Nos Partenaires

Auteur Sujet: 2 jours, une nuit en forêt: le retour !  (Lu 2149 fois)

28 août 2011 à 16:38:34
Lu 2149 fois

Shengouille


Ce récit fait écho au post http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,43574.0.html

Après notre première sortie au bilan positif en Février, mon pote et moi avions émis l'idée de réaliser la même chose, à chacune des 4 saisons. Seulement nos emplois du temps respectifs ne l'ont pas permis. Le printemps passe, puis l'été, sans qu'une possibilité de bivouaquer en forêt ne se présente.  :'(

J'en ai discuté avec un autre pote, hyper motivé, et nous revoilà dans la voiture, en route vers un massif forestier inconnu, à quelques kilomètres de notre destination de Février. On trouve un endroit où mettre la voiture, on prévient l'habitant le plus proche que nous laissons la voiture ici et que nous la récupèrerons le lendemain avant 17h. Nos copines sont prévenues de l'itinéraire au cas où. C'est pas parce que la forêt est petite qu'un truc peut pas nous arriver. D'ailleurs les téléphones portables sont chargés, la trousse à bobologie en place. J'ai la boussole, le sac à dos et la carte, rien à envier à Dora l'exploratrice.

Chargés comme des mulets, après des mois d'attente, nous voilà sur les sentiers !



Le temps est variable, mais plutôt clément.



A l'entrée de la forêt, je déchante: "C'est quoi cette foutue barrière ???"



Un garde-chasse vient vers nous: "Chasse en cours, la forêt est fermée, vous pouvez faire le tour par la route". Booooon ça commence fort, changement de programme. Pas question de jouer aux cons et braver l'interdiction, pas du tout envie de me faire trouer la paillasse. On retourne à la voiture, direction l'autre forêt, celle de Février. On gare la voiture au même endroit, on re-prévient l'habitant le plus proche et on SMS les filles.

28 août 2011 à 16:39:12
Réponse #1

Shengouille


On remet les sacs à dos, et... gros orage. Youpi. Le temps de sortir les impers, on est trempés, et la pluie s'arrête.  >:( On s'engage sur le sentier qui m'est désormais familier.



Quelques dizaines de minutes plus tard, on trouve un endroit propice. Tapissé d'aiguilles de pin sur un humus très épais, abrité du vent et des regards, à une centaine de mètres du sentier en cas de pépin. Et deux arbres écartés pile comme il faut pour mon zouli hamac en toile de parachute tout neuf ! Mon pote, lui, dormira par terre, sur mon tapis de sol arklight tout neuf lui aussi.



Vous remarquerez la répartition des charges: mon 55L D4 est blindé et pèse un âne mort, son 30L a pas l'air de trop l'handicaper. Va falloir débriefer là ! Je tire une sangle entre les deux arbres, nœud de chaise réussi après 4 ou 5 essais, bravo le warrior de la forêt... J'accroche le hamac et on pose le "tarp" fait maison, taillé dans une bâche de peintre à 4€.



Reste à fixer les deux coins avec des sardines taillées dans des bouts de bois et ça ira. A quelques pas de là, reconnaissance rapide: "youpi ! J'ai le stock de bois sec !" Un vénérable pin abattu par les tempêtes de 1999-2000 nous offrait son corps (et ses pommes de pin).



Et c'est parti pour le débitage, majoritairement à la main, au couteau sur les plus gros morceaux, c'est globalement sec malgré le temps pourri de ces derniers jours. Un trou dans le sol à la pelle US, et on commence le stock. Plus tard on délimitera le foyer avec des pierres, mais elles sont loin du camp, les pierres...


28 août 2011 à 16:39:51
Réponse #2

Shengouille


Une photo des "outils" apportés qui n'ont pas chômé.



18h, le camp est monté, le foyer est prêt, et on a un stock de bois estimé suffisant pour nos grillades, on est pas là pour faire un feu de joie.



On sort le réchaud, et petit café pour se remettre de nos émotions ! Tiens, un rayon de soleil !



Ecorce de bouleau, aiguilles de pin, deux coups de firesteel et le feu prend. Remarquez en haut la bûche fendue en deux en bâtonnant: je les aime, moi, mes couteaux  :love:



Quelques minutes plus tard, le génocide de saucisses pouvait commencer.



On a beau jouer des warriors, un bon gâteau au chocolat en dessert, ça le fait. Grave.



Un café, on éteint le feu (on a versé de l'eau sur les cendres) et au lit. Température à 4h du matin: 6°c. Je le sais parce que malgré mes fringues et le sac de couchage D4 Ultralight 5°c j'avais froid dans le dos. M'apprendra à laisser le tapis de sol à mon pote  ::) Lui a dormi comme un loir jusqu'à 8h.


28 août 2011 à 16:40:31
Réponse #3

Shengouille


Un café (encore), nettoyage du camp, on disperse ce qui nous reste de bois sec, on ramène les pierres du foyer là où on les a prises, et rebouche le foyer avec terre et humus et on recouvre d'aiguilles de pin. Aucune trace de notre passage. Sac au dos, c'est parti !

A travers la forêt...



A travers les fougères...



Par delà les ruisseaux...



Malgré les animaux sauvages agressifs...



Et d'autres ruisseaux...



A 15h, la voilà, la destination: le lac !





On quitte la forêt, on se retourne, la lisière nous appelle...



... mais nous marchons résolument vers la civilisation !



Si on a pas croisé un chat, lui, par contre, il a pas loupé la voiture...



 ;#

Bon, fourbi rangé, vais me reposer moi, à bientôt !

28 août 2011 à 16:56:17
Réponse #4

Camaro


Sympa le récit  :D

Bon, quel que soit son niveau, à chaque sortie on apprend quelque chose.
Qu'avez-vous appris lors de cette virée ? Merci de partager.
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ... mais parfois ca fait vachement mal.

28 août 2011 à 17:47:56
Réponse #5

Shengouille


1- qu'un poncho, c'est bien, mais en haut du sac plutôt qu'au fond, c'est mieux !
2- qu'un hamac, c'est bien, mais sans isolation pour le dos, c'est pas terrible.
3- que les pommes de pin bien sèches, pour le feu, c'est le bien: ça ne crépite pas, ça tient la chaleur longtemps, ça prend vite feu.
4- qu'il nous faut vraiment une nouvelle boussole, celle qu'on a déconne à pleins tubes  >:(
5- que 3L de flotte chacun, pour ce genre de sortie, c'est pas forcément exagéré (il nous restait à peine 0.5L en fin de virée, dans ma poche à eau, et il a pas fait vraiment chaud).

C'est déjà pas mal je trouve, il y a sans doutes d'autres trucs, mais là c'est débriefing à chaud.

28 août 2011 à 18:02:30
Réponse #6

zebzeb


Salut,

Vous étiez dans quel coin? vous avez croisé du monde?
Je demande car j'ai l'impression qu'il est assez difficile de bivouaquer pénard en forêt en France...

28 août 2011 à 19:42:32
Réponse #7

Pierrot


C'est bien, mais je vais formuler une remarque, si vous ne nettoyez pas mieux votre place de feu AVANT d'allumer, un de ces quatre vous aurez la joie d'être à l'origine d'un incendie de forêt.........

28 août 2011 à 20:09:22
Réponse #8

Shengouille


@Pierrot: C'est à dire ? On est là pour apprendre :)

- éloigner les réserves de bois sec du foyer ?

Niveau sécurité on avait 3L d'eau à proximité et la pelle+un tas de terre à 30cm.

On a creusé l'humus jusqu'à arriver à la terre, et jamais laissé le feu sans surveillance. Le foyer était délimité par des pierres et l'humus était détrempé par 8 jours de pluie.

@Zebzeb: Dans une forêt domaniale de petite taille, on a juste pas fait de vague et on s'est fait les plus discrets possibles.

28 août 2011 à 20:15:27
Réponse #9

Pierrot


Il faut toujours dégager un espace autour du feu, sur ta photo on voit bien que vous ne l'avez pas fait,après 8 jours de pluie vous ne risquiez pas grand chose, certes, mais ce doit être un réflexe.  ;)

28 août 2011 à 20:17:43
Réponse #10

sharky


@Pierrot: C'est à dire ? On est là pour apprendre :)

- éloigner les réserves de bois sec du foyer ?

Et les aiguilles et les végétaux qu'il y a tout autour de ton feu.

Edit: Grillé par Pierrot
''what you learn in the afternoon must work for you that evening in the parking lot" Kelly Mc Cann

"despite what your mamma told you, violence does solve problems." Ryan Job

28 août 2011 à 20:53:30
Réponse #11

Shengouille


Ok, je le note! A rajouter sur ma liste. Merci.

29 août 2011 à 21:44:31
Réponse #12

ouroumov


Salutations ~
Merci pour le retex. :]

Si je peux me permettre une remarque :

J'ai bien compris que vos trips s'installent dans une démarche MULET, et je peux comprendre les trois surins.
Par contre, la petite cuillère dans le café, là je pige moins. xD
C'est juste que en forêt, y'a pleins de supers trucs qu'on désigne en général sous le nom de brindilles et qui sont pratiques pour touiller.
Vous aviez une raison d'emporter l'argenterie ?

29 août 2011 à 21:51:23
Réponse #13

remden


Salutations ~
Merci pour le retex. :]

Si je peux me permettre une remarque :

J'ai bien compris que vos trips s'installent dans une démarche MULET, et je peux comprendre les trois surins.
Par contre, la petite cuillère dans le café, là je pige moins. xD
C'est juste que en forêt, y'a pleins de supers trucs qu'on désigne en général sous le nom de brindilles et qui sont pratiques pour touiller.
Vous aviez une raison d'emporter l'argenterie ?

l'argenterie ? c'est pour amadouer un éventuel garde forestier  :lol:

29 août 2011 à 21:55:30
Réponse #14

remden


bon, je redeviens sérieux.

pour les boussoles, c'est mieux de les trimballer à plat : elles n'aiment pas etre portées en sautoir (si tu vois ce que je veux dire...).
je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire mais ce sont quand meme des outils relativement fragiles

29 août 2011 à 21:55:56
Réponse #15

mrfroggy


Je suis d avis que les grillades et le gateau c est sympa, mais c est du poids pour rien. la gastronomie c est a la maison.
Si je dis ça, c est que je l ai fait avant aussi ;)
Maintenant j apprécie (mes genoux aussi) d avoir diviser par deux le poids de mon sac.mais ça prend du temps c est vrai.
Et surtout maintenant j évite au max le feu de camp.
Parce que c est interdit, que c est assez dangereux, et qu un réchaud qui pese pas bien lourd(moins que 3 gros couteaux ;#) c est pas mal aussi.
Mais tes photos me donnent des fourmis dans les jambes, encore une semaine et c est a mon tour. ;D
Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

29 août 2011 à 22:10:32
Réponse #16

remden


pour ce qui est de la nourriture je me pose plus de questions sur le coté périssable de provisions conservées à température ambiante. gateau + saucisses : Visiblement, vu la courte durée de l'opération et vu que les provisions n'ont pas dues "attendre" très longtemps : ca va mais je crois que c'est une question pertinente que de se demander si ce que l'on emporte ne risque pas de tourner, et au bout de combien de temps.
ce serait trop con d'attraper une intoxication alimentaire parce qu'on a voulu se faire un petit plaisir.

29 août 2011 à 23:04:12
Réponse #17

mrfroggy


Surtout qu a mon avis, il est bon de prévoir que la dite rando peut durer plus long que prévu. c est a dire qu avoir de la nourriture longue conservation(type lyophilisé) peut s avérer judicieux.
Mais c est ma façon de voir, je ne dis pas qu elle est la meilleur. ;)
Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

29 août 2011 à 23:05:22
Réponse #18

mrfroggy


Et au fait, le tarp façon bâche ça tient le coup ?
Les Hommes qui sont nés pour jouir véritablement de la vie font ce qui leur plaît, à l’heure où cela leur plaît, et ne perdent pas leur temps à prévoir l’avenir, à se garer de catastrophes imaginaires. (Alfred Capus)

29 août 2011 à 23:18:40
Réponse #19

ouroumov


Je seconde la question de mrfroggy, et j'en rajoute trois :
Combiens ça pèse et quelle place ça prends dans le sac ?
Est-ce que c'est la technique du petit cailloux que t'utilise pour les ancrages ?


[Edit]
si vous ne nettoyez pas mieux votre place de feu AVANT d'allumer, un de ces quatre vous aurez la joie d'être à l'origine d'un incendie de forêt.........

@Pierrot: C'est à dire ? On est là pour apprendre :)

- éloigner les réserves de bois sec du foyer ?

Et les aiguilles et les végétaux qu'il y a tout autour de ton feu.

Exemple d'un feu bien allumé en toute sécurité :
« Modifié: 30 août 2011 à 03:22:49 par ouroumov »

30 août 2011 à 08:37:50
Réponse #20

Rammstein


Attention tout de même avec les pommes de pins dans le feu : si elles sont encore vertes ou humides à coeur, elles éclatent et projètent des brandons très loin !

Rammstein

30 août 2011 à 09:27:41
Réponse #21

DominicLC


Je pense, les gars,qu'il faut comprendre l'optique de la sortie, à mon avis Shengouille est plus partie avec l'idée de se faire plaisir, qu'une optique vie sauvage ou "trip survie" ;)
Belle sortie en tout cas!  :up:

30 août 2011 à 09:41:50
Réponse #22

Shengouille


Ok, tout plein d'infos, merci à tous pour les réponses !

Alors, dans le désordre:
- noté pour la boussole. Le prochain modèle sera plus sérieux, et on prendra soin de la laisser dans la mesure du possible à plat.
- pour le feu, c'est clair, c'était pas top. Je vais expliquer le pourquoi de la chose. J'avais chargé mon pote de la bouffe, lui laissant carte blanche pour le menu, et en insistant pour qu'il se limite à des trucs mangeables en forêt. Je pensais soupes lyo, à la limite du riz ou des pâtes, et il m'a sorti de la viande une fois au camp. C'est pourquoi je n'avais qu'un réchaud à gaz (avec une cartouche d'avance) et pas de réchaud à bois. C'est aussi pourquoi on a fait un feu.
- les cuillères, c'est juste pour avoir la classe !  :up: petit doigt en l'air et tout. Plus sérieusement, niveau poids, je n'étais pas à une cuiller près.
- les bâches de peintre, c'est bruyant, je ne pense pas qu'elles résistent à un vent violent, mais ça ne pèse pas lourd et ça coûte rien. Niveau encombrement, quand c'est neuf ça prend pas de place, mais prévoir qu'une fois dépliées et repliées elles occupent le double de place. Elles étaient en effet amarrées avec la technique du "caillou", mais comme il y avait pas de caillous j'ai taillé des bouts de bois.
- les pommes de pin, il me semblait bien que ça pétait, mais là les écailles étaient bien refermées, et l'intérieur sec, ce n'est pas la variété qui explose.

Un dernier point: on est pas "mulets" par choix, mais je peux pas mobiliser mes économies vers cette activité que je pratique au mieux 4 fois par an... L'achat du hamac, du sac de couchage et du sac à dos a grillé mon budget bivouac 2011 :)

+1 avec DominicLC pour l'état d'esprit de la sortie, mais je prend quand même bonne note des commentaires postés :)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité