Nos Partenaires

Auteur Sujet: Jardinage !!  (Lu 41709 fois)

03 février 2008 à 11:26:56
Réponse #25

miladiou


C'est aussi la période pour couper les branches, si je ne m'abuse car la sève est retombé.
J'ai lu dans plusieurs bouquins qu'il fallait tailler en mars avril, à cause du gel. Ca m'interesserait d'avoir d'autres avis. Bon, dans ma region du midi, le gel c'est pas trop un probleme et les vignes sont deja taillées...

Sinon, depuis un an, je me suis mise au jardin bio en alternant les cultures non pas en découpant en 4 parcelles mais en plantant une rangée sur deux et la rangée qui n'est pas cultivée sert d'apport de compost et autres (rang fertilisant). Puis, on décale à chaque nouvelle culture.
Et sur le rang cultivé, j'associe différentes plantes.
Je dois dire que j'ai vu une vraie différence pour les escargots. Non pas qu'ils aient disparu mais ils ne font plus des ravages comme précédemment. Par exemple, ils sont fous de roquette; quand je plantais plusieurs rangs de roquette côte à côte, si je ne mettais pas des produits, c'était le carnage. Après certaines nuits humides, il n'y avait plus rien. Maintenant, j'en plante au milieu d'autres plantes qui ne les attirent pas et tout se passe très bien, je n'ai que peu de pertes...
L'intérêt des bonnes associations de plantes, c'est aussi de mieux faire pousser les plantes et de les protéger de certaines maladies.

Un petit livre que j'ai trouvé très intéressant:


03 février 2008 à 11:48:21
Réponse #26

jilucorg


Impeccable, les associations de cultures, c'est une base.  :up:

Toujours chez 'TERRE VIVANTE", deux petits livres pratiques (à tous les sens du terme) à recommander chaudement pour ceux (et celles !) qui veulent aborder le bio amateur :



À mon avis, Le Guide du jardinage biologique est un must : avec ça, on peut démarrer et réussir un potager bio sans rien y connaître au départ (je l'ai fait !).
Et Ravageurs et maladies au jardin permet de limiter les énervements et les déceptions du novice :blink: :o :'( ,  sans céder à l'envie de tout noyer sous des hectolitres de KB-machin  :D


jiluc.


03 février 2008 à 19:38:39
Réponse #27

miladiou


À mon avis, Le Guide du jardinage biologique est un must
Ah vivi! Très bien cuila aussi. J'avais oublié de le citer; moins précis sur les associations de culture que "Le poireau préfère les fraises" (il est pas super ce titre?  :D ) mais il y a tout dedans, le calendrier des semis, plantations et divers travaux du jardin, les méthodes de taille, le compost et j'en passe...

03 février 2008 à 20:01:59
Réponse #28

lepapat


Je viens de voire aussi, sur la RTBF " jardin et loisir ", un autre truc pour lutter contre les puçerons.

Vous coupez des fagots de ronçes, et vous les placer là où il y a des puçerons. L' intérieur des ronçes vont etre colonisés par les larvres des insectes prédateurs, et donc bouffer les puçerons  :up:
John Wiseman, pardonne-leurs, aux " incultes" de ce forum :D


03 février 2008 à 20:07:45
Réponse #29

jilucorg


Et toujours chez Terre Vivante la super petite revue Les Quatre Saisons du Jardinage, qui s'appelle maintenant Les Quatre Saisons du jardin bio. Tous les deux mois, 30 000 abonnés, dorénavant vendu aussi paraît-il au numéro dans les magasins de produits bio et en kiosque. Une mine d'infos utiles et un vrai plaisir de lecture.

NB: je n'ai pas d'intérêts chez Terre Vivante :)

03 février 2008 à 20:14:05
Réponse #30

jilucorg


Je viens de voire aussi, sur la RTBF " jardin et loisir ", un autre truc pour lutter contre les puçerons.

Vous coupez des fagots de ronçes, et vous les placer là où il y a des puçerons. L' intérieur des ronçes vont etre colonisés par les larvres des insectes prédateurs, et donc bouffer les puçerons  :up:

De toute façon, c'est pas dramatique au potager, les pucerons, il y a bien pire. Il suffit de contrôler leur population, et le purin d'ortie fait ça très bien en les repoussant. Si on en a quand même un peu trop à notre goût sur une culture, il suffit de faire pousser des capucines à proximité : les pucerons les coloniseront de préférence à tout légume !


jiluc.

27 février 2008 à 10:45:10
Réponse #31

pimyboc



Salut,
voilà suite à mes problèmes de taf, pour m'occuper, manger mieux et peut être économiser un peu d'argent je voudrais me faire un potager.
Alors je n'ai pas de jardin mais une cour carrelée. J'ai pensé à me faire des bacs de terre et faire une sorte de potager en carré. comme ça

j'ai deux trois questions que je me permet de soumettre à votre sagacité :
- déjà est ce que ça vous semble viable comme projet. donc bac + géotextile + terre.
- pour le sol, comme c'est carrelé j'ai un peu peur que l'eau ne stagne au sol donc avant la terre je mettrais bien un peu de pierre comme première couche mais en dessous ou au dessus du géotextile ?
- Ensuite la hauteur de terre combien de cm de hauteur de terre pour carotte, haricot, salade, poireau, tomate, enfin les trucs basiques quoi.
- et enfin une dernière question : quel est la différence entre les graines bio et non bio ? hors hybride. (le prix)

merci à tous.

DEX AIE En Normandie, il n’y a qu’une chose qui peut être haute ou basse : C’est la mer.

27 février 2008 à 13:04:55
Réponse #32

Petrus


Salut pimyboc,

Perso, je n'ai pas encore essayé mais il existe ça:

Citer
Il existe une méthode qui permet de cultiver des pommes de terre hors sol. Vous pouvez ainsi les faire pousser sur un balcon, dans un petit jardin, ou bien encore sous une serre.
la suite avec d'autres exemples de cultures en "pots": ici, un peu comme dans ton exemple.

Concernant le prix des semences, je préfère ne pas comparer..... :o L'important, à mon avis, c'est de choisir des non-hybrides pour pouvoir utiliser les semences pour la prochaine récolte. (j'en suis à ma deuxième génération de fèves...)

Faire son potager est une activité saine!  :up:

Petrus.

T'as pensé à un petit poulailler?
Quand lama fâché, lui toujours faire ainsi!

27 février 2008 à 13:10:30
Réponse #33

pimyboc



salut Petrus,

oui j'avais vu ça et je vais essayer c'est pour ça que je n'ai pas écrit pomme de terre dans ma question sur la hauteur de terre.  ;)

c'est aussi pour ça que j'ai écrit hors hybride. Je ne veux pas acheter deux fois des graines.

pour le poulailler bien sur que j'y ai pensé ainsi que les lapins mais je n'ai pas assez de place.  :down:

DEX AIE En Normandie, il n’y a qu’une chose qui peut être haute ou basse : C’est la mer.

27 février 2008 à 18:31:02
Réponse #34

Alain Marcel



- Ensuite la hauteur de terre combien de cm de hauteur de terre pour carotte, haricot, salade, poireau, tomate, enfin les trucs basiques quoi.


Salut Pimyboc

Pour les hauteurs de terre, jette un coup d'oeil ICI, çà me paraît tenir la route, surtout pour les carottes (25-30cm). Pour les tomates j'aurai dit 15-20cm, mais celà doit être fonction de l'espèce.

Si tu veux le plus bio possible, choisi un terreau sans engrais que tu amenderas toi même avec un engrais bio. Tu peux d'ailleur encore commencer un petit tas de compost avec les déchets organiques du ménage (épluchures, marc de café etc.) qui te servira à enrichir ton terreau.

Bon courage


27 février 2008 à 18:45:29
Réponse #35

jilucorg


En attendant d'en avoir fait soi-même, on peut trouver des grands sacs de compost pour culture biologique en ce moment dans certains magasins et coopératives bio.


jiluc.

27 février 2008 à 20:36:16
Réponse #36

pimyboc




merci à tous pour vos réponses.
et pour la différence entre les graines bio ou non une idée ?


DEX AIE En Normandie, il n’y a qu’une chose qui peut être haute ou basse : C’est la mer.

27 février 2008 à 20:43:57
Réponse #37

lepapat


Il me semble que les graines non bio, sont traitées chimiquement, contre le pourrisement, maladies, ect ( si j' ai bien retenu de mon ancien travail, à Lutosa )  ;)
John Wiseman, pardonne-leurs, aux " incultes" de ce forum :D


27 février 2008 à 21:30:38
Réponse #38

Alain Marcel



et pour la différence entre les graines bio ou non une idée ?

Pimyboc,

tu trouveras peut être (surement) des informations sur ce forum :

http://www.aujardin.org/

Salut

28 février 2008 à 11:27:01
Réponse #39

pimyboc




Merci Alain MARCEL,
dès le premier lien je l'avais mis dans mes favoris.
Après 3 ou 4 heures de lecture cette nuit, de ce que j'en ai retenu : (avec toutes les réserves possibles le site étant super vaste et chacun ayant un peu son avis)
bien sûr je parle du non hybride
- les graines non bio sont de rares fois enrobées mais cela doit être marqué sur le paquet. Je sais pas trop avec quel produit mais se serait plutôt pour du stockage à long terme.
- le plus souvent les graines non bio sont traitées (pesticide ? ) contre pourrissement voir activateur de germination qui au contact de l'eau etc....
- bio évidemment pas de traitement.
donc chacun fait avec ses convictions cependant beaucoup s'accordent pour dire que le prix est un peu exagéré pour le bio.
Et puis si déjà la culture est orienté bio le risque d'absorber des saloperies et relativement faible quand même enfin pour moi.

DEX AIE En Normandie, il n’y a qu’une chose qui peut être haute ou basse : C’est la mer.

28 février 2008 à 11:54:36
Réponse #40

jilucorg


donc chacun fait avec ses convictions cependant beaucoup s'accordent pour dire que le prix est un peu exagéré pour le bio.
Et puis si déjà la culture est orienté bio le risque d'absorber des saloperies et relativement faible quand même enfin pour moi.

La question avec les semences n'est pas d'absorber des résidus, mais celle du pouvoir germinatif et de la vigueur de la future plante selon son potentiel génétique. Les semences non bio sont issues de plantes ayant subi des conditions de culture très négatives, donc plus ou moins dégénérées et fragiles : les semences sont le résultat de cela. D'autre part, elles sont issues de sélections selon des critères de pure rentabilité commerciale. Beaucoup de déceptions sont à en attendre pour le jardinier bio en termes de résistance aux maladies et ravageurs, de puissance végétative et de production (tout cela revient au même d'ailleurs).
D'autre part, la question de la diversité des espèces cultivées est le moindre des soucis des industriels de la semence.

Au regard des conséquences, le prix ne me paraît pas, pour les quantités envisagées, un critère de décision pour celui qui veut cultiver selon les méthodes naturelles...

Je conseille d'aller voir ce site : http://www.biaugerme.com/

Le même raisonnement serait à tenir en ce qui concerne le support de culture, qui fournit toutes les conditions de la vie — ou non — aux plantes (--> terre arable vivante, c'est à dire prélevée en zone sauvage, ou au moins n'ayant pas été cultivée en chimie depuis au moins cinq ans). Sinon, autant faire du hors-sol.



jiluc.

28 février 2008 à 19:00:47
Réponse #41

Alain Marcel


Salut Pimyboc


Après 3 ou 4 heures de lecture cette nuit, de ce que j'en ai retenu


Ben tu en as de la patience. C'est vrai que c'est vaste et puis faut trier l'info aussi   :)


Et puis si déjà la culture est orienté bio le risque d'absorber des saloperies et relativement faible quand même enfin pour moi.


Ca se défend comme point de vue. En fait, c'est comme celà que j'ai procédé pendant longtemps. Des graines non bio achetées en jardinnerie, voire en super marché, cultivées dans un sol bio.

Mais vu les tarifs proposés ICI ou sur le lien proposé par Jilucorg, je m'oriente vers le graines bio. Ces tarifs sont largement comparables à ce que tu peux trouver dans certaines en jardinerie pour du non bio.

Alors maintenant, j'écoule ce qui me reste en non bio, faut pas gâcher quand même, et je renouvelle en bio.

Tchao

29 février 2008 à 11:33:30
Réponse #42

pimyboc




merci aux deux jardiniers du forum alors  ;D

j'avais pas vu ça comme tu me l'exposes Jilucorg. En effet j'avais oublié la base c'est à dire la semence en elle même.
C'est pour ça que j'aime aussi ce forum parce que ça t'ouvre l'esprit et de nouvelle perspective.
On reste pas sur un point de vue.  :doubleup:
Et effectivement, je viens de comparer un peu les prix et ce n'est pas beaucoup plus excessif.
Bon à ma décharge, j'ai pas fait attention aux dates aussi et quand tu fais une recherche tu peux tomber sur des postes de plusieurs années surtout sur un aussi gros forum. J'imagine qu''ils" parlaient des différences de prix d'il y a quelques temps.

bon bah y'a plus qu'à !!!!


DEX AIE En Normandie, il n’y a qu’une chose qui peut être haute ou basse : C’est la mer.

29 février 2008 à 13:36:38
Réponse #43

jilucorg


j'avais pas vu ça comme tu me l'exposes Jilucorg. En effet j'avais oublié la base c'est à dire la semence en elle même.

Dans un forum sur la vie sauvage, faut bien aider la cause du bio :) Ce n'est pas qu'une affaire de pesticides et d'engrais, loin de là.

Attention : la base, c'est semence + support de culture (terre et ce qu'il y a dedans...). Ne pas oublier non plus l'eau : selon l'endroit où on vit, on peut récupérer l'eau de pluie si on pense qu'elle ne concentre pas trop de polluants atmosphériques ; sinon, il est intéressant de stocker son eau du robinet dans un grand conteneur ouvert où elle peut libérer son chlore et surtout se mettre à température ambiante avant arrosage, histoire de ne pas donner de choc thermique sur les plantules. En cas de puits existant ou de cours d'eau utilisable, ne pas faire l'économie d'une analyse complète pour éviter les (mauvaises) surprises éventuelles :o

Citer
bon bah y'a plus qu'à !!!!

Tiens-nous au courant :doubleup:


jiluc.




13 mars 2008 à 16:50:20
Réponse #44

emile


Le problème des graines actuelles F1 est qu'elles ne se resèment pas, on est tributaire du grainetier tous les ans.
Les légumes, c'est bien, mais tous les jours de la tomate pendant 2 mois, ça lasse.
Certains légumes "lavent" la terre qu'il faut ensuite laisser reposer.
La cendre, le compost, le purin d'ortie ou de consoude sont de bons engrais.
L'ideal pour l'eau est d'avoir un puit. J'ai 4m3 d'eau en réserve mais ça finit par déborder au sortir de l'hiver.
Finalement, mon jardinet tient à une pompe immergée, un broyeur de végétaux et un incinérateur...Et à mon p'tit pipi du matin sur le tas de compost, pour activer.

13 mars 2008 à 21:08:47
Réponse #45

jilucorg


Le problème des graines actuelles F1 est qu'elles ne se resèment pas, on est tributaire du grainetier tous les ans.

C'est marrant que tu parles de ce problème juste au-dessous d'un développement sur l'intérêt des semences bio, vu que bien sûr et par définition, des boîtes comme Biaugerme ni aucun semencier bio, ne vendent jamais de F1... :huh:


jiluc.

14 mars 2008 à 08:49:55
Réponse #46

jotun


je vais essayer l'année prochaine le Bois Raméaux Fragmentés (BRF) sur mes framboisiers et fraisiers pour commencer
Voici un lien explicant le fonctionnement: http://www.lesjardinsdebrf.com/

Pour le moment, je fais de culture raisonner à ma facon.
En fait avec ce système, on essaye de reproduire ce qui se passe en foret car il est vrai que la foret n'a pas besoin d'engrais, d'arrosage réduit (pluies) et que les arbres malades y sont rares a part peu être les très vieux.
Ce sont des quebecois qui ont mis en avant ce système. ;D
De plus, on sait très bien qu'un terrain qui a été une foret, après déforestation, a un très bon rendement sans ajout chimique les premières années.
Après pour les semis, plantation, c'est avec un peu d'expérience que l'on y arrive.

Voici un livre sur une autre forme de facon de cultiver (en bute ce qui permet de choisir sa terre):
"Le jardin naturel" de JM LESPINASSE.
no future

14 mars 2008 à 11:04:52
Réponse #47

ipphy


je vais essayer l'année prochaine le Bois Raméaux Fragmentés (BRF) sur mes framboisiers et fraisiers pour commencer

Super initiative !

Tient nous au courant  ;)

18 mars 2008 à 22:15:38
Réponse #48

Frolboll


Salut,

Ayant d'autres gros travaux à terminer, je ne fais pour l'instant que bricoler dans le potager depuis quelques années. Je n'ai pas la rigueur nécessaire pour me permettre d'être de bon conseil, mais voici rapidement quelques observations, en vrac de chez vrac :

- La culture en carrés est une bonne solution que j'ai essayée : la terre se réchauffe plus vite et elle est moins basse, mais il faut disposer de pas mal de compost et il faut pouvoir remplacer la terre de temps en temps (pas toujours simple). Dans la série petites surfaces, un copain fait pousser des fraisiers en hauteur, dans des gouttières en pvc.

- En dégageant un peu le bois rentré il y a quelques semaines, j'ai découvert des plants de salades à couper qui ont passé l'hiver (doux) sans mal. Voilà donc une plante que l'on peut consommer toute l'année. Il y en a d'autres, je prépare un résumé à ce sujet.

- C'est le moment de préparer les semis de melon et de courgettes, à l'abri bien au chaud près d'une fenêtre par exemple.
Si d'autres personnes sont intéressées, on peut créer un fil "pense-bête" qui permettrait aux distraits, aux imprévoyants ou aux débordés de ne pas rater une étape importante, en tenant compte des différents climats.

- Je mange toujours des pommes reines de reinette un peu flétries mais excellentes, recueillies en automne et conserver au sec jusqu'à présent.

- Les tunnels en plastique, c'est moche, mais c'est pas cher, ça élargit beaucoup les périodes de production et ça peut sauver la mise en cas d'intempéries.

- Le bio est évidemment à privilégier, à fond, mais je crois qu'il faut parfois accepter quelques entorses au départ si on ne veut pas se décourager. La grande majorité des anciens qui nous conseillent et nous apprennent des tas de trucs indispensables utilisent des produits. Ce qui est terrible avec le potager, c'est que l'expérience est très longue à acquérir, sans aide. Si on se plante, il faut souvent attendre l'année suivante pour retenter sa chance.

- Comme dans tous les domaines, seule la prévention est efficace. C'est par exemple le moment de traiter (bio autant que possible !) certains fruitiers. Il faut d'ailleurs que j'y pense demain matin  ::)

- Je viens de lire sur un paquet d'oeillets d'inde, que l'on pouvait les semer à l'abri dès maintenant pour les replanter dans le potager plus tard : ils sont efficaces contre le mildiou.

- Comme il l'a déjà été évoqué, la rotation des cultures est fondamentale dans la culture bio. Il faut y songer dès le départ.

Voilà pour l'instant. J'espère avoir le temps de structurer davantage mes activités et mes interventions dans l'avenir, mais bon... j'en avais marre de profiter de la chaleur du forum sans apporter ma petite brindille, même si elle fait un peu de fumée  :)

Frol




21 mars 2008 à 17:13:18
Réponse #49

farg


Salut je suis en première STAV c'est à dire : science technologique de l'agronomie et du vivant
en d'autres termes : bac agricole ^^

j'ai survolé les 3 pages j'ai vue que ça parlais culture et jardinage (perspicace le gamins  :lol: )
Donc n'étant pas un élèves modèle pour ne pas dire Cancre  :(
Je peut pas vous aidez de beaucoup  mais (attention il y a un mais !)
j'ai des bouquins , des cours (peu ^^) et des profs très techniques si il y a des questions technique je peut leur demander ils apprécieront de me voire j'en suis sur  ;D

 [j'ai certains cours d'intéressant notamment un sur la domestication des animaux dans l'histoire mais je sais pas si il a ça place quelque part vue que c'est juste de la culture ] Désolé pour ce H.S

n'hésitaient pas !

Farg

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité