercheur. Il y a un numéro spécial de "la Hulotte" qui explique bien ça.


tu as entierrement raison, et pour cela je fais un leger deterrage^^.
mon point de vue et que nous avons declarés une guerre contre le frelon asiatique, et pour gagner cette guerre, il faut attaquer les nids, et pour attaquer les bon nids, il faut faire de la reconnaissance.
pour ce qui est de la destruction des nids, avec un ami nous avons une technique , en pleine nuit(quand ils sont inactif et dans leur nid, on commence par boucher les sorties avec de la mousse expensive et pour eviter toute evasion, on descend le nid avec prudence en bonne tenue(pour ne pas dire armure ;D) et on brule le nid dans un grand brasier. effet garanti et grande victoire a chaque fois  ;#

PS: on se renseigne bien avant "d'attaquer", on s'assure que c'est bien des asiatique grace a des pieges pour s'en assurer  ;) 

03 mars 2012 à 16:56:48
Réponse #34

restonica


Je tente un apport :
J'utilise, pour les cafards et tout ce qui est insectes nuisibles le Digrain de la Maison Aurouze : C'est un insecticide Neuro-toxique qui agit un mois environ : tout insecte touchant une zone traité est tué.
Je l'utilise dans la cuisine du resto que je gère, à coté de mon activité normale, j'ai aussi traité les plafonds du bar pour éliminer les mouches bleues -qui pullulent en cette saison chaude pour nous à cause des ordures non ramassés. Le jet est précis, et les insectes touchés sont neutralisés quasiment instantanément...
Ca pollue un peu, mais entre deux maux..
Digrain contient du dichlorvos ; :o  :down:
"Le dichlorvos est un acaricide utilisé pour la conservation de céréales. Son usage est interdit en France.
Toxicité
Produit très toxique, le dichlorvos a été classé par l'EPA comme un produit cancérigène possible (groupe B2) "
https://fr.wikipedia.org/wiki/Dichlorvos

dans une cuisine en plus c'est ,comment dire,moyen  :'(  :blink:

04 mars 2012 à 07:17:02
Réponse #35

restonica


Désolé aussi mais si tu utilises ce Digrain :

http://www.produit-antinuisible.com/insecticide-pret-a-emploi-digrain-laque.htm
"Composition :

Dichlorvos: 0,92%- Cyperméthrine: 0,6%- Pétrole désaromatisé>10%.

Homologuation :
Néant."
(sic... :glare:)

Ou:
 http://www.aurouze.fr/anti-cafards-produit-insecticide-anti-cafards-anti-blattes/100-digrain-instantane.html

Nocif - Dangereux pour l'environnement - Extremement inflammable

Nocif par inhalation, par contact avec la peau et par ingestion / Irritant pour les yeux et la peau / Peut entraîner une sensibilisation par contact avec la peau / Irritant pour les yeux et la peau
Conserver hors de la portée des enfants / Conserver à l'écart des aliments et boissons  ;D, y compris ceux pour animaux / Conserver à l'écart de toute flamme ou source d'étincelles -


il contient donc du dichlorvos toxique et cancérigène  :glare:

et en plus dans une cuisine , hein... :huh:

06 mars 2012 à 21:09:08
Réponse #36

aliɔs


http://www.sudouest.fr/2012/03/06/landes-le-frelon-asiatique-il-va-falloir-apprendre-a-vivre-avec-651667-3573.php

le frelon asiatique, il va falloir apprendre à vivre avec
Une réunion publique, organisée par le préfet des Landes à la demande des élus locaux, a permis de faire le point lundi soir à Uchacq-et-Parentis, près de Mont-de-Marsan, sur les connaissances dont on dispose actuellement sur le frelon asiatique.

Les scientifiques de l'Inventaire national  du patrimoine naturel affirment qu'après quelques années d'observations et de recherches on ne peut pas affirmer que cet insecte menace plus sérieusement la vie des abeilles que d'autres fléaux (le varroa, les pesticides). Contrairement à ce qu'ont perçu les apiculteurs régionaux sur le terrain, qui après une enquête économique portant sur 400 producteurs, affirment qu'en 2011, au moins 630 ruches ont été détruites par cet hyménoptère.

D'autre part, la DRAAF (Direction régionale de l'agriculture et de la forêt) d'Aquitaine a voulu tordre le cou aux idées reçues, en recommandant aux professionnels de ne pas procéder à un piégeage généralisé de printemps des mères colonisatrices de frelon asiatique (vespa velutina), car cela porterait un préjudice au moins aussi important à beaucoup d'autres insectes (frelon européen, mouches) qui jouent aussi un grand rôle dans la pollinisation.

De plus, cela n'aurait aucune conséquence sur le nombre de nids présents dans la nature, car naturellement les mères sont déjà en très forte concurrence les unes avec les autres: à 95%, voire 99%, elles sont détruites avant d'avoir pu constituer un nid.

Par contre, les scientifiques conseillent aux apiculteurs dont les ruches sont attaquées par ce prédateur de procéder à un piégeage de proximité, directement dans le rucher. Ne pas mettre de sirop ni d'élément trop sucré dans le piège, seulement  du jus de vieille cire fermentée.

Enfin, l'Agence régionale de santé observe que le frelon asiatique n'est pas plus dangereux pour l'homme que d'autres insectes hyménoptères, tel le frelon européen ou la guèpe. Les personnes qui lui sont allergiques, de même que celles qui sont piquées à la gorge peuvent en mourir par étouffement, mais pas plus pour le frelon asiatique que pour d'autres hyménoptères.

En conclusion, l'ensemble des autorités considère que, l'espèce étant maintenant installée définitivement sur le territoire français, aucun plan national de destruction du frelon asiatique ne sera mis en place, car il n'est pas considéré comme nuisible. Il va falloir apprendre à vivre avec lui.

06 mars 2012 à 21:21:21
Réponse #37

Ulf


Citer
En conclusion, l'ensemble des autorités considère que, l'espèce étant maintenant installée définitivement sur le territoire français, aucun plan national de destruction du frelon asiatique ne sera mis en place, car il n'est pas considéré comme nuisible. Il va falloir apprendre à vivre avec lui.

Pour résoudre un problème, il suffit de décréter que le problème n'en est plus un.

Comme ça, pas d'argent public à dépenser pour mener la lutte, pas de dédommagements non plus pour les apiculteurs (les assureurs ont eu gain de cause).

Politique du fait accompli ? Politique du froc baissé !  >:(


07 mars 2012 à 16:31:24
Réponse #38

Aerazur


...et pour attaquer les bon nids, il faut faire de la reconnaissance.
pour ce qui est de la destruction des nids, avec un ami nous avons une technique , en pleine nuit(quand ils sont inactif et dans leur nid, on commence par boucher les sorties avec de la mousse expensive et pour eviter toute evasion, on descend le nid avec prudence en bonne tenue(pour ne pas dire armure ;D) et on brule le nid dans un grand brasier. effet garanti et grande victoire a chaque fois  ;#

PS: on se renseigne bien avant "d'attaquer", on s'assure que c'est bien des asiatique grace a des pieges pour s'en assurer  ;) 

Tu m'inquiètes. Pour plein de raisons. La premiere est que les nids sont au sommet des arbres (10m en moyenne), enfouis dans le couvert végétal, et déja pour les voir, il faut attendre l'automne...
Ensuite, si tu arrives à les approcher de nuit tu es très fort, car chez moi les frelons asiatiques turbinent même de nuit. Boucher les orifices de sortie relève à mon sens ou de l'héroisme, ou de la science fiction.

Ensuite, il faut redescendre le nid, apres avoir scié la branche. De nuit, ça ne doit pas etre triste, vu la hauteur de nidification et l'encombrement du nid (un nid fait aisément 60 à 80 cm de diamètre, et y' a du monde dedans... ;D). Enfin, un job qu' à mon sens même un kamikaze reffuserait. Car si le nid tombe et éclate, là c'est la rhumba des cacahouettes et tu as interêt à calter fissa....

De plus, cela n'aurait aucune conséquence sur le nombre de nids présents dans la nature, car naturellement les mères sont déjà en très forte concurrence les unes avec les autres: à 95%, voire 99%, elles sont détruites avant d'avoir pu constituer un nid.

Notez que la "concurrence" est si forte que de l'agenais, elles ont colonisé la Bretagne en moins de 10 ans...Pas mal quand même, heureusement qu' il s'en perd 95%, sans quoi elles seraient déja à Oslo. >:( Je ne sais pas qui j'ai envie de rôtir: le pseudo chercheur qui invente des âneries, ou le journaliste qui les répète.

Enfin, l'Agence régionale de santé observe que le frelon asiatique n'est pas plus dangereux pour l'homme que d'autres insectes hyménoptères, tel le frelon européen ou la guèpe. Les personnes qui lui sont allergiques, de même que celles qui sont piquées à la gorge peuvent en mourir par étouffement, mais pas plus pour le frelon asiatique que pour d'autres hyménoptères.

Sauf que que frelon asiatique est belliqueux d'origine, le détail a son importance si on veut réellement faire des stats. Tout va bien, Mme la Marquise...


07 mars 2012 à 18:11:33
Réponse #39

Aerazur


Notez que dans le coin, on a eu un hiver frisquet (enfin, une à deux semaine fraiches, avec jusqu' à -17 la nuit). J'espère que quelques fondatrices hibervantes y auront laissé la paillasse, comme mon voisin qui rigole pas des masses car lui y a laissé ses conduites d'eau qui ont explosé... :-[


07 mars 2012 à 20:36:50
Réponse #40

Lélie


Je n'ai pas lu tout le sujet, je voulais juste faire une mise en garde pour les bombes spray "foudroyantes", comme celles utilisées par les pompiers.
Attention à ne pas en respirer, même un peu : mon père a fait le test, il en a pulvérisé sur un nid un matin, et 15 heures plus tard au milieu de la nuit il a fait un gros malaise. Les pompiers l'ont emmené à l'hosto et tout le tsoin tsoin. Verdict des docteurs : inhalation de ce produit là, même en petite quantité, et ça peut avoir des effets soudains et intenses, souvent quelques heures après.

Il n'avait pourtant pas de prédispositions et n'est pas vraiment sensible à ce genre de choses. Par contre, moi-même malgré mon système respiratoire de m*rde rendu sensible par les allergies, j'en ai utilisé fréquemment au travail sans problèmes (enfin, pas visibles en tout cas)  :'(

Bref, faites gaffes à vos poumons  ;)
Le bonheur est un voyage, pas une destination ...

28 mars 2012 à 12:40:54
Réponse #41

guadal


Bonjour,

nous savons que les abeilles asiatiques luttent contre ce prédateur en battant des ailes rapidement de façon à augmenter la chaleur à +45°

Question : peut on envisager un système passif qui augmenterait la température autour de ruches, sorte de défense passive qui inciterait les frelons chinois à ne pas s'approcher des ruches ?
Idée : panneaux réflecteurs des rayons du soleil ?

Sous-entendus : que cette chaleur ne gêne pas la ruche...est ce possible ? Une abeille peut elle vivre s'il fait très chaud ? les larves ? ....

qu'en pensez vous ?

Guadal


28 mars 2012 à 12:54:45
Réponse #42

Loriot


De ma pauvre expérience d'apiculteur (bon j'ai arrêté après 20 ans cet hiver non pas à cause des frelons ou du varroa mais de la paperasse que je devais remplir...)
Clairement non!
Et ne pense même pas essayé d'hybrider notre abeille (déjà fortement hybridée, peut être une cause de son déclin) ça amène forcément un autre problème...
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

28 mars 2012 à 13:14:04
Réponse #43

guadal


quand tu dis clairement non, c'est que les abeilles meurent quand il fait (trop) chaud ?
je suis nul mais je m'y intéresse ....

28 mars 2012 à 14:09:55
Réponse #44

Loriot


Je n'ai plus en tête les valeurs létal pour les abeilles et le couvain... (sans parler de la cire qui se ramollit)
Mais il faut aussi tenir compte que chauffer les abords d'une ruche de manière passive, le solaire par exemple, demande du soleï... (soit pas de nuage et pas de nuit)  Et de manière active... Dépense incroyable d'énergie! De toute façon les abeilles vont faire tout leur possible pour réduire la température à l'intérieur de la ruche à la température qu'elles ont besoin... Donc dépense d'energie pour ce travail...
Je te conseil pour plus d'info d'allé voir sur un forum apicole.
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

28 mars 2012 à 14:35:01
Réponse #45

guadal


c'est noté !
merci pour ton retour.

20 mai 2012 à 08:16:14
Réponse #46

monsieur plus


Salut à tous
ptite méthode perso
j'avais un nid de frelons (normaux) à 15 mêtres de chez moi dans un transfo edf désafecté.
On se retrouvais tous les soir avec des frelons dans la maison et ma copine de l'époque devais déja aller à l'hopital pour une piqure d'habeille alors... :down:

j'ai trouvé un produit qui se nomme le "subito guepe"
mais comment l'appliquer dans un trou de 5cm de diamêtre à 5 mêtres du sol

les bombes, pas possible trop diffus, l'échelle, franchement, je suis pas débile!

J'avais un pulverisateur pour traiter le jardin, genre pulvérisateur pneumatique avec une lance, tout ce qu'il y a de plus basique.
Quand on dessere la buse, le jet devient plus concentré jusqu'à devenir très fin et porter jusqu'à 8mêtres.

Alors très tôt au lever du jour, (un jour sans vent) j'ai aspergé ce nid problématique, j'en ai mis seulement là où il fallait.
Ca a marché du premier coup et j'ai pas fait déplacer les pompiers pour ça.

Si ça peut aider

Bien à vous

22 août 2013 à 21:06:49
Réponse #47

Djeep


Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

23 août 2013 à 15:06:34
Réponse #48

Nirgoule


Encore faut il trouver les nids !

Il semble qu'il soit désormais trop tard pour se débasser définitivement de cette espèce.

Il faudra apprendre à vivre avec. Ce qui n'exclut pas de détruire les nids repérés.
"If you are out for more than a day with no access to toilets, you need to be aware of how to defecate, without impacting on the environment."

"Vous les français vous ne doutez jamais de rien."
"Je doute toujours mais je ne désespère jamais." Maigret

05 mai 2015 à 15:06:40
Réponse #49

Mrod


Bonjour je remonte ce fil pour partager une petite innovation française, un drone spécialisé dans l'éradication des nids de frelons. Je pense que cela intéressera surtout les professionnels, élagueurs et spécialistes des nuisibles. Mais ça mérite d'être partager.

Je sais pas si on peux mettre directement la vidéo ni comment faire donc voici le lien.

https://www.youtube.com/watch?v=KTkQ2fJfXyU

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité