Nos Partenaires

Auteur Sujet: sujet unique : les ours  (Lu 50942 fois)

04 octobre 2006 à 22:55:17
Lu 50942 fois

kazar


LES OURS et LES GENS - Sécurité et protection, un guide sur la sécurité et la conservation sur les sentiers au Canada, par le site gouvernemental des Parcs nationaux du Canada :

http://www.pc.gc.ca/pn-np/ab/banff/visit/visit12_F.asp

Sommaire du contenu:

Sécurité

. Les attaques par les ours sont rares
. Pour ÉVITER de rencontrer un ours
. Si vous RENCONTREZ un ours
. Si un ours vous ATTAQUE
. Avis aux cyclistes
. Le camping dans l'arrière-pays


et protection

. Que voit l'ours lorsqu'il regarde autour de lui?
. Pour survivre 365 jours par an
. La survie de l'espèce
. Qu'arrive-t-il lorsqu'un ours rencontre des êtres humains?
. 3 secondes pour décider
. Pour vous renseigner davantage sur les ours et les espaces sauvages






04 octobre 2006 à 23:20:31
Réponse #1

DavidManise


Oui.

Attention, c'est pour les grizzlis.  Ours noirs et polaires = différents.

Bon lien :up:

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

05 octobre 2006 à 01:50:39
Réponse #2

kazar


Grizzlis, Ours noirs et Ours polaires sont-ils différents du point de vue de leurs comportements face aux êtres humains?

Merci,
Stéphen.



07 octobre 2006 à 08:13:18
Réponse #3

L'Yéti


Je ne sais pas pour l'ours brun mais je crois que l'ours polaire nous prend pour des proies. Quelqu'un peut confirmer ?


07 octobre 2006 à 10:39:39
Réponse #4

Kilbith


Salut,

Je ne suis pas compétent sur ce sujet. Je ne suis  "qu'un homme qui a vu l'homme qui a bouffé Martin"  ;)

Toutefois, il me semble que le comportement d'un ours noir, brun, blanc, grizzli dépend essentiellement des circonstances et du biotope.

Le danger n'est pas obligatoirement lié à un comportement de prédation. Un Kodiak de 600kg qui vous touche de sa papatte juste pour voir c'est "pas glop"...de même il ne faut pas se trouver entre une mère et ses petits. Un ours noir avec une rage de dents c'est pas bon aussi....

07 octobre 2006 à 14:24:21
Réponse #5

DavidManise


Salut :)

Pour résumer vite fait :

Ours noir : extrêmement peu aggressif.  Va toujours chercher à fuir.  J'ai vu des gamins à la pêche se faire piquer leur poisson par un ours noir et courrir derrière en gueulant "c'est mon poisson !!!".  L'ours se sauve (avec le poisson).  Ceci dit, comme tout être peureux et opportuniste, si on le coince et qu'il se sent réellement menacé sans pouvoir fuir, il se met en mode "le tout pour le tout" et là il devient extrêmement dangereux.  Idem pour les femelles et leurs petits, ou un ours qu'on surprend et qui croit qu'on veut s'en prendre à lui ou à son repas.  Bref, le tout reste de faire du bruit et de leur laisser le temps de fuir avant qu'on arrive.

Malgré leur relative petite taille (70kg pour les femelles, 150kg pour les gros mâles avec certaines exceptions allant jusqu'à 450-500kg mais c'est extrêmement rare et on soupçonne qu'ils soient croisés avec des ours bruns), ils restent terriblement puissants, très rapides et agiles, et capables de déchiqueter n'importe qui en quelques secondes.  J'ai vu des boîtes de conserves ouvertes d'un coup de patte, des portières de gros 4x4 américain repliées et arrachées comme du carton, etc.  Bref, gros potentiel mais esprit plutôt placide et peureux.

Ours brun / grizzli : 6 à 10 fois plus massif que l'ours noir...  même caractère peureux mais il sait très bien qu'il ne risque absolument rien contre un bipède, donc si l'envie lui en prend il peut charger, ou chercher à impressionner pour nous faire dégager.  C'est lui le chef.  Le plus souvent il bluffe une fois ou deux avant de charger, montrant clairement à l'intrus qu'il a envie d'être tranquille.  La meilleure manière de ne pas avoir d'ennuis reste de garder ses distances (200m minimum).  Il peut, dans certains cas, avoir un comportement de prédation avers l'humain mais ça reste marginal.  Souvent il s'approchera de manière curieuse et si la personne "sondée" a un comportement de proie (courir) ça le stimulera à jouer au prédateur.  Le plus souvent de lui faire face ou de s'éloigner tranquillement sans tourner le dos lui enlève ses envies de goûter et il s'éloigne en cherchant un truc plus facile à manger.  Dans tous les cas, avoir un spray et ou une arme à feu puissante au royaume des ours bruns est une bonne idée, mais la prévention et le respect des distances restent les outils plus utile.

Ours polaire : reste un ours, donc opportuniste et plutôt prudent, mais celui là n'hésite pas à s'en prendre à l'homme quand il a faim.  C'est un prédateur pour l'homme et donc il faut s'en méfier.  Mais sa nature prudente fait en sorte qu'on peut généralement le décourager en lui tenant tête et en lui balançant, par exemple, une fusée éclairante dans les pattes, etc.  J'en ai fait fuir juste en démarrant le moteur d'un ski-doo (pour me barrer parce qu'il devenait trop curieux et que je flippais j'avoue :-[).  C'est une espèce archi-protégée et donc les autorités (en tout cas au Canada) n'hésiteront pas à vous confisquer votre flingue si vous en trimballez un "au cas où".  On préfère clairement protéger l'ours que le bipède, ce que personnellement je comprends parfaitement, surtout que concrètement les risques restent assez limités...  bien qu'avec la famine qui sévit autour de la banquise les ours deviennent de plus en plus aggressifs et entreprenants.  Bref, si vous allez là-haut sachez que vous n'êtes pas au sommet de la chaîne alimentaire, point barre.

Tous les ours (noirs, bruns, blancs) sont opportunistes et donc attirés par les odeurs de bouffe etc.  Selon à quel ours on a affaire, on réagira différemment, c'est à traiter au cas par cas et en fonction des arguments concrets dont on dispose...  je suis en général plus poli avec les ours curieux quand j'ai juste un couteau ou quand j'ai le spray ou le 12 semi auto à portée de main (ce qui est très rare).  N'empêche que ça n'est rendre service à personne, ni aux ours ni aux autres bipèdes, que de les laisser nous dérober notre repas facilement.  Ça entraîne les ours à associer humain à nourriture gratuite, au point que certains deviennent carrément insistants si on ne leur donne rien...  Donc résister autant que possible sans pour autant risquer sa peau.

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

07 octobre 2006 à 14:34:30
Réponse #6

DavidManise


P.S.: J'ai oublié de parler des kodiaks, qui sont une sous-espèce d'ours brun à peu de choses près...  Ils sont à traiter plutôt comme des ours polaires.  D'ailleurs ils ont presque la même carrure (encore plus gros que les grizz) et un comportement similaire, à peu de choses près.

Au Québec, il y a des tonnes et des tonnes d'ours bruns, mais depuis le début de l'histoire des statistiques québécoises, seuls deux (à ce que je sache) personnes ont été tuées par des ours.  Bref, statistiquement on est *beaucoup moins* en danger si on croise un ours en forêt que si on croise un bipède.  C'est, comme d'habitude, notre ignorance qui nous fait le plus peur.

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

11 octobre 2006 à 05:08:03
Réponse #7

Bebert


Amen, David.

Excellent post sur les ours. Merci au noms de tous les lecteurs d'avoir pris le temps de le partager avec nous.  :love:

Je n'ai pas particulièrement peur des ours, mais je garde toujours mon Spyderco Bill Moran bien affûté à ma ceinture lorsque je vais creux dans le bois. Toujours un peu préoccupant quand on croise 3 ours dans le chemin forestier pour se rendre à son camp de pêche. J'ai déja songé à transporter un bocal de beurre d'arachides sur moi de façon à le «donner» à un ours pour gagner quelques secondes (pour regagner un véhicule, une chaloupe, etc), par contre je crois que c'est plus encombrant qu'autre chose.

Sais-tu si un ours noir québécois nage bien? Est-ce que j'aurais le temps de lui foutre un coup de rame sur le crâne s'il s'approchait trop de ma chaloupe?

11 octobre 2006 à 10:00:29
Réponse #8

BearPaw


Les explications de David sont très fiables, mais... le comportement des ours noirs au Canada est en train de changer.
Il semblerait qu'ils deviennent de plus en plus audacieux et les mâles ont une tendance à devenir plus gros qu'ils l'étaient il y a quelques années. Cela viendrait apparemment du fait que la chasse au printemps n'est plus permise, car elle commence seulement en août pour une raison liée au tourisme. N'oublions pas que chaque année, on tue 40'000 ours noir au Canada.

Bébert n'a pas peur des ours ?..... Attends un peu d'en avoir un en face de toi sur son territoire (et pas dans un parc animalier)

Même les spécialistes en ours ont peur de l'ours et le craignent. On peut plus ou moins prévoir ce qu'il fera dans les secondes qui viennent, mais les ours sont malgré tout des animaux très imprévisibles et il convient d'être très prudent.

Un ami Canadien et qui connaît bien les ours m'a dit un jour : "Lorsque tu te trouves face à un ours agressif, tu as deux solutions : soit tu meurs reposé ou tu meurs fatigué en l'ayant attaqué comme tu pouvais, fais ton choix camarade."

Penser que l'on peut gagner une bataille contre un ours noir peut fonctionner avec un peu de chance, mais contre un grizzly ou un ours brun d'Europe.... c'est une autre histoire.

Nous (mon épouse, l'ami en question et moi) avons eu la chance de voir un ours dans son habitat naturel, au coeur de la forêt et il avançait vers nous. Du fait que nous ne bougions pas et que nous étions contre le vent, il n'est pas parti.

Il essayait malgré tout de nous sentir en se demandant "ce" que nous pouvions bien être. Mais sans succès, au contraire, plus il essayait et plus ça le rendait nerveux.

Après une dizaine de minutes, il est parti dans la forêt pour revenir quelques minutes plus depuis une autre direction.... et là... nous commencions à sérieusement avoir la pétoche (la trouille) :o (nous avions tout d'abord pensé qu'il s'agissait d'un deuxième ours)

Mon ami a simulé le cri d'un élan afin de faire croire à l'ours que nous étions quelque chose de connu pour lui et qu'il avait déjà vu auparavant. L'ours s'est finalement calmé un peu, puis est reparti tranquillement.

Au total, l'ours noir est resté une bonne vingtaine de minute, et au départ, il se trouvait à une dizaine de mètres de nous.

Les photos de cette rencontre se trouvent : http://www.swisstrackers.com/cms/cpg/thumbnails.php?album=16

voilà une image que j'ai déjà posté à plusieurs reprises


La même chose nous est arrivé avec un élan, qui lui s'est trouvé à 5 mètres de nous et qui est resté une bonne dizaine de minutes

voici le lien pour les photos :
http://www.swisstrackers.com/cms/cpg/thumbnails.php?album=17

Respect pour les ours !  :love:

11 octobre 2006 à 10:13:02
Réponse #9

Pierrot


Citer
N'oublions pas que chaque année, on tue 40'000 ours noir au Canada.

Je suis abasourdi par un tel chiffre, quarante mille par an, j'ai du mal à le concevoir.  :o

11 octobre 2006 à 10:54:32
Réponse #10

BearPaw


Citer
N'oublions pas que chaque année, on tue 40'000 ours noir au Canada.

Je suis abasourdi par un tel chiffre, quarante mille par an, j'ai du mal à le concevoir.  :o

C'est effectivement triste Pierrot, mais ç'est la triste réalité :
http://protectionanimale.com/bears.htm

Extrait du WWF : The number of black bears legally hunted and killed in the United States and Canada increased during the overall survey period, from approximately 40,000 bears per year in 1992 to between 40,000 and 50,000 in the mid-1990s.
http://www.wwf.ca/NewsAndFacts/NewsRoom/default.asp?section=archive&page=display&ID=1270&lang=EN

Surtout qu'il ne s'agit même pas de chasse pour les puristes, mais avant tout du tire-pipe pour touristes....

Voici un lien sur les précautions à prendre avec les ours noirs :
http://www.pc.gc.ca/docs/v-g/oursnoir-blackbear/index_f.asp

11 octobre 2006 à 11:00:36
Réponse #11

Pierrot


Surtout que je viens de lire que les 40 000 sont ceux qui sont tués légalement et qu'autant sont braconnés.  >:(

650 $ une vésicule d'ours noir, il va falloir faire comme pour les cornes de rhinos, abblation de la vésicule pour les ours...

Je viens de voir la page deux du site, la connerie humaine est vraiment sans limite...


« Modifié: 11 octobre 2006 à 11:07:01 par Pierrot »

11 octobre 2006 à 12:56:55
Réponse #12

Bebert


Depuis que j'ai lu quelques articles où des campeurs ont réussi à faire déguerpir des ours en les piquants avec des canifs... je me sens mieux avec mon couteau à la taille...

C'est psychologique peut-être, mais c'est mieux que rien.

(Je crois avoir lu 2 ou 3 articles où un campeur est venu prêter assistance à son pote aux prises avec un ours avec un SAK)

11 octobre 2006 à 14:14:27
Réponse #13

DavidManise


Bearpaw,

Ça doit dépendre des endroits.  Au Québec, les ours commencent à se faire vraiment très nombreux parce que la chasse a été interdite pendant longtemps.  Ça reprend tout doucement.  Mais chez moi (au Québec, donc) tu as du mal à faire un kilomètre dans la forêt sans mettre le pied dans une bouse d'ours...

Très jolie photo.  L'ours(e ?) en question a l'air plutôt maigre.  Ça a été pris à quelle époque de l'année ? 

Ce qui est sûr, c'est que l'ours reste imprévisible et opportuniste.  Il faut agir avec lui comme avec n'importe quelle racaille : ne pas provoquer, mais ne pas non plus se laisser marcher sur les pieds.  Si le comportement de l'ours est indécis ou juste curieux, il faut dans la mesure du possible adopter soi-même la posture aggressive, ou au strict minimum rester planté là où on est et ne pas bouger d'un pouce pour montrer à l'ours qu'on ne le craint pas.

Ceci dit, il faut tout de même faire preuve de jugeotte.  On peut lire assez facilement le langage non-verbal d'un ours.  Celui qui s'approche timidement et qui renifle et qui te tourne autour, celui là est curieux.  Typiquement, si tu as le temps d'avoir peur et de te poser des questions, c'est que l'ours n'est pas vraiment aggressif. 

L'ours vraiment aggressif (rarissime chez les ours noirs), c'est celui qui est déjà sur toi.

Moi, franchement, j'avoue, j'ai peur des ours même si je sais qu'ils sont très peu aggressifs (je parle des noirs).  Cette peur est saine.  Elle me fait prendre des précautions.  Elle me permet de rester humble devant la nature.  Il y a plus fort que moi, là-dedans.  Le tout est d'accepter le fait qu'on fait aussi partie de la chaîne alimentaire.  Ça, ça nous replonge dans la nature.  Ça nous reconnecte avec elle, et avec nous-mêmes, avec nos sens, avec nos peurs, avec notre courage de base. 

C'est bien facile de se ballader dans la nature et d'être la pointe de la pyramide, d'être le fier représentant de la culture dans cette basse sauvagerie.  De mettre des distances, comme ça, entre soi et la nature, ça permet les pires horreurs.  Ça permet de voir la nature comme son bien, comme inférieure à soi, comme "utilisable". 

D'accepter tout simplement l'idée de donner ses protéines à un ours affamé, ça nous replonge DANS le règne animal dont nous ne sommes jamais sortis.  Ceci dit, l'ours qui veut mes steacks devra les mériter aussi.  C'est la loi de la nature, ça aussi.  Je mourrai fatigué.  Simple question de principes ;)

Ciao :)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

11 octobre 2006 à 14:24:01
Réponse #14

DavidManise


Sais-tu si un ours noir québécois nage bien? Est-ce que j'aurais le temps de lui foutre un coup de rame sur le crâne s'il s'approchait trop de ma chaloupe?

Oui, ça nage bien.  En général, il ne s'approche pas trop des chaloupes ni des embarcations.  Quand il est dans l'eau, c'est bien plus haut et gros que lui donc ça lui fait plutôt peur.  En canot, j'en ai déjà repoussé un du bout de la pagaie.  Il s'approchait par derrière.  Je l'ai entendu souffler.  J'ai appuyé ma pagaie sur son front et j'ai poussé fort, ce qui m'a permis de prendre vite de la distance.  En même temps ça lui a enfoncé le nez dans l'eau.  Il a pas aimé ça.  Il a changé de cap tout de suite après. 

C'était un jeune.  Ils sont souvent curieux mais ils apprennent vite et n'insistent pas ;)

Ciao :)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

11 octobre 2006 à 14:46:48
Réponse #15

BearPaw


Très jolie photo.  L'ours(e ?) en question a l'air plutôt maigre.  Ça a été pris à quelle époque de l'année ? 

photo prise par Wolfheart, ma douce compagne, merci pour elle. Il s'agissait d'un mâle d'environ 3 ans, et la photo a été prise le 20 juin 2006 vers 18 heures.
Tu devrais aller voir l'album en entier, il y a quelques 88 photos.

13 octobre 2006 à 14:05:45
Réponse #16

kazar


Jean Tanazacq, dans son livre « Du Couteau », évoque un extrait des notes de chasse de Droz qui raconte à un moment donné qu'un avion s'est écrasé dans les Barrens, Repéré du ciel, des chasseurs professionnels, une trentaine d'amérindiens, et une compagnie de militaires sont mobilisés pour le retrouver au sol. En plus de leur fusils, tous sont équipés de grenades offensives (!!!). A un moment donné de l'expédition, les groupes d'hommes qui étaient répartis en équipes distantes de 500 mètres pour ratisser la région, se mettent à être attaqués par les ours Kodiak "dérangés dans leur tranquilité".

L'expédition a duré une journée, à la fin de laquelle l'avion est retrouvé ainsi que les passagers croqués morts ou vifs par les ours. Soixante dix kodiaks de prés d'une tonne restent sur le tapis : tués par les grenades!!!

Ce récit ne vous apparait-il pas curieux? Soixante dix tués à l'aide de grenades offensives!!! Est-ce possible? Ces animaux sont-ils aussi féroces (je parle des ours kodiaks, la férocité des hommes nous la connaissons déjà)? Les déflagration des grenades n'auraient-elles pas suffit à faire fuir les premiers kodiaks?

Stéphen.





« Modifié: 13 octobre 2006 à 14:20:29 par kazar »

14 octobre 2006 à 15:46:13
Réponse #17

Hatari


Le Kodiak est le plus grand prédateur "mammifère" terrestre au monde, il vit sur l'île du même nom en Alaska et sa chasse est très réglementée et la taxe d'abattage est onéreuse (~ 15.000 USD) ceci dit il doit sa taille ( pas loin d'une Tonne) à la quantité de saumons dont il se gave, c'est un ours qui connaît sa force et ne recule devant rien, il est très territorialiste et gare aux intrus !
Sa chasse demeure un must !

Voici ce dont est capable un ours fâché (âmes sensibles s'abstenir) ! Je ne rigole pas.

MODO: ATTENTION, images pouvant choquer !

http://www.b0g.org/wsnm/articles/Polar+Bear+Attack
« Modifié: 17 octobre 2006 à 15:16:11 par Maximil »
La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

14 octobre 2006 à 21:50:29
Réponse #18

DavidManise


Hatari,

Un ours fâché est capable de bien pire que ça.  Le gars en est sorti vivant et somme toute avec des blessures plutôt légères par rapport à ce qui aurait pu lui arriver. 

Apparemment c'est arrivé en été (présence d'eau liquide, pas de neige).  Les ours polaires ont la DALLE tout l'été.  Et comme la banquise arrive un mois plus tard et repart un mois plus tôt grâce au réchauffement climatique, ben ça ne risque pas de s'arranger.  Pour rappel, les ours polaires se nourrissent presque exclusivement de phoque, sur la banquise, pendant l'hiver.  Pas de banquise = période de disette.  Donc pour l'instant, c'est deux mois de disette de plus par an pour les ours.  Ça empire de jour en jour.

Quant à la chasse au kodiak, moi je propose qu'on fasse ça à l'arc seulement ;)

Ciao !

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

15 octobre 2006 à 17:01:36
Réponse #19

Hatari


De la grande chasse, mais il faut oser avec un arc devant ce géant ou mieux à l'épieu  :D enfin avec un guide armé d'un gros calibre qui n'est pas loin au cas où  :-[
Vu dans un film "hollywood" : "A couteaux tirés" avec A.Hopkins et A.Baldwin très beau film au demeurant sur la survie...
La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

17 octobre 2006 à 02:30:43
Réponse #20

kazar


Je suis d'accord que la chasse à l'arc est plus naturelle, plus "égalitaire". Elle demande des qualités d'approche exeptionnelles et laisse davantage de chances aux animaux. Ce qui m'énerve c'est que, même limitée à l'arc, une chasse à l'ours pour le plaisir ne sera jamais une chasse réalisée par nécessité. On trouvera toujours des têtes de noeuds comme ci-dessous bien content d'avoir buté son ours pour prendre son pied :






"Bugged Bear" by Bev Doolittle

17 octobre 2006 à 08:34:54
Réponse #21

Hatari


A la chasse on ne bute pas et ce n'est pas une tuerie, ceux qui pratiquent ces actes sont des braconniers qui n'ont aucuns respect de l'animal et bien souvent pour des questions d'argent.
Heureusement qu'il y a encore de vrais chasseurs qui parfois règlent des taxes d'abattages assez salées afin de rémunérer des gardes chasses qui protègent la faune et la flore.
Ceux qui mettent en péril faune et flore sont des bracos avec parfois l'appui des autorités (Voir à ce sujet le problème en Afrique).
Pour info. le dernier Rhinocéros noir a été abattu par des bracos. au nord Cameroun, il y a juste 6 ans, les autorités ont fermé les yeux car il y avait beaucoup d'argent en jeu.
Mais pour comprendre cela il faut être un "vrai" chasseur et l'on ne parle bien d'une chose que l'on connaît et que l'on pratique ;)
La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

17 juin 2007 à 18:57:48
Réponse #22

aoum


drole de question hein ?

en aout je m'en vais faire un peu de rando dans les carpates , et la bas il y a pas mal d'ours ,
je sais que les chances de tomber dessus sont rares mais on ne sais jamais ..

alors que faire si l'on tombe fasse à un ours ou que celui ci viens gentiment rendre visite à notre campement ?

*attaquer le premier ? http://www.youtube.com/watch?v=Zgin9ZLbv4Y  :D
*s'assoir autour d'un bon feu et partager notre repas ? ::)
*fuir
*lui offrir une barre de céréales  :D
*se rouler en boule , pleurer en appelant notre maman tout en priant pour qu'il ne nous ai pas vu  :'(

enfin voila , si vous avez deja été confronter à la situation ou que vous ayez des infos à partager ..

merci !!
"la chose la plus miséricordieuse ..c'est l'incapacité de l'esprit humain à mettre en corrélation ce qu'il contient ." HPL.

17 juin 2007 à 20:30:18
Réponse #23

Bigbang


[EDIT] je ne savais pas que ce message avait déjà été abordé auparavant... :-\ mais j'ai passé du temps à taper ça donc je vous le mets quand même... c'est une redit

Extrait de "Manuel de survie" de chez Hors collection éditions :

1) Gardez votre calme, ne bougez pas.
L'expérience a montré qu'une mère ourse cesse d'attaquer si la personne en face n'a pas une attitude agressive

2) Restez sur place, ne montez pas dans un arbre pour échapper à un ours.
Les ours bruns sont agiles, ils grimpent vite aux arbres et vous rattraperaient. Aussi bizarre que cela puisse paraître, l'ours vous laissera tranquille si vous vous tenez coi.

3) Si vous ne bougez pas et que l'ours attaque, frappez-le avec ce qui vous tombera sous la main.
Visez les yeux ou le museau de l'animal.

Quel comportement adopter en face d'un ours.
-Manifestez votre présence en parlant à voix haute, en tapant dans les mains, en chantant ou même en criant (d'aucuns préfèrent se munir d'une cloche). En tout cas, débrouillez-vous pour vous faire entendre -l'ours n'aime pas être surpris. Et n'oubliez pas qu'il court beaucoup plus vite que vous.
-Ne laissez pas les enfants s'éloigner, gardez-les toujours sous les yeux.
-On ne peut pas parler de "distance de sécurité minimale" avec l'ours : plus on est loin de lui, mieux ça vaut !
-Si vous êtes en voiture, ne descendez pas, même pour faire une photo. Gardez les vitres fermées. N'empêcher pas l'ours de traverser la route.

Comment éviter de vous faire attaquer :
- Eliminer toute odeur de nourriture qui pourrait subsister sur vous, sur votre matériel de camping, vos vêtements ou votre voiture.
- Ne dormez pas dans des vêtements que vous avez portés pour cuisiner.
-Rangez vos provisions de façon que les orus ne puissent ni les sentir ni les atteindre.
-Ne laissez aucune nourriture dans votre tente - pas même un carré de chocolat.
- Emballez lse poubelles avec soin et mettez-les à l'écart.
-Veillez avec le même soin à la nourriture de vos animaux domestiques.
- Tous les ours sont dangereux, mais ils le sont d'avantages dans trois situations particulières :
   - Lorsque les femelles ont des petits.
   - Lorsque les ours sont habitués aux restes de nourriture des humains.
   - Lorsqu'ils défendent une proie fraîchement tuée.

Recommandations :
Il y a environ 650000 ours bruns en Amerique de Nord, et on ne déplore qu'un seul mort tous les trois ans - alors que des centaines de rencontres ont lieu. Aux Etats-Unis, la population d'ursidés est majoritairement composée d'ours bruns, dont la fourrure n'est d'ailleurs pas toujours sombre : elle peut être brun clair ou blonde selon les cas. Les mâles sont généralement plus gros que les femelles ( de 75 à 300kg pour les mâles, de 50 à 180kg pour les femelles).
- L'ours court plus vite que le cheval, que soit en montée ou en descente.
- Il monte aux arbres. L'ours brun est meilleur grimpeur que le grizzli.
- L'ours a un ordorat et une ouïe excellente.
- L'ours est extrêmement puissant. Il est capable de mettre une voiture en pièces pour trouver de la nourriture.
- L'ours possède son "espace vital", dont l'étendue varie - de quelques mètres à quelques centaines de mètres - selon chaque animal et chaque situation. Toute intrusion dans ce territoire est perçue comme une menace et peut provoquer l'agressivité de l'animal.
- L'ours défend âprement sa nourriture.
- Toutes les femelles défendent leurs petits. Une femelle surprise de trop près avec ses petits, ou séparée d'eux, peut attaquer.
- La femelle du grizzli a une réaction agressive si elle sent ses petits menacés, c'est sa défense naturelle.
- La femelle de l'ours brun fait grimper ses petits dans un arbre et reste au pied du tronc pour les défendre.
- Ne vous approchez pas d'un animal mort. L'ours pourrait vous attaquer pour s'approprier cette nourriture.
- Il n'est pas recommandé de se promener avec son chien. Il pourrait se dresser contre un ours et provoquer une attaque. Un chien non tenu en laisse pourrait même rabattre un ours vers vous.






Voilà, c'est un article que j'ai recopié de "manuel de survie", j'ai donc sûrement fait des fautes de frappes, mais le scanner ne marche pas... ::)
Par ailleurs, je n'ai jamais été confronté à ce genre de situation et je ne connais pas suffisament le milieu animal pour apporter une critique là dessus. A vous donc... Je suis tout ouï  :)


Alexis

17 juin 2007 à 20:46:08
Réponse #24

aoum


génial , merci pour les infos  :doubleup:
je n'avais pas vu que le sujet avais deja été aborder , milles excuses  :-[
"la chose la plus miséricordieuse ..c'est l'incapacité de l'esprit humain à mettre en corrélation ce qu'il contient ." HPL.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité