Nos Partenaires

Auteur Sujet: ESEE-5 P - Couteau - www.ops-equipement.com [TEST DM]  (Lu 77100 fois)

26 novembre 2011 à 08:02:06
Réponse #75

pierreB


Je croyais que le point fort d' ESEE c'était justement leurs traitements thermiques, très supérieurs à ce que l'on trouve ailleurs, même chez des artisans. Ou bien çà a changé ?

Je n'ai pas la réponse à ton interrogation mais je sais que le mien "ne rasait plus" après avoir batonné 2 minutes... peut-être sont ils inconstants?!?

Pour répondre à Giom.2, en ce qui me concerne, je suis intervenu (comme les précédents d'ailleurs je pense) pour exprimer mon ressentiment sur ce couteaux... car il ne me semblait pas inutile de faire une ch'tite mise au point et permettre de bien cerner ce couteau.
Si l'on s'en tient à l'excellent test (je tiens à le souligner) de guillaume, on pourrait avoir l'impression que c'est un excellent couteau de camp, capable de très bien faire toutes les taches à effectuer: je sais bien que ce n'est pas ce que guillaume dit exactement mais c'est l'interprétation (en tout cas, c'est l'impression que j'en ai personnellement) que je fais à la lecture de son article.
Or, c'est là que la nuance intervient: certes, ce couteau à découper les carlingues peut tout faire mais il le fait que " très moyennement" en rapport à d'autres lames; par contre, il doit exceller dans le découpage de tole (j'imagine, puisque c'est ce pour quoi il a été conçu, et j'avoue ne pas l'avoir testé en ce sens vu que je n'en avais pas l'utilité).

Comme le dis bien jc33, pour les nouveaux, comme je l'ai été, il ne faut pas céder aux sirènes du marketing aveuglément; enfin si, on peut le faire mais il faut savoir exactement ce que l'on achète.

Je ne crois pas que l'on ne soit pas tous sur la même longueur d'onde: tout est en fait une question d'approche différente!
Pour les anciens, ceux qui ont manipulé des surins divers et variés, ils savent ce qu'ils font, là n'est pas le problème... il faut aussi se mettre dans la tête du nouveau qui va s'enthousiasmer un peu vite (ce que j'ai fait :-[) et finalement n'aura pas bien cerné l'objet et ne s'en servira pas car vraiment inadapté à l'usage auquel il le destinait: "le camp"... je ne sais pas si je m'exprime clairement :-[
« Modifié: 26 novembre 2011 à 08:08:15 par pierreB »

26 novembre 2011 à 10:09:02
Réponse #76

christobal


Je n'ai pas la réponse à ton interrogation mais je sais que le mien "ne rasait plus" après avoir batonné 2 minutes... peut-être sont ils inconstants?!?
Il est effectivement possible que tu sois tombé sur un citron car ça arrive chez pratiquement tous les fabricants (ex : dernièrement je suis tombé sur un Busse plutôt ¨mou¨dont le tranchant a plié) .

Après ce genre de gros couteaux nécessitent la plupart du temps un reprofilage du tranchant ou même de l'émouture pour être réellement efficace ce qui n'est pas forcément réalisable par un ¨néofite¨ .  ;)

Ci-dessous un lien vers une vidéo du reprofilage d'un RC5, après ce genre d'opérations je pense que les ¨récalcitrants¨ verraient peu-être les choses un peu différemment lors de l'utilisation du couteau sur le terrain .  ;)

http://www.youtube.com/watch?v=kMPCUH_acXM&feature=player_embedded#!

26 novembre 2011 à 10:23:32
Réponse #77

pierreB


Il est effectivement possible que tu sois tombé sur un citron car ça arrive chez pratiquement tous les fabricants (ex : dernièrement je suis tombé sur un Busse plutôt ¨mou¨dont le tranchant a plié) .

Après ce genre de gros couteaux nécessitent la plupart du temps un reprofilage du tranchant ou même de l'émouture pour être réellement efficace ce qui n'est pas forcément réalisable par un ¨néofite¨ .  ;)

Ci-dessous un lien vers une vidéo du reprofilage d'un RC5, après ce genre d'opérations je pense que les ¨récalcitrants¨ verraient peu-être les choses un peu différemment lors de l'utilisation du couteau sur le terrain .  ;)

http://www.youtube.com/watch?v=kMPCUH_acXM&feature=player_embedded#!

Ben, finalement, tu rejoins ce que je disais au départ: émouture et fil pas adaptés à un usage polyvalent ;)

Faudrait finalement adoucir l'angle de l'émouture sabre et rendre le tranchant convexe (ce que je fait sur toutes mes lames indus mais pas sur celui-ci: trop de taf... sur un petit pliant ou petit fixe, c'est facile; sur une telle lame type RC5 c'est plus compliqué et long).

Mais finalement, faire ces modifs c'est bien mais... ça n'est plus le même couteau ::)

27 novembre 2011 à 20:41:53
Réponse #78

guillaume


Les gars merci de faire avancer le smilblick concernant le RC 5 et non pas sur des éventualités de je ne sais quoi.

De ce que je peux en dire pour ESEE (RC4 et RC5), ce sont les deux couteaux que j'ai eu le moins de mal à affûter avec des moras. Je reste ce sont des customs... Mais je loin d'être un pro de l'affûtage.

a+

PS : Chritobal, merci pour la vidéo !

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

11 décembre 2011 à 18:50:27
Réponse #79

bolde49


Bonjour à tous,

j'ai regardé la vidéo postée par pierreB et ça m'a vraiment donné envie de faire la même chose.

Il faut préciser que j'ai ouvert un fil il y a quelques temps qui exprimait ma difficulté à obtenir un tranchant rasoir sur mon RC5 avec une DC4. :(

Je ne connais absolument rien en coutellerie mais il me semble que l'émouture du RC5 est à "double profil" (d'après wikipédia), d'où ma difficulté à l'affûter avec la DC4.

J'ai donc fait la même chose que le type sur la vidéo et je pense avoir réussi à obtenir un tranchant convexe  :D

Au papier de verre et toile emery de différents grains, j'ai ôter quasiment tout le coating de la partie "basse" de la lame.
Puis quelques aller retour sur la DC4 et là, miracle !!! :doubleup:
Ca rase ;D, ça tranche, ça coupe très bien.
Pas encore eu l'occasion de le tester dehors mais je pense que l'efficacité sera au RDV.

Je compte peaufiner un peu le boulot au cuir à rasoir (que je n'ai jamais utilisé, normal je viens de l'acheter  :)) et peut-être aussi au dremel pour essayer le poli "miroir".

Voilà, avec cette modification je pense que le RC5 gagne franchement en polyvalence et efficacité, et en plus il est plus facile à affûter.

Bonne soirée.

11 décembre 2011 à 18:56:04
Réponse #80

pierreB


Sur tous mes indus, je reprofile (ou j'ai fait reprofiler) le fil pour qu'il soit convexe.

Beaucoup plus facile à entretenir que le fil en V dont l'angle va s'ouvrir peu à peu au fil des affilages et rendre le tranchant "moins efficace".

Je ne crois pas que sur le RC5 la lame ait une double émouture: c'est une émouture sabre avec un tranchant industriel donc en V  ;)

11 décembre 2011 à 19:02:05
Réponse #81

bolde49


Ok pierre tu as certainement raison pour l'émouture du RC5.

En tout cas merci pour la vidéo car le tranchant n'a rien à voir avec celui d'origine :doubleup:

Aurélien

24 mai 2012 à 18:59:49
Réponse #82

Lemuel


J'ai récupéré un esee 5 avec un tranchant en bien mauvais état.
J'ai joué un peu avec et force est de reconnaître que son poids lui donne un bon pouvoir de chopper. Même avec un fil pourri, ça débite bien en respectant un angle correct sur les bouts de bois. Même épais genre taille du bras.
Pour bâtonner c'est très bien aussi, passé les premiers centimètres de tranchant, on sent bien que celui ci ne sert plus à grand chose, l'épaisseur de la lame prend le relais et ça devient plus un genre de coin à refendre.

J'ai essayé de cuisiner avec, franchement c'est pas top pour couper des légumes. C'est vraiment épais. Ok c'est pas fait pour.
La lame est vraiment très épaisse et le couteau est lourd. Prenant une petite wetterling dans la main gauche et le esee 5 dans la main droite : même poids à peu près.

Donc je commence à gratter la tête : qu'est ce que je vais bien pourvoir foutre de cet énorme bout de ferraille.
Du coup j'ai pris mon papier de verre et j'ai commencé à lui astiquer le manche la lame.
Bien à plat sur son tapis de mousse pour virer l'émouture secondaire, comme un scandi mais convexe.
A dégrossir dégrossir, au 250, au 500, au 800, au 1200 et au cuir.
Bon. Ben ça marche bien pour le moment, hein.
Le couteau recoupe, rase bien, je peu débiter des tranches de tomate à la volée et sans support, juste en les tenant en l'air si je veux pas faire des tranches trop fines.
J'ai défoncé quelques morceau de pin avec aussi, et cuisiné en masse.
Le tranchant est à refaire comme au début, mais ça le fait bien.
Sans coating ça s'oxyde vite mais je m'en fous.

Bref ça va mieux.
Tests de terrain à venir.
Don't watch the tool, the work it can do
Watch the man that's behind, yeah !


http://natureandforcefield.tumblr.com

03 octobre 2012 à 18:26:03
Réponse #83

tamago


Merci pour tes test's, j'hesitais entre le 6 et le 5 et finalement j'ai commandé le 5 (que j'ai recu aujourd'hui)... Il est enorme !!! j'ai plus qu'a le tester mais vu ce que j'ai fais endurer a mon esee 3 je pense que celui ci ne me decevra pas.

Merci :doubleup:

03 octobre 2012 à 19:55:14
Réponse #84

Lemuel


T'as surtout plus qu'à passé  quelques heures à lui astiquer le jonc au papier de verre. :)
Don't watch the tool, the work it can do
Watch the man that's behind, yeah !


http://natureandforcefield.tumblr.com

17 janvier 2013 à 22:36:33
Réponse #85

guillaume


Aucun pb avec des moufles (voir la fin du test), y compris pour sortir le couteau de l'étui. Pas eu l'occas de tester l'étui gelé en revanche.

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

17 janvier 2013 à 23:02:21
Réponse #86

mrfroggy


c est pas pour le ESEE, mais aujourdhui, quasi zero de température a l extérieur , et j ai un mal de chien a sortit mon Becker de son étui, le plastique simple serait plus sensible au froid que le "kydex" ?
Vraiment ,en urgence, et affaiblit, le couteau, je ne suis pas sur de pouvoir le sortir.. flippant..
" La plupart des gens ne réalisent pas ce qu'ils ont, car ils sont préoccupés par ce qu'ils n'ont pas. "

17 janvier 2013 à 23:16:14
Réponse #87

mrfroggy


Pour le coup, oui :)
non en fait , d origine c est deja un truc de dingue la rétention, trop puissante... alors quand il fait froid... :o
" La plupart des gens ne réalisent pas ce qu'ils ont, car ils sont préoccupés par ce qu'ils n'ont pas. "

15 mars 2014 à 20:47:49
Réponse #88

shadowstolker


Salut je m'appelle yann j'ai 24, je suis militaire dans l'armée de l'air et je veins d'acheter deux esee 4 et 5.
Franchement, si je devais en choisir un pour faire le survivor dans la brousse je prend direct le 4. Le esee 5 est trop polyvalent (un peu comme le rafale)  et specialisé dans aucun domaine.
Il peut presque remplacer une machette,  pour tailler du bois y'a mieux,  et pour abattre des arbres il arrive presque a la cheville d'une hachette.
En bref,  celui que j'ai tout le temps sur moi est le 4 car moins encombrant et il est fait pour la découpe en toute sorte.  La solidité entre un 4mm et un 6mm il faut le faire exprès pour le casser.
Sinon,  guillaume j'ai cru comprendre que tu voulais t'engager (dans l'armée) j'imagine plutot chez les biffins si tu veux des renseignements quelconques et sur quoi que ce soit je pourrai peut etre te repondre.
Bonsoir tlm

18 mars 2014 à 23:09:55
Réponse #89

guillaume


Salut Yann,

Je rejoins ton analyse. J'utilise couramment le 4, soit à la ceinture, soit sur le gilet, soit sur le sac.

Concernant l'armée, merci pour ta proposition mais j'ai déjà un pied dedans et ne compte jamais y mettre le deuxième ;).

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

03 avril 2017 à 06:44:56
Réponse #90

Sharp


Bonjour,
Je viens de relire l'ensemble du topic après ces quelques années.
Alors certes ce n'est pas un couteau de bushcraft et je ne le conseillerais pas,
mais la plus grande partie des gens, vit dans un environnement urbain ou péri-urbain.

Et la définition de sa conception me semble tout à fait correspondre aux nécessités
de ces milieux :

Si le pommeau est fait pour briser des vitres, il peut aussi permettre d'ouvrir un passage
au travers d'une cloison légère, comme on trouve dans beaucoup, si ce n'est la plupart,
des constructions modernes. Mais aussi fracasser certaines portes. Càd se frayer un chemin
ce qui peut-être essentiel.

La puissance de sa lame permet de faire levier et forcer des ouvertures comme des volets,
ouvrir des conteneurs et autres caisses.

Vous pouvez couper des gouttières en plastique,  des tuyaux ou du fil électrique, des sangles.
On peut tailler de la tôle fine comme un toit de voiture.

Bien sûr on pourrait tenter ces manips avec n'importe quel lame,
mais peu de couteaux ont ces capacités optimisées, dans le sens où il reste
utilisable après ce genre de traitement.

Sa taille restreinte étant un atout également,
j'en ai mis un dans mon bug-out dès qu'il a été disponible.
Je le porte en cross-draw, pour cela j'ai monté la pochette optionnelle.
Je passe l'ensemble sous le ceinturon et je verrouille en fermant la pochette par dessus.
Avantage, port discret, accessibilité des deux mains.

03 avril 2017 à 07:32:09
Réponse #91

Merlin-Max


Intéressant, du coup tu mets combien de temps à passer à travers un mur en placo'(cloison légère) avec ce couteau? Et à travers une porte normale?
L'âme sûre ruse mal. ;)

03 avril 2017 à 15:48:51
Réponse #92

Magic Manu


Si le pommeau est fait pour briser des vitres, il peut aussi permettre d'ouvrir un passage
au travers d'une cloison légère, comme on trouve dans beaucoup, si ce n'est la plupart,
des constructions modernes. Mais aussi fracasser certaines portes. Càd se frayer un chemin
ce qui peut-être essentiel.
Je suis aussi intéressé par l'essai de destruction d'une porte avec ce couteau. Peut être pourrais tu faire une vidéo avec différents essais (porte creuse, porte pleine...) Merci!
Hope for the best, expect the worse...

04 avril 2017 à 01:46:52
Réponse #93

Sharp


Il existe différentes épaisseurs de placo, mais pour les plus fines,
en dix minutes tu as fait un passage. Voire 1/4 d'heure.
Si on tombe sur l'armature, il suffit de déplacer ses coups de quelques centimètres.
Dans la mesure du possible, faire l'opération avec l'étui enfilé.
Prévoir la première face un peu plus large afin de faciliter l'accès à la seconde face.
La technique est de frapper à intervalles réguliers sans chercher à perforer complètement,
mais juste affaiblir. Quand le contour est "dessiné", un coup de pied suffit généralement
à descendre la face. Et on recommence pour la seconde face.
Il peut arriver que le coup de pied ne suffise pas du premier coup, "dessiner" une croix
résout le problème en fragilisant davantage.

Pour les portes c'est beaucoup plus difficile car ces dernières sont bien plus résistantes,
même les portes intérieures et/ou portes creuses.
Le principe est en frappant au même endroit, de créer une brèche où l'on pourra enfiler la lame
pour faire levier, et arracher des morceaux progressivement. A faire près de la poignée de porte
afin de passer le bras, parfois le déverrouillage est accessible de cette façon ! Sinon
bon courage. ;)  Vraiment à ne faire qu'en dernier recours car il existe souvent un autre accès plus aisé.
Jamais essayé de porte pleine, élargir le champ d'action ne permet pas de tout faire, désolé.
(je n'ai pas plein de portes à ma disposition pour faire des vidéos  :lol: )

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité