Nos Partenaires

Auteur Sujet: Serpent en alcool , Alcool de Serpent ?  (Lu 37973 fois)

12 juillet 2011 à 14:57:40
Lu 37973 fois

LeFauneRouge


Bonjours à tous !

J'ignore si je suis dans la bonne section , je laisse au modérateur le soin de la déplacé si inapproprié !

Voila ,hier au cours d'une balade dans le vignoble de Mercurey en Bourgogne , j'ai trouvé une couleuvre verte et jaune.
Malheureusement écrasé par une voiture , juste derrière la tête , la bestiole bougeais encore...

L'animal fait une bonne soixantaine de centimètres et je souhettais la conservé dans une bouteille d'alcool... comme fut un temps en haute Savoie , ou les vipères était mise dans de la goutte , ou encore en asie avec serpent et lezard dans le saké et autres liqueurs...

Ma question est : dois-je retirer les vidures de la bête pour quelle masers sans pourrir ? Si oui comment mis prendre pour ne pas l’abimer ?
(J'ai vue des bouteilles ou les animaux étaient éviscéré , comme les lézards dans le saké ,mais dans d'autres non... d’où ma question)

Merci d'avance ! ;#

12 juillet 2011 à 15:02:20
Réponse #1

guy


Pareillement, j'en ai vu des éviscéré et d'autres non... Peut être que ça dépend ( genre venimeux ou non...) peut pas dire.
en tout cas, sur cette vidéo http://www.youtube.com/watch?v=sOR0TdYczgY ils les vident...
Toornaarsuk!

12 juillet 2011 à 15:16:41
Réponse #2

dysoner


En asie l'alcool est destiné a être bu, mais si c'est pour présenter pas besoin AMHA.

Tapez Snake Wine dans google image ;)

12 juillet 2011 à 15:22:55
Réponse #3

gregoret


Pour la goutte à la vipère , j'ai toujours vu mettre la vipère vivante dans la bouteille puis remplir avec la distillation chaude tout juste sortie de l'alambic....  un délice !

Attetion l'abus d'alcool est dangeureux pour la santé....  :doubleup:

12 juillet 2011 à 15:43:00
Réponse #4

LeFauneRouge


Ça serait effectivement pour être bu  ;#

Mais sachant que le tube digestif des serpent est réputé pour être saturé de parasite , je me demandais si il n'allais tout simplement pas " gonfler " en ce décomposant de l'intérieur...

La vidéo à l'air de  me donner raison... j'espère que je vais faire ça bien :huh:

Je vous tien au jus !

12 juillet 2011 à 17:19:25
Réponse #5

Loriot


Cela dépend peut être de quand date le dernier repas de ce reptile... Perso un temps j'avais un serpent, malade qui vomissait sa proie après quelques jours :bheurk: :bheurk: j'ai rarement vu et senti un truc aussi degueux!
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

12 juillet 2011 à 19:41:06
Réponse #6

Crochemuche


La vipérine (spécialité Savoyarde) consiste à noyer une vipère dans de l'eau de vie, préférablement de poire (de la gnôle quoi !). En mourant, le serpent "crache" son venin dans le liquide. On conserve la bouteille telle quel, avec le serpent dedans. Mon grand-père en a fait une bouteille, cela bien avant ma naissance...

...il faut bien deux personnes qui te tiennent à ta chaise lorsque tu la bois  ;D

Je dirais que c'est plus un alcool "à touristes", mais bon, je suis trop jeune pour l'avoir connu. D'après Wikipedia, la production est interdite depuis 1979

source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Alcool_vip%C3%A9rine

Arvi Pa' !
"Croyez-moi, les gens les plus simples sont souvent les plus grands"

Eugène, 88ans, Massif des Bauges

12 juillet 2011 à 19:41:38
Réponse #7

basic


Au risque de paraître rabat-joie, je signale que les vipéridés suivants sont protégés en France :    Vipère de Séoane, vipère d'Orsini, vipère aspic , vipère péliade.

12 juillet 2011 à 19:57:17
Réponse #8

Nathan-Brithless


Pour la goutte à la vipère , j'ai toujours vu mettre la vipère vivante dans la bouteille puis remplir avec la distillation chaude tout juste sortie de l'alambic....  un délice !

Attetion l'abus d'alcool est dangeureux pour la santé....  :doubleup:
la vipère:la faire cracher son venin dans du marc de garlaban, puis l'introduire vivante dans la bouteille..Miam!

pas pour les tapettes ce truc là :doubleup:
L'eau se referme derriere le poisson qui avance

12 juillet 2011 à 20:05:46
Réponse #9

Gros Calou


Pour la goutte à la vipère , j'ai toujours vu mettre la vipère vivante dans la bouteille puis remplir avec la distillation chaude tout juste sortie de l'alambic....  un délice !
Attetion l'abus d'alcool est dangeureux pour la santé....  :doubleup:

C'est ce que j'ai vu aussi, et j'ai vu la vipère se mordre, car affôlé (ouedzet) elle distingue plus si c'est elle ou pas, triste fin, j'ai vu le bouilleur faire cracher le venin dans la bouteille sur le bord du goulot. Maintenant c'est une tradition, Basic je te comprends et reprends l'étendard, maintenant la couleuvre de LaFauneRouge était déjà morte. Je ne sais pas pourquoi en Savoie il n'existe par de "couleuvrine" ça c'est une bonne question hein ! Peut-être que la couleuvre ne conviens pas à ce genre de baignade et en finalité beuvrage, donc gaffe  ;) Par contre ne faites pas ça avec une vipère vivante, vous risquez une morsure douliureuse voir mortelle pour certaines personnes et laissons ces petites bêtes tranquille. Je vous rappelle que sans vipère, la bouteille contient plus de gnôle (ne pas confondre avec niole hein !) à agoutter bande de bagolus  ;#

Arvi Pa'



12 juillet 2011 à 20:14:11
Réponse #10

Djeep


BJR Tous les reptiles ainsi que les batraciens sont des espèces protégées en F. La barbarie consistant à noyer une vipère vivante dans de l'alcool est illégale et je n'en vois vraiment pas l'intérêt HN
Allumez le feu :-)
Donnez un titre honorifique à un clampin et il se sentira l'âme d'un petit chef !

12 juillet 2011 à 20:16:01
Réponse #11

Gros Calou


Rassure toi, ça se fait plus, maintenant les bouteilles de gnôles ont un joli décor champêtre peint à la main  ;)

Les gens balancent leurs yaourts passés la date d'une journée, c'est pas pour se taper de la gnôle avec un serpent dedans  ;)

12 juillet 2011 à 20:46:59
Réponse #12

gregoret


En bourgogne la production de vipérine c'est arrêté y a deux ans avec le décès du meilleur bouilleur clandestin à un age très avancé , paix a son âme ! Mais c'est sûre que les vipères le regrettent surement pas !  :lol:

P.s : A moins qu'il y ait un dernier bouilleur que je connaisse pas....

12 juillet 2011 à 20:54:22
Réponse #13

Gros Calou


Clandé ou pas le droit de bouille meure avec le détenant, plus de succession, j'en sais quelque chose, quand mon Tonton Cellier est mort, cela avait été mentionné dans le testament. Plus de bouilleurs, que des coopératives  ;)

Mais bon, il y aura toujours des clandés  ;#

12 juillet 2011 à 20:56:22
Réponse #14

gregoret


Et oui tout en taxe pour les poches de l'état !  :down:  Et le perte d'un savoir faire millénaire !  :'(  :'(  du moins pas pour tout le monde !  :lol:

12 juillet 2011 à 21:01:44
Réponse #15

Gros Calou


Et oui tout en taxe pour les poches de l'état !  :down:
Et oui comme les clopes, mais c'est de bonne guerre, les gendarmes du coin ferment souvent les yeux, mais chut faut pas le dire.
Les alambics clandestins en Savoie et je pense ailleurs sont plus que centenaires, pendant la révolution, des révolutionnaires Savoyards planqués dans les grottes du terroirs échangeaient gnôle contre victuailles et cartouches  ;# Cela est resté comme us et coutumes, comme un secret de famille, un terroir. La parole est au peuple  ;D

12 juillet 2011 à 22:09:14
Réponse #16

LeFauneRouge






Question taille javais vue un peu juste... Finalement elle fait plus prêt d'un bon mètre, que soixante centimètres  ;#

Pour l'alcool je n'ai trouvé que de l'alcool à fruit à 40 degrés, pas de goutte sous la main... ou plutôt quelqu'un m'aurait tué si je l'avais touché  :-[

Content de voir que le topic à suscité l’intérêt ! Et oui je confirme , la bête était déjà voué à mourir... la colonne brisé derrière la tête et la peau déchiré (visible sur la photo).

Merci les copains !  :doubleup:

12 juillet 2011 à 23:21:51
Réponse #17

Rammstein


Je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître.

Savoie, années 80. Son terrain étant envahi par les vipères, mon beau-frère avait eu la riche idée de se lancer dans la production de vipérine. Dans la famille ce genre de boisson étant plutôt courant (pour accompagner une tartine de pétafine, miam !), il s'est contenté d'appliquer la technique familiale, à savoir assommer la vipère d'un coup sur la tête, l'introduire dans la bouteille, ajouter la gnôle et refermer prestement la bouteille.

La toute dernière fois qu'il a procédé ainsi l'expérience a mal tourné. Le premier problème est survenu après avoir assommé la vipère et l'avoir introduite à moitié dans la bouteille : trop grosse, elle ne rentrait pas. Il s'est acharné pendant 2 minutes, laps de temps qui a suffit à la vipère pour reprendre ses esprits et se débattre de toutes ses forces. Grosse frayeur de mon beauf, la bouteille vole à travers la cuisine, se casse, et voilà la vipère lâchée dans la maison. Sa cavale se finira sur le tapis du salon, écrabouillée par une bûche...  :down:

Suite à cette expérience, et dans le cas hautement improbable où je me lancerais dans cette aventure, j'aurais tendance à tuer le serpent avant de le mettre en bouteille, et d'en choisir un de petit diamètre. Histoire d'éviter une scène de ménage...

Rammstein
« Modifié: 12 juillet 2011 à 23:39:09 par Rammstein »

13 juillet 2011 à 07:55:22
Réponse #18

bushiben


BJR Tous les reptiles ainsi que les batraciens sont des espèces protégées en F. La barbarie consistant à noyer une vipère vivante dans de l'alcool est illégale et je n'en vois vraiment pas l'intérêt HN
+1 NE TUEZ PAS NOS SERPENTS!!!!!!!
- Ce que tu vis au sommet te change profondément et te devient indispensable...
- L'alpiniste est un homme qui conduit son corps là où, un jour, ses yeux ont regardé... - Gaston Rébuffat

- Grimpez si vous le voulez, mais n'oubliez jamais que le courage et la force ne sont rien sans prudence, et qu'un seul moment de négligence peut détruire une vie entière de bonheur. N'agissez jamais à la hâte, prenez garde au moindre pas.
Et dès le début, pensez que ce pourrait être la fin - Edward Whymper

13 juillet 2011 à 21:08:04
Réponse #19

Crochemuche


BJR Tous les reptiles ainsi que les batraciens sont des espèces protégées en F. La barbarie consistant à noyer une vipère vivante dans de l'alcool est illégale et je n'en vois vraiment pas l'intérêt HN

Disons que désormais, les mentalités ont changées. Bien entendu, jamais je ne ferai une chose pareille. Mais il y a encore 50 ans, la vie était différente d'aujourd'hui, on ne pensais pas encore au bien-être des animaux (du moins pas de la même façon qu'aujourd'hui, les associations n'existaient simplement pas), et ces derniers étaient bien plus nombreux que maintenant. Les serpent pullulaient (du moins, là où j'habite) et étaient considérés comme de redoutables nuisibles. Rappelons que la télévision n’existait pas, et que les connaissance des enfants reposaient sur les paroles des anciens "les serpents tuent" "si tu en vois un, assomme-le" etc etc...

La confection de vipérine n'était pas non plus une activité régulière, et je doute qu'elle le soit plus maintenant, il est bon de replacer la création de cet alcool dans le contexte de l'époque. Désormais, sa production est interdite et ce n'est pas plus mal.

Malheureusement, ce n'est pas là le seul "produit du terroir" qui se fait sur la souffrance d'animaux, loin de là.
"Croyez-moi, les gens les plus simples sont souvent les plus grands"

Eugène, 88ans, Massif des Bauges

13 juillet 2011 à 21:19:13
Réponse #20

Crochemuche


Au fait, LeFauneRouge, ta bouteille est très belle. Dommage que le serpent soit si étriqué. Mais effectivement, la bête étant condamnée, tu n'as aucun remord à éprouver à ce sujet.

A ta place, je conserverai la bouteille telle quelle, plutôt que de boire l'alcool (bon, il y a une perte de bibine, mais on a rien sans rien)
Cela peut faire un joli sujet d'observation pour tes enfants/voisins du quartier. Juste pour le plaisir de voir leurs yeux s'écarquiller  :)
"Croyez-moi, les gens les plus simples sont souvent les plus grands"

Eugène, 88ans, Massif des Bauges

14 juillet 2011 à 00:44:35
Réponse #21

LeFauneRouge


Au fait, LeFauneRouge, ta bouteille est très belle. Dommage que le serpent soit si étriqué. Mais effectivement, la bête étant condamnée, tu n'as aucun remord à éprouver à ce sujet.

A ta place, je conserverai la bouteille telle quelle, plutôt que de boire l'alcool (bon, il y a une perte de bibine, mais on a rien sans rien)
Cela peut faire un joli sujet d'observation pour tes enfants/voisins du quartier. Juste pour le plaisir de voir leurs yeux s'écarquiller  :)

Merci , la bouteille viens d'un fabricant artisanale de liqueur légère ( mure , framboise , casis ) en l’occurrence elle contenait la fameuse crème de cassis de Bourgogne  

Et oui , paix à son âme la pauvre bestiole y est bien à l'étroit , j'ai eu énormément de mal à l'insérer sans l'abimer de plus ! Mais dans une bouteille toute bête et plus large :ça ne lui aurait pas suffisamment rendu hommage  

A vrai dire. Vue la quantité de dépôt organique dans la bouteille après quelques heures de maturation , je pense qu'elle va effectivement , servir d'objet de décoration et d'éducation  :blink:

Pour finir : Oui à la protection des espèces reptilienne ! Je passe souvent pour un extraterrestre en expliquant à mes proches, que ces serpents de chez nous, sont nos amis ! (Si si c'est vrai) Je jure que je n'ai pas braconné la bestiole  :'( C'est mon sens de la curiosité qui ma appelé à ne pas la "perdre" en ce laissant mourir et pourrir inutilement  (ou presque... dommage pour les fourmis qui commençaient à l'attaquer vivante)
« Modifié: 14 juillet 2011 à 01:17:40 par LeFauneRouge »

14 juillet 2011 à 00:53:06
Réponse #22

antoine du 33


le serpent une fois qu on  na tous bus on n en fais quoi ?
Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît

14 juillet 2011 à 01:03:08
Réponse #23

LeFauneRouge


le serpent une fois qu on  na tous bus on n en fais quoi ?

Tu le mange en sashimi  ;#

14 juillet 2011 à 10:51:56
Réponse #24

guy


Ou tu rajoutes un alcool blanc et fort.
Toornaarsuk!

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité